1

Charb déprogrammé : honte au président de l’Université Lille 2

A l’attention de monsieur Xavier Vandendriessche, Président de l’Université Lille 2,

Monsieur le Président,

En tant que président de Lille 2, vous assumez avoir en responsabilité déprogrammé la lecture-spectacle, par une compagnie lilloise, du livre posthume de Charb, « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes », qui devait être donnée mardi 21 mars à l’Antre 2, à Lille, une salle qui appartient à l’université. Le spectacle devait être suivi d’un débat auquel devait participer Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo et à l’origine de l’assentiment des parents de Charb à la publication de ce texte, trois mois après la tuerie.

Au nom d’une « censure sécuritaire », un texte « ouvert » et « tolérant » a donc été interdit de représentation.

« Ça manque de courage. Et le courage ce n’est pas ceux qui disent « j’ai pas peur », c’est ceux qui disent « j’ai peur, mais j’y vais quand même » », s’indigne celle qui vit entourée d’officiers de sécurité.

« La parole de Charb, on ne l’entend plus, car il a été tué. Si on n’entend plus ses mots, il sera mort deux fois. Ça me rend triste et en colère », poursuit le metteur en scène. Peut-être « plus triste » encore que la Ligue des droits de l’Homme puisse ne pas vouloir soutenir l’expression d’un homme mort à cause de ses idées.

Derrière le concept d’islamophobie se cache toute interdiction très politique de remettre en question l’islam, religion au nom de laquelle des assassinats terroristes sont commis.

Je fais partie de ces citoyens républicains, laïques et démocrates qui considèrent que la peur est bien compréhensible au regard des atrocités commises au nom de l’islam, que l’appartenance à une religion ne constitue pas une race et que l’islamisme n’est pas une religion, mais son prolongement politique.

Effectivement, Charb est à nouveau tué dans la République de « Je suis Charlie ».

Salutations distinguées,

Une citoyenne pour la laïcité, la liberté d’expression et anti-charia

Cécile Comeau, Québec




Canada : l’imam Trudeau prépare l’instauration de la charia

La motion-103 contre l’islamophobie qui a été adoptée par le gouvernement canadien de Justin Trudeau n’est pas une loi à proprement parler. Elle n’a pas de pouvoir contraignant pour l’instant. Toute forme de discrimination est déjà interdite au Canada. L’adoption cette motion par le parlement était tout à fait inutile en termes de protection contre la discrimination des personnes. Nous n’avons pas le droit de tenir des propos haineux contre les juifs, les protestants, les témoins de Jehova, les musulmans, les hindous, les bouddhistes, les catholiques, etc. Un propos haineux n’est pas une critique, cependant. Il doit véhiculer des incitations à la perpétration d’actes de violence (crime contre la personne ou la propriété). Par contre, nous pouvons décrier telle ou telle religion, parce que nous n’adhérons pas à ses préceptes et que rien n’a le droit de les imposer à la société ou aux citoyens. On ne peut pas commettre des actes de discrimination contre une personne, comme lui refuser un emploi, un logement, des soins de santé sur un critère racial, religieux ou sexuel. Cependant, il n’existe pas d’interdits sur la critique des religions, toutes croyances confondues; les religions n’ayant pas le statut d’une personne et l’islam, celui d’une race ou d’une ethnie. Mais attention! Cela pourrait bien changer avec les travaux consultatifs mis en place par le gouvernement canadien à la suite du vote de cette motion-103.

En effet, cette motion-103 sert de justification au gouvernement Trudeau pour engager des travaux devant mener à des recommandations qui pourront modifier, par le vote du parlement, nos lois et règlements actuels. Cette motion a été contestée par les partis d’opposition, parce qu’elle portait spécifiquement et seulement sur l’islam, non pas sur toutes les autres religions. Pourquoi insister autant sur l’islam et pourquoi ne pas y inclure les autres religions aussi, clamait-on dans l’opposition? Tant qu’à y être, embourbons-nous jusqu’au cou dans le délire religieux! De plus, on a décrié le fait que cette motion ne définissait pas le terme islamophobie. Les conservateurs estimaient que le terme islamophobie devait être défini afin de pouvoir appuyer la motion-113. Une suggestion qu’avait faite également l’ancien ministre libéral de la Justice, Irwin Cotler, un membre éminent de la communauté juive canadienne et un parlementaire qui s’est impliqué plus que quiconque contre le racisme. Trudeau est plus catholique que le Pape! À moins que le Vatican n’ait déménagé à La Mecque en ce mois de mars 2017. Le député conservateur de Louis-St-Laurent, Gérard Deltell, estime que M-103 était une manœuvre partisane de la part des libéraux. Ces derniers ont refusé d’amender leur motion pour éviter de la « diluer » selon leurs dires. Tout et n’importe quoi. Monsieur Deltell avait affirmé à cet effet : « Écoutez, lorsqu’il est question d’islamophobie, c’est très difficile à définir exactement et ça peut porter atteinte, à un certain degré, à la liberté de parole ». Quant aux bloquistes, de leur côté, ils n’étaient pas d’accord avec le fait qu’il y a un « climat de peur et de haine » au Canada à l’endroit de l’islam, tel que le stipule le libellé de la motion-103. Sur ce point, les bloquistes ont tout à fait raison. Cependant, si M-103 amenait des dérives qui viendraient limiter les libertés fondamentales des non-musulmans, cela va amener une haine de l’islam d’un bout à l’autre du Canada, a mari usque ad mare.

Toujours est-il que suite à l’adoption de la motion-103 par le gouvernement Trudeau, le Comité permanent du patrimoine canadien entreprendra des études pour tenter de trouver une approche pangouvernementale afin d’éliminer les formes de discriminations fondées sur le racisme et la religion. Mais quelle religion ?

Voici le libellé de la motion adoptée :
Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait :
a) reconnaître qu’il faille endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population;
b) condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques et prendre acte de la pétition e-411 ((sur l’islamophobie)) à la Chambre des communes, ainsi que des problèmes qu’elle a soulevés;
c) demander que le Comité permanent du patrimoine canadien entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait
(i) établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémiques, dont l’islamophobie, au Canada, tout en assurant l’adoption de politiques fondées sur les faits, qui soient d’application globale et axées sur la communauté,
(ii) recueillir des données pour contextualiser les rapports sur les crimes haineux et pour évaluer les besoins des communautés touchées; le Comité devrait présenter ses conclusions et ses recommandations à la Chambre dans les 240 jours civils suivant l’adoption de la présente motion, pourvu que, dans son rapport, le Comité devrait formuler des recommandations que pourra appliquer le gouvernement afin de mettre davantage en valeur les droits et libertés garantis dans les lois constitutionnelles, y compris la Charte canadienne des droits et libertés.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2017/03/23/la-motion-sur-lislamophobie-adoptee-a-ottawa_n_15568124.html

À quand la charia au Canada ? Pour bientôt. La motion C-103 n’est que la première étape pour hisser la religion ou une religion au-dessus de nos lois civiles et nos libertés de citoyens occidentaux.

http://quebec.huffingtonpost.ca/david-rand/motion-m103-recriminalisation-blaspheme_b_15266794.html

Cécile Comeau




Alexandre Bissonnette ne vaut pas mieux que les djihadistes

Il n’y avait pas deux terroristes, mais un. Celui qui a tué n’était pas un Marocain, mais bien Québécois né à Cap-Rouge. Il ne provenait pas d’un milieu défavorisé. Il était étudiant à l’université. Il a eu la chance d’étudier, comme tous nos enfants du Québec. Mais il n’a pas laissé la connaissance imprégner son jugement. Il a assassiné six de nos concitoyens sans défense qui priaient dans leur mosquée. Plusieurs blessés sont encore à l’hôpital. Ils étaient des travailleurs, commerçant ou professeur d’université et aussi des pères de famille. Ceux qui ont été tués laissent 17 orphelins et leurs épouses. Quel déchirement ! Autant je dénonce la violence des islamistes, autant je rejette la violence d’individus se réclamant ou s’inspirant d‘idéologies de suprémacistes de tout acabit. Tolérance zéro, comme pour les islamistes. Tout être humain a droit à la vie. Nos concitoyens assassinés et blessés lors de cet attentat étaient paisibles et faisaient partie de notre belle ville de Québec, si accueillante et reconnue mondialement pour sa sécurité. En effet, quelle capitale peut se vanter d’avoir passé 21 mois sans qu’aucun meurtre ne soit perpétré sur son territoire ?

Mon opinion sur le tueur de la mosquée de Sainte-Foy : il ne vaut pas mieux que ceux qui ont quitté le pays pour aller combattre pour Daech en Irak ou en Syrie et massacrer des innocents. Non, il n’est pas un patriote. Il a trahi la confiance de son peuple. Cette confiance reposait sur le fait que tout citoyen n’a pas le droit d’en tuer un autre ou de lui causer des lésions. Quant aux trous du cul qui l’admirent, s’il s’en trouve, ils feraient mieux de retourner à l’école, terminer leur secondaire, entrer au collège et faire deux ans de philosophie, d’histoire de l’Humanité et de sociologie, en espérant que cela leur ouvrira un peu l’esprit et le cœur. L’ignorance crasse conduit à tous les excès du genre humain. N’est-ce pas cette même ignorance crasse de la science, de l’histoire de l’Humanité et de notre société moderne que nous, partisans de la laïcité dénonçons chez les intégristes religieux ?

Nous ne pouvons pas combattre l’islamisme en devenant comme eux. Nous pouvons voter des lois et expulser les islamistes du pays ou les emprisonner s’ils violent nos lois, mais en aucun cas nous n’avons le droit de nous en prendre physiquement à des personnes, peu importe leur religion, ni inciter à des actes de violence contre elles. La majorité de nos concitoyens musulmans du Québec rejettent l’obscurantisme. Beaucoup sont heureux d’avoir fui la guerre ou des régimes de fous où la religion les tenait à la gorge à chaque instant de leur vie. Tous ne sont pas croyants ou pratiquants, mais ayant trempé dans les valeurs de leurs pays d’origine, ils sont arrivés au Québec avec la capacité de compassion, quand ils voient la souffrance d’autrui. J’en profite pour offrir ici mes condoléances aux familles et amis de l’attentat de Québec, comme je le fis pour ceux survenus à Nice et ailleurs en France.

Cécile Comeau, citoyenne de la Ville de Québec




Sans les illégaux, l’économie des États du sud des États-Unis s’effondre

https://fr.express.live/2017/01/31/aux-etats-unis-villes-sanctuaires-sopposent-aux-expulsions-dimmigrants-illegaux/

Les entreprises du sud des États-Unis fonctionnent en partie avec le travail des illégaux qu’elles font travailler à un moindre salaire et sans charges sociales (assurance chômage, impôts, assurance accident du travail, assurances collectives ou mutuelles pour les soins de santé). Les fruits et légumes que nous mangeons dans le nord de l’Amérique pendant l’hiver et au printemps sont cultivés en Floride, Arizona, Nouveau-Mexique, Californie, Alabama. Dans toutes les grandes villes des États-Unis, la restauration, l’hôtellerie (ex Nevada), les buanderies, les teintureries, l’entretien ménager résidentiel et commercial ainsi que la garde des enfants à la maison pendant que les parents travaillent font de même. Ces illégaux sont exploités tant qu’ils n’obtiennent pas leur citoyenneté. Les entreprises spécialisées en horticulture (tonte de gazon, aménagement paysager, entretien de jardins privés), épiceries, supermarchés, dépanneurs, petits commerces de détail, service de traiteurs, livreurs, déménageurs font de même. Les garages en emploient pour laver et cirer les autos, les propriétaires d’immeubles ou de maisons pour peinturer des appartements ou des pièces, pour de menus travaux de menuiserie, etc. Si des employeurs font travailler au noir, cela signifie que bien des clients acceptent de payer au noir, sans facture ni taxe de vente. Cela, personne ne le dit.

Quand le président américain avait rencontré le président mexicain Vincente Fox , ce dernier avait répondu qu’il était prêt à reprendre tous ses illégaux, mais que les États du sud en subiraient les conséquences économiques néfastes et énormes en matière de coûts et de manque de main-d’œuvre. Le président américain de l’époque n’avait alors renvoyé personne en masse. Même au Québec, les maraichers sont obligés d’importer légalement leur main-d’œuvre saisonnière du Mexique et du Guatemala. Les Québécois jeunes et en santé qui sont à la recherche de travail et sans qualification ne veulent pas travailler dans les champs. Pareil en Ontario. Inutile de les forcer à faire le travail, c’est toute la récolte qui serait perdue. Un bon nombre d’entre eux n’ont même pas terminé leurs études secondaires ni étudié pour apprendre un métier manuel. Ils se retrouvent devant les prestations d’aide sociale pour vivoter tout en ne refusant pas un petit travail au noir de temps en temps afin d’arrondir les fins de mois. Si cela ne suffit pas, papa ou maman sont là pour les héberger et les nourrir à l’œil. Non, si vous sortez tous les illégaux de New York, vous allez voir grimper en flèche le prix des additions de restaurants. Je ne parle pas des grands restaurants qui fonctionnent avec du personnel permanent et professionnel, et que les gens de la classe moyenne (lower middle class) ne peuvent s’offrir, faute d’argent. Je ne parle pas des grandes chaînes de restauration rapide comme Mac Donald. Elles sont trop surveillées par les autorités. Alors, on repassera pour les villes sanctuaires…qui exploitent les illégaux. Sans ces illégaux, que serait l’économie américaine?

Je me souviens d’une petite tempête de neige à New York. Seulement 15 ou 20 centimètres de neige au sol à la sortie du travail. Le propriétaire d’un commerce ne trouvait personne pour déneiger et déglacer sa devanture de magasin en après-midi. Manque de main-d’œuvre manuelle. Trop idiot pour prendre la pelle lui-même au lieu d’essayer de la refiler à quelqu’un! Hi! Hi! Que ferait-il à Québec? Un clochard avait fait fortune ce jour-là en déneigeant les voitures stationnées le long du trottoir. Plus de 400 $ US en une heure et demie dans les années 1990. Le pactole! Il avait eu la brillante idée d’aller acheter un balai à neige avant que les bureaux et les commerces ne ferment à 17 heures. À la fermeture des bureaux, tous les balais en stock avaient été vendus en après-midi et les propriétaires des autos étaient en souliers et sans balai à neige. J’écoutais les nouvelles sur les chaînes américaines et j’étais morte de rire. Les talons aiguilles, c’est bien coquet au bureau, mais sur la glace, ça n’avance pas vite. Les taxis étaient rentrés au dépôt pour la plupart, n’étant pas équipés de pneus d’hiver. Vive les bons Michelin d’hiver X-ICEMD Xi3MC, tout le monde sait cela ici.

Cécile Comeau




Vu du Canada, Hollande fait pitié…


Photo: Christophe Ena Agence France-Presse

Le président français, François Hollande, a effectué une visite à proximité du théâtre des affrontements armés.

Je lisais dans l’édition du 3 janvier 2017, journal Le Devoir de Montréal du 3 janvier 2017 que votre président, ce grand stratège était allé en Irak, histoire d’encourager les troupes françaises et de lutter contre l’ÉI.

http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/488302/visite-en-irak-lutter-contre-le-groupe-ei-est-crucial-pour-proteger-la-france-martele-hollande

Misère. Hollande ne sait vraiment plus comment sauver la mise sur une table de poker dont il a perdu la main depuis longtemps. L’a-t-il seulement déjà eue, cette main? Il y a plus de 10 000 fichés S en France et il parle de lutter contre l’État islamique à l’étranger, alors qu’il a laissé ces fichés S libres comme l’air. Triste à pleurer. Son multiculturalisme devenu religion d’État au détriment des principes élémentaires de la laïcité et son «tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil» ne suffisent plus à masquer l’évidence que les islamistes sont déjà sur la terre de France depuis fort longtemps et Hollande, comme Sarko auparavant, leur a donné le temps de mieux s’organiser. Ils ne voulaient pas nuire au communautarisme débridé, à la peur de se faire traiter de raciste, de xénophobe ou d’islamophobe, un péché capital à notre époque. La peur, aussi, de perdre des votes précieux pour leurs partis lors des élections, des municipales à la présidentielle. Sarko et Fillon, son premier ministre, n’ont pas fait mieux non plus avant Hollande. Quel choix reste-t-il à la France, je me le demande ?

Il y a des centaines de lieux de non-droit en France où la police n’ose même plus s’aventurer pour arrêter un contrevenant à un délit mineur à moins d’avoir une logistique d’opération de commandos. Plus question d’y envoyer seulement deux gendarmes pour mettre un voyou en état d’arrestation. Le soir de la Saint-Sylvestre, les lignes d’autobus desservant les quartiers de non-droit de Paris ont cessé de fonctionner vers 17 ou 18 heures, comme en 2015 d’ailleurs, afin d’éviter que les voyous ne descendent aux endroits des festivités officielles et ne causent des violences aux personnes réunies par centaines de milliers pour fêter l’arrivée de 2017. Pendant que les gens se réjouissaient en sécurité relative, les forces de l’ordre ayant été mobilisées pour cet événement, 945 voitures flambaient à Paris et en France. Avant de combattre l’EI à l’étranger, Hollande eut mieux fait de le combattre d’abord en France. Oui, il fait pitié à voir. Et la France, elle ? Triste à pleurer.

Cela ne sera pas beau en Europe, quand tous ces islamistes seront rentrés de Syrie et d’Irak. Ils sont en train de perdre leur califat, mais ils ne veulent pas tous mourir pour Allah, du moins pas maintenant. Alors, ils rentrent à la maison, en catimini. Leurs copains fichés S vont les cacher, les loger, les vêtir, les nourrir et les transporter partout sur le territoire de la France et de l’Europe. La situation de la sécurité du territoire n’est pas réjouissante à l’heure actuelle, mais attendez qu’ils soient tous revenus et forment leurs compatriotes d’Europe, dont vos fichés S, au combat, au maniement des armes et des explosifs. Pour les armes, ils vont exploiter les mêmes filières que celles utilisées au Moyen-Orient. Avec Schengen, ils ont accès à tous les pays de l’UE. Si les islamistes réussissent à passer une seule de ses frontières, elles leur sont toutes ouvertes, sans aucun contrôle frontalier, quand ils voyagent par voies terrestres. Schengen est une chaîne et chaque chaîne a son maillon faible…

Ce qui me désole des gouvernements occidentaux, comme celui du Canada ou de la France, c’est qu’ils vont interner ces ordures d’islamistes dans des centres de déradicalisation où des psychologues, des imams et des agents correctionnels vont les traiter aux petits oignons. Venez les petits chéris, on va vous aider à redevenir humains. Une peluche avec ça ? Bah oui, vous avez eu une enfance malheureuse. Notre société basée sur l’égalité des chances par une instruction gratuite pour tous n’a pas convenu à vos petites personnes. Pas assez vaillants pour travailler quand vous étiez à l’école. Pour vous, les enseignants n’étaient que des merdes. Vous n’aviez rien à apprendre d’eux, vous qui saviez déjà tout. Avant de quitter l’Occident pour l’Irak ou la Syrie, vous aviez pour la plupart des casiers judiciaires longs comme le bras. Venez, les petits choux dans notre centre de déradicalisation. On va vous dorloter. Ces islamistes ont commis les pires atrocités sur des populations civiles sans défense, mais on va les traiter mieux que des criminels de droit commun. Voyons donc ! Cela n’a aucun sens. Ils ont commis des crimes contre l’Humanité. On devrait les abattre et poser les questions après. Leurs dépouilles ne devraient même pas être rendues aux familles.

Réfléchissons un peu à l’hypothèse suivante : si la résistance française avait capturé les soldats allemands qui ont perpétré le massacre d’Oradour-sur-Glane en juin 1944, quelle déradicalisation leur aurait-elle donnée ? Elle les aurait abattus dans l’heure, parce que chaque seconde de plus de leur existence aurait été un outrage à leurs victimes et une menace pour le peuple. Non, ces crimes d’islamistes rentrant de leur califat ne sont pas des crimes de droit commun. Ce sont des crimes contre tous les peuples de la Terre. Ces crimes relèvent d’une intelligence avec l’ennemi et de la haute trahison. L’Occident doit les abattre, pas les déradicaliser. Ils sont irrécupérables. Vu leurs actes ignobles commis délibérément et avec préméditation sur des populations sans défense, ils ont perdu tout droit de cité au genre humain et au genre animal. À mort ! Il est temps que les voyous comprennent que dans la vie, quand ils ne respectent pas les droits des autres, ils perdent automatiquement les leurs et doivent en subir les conséquences. La société a le droit de se défendre elle aussi.

Cécile Comeau




Eglises surveillées : le Noël des assiégés de France

Québec, samedi 24  décembre 2016, 17 heures. Triste à pleurer. Je regarde les nouvelles sur France 24 d’ici, à Québec avec notre beau Noël tout blanc. 2 400 églises, cathédrales et basiliques en périmètre de sécurité, afin de protéger les fidèles contre des attentats potentiels d’islamistes. 45 000 lieux de cultes à protéger. Tâche impossible. Et en plus, la grande fête juive d’Hanouka tombe le même jour que celui de Noël cette année. Policiers, gendarmes, CRS, pompiers ne sont pas avec leurs familles à Noël, car ils sont en devoir pendant deux jours.

Les gens qui veulent assister à leurs offices religieux se tapent des files d’attente pour une double fouille, l’une par les autorités de police et l’autre par les services de sécurité des églises ou des cathédrales, afin d’assurer la sécurité des lieux. Même sous l’occupation nazie, la France n’a pas connu pareil outrage ! Pas moyen d’approcher en auto ou en autobus les parvis, pour les gens trop âgés ou handicapés pour marcher. Courageux sont ceux et celles qui se présenteront pour célébrer Noël. Combien de parents ou de grands-parents ont laissé les enfants à la maison, de peur qu’un attentat se produise ? Combien d’enfants pleurent leurs crèches interdites ou vandalisées ? Il faut que ce scandale cesse.

La liberté de religion ne doit pas s‘exercer dans la terreur imposée par des intégristes, des islamistes. Des milliers d’islamistes radicaux considérés comme dangereux sont fichés S. On les surveille, mais on ne les met pas en prison. On ne les expulse pas du territoire de la République. On tolère et on se plie au dictat d’une idéologie politico-religieuse sortie tout droit des ténèbres. Si un chien errant urine sur le mur d’une mosquée, toute l’Europe s’indigne et accuse la France d’islamophobie, de racisme et de xénophobie. Mais où est donc l’indignation devant un pareil état de siège à Noël pour les chrétiens de France ?

Oui, je suis pour une laïcité très stricte, mais je suis aussi pour la liberté de religion pour tous et toutes, dans la quiétude des lieux de culte, pas dans la peur d’attentats. Aussi, on ne doit pas interdire, sous prétexte de laïcité, des traditions millénaires et chères au cœur de la majorité du peuple. Ces traditions témoignent de son enracinement et elles font partie de son histoire. Elles lui ont servi de creuset, autant que son farouche attachement à la laïcité et à son État de droit. L’affirmation de l’identité des uns, si minoritaires soient-ils, ne doit pas entraver et étouffer celle des autres ou de la majorité.

 Cécile Comeau

Québec




Cousins de France, vous n’allez pas préférer Fillon à Marine ?

Je ne comprends pas les choix des électeurs de France. Fillon est l’ancien valet de Sarkozy et Valls, celui de Hollande. Ces deux valets risquent de se retrouver seuls au deuxième tour des élections présidentielles de 2017.

Bon, Juppé a été amené devant les tribunaux et Sarkozy est soupçonné d’accointances louches en matière de financement électoral. Ceux-là sont éliminés maintenant. La France vit les conséquences des politiques migratoires des trente dernières années et de ces vieux partis politiques. La France est embourbée dans ses accommodements religieux débridés.

Et la France va encore choisir un président issu de ceux qui l’ont mise dans la situation présente. Si Fillon était contre l’islamisation, pourquoi est-il resté dans le gouvernement de Sarkozy si longtemps et pourquoi l’a-t-il servi si fidèlement? Les Français vont-ils voter encore «  en se bouchant le nez » comme ce fut le cas pour l’élection de Chirac, bloquant ainsi Jean-Marie Le Pen?

Ce même Chirac faisait ensuite entrer 190 000 émigrants par année, sans se soucier si ces gens avaient les qualifications pour occuper des emplois ou sans se questionner si le pays pouvait leur offrir travail et logement.

Chirac a été condamné avec sursis après son mandat.

Marine Le Pen me semble beaucoup plus articulée et pondérée que ne l’était son père pourtant.

J’ai visité le site du Front national, un parti à la réputation internationale de fasciste, de raciste et d’extrême droite.

Nulle part je n’y ai lu que ce parti était contre :

– l’éducation gratuite des enfants, des ados et des adultes;

– la gratuité des soins de santé;

– les pensions pour la retraite des aînés;

– l’aide aux personnes dans le besoin (prestations de subsistance et aide au logement pour les pauvres, ceux de France d’abord avant d’en importer de l’étranger);

– la souveraineté de la France sur ses lois, ses politiques et ses règlementations;

– la résistance devant les entreprises multinationales et la mondialisation au détriment de la France;

– la préséance des grandes entreprises françaises et celle des petites et moyennes entreprises sur les multinationales étrangères;

– les fermes familiales;

– l’agriculture de France;

– le contrôle de son émigration;

– la langue française;

la LAÏCITÉ et la loi de 1905;

– le grand nombre de femmes d’origine musulmane de France qui ne veulent rien savoir de l’intégrisme, du voile et des interdits religieux;

– l’égalité entre les hommes et les femmes.

Alors, où est le problème avec le FN? Pourquoi ne remporte-t-il pas davantage d’élections municipales, législatives et présidentielles? Fillon est-il en train de doubler Marine Le Pen en s’appropriant les positions anti-islamiste de Le Pen dans un but électoraliste ? Vous savez bien qu’il ne fera rien une fois élu, puisqu’il n’a rien fait du temps de Sarkozy, quand il était son premier ministre, son valet.

Alors, au lieu d’élire une dame de cœur, la France va-t-elle élire un valet, mais un valet de qui ou de quoi au juste ?

Avec toutes ces questions, j’en profite pour vous souhaiter un joyeux Noël avec vos belles crèches et leurs santons, pour ceux et celles qui tiennent à leur identité ou, simplement, à leurs traditions. Que 2017 vous apporte paix et prospérité avec une présidence qui saura protéger la laïcité en France et contrer les extrémismes religieux de tout poil. Que serait notre Noël sans son sapin et son feu de foyer ? Oui, nous pouvons être pour une laïcité très stricte, vouloir nous réunir à Noël et fêter ensemble cette joie de partager un passé et un présent qui nous appartient, même si d’autres le méprisent.

Cécile Comeau

PROBLEME DE COMMENTAIRES : Depuis plusieurs jours, un problème technique indépendant de notre volonté a fait que la présentation des commentaires a changé. Outre la présentation, nettement moins agréable, cela prive nos lecteurs de plusieurs fonctions qu’ils appréciaient. Nos services techniques font au mieux pour que cela revienne au plus vite comme avant. Merci de votre compréhension.