Il aurait mieux valu laisser la Grèce sortir de l’euro

Publié le 14 juillet 2015 - par - 3 commentaires
Share

MElenchon-Tsipras-LaurentOn se félicite de cet accord dans les milieux politiques, chez les médias, les divers économistes, et jusqu’au plus haut des cieux. N’est-ce pas un peu trop ?

Plusieurs chapelles s’affrontaient sur le sujet : Les Allemands, rigoristes quand ils ne remboursent pas leurs dettes aux autres, les pays qui ont déjà fait des sacrifices, contre ceux qui ont intérêt de ne pas en faire à l’avenir : la France en particulier.

Hollande serait le grand vainqueur de la bagarre.

Voyons les choses autrement, sous l’angle de la lutte Russie contre les States united and Co.

Les Russes ne verraient pas d’un mauvais œil l’Europe éclater. Du coup, les States n’y ont pas, ou moins, intérêt. Ces derniers se déclarent favorables à une solution pour garder la Grèce dans l’Europe. Hollande qui ne pèse pas lourd face à Merkel, trouve là un allié de poids, et apparaît comme le grand gagnant du concours à « qui perd gagne et qui gagne perd ». En effet, Tsipras, obligé de faire de lourdes concessions, paraît perdant. Comme on sait que la Grèce ne pourra jamais payer sa dette, si ce n’est aux calendes grecques justement, l’argent qui lui sera prêté pour la redresser ne reviendra pas non plus. Donc ces nouveaux prêts à fonds perdus sont présentés comme LA solution, alors qu’ils ne font que retarder le problème.

N’aurait-il pas été plus pertinent d’exonérer la Grèce de la totalité de ses dettes, de la laisser sortir de l’Europe en la laissant se refaire une santé, aidée par les Russes, de cesser de suivre les Amerloques comme des petits chiens, de nous réconcilier avec la Russie, et d’en profiter pour faire l’Europe des Nations comme l’aurait voulu De Gaulle ?

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Bernard

Que du bon sens…

francis

La Grèce est foutue pour des décennies. Peu importe le cas de figure le pays va souffrir pour longtemps et ne retrouvera pas son niveau de 2008 avant une vingtaine d’années au mieux. Je préfère ne pas parler de la corruption très forte de leurs politiciens et du fait que le gouvernement actuel d’extrême gauche ne paraît pas ce qu’il y a de mieux pour mener les réformes nécessaires….

deniaud

Oui Marc, le volte-face de Tsipras est bien dommage et bien lamentable. C’était bien parti pourtant, pour que la Grèce se retire de ce vaste foutoir et d’autres pays auraient suivi petit à petit, dont nous !
Je me demande combien ce type a « touché », d’une manière ou une autre par l’Allemagne, la France et autres acolytes, pour faire deux trahisons subites en quelques jours….
Ca vaudrait la peine de lui virer une véritable fortune dans un paradis fiscal.