1

Non, nous ne laisserons pas l'islam décapiter Marianne !

Nous assistons depuis quelques décennies à un sectarisme grandissant dans la société civile dont l’origine est la provocation constante des adeptes de l’islam envers les lois de la République, l’incompétence et le laisser-aller, le laisser-faire de nos politiques.
Non, nous refusons de boire la ciguë, ce verre que nous tendent les partisans de l’islam et leurs collabos barbus ou non en partenariat avec nos élus de tous bords par pusillanimité et manque de courage politique.
Non, nous refusons d’être pointés du doigt comme des intouchables, des parias de la démocratie face à l’idéologie facho politico-religieuse islamique et leurs complices qui pervertissent les valeurs morales et traditionnelles de nos sociétés européennes comme la laïcité et la liberté d’expression. Ces renégats de la démocratie représentent un danger pour l’ordre social, pour le respect des lois de la cité qui devrait être plus important que leur personne et leurs enjeux politiques.
Faudra t’il en arriver à instaurer des lâchers de cochons les vendredis dans les rues de nos villes et de nos campagnes ? Jusqu’à quelle extrémité, jusqu’à quel débordement, jusqu’où nous faudra t-il aller pour nous faire entendre ?
Faudra t-il en arriver à enterrer une tête de cochon sur chaque parcelle cédée par les mairies de France et de Navarre aux adeptes mahométans afin que cessent cette invasion rampante, ces compromissions avec la laïcité et la loi de 1905 détournée sans vergogne au détriment et en cachette du contribuable ?
Quelle honte d’être poussés à bout, d’être acculés dans ces derniers retranchements pour des enjeux politiques, de gloire personnelle, d’arrivisme, de soif de pouvoir, de réelections à la petite semaine par des personnalités qui devraient, au premier rang, faire respecter le bien vivre ensemble et les lois de notre pays. Diviser pour régner, oui mais jusqu’à quand ? Un verset coranique dit : embrasse la main que tu ne peux couper. Ils ont ouvert la boîte de Pandore par irresponsabilité, par arrivisme, par bêtise….. et maintenant c’est au peuple d’essayer de la refermer envers et contre tous.
Nous ne baisserons pas les bras car nous sommes les héritiers du Siècle des Lumières et nous sommes fiers de tous ces « Hommes et Femmes d’Etat » qui se sont battus pour nous, qui ont lutté contre l’arbitraire, contre tous les despotismes afin de nous léguer un monde meilleur.
Cassandra Troie




Non, nous ne laisserons pas l’islam décapiter Marianne !

Nous assistons depuis quelques décennies à un sectarisme grandissant dans la société civile dont l’origine est la provocation constante des adeptes de l’islam envers les lois de la République, l’incompétence et le laisser-aller, le laisser-faire de nos politiques.

Non, nous refusons de boire la ciguë, ce verre que nous tendent les partisans de l’islam et leurs collabos barbus ou non en partenariat avec nos élus de tous bords par pusillanimité et manque de courage politique.

Non, nous refusons d’être pointés du doigt comme des intouchables, des parias de la démocratie face à l’idéologie facho politico-religieuse islamique et leurs complices qui pervertissent les valeurs morales et traditionnelles de nos sociétés européennes comme la laïcité et la liberté d’expression. Ces renégats de la démocratie représentent un danger pour l’ordre social, pour le respect des lois de la cité qui devrait être plus important que leur personne et leurs enjeux politiques.

Faudra t’il en arriver à instaurer des lâchers de cochons les vendredis dans les rues de nos villes et de nos campagnes ? Jusqu’à quelle extrémité, jusqu’à quel débordement, jusqu’où nous faudra t-il aller pour nous faire entendre ?

Faudra t-il en arriver à enterrer une tête de cochon sur chaque parcelle cédée par les mairies de France et de Navarre aux adeptes mahométans afin que cessent cette invasion rampante, ces compromissions avec la laïcité et la loi de 1905 détournée sans vergogne au détriment et en cachette du contribuable ?

Quelle honte d’être poussés à bout, d’être acculés dans ces derniers retranchements pour des enjeux politiques, de gloire personnelle, d’arrivisme, de soif de pouvoir, de réelections à la petite semaine par des personnalités qui devraient, au premier rang, faire respecter le bien vivre ensemble et les lois de notre pays. Diviser pour régner, oui mais jusqu’à quand ? Un verset coranique dit : embrasse la main que tu ne peux couper. Ils ont ouvert la boîte de Pandore par irresponsabilité, par arrivisme, par bêtise….. et maintenant c’est au peuple d’essayer de la refermer envers et contre tous.

Nous ne baisserons pas les bras car nous sommes les héritiers du Siècle des Lumières et nous sommes fiers de tous ces « Hommes et Femmes d’Etat » qui se sont battus pour nous, qui ont lutté contre l’arbitraire, contre tous les despotismes afin de nous léguer un monde meilleur.

Cassandra Troie




Le 18 décembre fut une réappropriation de la démocratie, contre le fascisme islamique et ses collabos

Incendies volontaires dans la Maison France : on lapide les pompiers, on encense les pyromanes !

Les Assises contre l’islamisation de notre pays ont eu lieu dans une ambiance démocratique et chaleureuse, la liberté d’expression y était à l’honneur loin des clivages triviaux auxquels nous ont habitués, hélas trois fois hélas, l’islam et ses pourfendeurs en tout genre.
Non, ce n’est pas une guerre de religion (s), c’est une réappropriation de l’espace public, de la démocratie, de la liberté de parole, d’expression, de la pensée universelle en lutte contre le facho politico islamisme et ses collabos.
Oui, c’est une remise en cause de l’islamo capitalisme sans frein et rampant avec la bénédiction de nos politiques et des gôcho-bobos. Cet islamo capitalisme souterrain qui sape les fondements de nos sociétés occidentales et dont le but final est la disparition de la démocratie et de tous les roumis de la terre. A qui profite l’argent, à qui profite le crime de lèse démocratie, d’atteinte à nos valeurs républicaines ? A qui profite cet apartheid culturel, cultuel, alimentaire, homme/femme, entre « PURS » et « IMPURS » (oui, VOUS, Mesdames, Messieurs les non musulmans) ? A qui profite ce chaos, cette zizanie, cette dichotomie de la société, cet aveuglement, cette manipulation ? Quels sont ces fanatiques en tout genre qui s’approprient le droit de juger, d’exclure, de mentir, de manipuler, de renier les idéaux de liberté, de démocratie et de laïcité de leurs/nos prédécesseurs ?
Oui, le peuple de France a lutté pour remettre la calotte à sa place, c’est-à-dire dans l’espace privé. Oui, le peuple de France et les peuples d’Europe unis et déterminés, lutteront pour remettre l’islam à sa place, c’est-à-dire dans l’espace privé.
Public transgénérationnel, de toutes convictions, de tous horizons, de toutes confessions (et oui !) réunis dans cet Espace Charenton. Nos idiots utiles et ringards de tous bords ont réussi ce qui semblait impossible, irréalisable, utopiste : UN FRONT COMMUN CONTRE LA DICTATURE, LE TOTALITARISME ET LES TENTATIVES DE MAIN MISE DE L’ISLAM SUR NOS SOCIETES DEMOCRATIQUES ! Encore MERCI pour votre soutien et votre publicité sur notre combat pour la LAICITE ! Hipipip, Hourrah !
Cassandra Troie




Il faut un moratoire pour appliquer les lois laïques, et mettre fin à l'islamisation de la France

Réaction républicaine, laïque et indignée envers le CFCM et sa demande réitérée de moratoire sur la loi de 1905 au profit de l’islam

Aujourd’hui nous DEMANDONS, nous QUEMANDONS, mais demain nous EXIGERONS un moratoire sur l’islamisation de la France et autres pays en Europe et de part le MONDE.
Il faut effectivement un moratoire, une simple application de la loi républicaine et démocratique sur :
– l’occupation des rues par des « fidèles » spécialistes de la provocation, qui , le vendredi, empoisonnent la vie de la cité en toute impunité en totale violation de la loi
– la dhimmitude de certains de nos élus et représentants censés être les défenseurs du bien vivre ensemble et des lois républicaines
– la demande d’abrogation de la loi de 1905 afin de bénéficier « d’aides publiques » au nom de l’islam
– la main mise sur ces mêmes fonds publics au profit de l’islam, exclusivement, au détriment de tous les contribuables par certaines municipalités
– l’appropriation de la mémoire collective détournée par ces mêmes profiteurs
– les prétendus propos irresponsables et injurieux dirigés vers l’islam
– les affabulations de certains sur les pseudo incitations raciales portées sur le régime politico islamique
– les baux emphytéotiques, les garanties d’emprunt, subvention pour la partie pseudo culturelle couvrant des activités d’incitation à la haine des pays d’accueil, de leurs cultures, de leurs coutumes, de leurs religions, de leur athéisme et de leurs populations
– les montages en tout genre et les accommodements « raisonnables » en violation de la loi de 1905
– l’obligation faite à l’ensemble de la population de consommer des produits halal sans être informée de son financement au culte islamique en sous main et ceci en violation de la loi de 1905
– l’interdiction des provocations et du prosélytisme vestimentaires en violation de la dignité humaine la plus élémentaire, en l’occurrence envers les femmes
– l’atteinte à la liberté d’expression, de parole, de pensée qui gangrène nos sociétés démocratiques
– l’arrêt de l’accélération des projets de constructions de mosquées, la plupart financées par des pays étrangers prônant la disparition de nos sociétés et l’extermination de tout ce qui ne se rattache pas à l’islam et à la charria
– l’arrêt de la charria dans les banques instaurée par notre ministre des finances, par le fait du prince, en violation des lois de notre pays sur les tractations immobilières, des lois des finances au détriment des non musulmans
– l’arrêt de la formation d’imams « de France » par les institutions catholiques (sic) qui, par ce biais, introduisent le cheval de Troie politico-islamique dans notre pays
– la politique de « rattrapage » pour la pratique du culte politico-islamique, alors que tout autre culte que l’islam est interdit et peut être puni de mort dans les pays coraniques.
Il y a quelques temps, des soupes populaires contenant du porc ont été vouées aux gémonies, leurs organisateurs accusés de « racisme ? » (pauvre bête) et le comble, maintenant, c’est que la nourriture halal est imposée d’une manière arbitraire dans un grand nombre d’administrations sans que cela ne soulève de tollés de la part de nos idiots utiles tombés en dhimmitude. Cherchez l’erreur !
Certains media, comme Le Monde, ont une attitude très symptomatique de leur dhimmitude envers l’islam. Au nom de quoi ? Au nom de qui ? Dans l’intérêt de qui ? En tout cas leurs articles pro islamiques (ex. S. Le Bars) sont un bon révélateur de cette pensée unique qui pourrit notre société au risque de la faire disparaître et trahit les avancées démocratiques et humanistes du Siècle des Lumières qui fut un phare, en son temps, pour l’humanité libérée du joug de la soumission théocratique, du despotisme et de l’arbitraire.
Cassandra Troie




A vous de juger : l'effarante médiocrité des détracteurs de Marine Le Pen

Mon attention a été attirée par les commentaires diffusés par les media, entre autres les chaînes d’information télévisées, sur la prestation de Marine Le Pen dans l’émission « A vous de juger » d’Arlette Chabot. Je suis donc allée, par pure curiosité intellectuelle, sur le replay de France 2 à la suite de toutes ces publicités gratuites dont Marine Le Pen a bénéficié de la part des media (sic).
Ce qui ressort c’est la banalité et la médiocrité effarantes, non seulement des intervenants face à Marine Le Pen mais des politiques de tous bords interviewés a posteriori. On aurait pu s’attendre à des débats de haute voltige, à une controverse constructive mais au lieu de cela on a entendu chanter comme toujours les mêmes antiennes, citer les mêmes amalgames. Désespérant, je vous dis !
Nous avons eu droit au bouffon de service Aounit, déguisé façon Jean Moulin, avec ses déclarations éculées, à son jargon pro-islamiste sous couvert d’antiracisme. On se prête à rêver que les juges qui recevront la plainte qu’il veut déposer lui soit renvoyée à la figure pour atteinte à la liberté d’expression et abus de dépôts de plainte pseudo racistes.
Il fut un temps où le Général de Gaulle craignait que l’immigration nord-africaine et mulsumane galopante et incontrôlée ne transforme Colombey-les-deux-Eglises en Colombey-les-deux-mosquées. Il fut un temps où Georges Marchais fustigeait l’immigration nord-africaine et mulsumane massive et incontrôlée au détriment de notre société. Il fut un temps où, effectivement, un débat pouvait se faire sur les réalités au quotidien, un débat adulte sur les grands problèmes de notre société où chacun pouvait apporter sa contribution, sa contradiction, sa vision au débat démocratique sans, systématiquement, se faire traiter de raciste. Toute vérité n’est plus bonne à dire, les bonnes âmes, les chiens de garde anti-démocrates sont là pour nous dire ce qui est bel et bon pour nous. Pauvres âmes perdues dans la noirceur de notre quotidien raciste et xénophobe, pauvres prolétaires qui n’entravent « que dalle » aux grands projets de notre société « multi culturaliste » et universelle dont la grande majorité ne veut plus, n’en peut plus.
Les chevaliers islamophiles, par intérêt, par bêtise, par complaisance, par complicité, par imbécillité sont là pour nous remettre dans le droit chemin, pour nous expliquer, à nous pauvres crétins, que nous ne comprenons rien, que tout ceci nous dépasse car eux, en tout cas, détiennent la parole de vérité et eux seuls ont une vision politique d’avenir pour nos sociétés.
A force de crier au loup, à force de mentir, de travestir les faits et les vérités, de ne pas écouter, de ne pas entendre, de ne pas prendre en compte et en considération les préoccupations sociétales d’une grande majorité de citoyens, c’est dans le mur que tous ces « idiots utiles » vont nous précipiter.
Cassandra Troie