1

Les francs-cochons plutôt que les francs-maçons

Je ne vais pas me risquer à développer des idées nouvelles, alors que je partage celles exprimées par les intellectuels et philosophes de FRONT POPULAIRE et aussi de mes amis Pierre CASSEN de Riposte Laïque, de Christine TASIN de Résistance Républicaine, sans oublier le franco-belge Alain WAGNER et ses remarquables vidéos visibles sur youtu.be et la chaîne verte de l’avocat Philippe CHANSAY-WILMOTTE et tous ceux que j’oublie, car la liste est longue

Comme je ne suis qu’un homme d’action, ce qui m’a permis de passer de ma situation d’ouvrier à celle d’ingénieur. Puis, comme j’étais lancé, j’ai fait la célèbre école parisienne HEC d’où j’ai décroché un diplôme de MBA.

Ayant fréquenté quelques temps une association que l’on dit discrète (mais pas secrète), je m’en suis éloigné, ne partageant plus leur finalité mondialiste avec un gouvernement mondial, etc.

Par contre, retenant les qualités organisationnelles de cette structure, j’ai créé à titre expérimental, avec l’idée d’étendre à toute la France ce type de structure, une association, Les FRANCS-COCHONS, qui a pour but d’approfondir et de diffuser les connaissances historiques de ce qui a fait la France en couplant avec une gastronomie exclusivement à base de PORC, sans oublier un peu de folklore (cerise sur le gâteau).

Plutôt que du bla-bla , que je ne maîtriserai pas forcément aussi bien que vous.

Le PORC sera pour moi un outil de reconquête des traditions et un moyen d’asseoir notre grande CIVILISATION, car ceux qui veulent aujourd’hui envahir la France et l’Europe ont PEUR de cet animal. Donc, pour moi, se sera le seul moyens de vaincre la timidité et la couardise de nos concitoyens face à l’envahisseur (partout des amateurs de cochons et nos envahisseurs reculeront).

Dans toutes les villes, tous les villages, tous les quartiers je souhaite ouvrir des succursales de l’association des FRANCS-COCHONS avec au moins sept personnes motivées (pour débuter) et avec la même organisation que ces sociétés discrètes pour sauver notre civilisation en promouvant le folklore, la culture historique et la gastronomie à base exclusivement de cochons.

Bien à vous, et merci de faire connaître cette initiative

Alain GUILLON

francs.cochons@gmail.com

alainguillon69340@gmail.com




Rétablissons certaines vérités sur l’esclavage

La France, de culture gréco-romaine et de tradition chrétienne, a toujours été en avance sur son temps dans la lutte contre l’esclavage…
Rappel : L’esclavage a été une pratique ancienne, surtout liée aux guerres, malheur aux vaincus, les vaincus devenaient esclaves des vainqueurs, ils participaient aux travaux des champs avec ou à la place de leurs nouveaux propriétaires, aux constructions de maisons, de routes, devenaient aussi soldats, pour faire « avancer » les galères il fallait des rameurs, au rang desquels figuraient en bonne place les esclaves, plus ou moins bien traités, selon le caractère ou l’intelligence de leurs maîtres. Du temps de la splendeur de la Romanité, il arrivait que des esclaves soient « affranchis » et retrouvent leur liberté, certains ayant même acquis des responsabilités et des honneurs dans ces sociétés primitives grecques ou romaines.

Depuis cette époque heureusement révolue, les Européens se sont instruits, cultivés. Avec le développement de la pensée chrétienne surtout depuis l’Empereur Constantin (V° Siècle) un nouveau sens des valeurs s’est répandu en Occident.

Je ne suis pas historien, et là je sollicite l’aide de vrais historiens, qui pourraient être lecteurs de ce pamphlet… Pour rectifier ou compléter.
En France LOUIS X le HUTIN, fils de PHILIPPE le BEL, mis fin par décret sur le territoire français, le 2 Juillet 1315 à toute forme d’esclavage et de servage en France. Il y a donc fort longtemps que l’esclavage ne se pratiquait plus en France, sur le territoire national. Même si pour les privilèges d’une élite, hors du territoire national, de riches planteurs avaient recours à l’utilisation d’esclaves originaires d’Afrique. Au 17° Siècle sous Louis XIV sera même édité par Colbert le « code noir ».

Un commerce dit triangulaire fut pratiqué par des armateurs bordelais et nantais, dont nous ne sommes pas très fiers, mais pas en mesure de juger, pour amener des esclaves africains en Amérique, en Martinique, en Guadeloupe… D’autres îles ayant plutôt servi à accueillir des esclaves ayant fui les conditions dramatiques qu’ils vivaient dans les plantations de coton ou les champs de cannes à sucre.
Ce qui est caché sur cette sinistre époque, c’est que les rois nègres étaient souvent à l’origine de la capture d’individus (particulièrement les enfants, les adolescents…) même les familles noires souvent encourageaient leurs enfants à devenir esclaves en échange de colifichets, d’argent ou d’honneur mal placé…

C’est la France révolutionnaire le 4 Février 1794 décret de la Convention (Fin de l’esclavage)
Par contre Napoléon Ier pour plaire à la famille BEAUHARNAIS le rétablira dans les colonies.

C’est encore la France, avec le Député Victor SCHOELCHER en 1848, le 27 Avril, qui fera voter une loi interdisant définitivement l’esclavage.
Parallèlement, il est un esclavage que l’on cache, pourquoi ? C’est celui des bédouins, depuis le VII° siècle voire avant, le trafic d’esclaves était pratiqué par ces individus. Puis avec cette pseudo religion appelée islam, il est même décrit par ce livre immonde appelé CORAN (Comme Mein Kampf), et le beau modèle des musulmans, si tant est qu’il ait existé, était dans les écrits un « marchand d’esclaves » (Lire Odon LAFONTAINE ses livres sont édifiants).

Il semblerait même que l’esclavage des SLAVES fut une pratique bien antérieure, d’où l’origine du nom : « esclave ». Cependant ces « slaves » deviennent chrétiens orthodoxes et il devient quasiment impossible de les réduire en esclavage. Aussi les musulmans se tournent vers l’Afrique. Mais les musulmans sont cruels, ils acheminent les esclaves attachés à travers le désert, de 17 à 22 millions d’esclaves sont déplacés d’Afrique vers l’Egypte plus de 30% mouraient en route. Ensuite les hommes étaient « castrés » (beaucoup encore mouraient suite à ces sévices), les femmes étaient placées dans les harems ou dans les bordels. Les musulmans infligeaient des traitements inhumains à leurs esclaves (voir les études du Dr TRAVELSI d’origine africaine et chercheur à l’Université LYON 2).

Un autre lieu de recherche d’esclaves par les musulmans fut la mer Méditerranée ; Les barbaresques (musulmans) suivaient les côtes espagnoles, française, italiennes et autres (Irlande) pour capturer des Européens et des Européennes (d’où les fameuses tours génoises, tours d’observations pour prévenir les civils de l’arrivée des musulmans). Ces esclaves étaient ensuite vendus ou échangés contre des rançons, aux nombreux comptoirs d’Afrique du Nord, ils subissaient les mêmes traitements inhumains que les esclaves originaires d’Afrique, castration en Corse, pour les hommes, harems ou bordels pour les femmes… (+ de 3 millions).

C’est encore la France qui va s’illustrer dans cette lutte contre l’esclavage, n’en déplaise à Madame TAUBIRA, le dernier ROI de France Charles X (Louis Philippe sera roi des Français) missionne le Gouvernement POLIGNAC pour mettre fin à cet esclavage des temps modernes et rétablir la liberté commerciale des navires en Méditerranée. Le Général BOURMONT débarquera sur les côtes africaines le 14 JUIN 1830 à la tête d’un corps expéditionnaire français important à Sidi FERRUCH, les esclaves libérés céderont la place à des colons espagnols, français, italiens, juifs et allemands…. Tous ces hommes et femmes entreprenants créeront avec force travail et sacrifices, ce pays qui allait devenir l’ALGERIE.

Chers amis PATRIOTES nous devons fêter cela dignement, dans nos villes et villages de France, déposons une couronne ou des fleurs aux Monuments aux Morts des GUERRES de la France pour que soit fêtée cette immense victoire de la civilisation sur la barbarie mahométane….

Le 14 JUIN doit devenir la fête anniversaire des patriotes.

Fêtons la fin de l’esclavage des Européens par les musulmans dans la Méditerranée.

Alain Guillon