Aurélie Herbemont, journaliste d’Europe 1, manque de s’évanouir à la vue d’un saucisson FN

http://www.europe1.fr/France/PHOTO-Une-militante-FN-se-protege-avec-un-saucisson-1502189/

Ce qui est extraordinaire, avec la caste journalistique, est sa capacité à se jeter sur un os, dès qu’il s’agit du Front national, mais aussi du camp patriotique, pour essayer d’en faire un buzz, rarement bienveillant.

Il faut reconnaître que la vie est bien plus difficile pour elle, depuis que Marine a remplacé Jean-Marie. Fini les « Durafour crématoire », « détails de l’histoire » et autres petites phrases qui, par ailleurs pas toujours adroites, ont été montées en épingle des semaines durant pour empêcher toute alliance de la droite classique avec le FN, quand le PS, lui, sans vergogne, s’alliait au PCF stalinien et aux gauchistes aux méthodes de fascistes.

Il ne lui est resté que le fameux « Bal de Vienne » sur lequel les journaleux, soutenus par les prétendus anti-racistes, se sont précipités comme des grosses mouches sur un excrément, des semaines durant, à chaque interview de la présidente du FN, pour l’obliger à se justifier, la mettre sur la défensive, et l’empêcher de développer ses idées, pendant ce temps-là. Il parait que cela s’appelle du journalisme.

saucissonfnCe 1er mai, nouvelle déception, pas un salut nazi à se mettre sous la dent, pas d’antisémitisme, pas de maghrébin jeté dans la Seine, pas de discours de Marine contre les prières musulmanes, ni contre le halal. Un fiasco pour la caste, mais heureusement, une vaillante journaliste d’Europe 1, Aurélie Herbemont, veillait au grain, et a débusqué un énorme scandale : un morceau de saucisson accroché au drapeau d’une militante du Front national. Cela c’est de l’info, coco !

Sans doute bouleversée par cet acte ignôôôôble rappelant les heures les plus sombres de l’histoire, probablement au bord de l’évanouissement devant ce symbole stigmatisant et raciste, la valeureuse journaleuse a tout de même réussi à réunir ses dernières forces pour appuyer sur le bouton, sortir LA photo du jour, et surtout à mettre en avant cet événement, qui, bien évidemment, est autrement plus important que le discours de Marine Le Pen, ou les mots d’ordre scandés par les manifestants du FN. Elle a même entendue, sans doute habitée par le syndrôme Jeanne d’Arc, de nombreux slogans hostiles aux musulmans.

Nous invitons, dans un but humanitaire, Aurélie Herbemont au prochain apéro saucisson pinard de Riposte Laïque, car il nous parait indispensable que cette valeureuse journaliste d’Europe 1 se familiarise avec un produit du terroir qui, certes, peut évoquer un symbole repoussant pour Caroline Fourest, mais n’en constitue pas moins un pilier de la culture gastronomique française… pour le moment encore !

Jeanne Bourdillon

 

image_pdfimage_print