Autain et Brossat se rêvent un destin national sur le cadavre de Mélenchon

Publié le 30 octobre 2018 - par - 6 commentaires - 1 328 vues
Share

Ah ! Les braves petits ! J’ai eu l’occasion, en 24 heures, de voir et d’écouter successivement Clémentine Autain, sur BFM-TV, et Ian Brossat, sur RMC.

Parlons d’abord du fond. Un vide sidéral, chez la première, et une culture de traître stalinien, chez le second. Commençons par Clémentine Autain. C’est un produit de lessive, qui essaie de se vendre en expliquant qu’elle lave plus blanc que les autres. C’est une petite bourgeoise égocentrique, creuse, qui a réussi à se faire connaître, il y a quinze ans, en révélant son viol et en oubliant de préciser que le violeur venait d’Afrique du Nord. Depuis, elle grenouille dans tous les groupuscules de gauche communiste avec une constante : lécheuse de babouches professionnelle. Elle a signé l’appel raciste des Indigènes de la République en 2005. Elle a caressé dans le sens du poil Tariq Ramadan et ses coreligionnaires et elle a signé un appel demandant la libre installation en France de tous les clandestins qui le souhaitent. Cela lui a valu un sévère rappel à l’ordre de Mélenchon et du groupe des Insoumis qui, bien qu’immigrationnistes fous, ont compris qu’un tel texte allait les plomber avant les européennes.

Mais elle a su prendre le bon wagon et a misé sur les Insoumis plutôt que sur les communistes, ayant compris que Mélenchon allait rapporter davantage de voix que le minable Pierre Laurent qui a même réussi, à la tête du groupuscule qu’est devenu le PC, à se faire mettre en minorité. La voilà donc député Insoumis. Allait-elle soutenir Jean-Luc Mélenchon, dans la tourmente depuis ses exploits liés à la perquisition ? Le moins qu’on puisse dire est qu’elle l’a soutenu comme la corde soutient le pendu.

Elle a d’abord expliqué qu’elle avait refusé de monter les escaliers avec la bande des fidèles de Méluche pour enfoncer la porte et rentrer dans leur local, lequel était perquisitionné par les policiers sous le contrôle d’un procureur (que le chef des Insoumis plaquera au mur). Jolie solidarité. Les troupes partent à la guerre et elle fait un pas de côté au moment de l’assaut. Au moins Ressiguier, même en pleurnichant, avait monté les escaliers, elle. Bien évidemment, elle ne peut pas planter de manière trop visible Jean-Luc à la télévision mais il n’y a jamais la moindre phrase de soutien.

Et elle commence à enfiler les perles. Selon elle, le monde politique resterait un monde d’hommes, bien trop viril à son goût. Autrement dit, si c’étaient nous, les femmes, cela serait mieux, et pourquoi pas en 2022. Personne ne lui fait remarquer que Golda Meir, Margaret Thatcher ou Angela Merkel, en termes de « virilité politique », ce n’est pas mal non plus. Mais elle se positionne comme femme, pour 2022, afin de remplacer Mélenchon dont le cadavre politique est encore chaud. Quelle élégance ! Mais sur ce terrain, elle a beau être femme, elle est blanche, même si elle ne s’aime pas en tant que telle. Et sur ce terrain-là, Obono, qui réclame une sœur Traoré sur la liste des européennes, est meilleure qu’elle. Et il faudrait peut-être une lesbienne ? J’avoue ignorer les pratiques sexuelles de l’une comme de l’autre…

Et elle continue d’enfiler les perles, avec des banalités consternantes qui ne sont qu’une suite de slogans sans queue ni tête (si j’ose dire). Elle explique qu’il faut soutenir la démarche du gouvernement italien contre l’UE mais que Salvini est un raciste. Le journaliste ne lui demande même pas de justifier ce propos, de s’expliquer, cela passe. Salvini est donc raciste, puisque Autain le dit. Elle explique qu’elle a très peur pour la démocratie au Brésil si Bolsonaro, qui est d’extrême droite et homophobe, est élu. Et on passe à autre chose. Avec une complaisance ahurissante du journaleux de service. Elle ose même dire qu’elle est pour la souveraineté populaire, de la Nation à la commune ! Et personne ne lui demande si, dans ce cas, elle est d’accord pour que les communes françaises qui ne veulent pas de clandestins soient souverainement entendues. Et pour que les pays européens qui n’en veulent pas soient tout autant respectés. Sauf que ceux-là, dans son jargon, sont des méchants, racistes, fascistes, extrême droite, etc. Bref, une bouillie d’incohérence, mais elle bénéficie d’une heure pour vendre sa soupe, dans un fauteuil. Quand j’entends cela, je me dis que nos meilleurs intervenants, dans un tel contexte, feraient un malheur.

Passons à Brossat, que notre ami Martin Moisan appelle joliment Brossette. Il est donc sur RMC, je l’écoute à la radio, dans ma voiture. Il commence à tailler Mélenchon, expliquant qu’après son attitude lors de la perquisition, il ne pouvait plus incarner la gauche. Sympa, la solidarité, entre copains de gauche ! Et il explique qu’il faut que toute la gauche se rassemble, laissant entendre que cela pourrait être autour de lui ! Ce blanc-bec pèse à peine 1 %, son parti est divisé en trois tendances qui s’entretuent, il est haï des Parisiens, et adoré des clandestins, et il voudrait être le fédérateur de la gauche et le successeur de Méluche. Il nous fait son numéro sur son combat contre RBNB. Il paraîtrait qu’à cause d’eux, les Parisiens ne pourraient plus louer d’appartement à Paris. Venant d’un politicard qui a fait partir nombre de Parisiens français de Paris à cause de l’invasion migratoire qu’il impose dans tous les quartiers, il fallait oser ! Venant de la part de quelqu’un qui utilise le logement social pour changer la population parisienne, c’est gonflé. Venant de quelqu’un qui pourrit la vie des beaux quartiers, quelle indécence ! La réalité, c’est que Brossette, toujours dogmatique, ne supporte pas que des propriétaires gagnent de l’argent en louant leur appartement à des touristes par ailleurs souvent occidentaux et qu’il rêve de réquisitionner leurs biens pour faire encore et toujours du logement social, quitte à tuer l’âme de Paris.

J’avoue qu’au bout d’un quart d’heure, je craque, Brossat, c’est trop pour moi. Je rêve d’un Marcel Campion qui lui claque le baigneur !

Entre nous, il fait plutôt paltoquet, avec ses oreilles décollées, le chouchou d’Hidalgo !

En tout cas, que cela soit pour Autain ou pour Brossat, ils ne pèsent rien et gigotent pour essayer d’exister. Quoi qu’on pense de Mélenchon, que c’est un fou (c’est vrai, je l’ai fréquenté, je peux en témoigner), qu’il est dangereux, qu’il n’est pas un véritable homme d’État (même ses copains francs-maçons veulent le juger, il a peut-être bousculé un juge franc-mac…), il a un talent médiatique et de tribun, voire une présence, que ces deux guignols d’Autain et Brossat n’auront jamais. Avec Mélenchon, c’est 20 %. Avec les autres, ce serait 2 %.

Avis donc à ceux qui s’agitent déjà, à peine le cadavre politique de Jean-Luc refroidi. C’est certain, il va passer par une dépression nerveuse, va annoncer qu’il arrête la politique et tout le reste. Et puis, comme il ne sait faire que cela, que Chikirou va le larguer s’il ne sert plus à rien, il va vouloir revenir. Et moi, si j’étais encore de gauche, je me dirais que seul Mélenchon peut encore faire illusion.

Mais moi qui veux, à présent, que la France se débarrasse définitivement de la gauche, comme le font tous les peuples du monde, je souhaite réellement que Mélenchon dégage et que ces parasites retombent à des scores ridicules qu’ils n’auraient jamais dû dépasser.

C’est pourquoi j’encourage Autain et Brossat à continuer, ils sont parfaits pour être les prochains fossoyeurs de la gauche.

Joël Locin

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Bien trop long texte sur une féministe… avertie, car insoumise, et un homo revendiqué de la main gôche… Ces définitions devraient suffire !

SOSFRANCE08

Je suis homo et RN…Ce n’est pas incompatible???

Elliot

Bonjour ! Excellent article ! Moi aussi un « ex de gauche », donc en osmose avec ce qui est écrit….Je viens de regarder la vidéo de Gérard….Encore du très lourd ! Bonne journée.

patphil

après mélanchon, c’est un de ses lieutenants qui est dénoncé par le canard enchainé pour avoir bénéficié de 12 000 € de subvention pour rénover son appartement!
il y a quelque chose de pourri chez les défenseurs du peuple, non?

le Franc

il y en a que ça amuse, tout ce foutoir, mais moi pas…..argent gaspillé, medias à la botte de gens non élus mais qui commandent, politiciens opportunistes et imposteurs en sur-nombre et dont le boulot réel jamais démontré demande à être supervisé sérieusement, dette abyssalle, avec maintien du flux tendu d’accueil d’immigrés par millions…….on veut détruire un pays, une Civilisation qui a quand même réussi à tenir la route 2000 ans, on continue avec ce pouvoir sous gouvernance internationale ; la seule solution réside en la re-Francisation du pays.

Fleur de Lys

AUTAIN elle est blanche, même si elle ne s’aime pas en tant que telle (comme toute les bobos « progressiste » de goôche)
vidéo dédiée à cette insupportable et détestable conne

MELANIE (CLEMENTINE) LA GAUCHIASSE