1

Tous ceux qui auront martyrisé un résistant finiront un jour au tribunal

Ri7Tubiana attaque2bisImitons les musulmans !
Devenons martyrs !

Larousse
martyr, martyre
Nom : (bas latin martyr, du grec martus, -uros, témoin)
Personne qui a souffert la mort pour sa foi religieuse, pour une cause à laquelle elle se sacrifie : Les martyrs de la Résistance.
Chrétien mis à mort ou torturé en témoignage de sa foi. (On l’appelait aussi martyr de la foi ou confesseur [de la foi].)

A Caroline Alamachère, Christine Tasin, Pierre Cassen, Pascal Hilout, Ri7, Salem Ben Ammar, Paul Le Poulpe, Guy Sauvage, Renaud Camus, Jacques Philarchein et à ceux que je n’ai pas cités.

Qu’ils y croient ou pas, collaborationnistes naïfs ou parfaitement volontaires, ils paieront. Ce sera sous la forme d’un procès de leur vivant, avec la honte qui s’en suivra. Ou bien ce sera par la force de la morale. Ils seront la honte de leur famille pendant des générations. Leurs descendance directe ou indirecte taira leur nom, vivra dans la discrétion nécessaire et absolue. La honte, il ne restera que ça.
Tout comme la famille d’Hitler, ils vivront cachés.
Ils paieront comme on payé les collaborateurs de tous temps.

Comme on se souvient encore aujourd’hui, des collaborateurs d’il y a 70 ans. On se souviens aussi  de nos résistants.
« Tout vient à point à qui sait attendre ».
Gardez tout. Soyez fier de vos condamnations. Montrez les ! Exposez les ! Ce sont vos diplômes , vos qualifications, vos références.

Vous entrez dans l’histoire des résistants des dernières guerres,  ceux là mêmes qui furent exécutés ou condamnés à différentes peines. Ils ne vous ne vous renieraient pas.

Mettez vos PV sous verre. Accrochez les au mur, en évidence. Ce sont vos médailles. Quand vous écrivez et que vous subissez la punition du système politico-judicaire en place, alors, vous avez gagné le droit du statut de résistant. VOUS avez agi. Vous avez fait quelque chose.

Que des acclamations et que des « bravos » forts et fiers accueillent la sentence. Que les magistrats, les élus, les collabos réalisent que leur pouvoir se retournent contre eux. Qu’ils n’infligent plus des punissions, mais des honneurs, des distinctions, des reconnaissances officielles d’actes de résistances.

La martyrologie islamiste est le parfait exemple. Si ça peut marcher pour eux, ça peut marcher pour nous !
Vous n’avez pas fait qu’écrire. Vous leur avez fait peur. Ils vous craignent. Le rouleau compresseur politico-judiciaire, se charge de vous intimider et tente de vous stopper.

Mais ce système est composé d’être humain. Ces personnes signes les condamnations et les procès verbaux. Ces personnes laissent des traces, leurs traces.

Alors, gardez les bien, faites en des copies parce qu’il se peut que se système s’écroule totalement.
Alors, arrivera le jour ou commenceront des procès et des jugements, faits par d’autres magistrats avec d’autres accusés et avec la même légalité, mais cette fois, avec un autre état en place et un autre système judiciaire.
En attendant, quand la « sentence » tombe, souriez. Montrez leur qu’au lieu de vous punir, il vous font monter en grade.

Montrez leur qu’au lieu de vous stopper, ils vous rendent célèbres.
Ils vous insultent, ils vous méprisent et quand ils parlent de vous, vous ne vous reconnaissez pas.
Ce n’est rien, ceux qui vous connaissent savent que c’est mensonge. Ceux qui réfléchissent et s’informent, savent que c’est mensonge. Même ceux qui ne vous aiment pas, savent que c’est mensonge. Certains de vos adversaires ne sont pas très à l’aise avec ces condamnations. Parce qu’ils savent que si celles-ci les arrangent aujourd’hui, ils peuvent devenir à leur tour, un jour, la cible du système.
Ils savent…

Bien sûr cela vous coûte. De l’argent de perdu. De l’affection de proches qui s’éloignent de vous. Des disputes familiales. De la solitude. Oui, c’est cher payé. Mais vous serez récompensés.
Ma grand-mère disait « rien ne passe sans que ça repasse ». Alors « ça repassera et cette fois, ce sera « pour eux ».
Alors, pensez que nous, qui n’avons pas encore été condamné, vous regardons avec admiration et respect.
N’oubliez pas la fierté d’aller jusqu’au bout et celle de résister. De ne pas abandonner. Vous le faites pour vos idées mais vous le faites aussi pour les autres. Pour les ingrats aussi, pour ceux qui ne le savent pas non plus. L’altruisme pur et dur.

C eux qui vous martyrisent, le font par obéissance, souvent par discipline (les fonctionnaires de police, les magistrats) et les autres, par soumission ou par acceptation de l’idéologie de l’ennemi.

Tous ceux qui auront participé à martyriser un résistant, iront un jour au tribunal. Certains Policiers, des Procureurs, des Avocats, des Juges, des Elus, des Journalistes et des Intellectuels collabos… TOUS sans exception.
Ils n’ont pas réalisé que ce qui est arrivé à Pétain et Laval, leur arrivera aussi.

Ils n’ont pas compris que leurs actions auront des conséquences sur eux mêmes, mais aussi sur leur famille et les générations à venir. Ils seront jugé par la Loi mais aussi par la morale. Cette morale reviendra.

Mais pensez très fort que d’autres résistants « discrets » ou simplement pas encore condamnés ainsi que les générations futures rendront hommages aux  patriotes résistants, grâce aux  reconnaissances officielles de vos actes de résistances.

Bravo !

Charles-Emmanuel Guérin

Officier de sécurité