1

Au nom de tous les miens

Chers amis de Riposte Laique,

Lorsque Martin Gray voulut revivre et donner la vie, lui dont la mère et les deux jeunes frères avaient été lâchement assassinés par le régime nazi et ses sbires, lui, dont le père fut anéanti pendant la révolte du ghetto de Varsovie, en affrontant presque à mains nues un char des boches exterminateurs venus liquider les dernières forces vives d’une nation qui se croyait disparue a jamais, guidé par son éepouse, Dina, il suivit un jeune exigeant et purificateur, pour la seconde fois de sa vie, devint d’une maigreur cadavérique, et devint strictement végétarien.

Lorsque leurs enfants, qui devaient périr avec leur mère dans un terrible feu de forêt, voyaient leurs petits camarades francais manger de la viande, ils ne comprenaient pas pourquoi ces si  gentils petits gaillards s’alimentaient de choses mortes… Bien entendu, leur mère les invitait à observer leur regime sans mépriser leurs voisins et amis.

(La recherche de la vérite et la découverte de vérités perdrait son sens si cette recherche et ses découvertes n’impliquaient respect axiomatique des non-initiés, « contrevenants » ou des ignorants, dans l’éducation de la progéniture des initiés, indulgence et pardon).

Il ne s’agit pas, chers amis de Riposte Laique, de vous convertir… à ne manger que de la laitue. Et si ces derniers temps, à certains d’entre vous revient le goût de « bouffer du curé », c’est-à-dire de voir rouge dès que vous apercevez une calotte, il est hors de question d »accuser certains d’entre vous de cannibalisme, ni de disqualifier la demarche de Riposte Laique.

Cependant, l’ eucumenisme de nombreuses critiques et accusations concernant  l’abattage rituel, qui est allé grandissant ces derniers mois et a atteint son paroxysme ces derniers temps, ne repond pas aux exigences de l’honnêteté intellectuelle dont Riposte Laique s’efforce, avec courage, de faire preuve en prenant le risque de déplaire, de déranger, de gêner, de facher et même d’endurer l’opprobe des bien-pensants experts en pret-à -penser.

En effet, y-a t-il vraiment recherche de la vérite lorsque de nombreux articles font tout un plat de l’abbattage rituel au nom de la barbarerie des pratiques religieuses communautaires des juifs pratiquants et des musulmans ?

Pour un végétarien pratiquant, tout amateur de roti de porc, de cotelettes d’agneau, de rillettes, de pâté de campagne est un barbare qu’il respecte malgré son erreur ou sa faute.

Pour un végan, qui ne mange aucun produit issu de l’exploitation animal, entrer dans une pâtisserie, c’est presque entrer dans un abattoir, et le délicieux gâteau meringué  de la communion solennelle de Jeannot est une »chose Morte » autant que l’omelette aux champignons fricassée par ce couple d’amoureux rentrant d’une promenade dans les bois, le moelleux camembert tartine sur cette tranche de pain de campagne par le dynamique retraite de la SNCF et le verre de lait frais que la petite Juliette (5 ans) bot pour son quatre heures. Tous ces mets sont choses mortes provenant de l’exploitation animale aux  yeux de cet amoureux de paix sur terre qui ne souhaite se substanter que de  chair crue… de la chair crue des fruits et des légumes!

Allons, compagnons en Résistance de Riposte Laique, allons, concitoyens franchouillards de toute obédience, il suffit de lire « la Peine Capitale »d’Arthur Koestler et d’Albert Camus pour ne se faire aucune illusion sur l’exécution  douce ou adoucie des condamnes à mort (le  sympathique éleveur bio interrogé par Mme Tasin et M. Cassen, soucieux du bien être de son bétail, adepte sincère et averti de l’assommage electrique, le sait bien.)

Si ce n’est pour des raisons d’hygiène publique (prouvées ou a prouver), l’argument massue de la cruauté envers les animaux de boucherie pour disqualifier l’abbattage rituel sensiblement différent selon qu’il relève de la cashrout ou du Hallal, est hypocrite  tant il est incertain que le cheval de Troie de l’islamisation roule au pétrole et contient plus d’une ruse en son sein.

Mais permettez-moi quelques remarques avant d’entrer dans le vif du sujet :

Tout d’abord, Nous,  juifs pratiquants  et juifs maintenant certaines traditions ancestrales  n’avons jamais menti a nos concitoyens : nous ne pouvons consommer que de la viande cachere: elle est forcément étiquetée, ou vendue comme telle dans une boucherie munie d’un certificat de cashrout redigé en français. (en Hebreu, en Israel).

Secundo, la viande rouge cashere est si onereuse à cause des restrictions religieuses que la grand majorité d’entre nous en consommons peu et rarement. (Il est bien connu que l’éternel n’a fait qu’un compromis apres le déluge en cédant sous condition à l’appétit humain trop humain  pour  la nourriture carnée).

Je ne sais si vous payez pour nous, mais quant à nous notre observance hautement modératrice exige de notre part des sacrifices financiers  ; autant dire qu’à part en Israel où elle n’est pas donnée non plus, nombreux sont les juifs pratiquants qui ne mangent que du poulet et de la dinde!

Au fait sont-ils assommés electriquement les poulets, les dindes, les canards, les poussins males du circuit alimentaire non cashers?

Or donc il faut bien en arriver au plat de resistance apres cet amuse-gueule:

Voyons, si toutes les mesures préconisees (scientifiquement prouvées) par les critiques de l’abattage rituel afin d’éviter  la souffrance animale, les risques hygiéniques, l’anonymat du circuit alimentaire,  le surcout de la viande pour le quidam naif, étaient déjà appliquées,  cela reduira-t-il l’ambiance Kebab de la restauration populaire française dans les  villes des grandes banlieues de Paris tel Mennecy dans l’Essonne ou j’habitais jadis et dont le centre ville me rappelle furieusement celui de ma commune de Galilée? Déroutant.

Cela empêchera-t-il la présence inopinée d’un salafiste à la barbe sans moustache (je n’avais pas encore identifié cette secte plus mahométane que les frères musulmans de Tariq Ramadan) si sûr de trouver une gamme bien achalandée de produits hallal dans cette chaine de magasin du centre ville de Figeac et des casse-croutes Hallal à la boulangerie du coin, et de la bonne lecture pro-palestinienne à la librairie contestataire du coin? Alors que nous, juifs pratiquants,dont des ancêtres ou des correlegionnaires (forcément religieux et pratiquants comme tout le monde au Moyen-âge) habitaient Peyrusse le Roc dans l’Aveyron, pas si loin de Figeac, amoureux de cette région de France et de ses chaleureux occitans, nous contentions  de manger du pain et des pates?  

Dites, chers amis de Riposte Laique, soucieux du bien être animal, avec raison (Vive le bio accessible a tous!) , une fois que vous aurez purifié le secteur de l’abattage des bêtes de boucherie de tous les miasmes communautaires, derniers relents de la peste noire, Provins, ville classée à l’UNESCO pour son remarquable patrimoine du moyen-âge, restera-t-elle la ville des comtes de Champagne, des fromages de Brie, avec son charme exquis de ville pittoresque ou bien, l’ambiance Kebab qui règne déjà en son centre en plus d’un commerce va-t-elle s’étendre et le musée du Provinois, qui est le plus ancien édifice de la ville, et s’avère être la plus ancienne synagogue de France, en deviendra-t-il la seconde mosquée?

 En tous cas, lorsque nous visitions cette  ville moyen-âgeuse et rencontrions ses habitants, ce ne sont pas les Francais de la majorité, les Francais de souche, catholiques pratiquants ou non, laics etcoetra  qui nous ont montré la moindre hostilité , mais bien les  membres d’une certaine minorité qui nous moquaient de n’être que des vestiges du passé. Je vois encore le patron du restaurant turc, le gérant tunisien de la pâtisserie orientale, le propriétaire algérien de l’épicerie, le directeur marocain du supermarché se moquer des calottes  de mon mari et de nos quatre fils dans leur dos, ces kippot qui vous incommodent parce que signe d’appartenance religieuse et qu’il faut souvent un sacré courage pour assumer en public – ll ne s’agit pas de provocation -, et la déconvenue de ces derniers lorsque moi, avec mes valeurs républicaines, les valeurs chrétiennes de mes parents, l’ouverture d’esprit humaniste de l’occident, mon sens de la tradition hérité de mes ancêtres paysans et ouvriers, mes opinions de gauche qui ne sentent pas le caviar, je les ai confrontés à leur intolérance, à leur sectarisme, à leur opportunisme et à  leur manque de gratitude envers la France de tous les Francais, la France qui comme toute nation se croit élue et est élue.

Et si pour une fois, chers concitoyens, au lieu de demander aux juifs – en l’occurrence ceux qui sont observants ou attaches a certaines traditions – de sacrifier encore à l’autel de la Patrie, vous acceptiez de vous souvenir davantage, de vous souvenir mieux et de vous rappeler que pour trop de Francais, il n’y a pas si longtemps, l’assimilation n’a pas joué son rôle protecteur, l’assimilation recherchée avec conviction, avec passion, avec conviction par tant de juifs (par tant d’autres immigrés sincères poussés par l’exil politique ou économique dans les bras de Marianne) leur fut une terrible déception (bien illustré par le « Silberman »de Jacques de Lacretelle) ou un abominable piège mortel. Allons si tous les Francais avaient été comme mes parents comme beaucoup d’entre vous, naguère, pensez-vous que Vercors aurait écrit sa »Marche à l’Etoile », nous exposant l’abominable trahison d’un de ces juifs assimilés si heureux  d’être citoyen de la nation elue France?

Pourrait-on vous faire, nous faire l’affreux chantage systématique au racisme, à la xénophobie, à la discrimination, pourrait-on recycler à bon compte comme le fit Maitre Verges le génocide des juifs contre les juifs, la shoah contre les valeurs humanistes de l’occident contre les democraties occidentales, comme le font tant de gauchistes, de membres d’extrême droite, de fanatiques religieux musulmans afin de miner les fondements de la République francaise, de la Révolution francaise si la France, si l’Europe ? Oui, si l’occident n’avait pas trahi trop souvent ceux qui l’avaient aimé au point de s’assimiler pour finir anihiler, serait-il confronter a une telle crise existentielle, et serait-il temoin et victime d’un tel abus de confiance alors qu’il s’est enfin donner les moyens d’honorer sa conscience?

Helas, ce devoir de mémoire n’en était qu’à ses débuts, et ce n’est pas parce qu’il peut être detourné voire perverti qu’il faut s’absoudre déjà, et rejeter ses responsabilités. Ne laissons pas les Verges de tous poils, gauchistes d’extrême droite, nous priver de la capacité a assumer  l’Histoire qui fonde notre avenir.

Je suis fiere d’avoir grandi dans une famille française moyenne ou aucune faute de notre histoire de France, de notre foi catholique, notre laicité, de nos opinions politiques de gauche, de notre civilisation occidentale ne nous fut masquée, sans que jamais notre fierté d’être tout cela a la fois  n’en fut amoindrie.

Bien au contraire!

Déjà la mémoire nous pèse, et pourtant beaucoup trop d’entre nous  commencions juste à  comprendre, assumer des erreurs graves, qui repétées sont devenues des fautes impardonnables au coeur meme de notre Histoire de France. Il serait terriblement affligeant et irresponsable de mécomprendre encore ce message fondateur de la conscience au sein de l’occident, source d’autocritique  et de responsabilité morale, toujours recurrante dans les poèmes d’Aragon, de Prevert, et même dans des chansons de Brassens : le message du juste sacrifié pour le péché du monde contrairement à la lecture hautement sectaire et réductrice du courrier de Huineng, n’invite pas à chercher un bouc emissaire pour nos erreurs, pour nos fautes. Il ne nous invite pas non plus a nous aveugler sur les dangers d’ennemis qui nous guettent, mais il nous renvoie à l’absolue nécesité de travailler sur nous même et de comprendre que si »les loups regardent vers  Paris, c’est que les hommes avient perdu le gout de vivre, se foutaient de tout… » (Serge Reggiani « Les Loups »), que la mort du juste est la responsabilite de chacun même s’il n’est pas coupable.

C’est là, non pas une faiblesse mais une force que beaucoup de nations ignorent encore qui se réfugient dans le tribalisme, dans le dogmatisme religieux le plus absolu, dams les régimes dictatotiaux.

Cette force de vie, tout homme peut en avoir l’intuition. Elle est source de Liberté, d’égalité, de fraternité car elle le confronte à sa conscience et chers laics, chers athées, chers croyants, c’est dans cette Torah si moyen-âgeuse, de ces dix commandements et les enseignements rabbiniques  qu’elle prend sa source, pacte fondateur de la premiere nation qui parce qu’elle est elue ne peut jamais plus  redevenir esclave -a jamais et completement -d’aucune puissance politique, d’aucune circonstance économique et sociale, d’aucune catastrophe naturelle et ne peut plus même aliéner cette responsabilité, cette liberté de par sa propre volonté.

Ne reprochez pas àa la nation d’Israel , son antiquité, sa fidelité , sa solidarité quand elles fonctionnent (depuis bien longtemps déjà nous ne désirons convertir personne de force. Les persécutions et les exils nous ont surtout rappelé nos propres fautes) de peur que l’on vous reproche la vôtre, et que l’on vous délégitime de votre terre de votre langue, de vos traditions, de vos habitudes culinaires, de votre solidarite francaise qui existe avec ses indifférences, ses divergences, ses trahisons comme dans toute famille. 

Ne nous demandez plus lorsque nous sommes pratiquants ou conscients de notre identité complexe de nous assimiler, mais de nous intégrer (Lino Ventura  n’a jamais voulu devenir citoyen francais par hommage a ses ancêtres italiens), nous respectons déjà la République Francaise, nous avons déjà reconnu ce précepte de nos rabbins dine d’Malhute dine -la loi du pays est la loi-). 

Ne nous dites plus d’une manière ou d’une autre que nous ne comprenons pas, plus ou mal le contrat qui nous ete donne  et que par conséquent nous en sommes indignes ou déchus en tant que nation, de peur que l’on argue du contrat republicain et laic, des valeurs démocratiques contre vous et ces valeurs – même que vous défendez dans l’adversité, afin de mieux détruire le peuple qui les a  porte et les soutient encore et toujours.

J’ai ecrit cette lettre, il y a une semaine, et je voulais la terminer en vous demandant a tous, laics, catholiques, orthodoxes, musulmans, de regarder avec amour cette nation qui a su rester fidele à elle-même et qui vous a tant aimés, sous ses hôtes pendant tous ces siècles d’exil et d’accueil , en vous souhaitant un 1er avril gai-luron,une joyeuse fête de Pâques, et de bonnes vacances de printemps!

Tandis que nous, juifs, nous appretons a célébrer la paques, Pessah. 

Mais voila, quatre personnes ont été abattues, peut-etre rituellement… Boucs emissaires!

Chers amis, veuilliez agréer mes cordiales salutations republicaines,

Isabelle Rochefort-Elisheva Rochefort




Les libéraux anglo-saxons espèrent s'emparer du FMI, pour mieux dépecer les pays européens

L’affaire DSK présentée et analysée par la BBC, nous ramène à l’essentiel de cette affaire : maintenant que DSK est KO, qui sera le PDG du FMI ?
Depuis le 16/05, l’honorable British Broad-Casting service, tour de Babel médiatique du processus de mondialisation, nous répète qu’il est grand temps que l’Europe lâche la main. Soucieuse du bien-être du Tiers-Monde, des « developing countries » devenues « emergent countries », agent promoteur du juste partage, la BBC interroge des analystes qui évoquent la nécessité d’un changement radical : le choix traditionnel d’un président du FMI issu de l’UE doit prendre fin.
Il est grand temps en effet que les nations européennes, trop gatées, soient mises au pas (cadence) et traitées avec la même sévérité que les pays jeunes et défavorisés du Tiers-Monde!
Suite à l’endettement de la Grèce et au risque de banqueroute, le patrimoine culturel des Grecs menacé d’échoir à des groupes d’intérêts étrangers privés. C’est tout naturel. Les arbitres Olympiens du FMI, très créatifs, imaginent déjà le Parthénon recyclé par la compagnie ACCOR, en hôtel Mercure, SOFITEL ou IBIS ou le site d’Olympie transformé en golf géant pour Nabab chinois amoureux de la culture occidentale ! Les spécialistes et experts des institutions banquaires internationales interrogés par la BBC quant aux conséquences du scandale DSK, proposent, pour achever, de dépecer et cuisiner l’Europe , un chef issu de la diversité mondiale : un torrero mexicain (un financier mexicain), un boucher Halal turc (un ministre de l’economie turque)… c’est de bon goût.
Détrompez-vous, chers concitoyennes et concitoyens, à l’heure où dans le courrier des lecteurs des éditions en ligne du Monde, du Figaro, du Nouvel Obs, du Point, vous vous interrogez sur la supériorité de la justice américaine et son traitement égalitaire des inculpés, tandis que vous débattez de l’indécente impunité de nos élus , des célébrités et de certains agents de la banqueroute organisée des nations démocratiques occidentales, depuis le jour ou DSK s’est fait grillé par une allumeuse (pour les amateurs de complot) ou qu’il passe à la casserole a cause de ses appétits d’ogre, c’est vous qui êtes sur le grill !
En effet, depuis le dimanche 15 mai, la BBC a d’abord rapporté le scandale, puis le lundi 16 a fait la critique de la traditionnelle répugnance française a renifler les dessous de la vie privé des politiques, des célébrités ou des quidams, le mardi 17 s’est mise à attaquer, suite à la lecture et à l’écoute des réactions en France, le côté collabo de nos milieux journalistiques et l’esprit clanique de nos élus, pour en arriver le mercredi 18 à nous rappeler la nécessité de faire le choix d’un non-européen et de la ré-orientation du FMI pour mieux brader les nations européennes réticentes au nouvel ordre mondial. Enfin ce même jour, le mercredi 18 mai, après un récapitulatif des chefs d’accusation contre les avatars du protectionnisme francais, la BBC a offert à ses auditeurs un reportage exclusif sur la disparition et  » l’aliénation » du béret basque : la fameuse BBC (Beret Basque Crisis) ! La vénérable institution médiatique anglophone le sait et ose le dire : la France à la nuque raide ne porte plus le beret.
Cette Crise, o combien symbolique, qu’a subi l’industrie du bérêt basque, presque erradiquée par la competition des « pays émergeants », dans les années 80, c’est déjà la fin de la Nation Francaise. D’autant plus que ce bérêt, naguère si représentatif de l’identité nationale francaise, est désormais made in Malaysia ou Bengladesh! Enfin, et c’est la mort du petit cheval, ce bérêt aux origines paysannes et régionales n’est plus confectionné en France que par deux entreprises qui l’ont transformé en produit de luxe porté par les femmes de la nomenclatura mondialiste ou en bérêt militaire des troupes de L’O.N.U !
Il ne s’agit pas ici de rallumer avec ce billet la guerre de Cent Ans, pour un drame de moeurs réel affligeant ou mis en scène a la façon d’une nouvelle (Sauvee) de Maupassant! Il ne s’agit pas ici d’être chauvin, de bouffer du beefsteack , ou d’exécrer la langue d’Emily et Charlotte Bronte, ni de donner dans l’anti-américanisme primaire ou secondaire. Non. Si vous êtes choqué d’une manière ou d’une autre, par tel ou tel aspect de l’affaire DSK, et quand bien même vous pensez : » Lui ou un autre c’est blanc bérêt et bérêt blanc », c’est que l’on vient de nous mettre K.O. Car c’est bien nous, les peuples privilégiés des démocraties occidentales qui sommes visés.
Mais rien est perdu, la Résistance a déjà commencé ! Nous ne sommes pas condamnés à disparaitre en tant que citoyens libres, il n’y pas de fatalité de la décadence pour une nation ; pour cela, nous devons retrouver nos terroirs, ressouder notre nation, raviver la solidarite inter-nationale et rêver d’utopie tel Thomas Moore.
Herbert Pagani dans « son plaidoyer pour ma terre » , écrit , » Je me défends donc je suis! » En effet , s’il est juste et bon de pratiquer l’auto-critique, ne la pratiquons pas à la manière de l’âne de la fable « Les Animaux malades de la Peste » de La Fontaine, ne prêtons pas le flanc aux appétits voraces de tous les nouveaux seigneurs féodaux qui depuis longtemps dejà avancent masqués en bergers et ont fait entrer le loup dans la bergerie.

Elisheva Rochefort




Aux militaires francais, à leurs familles, leurs camarades d'engagement et de combat, à leurs amis

« Le prix de la Liberté est la vigilance éternelle » a dit Thomas Jefferson. Vous etes les garants de la Liberte et de la Sécurite des citoyens francais.
Hélas, l’annulation du service militaire obligatoire vous laisse bien seuls à assumer les devoirs qui vous incombent par le choix que vous avez fait d’un Idéal, que cyniques et opportunistes croient désuet et même fauteur de guerre : le don de soi à la Défense de la République Francaise .
Il est troublant de constater que trop de civils de nos démocraties occidentales, considèrent les militaires de carrière comme des va-t-en guerre avec fleurs au fusil, qu’ils négligent voir méprisent ceux qui entérinent les décisions politiques et les intérêts économiques des gouvernements élus mais aussi les intérêts généraux permanents de la France.
Beaucoup de ces gentils et pacifiques civils profitent d’une paix et des conforts qu’elle leur offre sans même vouloir honorer ceux qui donnent leur sang, leurs espoirs, leurs amours, leurs amitiés! La défense immédiate du territoire national n’étant pas la cause apparente de votre engagement, vous n’êtes percus que comme des têtes brûlees ou des agents colonialistes. L’on pourrait demander à ces élus, à ces organes de la presse, à ces intellectuels, à ces quidams, quels conforts de leur mode de vie moderne et quels droits quotidiens de citoyen seraient-t-ils prêts à sacrifier pour que l’on ne vous envoie plus risquer vos vies, vos santés, vos espoirs « ici ou la »?
Ces derniers semblent oublier que tous les objectifs sus-cites depassent largement la défense territoriale stricto-sensu.
Et puis la Republique Francaise ne se veut-elle pas solidaire de certaines alliances avec des nations dont elle partage les valeurs humanistes?
Peut-elle déclarer la paix unilateralement?
Comme si nos démocraties n’aiguisaient pas l’appétit ou l’hostilité de certains?
Ne croyez pas chers soldats francais que ce probleme n’existe qu’en France. Cela ajouterait une blessure à votre âme et a votre coeur qui n’a pas lieu d’etre. Même chez nous, en Israël, pays hautement villipendé pour son bellicisme, ses obssessions militaires, sévit ce souffle d’égoïste indifférence, d’opportunisme mesquin, de vanité bien-pensante assez souvent déguisés en généreux altruisme.( C’est une personne de gauche qui le dit).
Cet esprit de démission n’a pas, n’a plus de parti politique. On le trouve autant à gauche qu’à droite ou vice-versa .
Il est de bon ton de nous rabacher que les fanatiques de tous crins, eux, ont de l’idéal et savent se sacrifier pour leur cause. Vous en êtes le parfait deni.
On parle, écrit et publie plus la geste terroriste que la mort (ou les blessures) des combattants du monde libre! Pour une certaine gauche , ceux-la sont des davids revolutionnaires, les seconds d’authentiques goliaths imperialistes! Pour une certain droite et les cyniques de tous bords, ces derniers sont de grands amateurs de vente d’armes, (leurs panoplies vont des cailloux et du couteau au lance-missiles et à la centrale nucléaire) et puis certains savent si bien recevoir … dans leurs pittoresques pays… et donner!
Pour tous ces ostrogoths avertis des réalites du monde, ces combattants de la Liberté et de l’indépendance sont des salauds HEROIQUES, sanguinaires mais patriotes, fanatiques mais engagés tandis que vous n’êtes que les malheureux et inutiles SERVITEURS de votre Nation bourgeoise et de ses choix politiques bassement materialistes ou bien, ce qui est Presque pire des soldats de la RES PUBLICA, qui ne partagent pas l’ideal de la mondialisation capitaliste et ne comprennent l’Internationale que lorqu’elle signifie entraide et non profit!
Eh oui ! Même les grands profiteurs par la voix de leurs propagandistes attitres (BBC, Le Point, Newsweek, Le Monde, Le Nouvel Obs, Liberation etcoetera…) nous prêchent le partage, la décence, l’humilité, le renoncement face au Tiers Monde! Mea culpa, mea maxima culpa pour toutes les malhonnêtetés de nos élites et des leurs!
NON! Les citoyens des démocraties occidentales nonobstant toutes les responsabilités de leur Histoire ne sont pas l’incarnation contemporaine des privilegiés de l’Ancien Regime!
NON! le Tiers Monde n’est pas le Tiers-Etat comme le pretendait le maitre-chanteur Jacques Verges pour disqualifier l’universalisme des valeurs humanistes, en faveur des bourreaux, des corrompus et des dictateurs “poétiques” ou mesianiques (c’est-à-dire megalomanes et mafieux).
C’est un crime contre l’Humanité de vouloir faire accroire une telle falsification de l’Histoire : il s’agit bien d’infantiliser et de déresponsabiliser des peuples et des nations en desarroi par le biais de la politique de Bouc-émissaire malignement administrée , les rendant incapable d’assumer toute auto-critique radicale, en vue de les reduire, (de nous reduire tous) en esclavage !
Aux armes, citoyens! Le monde retombe en féodalite! Ne restez pas sans défense!
Soldats de la Republique Francaise, votre grandeur et votre force résident en une dimension qui transcende les intérêts nationaux, les calculs politiciens, et les contrats douteux des magouilleurs: vous SERVEZ avec fidélité, libre conscience et gratuite absolue l’idéal qui demeure une lumière pour le monde : LIBERTE, FRATERNITE, EGALITE
Vous en êtes les gardiens! Grâce a vous et à tous ceux qui comme vous font le choix de l’abnégation et de la solidarité, nos sociétiés démocratiques, illusoirement pragmatiques, tiennent encore debout, et peut-être plus souvent qu’on ne veut le croire vous sauver des vies au lieu d’en détruire!
Il n’est pas l’heure de discuter et critiquer les méthodes et les objectifs des missions que vous accomplissez sur ordre d’en haut, ce que vous méritez, c’est un soutien moral inconditionnel alors que vous risquez de vous sentir aliénés et seuls.
Quelques soient vos convictions religieuses, laïques ou athées, quelques soient vos opinions politiques, permettez-moi de vous souhaiter « Dieu vous garde! ». Paix aux hommes (et femmes) de bonne volonté.
Je vous adresse le salut militaire posthume de notre père : l’adjudant-chef Michel, Laurent, Judicael, Jean, Rochefort qui n’idolatrait pas l’Armée de la République Francaise, il la respectait et l’aimait malgré ses défauts à cause de ses qualités et de ses mérites.
Il faut donc remercier l’instigateur de la pétition reclamant une digne reconnaissance des militaires francais tombés au champ d’honneur, et tous ceux qui l’ont déjà signée, en espérant que beaucoup d’autres concitoyens par dela leurs opinions politiques ou leurs positions philosophiques, accepteront de soutenir une requête aussi légitime!
Cordiales Salutations Republicaines, et toute notre affection à vos courageuses familles et à vos amis dévoués.
Elisheva Rochefort-Hyatt




Aux militaires francais, à leurs familles, leurs camarades d’engagement et de combat, à leurs amis

« Le prix de la Liberté est la vigilance éternelle » a dit Thomas Jefferson. Vous etes les garants de la Liberte et de la Sécurite des citoyens francais.
Hélas, l’annulation du service militaire obligatoire vous laisse bien seuls à assumer les devoirs qui vous incombent par le choix que vous avez fait d’un Idéal, que cyniques et opportunistes croient désuet et même fauteur de guerre : le don de soi à la Défense de la République Francaise .

Il est troublant de constater que trop de civils de nos démocraties occidentales, considèrent les militaires de carrière comme des va-t-en guerre avec fleurs au fusil, qu’ils négligent voir méprisent ceux qui entérinent les décisions politiques et les intérêts économiques des gouvernements élus mais aussi les intérêts généraux permanents de la France.

Beaucoup de ces gentils et pacifiques civils profitent d’une paix et des conforts qu’elle leur offre sans même vouloir honorer ceux qui donnent leur sang, leurs espoirs, leurs amours, leurs amitiés! La défense immédiate du territoire national n’étant pas la cause apparente de votre engagement, vous n’êtes percus que comme des têtes brûlees ou des agents colonialistes. L’on pourrait demander à ces élus, à ces organes de la presse, à ces intellectuels, à ces quidams, quels conforts de leur mode de vie moderne et quels droits quotidiens de citoyen seraient-t-ils prêts à sacrifier pour que l’on ne vous envoie plus risquer vos vies, vos santés, vos espoirs « ici ou la »?

Ces derniers semblent oublier que tous les objectifs sus-cites depassent largement la défense territoriale stricto-sensu.
Et puis la Republique Francaise ne se veut-elle pas solidaire de certaines alliances avec des nations dont elle partage les valeurs humanistes?
Peut-elle déclarer la paix unilateralement?
Comme si nos démocraties n’aiguisaient pas l’appétit ou l’hostilité de certains?

Ne croyez pas chers soldats francais que ce probleme n’existe qu’en France. Cela ajouterait une blessure à votre âme et a votre coeur qui n’a pas lieu d’etre. Même chez nous, en Israël, pays hautement villipendé pour son bellicisme, ses obssessions militaires, sévit ce souffle d’égoïste indifférence, d’opportunisme mesquin, de vanité bien-pensante assez souvent déguisés en généreux altruisme.( C’est une personne de gauche qui le dit).

Cet esprit de démission n’a pas, n’a plus de parti politique. On le trouve autant à gauche qu’à droite ou vice-versa .
Il est de bon ton de nous rabacher que les fanatiques de tous crins, eux, ont de l’idéal et savent se sacrifier pour leur cause. Vous en êtes le parfait deni.

On parle, écrit et publie plus la geste terroriste que la mort (ou les blessures) des combattants du monde libre! Pour une certaine gauche , ceux-la sont des davids revolutionnaires, les seconds d’authentiques goliaths imperialistes! Pour une certain droite et les cyniques de tous bords, ces derniers sont de grands amateurs de vente d’armes, (leurs panoplies vont des cailloux et du couteau au lance-missiles et à la centrale nucléaire) et puis certains savent si bien recevoir … dans leurs pittoresques pays… et donner!

Pour tous ces ostrogoths avertis des réalites du monde, ces combattants de la Liberté et de l’indépendance sont des salauds HEROIQUES, sanguinaires mais patriotes, fanatiques mais engagés tandis que vous n’êtes que les malheureux et inutiles SERVITEURS de votre Nation bourgeoise et de ses choix politiques bassement materialistes ou bien, ce qui est Presque pire des soldats de la RES PUBLICA, qui ne partagent pas l’ideal de la mondialisation capitaliste et ne comprennent l’Internationale que lorqu’elle signifie entraide et non profit!
Eh oui ! Même les grands profiteurs par la voix de leurs propagandistes attitres (BBC, Le Point, Newsweek, Le Monde, Le Nouvel Obs, Liberation etcoetera…) nous prêchent le partage, la décence, l’humilité, le renoncement face au Tiers Monde! Mea culpa, mea maxima culpa pour toutes les malhonnêtetés de nos élites et des leurs!

NON! Les citoyens des démocraties occidentales nonobstant toutes les responsabilités de leur Histoire ne sont pas l’incarnation contemporaine des privilegiés de l’Ancien Regime!
NON! le Tiers Monde n’est pas le Tiers-Etat comme le pretendait le maitre-chanteur Jacques Verges pour disqualifier l’universalisme des valeurs humanistes, en faveur des bourreaux, des corrompus et des dictateurs “poétiques” ou mesianiques (c’est-à-dire megalomanes et mafieux).
C’est un crime contre l’Humanité de vouloir faire accroire une telle falsification de l’Histoire : il s’agit bien d’infantiliser et de déresponsabiliser des peuples et des nations en desarroi par le biais de la politique de Bouc-émissaire malignement administrée , les rendant incapable d’assumer toute auto-critique radicale, en vue de les reduire, (de nous reduire tous) en esclavage !

Aux armes, citoyens! Le monde retombe en féodalite! Ne restez pas sans défense!
Soldats de la Republique Francaise, votre grandeur et votre force résident en une dimension qui transcende les intérêts nationaux, les calculs politiciens, et les contrats douteux des magouilleurs: vous SERVEZ avec fidélité, libre conscience et gratuite absolue l’idéal qui demeure une lumière pour le monde : LIBERTE, FRATERNITE, EGALITE

Vous en êtes les gardiens! Grâce a vous et à tous ceux qui comme vous font le choix de l’abnégation et de la solidarité, nos sociétiés démocratiques, illusoirement pragmatiques, tiennent encore debout, et peut-être plus souvent qu’on ne veut le croire vous sauver des vies au lieu d’en détruire!

Il n’est pas l’heure de discuter et critiquer les méthodes et les objectifs des missions que vous accomplissez sur ordre d’en haut, ce que vous méritez, c’est un soutien moral inconditionnel alors que vous risquez de vous sentir aliénés et seuls.

Quelques soient vos convictions religieuses, laïques ou athées, quelques soient vos opinions politiques, permettez-moi de vous souhaiter « Dieu vous garde! ». Paix aux hommes (et femmes) de bonne volonté.
Je vous adresse le salut militaire posthume de notre père : l’adjudant-chef Michel, Laurent, Judicael, Jean, Rochefort qui n’idolatrait pas l’Armée de la République Francaise, il la respectait et l’aimait malgré ses défauts à cause de ses qualités et de ses mérites.

Il faut donc remercier l’instigateur de la pétition reclamant une digne reconnaissance des militaires francais tombés au champ d’honneur, et tous ceux qui l’ont déjà signée, en espérant que beaucoup d’autres concitoyens par dela leurs opinions politiques ou leurs positions philosophiques, accepteront de soutenir une requête aussi légitime!

Cordiales Salutations Republicaines, et toute notre affection à vos courageuses familles et à vos amis dévoués.

Elisheva Rochefort-Hyatt




Chers amis de Riposte Laïque, vous devez faire face à l'alliance de la lâcheté et de l'imposture

Lorsque, comme vous, l’on a choisi de risquer sa liberté par amour de la Liberté, il est particulierement pénible de reconnaitre et de faire face à l’alliance de l’imposture, de la lâcheté, de la mediocrite et de la sottise, de la vanité et du vil intérêt au sein même de la Nation, de la culture qui est la sienne et du pays que l’on chérit et dont on veut défendre à tout prix et préserver pour l’avenir le meilleur de lui-même (Pour la France et pour le Monde).
Vous ne manquez certes pas de fortitude, de courage et de perspicacité mais il sera toujours bon pour vous et chacun de votre équipe ou de vos hôtes, de vous savoir reconnus et aimés de chacun d’entre nous qui apprécions votre recherche de la vérité, votre combat pour la dire, la faire respecter et l’entériner avec le souci de l’urgence.
Car ce combat vous ne le menez certes pas sans souffrance : vous vivez, vous, et vos compagnes et compagnons de résistance des grands moments d’enthousiasme, mais aussi des moments de solitude en compagnie d’ Etienne Dolet, Victor Hugo, Walter Benjamin, Margarete Buber-Neumann, Jules Isaac, Conrad Veidt, des Tchechoslovaques trahis par le monde libre pour sauver la paix, en 1938.
Quand bien même l’on s’y était préparé et que l’on se sait honnête et clairvoyant, vivre ce climat déletère de « dénonciation », de désillusions, de calomnies et de contre-vérités, cette atmosphère mesquine de guerre civile… lorsque l’on est sensible, c’est éprouvant parce que c’est infiniment triste et désolant. On y contemple des abimes qui donnent le vertige quand bien même l’on garde son equilibre.
Vercors dans l’une de ses nouvelles « La marche a l’étoile », nous décrit le lamentable chute du merveilleux M. Moritz qui croyait tant en la France, lorsqu’il découvre que ce sont des gendarmes francais qui le trahissent, lui et les autres.
Il n’est pas le moment de préciser la nature de notre soutien, ni de tempérer cette solidarité par des critiques positives, comme cela se fait trop souvent de nos jours, mais de vous renouveler a vous, Pierre et vos amis, mon empathie et mon affection ainsi qu’à M. René Marchand (qui, aux Assises de Charenton, a su jeter le pavé dans la mare avec style), à Christine, et Anne … dont la douceur féminine transparait dans leur intelligente ardeur a combattre la cruauté et l’injustice.
Pensees cordiales à vos familles et a vos proches. Ca Ira !
Shalom,
Elisheva Rochefort




Chers amis de Riposte Laïque, vous devez faire face à l’alliance de la lâcheté et de l’imposture

Lorsque, comme vous, l’on a choisi de risquer sa liberté par amour de la Liberté, il est particulierement pénible de reconnaitre et de faire face à l’alliance de l’imposture, de la lâcheté, de la mediocrite et de la sottise, de la vanité et du vil intérêt au sein même de la Nation, de la culture qui est la sienne et du pays que l’on chérit et dont on veut défendre à tout prix et préserver pour l’avenir le meilleur de lui-même (Pour la France et pour le Monde).

Vous ne manquez certes pas de fortitude, de courage et de perspicacité mais il sera toujours bon pour vous et chacun de votre équipe ou de vos hôtes, de vous savoir reconnus et aimés de chacun d’entre nous qui apprécions votre recherche de la vérité, votre combat pour la dire, la faire respecter et l’entériner avec le souci de l’urgence.

Car ce combat vous ne le menez certes pas sans souffrance : vous vivez, vous, et vos compagnes et compagnons de résistance des grands moments d’enthousiasme, mais aussi des moments de solitude en compagnie d’ Etienne Dolet, Victor Hugo, Walter Benjamin, Margarete Buber-Neumann, Jules Isaac, Conrad Veidt, des Tchechoslovaques trahis par le monde libre pour sauver la paix, en 1938.

Quand bien même l’on s’y était préparé et que l’on se sait honnête et clairvoyant, vivre ce climat déletère de « dénonciation », de désillusions, de calomnies et de contre-vérités, cette atmosphère mesquine de guerre civile… lorsque l’on est sensible, c’est éprouvant parce que c’est infiniment triste et désolant. On y contemple des abimes qui donnent le vertige quand bien même l’on garde son equilibre.

Vercors dans l’une de ses nouvelles « La marche a l’étoile », nous décrit le lamentable chute du merveilleux M. Moritz qui croyait tant en la France, lorsqu’il découvre que ce sont des gendarmes francais qui le trahissent, lui et les autres.

Il n’est pas le moment de préciser la nature de notre soutien, ni de tempérer cette solidarité par des critiques positives, comme cela se fait trop souvent de nos jours, mais de vous renouveler a vous, Pierre et vos amis, mon empathie et mon affection ainsi qu’à M. René Marchand (qui, aux Assises de Charenton, a su jeter le pavé dans la mare avec style), à Christine, et Anne … dont la douceur féminine transparait dans leur intelligente ardeur a combattre la cruauté et l’injustice.

Pensees cordiales à vos familles et a vos proches. Ca Ira !

Shalom,

Elisheva Rochefort




Alexandrie, Alexandra…

L’édition en ligne de Libération, du dimanche 2 janvier 2011, joue les anges Gabriel et nous annonce la naissance de deux enfants-Jesus !
Cette bonne vieille foi catholique, on a beau la pourfendre, il demeure des réminiscences irrepressibles… car c’est bien un conte de Noël que ce journal frondeur nous offre pour étrennes: la naissance des fils d »Elton John et de Michel Polnareff n’est-elle pas miraculeuse?
A la fois, rejetons de Joseph contemporains et engendrés par ces nouveaux immortels que sont les « people liftes », leur venue en notre bas monde nous révèle la bonne nouvelle : les authentiques soixante-huitards sont là pour rester, avec leur Panthéon ..
Pourtant ce journal qui fait dans la bigotrie, n’hésitait pas jadis, (mais j’oublie: »Liberation » n’a pas d’age…) à être iconoclaste, à briser les « idoles des jeunes ».
Tenez, le lendemain du décès accidentel du chanteur Claude Francois, Libération aurait titré (Cf wikipedia) en guise d’épitaphe: »Claude Francois a volté, le chanteur préféré des moins de dix ans s’est électrocuté dans sa salle de bain! ». O journal frondeur et plein de zèle, tu foudroyais ainsi l’impudent Icare de la variété légère, et faisant fondre ses millions de disque vinyl sous les feux dardents de ton juste courroux, tu le laissai choir dans l’abime dérisoire de sa baignoire!
Seulement le jour même de cette moqueuse et méprisante épitaphe, ironie dramatique, la radio jouait son nouveau 45 tours « Alexandrie, Alexandra » et le phare d’Alexandrie jeta alors une toute autre lumière sur cette vedette en paillettes…
Dans ma famille, nous n’écoutions pas ce genre de chanteurs, mais La Chanson Francaise (Jean Ferrat, Jacques Brel, Leo Ferre, Serge Reggiani, Juliette Greco, Yves Montand, Herbert Pagani…), La Musique Classique et les musiques folkloriques et traditionnelles de France et d’ailleurs.
J’avais 14 ans à l’epoque et cette chanson m’a touchée parce qu’elle était différente du répertoire habituel de ce chanteur talentueux aux chansons pleurnichardes ou bondissantes, présenté sur l’écran télévisé par Maritie et Gilbert Charpentier. Clo-Clo (blanc, de culture occidentale, chrétienne) avait dans son passé un amour, une passion : Alexandrie, Ismailia ou il etait né, l’Egypte dont lui et sa famille avait été chassés.
Dans cette chanson Il y avait l’amour inassouvi et pour toujours blessé de tout exilé.
Et le contraste était frappant. Et sa mort transformait cette chanson dansante en testament, celui de tous ceux et de toutes celles qui furent chassés par la politique nationaliste Pan-arabe de Nasser déjà noyauté par l’Islamisme totalitaire nazifie des « Freres Musulmans », et du Mufti de Jerusalem Haj Amin al Husseini et consorts..
Enrico Macias (juif d’Al;gerie) l’a bien evoqué dans ses chansons « Non je n’ai rien oublié… »
Il y a eu 900.000 juifs éxilés du Magrehb et d’autres pays Musulmans. Deux, trois générations après, ceux de mes voisins dont les communautés centenaires, millénaires, ayant souvent précédé la présence des Arabes et de L’Islam venus conquérir de nouvelles terres, ont été chassées par un nationalisme très exclusif et très revanchard, clament encore leur amour pour Casablanca, Tunis, Alger, la mente plus parfumée, les chanteurs, le « vivre e\semble » assez souvent idéalisé par la nostalgie, mais témoignant de la réalité d’un vecu intercommunautaire. On ne parle jamais de ces réfugiés qui ont le plus souvent tout perdu et a qui les visites en terre natale sont souvent interdites ou rendues difficiles. Erradiqués.
Et il y a ces « pieds-noirs ». Ces colons dont on ne nous a présenté que les torts, les démérites, en généralisant. Heureusement, notre père, militaire de carrière, homme de gauche, catholique pratiquant anti-gaulliste pendant la guerre d’Algerie, tout en nous rappelant les fautes de la France envers les peuples colonisés, n’avait pas oublié de parler des mérites de ses hommes et femmes, d’origine Francaise, Italienne, qui avaient fait fleurir le desert, qui avaient enseigné, soigné les populations indigènes.
Il ne s’agit pas d’une image d’Epinal… Mais de se rappeler que certains sont morts sur le sol francais de s’être sentis laissés pour compte par une certaine France politique et par des intellectuels bien sectaires, comme celui de Claude Francois par exemple.
Alors? Alors, lorsque je vois ces journaux de l’inquisition bien-pensante se décider à mettre à la une le sort dramatique des Chrétiens d’Orient, quant juste avant Noël il nous blamait nous, juifs-Israeliens et juifs pro-sionistes pour les difficultes rencontrées par les communautés chrétiennes de Nazareth (Israël) ou de Betlehem (sous l’autorité de Palestiniens), allant chercher les plus collabos des leaders spirituels des Eglises Orientales et Romaine… pour nous prendre comme bouc-emissaires, en arguant de la sacro-sainte solidarité culturel et linguisque arabe, je me demande si ces journaux ne sont pas les publications préférées des moins de dix ans!
Il y a trois semaines avant l’attentat en Irak, un des chauffeurs de taxi avec lequel je me suis liée d’amitié, voulait absolument me parler, à moi juive orthodoxe sioniste, et s’était dans ce but spécialement déplacé. Il est arabe, il est chrétien, il est catholique, il est instruit, il n’est pas xénophobe. Il m’a dit : »je suis un homme ouvert et quoique veuf, je me suis soucié des études de mes enfants. Ils sont quatre, ont tous passé l’âge de vingt-cinq ans et ne sont pas encore mariés. Dans notre communauté, nous avons deux, trois enfants.J’assistais l’autre jour, a Nazareth, a une réunion ou l’on devait remettre des prix à des citoyens pour leur oeuvre sociale.
Je connais beaucoup de ceux qui assistaient a cet événement dans la salle, chrétiens et musulmans. « Mais depuis ma dernière visite, me dit ce concitoyen arabe catholique respectueux de la laicité, j’ai vu un changement. Il y a desormais des jeunes filles et des jeunes femmes qui portent le voile et pourtant je sais qu’elles ne sont pas pratiquantes, je sais qu’elles ne sont pas religieuses….vous vous souvenez que la communauté musulmane s’était trouvé un saint pour justifier la construction d’un mausolée ou d’un lieu de priere à côté de la Cathédrale.. Nous avons deja perdu pied a Betlehem, BETLEHEM!… » Il reprit « je pouvais leur parler avant à ces jeunes filles et jeunes femmes, normalement, je les connais bien, mais maintenant il y a ces barbus, vous savez (les pires sont ceux qui ont la barbe en collier) qui circulent avec des attitudes arrièrées vieilles de 1300 ans! » « L’avenir de mes enfants m’inquiète ,notre taux de naissance est si bas… Je suis venu vous dire cela parce que j’ai confiance en vous, vous comprenez la situation, il y a trop d’entre nous encore qui ne craignent d’en parler ou qui ne reflechissent pas… »
Et puis ce jour, c’est un chauffeur arabe druze, un ami, qui me confiait qu’a sa grande surprise un de ses sympathiques collègues Musulmans (un de nos amis) avait rejeté avec violence ses voeux de Bonne Année 2011 non pas parce qu’il ne la fête pas (ce druze observant non plus, mais il voulait simplement respecter un oeucumenisme qui garantie la vie commune) mais parce que il est écrit dans le Coran que cette terre est SA terre. Cet ami et concitoyen druze lui avait repondu : »C’est la mienne aussi ». Mais je sais qu’il m’en a parle parce qu’il a été désagréablement surpris et blessé.
Et encore, aujourd’hui, ce chauffeur bédouin attache à sa cuture et à sa foi mais respectueux des valeurs republicaines et laïques (comme d’ailleurs un autre ami, Musulman qui nous a acheminé en fin de soirée)originaire du Neguev qui me disait que certains Bedouins ne se comportent pas en citoyens reponsables d’sraël et qu’ils n’ont pas d’excuse lorsqu’ils font le traffic d’armes entre l’Egypte et Gaza…
Or donc l’oppression des coptes ne date pas d’hier (pas même de l’année dernière ou déjà à la sortie d’une Eglise des Coptes avaient été abattus au sortir de la messe de minuit) celle des Bahais en Iran non plus, parmi les chrétiens du Liban, il y en a beaucoup qui n’ont pas voulu entrer en dhimmitude, certains se sont installés ici en Israel (« Les villains collabos » du Monde Diplomatique) la plupart ont emmigré.
Ne laissons pas les indigènes de la republique islamique d’Egypte (De vrais indigènes cette fois, contrairement aux inposteurs de Mme Bouteldja), ceux dont la langue a permis a Champollion de ressusciter la culture de l’Egypte Ancienne, véritable pactole por l’Egypte contemporaine, connaitre l’amertume de l’exil, pour eux, pour nous, pour le patrimoine culturel et spirituel de l’humanité. Ces communautés du Proche-Orient et du Moyen -Orient furent les premières à devenir chretiennes.
‘Liberation », et autre publications de l’inquisition bien-pensante, contrairement au « Chanteur Malheureux » Claude Francois vous n’avez pas eu besoin d’être électrocuté pour disjoncter, cela fait longtemps que vous n’avez plus de plombs dans la cervelle et que ceux qui s’obstinent à vous lire feraient tout aussi bien de s’abonner à l’équivalent du journal « Podium ». Et comme le chantait Jean Ferrat dans une chanson qui vous concerne « C’est toujours avec les jeunes imbéciles qu’on fait les vieux cons ».
Elisheva Rochefort