1

En Israël, il faut travailler pour réussir, pas en France…

Deux vieux messieurs discutent au comptoir d’un café. Le premier dit au second : « j’ai vu ton fils à la télévision, c’est un gars bien, il a dû faire de belles études, se retrouver à la tête de cette grosse entreprise, c’est vraiment bien ».

 Par politesse, le papa de celui qui a réussi demande à l’autre monsieur : « et toi ton fils ? »

« Oh, nous tu sais, ma femme était malade, elle ne supportait pas le bruit, nous n’avons rien pu imposer à notre fils.

Dès que nous lui faisions le moindre reproche, il haussait le ton et c’était fini, maintenant il est en prison ».

La morale de cette petite histoire est que si vous ne vous opposez pas au mal, il progresse et tout est perdu.

C’est exactement ce que font nos responsables politiques dans les territoires perdus de la République.

Lorsqu’il y a des manifestations, ils ne sévissent pas, octroient des avantages, font tout le contraire de ce qu’il faudrait faire.

Dans les parties encore françaises du pays, ils sont d’une grande sévérité avec la population ; quelques amis m’ont dit avoir été sanctionnés car ils avaient osé, les imprudents, sortir de chez eux sans autorisation de sortie. 

Comment nos responsables ne comprennent-ils pas que sans sanction, sans intelligence, aucun problème ne se règle.

Je suis triste lorsque je pense aux policiers qui doivent, dans les territoires perdus, tenter de contenir les désordres, avec l’interdiction formelle de sévir, de sanctionner.

Mais je suis furieux lorsque je pense à ces mêmes policiers qui s’en prennent sévèrement et avec violence à nos pacifiques citoyens.

Je regarde une télévision qui émet en français depuis Israël.

Ces derniers jours, les Israéliens ont célébré deux choses : en premier « yom a zikaron » qui veut dire jour du souvenir » ; des prières sont faites et les noms de ceux qui sont morts pour la défense du pays sont mis à l’honneur.

Le jour d’après est célébré «  yom a tsamout » qui célèbre le jour de la création du pays.

Ce jour-là, ce sont les personnes qui ont fait du bien qui sont mises à l’honneur.

C’est comme cela que j’ai vu des Arabes mis à l’honneur pour leur travail en tant que médecins et infirmières dans le combat mené par eux contre le Coronavirus.

J’ai également vu un Druze, colonel de l’armée d’Israël,  également mis à l’honneur, il dirige une école de blindés.

J’ai aussi vu qu’un village arabe où la pandémie risquait de se développer avait été bouclé. Nul ne pouvait y entrer ni en sortir sans montrer patte blanche.

Israël est dirigé avec courage et intelligence.

Dans les territoires perdus, j’imagine très bien une conversation entre un jeune qui veut faire des études pour réussir sa vie et l’autre qui lui dit : « tu es fou, regarde-nous, nous leur faisons peur ; avec ma BMW, je passe devant les flics, ils n’osent même pas m’arrêter. Ils savent d’où vient le fric qui m’a permis d’acheter ma voiture, que dans le coffre j’ai de la drogue, mais ils n’ont pas le courage de regarder ».

Une amie enseignante m’a raconté qu’ayant tancé un « djeun » pour son manque de travail, ce dernier lui a rétorqué : «  Mais Madame, je n’ai pas besoin de travailler, je ferai comme mon frère, qui vend de la drogue et qui gagne en un jour ce que vous gagnez en un mois ».

J’ai écrit plus haut qu’Israël était dirigé avec intelligence et courage, je ne peux l’écrire pour notre pays.

Bernard Atlan




Le monde de la finance dans l’expectative !

  

J’ai déjà publié un article sur Riposte Laïque en posant la question : ce Coronavirus va-t-il nous aider à changer de monde ?

 https://ripostelaique.com/ce-coronavirus-va-t-il-nous-aider-a-changer-de-monde.html

https://youtu.be/n9tJthqdVK8

Je remercie Jacques Chassaing d’avoir pensé à moi pour commenter cette vidéo YouTube où l’on voit un « spécialiste » de la finance commenter ce que Warren Buffet et son associé font.

Ce que nous voyons, c’est que ces deux capitalistes liquident les titres qu’ils détiennent sur des compagnies aériennes, je pense.

Ils font à mon avis cela parce qu’ils sont comme tous, personne ne peut prévoir ce qui va se passer.

Ce que je peux dire, c’est que cette crise que nous subissons de plein fouet est inédite.

Dans la vidéo vous verrez que 70 % des meilleurs traders ont perdu de l’argent en mars 2020.

C’est sûr, rien ne s’est passé comme d’habitude.

L’action Air France a perdu 50 % de sa valeur et ce n’est pas, à mon sens, fini.

Bernard Arnaud aurait perdu 7 milliards de dollars, il n’aurait pas été le seul, d’autres très gros capitalistes ont perdu d’énormes capitaux.

Mais que représentent ces gros capitaux perdus ? Ils ne sont en réalité que le résultat de spéculations boursières qui permettaient aux initiés de s’enrichir sur le dos des pauvres gens.

La Bourse, qui permet de financer les entreprises, risque de faire de très gros dégâts.

Les pauvres gens qui détiennent des actions vont y laisser des plumes. Bernard Arnaud et Buffet y ont laissé des plumes, les autres actionnaires vont se faire raser gratis.

Ce que nous pouvons prévoir, c’est que le tourisme ne repartira pas de la même façon.

Il faudra beaucoup de temps pour retrouver les mêmes niveaux, mais les retrouvera-t-on ?

Des compagnies aériennes vont disparaître, par ricochet des hôtels, des restaurants.

Qui aurait pu penser que les producteurs de pétrole devraient payer pour que l’on prenne leur production ? J’explique ce phénomène : ceux qui achètent habituellement le pétrole ne savent plus où le stoker.

Nous avons compris et sommes effarés de voir que nos médicaments, nos masques, nos respirateurs étaient fabriqués par des Chinois ; que nous avons manqué de ces produits, indispensables, en pleine crise sanitaire.

Allons-nous continuer dans ce sens ? Dépendre de pays étrangers pour notre santé publique ?

Toutes ces entreprises qui devront fermer feront que l’étendue des sans-emplois va terriblement augmenter.

Quels mouvements sociaux pourrons-nous craindre ? Sans doute plus importants après la crise qu’avant.

Les gens sont lassés de cette politique molle, trois pas en avant trois en arrière, et nous voyons bien qu’une partie des résidents de notre pays refuse le confinement.

La seule chose à faire c’est attendre pour voir ce qui va se passer. Mais tout est à craindre.

Bernard Atlan




Ils ne comprennent rien à ce qui se passe dans les banlieues !  

 

Aujourd’hui les banlieues de France sont en feu.

Nous avons dans ces territoires perdus de la République des populations qui ont pour valeur et ne comprennent que la force.

Celui qui cède, qui recule, est pour eux un lâche qui ne mérite aucun respect ; il sera encore plus que les autres méprisé et agressé, bourré de coups de pieds, gravement blessé, défiguré, le foie éclaté, les membres cassés. Avec peut-être la mort au bout. 

Je suis né dans un pays arabe, je parle cette langue, je connais parfaitement cette mentalité. 

En vacances au Maroc, de petits Arabes venaient tendre la main pour obtenir une pièce. Mais s’ils apercevaient un policier marocain à cinq cents mètres, ils s’enfuyaient. Le policier, c’est la force.

Pour bien expliquer ce respect à la force, voici une petite histoire. 

Je me promenais dans Paris avec un ami. J’ai été étonné de voir cet ami changer de trottoir.

Puis j’ai vu que sur ce trottoir se trouvaient des racailles, c’était pour cette raison que Paul avait traversé.

Mais pas moi. Alors que j’avais dépassé le groupe de deux à trois mètres, j’ai entendu l’un d’eux dire « blanc » ce qui voulait certainement dire sale blanc.

Me retournant je suis revenu vers eux et très fort j’ai demandé : « qu’as-tu dit ? »

Le type m’a jaugé et comprenant que je ne le craignais pas, et qu’il ne serait pas le plus fort, il m’a répondu « salut ». 

Si j’étais passé sans rien dire, l’un d’eux se serait enhardi  et m’aurait bousculé, et je ne m’en serais pas sorti à si bon compte. 

 De telles choses sont devenues monnaie courante dans notre pays et le nombre d’agressions de ce type est si important que maintenant les services de police ont ordre de ne pas les publier.

Dans mon cas, non seulement  ces racailles ont compris  que ce ne serait pas facile, mais puisqu’à leur yeux je n’étais pas un lâche, ils m’ont respecté. 

Pourquoi dois-je expliquer cela ? Simplement pour dire que depuis longtemps, nos gouvernements ne comprennent rien à la mentalité de ces populations, et que s’ils avaient voulu les sanctionner comme il se doit, ils auraient obtenu leur respect.

Mais en lieu et place de réprimer les fauteurs de troubles, des avantages et des concessions leur sont sans cesse octroyés.  

Et à nos dépens.  

Ce gouvernement d’incapables vient d’annoncer qu’il allait ENCORE donner aux banlieues des millions d’euros.  

Pas difficile de comprendre où ils comptent les prendre : sur les retraites. Et là encore, ils n’ont rien compris, car les retraités ne sont pas ces petits vieux dépendants qui peuplent les Ehpad. 

Les retraités sont des gens actifs, politiquement dynamiques, prêts à en découdre. 

Ou alors mettez au rencart madame Macron, qui se fait illégalement verser des émoluments sur la bourse de la princesse, tous nos sénateurs, les membres plus qu’avariés physiquement du Conseil constitutionnel, pas mal de ministres, de grands directeurs de multinationales, etc.

Mieux, envoyez l’armée dans les banlieues pour y faire respecter les lois de la République, il est plus que temps. Et là, comme par miracle, vous verrez les racailles respecter enfin la France.

 Bernard Atlan




Ce Coronavirus va-t-il nous aider à changer de monde ?

 

Oui, nous étions, avec un libéralisme sauvage, entré dans un monde insensé.

Dans ce monde insensé seul le capital se régale.

Ils utilisent, ces capitalistes sauvages, le travail de personnes disposant de peu de droits qu’ils opposent au travail de travailleurs disposant de droits.

Il ne nous est plus possible d’acheter le moindre article manufacturé sans y lire qu’il a été fabriqué dans un pays où les travailleurs triment pour un bol de riz.

Par contre les détenteurs de capital réalisent de plantureux profits.

J’ai, depuis longtemps, tenté d’expliquer ce développement aberrant et injuste, aux politiciens.

Je réalise aujourd’hui que ces politiciens qui profitent grandement des plantureux salaires que leur procure le mandat qu’ils ne méritent pas, ne feront rien contre les détenteurs de capital qui imposent leur loi.

Ma dernière tentative de faire entendre cela par des politiques, je la fis lors d’un pseudo-débat organisé par les Républicains. Lorsque j’obtins le micro, je dis, Donald Trump a instauré des taxes sur les produits venant de Chine. 

Quand donc cette Europe dont vous nous faites sans cesse la promotion va-t-elle se décider à faire de même, nous apprenons par nos médias que l’économie américaine se porte bien et que le chômage régresse.

Par la réponse que me fit le meneur de débat, je compris qu’il me disait va donc te faire voir ailleurs.

Il est vrai que Donald Trump, qui dispose d’une fortune personnelle, n’est pas comme nos dirigeants otage du capital-mondialisme.

Il se fait que cette politique de l’injustice des Occidentaux convient très bien aux dirigeants communistes chinois qui sont heureux de travailler à la destruction de notre monde.

Ce libéralisme sauvage est comparable pour moi à une circulation automobile sans code de la route. 

Un monde où le libéralisme peut nuire sans retenue aucune contre les peuples est comparable pour moi à une circulation automobile sans code.

Il faut absolument établir des règles pour combattre l’avidité de certains.

Il serait grand temps que nous prenions conscience que ce monde de la pleine consommation de produits, de vêtements, d’articles électroménagers, de voitures de plus en plus grosses, devait un jour s’arrêter.

Il serait grand temps que nous commencions à consommer des légumes cultivés près de chez nous. Je n’ai jamais apprécié de consommer des fraises venues de très loin en avion, cela n’a aucun sens, elles seront chères, ces fraises, l’avion qui les aura transportées aura consommé beaucoup de pétrole et les importateurs gagné beaucoup d’argent.

Nous nous apercevons avec ce virus que notre pays n’a plus la capacité de produire des masques qui devraient nous permettre de nous protéger des virus.

Ce que nous apprenons encore, c’est que beaucoup d’entreprises fabriquent toutes sortes de produits en important des pièces de Chine.

Ces pièces n’arrivant plus, ces entreprises sont handicapées.

Là aussi il serait bon que nos entreprises commencent à utiliser des productions locales pour fabriquer ce dont nous avons besoin.

Bernard Atlan




Union européenne : les incohérences de Bruno Le Maire

Comment pouvoir encore croire en nos gouvernements d’Europe ?

J’ai conservé un numéro du Figaro du jeudi 7 février 2019, en gros titre de ce quotidien,

« Alstom-Siemens : Bruxelles sur le banc des accusés »

J’aimerais vous faire part de ce qu’il en ressort :

Après des semaines d’âpres discussions, la Commission a décidé de s’opposer à la fusion entre le Français Alstom et l’Allemand Siemens destinée à créer un champion européen du ferroviaire.

Bruxelles considère une telle opération contraire à sa réglementation, car elle fausserait la concurrence et pénaliserait in fine les consommateurs.

Ce veto a provoqué de très vives protestations à Berlin et à Paris, où l’on reproche à la Commission d’affaiblir l’Europe face aux grands groupes étrangers.

Dans un entretien au Figaro, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, accuse Bruxelles de servir les intérêts de la Chine au lieu de défendre ceux des Européens.

Ces propos de Le Maire m’amènent à vous proposer de regarder cette vidéo YouTube  l’opposant à Éric Zemmour au sujet de l’Europe. Vous remarquerez dès le début de cet échange Bruno Le Maire, à juste titre, que le vote des Français au référendum sur l’adoption de la Constitution européenne n’ait pas été respecté. On ne peut qu’adhérer.

Oui mais…

Il nous déclare ensuite qu’il y a un empire chinois, un empire américain et qu’il serait temps qu’il y ait un empire européen !

Avec toutes les catastrophes que l’Union européenne a provoquées sur les États et les peuples, on ne peut que s’étonner de tels propos.

Monsieur Le Maire est en profonde contradiction entre la libre aspiration des peuples à disposer d’eux-mêmes et sa volonté de les soumettre à cette hydre tentaculaire et carnivore qu’est l’UE.

Alors comment comprendre cet homme qui déplore une décision de la Commission européenne de Bruxelles, décision à laquelle les gouvernements d’Europe n’ont pu s’opposer, nous vende un empire européen ?

https://www.youtube.com/watch?v=dYtlrW2O8jU

Le drame des Européens est que cette Europe est dirigée par la Commission de Bruxelles qui n’a aucune légitimité électorale.

Jamais il ne nous a été demandé de voter pour élire des fonctionnaires, qui comme cette commissaire danoise qui s’est opposée à l’alliance Alstom-Siemens, dans le but de construire des trains, vendables à l’étranger – ce qui ramènerait des ventes et donc des fonds à nos industries, en Occident, sont incapables de comprendre les textes.

Certes les concepteurs de cette machine européenne avaient instauré une règle de non- monopole, afin qu’aucun groupe ne puisse imposer sa loi aux consommateurs européens.

En quoi l’alliance entre deux entreprises qui s’allient pour construire des trains peut-elle nuire aux consommateurs ?

C’est grâce à cette décision imbécile d’une commissaire danoise qu’il nous est possible de démontrer à quel point cette organisation de l’Europe est nocive pour les peuples.

Nous subissons des importations de Chine qui nous inonde de ses produits, détruisant chez nous un grand nombre d’emplois.
Nous savons que Donald Trump a instauré des taxes sur les importations venant de Chine.

L’économie américaine se porte mieux, le nombre des sans-emploi régresse fortement.

Macron et son gouvernement ont essayé de nous faire croire qu’en ce domaine les choses s’améliorent en France. Comment peuvent-ils prétendre une telle chose alors qu’en ce domaine ce sont les non-décisions de Bruxelles qui nous détruisent ?

Nous voyons bien qu’avec l’affaire Alstom-Siemens, l’ensemble des dirigeants déplorent ce que fait la Commission de Bruxelles sans pouvoir s’y opposer.

Il faut aussi comprendre que le Parlement européen n’a que peu de pouvoir face à la Commission. Vous verrez qu’en ce domaine, la Commission dispose du monopole de l’initiative normative

http://www.europarl.europa.eu/about-parliament/fr/powers-and-procedures/legislative-powers

Pouvoir budgétaire

https://www.europarl.europa.eu/about-parliament/fr/powers-and-procedures/budgetary-powers

Comment se déroule le travail législatif ?

Le député, dans le cadre d’une commission parlementaire, rédige un rapport sur une proposition de « texte législatif » présentée par la Commission européenne qui dispose du monopole de l’initiative normative. La commission parlementaire vote ce rapport et l’amende éventuellement. Lorsque le texte sera réformé et voté en séance plénière, le Parlement aura ainsi arrêté sa position. Ce processus sera renouvelé une ou plusieurs fois selon le type de procédure et l’accord trouvé ou non avec le Conseil.

C’est en fonction de ce monopole de l’initiative normative qu’une commissaire danoise a pu s’opposer à la fusion entre Alstom et Siemens.

Ceux à qui j’explique que cette organisation de l’Europe est nocive me répondent que nous pouvons travailler à réformer cette Europe.

Le problème est que les concepteurs de cette Europe ont instauré la règle de l’unanimité. Pour changer cette Europe, il faudrait que 27 pays décident la même chose. Mission impossible.

Bernard Atlan




Israël, un bastion occidental sali par les médias pro-palestiniens

 

Comment comprendre que ton ennemi ne soit pas ou plus condamnable, s’il agresse autrui ? 
C’est cette question que je me pose depuis quelques temps, en conversant avec certains de mes compatriotes, lesquels  déplorent ce que les musulmans nous font subir en France. 
Pourtant ils me disent ne pas comprendre que les Israéliens résistent et combattent les musulmans de « Palestine ».
Ils disent « pourquoi ce mur de séparation, pourquoi ces check points, pourquoi tant de maltraitance » ? 
Sont-ils conscients de la dysfonction de leur raisonnement ? Comment peuvent-ils se plaindre – à raison – des attaques que nous subissons en Europe et en France, des cent quarante coups de couteau quotidiens dans notre pays, des viols, vols, agressions de tous types menés par des populations dénuées de la moindre valeur éthique, et regretter que les peuples attaqués de la même manière se défendent comme le font les Israéliens.
Moi, à leur place, je demanderais que le modèle israélien soit appliqué chez nous, et que notre population soit enfin protégée. 
Leur raisonnement pourrait se comprendre dans une cour d’école où certains refusent de prendre la défense d’un camarade qui se fait maltraiter par des plus grands.
Après tout, les enfants ne sont que des enfants, l’honneur, la justice, ils ne maîtrisent pas encore entièrement. 
Mais lorsqu’il s’agit d’adultes censés réfléchir, comment expliquer la distorsion de leur pensée ?
Je fais mine d’être surpris, mais en réalité, j’en connais la cause. 
Depuis la présidence du général de Gaulle, la France a choisi les Arabes et l’islam contre Israël. 
https://www.bing.com/videos/search?q=vid%c3%a9o+de+de+gaulle+novembre+1967&&view=detail&mid=17BD2D16970E56D3335517BD2D16970E56D33355&&FORM=VDRVRV
C’est en permanence que la diplomatie française se déshonore en se mettant du côté des Arabes et que nos pseudo-journalistes adoptent cette politique de lâcheté et dressent un portait catastrophique de l’État d’Israël. 
Lors d’une discussion sur ce sujet avec un jeune homme, je lui ai demandé s’il avait entendu parler du nuage de Tchernobyl ? 
En effet, après la catastrophe du nuage radioactif provenant de Tchernobyl, l’ensemble de nos journalistes, pour obéir aux ordres de nos gouvernants qui, eux, le faisaient pour plaire au lobby nucléaire, nous avaient déclaré en chœur que le nuage s’était arrêté aux frontières. 
Avez-vous déjà vu un nuage qui s’arrête aux frontières ?
Vous raconteriez cette blague à un enfant, il ne vous croirait pas.
C’est pourtant ce que ces journalistes aux ordres ont osé affirmer, le plus grave étant que la majorité des Français les ont crus.
Le résultat a été que nous avons eu a déplorer de nombreux malades qui avaient absorbé des substances radioactives sans bénéficier du moindre traitement.
La méthode Coué, c’est loin de suffire. 
Alors comment ne pas comprendre que de jeunes Français, connaissant la nuisance des musulmans fanatisés, ne réalisent pas que la propagande de nos médias à l’encontre d’Israël est stupide et néfaste ?
Israël est le seul bastion occidental dans cette région du monde, et il faudrait le soutenir au lieu de vouloir le descendre.
Cela de façon d’ailleurs très égoïste puisque cela serait bon pour nous.
Voila pourquoi je vous invite à regarder cette vidéo nous montrant de jeunes musulmanes françaises, revenant d’Israël et surprises de constater que les images qui nous sont transmises par nos médias ne correspondent pas à celles qu’elles ont vues en étant en Israël.

https://www.youtube.com/watch?v=Vt6terE1Jio&feature=share
En définitive, et comme d‘habitude, les journalistes des médias mainstream ne sont que des menteurs. Ce qui en fait de vrais traîtres.
Bernard Atlan




L'Union européenne contre le plan de paix de Trump


Mon Dieu qu’ils sont stupides !
Je veux parler de ces responsables de la politique étrangère de l’Union européenne.
Nous découvrons une nouvelle tronche qui a pris la tête de ce qui reste de la politique étrangère de l’UE.
Son nom : Josep Borrell.
Nous savons que Donald Trump a concocté un plan de paix pour le Proche-Orient.
Par ce plan de paix, il montre aux terroristes qu’ils ne peuvent gagner.
Ils n’apportent que la terreur qui ne fait peur qu’aux Européens.
À la tête de cette UE, il est encore des naïfs qui s’imaginent avoir le pouvoir de nuire.
C’est comme cela que ce nouveau chef de la diplomatie européenne, Josep Borreli, a tenté de faire adopter un texte condamnant le plan de paix de Trump.
Mais comme deux pays, la Hongrie et la Tchéquie, que je salue de tout cœur, ont sabordé l’unanimité des 27 indispensables à l’adoption d’un texte, Josep Borrell a dû se contenter d’un communiqué.
Quelle belle règle que cette règle de l’unanimité des 27 pays de l’UE, pour adopter un texte.
Cela réduit et je m’en réjouis, la capacité de nuisance de cette UE.
Alors que beaucoup de pays du Proche-Orient approuvent ce plan, la France et l’Iran le condamnent.
Bravo la France, nous sommes encore une fois du côté des terroristes.
Cela va-t-il inciter les djihadistes à libérer nos territoires qu’ils détiennent d’une main de fer en imposant leur charia à toute la population ?
Honte à vous, politiciens qui détenez le pouvoir sans oser l’utiliser contre les vrais ennemis.
Oui bien sûr, contre les Gilets jaunes, vous envoyez des policiers qui ont pour mission d’être fermes, c’est comme cela qu’ils ont gravement mutilé de jeunes manifestants.
Israël a de la chance. Il est l’ami d’un Président des États-Unis d’Amérique. Quelle joie, les gauchistes américains ont perdu leur procès contre lui.
Les USA, c’est quand même autre chose que cette Union européenne qui ne parle pas la même langue, qui n’a pas le même niveau de développement économique, et qui est dirigée par une bande d’eurocrates, des fonctionnaires qui n’ont bien sûr aucun patriotisme et ne savent pas à quel pays se référer.
J’écrivais donc qu’Israël avait beaucoup de chance d’avoir comme ami le Président des États-Unis, qui dirige son pays en imposant des taxes sur les produits venant de pays où les travailleurs sont traités comme des esclaves.
L’Europe a peur de se fâcher avec la Chine.
Elle déplore que le traité signé avec les malades que sont les ayatollahs iraniens soit annulé.
Ces Européens voulaient maintenir cet accord, signé avec des fous de Dieu, qui une fois l’arme atomique entre leurs mains, imposeraient l’impensable au monde.
Comment ces Européens ne se souviennent-ils pas de ce qu’ont fait ces ayatollahs, une fois au pouvoir en Iran ? Ils ont pris en otage les diplomates de l’ambassade des États-Unis.
Comment espérer que des malades de ce genre puissent respecter le moindre accord, signé avec ceux qu’ils désignent par le terme d’incroyants ?
Non décidément, cette Europe est catastrophique.
Bernard Atlan




Les Palestiniens doivent accepter les conséquences de leur refus de paix


Ils se croient plus forts parce que plus nombreux !
Ils refusaient la paix, ils refusent maintenant d’accepter les conséquences de leur refus de paix.
Il nous faut rappeler qu’en « Palestine » (pays inconnu) avant la création de l’État d’Israël vivaient côte à côte Juifs et Arabes.
La Palestine était occupée par les Anglais. Ce sont les Juifs qui les ont combattus pour qu’ils s’en aillent. Les Anglais partis, l’Onu vote en 1948 le partage de cette Palestine, entre Juifs et Arabes.
Les Arabes sont nombreux, ils se croient forts, refusent le partage et déclarent la guerre.
Ils ne peuvent empêcher la création de l’État d’Israël.
Les Juifs disposent d’un territoire minuscule pour leur État.
Les territoires de Cisjordanie sont occupés par la Jordanie.
Le 28 mai 1964, les Arabes créent l’Organisation de libération de la Palestine.
Une organisation terroriste chargée de commettre des attentats et de chasser les Juifs de chez eux.
La Cisjordanie est entre les mains des Jordaniens, il n’est pas question de libérer ce territoire qui est entre les mains d’un État musulman. L’OLP veut chasser les Juifs.
Depuis de nombreuses années, des images nous étaient présentées, elles nous montraient Gamal Abel Nasser, Président de l’Égypte, qui promettait de jeter les Juifs à la mer.
Début 1967, nous apprenions que la Jordanie, la Syrie, le Liban, l’Irak, se joignaient à l’Égypte pour noyer les Juifs.
Quelle angoisse, le jour où je vis le titre de France Soir, « LES ÉGYPTIENS ATTAQUENT » !
Le 5 juin 1967, Israël envoie ses avions détruire les avions égyptiens. Quelle joie après cela de voir les armées arabo-musulmanes fuir devant le petit État d’Israël, devant le petit David !
Après cette guerre, les Israéliens ont restitué les territoires qu’ils avaient conquis sur l’Égypte.
Ils ont aussi commencé des négociations avec ceux qui ont usurpé l’appellation de Palestiniens.
Les Arabes ont toujours refusé d’accepter les concessions d’Israël, qui avait un immense besoin de paix. La vie des enfants d’Israël est pour les parents d’Israël ce qu’il y a de plus important.
Les Arabes de Palestine ont continué à enseigner la haine à leurs enfants, cela à travers les livres scolaires.
Israël s’est retiré de Gaza, mais par l’enseignement de la haine, des foules de musulmans haineux sont envoyés à la frontière qui les sépare d’Israël pour exiger un retour.
Il leur est enseigné qu’ils pourront retourner sur une terre d’où leurs grands-parents auraient été chassés.
Et voilà l’arrivée de Donald Trump au pouvoir aux USA.
Donald Trump qui n’a pas eu l’esprit pollué par la malfaisance des diplomates.
Donald Trump qui voit d’où viennent les terroristes, qu’il est impossible de faire la paix avec des musulmans, que toute concession qui leur est faite est comprise par eux comme une victoire.
Les Occidentaux qui aspirent à la paix font des concessions, s’imaginent qu’en faisant cela ils obtiendront la paix. Faux !
C’est comme cela que le journaliste qui représente France Info à Jérusalem, je n’ai pas retenu son nom, a indiqué en commentant les allocutions de Donald Tramp et Benjamin Netanyahou, lors de la présentation du « deal du siècle », ce 28 janvier 2020 à la Maison-Blanche, qu’il n’y avait que Trump et Netanyahou ; les Palestiniens, précise-t-il, n’ont pas été invités à la rédaction de ce plan de paix…
Imbécile, qui n’a pas encore compris que l’on ne peut faire des concessions qu’aux personnes non fanatisées, des personnes non adeptes du Coran.
Une chose est sûre, les Palestiniens ont acté leur défaite avec la présentation ce « deal du siècle »… !
Bernard Atlan




Sifaoui et les siens essaient de nous faire croire qu'il y aurait deux islam !  

La grande supercherie à laquelle ils tentent de nous faire croire.
Ils voudraient nous faire avaler qu’il y aurait l’islam des gentils et l’islam des méchants.
https://www.youtube.com/watch?v=xd-8_a5ijqs
https://www.youtube.com/watch?v=xd-8_a5ijqs
Éric Zemmour déclare très justement à Mohamed Sifaoui que le mot islam veut dire soumission.
C’est l’inégalité entre les musulmans et les non musulmans.
Entre les hommes et les femmes.
Et c’est la fraternité limitée aux seuls membres de la communauté musulmane.
Il lui fait remarquer qu’il existe un problème entre la France et l’islam car ils sont antagonistes.
L’islam serait une libération pour se soumettre à la loi de Dieu.
Alors que la France, c’est se soumettre à la loi des hommes.
Après cette remarque, Mohamed Sifaoui reproche à Éric Zemmour d’avoir la même approche de l’islam que les salafistes.
Il prétend, Mohamed Sifaoui, que l’islam serait ce que l’on veut en faire face à la République comme le christianisme, comme le judaïsme.
Il est, ce Mohamed, un maestro en matière de taqîya.
Sauf que les chrétiens, les athées, les juifs, les bouddhistes, certains musulmans, respectent les lois de la République ; pour les « certains musulmans », c’est en bravant l’enseignement de l’islam qui se déclare au-dessus de toute loi érigée par les hommes.
Mohamed Sifaoui déclare qu’il est contre l’islam politique, et c’est bien là que réside le problème. Il n’y a pas de catholicisme politique, ni de judaïsme politique.
C’est bien là la différence avec une société démocratique et laïque qui respecte les religions sans en imposer aucune. Alors que l’islam est une religion qui ne respecte qu’une religion, l’islam.
Je déclare que l’islam n’a rien de démocratique. Souvenons-nous des policiers de la loi qui contraignent les marchands saoudiens à la fermeture de leur boutique pendant la prière.
Souvenons-nous de la position de dhimmi qui frappait les pauvres non musulmans qui vivaient sous autorité musulmane.
Lors de ce débat, vous remarquerez la mauvaise doit de Sifaoui qui attaque Zemmour sur le nombre de musulmans soufis, cela bien entendu pour noyer le poisson.
Cette religion étant incompatible avec les lois de la République, il faut, comme le font les Chinois, l’interdire. C’est en faisant cela qu’il n’y a pas de terrorisme musulman en Chine, des centaines de gens agressés au couteau, des viols innombrables  des épouses, des sœurs, des filles, comme le subissent les femmes d’Occident.
Elle a été la cause de beaucoup trop de malheurs dans notre pays.
Bernard Atlan




Macron le confirme : la diplomatie française lèche les babouches

 

Plus rien ne peut nous surprendre !

Nous savions que depuis de Gaulle, la diplomatie française s’était spécialisée en lèche-babouches.

Macron, tout comme Chirac, a joué les matamores devant l’église Sainte-Anne de Jérusalem, en interdisant aux soldats israéliens de le suivre dans cette église qui serait la propriété de la France. 
Mais Macron, comme Chirac, ne l’a fait que pour faire rire les Arabes. 
Les connaissant, ils doivent vraiment se gausser devant la couardise de nos représentants.
Ils doivent se taper sur le ventre en disant « choft el kaouded », une insulte commune chez eux. 
En effet, cette diplomatie qui depuis cette époque fait voter ses représentants avec les Arabes. 
Lorsque les Israéliens ripostent aux attaques des terroristes, la diplomatie française se fend d’un « usage excessif de la force »  pour qualifier la riposte de l’armée d’Israël. 
Si cette diplomatie de la honte pouvait profiter au pays, nous pourrions à la rigueur le comprendre, même si cela n’en serait pas moins minable.
Mais non, le  rapport de la DGSI nous informe que 150 quartiers de notre pays sont aux mains des islamistes.
La DGSI, vous savez, n’est-ce pas, ce que c’est : les services de police du ministère de l’Intérieur.
Autrement dit la source la plus fiable qui soit en l’occurrence. 
Pensez-vous que nos responsables vont tenter quelque chose pour reprendre ces territoires ? Bien sûr que non puisqu’ils sont d’une effarante lâcheté. Rappelons d’ailleurs la raison pour laquelle l’ex-ministre de l’Intérieur, Gérard Colomb, avait démissionné : en prévision de l’affrontement inévitable des vrais Français contre les migrants envahisseurs. 
J’ai pourtant adressé au ministre de l’Intérieur un texte que j’ai publié sur Riposte Laïque qui indique « Comment sauver la France ».
C’est vrai que cela fait peu de temps, vais-je recevoir une réponse ?
Mais il est vrai que nous sommes, nous les Juifs, toujours aussi cons.
Nous prenons des risques pour sauver la France, ce pays dans lequel nous vivons, implantés depuis l’époque romaine, il y a deux mille ans de cela.
De vrais Français qui aiment leur pays et qui ont contribué à son aura culturelle et économique depuis toujours.
Bernard Atlan