1

Ma petite minute aux chandelles : pourquoi veulent-ils détruire l’Europe?

Les plus vieux lecteurs de RL se souviendront d’Aldo Sterone qui nous expliquait, textes à l’appui, «l’islam comme si vous y étiez»… Ensuite je l’ai perdu un peu de vue. Mais, l’autre jour mon ange gardien me dit «Au fait l’ami Aldo, qu’est ce qu’il devient?»

Alors je clique et tombe sur cette vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=4nGt2ZMgYgw

Il faut l’écouter: son raisonnement ne fait pas un pli. Grosso modo: de toute part on nous promet des pénuries d’électricité, qu’est-ce qui va se passer cet hiver, etc… et il conclut: tout ça c’est voulu, c’est un plan organisé pour détruire l’Europe. D’accord. Mais, il dit aussi qu’il ne sait pas pourquoi…

Et là, je suis très fière mais pas heureuse de vous en expliquer le pourquoi.

En fait ce n’est pas que je l’explique, c’est que, en tant que retraitée, j’ai le temps de m’informer et de recouper et que cela me passionne… (il y a des femmes qui passent l’aspirateur, moi c’est plutôt l’ordinateur…) Je ne fais que vous livrer la synthèse ou les déductions que je fais de mes lectures et «auditures» des vidéos de spécialistes qui chacun dans son domaine disent des trucs sensas, et qui, mis bout à bout, vous brossent le topo.

En plus, quand on est vieux et qu’on a de la mémoire, 2 + 2 ça continue à faire 4, n’en déplaise aux maths modernes.

En 2008, soudain, du soir au matin des millions de gens, qui avaient travaillé et épargné, ont perdu leurs économies à cause du crash des banques. Ça m’a choquée! Vous travaillez et épargnez, mais votre argent ne vous appartient pas… (idem pour les pensions: vous travaillez et cotisez, mais cette/votre épargne est entre les mains de spéculateurs/magouilleurs, au choix.)

J’ai commencé à écouter Pierre Jovanovic, Marc Rousset, Charles Gaves et d’autres.

En 2013 il y avait eu le bail-in à Chypre : les banques ont piqué la tirelire de leurs clients!

Le 1 janvier 2016, le bail-in entre en vigueur au niveau UE:

Bail-in: ponctionner les comptes pour renflouer les banques (onyx-cie.ch)

D’abord expérimentée à Chypre en 2013 où les comptes ont été largement siphonnés (jusqu’à 60% au-dessus d’un plafond d’EUR 100’000), la mesure est désormais applicable dans toute l’Union européenne.”

Entretemps, j’avais lu quelques bouquins comme «The road to ruin» de James Rickards de 2016.

Ecoutez ça:

Le 31 décembre 2019, tout le monde disait: «nous sommes au bord d’un monstrueux crash économico-bancaire pire que la deuxième guerre mondiale.»

Le 1er janvier 2020, plus rien au sujet du crash bancaire mais pleins feux sur le virus chinois et ensuite pleins feux sur les masques, gants, gels, confinements, tests… etc… et vaccins…

Quand nous avons pu lire sur le site du Hopkins le taux des morts, on s’est dit «On arrête l’économie mondiale pour 0, 0001% de morts?»… Non, là il y a un truc…

Dernièrement, ils remettent ça avec la guerre en Ukraine… qui est un pays dont on se fout totalement et à cause duquel on inflige des sanctions qui ne font que renforcer la Russie mais mettent à plat l’Europe… C’est quoi ça?

En 2015, il y avait aussi eu un truc intéressant: des drones jamais identifiés avaient survolé des centrales nucléaires françaises. La presse avait précisé qu’un drone ne sait pas endommager une centrale… mais… mais… il suffirait d’incendier le transformateur qui est externe et non protégé de 5 centrales pour «plonger toute l’Europe dans un black-out électrique pendant plusieurs mois»… et cet hiver-là des villages de Wallonie avaient été coupés du réseau… pour raison de pénurie…

Vous voyez ce que je veux dire?

Si le Système avait été honnête, en 2008, il aurait dit «On a un problème et on prend des mesures.» Le Système n’a rien fait pour colmater les brèches dans le Titanic, mais a précipité sa fuite en avant dans le train virus-confinement- vaccin, et maintenant la guerre, pour mettre tout à plat en disant c’est pas la faute à la mal gouvernance, c’est la faute au virus, c’est la faute à Putin etc. = c’est pas moi, c’est les autres… C’est mettre l’Europe à plat pour pouvoir imposer le Great Reset selon l’Agenda 2030 de l’ONU…

Mais oui mes amis, on se fout de notre gueule: après le feuilleton sainte Greta du climat, on rallume les centrales à charbon! tandis que l’UE annonce l’interdiction de nos bagnoles… et pas que…

Et cet hiver les pénuries d’électricité…

Un rigolo, ministre allemand, demande d’écourter la douche…

Vous vous rendez compte du degré de foutage: pour compenser la fermeture d’une flopée de centrales nucléaires réduire sa douche de 10 à 5 minutes…

Mais attention, le black-out électrique ce n’est pas seulement que vous n’aurez plus la télé, ni ne pourrez recharger votre smarfon, cela signifie l’impossibilité d’employer les serrures électroniques pour sortir et rentrer chez vous, lever ou abaisser les stores, allumer le chauffage, etc… L’eau que vous avez dans vos robinets elle ne tombe pas du ciel, elle est pompée… Vous imaginez un HLM sans eau? Sans électricité que se passe-t-il à l’hôpital? plus aucune machine!… finis les laboratoire, soins intensifs, dialyse, scanners, lasers, scialytiques… ça va être l’appendicectomie à la bougie… alors pardon: pour calculer l’angle d’une prothèse de hanche ça va être du sport…

On n’aura même plus notre €mail pour écrire et lire RL…

A votre place, au lieu d’aller en vacances, j’irais visiter les villages abandonnés pour y chercher un logement avec un lopin de terre pour avoir, cet hiver, un toit, feu à bois, eau de la pompe et quelques patates… ensuite… on verra…

Lisez la nouvelle rubrique jardin sur Résistance Républicaine…

Ben oui Pierre, ça va être l’hiver aux chandelles…

Mais… quand tout va mal on ressort ses grimoires et ses grigris…

Moi, ça fait un moment que, pendant ma douche, j’ai mes conversations avec le Saint Esprit qui loge dans le chauffe-eau. Raison pour laquelle raccourcir ma douche, il n’en est pas question! Enfin, pas encore… Quand lui n’est pas là c’est mon ange gardien, mais il y a quand même aussi mon saint patron Georges…

Il y a un spécialiste de la lutte contre Satan, c’est Monseigneur Carlo Maria Viganò qui n’a pas sa langue en poche et a déclaré la guerre aux mondialistes:

https://www.youtube.com/watch?v=ZBAI6NEqL3I

Et… Pas besoin d’être Kto tradi pour rejoindre la résistance: «Civitas veut coaliser toutes les forces catholiques qui voudront combattre le nouvel ordre mondial. Son président, Alain Escada, annonce la participation de Mgr Vigano à l’Université d’été. Thème de l’UDT du 13 au 15 août en Normandie: «Stopper le Grand reset, une lutte à mort contre l’oligarchie mondialiste».

Participation exceptionnelle de Mgr Viganò à l’UDT du Pays Réel

https://youtu.be/LQ399b8JVWg

Vous allez me dire: «Olala, encore ces calotins…»

Je vous réponds: «Quand on est dans la gadoue, on saisit la main qu’on nous tend, on dit merci et, par la ensuite, éventuellement, on peut aussi dire au revoir et merci… Mais pour le moment on n’a pas le luxe de faire la fine bouche, faut se serrer les coudes et toute eau est bonne à notre moulin… même l’eau bénite…»

Anne Marie Georgette Lauwaert 29.VI.22 jour de la fête des Saints Pierre et Paul.

Post scriptum: intéressez-vous à votre saint patron: ça peut toujours servir:

Anne: mère de Marie et grand-mère de Jésus: elle apprend à lire à la petite Marie, dans un livre ouvert dans lequel il est écrit «combattez l’ignorance»…

Marie: là y a rien à ajouter: un nom une garantie, surtout qu’elle écrase la tête du malin sous son talon.

Georges: fameux gaillard à cheval qui, avec une énorme lance, terrasse le dragon!

Si tous ces gens-là nous donnent un coup de pouce, c’est sûr qu’on va s’en tirer!

 




Ma mini minute râleuse contre les électeurs de Macron

Chers Français, je ne suis pas française, je suis flamande belgo-suisse, mais ce qui se passe en France me concerne car la France a toujours (enfin jusqu’à peu) été le flambeau de la civilisation dans laquelle je me reconnais.

Je n’aime pas Macron, tout d’abord parce qu’il a une gueule de Young Global Leader qui ne me plaît pas, ensuite pour le mariole qu’il fait à Bruxelles, Moscou, Kiev, Paris et autre part et qu’il le fait aussi en mon nom, abusivement, puisque je n’ai jamais voté ni pour lui, ni pour l’UE. Si, en 2005, j’avais eu l’occasion de voter j’aurais voté Non !

Ce matin j’écoute cette vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=ZpYJFPI_uEw

qui critique la nomination et la personne de madame Borne. Mais c’est pas madame Borne qu’il faut critiquer, même si elle avait assez des casseroles pour remplir une usine de quincaillerie ! Vous avez madame Borne parce que vous avez monsieur Macron et vous avez monsieur Macron parce que vous avez voté pour monsieur Macron ! Et, à cause de votre vote nous avons Macron à Bruxelles, Moscou, Kiev, Paris et partout où il balade ses Weston/Richelieu 7 œillets cirés et pointus qui ne me plaisent pas non plus.

Et ça pour 5 ans, si pas 7 ! à cause de votre vote !

Merde à la fin !

Anne Lauwaert 19.V.22




Ma longue minute encore plus nature que d’habitude


Tout le monde le sait: la guerre en Ukraine nous prive d’huile de tournesol, de céréales et de phosphates pour produire des engrais, donc nous allons droit vers la famine… Notre ami Schwabby en rajoute une couche: “Vous allez tous crever de faim”…

J’ai la conscience tranquille: ça fait un bail que je vous le dis: n’allez pas dépenser votre pognon dans les îles: elles n’en ont pas besoin puisqu’elles mangent du poisson et des papayes. Achetez-vous un lopin de terre et cultivez un potager et, même, construisez-y un cabanon pour quand, en ville, cela deviendra invivable… Allez, vous aussi, vivre dans un Campagnol: vous y rencontrerez des gens intéressants, pas stressés, avec qui parler normalement et sans masque.

Mais y a un autre truc du style “c’était mieux avant”. Je vous le raconte car bientôt plus personne ne saura comment c’était et il y a des chances pour que justement on ait besoin de s’en souvenir.
Quand j’étais petite (années 1950) mes grands-parents étaient paysans. Ils géraient une ferme de taille moyenne, normale pour la région et l’époque. Nous avions un cheval, des vaches, moutons, cochons, pigeons, poules, canards, oies, abeilles, un vaste potager (mon grand-père cultivait même son tabac caché entre les betteraves pour ne pas payer de taxes) des champs, vergers, prés, bois, des étangs avec de grosses carpes… des chiens et un chenil, des chats et des hirondelles, un grenier pour conserver le blé et d’autres où pendaient des saucisses et des jambons qui séchaient, un autre avec les jarres de miel et les pots de confitures et la réserve de sabots. Mon grand-père coupait un arbre, le conduisait chez le sabotier et quelques semaines plus tard allait chercher la nouvelle réserve de sabots, de toutes les pointures et pour toute la famille. Pour le foin nous avions des fenils, des remises pour les charrettes et les charrues, étable, écurie, bergerie, porcherie et des caves pour conserver les patates ou les betteraves ou avec les saloirs pleins de rôtis, de lard et de côtes de nos porcs et bien sûr des citernes pour stocker l’eau de pluie gratuite.

Mais! nous n’avions jamais ni un week-ends, ni des vacances… Par contre beaucoup de travail, jour et nuit… Quand les vaches devaient vêler ou que les truies devaient mettre bas, on passait la nuit à leur côté. La maison était chaude sans chauffage central mais avec un poêle à charbon autour duquel nous nous réunissions le soir pendant que ma grand-mère récitait le rosaire, maison grande car à l’époque on avait beaucoup d’enfants.

Cependant l’endroit le plus utile c’était la fumière: une grande cuve comme une piscine dans laquelle, chaque matin, après le nettoyage des étables, écurie et poulailler, on jetait la litière, la paille et les excréments des animaux. La part liquide, le purin, descendait dans une citerne. Au-dessus de cette fosse à purin se trouvait un cagibi avec une planche en bois dans laquelle était découpé un cercle, qui, muni d’une poignée, servait de couvercle. C’était le WC de l’époque sauf que ce n’était pas un water closed, c’était un C.L: chute libre… Les excréments tombaient directement dans la fosse à purin…
En automne, après les récoltes, les paysans chargeaient le fumier sur un tombereau et ils allaient l’épandre sur les camps avant de les labourer.

Je ne me rappelle pas à quelle moment de l’année on vidait la fosse à purin pour aller en arroser les champs. Mais je me rappelle bien qu’on employait une très grande louche pour remplir la tonne et que l’odeur était à l’avenant…
Pendant des jours et des jours mon grand-père marchait derrière le cheval Max qui tirait la charrue qui avait un soc relativement petit qui retournait la terre en surface et l’ameublissait et laissait filtrer l’eau de pluie jusque dans la nappe phréatique.

Mon grand-père semait des céréales. Il portait le blé au moulin et avec sa farine il faisait notre pain qu’il cuisait dans notre four à bois. Ma grand-mère prenait le pain dans son bras gauche, avec le couteau, qu’elle tenait dans sa main droite, elle faisait le signe de la croix sur le fond et puis elle nous coupait des tartines que nous beurrions avec le beurre de nos vaches ou le saindoux de nos cochons et la confiture de nos fruits ou du miel de nos abeilles.

Chaque maison avait un puits artésien muni d’une pompe et notre eau était excellente et gratuite.
Là, ce que je vous raconte, ce n’était pas au Moyen-âge, c’est dans les années 1950 – 1960.
Ensuite sont arrivés les temps modernes avec leurs engrais chimiques et des tracteurs de plus en plus gros et lourds, munis de couteaux de plus en plus longs. Il en est résulté une terre lacérée de plus en plus profondément, puis écrasée et compactée ne laissant plus filtrer l’eau de pluie. Les engrais et pesticides chimiques ont fait le reste et les nappes phréatiques ont été empoisonnées et asséchées… La terre a été assassinée comme l’explique Claude Bourguignon. Prenez le temps de l’écouter!

Claude Bourguignon – La microbiologie des sols – YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=nQRZQVuJN1M

Qu’à cela ne tienne, la modernité nous a apporté dans des tuyaux «l’eau de ville» qui goute l’eau de Javel et, pour boire, les bouteilles d’«eau minérale»… ni bonne, ni gratuite.
Cerise sur le gâteau: tous les excréments sont évacués, gaspillés dans les égouts et convoyés vers les centres de dépuration qui coûtent cher et ne rapportent rien. A chaque fois qu’on tire la chasse du WC, 10 litres d’eau potable partent dans les égouts… Bien sûr le W.C. contribue à l’hygiène… mais…
Et, bien sûr, le législateur a légiféré: au nom de la protections de la nature, le naturel est interdit: plus du fumier, ni de purin, d’ailleurs ça sent mauvais et ça dérange les citadins qui ont leur résidence secondaire à la campagne mais n’y comprennent rien. Suppression des sonnailles des vaches, interdiction aux coqs de chanter et aux cloches de sonner, etc. Vous avez déjà lu cela dans vos gazettes.
On en arrive à pousser les paysans au suicide et même à leur préférer les ours et les loups qui se servent avant les humains…

Mais voilà, chassez la nature, elle finit par revenir… Il suffit d’une guerre aux confins de l’Europe pour subir une interruption de fourniture d’huile de tournesol, de céréales et de phosphates pour fabriquer des engrais…
Notre ami Schwabby nous avertit: «Famine et misère pour tous»! car, pas d’engrais, pas de récolte et c’est la faim…

https://aphadolie.com/2022/04/03/klaus-schwab-nous-previent-famine-et-misere-pour-tous-charles-sannat-analyste-economique/

C’est une mauvaise nouvelle pour les loups et les ours car quand les humains ont faim ils font ce qu’ils ont toujours fait: ils éliminent la concurrence… Et, quand les humains ont faim, ils se réveillent… et ils commencent à se poser la question: «on faisait quoi, avant?»

Justement nous ne consommions pas d’huile de tournesol, nous n’importions pas de céréales et nous n’utilisions pas de phosphates… La radio existait mais je n’ai pas souvenir de l’avoir entendue chez mes grands-parents. Nous n’avions pas la télé, ni téléphone, ni Internet, ni voiture, ni même de supermarchés et tout le monde vivait quand même, et bien! Il y avait, au village, la fanfare, le théâtre, la bibliothèque communale, la kermesse, les fêtes champêtres et les bals et le sermon du dimanche.
Il n’y avait pas de smarfon! Les enfants jouaient dans la rivière et au docteur, les jeunes aidaient à la ferme et jouissaient des hasards de l‘escarpolette et des parfums inébriants en courant le guilledou dans les foins…

Avant, on faisait comme faisaient nos grands-parents et ça fonctionnait fort bien, sans somnifères, ni autres pilules et sans avoir besoin des Davocrates.
Un autre exemple: ma grand-mère ne s’est jamais teint les cheveux. A la génération de ma mère on a fait croire qu’elles allaient paraître plus jeunes. Aujourd’hui, au village, il n’y a plus aucune femme qui se teint les cheveux, et même, grâce au confinement, on a redécouvert qu’on est capable de se couper les cheveux. Oui mais, «ça» fait marcher le commerce… Justement, c’est vous qui avez besoin de consommateurs, nous, vos trucs on s’en passe, surtout si vous nous emmerdez avec vos virus, vaccins et Great Resets.

Ce qui est marrant, c’est que, aujourd’hui, des découvreurs découvrent l’eau chaude et le fil à couper le beurre!
Voilà-ti pas que des petits rigolos découvrent que le lisier c’est de l’engrais! Ben non, vos phosphates, on n’en a pas besoin! (je vais me lâcher, pardon pour les gros mots, mais c’est dans le thème…) Vos phosphates vous pouvez vous les … car, même si vous, les transhumains pucés, vous ne vous en rendez plus compte, nous, les cul-terreux nous continuons à faire pipi et caca et ça remplace parfaitement vos phosphates! Merde à la fin!

Y a même des vignerons qui fertilisent leurs vignes avec… de l’urine!
Non! Si! et ça fonctionne! en voici un et il n’est pas le seul!
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/herault-de-l-urine-utilisee-comme-engrais-pour-les-vignes-7797153809

L’urine, un engrais gratuit pour le jardin (gerbeaud.com)
https://blog.hortik.com/2012/01/16/faites-pipi-dans-le-pot-de-vos-citronniers-pour-les-fortifier/#:~:text=Pour%20fortifier%20vos%20citronniers%2C%20il,c%27est%20une%20astuce%20portuguaise.

Ben tiens, ma grand-mère, elle vidait tous les matins son pot de chambre sur ses géraniums et elle avait des géraniums gros comme des choux-fleurs…
C’est quoi ça un «pot de chambre»? Olala, souvenir souvenir… pot de chambre, seau de nuit, vase de nuit, seau hygiénique… Dans la chambre de mes grands-parents il y avait encore la chaise percée de mon arrière-grand-père, en bois d’acajou avec le dossier canné à maille vénitienne, superbe meuble qui maintenant trône dans mon salon. Allez, ce week-end, tous à la brocante!

Vous voulez aller faire la guerre à la Russie, ça vous regarde, grand bien vous fasse, mais sachez que dès que les intérêts des Davocartes auront viré de bord, ils iront cracher sur vos tombes, tandis que nous, nous allons pisser sur nos laitues! (Attention, diluez: 1 litre pour 10 litres d’eau)

Anne Lauwaert

10.V.22




Ma petite minute espiègle : les sanctions contre la Russie…

macronPoutine3.jpg

Dans notre village nous n’avons pas les philosophes, ni les pythies comme au novaxbar de Campagnol, mais quand même… nous avons nos discussions-apéro à la terrasse de chez Elena.

Il y a quelque mois un de nos entrepreneurs nous disait qu’avant il fallait 3 semaines pour faire arriver des châssis de fenêtres et que maintenant il en faut 12…

Pendant quelques semaines ceux qui se chauffent aux pellets ont été inquiets car il y avait pénurie: on les vendait au compte goutte.

Cette semaine je demande au même entrepreneur quand est-ce qu’il va se décider à réparer les bouches d’égouts qui sont brinquebalantes et qui font un boucan infernal à chaque voiture qui passe.

«Impossible: il n’y a plus de fonte… et s’il n’y a plus de fonte, il n’y a plus de couvercles pour les bouches d’égouts…»

Charles Gave et Charles Sannat nous ont déjà expliqué comment les sanctions contre la Russie ne dérangent pas la Russie qui avait prévu le coup et s’était déjà arrangé avec Inde, Iran, Chine et probablement aussi le Pakistan… mais que ces «sanctions» détruisent l’économie européenne et causent donc aussi la pénurie de couvercles d’égouts…

Lors d’un précédent épisode de «sanctions» contre la Russie, les Italiens avaient expliqué que pour eux c’était une catastrophe économique car leur marché avec la Russie est énorme: jambon de Parme, Parmigiano Reggiano, vins, fromages, mode, tourisme, produits de luxe, etc.

Lors de la visite de Macron à Moscou tout le monde a pu admirer la magnifique maxi-table qui avait été fabriquée en Italie et par la même occasion nous avons appris l’importance du commerce du meuble italien en Russie.

Ces jours-ci notre gazette nous a dit que malgré les «sanctions», les fabricants de chaussures iront quand même au salon de Moscou…

Sfida alle sanzioni, calzaturieri a Mosca con i fondi della Regione. Il vicepresidente Carloni: «Condanniamo la guerra, ma non lasciamo sole le aziende» (corriereadriatico.it)

Le voyage sera un peu plus long en passant par Serbie, Turquie et Dubai, mais ce n’est pas parce que l’OTAN et l’UE veulent faire la guerre à la Russie que les «chaussuriers» italiens doivent faire faillite.

Il «triangolo» delle aziende per aggirare le sanzioni – La Verità (laverita.info)

Episode suivant: la triangulation… Simple: si on ne peut pas faire Milan Moscou direct, on fait Milan – Turquie – Kazakstan – Moscou… avec les textiles, les chaussures, les meubles et tout le reste…

Même des généraux italiens disent non aux USA, OTAN & Co et leur guerre!

Chaque jour apporte de nouvelles péripéties parmi lesquelles celles de la banque Gazprom en Suisse auprès de laquelle tout le monde vient acheter du gaz russe en roubles…

Chaque jour porte aussi ses balles tirées dans les pieds parmi lesquelles la visite du président actuel de la Confédération Helvétique, Ignazio Cassis, non pas à Moscou ce qui serait judicieux, mais à Londres.

Il parle même de “Britzerland” c’est à dire une étroite coopération avec l’Angleterre en dehors de l’UE… mais soumis aux anglo-saxons… Sauf que là non plus le peuple n’a pas été consulté.

Il faut dire que depuis que les politiciens suisses se sont rangés du côté des sanctionneurs, le peuple n’est pas content et réclame le retour à la neutralité! Ben oui… quand on pense que les pourparlers de paix ne se déroulent plus à Genève mais à Ankara… Quel camouflet!

Bof, ça fait rien: au Tessin l’hôtellerie avait déjà réclamé à cause des restrictions covid, maintenant ce sont les petites et moyennes entreprises qui sont au bord de la faillite à cause des pénuries… et il y a de la grogne dans l’air.

La question devient donc: vont-elles se laisser détruire ou bien vont-elles demander conseil aux entreprises italiennes qui pratiquent la triangulation?

Le dicton italien du jour: «Fatta la legge, trovato l’inganno» ce qui signifie que à peine la loi est-elle faite, que son contournement est trouvé.

Et ça, ça m’amuse!

Anne Lauwaert

30.IV.22




Ma petite minute post électorale

Ça y est, les jeux sont faits et le couperet est tombé. Nos pires craintes sont devenues réalité: les Français remettent le couvert…

Après avoir bouffé de la merde pendant 5 ans, ils en reprennent une louche… pour 5 ans et peut-être même pour 7 ans.

Ce qui nous mène à 2029 ce qui signifie la mise en place de l’Agenda 2030 de l’ONU, qui est aussi l’Agenda 2030 de l’OTAN, qui est aussi l’Agenda de Klaus Schwab, c’est à dire le Great Reset, himself…

Jusqu’ici les mondialistes ont gagné. Vont-ils tenir jusqu’en 2030? Ou bien un séisme va-t-il intervenir? En générale, un abcès finit par exploser et s’il explose, c’est forcément avant 2030.

Pour moi, personnellement, c’est une expérience bouleversante: j’étais convaincue d’être athée et voila qu’avec l’élection française je prends la preuve de l’existence de Dieu en pleine poire…

Cette fois j’en suis convaincue: Dieu existe.

Non, non, pas le gentil p’tit Jésus, ni le doux Jésus, ni le bon pasteur, ni la bonne mère Marie, ni même le Bon Dieu… Non, non, ça c’est de la mièvrerie sirupeuse inventée par les bobos Ktos… Non, le vrai Dieu de l’Ancien Testament, le Dieu furibard: Genèse VI,5 :

“L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.

L’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur.

Et l’Éternel dit: J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.”

Je vais encore une fois vous raconter une de mes expériences fondatrices.

Quand j’avais 5, 6 ans, j’avais découvert les allumettes. «Ne touche pas aux allumettes» m’a dit plusieurs fois ma mère. Mais comme elle a vu que j’étais fascinée, elle a pris les devants, avant que je ne mette le feu à la maison.

«Tu veux jouer avec les allumettes? – m’a-t-elle dit – alors nous allons y jouer ensemble…»

Elle m’a donné une allumette entre le pouce et l’index, tout près du bout soufré et puis elle m’a dit «Voilà, frotte maintenant…» J’ai frotté, le souffre a explosé et mes bouts de doigts étaient carbonisés et je n’ai plus eu envie de jouer aux allumettes…

Eh bien, nous en sommes là. Je ne vais pas vous faire l’historique des auto mutilations que nous nous infligeons depuis 80 ans, ni la liste des décrescendos depuis le Général De Gaulle… Avec Macron on était quand même déjà arrivés au fond du panier de crabes avec les Kiddy Smile & Co… et avec le GIEC & Greta, le virus chinois et les «vaccins» tueurs, les «sanctions» anti-Putin qui nous laminent, Klaus Schwab lui-même qui nous annonce «famine et misère pour tous»…

Eh bien non, ça n’a pas suffi, il en faut encore une dose… encore une dose de Macron…

Nous en sommes au stade où Dieu dit comme ma mère «Vous voulez jouer aux allumettes, eh bien, on va y jouer ensemble»… et ça va faire mal…

Il n’y a rien à faire: il va falloir passer par là…

«Vaccinations» obligatoires, pénuries, suppression des libertés, restrictions tous azimuts, immigrations (150 millions avec le pacte de Marrakech) encore plus de viols, d’assassinats, de violence… encore moins de justice, culture, soins de santé, école…

Surtout, les «sanctions» contre la Russie qui n’atteignent pas la Russie mais qui nous détruisent.

Bref encore moins de bonnes choses et plus de mauvaises: la descente aux enfers…

«Ça ne vous a pas suffi? – réplique Dieu – eh bien, on va remettre ça et vous allez en baver…»

Cela me rappelle la Brabançonne, l’hymne national belge:

rois-des-Belges (et-demain-en-classe.org)

«Après des siècles d’esclavage, Le Belge sortant du tombeau, A reconquis par son courage, Son nom, ses droits et son drapeau. Et ta main souveraine et fière, Désormais peuple indompté, Grava sur ta vieille bannière: Le Roi, la Loi, la Liberté!»

Cette rhétorique vous parait surannée, excessive et ridicule? Vous avez tort car ce ne sera que quand la catastrophe aura eu lieu, quand tout le monde sera à terre et désespéré que les plus courageux commenceront à relever la tête…

Ben oui, il n’y a rien à faire: il va falloir passer par là… C’est un châtiment divin.

Oui, mais, me direz-vous, dans la Bible, Noé trouve grâce aux yeux de Yahvé…

C’est vrai, mais à quel prix, quelles épreuves n’a-t-il pas dû traverser…

C’est pas pour rien que Noé devient alcoolique.

Anne Lauwaert

26.IV.22




Ma petite minute : regardez la série « Yellowstone »

Il y a eu les classiques, la nouvelle vague, les monstres sacrés et actuellement nous avons le politiquement correct. Il y a même 500 zigotos dont on nous dit qu’ils sont «artistes» et qui croient avoir leur mot à dire sur la politique mondiale au lieu de remplir leur rôle d’amuseur public.

Aujourd’hui, un film c’est: un couple de lesbiennes, deux papas et un enfant, une mère porteuse, une famille monoparentale, un couple mixte avec un monsieur noir et une dame blanche, un(e) terroriste repenti(e), une voilée, un musulman, des végétariens, des végans, des bioverts et des meetoo…

Mais… il y a toujours un mais… le fameux hic du «hic jacet lepus» ce qui signifie c’est ici que gît le lièvre autrement dit qu’il y a un truc…

Nous venons de découvrir une série américaine du tonnerre qui a débuté en 2018!

Ça s’appelle «Yellowstone». Il s’agit d’un ranch au bord du parc homonyme.

La pochette du DVD annonce: «Série écrite et réalisée par le brillant Taylor Sheridan, Yellowstone nous transporte dans l’Amérique des Westerns, porté par un Kevin Costner impérial et toujours aussi charismatique. La famille Dutton possède le plus grand ranch des Etats-Unis près du parc national de Yellowstone. Menée par le patriarche John (Kevin Costner), la famille se bat contre l’Etat et des hommes d’affaire pour ne pas perdre leurs terres. Le meilleur et le pire de l’Amérique vus à travers les yeux de cette famille aux âmes troublées.»

Mais c’est pas tout!

(je vous le dis tout de suite: les bons ce sont les cow-boys et les méchants ce sont les promoteurs & corrompus: politiciens/organismes gouvernementaux, etc.)

Les paysages du Montana sont époustouflants, les chevaux magnifiques et puis les hommes… Des hommes qui ne sont pas des enfants de chœur! Des cow-boys dont plusieurs sont des repris de justice et remis dans le droit chemin (enfin «droit» dans l’optique de la famille Dutton)…

Le Pater familias, John, a hérité le ranch de ses ancêtres et ressemble au Parrain du célèbre film…

Il y a aussi trois fils: l’ainé qui donc devrait continuer la lignée se fait tuer dans une bagarre. Le bobo qui est devenu avocat et qui aurait dû défendre les intérêts de la famille est tenté par les miroirs aux alouettes politiques… Fatalement, c’est une mauviette qu’on n’aime pas. L’autre fils qui a été marine ha un lourd passé en Afghanistan. Lui, c’est un idéaliste marié à une indienne et qui est en équilibre très précaire sur le fil entre sa famille cow-boy et la famille indienne de son épouse.

L’épouse indienne tient pour sa famille indienne et ne comprend pas sa famille d’adoption cow-boy.

Puis il y a Beth, la fille de la maison… Elle c’est un personnage! belle, sexy, intelligente, en tous aspects le contraire des mijaurées, meetoo, saintes nitouche & Co… et surtout, elle n’a aucun scrupule… Elle adore son père qui le lui rend bien.

Leur mère s’est tuée en tombant de cheval.

Autre personnage fascinant: le contremaître. Un jour ils ont trouvé un adolescent affolé dans un hangar. Dans une ferme voisine un homme violent qui maltraitait sa famille avait été assassiné à coups de poêle à frire. Personne n’a posé de questions, l’adolescent a été apprivoisé, il a grandi, dès le début lié intiment avec Beth et il est devenu contremaître, l’homme de toute confiance de John, on peut même dire le fils dont John aurait rêvé…

Il y a bien sût tous les autres cow-boys, les uns plus folkloriques que les autres, mais qui à l’occasion ne plaisantent pas.

Dans le camp adverse il y a un promoteur qui veut construire un énorme complexe touristique. Il croit être de mèche avec le chef indien qui, lui, en fait, veut chasser tous les blancs des terres de ses ancêtres.

Ça c’est la situation de base sur laquelle se greffent de nombreux épisodes.

Les choses, même hors la loi se règlent, en douce, (ou en violence) en famille, et quand on fait appel à la loi, tout foire…

Je ne vais pas tout vous raconter, seulement deux petits épisodes pour donner une idée:

Une prière de John: «Seigneur, donne-nous de la pluie et un peu de chance, le reste, on s’en charge…»

Un car s’est arrêté sur la propriété de John et les touristes chinois en sont descendus pour aller photographier un ours. John arrive et veut les chasser car un ours c’est dangereux – Mais non il est gentil – Alors John se fâche: «Ici c’est chez moi, vous êtes illégalement sur ma propriété, déguerpissez!» Un des touristes l’interpelle: «il est injuste qu’un si grand territoire appartienne à un seul homme» John tire un coup de fusil en l’air en disant «ici nous sommes en Amérique, nous ne partageons pas nos terres» encore un coup de fusil et tout le monde s’est engouffré dans le car…

C’est un film destiné à un public averti tant pour la violence des situations que pour celle du langage… On y apprend toutes les variantes, déclinaisons et conjugaisons des mots apparentés aux racines de «fuck» (baise) et «shit» (merde).

Il y a déjà 4 saisons… Cela signifie, pour les deux premières, 8 DVD soit 15 heures… Nous attendons les prochaines avec impatience.

La langue n’est pas facile: c’est non seulement de l’américain mais surtout de l’argot cow-boy… Nous avons des connaissances tout à fait décentes de l’anglais, mais là, nous n’y comprenons qu’un mot sur deux…

La première saison existe en français.

Mais alors, me demanderez-vous, qu’est ce qui vous plait tellement dans un film dont vous ne comprenez qu’un mot sur deux?

Simple: évidemment les paysages, les chevaux et les superbes chapeaux Stetson… mais surtout les hommes… de vrais hommes, des mecs, des lascars, des gaillards, des malabars, des baraques… Surtout, ce sont des hommes de parole et d’honneur, des types sur lesquels on peut compter. Même les méchants inspirent le respect.

C’est très politiquement incorrect… Ben oui, justement: quand la justice n’est plus la Justice, quand on en a marre des manipulations sexuelles, plug anals, toboggans canadiens et écritures inclusives… quand on en a soupé des bobos, mauviettes et autres foutriquets… on en arrive a vouloir faire sauter tous les fusibles et péter tous les câbles.

Ça va même plus loin: je me dis qu’il suffirait d’un John Dutton à l’Elysée pour que l’Occident soit sauvé…

Anne Lauwaert 20.IV.2022




Ma petite minute pacifiste : je suis complotiste, je sais…

complot2Bmondialiste2Bcoronavirus.jpg

Le 31 aout 1997, en apprenant la mort de la princesse Diana, je me suis dit : «comme dans un film… ils se sont débarrassés de l’emmerdeuse…»

Le 30 septembre 2000 je vois à la télé les soldats israéliens qui tirent sur le petit Mohammed al Dura et le tuent…

Ma sympathie pour Israël en prend un coup… quand même… ils exagèrent…

Mais, quelques jours plus tard, des protestations s’élèvent: «attention! ceci n’est pas la réalité, il s’agit d’une mise en scène pour un film de propagande palestinien et anti-israélien»

Il s’en suit une longue polémique qui a voulu, à tout prix, éviter le discrédit sur le journaliste Charles Enderlin.

Le 11 septembre 2001 – je regarde les Tours Jumelles et ensuite le bâtiment M7 qui s’affaisse tranquillement et je me dis «tiens, ils l’ont fait imploser… sans doute pour une question de sécurité…» L’an dernier Daniele Ganser explique que oui, bien sûr, le M7 a été implosé volontairement.

Quand Thierry Meyssan dit que un Booeing qui s’écrase sur le Pentagone mais n’a pas d’ailes, c’est bizarre je suis d’accord…

Mais il y avait déjà eu l’assassinat du président Kennedy et quand on a douté du rapport officiel, la CIA a mis le mot «complotiste» à la mode.

Dernièrement nous avons eu les affaires du climat et ensuite du virus/vaccin… et… j’ai beaucoup de doutes… Qui croit encore la presse mainstream  qui n’est plus que le porte parole du Système ?

Là, maintenant, nous avons l’affaire Ukraine… et les massacres et les crimes contre l’humanité et les génocides…

Une certitude: il y a des morts… C’est une guerre « criminelle » comme s’il existait des guerres philanthropes… Il est vrai que les USA, l’OTAN et BHL font des guerres humanitaires…

Mais… ni vous, ni moi ne sommes sur place. Nous n’avons pas la connaissance, ni les moyens pour juger de la situation. Nous ne voyons que ce que nous montrent les télés. Cependant nous pouvons également écouter ce que nous disent les médias alternatifs comme Byoblu ou les analystes comme Xavier Moreau de Stratpol… Lui, il est à Moscou et c’est un ancien de Saint-Cyr : il doit s’y connaître en stratégie.

Il y a surtout les analystes comme Charles Gave ou Charles Sannat qui nous expliquent les conséquences. Les «sanctions» contre la Russie se retournent surtout contre nous tandis que la Russie, elle, elle s’en fout puisqu’elle s’allie avec l’Iran, l’Inde, la Chine et même le Pakistan… D’autres suivront et entre autres l’Afrique. Kemi Seba n’est-il pas allé à Moscou?

Ils nous prédisent des crises alimentaires, des pénurie… de papier, pneus, microprocesseurs, chaussures, céréales et donc l’UE veut réduire la production de viande car les animaux sont nourris avec ces céréales, ce qui fait bien l’affaire des « anti », pénurie de poules et d’œufs… le rayon des aliments pour chiens est de plus en plus vide, plus de colliers, ni de laisses en cuir et dans notre pharmacie il y a des médicaments qui manquent: ils n’ont plus que des «génériques»… etc…

Ajoutez-y les conséquences des caprices du climat… En Suisse il y a pénurie… de carottes… L’an denier les pommes de terre avaient pourri…

En Belgique les frites n’ont plus l’huile de tournesol car elle provient de l’Ukraine…

Puisque les phosphates viennent de Russie les paysans n’auront pas d’engrais et donc pas de récoltes… La majeur part du blé provient de Russie et d’Ukraine… Cela provoquera des famines, dans le monde, en Afrique et chez nous… et bien sûr de nouvelles vagues de migrations…

Klaus Schwab lui-même annonce «famine et misère pour tous»

Ajoutez-y la crise énergétique: plus de gaz, ni d’électricité… et s’il n’y a pas d’électricité : plus d’industrie mais plus non plus d’hôpitaux, ni même d’automobiles puisque les pompes à essence sont électriques… etc… Vous imaginez de vivre sans électricité?

Ça fait un bout de temps que je vous le dis: au lieu de dépenser votre argent en vacances, achetez-vous un lopin de terre et cultivez un potager! Allez vivre à la campagne dans une maison qui a des cheminées pour installer des poêles et un puits artésien ou un ruisseau pour l’eau…

Quand on fait la somme de tous ces bouleversements, on se dit que le vieil ordre mondial est vraiment en train de s’écrouler… Klaus Schwab nous avait promis le Nouvel Ordre Mondial mais on commence à parler de l’Alternative World Order… L’ordre mondial qui est en train de s’installer avec toutes ses pénuries pourrait bien ne plus être capable d’imposer la société digitalisée, numérisée et surveillée à la chinoise, les éoliennes, les élucubrations du GIEC, la 5G, et toutes les folies soi-disant modernes.

Blackroch annonce la fin de la mondialisation.

Ce chaos pourrait bien empêcher le Great Reset préconisé par Klaus Schwab et au contraire déboucher sur un Grand Chambardement à la Zemmour…

N’oublions pas l’archevêque monseigneur Carlo Maria Viganò qui nous exhorte à combattre les projets sataniques du New World Order.

Le philosophe Aleksandr Dugin résume la situation : Putin a entrepris la guerre contre Davos et la déshumanisation.

https://www.byoblu.com/2022/04/08/grandangolo-pangea-la-rassegna-stampa-internazionale-di-byoblu-42-puntata/

Bien sûr les protagonistes du NWO vont s’accrocher bec et ongles et ils disposent de la force militaire américaine. Mais en face, il n’y a pas que la Russie et la Chine, il y a aussi l’Inde, le Pakistan, la Corée, l’Iran… et tous les autres pays qui ne veulent pas le Nouvel Ordre Mondial américain, ni la décadence occidentale. En Belgique: des réfugiés syrien sont rentrés en Syrie car ils ne voulaient pas que leurs enfants reçoivent une éducation immorale…

Bien sûr les USA sont une énorme puissance militaire, mais si son économie s’écroule, le géant au pied d’argile s’écroule lui aussi.

Et au milieu gît une Europe suicidaire dont la combattivité se limite aux jeux vidéo…

Si la guerre d’Ukraine et les «sanctions» contre la Russie font s’écrouler le mondialisme, le dollar, l’OTAN, l’ONU, l’UE, l’agenda 2030 et le Nouvel Ordre Mondial à la Schwab… nous remercierons monsieur Putin qui deviendra notre sauveur…

Et si ça c’était le pied de nez de la Sainte Providence?

N.B. sur la page facebook de Anna Lauwaert vous trouverez les articles qui documentent mon propos.

Anne Lauwaert – 12.IV.22




Ma petite minute corse : l’Italie va-t-elle récupérer l’île de Beauté ?

av-corse.jpg

Je suis naïve. Je pensais : la France aux Français, la Flandre aux Flamands, l’Afrique aux Africains…

Oui mais non…

La France aux Français, là, oui, sans discussion.

La Flandre aux Flamands… là ça coince déjà…

Quant à l’Afrique aux Africains… là ça foire complètement…

Eliott Roosevelt explique dans son livre « Mon père m’a dit » que son papa est entré dans la WWII avec l’intention de priver l’Europe de ses colonies pour l’affaiblir car elle était un concurrent embêtant. Au passage il pensait mettre le grappin sur les richesses des colonies, entre autres africaines…

Semblablement Larry Devlin explique dans son livre « Chief of station » que le Congo devait devenir indépendant pour que les USA puissent mettre leur grappin sur l’uranium du Katanga…

Je pensais « la Calédonie aux Calédoniens » un ami me dit « Attention : dès que la France s’en va, la Chine s’installe »…

Comme dit Sempé : « Rien n’est simple, tout se complique »…

Ces jours-ci je pensais « La Corse aux Corses »… et ce matin je découvre une vidéo de Byoblu, une télé alternative italienne.

CORSICA FRANCESE? È UNA TRUFFA STORICA – Gabriele Bini (byoblu.com)

Voilà ce qu’en dit monsieur Gabriele Bini qui est vice-président de l’association italienne « italo-corse Pasquale Paoli » :

Depuis 3 ans l’association travaille à un rapprochement entre la Corse et l’Italie au niveau linguistique, culturel et politique…

Pasquale Paoli est le père de la patrie des Corses parce que, en 1755, il a rendu l’île indépendante de la domination de Gênes en créant une république avec une Constitution écrite en italien et l’italien comme langue officielle jusqu’en 1859 quand Napoléon III a supprimé l’usage de l’italien de peur que le nouvel État italien ne revendique la Corse.

Le corse est un dialecte toscan, reconnu comme dialecte italien, qui n’a rien à voir avec le français.

Aujourd’hui on lit dans les livres d’histoire que la Corse a été vendue par Gênes à la France, mais cela n’est pas vrai. Gênes voulait récupérer la Corse et a demandé l’aide de la France qui est venue mais n’est pas repartie. En 1769, l’île a été annexée par la France alors qu’il ne s’agissait que de donner une concession temporaire des ports aux Français comme le dit le Traité de Versailles de 1769.

(Dans le traité de Versailles du 15 mai 1768, la France se charge de pacifier le pays : elle gardera ce territoire, seulement dans le cas où la république de Gênes ne rembourserait pas les dépenses militaires et administratives de la France dans l’île. Cession à la France de la souveraineté sur la Corse (FranceArchives) )

Un document de l’ONU demande que l’Italie et la France se mettent d’accord au sujet de la Corse.

Juridiquement la Corse est italienne mais sous occupation française.

Le but de l’association est de demander l’indépendance de l’île au nom de l’autodétermination des peuples et ensuite un rapprochement avec l’Italie et la liberté des Corses de disposer d’eux-mêmes et de décider ce que eux veulent.

La lutte de Pasquale Paoli a été non pas contre l’Italie mais contre la tyrannie de Gênes.

L’association est en contact avec de nombreux Corses qui informent et aussi avec les partis politiques.

Le comportement actuel de la France qui après 253 ans de colonisation évoque l’autonomie n’est pas crédible, il s’agit plutôt d’une manœuvre électoraliste à quelques jours de l’élections présidentielle.

La France est nationaliste elle n’est pas comme l’Italie qui a concédé l’autonomie à l’Alto Adige, la Sardaigne, la Sicile…

En France il y a des minorités bretonnes, basques, niçoises, savoyardes… Difficilement la France peut accorder l’autonomie à une seule région sans provoquer les revendications des autres.

En 1870 avec la défaite de la France à Sedan face à l’empire allemand, Clemenceau a voulu rendre la Corse à l’Italie mais les Savoia refusèrent car ils ne voulaient pas « poignarder la France » dans un moment aussi critique.

En Italie la récupération de la Corse n’intéresse pas grand monde, il y a aussi l’affaire du Mont Blanc où la France déborde de ses frontières, ce dont personne ne parle…

Récapitulons : la Corse appartient à la République de Gênes.

Pasquale Paoli parvient à l’indépendance de la Corse et en fait une république. Gênes veut récupérer l’île et fait appel aux Français qui viennent mais ne repartent pas.

En fait la Corse reste propriété de Gênes.

Avec la réunification de l’Italie, Gênes devient italienne et avec elle sa propriété corse.

Si la Corse est propriété de Gênes et donc de l’Italie… Napoléon I est italien et c’est donc un Italien qui devient empereur des Français… alors qu’un Berbère est en passe de devenir Président… Je rappelle que le premier roi des Français était un Belge : Clovis est le fils de Childéric, un bon p’tit gars flamand bien de chez nous à Tournai et qui d’ailleurs fut précurseur de Napoléon quant aux abeilles… Histoire des Français. Reliques de Childéric, père de Clovis, découvertes en 1653 (france-pittoresque.com)

Si la Corse reste propriété de l’Italie et est occupée par la France qui n’en est pas propriétaire, celle-ci n’a pas la possibilité d’accorder l’autonomie à la Corse puisque la Corse ne lui appartient pas…

La seule chose que la France peut faire c’est s’en aller en s’excusant du dérangement…

L’Histoire est bien une drôle d’histoire !

Qu’est-ce que monsieur Zemmour dit de tout ça ?

Mais en fait, c’est la marche normale de l’Histoire qui est une succession de centralisation-décentralisation…

En 1938 Walter Hallstein rédige le plan Das Neue Europa pour Hitler, plan qui, recyclé par la CIA, deviendra l’Union européenne dont le même ex-nazi Hallstein deviendra le premier président.

Depuis, la Grande-Bretagne a tiré sa révérence et les indépendantiste se multiplient : Irlande du Nord, Écosse, Cornouailles, Pays de Galles… Catalogne, Aragon, Baléares, Andalousie, Canaries, Padania, Aosta, l’Occitanie, Sud-Tirol… (voir la carte) et même le Québec…

Mappa degli indipendentisti europei – Corriere.it

Avec l’affaire du virus chinois suivie de la guerre ukrainienne et les sanctions contre la Russie qui endommagent surtout l’Europe, il serait logique de se regrouper dans des villages, en petites communautés autosuffisantes, surtout si par-dessus le marché on nous balance le black-out électrique dont on parle depuis 2015…

Je vais ressortir les livres de Régine Pernoud… somme toute, le Moyen Âge avait son charme.

Anne Lauwaert 19.III.22




Ma petite minute cinématographique : nous sommes en guerre

Comme je vous l’ai déjà raconté : nous avons éteint la radio, débranché la télé et utilisons l’écran comme home cinéma. Le soir nous allumons le feu ouvert et nous regardons un vrai film sur DVD.

En 2015 le président Hollande déclarait « nous sommes en guerre » contre le terrorisme islamique.

En 2020 le président Macron déclarait « nous sommes en guerre » contre le virus chinois.

Ces derniers jours nous avons regardé des films de guerre avec des batailles comme « Le jour le plus long » 1962 réalisateurs Darryl F. Zanuck, Ken Annakin, Bernhard Wicki, Andrew Marton, Gerd Oswald ou « Les Douze Salopards » 1967 Robert Aldrich et « Pearl Harbour » 2001 Michael Bay, mais surtout, aussi, des films qui parlent de la vie quotidienne pendant la guerre :

– celle de gouvernants : « Les Heures Sombres » (à Londres avec Churchill…) 2017 Joe Wright

– celle des résistants : « L’armée de l’ombre » 1969 Jean Pierre Melville

– celle des gens normaux : « Le vieux fusil » 1975 Robert Enrico

– celle des artistes et des Juifs qui se cachent : « Le dernier métro » 1980 François Truffaut

– celle des réfugiés et des Juifs : « La passante du sans-souci » 1982 Jacques Rouffio

– celle des espions : « Une lueur dans la nuit » de Davis Seltzer de 1992…

– celle des Juifs : « La rafle » 2010 Roselyne Bosch

– celle des non-dits : « Elle s’appelait Sarah » 2010 de Gilles Paquet-Brenner

– celle des déconnectés : « La vie de château » 1966 Jean Paul Rappeneau

Je suis en train de lire « The weeping and the laughter » de Noël Barber qui raconte une histoire de réfugiés russes à Paris

En 1956 on nous avait projeté « J’avais 5 fils » 1944 Lloyd Bacon à l’école et au début des années 1960 nous avons vu « Le père tranquille » 1946 de René Clément, à la télé, chez ma tante qui était la première de la famille à avoir la télé.

Bref, il y a de tout pour tous. On n’y pense jamais mais en lisant les titres de ces films, on se dit « ah oui… je me souviens… »

Le mot « guerre », ben oui, il parle de la guerre, mais de façon abstraite ; par contre voir les images de guerre dans un film, c’est tout autre chose… suivre le vécu de personnes pendant une guerre, le « voir », c’est tout autre chose…

Ces films racontent la vie pendant une guerre qui a duré de 1939 à 1945 mais qui n’a pas fini avec l’armistice… Encore dans les années 1980 quelqu’un a peint des croix gammées sur la porte du garage de nos voisins…

J’ai entendu des histoires de guerre depuis ma naissance en 1946.

Mon père avait été prisonnier de guerre dans le camp de concentration de Kaisersteinbruch près de Lienz en Autriche.

Il est mort en 2009 à 92 ans. Il racontait encore comment il s’était retrouvé avec ses hommes et ses 4 grosses mitrailleuses Maxim sur le Canal Albert et comment il aurait dû tirer sur les Allemands qui passaient sur le pont de Lixhe-Lohen, mêlés aux civils… Ou bien il aurait fait son devoir et il aurait tiré sur les Allemands et tué aussi des femmes et des enfants belges, ou bien il n’aurait pas fait son devoir et… Il n’a pas tiré sur les Allemands parce qu’il n’a pas eu le courage de tuer des femmes et des enfants… Véritable tragédie grecque… À 90 ans il pleurait encore parce qu’il n’avait pas résolu ce dilemme vieux de 70 ans…

Moosburg Online: Stalag XVII A Kaisersteinbruch (témoignages: Lauwaert)

La guerre avait été une très sale affaire.

Alors quand monsieur Hollande dit que nous sommes en guerre contre les terroristes islamistes, qu’est-ce que cela signifie ? Des « je suis Charlie », des fleurs, bougies, dessins, poèmes… des « vous n’aurez pas ma haine »…

Comment aurait été une vraie guerre contre les terroristes islamistes ? Comme les Allemands l’ont faite, même contre les civils, pendant l’occupation ? GESTAPO en tête ? Comme les forces alliées l’ont faite quand elles ont reconquis le territoire, rue par rue, maison par maison… Une telle guerre contre le terrorisme islamiste aurait-elle fermé et détruit les mosquées, arrêté et expulsé les musulmans ?

C’est quoi une guerre ? quelle est la signification du mot « guerre » ?

Quand monsieur Macron parle de guerre contre le covid, la « gestion de la crise » par le cabinet McKinsey, est-ce une guerre contre un virus ?

Ou bien le Président aurait-il dû lancer un appel à tous les citoyens et à tous les membres du corps médical pour que chacun, en son âme et conscience et grâce à ses compétences professionnelles, combatte le virus comme nous avons combattu depuis toujours, entre autres, la tuberculose, même avant d’avoir des médicaments, par l’hygiène, le renforcement du système immunitaire et comme le disaient nos profs à l’Institut de kinésithérapie : « Vous faites comme vous voulez pourvu que le patient soit guéri » ? Au lieu de déclamer les défaites et les morts, n’aurait-il pas dû encourager son peuple en énumérant les victoires, en encourageant la résistance, en vantant les mérites de ces médecins qui avaient trouvé des « protocoles » efficaces, faciles et peu coûteux ? tous ces soignants qui sur le terrain soignaient et sauvaient leurs patients…

Toutefois, il y a des parallèles entre la vraie guerre et les pseudo-guerres : ce sont les menteurs, profiteurs, collaborateurs, les traîtres…

Si à quelque chose malheur est bon, l’affaire covid aura remis sur la sellette toute la question des vaccins : sont-ils bons ? servent-ils ?

Voir le livre de Me Jean-Pierre Joseph : « Vaccins on nous aurait menti ? L’avis d’un avocat – que cache l’hystérie « covidique » de l’année 2020 ? 11 vaccins obligatoires : l’inconscience politique ! Vaccins peu efficaces et toxiques ? Comment scolariser nos enfants sans les empoisonner, tout en respectant la loi ? Mode d’emploi. »

Je ne m’étais jamais posé la question. Depuis 1956 et mon départ au Congo, j’ai fait tous mes rappels pour voyager au Pakistan et en Inde et le tétanos pour travailler au jardin. En outre j’étais persuadée que si mon cousin préféré a eu la polio et qu’aujourd’hui, à 63 ans, il se retrouve en chaise roulante parce que la maladie continue avec son syndrome post-polio, c’est parce qu’il n’avait pas été vacciné… L’affaire covid rebat les cartes : quelle est la vérité au sujet de tous les vaccins ?

Il y a aussi un truc qui m’a profondément choquée et que je n’oublierai pas, jamais ! Alors que l’Europe a subi le nazisme et la Deuxième Guerre mondiale, avec le covid il y a eu des gens qui ont osé dire qu’il fallait « enfermer les no-vax dans des camps », « La colère explose contre les no-vax », « Les no-vax doivent mourir », « Le protocole de Nuremberg c’est de la foutaise »…

Personne ne peut donc avoir confiance en personne car il y a, aujourd’hui, autour de nous, des gens qui sont prêts à répéter, aujourd’hui, les horreurs d’hier, ces horreurs qui sont dénoncées dans des milliers de livres, photos et films et même des témoignages comme ceux de Vera Sharav

Mme Vera Sharav – Video Dailymotion

“Mme Véra Sharav est une survivante de la Shoah (en anglais Holocauste) elle est venue à Bruxelles apporter son témoignage. Elle est la fondatrice de l’Alliance for Human Research Protection et est particulièrement active dans la défense et protection des enfants… C’est juste un extrait de ses interventions, je continuerai à traduire mais d’autres le feront sans doute aussi… Source :

https://childrenshealthdefense.eu/live-stream/

https://www.youtube.com/watch?v=CH716CrLh2U

https://www.youtube.com/watch?v=CH716CrLh2U

Mais cela ne suffit pas !

Ça jette un froid, très froid !

M’enfin, Anne de quoi tu parles ? le covid ? mais c’est fini, oublié… plus personne n’y pense… les effets des vaccins ? Bof… faut bien mourir de quelque chose…

Tu vois bien que maintenant c’est le méchant Putin et l’innocente Ukraine et ensuite… ben aut’chose… climat & Co… on verra bien… tu as déjà réservé pour les vacances ?

Anne Lauwaert – 2.III.22




Ma petite minute démasquée : liberté retrouvée en Suisse, mais…

drapeau_suisse.png

Ce matin à 00.00 h. les mesures covid ont été supprimées… mais…

Récapitulation :

  1. cela n’est pas un « vaccin » mais une substance expérimentale d’une expérience qui dure jusqu’en 2023 et puisque assez d’humains ont été injectés, « ils » ont obtenu ce qu’ils voulaient pour l’expérience et donc on peut l’arrêter ;
  2. être « vacciné » n’empêche ni d’être contaminé par le « virus », ni de contaminer les autres, donc cela n’a aucune efficacité, ce «vaccin» ne sert à rien – mais il comporte des dangers : effets secondaires à bref, moyen et long terme et affaiblissement du système immunitaire ;
  3. nous avons toujours vécu avec des maladies beaucoup plus graves comme la tuberculose et nous savons comment ne pas être contaminés : ce qui nous sauve c’est l’hygiène et le système immunitaire.

Alors quoi ?

  • Très simple: les Suisses ont voté la loi covid qui donne les pleins pouvoirs (répressifs) au gouvernement jusqu’en 2031 et ils ont voté la loi qui permet l’expérimentation sur les humains et sur les animaux ;
  • La semaine prochaine commencent les carnavals, ce qui est une affaire de très gros sous – ensuite les vacances de Pâques et peut-être encore un peu de ski ;
  • La saison touristique commence début mars et suivent tous les « événements » : le Festival et les concerts sur la grand’place de Locarno, les festivals de Jazz et Country à Ascona et jusque dans les vallées, et toutes les fêtes champêtres, etc.

Donc : il faut « libérer » et éviter les désordres des camionneurs.

Avec ces lois en poche, le gouvernement (totalitaire de fait) sait qu’à tout moment il peut rétablir le blocage du pays.

Prévisions ?

Cette histoire n’est pas finie : le Nouvel Ordre Mondial ne cède pas si facilement.

Maintenant ?

il faut se demander ce qui va suivre

  • nous savons que l’objectif final est « l’agenda 2030 » de l’ONU qui est en fait l’établissement du Great Reset ;
  • c’est-à-dire, entre autres : le « transfert des richesses du Nord vers le Sud et transfert de migrants du Sud vers le Nord » (pacte de Marrakech) ;
  • moyens : la peur covid va être remplacée par la peur climat.

Mais, si le gouvernement suisse dit que tout cela ne sert plus à rien, comment les autres gouvernements peuvent-ils maintenir l’état de siège ? la vaccination obligatoire & Co ?

Les paris sont ouverts.

Anne Lauwaert      

Post scriptum : ce matin j’ai dû descendre en ville pour rendre visite à mon dentiste. J’en ai profité pour faire des courses… Plus de masques ! sauf les gens qui vous disent :

« Moi, je continue à le porter car sans, je me sens toute nue… »

Au secours : ils restent fous !