1

Scandale d’Etat : les clandestins majeurs déguisés en mineurs

©Nicolas Liponne/Wostok Press/Maxppp
France, Lyon
13/06/2015
Manifestation a Lyon contre les tests osseux realises sur les mineurs isoles refugies et etrangers devant l hopital Edouard Herriot 2015.06.13. Photo via MaxPPP]

Un rapport d’information du Sénat du 28 juin 2017, établit qu’une majorité de ce que l’on nomme des Mineurs Non Accompagnés, ou administrativement des Mineurs Isolés Etrangers ne sont pas des mineurs.

La France est prisonnière de ses traités, de son droit, de son administration, avec cette perte de souveraineté orchestrée par nos présidents passés et présents.

Le nombre de clandestins mineurs pris en charge par l’aide à l’enfance devrait passer de 13 000 fin 2016 à 25 000 d’ici à la fin 2017.

https://www.google.fr/amp/s/www.la-croix.com/amp/1200860994

Il s’agit d’une véritable bombe à retardement sociale et sociétale !

Le Gouvernement sera dans l’incapacité de tenir ses engagements en matière d’éloignements forcés.

Je ne parle même pas de l’abandon des missions régaliennes qui lui incombent, et dont il se défausse sur les collectivités locales pour masquer son  incurie.

Un article de Breizh-info résume très bien la situation… Dans les faits, cela signifie que des milliers d’individus sont pris en charge financièrement par la collectivité (en l’occurrence le Département) et protégés (inexpulsables), alors qu’ils ne devraient pas l’être :

https://www.breizh-info.com/2017/10/16/79438/immigration-majorite-de-mineurs-non-accompagnes-realite-majeurs

Ce rapport parlementaire qui contient pas moins de 30 propositions, ne mentionne nullement le placement de ces dits MIE en familles d’accueils.

C’est pourtant ce qui est prévu et innové en Ardèche pour 120 clandestins :

https://www.google.fr/amp/s/www.francebleu.fr/amp/infos/societe/le-conseil-departemental-de-l-ardeche-recherche-des-familles-pour-accueillir-de-jeunes-migrants-1510947225

Le placement dans des familles d’accueil ardéchoises comme au niveau national, est tout simplement dangereux, je dirais même irresponsable, ne serait-ce que pour la sécurité personnelle de chaque famille accueillante.

D’autant plus irresponsable que personne ne connait réellement l’intention de ces  » MIE » sur notre sol, pas plus d’ailleurs que sur l’examen de leur mental.

Sans compter le coût journalier de 14€/jour par MIE soit 5.110 €/an et qui coûtera 613.200 €/an aux Ardéchois pour les 120 MIE pris en charge par leur  département.

Ce département, je le rappelle, a la plus grande difficulté à boucler le financement du RSA qui entre également dans son domaine de compétence. Il faudra donc trouver l’argent pour financer cette nouvelle gabegie d’argent du contribuable… Et nous savons très bien qui va payer les pots cassés !

Comment peut-on confier à une association, la responsabilité, le placement, le devoir de contrôle, et de vérification en lieu et place de l’Etat ?

En l’occurrence, il s’agit de l’association Pluriels, dont le président est Pascal Mathieu.

Le Président Laurent Ughetto va être interpellé de manière officielle sur cette décision prise sans aucune concertation.

De manière générale, où en est le contrôle des liens du mineur et de l’adulte lors de l’établissement du visa pour le placement en famille d’accueil ?

La question de l’entrée sur le territoire ne se pose a priori que pour les mineurs isolés étrangers en zone d’attente. Comme pour les adultes, les conditions d’entrée imposent qu’un mineur puisse présenter un passeport et un visa.

Si le mineur ne remplit pas ces conditions, il ne pourra donc accéder au territoire et sera maintenu en zone d’attente !

Pour rappel de constat de la réalité de minorité : « – La preuve par les « papiers »

La première preuve de la minorité  résulte de la détention de documents d’identité  et en particulier d’un acte d’état civil.

L’article 47 du Code civil dispose que « tout acte de l’état civil des Français et des étrangers fait en pays étranger et rédigé dans les formes usitées dans ce pays fait foi, sauf si d’autres actes ou pièces détenus, des données extérieures ou des éléments tirés de l’acte lui-même établissent, le cas échéant après toutes vérifications utiles, que cet acte est irrégulier, falsifié ou que les faits qui y sont déclarés ne correspondent pas à la réalité́ ».

Les documents d’état civil présentés par un mineur isolé étranger, s’ils ne constituent pas manifestement des faux, doivent être pris en compte pour déterminer son âge.

Ce principe est soumis à la fiabilité et à l’organisation d’un service d’état civil dans le pays d’origine. On peut donc concrètement en douter ! Mais est-on également certain de son pays d’origine ?

De surcroît, aucune vérification sérieuse n’est mise en place pour légitimer le classement de ces clandestins en « mineurs ».

Un article sur Boulevard Voltaire résume très clairement l’hypocrisie ambiante et nationale en ces termes :

« Le migrant est un être sensible. Pour le Conseil de l’Europe, la procédure visant à déterminer l’âge de celui qui affirme être mineur « ne doit pas être imposée », car elle peut être « effrayante et déstabilisante pour un enfant ». Un examen dentaire, une radiographie ou un test de maturité sexuelle traumatisent l’enfant de 28 ans, c’est connu… http://www.bvoltaire.fr/migrants-mineurs-linvitation-mensonge/

La procédure d’évaluation de l’âge est même contestée par certaines associations.

Le comité national consultatif d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé, dans son avis du 23 juin 2005, a considéré́ que les techniques médicales utilisées aux fins de fixation de l’âge étaient inadaptées.

L’Académie nationale de médecine, dans son rapport du 16 janvier 2007, affirme que la méthode de Greulich et Pyle ne permet pas de distinction nette entre seize et dix-huit ans et recommande la double lecture par un radio-pédiatre et un endocrino-pédiatre.

La réalité est là, et en exemple sur la Loire-Atlantique : En cinq ans, le nombre de mineurs étrangers isolés a été multiplié par 12 !

« Les mesures de transfert prises sur le fondement des accords de Dublin connaissent de graves difficultés, tant au niveau européen qu’au niveau national.» Ainsi, «seuls 23 % des franchissements irréguliers d’une frontière extérieure de  l’Union font* l’objet d’un prélèvement d’empreintes digitales.»

Il faut savoir que 62% des clandestins refusent la prise d’empreintes !

Nous devons dénoncer ce scandale d’état étouffé volontairement par l’élite dirigeante, et la complicité servile de l’élite locale…

Alain Barnier




Comment osent-ils honorer nos Poilus et favoriser l’invasion de la France ?

L’État n’est plus en mesure de protéger sa population, nous courons un très grave danger. C’est un fait et un constat…

Depuis 1 700 ans, nos ancêtres ont défendu nos frontières par leur sueur et par leur sang… L’immigration est voulue par ceux qu’une minorité a mis en place.

Ce n’est pas une raison pour subir, et nous devons réagir de toute urgence !

Je vous propose une réaction digne, respectueuse, conforme et légale. En vous posant simplement cette question :

A quand des vraies commémorations, notamment celle du 11 novembre, avec un vrai respect dû à nos poilus comme à tous nos enfants morts pour la France ? 

Ce respect devant passer par un véritable hommage et une vraie reconnaissance de leurs sacrifices devant toutes les invasions successives de notre mère-patrie.

Aujourd’hui, il faut arrêter cette hypocrisie sur fond de commémoration par des élus en place et serviles, qui sont des véritables marionnettes de l’oligarchie et du système en place.

Il faut remplacer cette mascarade, par un vrai et réel devoir de mémoire, et surtout, par un hommage sincère rendu à tous nos enfants morts pour la France, ses frontières et cette identité France qu’ils aimaient tant, au prix du sacrifice suprême… Leur vie !

Ce véritable hommage et devoir de mémoire doit se faire en luttant contre cette nouvelle invasion migratoire sournoise et sans armes, organisée et orchestrée par des félons.

Il faut également arrêter cette autre hypocrisie, cet amalgame entre une immigration légale européenne comme extra-européenne, et cette immigration illégale sur notre sol.

Ni migrants, ni réfugiés, ce sont des envahisseurs, des clandestins qui nous sont imposés chez nous, et halte à la félonie de nos dirigeants…

Continuons le combat de nos aînés en luttant contre cette invasion migratoire ! 

Rendons-leur hommage pour le sacrifice suprême de leur vie, en continuant le combat, afin que survivent notre identité France, nos traditions, us et coutumes, la liberté, la démocratie, l’avenir et le devenir de notre France ainsi que celui de notre descendance.

Nos élites et élus passés comme présents se sont déshonorés en légitimant l’invasion et la colonisation de notre pays par le pacte imposé de l’OPEP découlant des plans EURABIA et KALERGI qui amènent encore aujourd’hui ce coup d’État migratoire. Nous pouvons également intégrer l’imposition de cet islam politisé et conquérant qui amène par les fous d’Allah, assassinats, blessures physiques et mentales indélébiles.

Je mets en avant l’initiative des Volontaires pour la France du Gers (11), qui œuvrent au sein de l’association nationale des VPF pour la défense de la culture et de l’histoire française, par la transmission d’une invitation à les rejoindre le Samedi 11 Novembre à 9h45 sur le Parvis de la Cathédrale d’Auch.

Je reprendrai également une partie de leur intervention, car j’adhère totalement à leurs propos :

« On ne le sait pas, ou, si on le sait, on n’y pense pas : dans la liste des morts pour la France durant la Grande Guerre, il y a des omis par centaines de milliers, des noms que plus personne ne prononce. Chaque commune de métropole et des départements d’outre-mer commémore ses morts et se recueille dans leur souvenir : mais qui songe encore à tous ceux dont les patronymes ne sont inscrits sur aucun monument de l’actuel territoire national, parce qu’ils venaient d’ailleurs ? Ils n’ont pas moins combattu, pourtant, pas moins souffert, pas moins donné à la patrie commune, ne serait-ce que leur sang et leur vie.

Arrivés pour se battre des lointaines colonies, ces hommes ont porté haut et fier le drapeau tricolore. Zouaves, spahis, tirailleurs, chasseurs d’Afrique, ils ont été de toutes les batailles et de toutes les patiences, de la Marne à la Somme, de l’Artois aux Vosges, à Verdun et au Chemin des Dames, et aussi, on l’oublie trop souvent, aux Dardanelles, dans le détroit, à Gallipoli, sur la péninsule, plus tard à Salonique. Ces centaines de milliers de soldats tombés pour notre liberté et pour notre grandeur, plus une voix ne les cite, plus une pensée ne leur donne en silence un instant d’amitié, de gratitude et de respect… Ces combattants venaient de toutes les parties du monde, de tous les coins et recoins de ce qu’on appelait alors les colonies, ou la France d’outre-mer. Ils sont venus combattre sur une terre inconnue où ils devaient laisser la vie. Il est cruel de les séparer depuis des lustres de leurs frères d’armes, de les omettre dans les célébrations et les hommages.

Qu’ils soient accourus d’Alger, de Djibouti, de Saïgon, Dakar, Chandernagor ou Tananarive, ils n’ont eu dans le cœur que la France, durant quatre longues années de souffrances, comme leurs compagnons d’infortune de courage et de gloire venus de Bretagne, de Lorraine, d’Auvergne, de Gascogne, de Corse ou de Savoie. Confondus dans la même volonté farouche, et surtout dans le même refus, oubliant à l’heure décisive leurs divergences, leurs appartenances de religion, d’opinion, de classe ou de race, ils nous montrent l’exemple de ce qu’est une nation, soudée en un seul élan pour défendre son territoire, ses traditions, sa culture, ses façons d’être et de parler, ses modes d’habiter une terre, et de l’aimer… ». Merci aux VPF du Gers (11) de ce rappel au devoir de mémoire !

Je souhaite ardemment que chaque citoyen de France vienne manifester pacifiquement, avec respect, et en silence, son mécontentent et sa désapprobation vis-à-vis des traîtres de fait à la patrie.

Les VPF du 07 et l’AFES le feront sur la commune de Viviers (07) le samedi 11 novembre 2017 à 9 h 30 au cimetière du centre-ville (niveau de la poste) devant la stèle de nos morts pour la France. Cette intervention aura lieu juste avant la cérémonie officielle à 10 h, suivie de celle de 11 h 00 devant le monument aux morts – Parc de l’hôtel de ville

Avec une simple pancarte avec ou sans photo (voir l’exemple joint), afin de représenter tous nos morts pour la France, et en mentionnant simplement : « Je suis mort pour vous et pour libérer la France que vous laissez détruire ! »

Je terminerai mon intervention par un autre hommage et une pensée à Max Gallo, fervent défenseur de notre France prolétaire, soucieux des humiliés, et je reprendrai à cet effet un extrait de son livre paru en 2006 : Fier d’être français.

Résistance, et vive la France !

Alain Barnier




Premier anniversaire de Sauvons notre pays, en Ardèche

Riposte Laïque : Nos lecteurs vous connaissent comme élu municipal de Viviers et comme organisateur d’initiatives militantes et patriotes, dans le sud de l’Ardèche. Pouvez-vous résumer, depuis que vous travaillez avec notre mouvance, les différentes actions que vous avez impulsées ?

Alain Barnier : Je suis connu effectivement comme élu municipal, mais également comme élu communautaire, et c’est important de le dire. Mais je ne suis pas seul, car Alain BARNIER sans ses proches, et sans son équipe, il n’est rien… Il n’est que le porte-parole de tous !

De plus en plus de communes, et donc de maires, perdent leurs compétences de gestion communale. La responsable est la loi NOTRé (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) mise en place par la droite ;  et la gauche en a accentué sa nocivité. Il faut « hurler » que cette dernière assassine nos territoires ruraux en déshabillant Pierre pour habiller Paul, et bien évidemment au détriment des administrés et de leur porte-monnaie.

Les sièges des intercommunalités deviennent les grandes mairies de demain en prenant les compétences de gestion suivantes par obligation de l’État :

– L’aménagement de l’espace communautaire.

– Le développement économique.

– L’emploi.

– La protection et la mise en valeur de l’environnement.

– La voirie (dans certains cas seulement).

– L’énergie (recherche de projets autour d’énergies renouvelables).

– L’organisation du transport scolaire.

– Les agences postales intercommunales.

– L’Enfance Jeunesse.

– La*Communication Électronique.

– Le Plan Local d’Urbanisme.

– Le Plan Local d’Habitat.

– La gestion de l’eau.

– L’assainissement.

Ces compétences sont partielles ou entières, et comme le dit une certaine pub… « Et ce n’est pas fini ! ».

Les décisions dictant la vie communale vont engendrer dérives, usines à gaz, perte de temps, moins de proximité de terrain avec leurs élus communaux, moins de cohérence locale, etc.

Notre association AFES a donc comme mission principale, de dénoncer « toutes » ces dérives d’État par ses élus et d’informer les citoyens avec toute l’équipe, de fédérer et de se préparer au chaos qui se profile demain. Il y a l’action de terrain (médiatisée ou pas) et les actions peu ou non visibles par ces derniers.

Nous travaillons également de manière légale à anticiper ce qui se prépare dans notre dos, et c’est le plus gros de notre travail, car c’est un travail de l’ombre.

Cela passe par le « survivalisme », terme qui fait sourire, de manière narquoise, beaucoup de gentils moutons, de bisounours ou autres insouciants… Je répondrai seulement à ces derniers, « prévenir c’est guérir ! », tout en leur rappelant la fable de Jean de La Fontaine, « La cigale et la fourmi ».

L’action engagée « Sauvons notre pays », actée en septembre 2016 sur la place du Trocadéro à Paris, a effectivement permis de créer notre mouvance ardéchoise, en nous permettant de rentrer dans le sillage de ses instigateurs que sont Riposte Laïque, Résistance Républicaine et la Ligue du Midi.

Sur ce chemin parsemé d’embuches, nous avons mis en place deux actions de terrain sur l’Ardèche, ainsi qu’une autre en amont sur Viviers en avril 2016, par des conférences/débats sur les problématiques sociétales.

C’est la première action, dite de terrain, qui a réellement scellé notre combat commun et une amitié sincère avec Christine TASIN de Résistance Républicaine, Pierre CASSEN de Riposte Laïque. J’ai ensuite connu un autre ami, Richard ROUDIER, par leur entremise lors de l’action engagée « Sauvons notre pays ».

Riposte Laïque : Vous avez été, d’autre part, candidat aux dernières élections législatives, en dehors des partis. Pourquoi cette démarche et quelles leçons tirez-vous de votre campagne ?

Alain Barnier : Effectivement, je me suis porté candidat lors de ces élections législatives de juin 2017 comme candidat sans étiquette et sous la bannière de « la France profonde – sauvons notre pays », pour trois raisons.
1) – Tous les jours, que cela soit dans ma vie personnelle, professionnelle, ou en tant qu’élu, un ras-le-bol et un dégoût se font voir. Je dirais même se font sentir, avec une réflexion unanime « tous les politiques nous dégoûtent », et là, on parle bien de femmes ou d’hommes. Ce n’est pas la politique qui est pourrie, ce sont bien certains de ces femmes et de ces hommes qui la décrédibilisent, tout en jetant l’opprobre sur les élus honnêtes et intègres.

C’est cela que j’ai dénoncé en me présentant avec mon suppléant, et bien évidemment, avec le total soutien de l’équipe de l’AFES.
Je parle bien évidemment des partis politiques qui font la pluie et le beau temps depuis plus de 40 ans, en intégrant leurs complices d’alliances et les autres, idiots utiles du système oligarchique national et mondial.
2) – Je combats « tous » les ripoux, opportunistes, arrivistes, et narcissiques politiques. Il en existe dans tous les partis politiques, même en Ardèche.
3) – Nous avons pu bénéficier d’une distribution et d’une couverture médiatique de terrain, lors de la distribution des professions de foi (circulaires), des affiches sur les panneaux électoraux mis à notre disposition, ainsi que les bulletins de vote dans tous les bureaux de la 1ère circonscription du 07 représentant pas moins de 99 communes.
Je définirais cette candidature comme une action de terrain de l’AFES, pour un coût des documents à notre charge d’environ 4.600€. C’est aussi une action plus que positive à bien des égards.
Cela nous a permis, entre autre, de connaître les forces vives locales qui rejettent ce système. Leurs votes pour notre candidature sont les preuves évidentes de ce ras-le-bol des élites politiques.
Mais un constat amer est là aussi !
C’est de voir que la majorité des électeurs ne se rend pas compte qu’elle a été enjôlée, flouée, manipulée, bref, trahie par ceux-là mêmes qu’elle porte aux nues.
Tout en se rendant compte des manœuvres et des manières grossières pour y parvenir, une véritable escroquerie qui met en exergue la parodie des élections actuelles, grâce aux merdias, il faut bien le dire, car 80% de ces derniers obéissent à la voix de leurs maîtres…

Riposte Laïque : Vous organisez donc, ce samedi 21 octobre, une journée autour du premier anniversaire de « Sauvons notre pays », lancé il y a un an par Riposte Laïque, Résistance républicaine et la Ligue du Midi. Qui invitez-vous et comment les choses vont-elles se passer ?

Alain Barnier : Comme tout anniversaire il faut qu’il soit fêté, et nous fêtons la création du mouvement, mais aussi la création de l’AFES, car les deux sont liés. La participation de la famille dans ce moment-là est impérative.
Les identitaires, nationalistes, patriotes et autres qui portent l’amour de notre France sont cette famille !
J’ai donc la plus grande hâte de les voir pour resserrer toujours, et encore, ce lien familial.
Bien évidemment, dans cette famille (qui n’est pas le jeu des 7 familles), nous demandons Pierre CASSEN, Richard ROUDIER, mais aussi le général PIQUEMAL, Renaud CAMUS, Alain DE PERETTI, Gérard HARDY, Serge PETITDEMANGE, etc.
Le but est de réunir en un même lieu les différents acteurs de cette famille, qu’ils soient aimés ou pas, de positionnements ou de raisonnements différents, etc.

Riposte Laïque : Est-il encore temps de s’inscrire et comment faut-il faire ?

Alain Barnier : Oui, il est toujours temps de s’inscrire, nous l’avons prévu et anticipé, mais les places s’amenuisent de jour en jour, et je ne saurai trop vous conseiller de réserver au plus tôt.

Ci-dessous, vous trouverez tout le détail de cette journée (également mentionné sur l’événement Facebook) :

Fête De l’AFES – Premier Anniversaire de son existence !
Pour fêter le premier anniversaire de la création du mouvement citoyen et patriote ardéchois « Sauvons notre pays 07 », toute l’équipe de l’AFES organise sa première fête annuelle de rentrée sur le secteur de BAIX en Ardèche (07).
IMPORTANT : Pour des questions évidentes de sécurité, les coordonnées exactes du lieu de cette journée ne seront transmises qu’aux personnes ayant réservé et réglé pour cette journée !!!!!!!!
De nombreuses thématiques sociétales seront abordées par nos intervenants comme : l’assassinat de nos territoires ruraux par cette loi NOTRé, la démocratie biaisée, la justice, l’État dictatorial, le halal, etc.

Toute inscription passe obligatoirement par une réservation avec règlement (aucune annulation ne sera remboursée).
Les organisateurs se réservant le droit de refuser toutes inscriptions, notamment celles pouvant nuire à la pérennité de cette journée.
Le départ de cette journée est prévu pour 10h00, avec les intervenants invités qui prendront ainsi la parole sur ces sujets divers, brûlants, et d’actualité.
Parmi les intervenants : Pierre CASSEN (Riposte Laïque), Richard ROUDIER (Ligue Du Midi), Alain DE PERETTI (Vigilance Halal), Serge PETITDEMANGE (Renaissance de la République Française), Général PIQUEMAL (Cercle de Citoyens Patriotes), Renaud CAMUS (président du parti de l’In-nocence et du NON au Changement de Peuple & de Civilisation), Gérard HARDY (Président fondateur des Volontaires Pour la France, et Alain BARNIER (élu de la République et Président de l’AFES).
– 10h00 – Départ de la journée avec prises de parole des premiers intervenants (ordre de passage non établi).
– 12h00, les convives pourront se restaurer autour d’un banquet gaulois pour un montant de 20€ intégrant l’entrée et l’accès « PRIVÉ » à cette fête.
Au menu du banquet gaulois avec l’apéritif/verre de l’amitié offert :
– Entrée : Salade composée.
– Plat de « résistance » : cochon à la broche – pommes de terres/flageolets.
– Fromage.
– Dessert.
Le vin étant non compris, mais chacun pourra prendre des pichets en fonction de ses besoins.
Une buvette sera également présente sur toute la journée !
– 14h00 – Reprise des prises de parole des derniers intervenants.
Pour la fin de la journée, une surprise est prévue afin de terminer cette journée conviviale mais instructive… Alors pensez à rester avec nous pour partager cette dernière…

RÉSERVEZ VITE ! (Places limitées)
Réservation à partir du 10/10/2017 avec trois possibilités de paiement :

– Par PayPal via le lien ci-dessous :
https://paypal.me/AFES07?_ga=1.109050122.90145181.1503324683-

– Virement :
Compte de l’AFES Sauvons notre pays (RIB AFES) :
IBAN : FR76 1027 8089 3500 0203 6460 192
BIC : CMCIFR2A

– Chèque
Envoyé à l’adresse suivante :
AFE SAUVONS NOTRE PAYS
4 Rue du chemin neuf
07220 VIVIERS
Notre adresse courriel : sauvonsnotrepays07@gmail.com
Avec l’AFES, venez rejoindre notre combat…
https://www.facebook.com/events/345328332595037/

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Alain ?

Alain Barnier : Oui, restons soudés, tous unis dans un projet commun, car l’ennemi n’attend que l’isolement des uns et des autres pour mieux les neutraliser.
Et puis n’oubliez pas ce dicton qu’ils appliquent tous les jours : « Diviser pour mieux régner. »
Je vous propose, en ce qui nous concerne, celui-ci : « L’union fait la force ! »

Propos recueillis par Pierre Cassen




Tant que nous n’aurons pas éradiqué les traîtres, nous subirons l’islam

Le cheval de Troie est en place, les moutons nourrissent les loups, et ces derniers sont déjà opérants dans la bergerie !

Ras-le-bol des bougies, fleurs, rassemblements contre tous ces assassins, ces radicalisés, ces fondamentalistes agissants, prônant la haine et le meurtre, car tous ces tarés en rigolent, en se moquant des peuples de Bisounours.

Oups, j’allais oublier les déséquilibrés, nouveau terme en vogue des gouvernements et merdias à leur botte. Tous les jours, des actes, des attentats ont lieu, dans l’indifférence complice et l’inaction désespérantes. Il est urgent que les peuples, notamment celui de France, se réveillent.

J’ai la plus profonde empathie pour les assassinés, meurtris dans leur chair et leur mental, ainsi que leurs familles et proches. Par contre, j’éprouve de la rage et de la haine contre la source de leurs maux, mais les mots ne changeront rien non plus, seule l’action compte !

Comme beaucoup d’autres personnes,  je dénonce régulièrement ce qui se passe, et encore récemment avant les meurtres de Barcelone et Cambrils, sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/alain.barnier.39/posts/876154149218764

Sans me prendre pour Nostradamus, ou pour tout autre devin, nous allons voir une montée accrue de ces actes des fous d’Allah, et le juge Marc Trevidic (spécialiste en la matière) prévoit « notre » 11 septembre, mais en plus meurtrier : http://lagauchematuer.fr/2017/08/20/selon-le-juge-marc-trevidic-daesh-prepare-un-11-septembre-en-france-quattend-macron-pour-agir

Les tragiques événements dénoncés béatement, suivent pourtant des consignes établies par EI, DAECH and Co : http://m.nouvelobs.com/monde/20140922.OBS9865/l-etat-islamique-appelle-a-tuer-les-sales-francais-de-n-importe-quelle-maniere.html?xtref=http%3A%2F%2Fm.facebook.com#http://m.facebook.com

La montée sournoise de l’islamisation de notre pays est bien là, qu’elle soit intégriste, fondamentaliste, radicale ou politisée, car ce ne sont là que des mots, mais cet islam-là n’a pas sa place en France.

« L’islam c’est l’islamisme au repos, l’islamisme, c’est l’islam en mouvement; c’est la même « affaire » » disait Ferhat Mehenni !

Ou regardez cette vidéo bien explicite : https://www.facebook.com/dillon.jean.7/posts/2128516670706905

L’allégeance vient aussi de ceux qui gouvernent, ou de ceux qui ont gouvernés : https://www.facebook.com/dillon.jean.7/videos/2128519237373315/

Je ne ferai pas l’erreur de stigmatiser pour autant la totalité des musulmans qui n’abusent pas, qui veulent vivre en paix, qui ont combattu à nos côtés contre d’autres envahisseurs, et qui font la distinction fondamentale entre l’islam historique religieux (ou le musulmanisme) et l’Islam coranique qui nous pourrit la vie à longueur de journée.

C’est exactement ce que recherchent les traîtres complotistes et les musulmans, les clandestins envahisseurs sont de toute manière manipulés, comme l’est l’ensemble des citoyens des pays, par une oligarchie et un système clairement défini et bien organisé !

Il nous faut combattre farouchement cet islam-là en France, qui ne sert que l’islamisme et le salafisme… L’école musulmane enseigne la LOI islamique, indissociable de la FOI islamique.

La question à se poser sur l’Islam : y a-t-il des bons et des mauvais musulmans ? Car l’islam modéré n’existe pas…

Zemmour, lors de son entretien télévisé, a résumé de manière très  concrète la problématique de l’islam en France : https://vid.me/argW  Ou : https://youtu.be/fz0Mwhq8OEg

https://youtu.be/fz0Mwhq8OEg

Pour beaucoup de Français, les bons musulmans sont ceux qui pratiquent l’islam de manière raisonnée, ou alors, sont-ils des musulmans non pratiquants, car ils ne retirent et ne retiennent que le côté positif des versets du Coran ?

Mais l’ironie, c’est que ces derniers sont considérés par les islamistes, notamment les plus radicaux, comme des mauvais musulmans, des apostats et donc des infidèles à combattre, et à abattre comme les autres mécréants.

En effet, l’islam n’est pas qu’une religion, comme le dit si bien Éric ZEMMOUR. C’est plus que cela… C’est aussi une idéologie politique et conquérante, voire une doctrine prônée par Mahomet, avec une reprise des versets les plus extrémistes par Daech et Cie.

En clair, la majorité silencieuse se tait donc pour ne pas être considérée comme apostate, pour ne pas craindre les attaques en règle de ces derniers. Ou alors, sont-ils complices tacites des extrémistes au nom d’Allah, comme le suggèrent certaines personnes ?

Le côté le plus pernicieux de cette islamisation larvée, c’est que les jeunes Français d’origine extra-européenne se font embrigader par des orateurs radicaux salafistes, wahhabites et autres, avec un bourrage de crânes flagrant de leurs idées nauséabondes. Il suffit de voir tout récemment cet imam qui a fomenté l’attentat de Barcelone.

Mais n’oublions pas les adultes les plus fragilisés, mentalement parlant notamment, qui subissent aussi la même sanction. Ces derniers sont forcément les déséquilibrés qui choisissent des voitures défectueuses et qui perdent le contrôle de leurs voitures folles… Décidément, les asiles psychiatriques ne vont pas chômer !

Soyons lucides, cette situation est cautionnée par la trahison, la lâcheté et l’abandon de la laïcité  républicaine par ses « Élus de la république », gestionnaires de la gouvernance de notre pays, de nos régions, de nos départements, de nos intercommunalités, de nos communes, et qui se couchent lamentablement pour de multiples raisons.

Ce dicton prend donc tout son sens :  » Qui ne dit mot consent ! ». Mais j’irai encore plus loin dans cette vérité, car le peuple est tout autant complice, et je reprendrai à cet effet la citation de Georges Orwell : « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice. »

Ce qui entraîne de facto toutes les dérives extrémistes imposées par les wahhabites, salafistes et pachtounes. Cofinancées par l’Arabie saoudite et le Qatar, notamment sur les revendications du voile, de la burqa, du burkini, et autres « DIKTATS », véritables « actions de provocation » sur notre sol. Je n’oublie pas pour autant le financement !

« Ce n’est pas cela l’islam ! » diront certains, mais je leur réponds : « Ce n’est pas cela notre France !  » Oui, car c’est clairement une invasion planifiée et organisée, et un grand remplacement acté. Il suffit de voir la montée en puissance de l’invasion de clandestins en France comme en Europe…

Pourquoi n’immigrent-ils pas dans les pays du Moyen-Orient qui correspondent le mieux à leurs idéologies et à l’islam ? Ils ont pourtant le choix, car pas moins de 57 pays pourraient leur convenir !

Des problèmes similaires de cet islam politisé et conquérant, à une plus petite échelle, se sont produits sur ma propre petite commune de Viviers, suite à l’interpellation, en tant qu’élu vivarois, de riverains, et commerçants excédés  par certains agissements, notamment d’incivilités.

J’ai donc effectué mon devoir d’élu : « écoute, action et réaction », et j’en ai donc dénoncé les dérives par lettre ouverte à notre maire : https://www.facebook.com/alain.barnier.39/posts/669333923234122

L’islamisation sournoise se met évidemment en place dans nos campagnes, et il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard. Certains de ces jeunes d’origine extra-européenne, mais néanmoins français, ne sont pas forcément des voyous ou des racailles. Ils se sentent désœuvrés, dépités, voir sûrement écœurés d’être des laissés pour compte, mais cela ne justifie en aucune manière ce type de comportements, nous avons l’obligation et le droit de réagir.

Notre devoir moral d’élu (et donc le mien) est d’éviter cela. Comme d’empêcher que ces jeunes fragilisés par une situation économique, conflictuelle, catastrophique de notre pays, de sombrer, pour leur éviter de se retrouver embrigadés par des sociopathes, en devenant eux-mêmes des sociopathes…

Notamment en permettant à certains islamistes, par la non-action, de les enrôler dans leurs propos radicaux comme dangereux pour notre démocratie, notre liberté, notre laïcité. Oui ! Nous avons le devoir moral, et la légitimité de les contrer en tant que citoyens.

Tout doit être effectué pour ramener la pérennité d’une ambiance somme toute conviviale et joviale au sein de notre ville provençale comme au niveau national, quitte à employer la sanction, si la discussion, l’écoute et la dissuasion ne mènent à rien…

Il faut juste réveiller certaines consciences endormies et les mettre face à la réalité du terrain, élus, comme acteurs de ces problématiques. Je combats farouchement l’islamisation de mon pays, et tout autant au sein de ma commune.

Il est inadmissible comme intolérable d’entendre certains propos sexistes et des réflexions dégradantes envers des jeunes femmes circulant à pied sur la place de La Roubine, venant de certains hommes concernant leurs corps comme leurs tenues vestimentaires estivales (short, jupe et petit débardeur). En leur mentionnant « que ce n’est pas leur place ici ! Ah bon, elle est où leur place, il me semble que nous sommes chez nous ?

Mais ces comportements plus que problématiques sont aussi au niveau national, mais en pire, car on agresse physiquement : http://www.liberation.fr/desintox/2016/09/09/hallucination-collective-a-toulon-les-femmes-agressees-ne-portaient-pas-de-short_1490974

Ou :

http://m.france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/guingamp/guingamp-une-lyceenne-agressee-par-un-homme-pour-sa-tenue-jugee-provocante-1081559.html#xtref=http://m.facebook.com

Oui, évidemment que ce sont des propos sexistes, mais ils sont clairement islamistes et radicaux, proférés par beaucoup de personnes extra-européennes, qui mènent obligatoirement à cette islamisation conquérante et politisée, et je le maintiens mordicus !

Il m’a été dit personnellement, lors d’une discussion sereine au bar de mon village, et je cite : « Mais les femmes musulmanes ont tout à fait le droit de choisir de s’habiller en burqa ou en burkini, c’est leur choix. »

Si je comprends donc bien cette logique rétrograde, qui est valable pour « leurs » femmes, cette dernière est refusée comme interdite pour le choix vestimentaire des « nôtres »… Ça aussi, c’est de l’islamisation larvée !

Nous pouvons tout autant aborder les mots « respect » et « civisme » aussi. Il m’est également impossible comme inadmissible d’entendre certains jeunes insulter des personnes. Quand ces mêmes personnes viennent les voir amicalement pour leur demander d’être respectueux envers ceux qui veulent se reposer, ou profiter des soirées d’été avec leurs fenêtres ouvertes, et qui s’entendent traiter de « connasse » ou « connard » en leur imposant de se casser.

Le laxisme d’État et de la justice à deux vitesses permettent tout autant le sentiment d’insécurité pour les agressés et le sentiment d’impunité pour les agresseurs, mais il est où le « bien vivre ensemble » tant prôné par nos gouvernants félons ?

Il ne faut pas pourtant pas oublier ce dicton :

« La liberté des uns, s’arrête là où commence celles des autres. »

La prise de conscience devient donc urgente, que cela soit du côté de ceux qui veulent nous imposer cet islam-là, comme celui de ceux qui prônent le racisme et l’extrémisme pour tous. Oups ! Le mot race n’existant plus en France, le mot raciste n’existe donc plus…

Il en est de même pour ceux qui manquent de respect et de civisme, car ils n’ont pas reçu l’éducation, ou bien ils l’ont oubliée. Mais la faute appartient aussi à certains parents qui ont baissé les bras, qui ont relâché leur vigilance à un moment donné, ou tout simplement par « je m’enfoutisme » !

Il y a un fait et un constat flagrants néanmoins, à moins d’être demeurés, hypocrites, ou complices : les principaux responsables de toutes ces dérives sont avant tout nos élites, nos gouvernants, nos décideurs. Ces derniers se servent des musulmans comme ils se servent des peuples afin d’accomplir leurs projets nauséabonds.

Il y a une priorité vitale de survie de notre France, c’est de ne pas se tromper de combat, ni de combattants, et ce sont ces derniers, ces félons qui cautionnent et avalisent qui doivent être combattus en premier. Vient, parallèlement, le combat contre cette islamisation larvée chez nous par leurs « petits » soldats.

Tant que nous n’aurons pas éradiqué les premiers, il faudra rester réaliste et logique, tous les autres combats sont puérils, utopiques et perdus d’avance. Ce n’est pas du pessimisme, mais du réalisme !

Alors, citoyennes, et citoyens de France et d’Europe, le réveil est pour quand ?

Alain Barnier




Je me présente au nom de la France profonde, hors des partis politiques

Ce jour, nous avons rencontré une vieille connaissance de Riposte Laïque, Alain Barnier, que nous avons croisé à plusieurs reprises dans l’Ardèche. Une occasion pour nous d’approfondir les raisons de sa candidature, hors de tous les partis.

Riposte Laïque : Nous vous avons rencontré dans l’Ardèche, quand, conseiller municipal à Viviers, vous aviez organisé des initiatives contre l’invasion migratoire. Quel bilan tirez-vous de ces différentes actions ?

Alain Barnier : Nous sommes fin mai 2017, et je suis toujours dans la même logique d’information des citoyens et des électeurs français !

Nous avons eu le privilège de connaître des « frères d’armes » nationalistes et patriotes, soucieux de l’avenir et du devenir de notre France comme celui de notre descendance… Cela a commencé par l’organisation de nos conférences/débats en avril 2016 sur notre belle commune de Viviers avec notre équipe VBM, Riposte Laïque, Résistance Républicaine, et bien d’autres intervenants de valeur.

C’est aussi ce jour-là, que nous avons appris à nous connaître, et à nous apprécier, car nous partageons le même combat… Celui de la vérité et de la défense de l’identité et la souveraineté de notre France.

Puis le 23 septembre 2016 au Trocadéro à Paris, l’initiative du mouvement citoyen « sauvons notre pays » a pu voir le jour grâce à Riposte Laïque (Pierre CASSEN), Résistance Républicaine (Christine Tasin), et la ligue du midi de (Richard Roudier). Vous m’avez proposé de rejoindre cette initiative avec notre équipe, et nous avons bien évidemment, répondu « présent » !

Suite à la quinzaine nationale « sauvons notre pays », nous avons effectivement mis en place notre premier mouvement Ardéchois contre la venue imposée des clandestins en France, et dans nos communes rurales le 30/09/2016 à partir de 14h00,

Le constat ? Nous avons pu nous rendre compte du total déni de démocratie, du manque de considération de nos doléances, et de l’aval complice de nos institutions comme le préfet de l’Ardèche, qui nous a parqué comme des bestiaux dans une rue devant la préfecture. Tout en laissant des fachos, dénommés « antifas », attiser la violence et l’insulte, cela sans aucun droit à manifester, contrairement à notre manifestation dûment autorisée. Nous avons eu droit à ce même privilège, avec la manifestation organisée par la ligue du midi de Richard Roudier à Montpellier, quelques temps après et le 8 octobre 2016 pour être précis !

Suite à ces événements, nous avons donc lancé le 26 novembre 2016, une nouvelle manifestation « sauvons notre pays » en Ardèche, tout en prenant les mesures qui s’imposaient pour contrer cet état de république bananière, ainsi que ses institutions complices. Et nous pouvons dire que nous avons très bien réussi nos contre-mesures.

Le constat aujourd’hui ? Nos actions prennent corps, ces dernières  interpellent positivement, et les adhésions à défendre notre France sur tous les sujets sociétaux, sont de plus en plus nombreuses…

Riposte Laïque : Votre liste municipale s’appelle Viviers Bleu Marine, alors que vous paraissez avoir pris des distances avec le FN. Pourquoi avoir gardé ce nom dans votre communication ?

Alain Barnier : je ne « parais » pas avoir pris des distances avec le FN, je les ai effectivement prises depuis de nombreux mois, notamment face à l’imposture des instances de Nanterre, qui prônent l’implantation locale à cor et à cri, et qui en effectuent exactement le contraire sur le terrain. Tout en trahissant au passage de nombreux élus dont moi-même, et surtout, en abusant de leurs convictions afin de mieux servir leurs propres intérêts, comme ils abusent de la base militante !

Je précise que j’ai le plus profond respect pour ces adhérents, militants et sympathisants de cette base du FN, mais ils ne connaissent pas le fonctionnement en interne de ce parti. Je dénonce pour cela leurs incompétences et trahisons dans une vidéo sans complaisance sur ma page Facebook, sortie de réserve d’Alain BARNIER : Je dénonce et j’accuse l’imposture FN :

Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=fvWLq_PArlA

Nous étions surnommés « ses cons glorieux » par le roitelet local (le secrétaire départemental du FN07).  Cela résume la considération de ces derniers pour la cause patriotique, et sa base… C’est dire !

Autre information : Nous avons été élus avec notre liste sous l’appellation « Viviers Bleu Marine » en mars 2014, et ce, sans « aucun soutien du FN », je tiens à le préciser.

Je reviens à cet effet sur une logique véhiculée par certains… Ce n’est pas à nous de remercier le FN, mais plutôt à lui de nous remercier, pour avoir contribué à véhiculer son nom, et surtout participé à son financement, sans en voir pour autant la couleur en local, en termes d’investissements concrets (matériels bureautiques, local, prospectus, etc., bref, le développement de cette fameuse implantation locale prônée).

Mais pour répondre à votre question, nous avons conservé notre entité pour deux raisons, la première pour contrer des opportunistes et des arrivistes que sont :

– Christian Grangis (ex SD du FN07), aujourd’hui candidat aux élections législatives sur la 1ere circonscription de L’Ardèche, et soutenu par le Comité Jeanne de Jean-Marie Le Pen.

– Céline Porquet (notre ex-deuxième de liste exclue de notre groupe en juillet 2014) conseillère municipale FN à Viviers, nouvelle SD du FN07, conseillère régionale FN, et aujourd’hui candidate sur la première circonscription de L’Ardèche, et qui par voie de presse, mentionne, qu’elle veut conserver « tous » ses mandats.

Puis, nous avons dû pour cela, protéger notre appellation VBM à l’INPI afin que notre travail et notre crédibilité locale ne soient pas  assimilés à ces tristes personnages.

Un dépôt de plainte au pénal avec constitution de partie civile a été également été déposé au TGI de Privas en mars 2015, et je suis reconnu partie civile dès novembre 2015. L’instruction étant toujours en cours, je ne pourrai donc en dire plus, mais il faut savoir que ces deux candidats « élus » qui se présentent à nouveau pour les élections législatives, sont des « mis en examen » à ce jour.

En termes d’éthique, de déontologie, et de non cumul de mandats, je pense que l’on peut faire mieux pour l’image d’un élu droit et intègre, pourtant prôné par le FN, et le comité Jeanne. Ces derniers sont pourtant parfaitement informés de cette situation… Sans commentaires !

Devant ma sortie de réserve consécutive à l’absence de réaction de ces derniers, mais aussi dans l’attente de voir jusqu’où pourrait aller le népotisme du FN, et intégrant ses instances dirigeantes incompétentes de Nanterre, nous n’avons plus aucune raison aujourd’hui, de conserver notre appellation VBM. Nous allons déterminer avec notre équipe un changement de dénomination.

Le tout, après mûres réflexions, notamment envers le respect dû aux électeurs Vivarois, qui nous font confiance, et qui ont voté pour notre liste, car notre travail de terrain est, et sera toujours le même. Mais ce changement est nécessaire, surtout, avec le fait que Céline Porquet se sert de notre travail pour amalgamer nos actions en lui permettant de se mettre en avant, alors que cette dernière est cul et chemise avec le maire UDI de Viviers. Ce même maire qui a été épinglé par la cour des comptes pour contournements au code des marchés publics… Tout un programme également !

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur l’élection présidentielle qui vient de se dérouler ?

Alain Barnier : cette élection a été volée pour de multiples raisons, car tout le système ainsi que l’oligarchie inter mondialiste avec la complicité des médias à leurs bottes, ont permis ce coup d’état très bien orchestré et prévu de longue date. Cela fait trois ans que le candidat Macron était prévu comme président. De nombreux dysfonctionnements ont eu lieu pendant cette élection, y compris sur le report des votes blancs et nuls.

Il est étonnant qu’aucun parti ne s’en soit offusqué ! Pourquoi ?

Riposte Laïque : Le vote de l’Ardèche ressemble-t-il au vote national ?

Alain Barnier : vous parlez du vote du peuple, ou celui du système en place ? Le vote des Ardéchois a donné Marine Le Pen gagnante au premier tour avec 23,17%, avec un deuxième tour à 37,63%. Notons au passage, au deuxième tour, que les votes blancs sont à 7,86%, les votes nuls à 2,99%, et l’abstention à 21,85%, tout en donnant néanmoins à Macron le score de 62, 37%. Mathématiquement, il ne peut pas prétendre à ce score !

Riposte Laïque : Vous vous présentez aux élections législatives, mais en candidat libre. On a compris qu’avec le FN, ce n’était pas possible, mais pourquoi faire cavalier seul, et ne pas avoir rejoint le Siel ou le Parti de la France, par exemple ?

Alain Barnier : Pour être franc, j’ai suffisamment donné concernant une nouvelle implication dans un parti politique, et je suis comme la plupart des citoyens… Un ras le bol général des partis politiques !

Des partis politiques qui se moquent éperdument de leurs électeurs. Il suffit de voir les retournements de veste de leurs élus pour comprendre, que ceux qui ont voté pour eux, sont les cocus de l’histoire. Comble de l’ironie, ceux qui votent pour les candidats représentant ces partis politiques, contribuent à les faire exister, et là, je parle financièrement. Il faut en effet savoir, que grâce à leurs votes ils financent le système en place qu’ils rejettent.

Cela n’est pas le cas pour un candidat sans étiquette, qui finance sa propre campagne, avec un remboursement potentiel de ses frais, s’il dépasse les 5% de votants… En clair, un challenge important, et une prise de risque évidente, mais néanmoins un véritable sacerdoce pour qui veut défendre sa France et sa descendance. J’oubliais, pas de « primes » à un parti politique, puisqu’il n’y en a pas, avec des économies conséquentes pour les contribuables vaches à lait.

Riposte Laïque : Qu’est-ce que cela implique de se présenter seul ?

Alain Barnier : Comme je l’ai dit précédemment, une prise de risque évidente, car sans aucun soutien politique, pas d’aura médiatique non plus, si ce n’est son propre travail personnel sur le terrain, en tant qu’élu et citoyen impliqué. Il faut également trouver le financement pour la campagne face à des rouleaux compresseurs en face, et leurs financements conséquents.

À cet effet, nous avons mis en place une association de financement électorale pour pallier cela. Cette association a néanmoins une durée de vie limitée, ne dépassant pas  la date de présentation des comptes de campagne, et qui est dissoute en fait, 3 mois après le 2ème tour !

Cela permet également aux donateurs nationalistes et patriotes, de défiscaliser une partie de leur impôt sur le revenu  en recevant un reçu fiscal à cet effet. C’est toujours des impôts en moins pour nourrir le système Macron. Alors, n’hésitez pas à nous aider financièrement, notamment si vous êtes un contribuable vache à lait !

Riposte Laïque : Quelle campagne allez-vous faire ?

Alain Barnier : Comme toujours, par une campagne de terrain, et non par des mots percutants sans effets… pas de blablas inutiles, pas de paroles non tenues, mais des actes concrets !

Une campagne et une implication qui sont soutenues par de nombreux administrés, notre groupe d’élus, et par toute notre équipe qui est sur le terrain avec une logique simple… Continuer le combat que j’ai toujours mené en tant que citoyen ! Le fait d’être un élu de la république me permet évidemment d’augmenter et d’impacter la mise en avant de mes valeurs et convictions par mon travail quotidien.

Je vous laisse le soin de découvrir ma profession de foi qui sera distribué lors du premier tour de ces élections législatives du 11 et 18 juin 2017 :

(PDF recto et verso de notre circulaire officielle)

Vous remarquerez par notre profession de foi, que cette quinzaine « sauvons notre pays » perdure depuis, et que notre mouvement ardéchois tout autant avec ces élections législatives 2017 !

 Propos recueillis par Pierre Cassen




Un choix de civilisation, tout simplement…

Nous sommes devant un choix clair, car c’est un choix de civilisation qui nous est proposé entre les deux derniers candidats en lice pour cette élection du 7 mai 2017, bien que cela soit cornélien pour certains.

Mais cela va bien plus loin qu’une histoire de choix ou sélection d’une personne, qui peut être détestable à outrance pour certains.

C’est donc un virage à ne pas manquer sous peine de mort rapide de notre histoire, de notre culture, bref… de notre France, et il faut que son peuple et ses électeurs en soient totalement conscients.

Faire barrage à Macron et à sa politique mondialiste désastreuse est un devoir moral, il devient vital, une priorité, voire une œuvre de salubrité publique.

Faire barrage à Emmanuel Macron et à sa politique mondialiste financière désastreuse est un devoir moral.

Il devient vital, une priorité, voire une œuvre de salubrité publique !

Il accentuera le démembrement de notre France, il accélèrera la crise économique créée contre le peuple liée de fait aux pénuries et suppressions d’emplois, ce lien vous en explique l’analyse :

https://youtu.be/7YjALKuzaco

Rappelez-vous sa venue à Whirlpool d’Amiens qui est sa ville, n’oubliez pas, de surcroît ancien membre du gouvernement Hollande, ci-joint son accueil par les salariés :

https://youtu.be/5g8WQ3nBH98

Bien plus grave, quand on entend un Fillon, un Hamon et tant d’autres qui exhortent leurs électeurs a voter pour leur adversaire respectif d’hier, Macron !

Adversaire, qui n’a eu aucun scrupule, à ALGER, à déshonorer les Français qui ont largement contribué au rayonnement de la France : la colonisation étant pour lui un « crime contre l’Humanité » ! Il n’a ainsi, pas hésité, à diffamer sa Patrie pour une poignée de votes identitaires.

Je reprendrai, à présent, une expression formulée par une diplomate russe, et attention, je ne suis pas pro Russe, pas plus d’ailleurs pro USA, pro Israélien ou pro Palestinien, car je suis pro France :

« Parfois, murmurer ne suffit pas, il faut crier pour éviter les catastrophes. Le monde ne doit pas devenir le laboratoire d’un savant fou. » Citation de Maria Zakharova.

C’est tragiquement ce qui se passe sous nos yeux depuis les années 70 !

Vous trouverez ci joint une vidéo expliquant très concrètement la main basse sur l’Elysée, notre pays, l’Europe et le monde entier en général, et des conseils que je vous laisse le soin d’analyser :

http://r.email.le-petit-economiste.com/click/ncjhxy749rmlkvd.html

Oui je hurle ! Car je refuse de cautionner tout cela, et vous devez hurler avec moi, ne serait-ce que pour l’avenir et devenir de « notre » France et de « notre «descendance.

Bien sûr, je peux parfaitement comprendre le mal être, la gêne, voire le dégoût  de certains électeurs à voter Marine Le Pen, mais avons-nous le choix ?

Je respecte leurs réticences, mais l’essentiel, est de savoir s’ils veulent être acteurs ou spectateurs de l’anéantissement ou non, de tout ce qui fait notre France.

Personnellement, je préfère être un acteur, et je ne voterai ni blanc, ni nul car c’est botter en touche et refuser de choisir l’avenir que nous devons construire ensemble ce 7 mai 2017.

N’oubliez pas que le vrai pouvoir, c’est l’assemblée nationale !

Quand je vois les ralliements d’élus de droite ou de gauche autour de Macron, cela doit néanmoins vous interpeller, non ?

Ces derniers sont uniquement là pour la gamelle, et non pas pour l’intérêt supérieur de notre pays !

Je tiens à porter à votre connaissance que ce dit « nouveau parti, qui veut rajeunir notre politique, nos institutions », n’est en fait qu’un parti « en marche avec Macron » qui respire la naphtaline avec des vieux éléphants présents sur la scène politique depuis des décennies.

Mais qu’ont fait ces derniers ? Rien, car ce n’est qu’un festival de vieilles charrettes, et la balle est dans votre camp pour faire réellement la différence

Il faut quand même réaliser que rejoindre le troupeau « en marche avec Macron », c’est donner le blanc-seing à tous ceux qui sont responsables de la décrépitude de notre France, de l’Europe, de la déstabilisation des pays d’Afrique et du Moyen Orient pour des raisons inavouables notamment pour piller leurs richesses.

Qui sont les responsables de toutes les guerres menées pour du profit ? Qui est responsable des mouvements de populations suite à ces bassesses ? Le constat est là, nous en payons « tous » aujourd’hui, les conséquences !

Réflexion intelligente d’un politicien algérien Ali Benouari qui abonde en ce sens : « Seule Marine voit à long terme pour l’avenir de la France ainsi que bien d’autres », et je vous laisse le soin de voir la vidéo où il s’en explique :

https://youtu.be/O_O-pvW3JSY

https://youtu.be/O_O-pvW3JSY

Ceux qui voteront Macron, seront de fait co-responsables, complices de ces derniers, au même titre que les élus pantins, et « depuis peu également girouettes », en se soumettant servilement aux hauts responsables et organisateurs des rackets, spoliations, et autres forfaitures.

Vous trouverez ci-joint une vidéo avec des commentaires plus qu’explicites qui résument mieux que des écrits, et qui nomment clairement la constitution et le déroulement de leurs viles manœuvres :

https://youtu.be/Wn72T4dTFho

Suite aux résultats du premier tour des présidentielles, nous pouvons également acter que c’est la déconfiture totale de « tous » les partis politiques en place, à grand renfort de malversations, magouilles, trahisons, et abus de confiance en tous genres pour certains.

Les citoyens dont je fais partie, ne veulent plus de ces partis qui font des promesses qu’ils ne tiennent jamais, et qui de surcroît se moquent totalement des gens du peuple car ces derniers ne servent qu’à remplir leurs comptes en banques.

Alors, le 7 mai 2017, deux choix décisionnaires seront au seuil des isoloirs pour les électeurs.

N’oubliez pas que le vrai pouvoir, c’est l’Assemblée Nationale même si le Président donne la feuille de route.

C’est pour cette raison que les législatives sont cruciales, il y aura donc deux solutions :

Vote pour Emmanuel Macron ou vote pour Marine Le Pen ?

Choix cornélien pour certains !

Mais la réflexion à mener, tout comme la décision à prendre doit se faire en prévision des élections législatives du :

1er tour : 11 juin 2017

2eme tour : 18 juin 2017

C’est en effet, à partir de ce moment-là, que la feuille de route du chef suprême de notre pays pourra se mettre en place, avec les programmes, promesses et les décrets et lois votés par les députés :

– soit le ou la président(e) élu(e) obtient la majorité de sièges de députés ralliés à sa cause pour gouverner, mettre en application la feuille de route, et nous verrons si les « promesses » sont tenues,

– soit le ou la président(e) élu(e) n’a pas la majorité des sièges, et c’est le début d’une cohabitation qui sera, quoi qu’il en soit, néfaste à tous les niveaux, car rien ne pourra être appliqué des « promesses » électorales,

Dans le dernier cas, sera le début des lendemains qui déchantent pour tous !

Pour conclure, on ne vous demande pas d’aimer Marine Le Pen, mais de voter pour elle…

N’ayant pas d’autre alternative pour 2017, et la situation mortifiante ne pouvant attendre encore 5 ans, que risque-t-on de plus avec Marine qui n’a jamais été au pouvoir que les incompétents et félons qui nous ont gouvernés à ce jour ?

Pour les indécis, sachez que je ne crois plus aux partis politiques pour nous sortir de la mouise, mais nous verrons ainsi si Marine Le Pen est une véritable patriote ou une autre imposture à rajouter aux hyènes du pouvoir !

Alors Marine ! Peu de jours pour convaincre, et en fonction des votes des électeurs… 5 ans pour prouver et agir en fonction de vos promesses.

Ne nous mentez pas, car la révolte du peuple sera aussi puissante que l’espoir que vous avez engendré !

Alain Barnier




N’oublions jamais le sceau de l’infamie du 19 mars 1962

Hier c’était le 19 mars 2017, et comme chaque année depuis la décision de Hollande et de sa clique, la France commémore la fin de la guerre d’Algérie sur tout son territoire.

Cette date du 19 mars 1962 est une infamie constatée en termes de décisions, que cela soit sur le choix de cette date, comme sur le refus flagrant de constats sur l’histoire réelle et vécue pendant cette fin de période en Algérie.

De surcroît, c’est également une blessure au cœur pour les familles, un camouflet scandaleux et honteux pour les harkis et pieds noirs vivants… ou massacrés sur le sol algérien !

Sans oublier la mort de nos insouciants jeunes appelés qui ne savaient pas dans quel enfer ils mettaient les pieds, car ils n’avaient que 20 ans. Mais aussi les blessés et traumatisés de cette guerre inutile, quand on voit les résultats en 2017. Il y a eu les blessures physiques et voyantes, mais les blessures morales n’ont jamais été traitées, ni cicatrisées.

Combien de familles, et d’enfants de combattants sont également les dommages collatéraux ignorés de cette guerre, je fais partie de ceux-là bien que né en décembre 1962…

J’ai toujours refusé de cautionner cette félonie, et encore plus depuis que je suis élu… Mais je tiens néanmoins à honorer les présidents de la FNACA, leurs bureaux, tous les anciens combattants de la guerre d’Algérie dont mon père faisait partie, et qui vont rendre hommage à nos enfants morts pour la France devant les monuments aux morts de France.

La fin de cette guerre d’Algérie devrait être célébrée le 16 octobre de chaque année !

Mais pourquoi la date du 19 mars, et non pas celle du 16 octobre ?

En voici l’explication car la politique passe encore par-là, et toujours au détriment de la logique :

http://forums.france3.fr/france3/Les-Pieds-Noirs-Le-documentaire/non-mars-decembre-sujet_327_1.htm

Je ne suis pas gaulliste, pas plus que je ne suis pétainiste, mais la trahison de DE GAULLE a été minutieusement occultée. Pourtant cette trahison est bien réelle, et ce bien avant ce 18 mars 1962.

Deux articles sur Riposte Laïque de Manuel Gomez qui en parle le mieux et qui en résume l’issue :

L’un paru le 20 août 2012, « je ne pardonnerai jamais à de Gaulle le massacre des harkis et des Français d’Oranie » :

http://ripostelaique.com/manuel-gomez-je-ne-pardonnerai-jamais-a-de-gaulle-le-massacre-des-harkis-et-des-francais-doranie.html

Et l’autre du 9 mars 2017, « le sacrifice programmé d’une unité de jeunes appelés » :

http://ripostelaique.com/9-mars-1962-le-sacrifice-programme-dune-unite-de-jeunes-appeles-metropolitains.html

Deuxième lien expliquant cette occultation volontaire :

http://www.algerie-francaise.org/plaintes/enquete/sakietsidiyoucef.shtml

Et encore ce dernier pour l’estocade :

http://magoturf.over-blog.com/2017/03/qui-vous-en-a-parle-personne.cela-a-ete-totalement-occulte.html

Les survivants de cette unité ainsi que leurs familles peuvent donc dire un très grand merci au lieutenant-colonel Lisbonis qui a su désobéir à un ordre, et qui en a payé le prix !

Mais on pourrait aussi remercier pour leur honneur, leur humanisme, ceux qui ont sauvés des harkis et des pieds noirs : le général de BRÉBISSON, le Général François MEYER, et bien d’autres…

Lien : http://www.monversailles.com/general-meyer-sarkozy-harkis/

Les accords d’Evian* du 18 mars 1962 auraient dû tomber à l’eau après les assassinats perpétrés après cette date car ils n’ont jamais été respectés.

(*Accords d’Evian conclus entre le gouvernement français et les représentants du Front de libération nationale (FLN). Du côté des Français, les pourparlers sont menés par Louis Joxe, R. Buron et J. de Broglie ; du côté algérien par Belkacem Krim, L. Ben Tobbal, S. Dahleb et M. Yazid.)

Que prévoyaient les accords d’Evian du 18 mars 1962 ?

Après huit ans de guerre, c’est l’obtention de l’indépendance de l’Algérie, une partie d’explication via ce lien : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/03/18/que-prevoyaient-les-accords-d-evian-du-18-mars-1962_1671034_3212.html#XYwbFA1arySGVU2u.99

Une infamie pour plusieurs raisons, car ces accords prévoyaient un cessez le feu immédiat dès le 19 mars 1962 à 12 h !

Mais les trois premiers articles ont été bafoués dès le premier jour :

ARTICLE PREMIER

Il sera mis fin aux opérations militaires et à toute action armée sur l’ensemble du territoire algérien le 19 mars 1962, à 12 heures.

ARTICLE 2

– Les deux parties s’engagent à interdire tout recours aux actes de violence collective et individuelle.
– Toute action clandestine et contraire à l’ordre public devra prendre fin.

ARTICLE 3

– Les forces combattantes du FLN, existant au jour du cessez-le-feu se stabiliseront à l’intérieur des régions correspondant à leur implantation actuelle.

– Les déplacements individuels des membres de ces forces en dehors de leur région de stationnement se feront sans armes.

Ci-joint le contenu global du texte :

http://www.axl.cefan.ulaval.ca/afrique/algerie-accords_d’Evian.htm

Des massacres de harkis, et de la population fidèle à son appartenance à l’Algérie Française ont été atrocement perpétrés après cette date par le FLN, et les faits sont trop tristement nombreux pour tous les narrer.

Manuel Gomez sur Riposte Laïque en résume l’étendue dans son dernier article :

http://ripostelaique.com/19-mars-1962-fin-de-la-guerre-dalgerie-cest-un-mensonge-ehonte.html

La deuxième infamie est la repentance perpétuelle de nos gouvernants qui avalisent les actes de ces assassins, dont le dernier en date est le bonimenteur financier Emmanuel Macron.

Qui parle de colonisation par la France ? Ce monsieur ferait bien de revoir son histoire de France, et voir où se situent réellement les colonisateurs et les esclavagistes par ce PDF joint :

lettre_a_monsieur_macron

Apportant également une réplique cinglante d’Éric Zemmour à cet imposteur :

https://www.medias-presse.info/la-replique-cinglante-deric-zemmour-a-emmanuel-macron/69829/

Pour info, lien pour la chronologie de la guerre d’Algérie de 1954 à 1962 afin d’en comprendre succinctement la tragédie :

http://destins.notrejournal.info/CHRONOLOGIE-de-la-GUERRE-d-ALGERIE

Alain Barnier 

 




Sexe, magouilles et profits : droite-gauche, tous pourris !

Les dernières informations et révélations sont abjectes voire pestilentielles, et sont ressenties ainsi par la France d’en bas.
La corruption, l’enrichissement personnel, l’opportunisme, l’arrivisme sévissent à tous les niveaux de cette Ve République, tous partis politiques confondus.
Ils osent demander ensuite aux citoyens d’être de vrais mougeons, d’être dociles, et de casquer sans discuter, cela suffit, vous ne pensez pas ?
Etre en colère est une chose, mais la réaction sur le terrain doit avant tout primer, il est plus que temps d’agir !
La France compte 577 députés, 348 sénateurs, 1 757 conseillers régionaux, 4 108 conseillers départementaux, 35 416 maires (en réduction suite création des communes nouvelles), 74 députés européens.
Soit un total de 42 280 élus « susceptibles » d’utiliser leurs fonctions électives à des fins illégales.
Les avantages indécents de tous nos politicards insouciants, déconnectés du monde réel, et qui se posent en donneurs de leçons apportent de facto la méfiance légitime du peuple envers « tous » les politiques.
Aux élus honnêtes, de s’insurger, de dénoncer, de se fédérer afin de servir avec droiture, honnêteté, fierté et honneur les citoyens qui nous autorisent à les représenter en défendant « leurs » intérêts et non les nôtres.
Parce que, depuis 50 ans, l’UMPS, ce n’est pas un modèle….
Le PS ?
Les magouilles à 268.000 euros entre députés PS et Ligue de l’Enseignement, mais aussi l’arrosage systématique en période électorale qui ont été dénoncés par Riposte Laïque le ‪02/03/2016‬ avec un article de Paul le poulpe :
Quant aux mis en cause ou condamnés, la liste est longue :
Et voici le « messie » SIC !, du monde de la finance qui vient nous sauver de toutes ces droites et de toutes ces gauches, je parle bien évidemment du Sieur Macron.
Une excellente analyse de Francois Asselineau avec l’aide du petit journal pour décortiquer le clip de campagne bidonné de Macron via cette vidéo :

N’oublions pas que le prétendu « sauveur » Macron est soupçonné d’avoir pioché dans son budget de ministre pour financer sa campagne en croquerait donc aussi, soit 120000€ en huit mois :
http://www.revolutionpermanente.fr/Macron-accuse-d-avoir-pioche-dans-son-budget-de-ministre-pour-financer-sa-campagne
Voila le vrai visage du candidat anti système devenu ministre sans aucun passage par les urnes pour devenir élu car « placé » par la finance et consorts…
http://www.les-crises.fr/macron-36-millions-deuros-de-revenus-cumules-patrimoine-negatif/
DROITE
Que dire des privilèges octroyés à certains membres de leur famille avec l’argent du contribuable dit « argent public » ?
http://lelab.europe1.fr/la-fille-de-francois-fillon-cumulait-etude-au-barreau-stage-davocate-et-temps-plein-au-senat-2972159
Puis les conflits d’intérêts :
Dernier en date avec François Fillon qui avoue être le conseiller d’Axa, et qu’il est rémunéré par ce grand groupe d’assurance privée française.
Nous comprenons mieux son projet prioritaire en tant que candidat, qui est de détruire notre sécurité sociale, et de dévoyer notre protection sociale aux assurances privées.
L’enjeu est de taille pour s’accaparer tout ce qui fait la force sociale et la sécurité des soins de notre France soit la « bagatelle » de 474 milliards d’euros.
La preuve..! Elle fait envie à tous le monde, y compris aux assistés sociaux permanents, immigration de masse légale ou illégale venant principalement des peuples extra européens pour en profiter gracieusement !
Même les élus honnêtes de leur propre parti montent au créneau, mais sont muselés par la caste unifiée et complice en place :
Conséquences directes, les citoyens, électeurs ou non, n’en peuvent plus de tous ces « dérapages », et après, ces nantis s’étonnent que le peuple en a marre !
N’oublions pas les arrangements d’élus locaux qui prennent des décisions, et votent sans aucune démocratie participative :
http://www.capital.fr/a-la-une/politique-economique/scandale-des-eoliennes-les-condamnations-d-elus-pour-prise-illegale-d-interets-s-empilent-1038489
Certains sont même « épinglés » par la cour des comptes pour avoir contourné le code des marchés publics.
Il serait très intéressant à cet effet de consulter le service central de la prévention de la corruption, organe rattaché au ministère de la Justice, qui a publié un rapport, et alerté sur la récurrence de ces agissements divers.
Ces élus politiques locaux détenteurs de fonciers grâce à leurs communes s’exposent à l’évidence à l’article 432-12 du Code pénal sur les conflits d’intérêt, prise illégale d’intérêt et recel de prise illégale d’intérêt !
Nous pouvons rajouter à ce dramatique étalage, les pitoyables et exécrables agissements de certains élus pour conserver leurs postes en périodes électorales :
La loi NOTRe est aussi une conséquence directe de ces magouilles afin de démanteler les territoires de France, orchestrée par la droite, et cautionnée par le gauche : un suicide rural imparable !
Mais cette loi est là aussi pour supprimer le pouvoir de décisions légitimes du peuple et des maires qui les représentent.
Nous en constatons les effets pervers par la réforme des conseils cantonaux remplacés par les conseils départementaux (qui a coupé des communes en deux, etc.), la fusion des régions mais aussi la mise en route en vitesse surmultipliée des transferts de compétences et fusion des communes au profit des intercommunalites…
Même l’ex-adjoint de Manuel Valls, Philippe Pascot dénonce les magouilles politiques et le manque de respect des dirigeants envers le peuple :

Que faut-il de plus pour s’insurger, dénoncer et agir pour virer de leurs fonctions tous ces opportunistes, arrivistes et collabos ?
Des citoyens d’autres pays l’ont fait comme l’Islande pour virer félons et corrompus, mais d’autres le font aujourd’hui en manifestant comme la Roumanie. Pourquoi pas nous ?
Vous croyez vraiment que les partis politiques vont nous sauver de cette déconfiture orchestrée de longue date, et bien moi, je n’y crois plus car le système est trop vérolé pour permettre et légitimer les potentiels changements de ces derniers !
Étant peut-être un utopiste, un doux rêveur, ou autre qualificatif que vous voudrez bien m’affubler, je pense que seul le peuple de France peut se sauver.
Je vous rappelle le droit de résistance à l’oppression qui est prôné dans la Déclaration de 1793, sur quatre articles (27. 33. 34 et 35).
Ils en précisent sa forme et son étendue. La déclaration reconnaît l’insurrection populaire contre un pouvoir oppressif, tyrannique et, despotique comme un devoir.
L’article le plus cité sur ce sujet est le 35e et dernier : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-constitutions-de-la-france/constitution-du-24-juin-1793.5084.html
Et nous pouvons invoquer tout autant « LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT » :
Article 68-1 de la constitution de la republique
Les membres du Gouvernement sont pénalement responsables des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis.
Ils sont jugés par la Cour de justice de la République.
La Cour de justice de la République est liée par la définition des crimes et délits ainsi que par la détermination des peines telles qu’elles résultent de la loi :
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp#declaration
En PDF : http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution_01-2015.pdf
Pour rappel, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 :
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/droits_homme/94/3/DDHC_a_sept2013_271943.pdf
Alain Barnier



Nos « Néron » de la politique française !


L’hypocrisie de nos élites politiques en place n’a plus de limite…

Je n’irai pas jusqu’à dire que la maladie d’Alzheimer a puni certains, car cette comparaison indignerait les vrais malades qui en subissent les dramatiques conséquences !

Après avoir mis le feu au sein de notre pays, ainsi qu’à l’Europe, les pays du Moyen orient et l’Afrique, ces élites se posent aujourd’hui en sauveurs  reconstructeurs de notre pays pour l’élection présidentielle de mai 2017.

Je parle bien évidemment, et sans états d’âme des candidats aux primaires de droite comme de gauche qui ont participé à la décadence de notre « empire » français.

Le système en place va en propulser trois pour ces élections présidentielles de 2017, avec un Macron imposé par la finance et les complicités tacites de la trilogie toute puissante comprenant le politique, le médiatique et le judiciaire qui vont permettre l’enfumage du peuple notamment à grand renfort de sondages.

Les deux prétendants à ce système vérolé depuis des décennies vont en toute ignominie prétendre qu’eux-seuls peuvent sauver notre patrie !

Ces derniers ont cautionné en tant qu’acteurs, toutes sortes de dérives et trahisons pendant 40 ans.

L’énumération de ces prévarications est bien trop longue pour être insérée dans cet article.

Les deux candidats qui sortiront de ce panier vont endormir sans remords ni empathie, les « sans-dents  » qui représentent leurs électorats…

Des hommes totalement imbus de leur personne, dictateurs, et à l’ambition démesurée, luttant de toutes leurs forces contre l’immense conjuration politique dressée contre eux…

Là, je parle bien évidemment de la colère du peuple face aux inactions, aux injustices, aux impositions à outrance, à la perte de nos libertés individuelles, à la spoliation de la vraie démocratie, à la perte de notre identité nationale, etc.

Tout comme l’historien Claude Aziza, les bien-pensants et autres collabos seront vilipendés, comme il se doit, à l’occasion du jugement sur nos « Néron ».

Ils vont affirmer que sous leur règne, « l’Empire » est correctement administré, que la réforme monétaire qui revalorise  l’euro, profite à tous y compris aux milieux d’affaires. Que les campagnes militaires sont victorieuses, que leurs politiques sont favorables aux régions orientales de l’Empire (conclusion d’un simulacre de paix avec les pays du Moyen orient).

Mais aussi, qu’ils ont donné une impulsion importante aux évolutions artistiques dans le domaine de l’architecture, des arts décoratifs, et sans oublier notre éducation nationale, nos us et coutumes,  la pérennité de la famille avec le mariage pour tous.

Bref, tout va très bien, la » Fachosphère » n’a rien compris,  car nos »Néron » sont les meilleurs, et dirigent le pays d’une manière souveraine et impartiale.

Sauf que tout cela n’est que poudre aux yeux et mensonges !

Un constat accablant, la politique et nos politiciens d’opérettes ne pourront en rien sauver notre France, ni préserver son avenir et devenir, pas plus que celui de notre descendance d’ailleurs.

Tout est biaisé, falsifié, tronqué, usurpé dans un seul but, s’en mettre plein les fouilles au détriment des électeurs dociles et manœuvrés. Nous n’avons qu’à vérifier les derniers scandales en date (tous partis politiques confondus).

Seul le peuple peut se sauver, mais pour cela, il faut qu’il ouvre les yeux et arrête de pratiquer la politique de l’autruche !

Mais en est-il capable suite aux séquelles laissées par une lobotomie et une manipulation si bien orchestrées ?

Les vrais dirigeants européens et français ne sont en rien les souverains légitimes de leurs peuples, mais seulement de simples laquais et vassaux d’un « empire » international dirigé par la caste financière d’un grand ordre mondial.

Les candidats indépendants et hors partis pour les présidentielles 2017 comme le général Didier TAUZIN ont-ils une chance d’être vus, entendus, et écoutés ?

Même logique pour les candidats indépendants et sans soutien pour les législatives de 2017.

Elle est belle cette démocratie de façade que l’on veut nous imposer !

Alain Barnier




Crèches : leur laïcité combat le christianisme et favorise l’islam

Pas touche ! Nos crèches de Noël sont une institution

C’est Noël, mais pas pour tous, car une destruction massive de notre identité nationale est instaurée de manière récurrente et assassine.

Tout ! Mais vraiment tout, est orchestré pour la destruction de notre histoire, us et coutumes de notre belle France.

On veut en faire une catin, ravagée par les félons et les envahisseurs venus la conquérir.

Le tout en la suçant financièrement, en imposant « leur » culture, inconciliable avec celle des autochtones. Tout ceci, sous couvert d’un « pas d’amalgame » démagogique, préjudiciable à l’immigration « légale » européenne, voire extra-européenne.

On attaque même nos traditions avec des procès d’intentions permanents, et qui maintenant deviennent réels, en remettant en cause nos crèches de Noël.

L’excuse ainsi que l’argument type avancé par nos gouvernants, la justice, et élus à la solde de la bien-pensance consiste à déclarer que : « c’est une atteinte à la laïcité ! Que nous devons respecter l’état de droit !

Quels leurres effectivement envers notre pays rempli d’autruches. Heureusement que certains lèvent la tête, ouvrent les yeux face à ces félonies, et les dénoncent.

La crèche de Noël pour rappel, selon l’évangile de Luc, Marie a déposé l’enfant Jésus dans la mangeoire d’une étable où Joseph et elle avaient trouvé refuge. Le mot crèche désigne aujourd’hui toute représentation de la Nativité.

Alors « OUI », la crèche représente la chrétienté, comme cette dernière représente notre histoire de France liée avec fusion à la religion chrétienne car tout la transpire chez nous…

Une crèche autre que la présence du petit Jésus, Marie, Joseph, le bœuf, l’âne et les rois mages (en rappelant que l’un d’eux est noir comme l’ébène) n’est plus une crèche, mais un apostat de complaisance. OUI ! Je dis bien un abandon volontaire de nos coutumes.

Historiquement, la France a été, dès le 4ème siècle, le 1er royaume catholique. On appelle donc, parfois, la France  » fille aînée de l’Église « . L’Eglise catholique garde toujours une certaine influence : syndicat chrétien, journaux, radios catholiques, et elle reste propriétaire de nombreux bâtiments et de terrains.

Pour rappel : environ 80 % des Français sont baptisés, entrant souvent dans l’Eglise catholique quand ils viennent de naître. 60 % d’adultes continuent à croire à cette religion, mais sans la pratiquer régulièrement.

Son patrimoine immobilier devenu historique reste incontournable, malgré la loi de séparation de l’état et de l’église en 1905.

N’oublions pas également toutes les implications permanentes de notre identité nationale mais aussi patriotique, liées à cette dernière, avec notamment, les prénoms des calendriers invoquant nos saints et que reprennent bon nombre de parents pour le transmettre à leurs nouveaux-nés.

Puis tout autant les jours fériés, si chers aux pratiquants de notre foi majoritaire depuis des centaines d’années, et qui profitent même, rappelons-le, à ceux qui ne la cautionnent pas.

Les repos scolaires de nos chères  têtes blondes (devrais-je dire cela sous peine d’être traité de nazillon ?) avec les vacances de la Toussaint, Noël, etc., qui amènent détentes et réflexions à nos enfants tout au long de l’année…

De plus, beaucoup de nos fêtes officielles sont d’origine catholique. La télévision présente (pour l’instant) les grands événements religieux, surtout la Messe de Minuit, à Noël, et le discours du Pape à Pâques.

De nombreux lieux (villes, villages, quartiers…) portent des noms d’origine catholique : Saint-Étienne, Saint-Lazare, Nuits-Saint-Georges, etc., beaucoup de nos chemins et croisements sont parsemés de calvaires (monument catholique), avec un crucifix (croix sur laquelle est représenté Jésus crucifié) autour duquel se trouvent un ou plusieurs personnages bibliques : le bon et le mauvais larron, la Vierge Marie, saint Jean, Marie-Madeleine, etc.

On en distingue, toutefois, quatre sortes, dans le sens général du terme, et qui sont visibles dans de nombreux pays.

y compris dans les pays dont le catholicisme n’est pas la religion principale. Ceux-ci étant distingués en quatre sortes :

▪ Une croix : simple symbole ;

  • Un crucifix : une croix avec une statue de Jésus cloué ;
  • Un calvaire : le crucifix et les deux croix des Larrons ;

On a bien évidemment construit beaucoup de villes et de villages autour d’églises ou de monastères. D’ailleurs si vous cherchez une mairie, vous la trouverez très certainement juste à côté de l’église. Tout transpire cette religion sur notre mère patrie !

On veut pourtant gommer tout ce qui fait notre culture millénaire au nom de cette laïcité biaisée, mais dans quel but ? N’oublions pas que c’est la république qui est laïque, et non notre France qui, elle, est chrétienne !

Occulter ce constat, c’est renier la nature et la consistance même de notre pays. Tous se cachent derrière la laïcité pour essaimer leurs nombreux noirs desseins.

Les réformateurs, les destructeurs, les prédicateurs en tous genres qui avancent, que toutes les allusions à nos racines chrétiennes sont désormais devenues aujourd’hui hors la loi !

Mais la vraie première question à se poser, c’est : « à qui profite le crime ? ».

Puis une autre question nous vient à l’esprit tout de suite après :  » Qui se sent offensé, et qui s’offusque de cela ? ».

Vous connaissez tous bien sûr la réponse, à moins d’être un ahuri, un menteur, ou… un politique qui veut racoler des voix !

Cela profite en priorité à l’Islam, et à ses musulmans intégristes et radicaux. Ces derniers sont cautionnés de fait par les gouvernants en place, ainsi que les élus félons, couards, ou calculateurs, qui se servent de cette laïcité, de cet islam politisé et conquérant pour semer la zizanie afin de diviser pour mieux régner.

Alors nous vient obligatoirement cette troisième question : « Mais cela dérange quelles autres religions ? ».

L’Etat français en reconnaît plusieurs aujourd’hui en plus du catholicisme et de l’islam : le protestantisme, le judaïsme, et depuis peu, le bouddhisme qui est un état d’esprit avant d’être une religion.

Pourtant, aucune de ces religions ne prend ombrage de notre histoire chrétienne !

Incluons aussi les Français  » athées  » ( » un athée  » est une personne qui pense qu’il y n’y a pas de dieu) et des Français  » libres-penseurs  » ( » un libre-penseur  » est une personne qui a confiance seulement dans la connaissance et l’intelligence des hommes et qui refuse l’influence d’une religion).

Sans oublier évidemment l’agnostique qui se garde de tout jugement et se dit ignorant sur la question : il refuse catégoriquement de trancher.

Pour résumer, la « liberté de pensée » si chère à Florent Pagny et tout autant pour moi est donc muselée au nom de cette laïcité détournée. Les lanceurs d’alertes et patriotes sont accusés de tout les mots quand ils dénoncent cette vérité.

Les Français se couchent tels des mougeons ( 50% moutons, 50% pigeons) alors que les espagnols se soulèvent contre l’inversion des valeurs, à l’instar des madrilènes :

https://www.facebook.com/alain.barnier.39/posts/731510197016494

Je me rappelle de cette chanson de Charles Trenet sortie en 1963 « Douce France, cher pays de mon enfance » :

https://youtu.be/9_bqIvNljPs

Que t’ont-ils fait ? Qu’est-tu devenue ? Je ne te reconnais plus !

Je me refuse à accepter ce qui se prépare, je me refuse de cautionner  l’inacceptable. Je ne tiens pas plus, à la destruction de tout ce qui fait notre belle patrie pour son avenir et devenir comme celui de ma descendance.

Le summum de l’hypocrisie pour ne pas dire plus est atteint aujourd’hui, et je me dois de le dénoncer, de vous informer.

La laïcité est désormais considérée comme étant raciste par le CCIF, Marwan Muhammad, directeur exécutif du Collectif contre l’islamophobie en France, a très bien assimilé la rhétorique de cette gauche félonne en place.

La laïcité servant aujourd’hui à attaquer le christianisme, il suffit simplement de l’accuser de racisme puisqu’elle limite l’islam dans son expansion conquérante :

https://www.facebook.com/alain.barnier.39/posts/731509770349870

La gauche mais plus précisément LRPS (l’herpès), véritable métastase  (cellule maligne) peut être fière d’elle-même car c’est un enfant de la République dont elle se vante tant.

Alors, soulevons-nous ! Révoltons-nous ! Défendons-nous ! Et soyons aussi combattifs que nos aînés qui ont fait don du sacrifice de leurs vies.

Soyons aussi fiers que les madrilènes en imposant nous aussi, nos us et coutumes à ceux qui veulent nous faire fléchir, et de fait, accepter la mise à mort !

À tous ces collabos, à tous ces félons, sachez que je vous conchie, et que c’est une fierté pour moi d’entendre sortir de vos bouches pestilentielles des mots comme : raciste, xénophobe, populiste ou islamophobe.

Je les assimile aujourd’hui à des compliments, mais aussi à des récompenses pour acte de patriotisme.

Merci à vous, car vous alimentez en carburant, le moteur et la hargne à vous combattre… OUI ! Je suis un putain de patriote, et je l’assume.

Vive la France et vive notre descendance !

Alain Barnier

P.S : Les photos sont de notre crêche personnelle