1

Croix des églises supprimées : désormais je vais boycotter Nestlé !

A Monsieur le Président et Messieurs les Directeurs de Nestlé France

Monsieur le Président, Messieurs les Directeurs,

Vous avez cru bon de supprimer, sur les emballages de yaourts à la grecque YAOS, les croix des églises orthodoxes, qui font pourtant partie de ce paysage bien connu.

Je passe sur le côté grotesque et inesthétique de ces coupoles que rien ne vient couronner et dont on voit qu’elles ont été amputées de leur partie supérieure.

Mais je ne passe pas sur le côté SCANDALEUX de la démarche : vous trichez avec la réalité pour effacer les racines chrétiennes de l’Europe (sans doute vous font-elles honte ?), niant ainsi 20 siècles d’Histoire qui ont façonné notre continent.

Vous préférez satisfaire une petite minorité de clients – qui n’en demandent pas tant et ne sont ni aussi bêtes ni aussi bornés que vous le pensez – et choquer, voire insulter la majorité des consommateurs, attachés à leur passé et à leur héritage, dont vous semblez vouloir effacer l’existence !

Message reçu 5/5 : athée mais de culture chrétienne, je boycotterai dorénavant les produits Nestlé ainsi que les autres marques attachées à votre multinationale (Chambourcy, La Laitière, La Roche aux Fées, Nespresso, Cappucino, Vittel, Contrex, Pro Plan, Maggi, Buitoni, Herta, Quality Street, etc.). Il existe suffisamment de bonnes marques concurrentes pour éviter d’enrichir un groupe notoirement christianophobe !

Il va sans dire que je vais inviter famille, amis et connaissances à suivre mon exemple et à largement faire connaître autour d’eux votre honteux révisionnisme religieux.

Croyez en ma plus vive indignation.

Chantal Macaire




Bartolone, les électeurs blancs ont compris que vous ne vouliez plus d'eux

TCHOBartoloneToutBlancJe suis de « race blanche » et, si je n’habite ni Neuilly ni Versailles, je réside dans une ville plutôt bourgeoise du Loir-et-Cher. J’ai donc été scandalisée de vos propos racistes non seulement à mon égard, mais aussi à celui de l’immense majorité des citoyens de ce pays, descendants et héritiers de toutes les générations qui ont fait la France au cours des siècles.

Et j’ai remarqué avec indignation que, quand Nadine Morano prononce les mots « race blanche », elle est aussitôt ostracisée, mais que personne  – classe politique, meRdias aux ordres -  ne vous inquiète pour votre dérapage scandaleux. Il est vrai que vous n’entendez pas, vous, sauvegarder l’identité « blanche » de ce pays, mais bien au contraire l’éradiquer : c’est ce qui ressort à l’évidence du tweet où vous vous avez écrit que l’Ile de France, c’est « black, jaune, beur », passant à la trappe les malheureux « de souche » qui habitent encore  – ce me semble -  dans cette région. Ce doit être pour vous un réel calvaire d’être «  blanc », tant est forte votre détestation de vos compatriotes et votre dévotion à l’Autre…

Continuant dans l’infamie, vous vous en êtes pris à la Manif Pour Tous, en qualifiant d’ « obscène » ce mouvement qui a manifesté contre la loi Taubira. Ce qui est « obscène », c’est de cracher sur des centaines de milliers d’électeurs qui n’ont pas vos idées, et cela, c’est une constante à gauche.

Vous, comme vos semblables, n’avez que le mot « république » à la bouche, mais vous êtes tout sauf un démocrate : au lieu d’écouter, vous dénoncez sans même vouloir entendre ; au lieu d’argumenter, vous invectivez, vous insultez -ce qui est la marque des faibles et/ou des imbéciles ; au lieu d’accepter pour tous la liberté d’opinion, d’expression -dont celle de manifester- vous voudriez la confisquer au seul profit de ceux « qui pensent bien », c’est à dire de ceux qui pensent comme vous.  Si vous étiez démocrate, vous accepteriez que l’on défende une autre vision de la famille et de la société que la vôtre : il ne s’agit pas d’adhérer, mais de tolérer !

Des propos aussi discriminatoires, contre la « race blanche » et LMPT, vous disqualifient totalement dans votre rôle de Président de l’Assemblée Nationale, laquelle représente  -faut-il le rappeler- l’ensemble du peuple français et pas seulement ceux de votre bord. Ils vous disqualifiaient aussi en tant que candidat à l’élection régionale, puisque, loin de vouloir servir tous les franciliens, vous entendiez faire le tri parmi eux.

Il est vrai que l’exemple vient de haut : Hollande n’a jamais été le Président de tous les Français, seulement le Président des gens de gôche, et Manuel Valls n’a jamais endossé le rôle de premier Ministre, lui qui accourt ici ou là à chaque élection pour soutenir les candidats PS. De telles fonctions requièrent une hauteur de vue et une neutralité bien éloignées des tambouilles électorales dont ils se mêlent. Pitoyable !

Ces élections régionales ont été un révélateur : elles ont montré clairement de quel côté se situe la haine et qui divise au lieu de rassembler. Vous parlez toujours de vos « valeurs », nous les avons vues à l’oeuvre : intolérance et sectarisme, déni de démocratie, rejet de nos racines.  Le torrent de boue dont vous et vos pareils avez sali cette campagne électorale, avec vos insultes, vos outrances, vos dénonciations hystériques, vos calomnies, vos anathèmes, votre parti pris, votre mauvaise foi, vos attaques « ad hominem », vos menaces de guerre civile, est indigne.

Aujourd’hui, malgré ce tsunami d’immondices qu’ont été ces élections régionales, je savoure avec délectation un résultat que j’ai appelé de mes vœux: votre échec !

Vous avez insulté, méprisé les franciliens « de  race blanche », pire ! vous avez même acté leur disparition : ils vous ont éjecté comme un malpropre, en se mobilisant pour vous faire ravaler vos insanités. Elles vous sont revenues en pleine gueule : bien fait !

Chantal Macaire

 




Non aux fraudeurs et aux escrocs à l’Assemblée nationale, écrivez aux députés !

inegibilite-pour-les-fraudeurs

Les députés UMP Dino CINIERI et MOREL-A-L’HUISSIER ont rédigé une proposition de loi visant à prononcer l’inégibilité à vie des élus condamnés pour fraude fiscale ou corruption… On se demande évidemment comment le bon sens et l’équité n’ont pas imposé cette mesure depuis des lustres, mais c’est ainsi : on peut avoir à l’Assemblée Nationale des élus « en délicatesse avec le fisc » qui « oublient » de payer leurs impôts ou trichent sur leurs revenus et leurs biens immobiliers, des repris de justice, voire de véritables escrocs…

Tout le monde a encore en tête la fameuse « phobie administrative » de Thomas Thévenoud (PS), qui l’empêchait  -le pôvre-  de remplir ses déclarations d’impôts depuis plusieurs années  -ce qui ne l’empêche pas aujourd’hui  de venir pointer non pas à Pôle emploi, mais à la Chambre, pour continuer de toucher ses juteuses indemnités…  On pense aussi à Sylvie Andrieux (virée du PS- désormais NI), condamnée à 4 ans de prison -dont 1 an ferme- et à 100 000 euros d’amende pour « détournement de fonds publics » mais qui continue de siéger comme députée, en attendant le résultat de son pourvoi en cassation ; on songe aussi à Patrick Balkany (UMP), poursuivi pour « blanchiment de fraude fiscale », « corruption passive », « blanchiment de corruption », sans compter un montage financier complexe pour cacher au fisc l’existence de deux luxueuses résidences secondaires, l’une à Marrakech, l’autre  -estimée à 3 millions d’euros- à Saint Martin dans les Antilles, dont la propriétaire « officielle », Madame Balkany, a dû payer une caution d’1 million d’euros pour rester libre malgré une accusation de « blanchiment de fraude fiscale » (décidément, c’est une tradition familiale !)…  Et puis on n’oublie pas la soixantaine de députés et sénateurs qui, selon le Canard Enchaîné, seraient visés par le fisc pour, par exemple, avoir sous-évalué leur patrimoine.

Oui, la classe politique est atteinte de pourriture ! Reste à savoir l’étendue de celle-ci…

C’est là où la proposition de loi CINIERI et MOREL-A-L’HUISSIER est intéressante : on peut légitimement penser que les élus irréprochables et soucieux d’assainir la vie politique vont la signer en masse.

Or, au 28 octobre, seuls 23 députés se sont associés à leurs deux collègues pour demander l’inégibilité à vie. Ce sont, par ordre alphabétique : Bernard Accoyer (UMP), Véronique Besse (NI), Xavier Breton (UMP), Jean-Pierre Door (UMP), David Douillet (UMP), Virginie Duby-Muller (UMP), Laurent Furst (UMP),  Laurent Guy Geoffroy (UMP), Arlette Grosskost (UMP), Jean-Claude Guibal (UMP), Michel Heinrich (UMP), Jacques Lamblin (UMP) Laure de La Raudière (UMP), Philippe Le Ray (UMP), Lionnel Luca (UMP), Yannick Moreau (UMP), Alain Moyne-Bressand (UMP), Valérie Pécresse (UMP), Paul Salen (UMP), Fernand Siré (UMP), Lionel Tardy (UMP), Laurent Wauquiez (UMP), Michel Zumkeller (UDI).

Un seul  député de l’UDI, pas un seul du PS, pas un seul d’EELV, pas un seul du FDG… ni même les deux du FN-RBM !

Faites comme moi et mettez les députés de votre département (et les autres, pourquoi pas !) devant leurs responsabilités en leur envoyant un mail.

Pour l’adresse, c’est facile : initiale(s) du prénom collée(s) au nom de famille + @assemblee-nationale.fr

exemple : Damien Abad, le premier de la liste, a pour adresse :  dabad@assemblee-nationale.fr

Jean-Marc Ayrault a pour adresse : jmayrault@assemblee-nationale.fr

En cas de problème, on peut consulter la liste des députés et cliquer sur le nom choisi. S’ouvre une page avec des renseignements divers, dont « Contact : écrire à Monsieur/Madame….. »

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=14

Voici, à titre d’exemple, le mail que j’ai adressé aux 3 députés de Loir-et-Cher :

Monsieur le Député,

Messieurs Dino CINIERI et MOREL-A-LHUISSIER ont rédigé une proposition de loi visant à prononcer l’inégibilité à vie des élus condamnés pour fraude fiscale ou corruption… ce qui est une mesure juste et de bon sens : peut-on admettre que des fraudeurs, voire des escrocs siègent à l’Assemblée Nationale ?

A ce jour, sauf erreur de ma part -outre les deux co-auteurs- seuls 23 députés ont signé cette proposition de loi.

Je m’étonne de ne pas voir votre nom figurer sur la liste, fort courte, des députés signataires. Je vous demande donc d’appuyer cette démarche, qui vise à assainir la classe politique, éclaboussée par tous les scandales successifs.

Respectueusement.

Chantal Macaire




Nous ne savons pas où vous allez, Marine Le Pen, mais cela risque d’être sans nous

marine-a-france24LETTRE OUVERTE A MARINE LE PEN

Considérant que l’islamisation est le danger n°1 qui guette notre pays et ne voulant pas voir se multiplier sur notre sol les marques visibles d’une conquête* qui ne se cache même plus (multiplication des voiles, niqabs, kamis, djellabas, barbes à la Mahomet, prières de rue, boucheries halal qui remplacent les boucheries traditionnelles, écoles coraniques, mosquées avec ou sans minarets etc ), nous sommes nombreux à avoir placé tous nos espoirs en vous, pour que la France reste la France !

Mais l’orientation actuelle du FN, définie par les récentes déclarations des cadres du parti, nous désolent autant qu’elles nous indignent, nous indignent autant qu’elles nous désespèrent :

-un Julien Rochedy, pour qui l’islam peut se comparer au bouddhisme : comme si des bouddhistes, au nom de Bouddha,  commettaient des attentats, persécutaient des minorités religieuses, enlevaient de jeunes chrétiennes pour en faire des esclaves sexuelles, égorgeaient, décapitaient, lapidaient, amputaient etc !

-un Bertrand Dutheil de la Rochère, qui interdit de confondre l’islam et l’islamisme : comme si ce n’était pas le même Coran, les mêmes Hadiths, la même biographie du « beau modèle » qui fondaient les deux, comme si « l’islam [n’était] pas l’islamisme au repos », comme le définit si bien Ferhat Mehenni, qui sait de quoi il parle !

-un Florian Philippot, pour qui l’islam est compatible avec la République : comme si « l’égalité » républicaine pouvait s’accommoder de l’affirmation de la supériorité de l’ »oumma » sur le reste des communautés humaines, de celle du musulman sur le non-musulman, de celle de l’homme sur la femme ; comme si la « fraternité » pouvait s’accommoder des messages de haine et des appels au meurtre des chrétiens [=associateurs] et des juifs, assimilés à des « singes » et à des « porcs », messages et appels récurrents dans le Coran et la Sunna ; comme si la « liberté » pouvait s’accommoder de l’interdiction d’apostasie, de l’interdiction faite aux femmes d’épouser un « mécréant » ; comme si le mariage monogame, seul reconnu par le Droit français, pouvait s’accommoder de la polygamie, reconnue par la « charia » etc !

-un Gilbert Collard, qui met sur le même plan christianisme et l’islam : comme si le « Aimez-vous les uns les autres »  -message du Christ que l’Inquisition et les Guerres de religion ont trahi, bien sûr-  ne valait pas mieux que le « Tuez-les tous » des sourates médinoises -que les islamistes à l’œuvre dans le monde ne trahissent pas du tout, eux !

-un Steeve Briois, qui interdit aux militants de manifester contre la mosquée de Quimper : comme si les mosquées n’étaient pas des espaces perdus pour la République mais gagnés pour Dar al-Islam  (cf. « les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats » – Erdogan), comme si les mosquées n’accéléraient pas la radicalisation de l’islam -avant leur implantation sur le territoire, pas de voiles, pas de « halal »- et ne suscitaient pas de vocations de « djihadistes »  !

Nous pouvons comprendre que vous n’ayez pas exclu Maxence Buttey du FN et que vous l’ayez réintégré dans ses fonctions, pour ne pas donner prise à une accusation de discrimination pour opinion religieuse, passible des tribunaux (encore que la CGT n’ait pas été accusée de discrimination lorsqu’elle a exclu Fabien Engelmann pour opinion politique !), mais nous avons du mal à comprendre ces différentes prises de position.

Soit, à l’image d’Alain Juppé,  aucun des cadres cités ci-dessus n’a lu le Coran et les autres textes « sacrés » sur lesquels se fonde l’islam, et il y a urgence à corriger cet aveuglement béat…

Soit il s’agit d’une stratégie pour glaner des voix musulmanes, stratégie dangereuse parce qu’elle risque de vous faire perdre des voix de patriotes…

Soit c’est une ultime manœuvre destinée à faire rentrer la FN dans le rang des partis « fréquentables », c’est-à-dire « politiquement corrects » avec obligation d’islamophilie…

Soit les trois se conjuguent : méconnaissance de l’islam, volonté de ratisser large en amadouant les mahométans, et volonté d’achever la dédiabolisation, quitte à se renier.

Nous ne savons pas où vous allez, Madame Le Pen, avec ce « léchage de babouches » offensif, mais, si vous continuez dans cette voie, vous irez sans nous qui sommes attachés à la France telle qu’elle est, laïque mais façonnée par plus de 2000 ans de christianisme ! Car à quoi bon voter pour un parti qui tient désormais le même discours islamo-compatible que l’UMP, le PS, le FDG, l’EELV, à l’heure où notre patrie est en phase de perdre son identité comme Charles de Gaulle l’avait d’une certaine manière « prophétisé » :

« Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne…. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ?… Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

Nous espérions qu’à l’image de Napoléon Bonaparte, vous exigeriez des musulmans l’ »aggiornamento » que celui-ci avait obtenu des juifs (et encore les juifs n’étaient-ils pas en posture de conquête et ne présentaient-ils pas un danger pour l’identité française…).

La récente orientation du FN suggère, hélas,  que la France est d’ores et déjà sinon morte, du moins agonisante puisque -si rien n’est fait pour l’empêcher-  elle sera musulmane d’ici une ou deux dizaines d’années !  Le « suicide français » est en bonne voie, n’en déplaise à Florian Philippot, qui a eu l’outrecuidance de s’en prendre à ce véritable patriote qu’est Eric Zemmour !

Adieu, FN !

Chantal Macaire

*« Conquête », ce n’est pas moi qui le dis : «Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire.»  Houari Boumediene




Comment peut-on devenir musulman, M. Buttey ?

butteyMaxence Buttey, jeune élu FN, s’est converti à l’islam après son élection.

Cette conversion, fort médiatisée, est une épine dans le pied de Marine Le Pen car comment ne pas l’exclure sans mécontenter les patriotes qui, inquiets des dernières déclarations très islamo-compatibles des « huiles » du parti, risquent de trouver que c’est la goutte d’eau qui fait déborder un vase déjà plein, et d’autre part comment l’exclure sans déchaîner les torrents de bave anti-raciste (sic !) -pour les médias, l’islam est une race-, et sans encourir les foudres de la loi, qui sanctionne la discrimination pour opinion religieuse.

Entendons-nous bien : les nés musulmans, attachés aux valeurs républicaines et animés par un amour sincère de la France, ont toute leur place au FN et, ce faisant, on peut d’ailleurs espérer, pour ceux qui sont toujours « soumis » -puisque « islam » signifie « soumission »-, que leurs yeux s’ouvriront et qu’ils conquerront leur liberté, en prenant le chemin de l’apostasie comme tant de leurs coreligionnaires avant eux.

Mais ici c’est un Français non musulman, conseiller municipal, qui embrasse la « religion » d’Allah -si on peut appeler religion ce système politico-juridico-socio-religieux qui entend régler la vie des « croyants » dans le moindre de ses détails et imposer, par la conquête, un califat planétaire…

Si c’était une conversion stratégique par amour d’une musulmane -puisqu’une mahométane ne peut aimer un mécréant- on pourrait comprendre, voire excuser la démarche de Maxime Buttey. Mais il n’est nulle part question d’une belle qui aurait fait tourner la tête au jeune homme, lequel déclare : « J’étais catholique mais, en relisant la Bible, je me suis aperçu de toutes les incohérences. En lisant le Coran de manière approfondie, j’ai compris que cette religion est plus ouverte. »

Que, dans sa quête de spiritualité, Maxime Buttey ait relu la Bible et n’y ait pas trouvé ce qu’il y cherchait, même dans les Evangiles, soit ! Mais qu’il puisse prétendre que l’islam est une religion « plus ouverte » et « sans incohérences » laisse planer le doute sur sa lecture « approfondie » du Coran.

En effet, s’il l’avait lu, comment aurait-il pu lui échapper que cette religion est tout sauf «ouverte » : qu’elle est discriminante et misogyne puisqu’elle affirme la supériorité de l’Oumma sur le reste des peuples, du « croyant » sur le « mécréant », de l’homme sur la femme ; qu’elle est intolérante puisqu’elle refuse l’apostasie sous peine de mort, et ne supporte pas les autres croyances1 ; qu’elle est liberticide puisqu’elle sacrifie la liberté de conscience et d’opinion sur l’autel de la « soumission » notamment en reconnaissant et punissant le blasphème ; qu’elle est obscurantiste puisqu’elle impose une foule d’interdits stupides et non fondés, et régit jusqu’au geste de se torcher le cul (avec un nombre de pierres impair) ou la manière de laver une écuelle touchée par un chien ; enfin et surtout qu’elle est violente et belliqueuse puisqu’elle appelle à tuer les associateurs [=chrétiens] et les juifs pour s’imposer sur la terre entière, raison d’être du « djihad » etc.

Je ne crois pas à une lecture personnelle « approfondie » : « Quand on lit le Coran, on est effondré… effondré ! » disait Houellebecq pour lequel l’islam est « religion la plus con » qui soit !

Je crois plutôt que Maxime Buttey est un gentil naïf qui s’est fait manipuler par des musulmans prosélytes, et à qui on a servi sur un plateau des « morceaux choisis », bien choisis : les fameuses sourates de La Mecque, les abrogées, celles qui sont « présentables » aux Occidentaux mais qui n’ont plus cours puisqu’Allah lui-même ( !) les a annulées en les remplaçant par d’autres plus récentes.

Sa naïveté et aussi son inculture sont perceptibles quand on voit son enthousiasme pour « les miracles du Coran », objet de la vidéo qu’il a cru bon d’envoyer aux cadres du FN : comment un Français passé par l’école de la République et ayant -on peut du moins le supposer- un bagage intellectuel suffisant pour prétendre à une charge publique peut-il avoir si peu de capacité de réflexion, d’esprit critique et de recul pour prêter foi à de telles fadaises1 ? Gobe-t-il aussi la fable des 72 vierges qui attendent le djihadiste au paradis d’Allah ?

Mais, même naïf et inculte, comment a-t-il pu se laisser séduire par les sirènes mahométanes, alors même que l’islam montre son vrai visage dans l’état islamique et dans les 57 pays de l’OCI : décapitations, tortures et persécutions ici ; condamnation à la pendaison pour blasphème là ; enlèvements, viols et vente de jeunes chrétiennes ailleurs ; amputations et lapidations, culpabilité reconnue pour les violées et non pour les violeurs (la femme étant « coupable » du viol qu’elle subit !) etc. Comment l’égorgement d’Hervé Gourdel en Algérie ne lui a-t-il pas ouvert les yeux ?

Il faut croire que les « amis » musulmans du jeune élu sont d’habiles discoureurs et des maîtres es taqiya, pour avoir réussi à lui donner de l’islam une image suffisamment positive4 pour susciter son adhésion, et ce malgré l’actualité, malgré son élection récente en tant que conseiller, malgré son appartenance à un parti politique auquel -il devait le savoir- il aurait à rendre des comptes… Et ce n’est pas pour nous rassurer : combien de jeunes Français déboussolés ou fragiles psychologiquement se laisseront convertir « à l’insu de leur plein gré » ?

Bien enrégimenté, peut-être Maxime Buttey se laissera-t-il pousser la barbe, se vêtira-t-il d’un kami, lèvera-t-il les fesses 5 fois par jour pour prier son dieu, ne mangera-t-il plus de porc et n’achètera-t-il plus que de la viande dûment estampillée « halal » ? Peut-être sacrifiera-t-il un mouton dans l’un des épouvantables abattoirs mobiles installés pour la fête de l’Aïd-al-Adha ? Et peut-être, pourquoi pas, partira-t-il un jour en Syrie pour combattre aux côtés de ses nouveaux frères ?

Je ne peux m’empêcher, moi qui suis athée mais de culture chrétienne, de penser à la conversion de Paul Claudel, derrière un pilier de Notre-Dame3, à l’écoute d’un Magnificat, et de plaindre le jeune Buttey pour son aveuglement. Pas de « Passion selon Saint-Jean », pas de « Messe en ut mineur », pas de « Requiem » dans la religion d’Allah, qui interdit la musique (sans doute parce qu’elle élève l’âme), mais un livre parmi les pires qui aient été écrits…  Le « Tuez les tous » au lieu du « Aimez-vous les uns les autres », la lapidation de la femme adultère au lieu du « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre », le mélange du politique et du religieux au lieu du « Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu », la soumission au lieu du libre-arbitre !

1.« En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien de dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables ; car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite. La fraternité islamique est la converse d’une exclusive contre les infidèles qui ne peut s’avouer, puisque, en se reconnaissant comme telle, elle équivaudrait à les reconnaître eux-mêmes comme existants. » Claude Levi-Strauss, Tristes Tropiques

2. Selon cette vidéo prosélyte destinée aux « faibles d’esprit », le Coran aurait prévu, figurez-vous, tous les progrès scientifiques que nous connaissons aujourd’hui ! Ce qui n’empêche pas certains grands penseurs mahométans de se référer à l’ouvrage pour affirmer que la Terre est plate comme une galette :

Cheikh ‘Abdul-‘Aziz Ibn Baaz, autorité religieuse suprême d’Arabie Saoudite, déclare en 1993 : « La Terre est plate. Quiconque clame qu’elle est sphérique est un athée méritant un châtiment. »

Quant au chercheur en astronomie ( !) Fadhel Al-Sa’d, il a déclaré dans un débat télévisé sur Iraqi Al-Fayhaa TV (le 31 octobre 2007) que la Terre est plate comme cela est affirmé par les versets coraniques et que le soleil est bien plus petit que la Terre et tourne autour d’elle.

3.Article savoureux sur le paradis d’Allah et ses 72 houris : http://ripostelaique.com/musulmans-reflechissez-72-vierges-chacun-dans-le-paradis-eternel-comment-on-fait.html

4.« Les enfants de la maîtrise en robes blanches et les élèves du petit séminaire de Saint Nicolas du Chardonnet qui les assistaient, étaient en train de chanter ce que je sus plus tard être le Magnificat. J’étais moi-même debout dans la foule, près du second pilier à l’entrée du choeur à droite du côté de la sacristie. Et c’est alors que se produisit l’événement qui domine toute ma vie. En un instant mon coeur fut touché et je crus. Je crus, d’une telle force d’adhésion, d’un tel soulèvement de tout mon être, d’une conviction si puissante, d’une telle certitude ne laissant place à aucune espèce de doute, que, depuis, tous les livres, tous les raisonnements, tous les hasards d’une vie agitée, n’ont pu ébranler ma foi, ni, à vrai dire, la toucher. »

5.En général, on cite le fameux « Pas de contrainte en religion », sourate mecquoise abrogée et contredite par la vie même du prophète sanguinaire.

On prétend aussi que l’islam n’autorise pas à tuer : on entend souvent cette assertion pour éviter « l’amalgame » et différencier le soi-disant « vrai » islam du « faux », pratiqué par ceux qu’on nomme pudiquement « terroristes ».

C’est vrai que, dans l’islam, on n’a pas le droit de tuer… un musulman (ce qui n’empêche d’ailleurs chiites et sunnites de s’entretuer, mais ça, c’est leur problème !), mais rien n’interdit de tuer un infidèle, au contraire !

Chantal Macaire

 




Le traité transatlantique : ultime traitrise de l’Union européenne

requinQuand Vladimir Boukovsky, ancien dissident soviétique, faisait le parallèle entre l’UE et l’URSS, il n’avait pas tort !  Il faut revoir  la vidéo 1 où il fait ce rapprochement on ne peut plus pertinent : « Il est étonnant qu’après avoir enterré un monstre, l’URSS,  on en construise un autre tout semblable, l’Union Européenne. Qu’est-ce au juste que l’Union Européenne ? Nous le saurons en examinant sa version soviétique. L’URSS était gouvernée par 15 personnes non élues qui se cooptaient mutuellement et n’avaient à répondre à personne. L’UE est gouvernée par 2 douzaines de gens cooptés, qui se réunissent à huis-clos, n’ont à répondre à personne et ne sont pas limogeables. On pourrait dire que l’UE a un parlement élu. L’URSS avait une espèce de parlement, le Soviet Suprême. Nous avalisions sans discussion les décisions du Politburo, tout comme le parlement européen, où le temps de chaque groupe est rationné et souvent se limite à une minute par intervenant. A l’UE, il y a des dizaines de milliers d’eurocrates avec leurs émoluments énormes, leur personnel, leurs larbins, leurs bonus, leurs privilèges, leur immunité judiciaire à vie, simplement transférés d’un poste à un autre quoi qu’ils fassent, bien ou mal. N’est-ce pas l’URSS toute crachée ?» etc.

Les Commissaires européens -non élus et à l’abri de toute poursuite- s’apprêtent à signer, au nom des Etats-membres mais sans véritablement les consulter, trois traités, dont le liberticide TAFTA, encore appelé TTIP, traité transatlantique ou « Trans-Atlantic Free Trade Agreement », qui est un projet de libre-échange quasiment total entre l’UE et les USA, négocié en catimini par Bruxelles depuis le mois de juillet.

L’UMP et le PS laissent faire ; forcément, ce sont des européistes forcenés, prêts à tout accepter de la sacro-sainte UE, qui devait nous apporter -souvenez-vous- plein emploi, prospérité, bonheur !

Quant au gouvernement, il ne daigne même pas mettre les Français au courant de toutes les implications du TAFTA. Cela se saurait si nos dirigeants avaient la moindre considération pour le peuple qui leur sert de « vache à lait » et qui n’est bon qu’à mettre son bulletin dans l’urne. Ils ne lui prêtent pas des lumières suffisantes pour se risquer à lui dire la vérité, laquelle vérité -évidemment mal comprise, mal interprétée par ces c.ns de Français-  pourrait  les fâcher tout rouges !

Il faut dire que transparence et communication ne sont pas non plus les maîtres-mots en vigueur à Bruxelles ! « Les discussions sur l’accord de libre-échange Etats-Unis/Union européenne, qui concernent les choix de société démocratiquement construits, se font sans et contre les citoyens. Non seulement ils n’ont pas la possibilité de savoir ce qui est négocié en leur nom, mais une grande partie de mes collègues parlementaires, qui les représentent, n’ont eux-mêmes que très peu d’informations sur le sujet 2» remarque Yannick Jadot, député Vert européen, qui pose la question essentielle : « Ce traité peut rapporter beaucoup d’argent aux sociétés financières de Londres, aux exportateurs de machines-outils allemands ou aux compagnies d’eau françaises. La question est : les bénéfices de ces sociétés représentent-elles l’intérêt général européen ? 2»

Ainsi le TAFTA va être imposé aux peuples européens, sans référendum bien sûr, et même sans l’aval de leurs parlements nationaux : autrement dit, dans le plus pur respect des règles démocratiques en vigueur à Bruxelles, qui n’ont rien à envier à celles de l’ancienne URSS ! C’est un véritable « coup d’Etat » des Commissaires européens.

Quelles seront les principales conséquences du TAFTA 3?

La perte totale de souveraineté des Etats, désormais soumis aux multinationales. 

« L’adoption du TAFTA empêchera les États d’édicter librement les normes sanitaires et environnementales [ne pas oublier d’ajouter les normes juridiques !] propres  à protéger les citoyens et leur cadre de vie. Ce traité soumettra les États à un chantage financier permanent puisque des multinationales pourront les attaquer via des tribunaux d’arbitrage privé, pour peu qu’elles considèrent telle ou telle décision, résultant d’un choix électoral majoritaire, comme nuisible à leurs investissements. »

Un exemple simple : une campagne anti-tabac pourra entraîner la condamnation d’un Etat attaqué par telle ou telle multinationale… et qui dit condamnation, dit : milliards d’amende ! Ainsi des fabricants de cigarettes auraient « d’ores et déjà menacé la France d’une action en justice pour lui réclamer 20 milliards d’euros si des mesures anti-tabac devaient être prises ».

La « malbouffe » et les risques sanitaires qui en découlent 

« Ce traité signera l’arrivée massive des OGM et de produits issus de l’agriculture productiviste qui est la norme aux Etats-Unis. Au-delà du risque sanitaire des OGM, du boeuf aux hormones ou du poulet chloré, ces grandes exploitations… »

Je rappelle que l’UE avait accepté l’utilisation d’huile de vidange dans la fabrication de l’huile alimentaire (jusqu’à la hauteur de 10%), qu’elle autorise à nouveau l’utilisation des farines animales pour les poissons (la « vache folle » fera-t-elle place au « saumon fou » ?). Peu lui importe donc ce que nous allons mettre dans nos assiettes, avec le TAFTA…

L’agriculture française en grand danger

« (suite de la citation) Ces grandes exploitations avec des travailleurs immigrés souvent sous-payés qui représentent 75 % des travailleurs saisonniers seront une concurrence redoutable… A l’heure où la PAC devient la variable d’ajustement de l’UE, les conséquences pour notre agriculture sont alarmantes ».

La disparition progressive de notre industrie

« Les États-Unis jouissent d’un dollar faible face à un euro surévalué d’au moins 30 % par rapport à la compétitivité intrinsèque de l’économie française. Ajoutons à cela le choc de compétitivité dont bénéficie l’économie américaine avec l’exploitation du gaz de schiste, et il est évident que notre industrie sera à terme balayée ».

Si, comme on le voit, le TAFTA «porte en lui les germes d’un drame économique et social pour la France », l’UPR4 est le seul parti, à ma connaissance, à réagir et à lancer une pétition pour demander un référendum sur les traités en train d’être négociés à notre barbe à Bruxelles :

http://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-pour-l-organisation-d-un-r%C3%A9f%C3%A9rendum-sur-l-accord-de-libre-%C3%A9change-ue-canada-ceta-le-trait%C3%A9-transatlantique-tafta-et-l-accord-sur-le-commerce-des-services-tisa?recruiter=29513311&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/tafta-l-upr-lance-une-grande-158520

Par contre, il existe d’autres pétitions, lancées par des associations, des collectifs de citoyens ou de simples particuliers :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/LUnion_europeenne_et_les_dirigeants_de_tous_les_pays_membres_de_lUnion_Le_rejet_du_traite_transatlantique/?pv=26 (qui dépasse 24 000 signatures et vise les 30 000)

https://www.collectifstoptafta.org/citoyen-nes/article/toutes-et-tous-hors-tafta?var_confirm=dHL8hN2V#sp75 (qui dépasse les 40 000 signatures et vise les 100 000)

et surtout http://stop-ttip.org/fr 3 (qui dépasse les 400 000 signatures et vise le million)

Je vous invite tous à signer et à faire connaître autour de vous la (ou les) pétition(s) de votre choix car les pétitions, c’est tout ce qui nous reste pour faire entendre notre voix, même si nous ne sommes pas écoutés !

1. http://mediascitoyens-diois.info/2014/09/encore-et-encore-contre-ce-traite-tafta-liberticide/

2. http://www.youtube.com/watch?v=js40QG3UEE8

3. TTIP = TAFTA !

Citations issues de http://www.economiematin.fr/news-consequences-grand-marche-transatlantique-economie-usa-domination-europe#CSQ%20GMT  et du texte qui accompagne  la pétition de l’UPR 4. NB : je ne suis pas adhérente à l’UPR et ne fais pas de publicité pour ce parti !

Chantal Macaire




La classe politique française : petit inventaire à la Prévert

Ri7Révolte des Bonnets rougesPendant qu’Esther Benbassa, la tri-nationale sénatrice qui nous fait l’insigne honneur de siéger en France au palais du Luxembourg, défend une niqabée qui a eu l’outrecuidance de venir à l’Opéra de Paris, bâchée de la tête aux pieds -sauf les yeux-  pour écouter (les oreilles bouchées par son vêtement) la Traviata, autrement dit l’histoire d’une fille de joie fort peu en conformité avec le dogme mahométan et fort peu convenable pour une musulmane si attachée à la pudeur ; pendant que la gauchiasserie se gausse des indignations de Nadine Morano, coupable – l’infâme bougresse- de vouloir voir respectée la loi française…en France : un comble d’impudence ! ; pendant que Groshollande et Petitvalls se font un devoir d’assister à la pièce de BHL sans lui éviter un « bide » retentissant qui remplit de joie les affreux « zémmouriens » ; pendant que Bernard Cazeneuve (j’aurais écrit C……vide si le respect dû à sa fonction ne m’avait retenue)  s’évertue à retenir en France les candidats au djihad, au lieu de les laisser partir à l’Extérieur avec un aller-simple et interdiction de revenir sur le territoire, justifiant ainsi pleinement son titre de ministre de l’Intérieur et nous offrant la « chance » de voir appliquée chez nous, comme au Canada, la fatwa lancée par le calife de l’état islamique ; pendant que le « capitaine de pédalo » décore son premier ministre, sans doute pour l’incompétence qu’il montre en tant que chef d’un gouvernement d’incapables, chez qui une idéologie mortifère le dispute à  l’amateurisme, à l’aveuglement, à la lâcheté et à l’ignorance ; pendant que la « folle du Poitou » trouve comment faire parler d’elle en proposant la gratuité des autoroutes le week-end (et pourquoi pas l’essence gratuite le dimanche ?) ; pendant que la musulmane Najat Belkacem, au lieu de s’acharner à freiner la vertigineuse descente de l’[in]éducation nationale dans le classement PISA, montre que l’urgence première  -outre la promulgation de la théorie du « genre » et le fait d’inciter les petits garçons à jouer à la poupée-  est de permettre aux mères qui accompagnent les sorties scolaires d’être voilées  -et ce, en dépit de la loi ;  pendant que Michel Sapin et le squatteur de l’Elysée se font remonter les bretelles par l’UE pour leur projet de budget 2015 qui, avec son déficit estimé à 4,3% du PIB, ne respecte aucun des engagements de la France ; pendant qu’Alain Juppé, ravi de l’érection future de la mosquée-cathédrale qu’il offre à l’UOIF (affiliée aux Frères musulmans, déclarés « organisation terroriste » par l’Egypte qui vient de dissoudre sa branche politique, le PLJ), pendant qu’Ali Juppé  -dis-je-  crée, dans sa bonne ville de Bordeaux, un « observatoire de l’égalité » pour traquer le moindre soupçon de parcelle de miette de « préférence nationale » qui existerait encore dans ce pays « rance » et « moisi » ; pendant que Thomas Thévenoud -l’éphémère secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, si oublieux de ses impôts, de ses factures d’électricité, de ses arriérés de loyers- n’oublie pas de venir de temps en temps  « pointer à l’Assemblée pour ne pas perdre une partie de ses indemnités » (eh oui, élu il est, élu il veut rester ! il paraît qu’il ne sait rien faire d’autre, le  pôvre, !) ; pendant que Sylvie Andrieux, condamnée à un an de prison ferme pour « détournements de fonds publics à des fins clientélistes » siège encore comme députée  -sans honte aucune- en attendant le résultat de son appel ; pendant que Jean-Noël Guérini continue de toucher le pactole attaché à ses charges de sénateur et de conseiller général des Bouches-du-Rhône, malgré l’affaire des « marchés publics présumés frauduleux »  qui lui valent les chefs d’accusation de « trafic d’influence », « prise illégale d’intérêts », « association de malfaiteurs en vue de commettre le délit de trafic d’influence » et « complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité »  dont il devra répondre en 2015 ; pendant que Mesdames Pellerin et Hidalgo s’étouffent d’indignation, par tweets interposés, sur le dégonflage du plug anal de la place Vendôme, sans voir que le geste de l’anonyme « dégonfleur  » constitue ni plus ni moins qu’un « happening » et que l’art du « pschitt » vaut bien l’art du « foutage de gueule » ; pendant que Dame Mazetier, mue par un féminisme aussi borné qu’orgueilleux, entend statuer sur les règles du langage, quitte à en remontrer à l’Académie française, et se croit fondée d’imposer une amende à un collègue qui a eu l’insolence extrême de l’injurier, d’attenter à son honneur de Femme, de la couvrir de boue en la nommant …« Madame le Président » ; pendant que Cambadélis peine à se justifier d’avoir pu passer un doctorat en sociologie sans posséder les diplômes antérieurs requis pour le commun des mortels (il faut dire que c’est difficile d’avouer que, quand on est de gauche et qu’on a un ami de l’OCI qui enseigne à Jussieu, on a tous les droits, même celui d’avoir un passe-droit !) ; pendant que l’on découvre que la « phobie administrative » est extrêmement contagieuse chez les « élites » et qu’elle a d’ores et déjà frappé, outre Thévenoud, une soixantaine de parlementaires « en délicatesse avec le fisc » ; pendant que l’on apprend que Valls est propriétaire à Paris d’un appartement de 44 m2 où il vit avec sa femme, et qu’au moment de s’étonner, de s’apitoyer, de culpabiliser d’avoir soi-même un 84 m2 et d’admirer pareille simplicité de la part d’un homme en vue, le Canard enchaîné révèle que notre pôvre ministre vit dans un appartement de plus de 200 m2  regroupant « 16 lots de copropriété », lots qui comportent « pas moins de 7 pièces de séjour, 4 chambres, 5 salles d’eau ou salles de bains, ainsi que 5 cuisines et 2 terrasses » (de quoi loger quelques « sans-papiers », si chers à la gauche !)  et que Valls a pu échapper à l’ISF en toute légalité : une SCI avec 1 part à son nom, et les 99 autres au nom d’Anne Gravoin, son épouse ; pendant que Nicolas Sarkozy multiplie les meetings dans le sud de la France, et qu’il essaie d’attirer, comme des mouches, les électeurs FN -qu’il espère amnésiques- avec le miel de promesses qu’il avait trahies dès son élection ; pendant que les députés de gauche pressent un peu plus le « c[itr]on-tribuable », en réservant les allocations familiales à ceux qui cotisent le moins -ou pas du tout- et en en privant ceux qui cotisent le plus, au nom de la sacro-sainte égalité, et qu’ils refusent, par contre, d’assujettir les œuvres d’art à l’ISF, toujours par souci d’égalité et par « mesure d’équité » ; pendant que les « padamalgam » et les « cestpasçalislam » ponctuent les exactions commises, au nom d’Allah, par les musulmans de l’état islamique  et que -sauf rares exceptions à droite- on ne se soucie pas le moins du monde du sort des chrétiens d’Orient, persécutés, torturés, exécutés, qui ont le tort justement d’être …chrétiens (ah ! s’ils étaient musulmans, comme les Palestiniens !…) ; pendant que les politiques discutent « sur le sexe des anges » ou plutôt, pour être en phase avec le défunt plug anal de la place Vendôme, s’évertuent à « enculer des mouches » ; pendant que tout cela et bien d’autres choses encore occupent le devant de la scène médiatique, il se passe dans notre dos quelque chose de gravissime : la négociation du TAFTA avec les Etats-Unis, ultime traîtrise de Bruxelles vis-à-vis des Etats européens et de la France en particulier.

Chantal Macaire 

 

  1. Cambadélis est peut-être passé directement du baccalauréat à la thèse mais, lui, est       bien titulaire d’un doctorat, contrairement à Taubira qui a laissé croire qu’elle en avait deux, en économie et en ethnologie, alors qu’il n’en est rien



Zemmour, Plug anal : quand la France moribonde montre qu’elle n’est pas encore morte…

hollandepluganalAu milieu du pire et de la désespérance que nous imposent consciemment les « élites » qui nous gouvernent, qui nous informent et qui nous divertissent -si tant est qu’on puisse dire qu’ils le font véritablement !-  brillent quelques minuscules petits faits jouissifs, aptes à ragaillardir les patriotes qui commençaient, comme moi, à baisser les bras…

Ces faits n’occultent pas, certes, l’agonie de la France voulue par les « élites » susnommées, mais, tout insignifiants qu’on peut les dire, ils sont une petite bouffée d’oxygène bienvenue dans les émanations pestilentielles qui nous submergent.

Le premier, c’est l’épisode de l’ « œuvre » gonflable de Mc Carthy, dénommée « Tree » (difficile, évidemment, d’intituler ça officiellement « Plug anal ») mais ressemblant à un arbre de Noël autant qu’une patinette ressemble au Concorde. Donc une baudruche géante, reproduisant un sextoy fait pour « détendre progressivement les muscles bordant l’anus » et « préparer à la sodomie » (cf. définition de http://www.medisite.fr/actualites-un-plug-anal-cest-quoi.715476.2071.html ), érigée en plein Paris, sur la place Vendôme !!!

Ils ont dû en faire pipi de plaisir dans leur petite culotte ou leur slip, les LGTB, les Berger, toute la gauchiasserie bobo, toute la meRdiacratie ! Pensez : exposer ça sous les yeux des « sans-dents » chers à « Moi-je-président », sous ceux des « illettrés » chers à Macron, sous ceux de LMPT chers à Valls-le-gazeur, sous ceux des catholiques honnis, sous ceux des « rancis » ayant encore quelques repères moraux, sous ceux des « réacs » attachés au Beau -ces imbéciles- et au patrimoine historique et artistique de leur pays, sous ceux des Parisiens conviés à délier leur bourse pour financer ce truc abject, sous ceux des amoureux de la France… Ils ont dû bien en rire, de cette provocation lancée à la gueule du peuple naïf qui n’y verrait que du feu… ou plutôt qu’un arbre stylisé aussi laid que vert !

Las ! un petit malin, bien représentatif de la France « fasciste », « moisie » et « rance », tout droit sorti des « HLPSDNH », un « nazi » selon le tweet de la ministresse* Pellerin, a su identifier l’objet en question -ce qui n’est pas sans faire jaser les gauchiasses- , et a montré assez de courage pour dégonfler le plug. Bravo et merci à cet anonyme qui a fait preuve de bon sens, de bon goût et surtout de fierté en refusant cette insulte faite au peuple français !

Car quel était le message subliminal de l’œuvre acceptée par le ministère de la Cul-ture et la mairesse* de Paris, et dressée face au ministère de la Justice ? Que Taubira nous le mettait bien profond, avec sa réforme de la justice et son « mariage pour tous » ? Qu’Hidalgo le mettrait bien profond aux contribuables ? Que la gauche au pouvoir continuait à le mettre bien profond aux 87% de mécontents ?

Les réactions horrifiées de la « bobosphère », des politiques et autres content-de-soi (à mille lieues de ce peuple ignare dont ils doivent, hélas, supporter l’existence !), pour prévisibles qu’elles fussent, ont été délectables ! Le « Présiflan », en particulier, a utilisé le mot « souillé » pour parler de ce crime de lèse-artiste, et on conviendra qu’on ne peut trouver meilleur terme à propos d’une « œuvre » qui reste cantonnée dans le pipi-caca-zoophilie-sodomie… On s’étonnera  -ou non, selon les lumières qu’on lui prête-  que, malgré son changement de lunettes, le Dom juan scootériste élyséen n’ait pas discerné où se situait la souillure en question, car ce sont la place Vendôme et la France qui ont été « souillées », pas Mc Carthy qui a récolté ce qu’il sème avec sa m.rde !

L’autre petit fait jouissif, c’est le succès du livre d’Eric Zemmour. Médias et politiques ont beau essayer de diaboliser l’auteur et de décrédibiliser l’ouvrage, le « Suicide français » (imprimé initialement à 120.000 exemplaires et déjà réimprimé à 300.000) continue de s’arracher comme des petits pains, occupant la première place des ventes pour la seconde semaine consécutive, devant le roman du Prix Nobel Modiano.

Et pourtant, ils ont fait tout leur possible : le fat et haineux Aymeric Caron, dont le patronyme, avec ses 2 lettres de trop, est une insulte à Caron de Beaumarchais et chez qui l’arrogance et l’agressivité tiennent lieu d’arguments ; Ruquier qui excelle dans le ricanement niais et dont on se demande toujours quelles sont ses autres compétences ; Léa Salamé, qui a dû arrêter la lecture à la page 94 puisqu’elle n’a retenu que la critique du livre de Paxton, qui occupe 7 pages sur les 500 et quelques que comporte l’essai ; Attali-Attila qui vit « hors-sol », entre aéroports et grands hôtels, comme l’a dit avec beaucoup d’esprit notre Eric national, et qui ne s’est pas encore euthanasié bien qu’il ait dépassé la date limite de péremption fixée par lui-même ; Alain Duhamel, si content de donner le Canada comme exemple d’un multiculturalisme réussi (ben ! mon gars, pan en pleine poire : les événements tragiques d’Ottawa et de Saint-Jean-sur-Richelieu t’ont infligé un cruel démenti !) ; et tous les autres, unis dans la même indignation surjouée, la même réprobation vertueuse, le même dégoût de bon ton, avec les mêmes pinces à linge fixées sur leur nez délicat pour éviter de sentir le « nauséabond »…

Ce qui est frappant, c’est que la majorité de tous ces censeurs, champions de la bien-pensance et du politiquement correct -à qui la pensée unique, prédigérée, tient lieu de réflexion- s’ingénient à réduire le livre à la (soi-disant) réhabilitation de Pétain et du régime de Vichy… au point que je me demande même s’ils ont seulement lu le chapitre incriminé, pour commettre pareil contresens !

Pitoyable tentative pour faire diversion et nous dissuader de découvrir ce qui nous vaut -et ceux qui nous ont valu- la chienlit actuelle : la ficelle est un peu grosse et ne trompe apparemment personne, vu l’explosion des ventes ( 15000 à 20000 sorties par jour pour satisfaire les demandes des libraires, selon l’éditeur Albin Michel !).

Même si on peut ne pas adhérer à l’ensemble des analyses que fait Eric Zemmour, il reste qu’il démonte implacablement les mécanismes qui ont plongé la France dans le gouffre, et qu’il dénonce les coupables, ou plutôt les « responsables-mais-pas-coupables »… On comprend mieux, après l’avoir lu, le sauve-qui-peut  qui anime nos « élites » !

Un chapitre, entre autres, m’a particulièrement frappée, c’est « 28 mai 2003 -N’est pas Bonaparte qui veut ». J’y ai appris, car je l’ignorais, que Jean-Pierre Chevènement avait voulu organiser la religion musulmane, qu’il avait bataillé ferme afin obtenir des modifications du dogme musulman sur la laïcité, l’égalité entre femmes et hommes et surtout l’apostasie -comme autrefois Napoléon avec le Sanhédrin « pour agréger les citoyens israélites au peuple français »-, et que le ministre français avait réussi à obtenir une convention qui « mentionne expressément le droit de tout homme à changer de religion ».

Quand Sarkozy lui succède, il défait ce qu’a fait Chevènement, en créant le Conseil français du culte musulman, c’est-à-dire en donnant à l’islam « la protection d’une religion d’Etat, sans aucune contrepartie ».

Bravo, Sarko ! Réferendum enterré par le traité de Lisbonne en 2007, métissage obligatoire pour les Français (discours prononcé à l’école polytechnique le 17 décembre 2008  http://www.youtube.com/watch?v=VF6MezJ884M), et tapis rouge déroulé devant l’islam, bel effort pour tuer ou « suicider » la France !

Comme on le comprend à voir les réactions hystériques déclenchées par le brûlot d’Eric Zemmour, acheter « Le suicide français » n’est pas un achat comme un autre, un achat anodin. C’est bien sûr accéder à une information sans langue de bois, mais c’est aussi poser un acte patriotique : c’est faire blêmir la bien-pensance, lui donner des cauchemars ; c’est montrer à la caste politico-médiatique que nous ne sommes plus dupes, qu’il faudra désormais compter avec nous, voire nous rendre des comptes…

Chantal Macaire 

*j’assure mes arrières : je féminise ! Et tant pis pour l’Académie française… Là où Mazetier passe, la langue française trépasse !




Maroc : M. Boubakeur, un chrétien vient d’être condamné à deux ans de prison…

Monsieur le Recteur de la Grande Mosquée,

Le Maroc -qui passe pour le moins intégriste des pays musulmans-  vient de condamner un jeune chrétien, Mohamed Al Biladi, à 2 ans de prison, en application de l’article 220 du Code Pénal, uniquement parce qu’il est chrétien. Il aurait, dit-on pour justifier cette peine, fait du prosélytisme, ce dont il se défend… Cela suit l’arrestation et la mise en garde à vue d’un groupe de chrétiens  -bébés et enfants compris-  « coupables » de s’être réunis dans une maison pour prier , et la condamnation à 30 mois de prison d’un musulman converti au christianisme.

Je ne vous ai pas entendu protester, en tant que président du CFCM contre ce manquement à la liberté de conscience, dont vous appréciez pourtant les effets en France…

Abominable islam qui trouve normal que les pays occidentaux lui accordent une place de choix, mais refuse aux chrétiens (et aux adeptes des autres religions) de pouvoir exister librement… quand il ne les persécute pas, ne les égorge pas, ne les crucifie pas, ne les enterre pas vivants, comme on le voit dans l’Etat islamique.

Pour en revenir au Maroc et à la persécution -légère, mais néanmoins réelle- des chrétiens, est-ce à dire que le christianisme est à ce point dangereux pour l’islam qu’il lui faille craindre la concurrence ?

Il est sûr qu’entre le message d’Amour des Evangiles et la liberté de conscience accordée à chacun par le christianisme, et le message de haine, les appels au meurtre des juifs et des « associateurs » véhiculés par les sourates de Médine, sans compter la « soumission » totale qui enlève à l’être humain toute possibilité de choix, il n’y a pas photo, comme on dit familièrement…

Je commencerai à croire à la jolie fable de l’islam, religion de paix et de tolérance, quand l’apostasie sera autorisée dans les pays musulmans, quand il n’y aura pas d’Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème, quand vous dénoncerez les atrocités commises au nom d’Allah pour ce qu’elles sont et non pas pour éviter « l’amalgame » (car, ce qui vous indigne, ce ne sont pas tant les faits eux-mêmes que leurs effets désastreux sur l’image de l’islam !)

Pour le moment, je m’en tiens au jugement porté par Christine Tasin !

Chantal Macaire




Trappes : à cause de Taubira et Valls, victoire de la charia contre la République

Sur l’excellent journal en ligne la Voix de la Russie, on peut lire le témoignage d’un musulman  de Trappes : « Ça va recommencer. Mais pas qu’ici  : dans n’importe quelle banlieue. On en a marre que les politiques ici veuillent « blanchiser » la ville »Et Kamel Laouadi d’ajouter : « Ce n’est qu’un début. Dans 20 ans, Trappes, c’est la Tchétchénie ! »1.

Pensez-vous qu’il fasse allusion à la Tchétchénie actuelle, ou bien à celle d’avant la guerre menée par la Russie ?  Rappelez-vous, c’était l’époque où Chamil Bassaïev et ses troupes égorgeaient des soldats russes, violaient les dernières femmes russes de la république tchétchène et prenaient en otage des centaines d’enfants en Ossétie…

Qu’est-ce qu’il en dit, Normal 1er, de cette belle « compatibilité » de l’islam avec notre République, fondée sur l’égalité de tous  et la reconnaissance des mêmes lois et des mêmes valeurs ?  Qu’est-ce qu’il en dit, de ce refus d’intégration (« se blanchiser ») dans une France « une et indivisible », un état « laïc » ? 

Bien entendu, il n’en dit rien, dépassé comme le pauvre Valls, qui ne s’attendait pas à voir ainsi payés ses déclarations d’ « affection » (il avait pourtant mis le paquet, le Ministre du Culte, pour la jouer sympa et compréhensif, allant jusqu’à un aplat-ventrisme lèche-babouches éhonté : quels ingrats, ces musulmans !)…

Ri7Taubira à la Justice2Mais laissons-là l’incompétent aveugle qui nous gouverne et son ministre, et venons-en  à l’essentiel : cette phrase prononcée par la mère de la voilée intégrale verbalisée à Trappes…

« Entre frères, entre musulmans, ça se passe pas comme ça normalement. On peut attaquer une autre personne, on peut attaquer un chrétien, mais on peut pas taper un frère musulman ».

Pas de réaction du journaliste interviewer, pas de réaction lors de la présentation du document sur ITélé, ni ailleurs à ma connaissance, et on est en droit de se demander quel est le niveau actuel de la caste journalistique. Sont-ils à ce point abrutis par le politiquement correct et englués dans l’idéologie gauchiasse qu’ils ne comprennent même plus le sens des mots ?

Nous sommes loin d’un John Paul Lepers qui, dans son documentaire « Qui a peur de l’Islam ?2 », avait calmé les ardeurs  » lapidatoires » et « amputatoires » du trésorier de la mosquée de Roubaix par un « vous me faites peur », auquel ne s’attendait manifestement pas ce sympathique disciple de Mahomet.

Cette phrase est terrible : elle corrobore ce que nous, qui avons les yeux ouverts, dénonçons depuis longtemps.

« On peut attaquer un chrétien, mais on [ne] peut pas taper un frère musulman » est l’illustration même du message véhiculé par le Coran, qui affirme la supériorité du musulman sur le non-musulman  -tout juste bon à prendre des coups, selon cette femme-   et qui légitime le recours à la violence contre les mécréants  -meurtre y compris-  puisque ces derniers, n’étant pas musulmans,  sont  de toutes façons «coupables » (je vous renvoie à la définition de l’innocence, donnée par Choudary : « quand nous disons les gens innocents, cela signifie les musulmans »3).

Cette musulmane se rend coupable du délit de discrimination4, elle cautionne les violences contre les chrétiens  -et un juge qui ne serait pas un adepte du Mur des Cons pourrait y voir une « incitation à la haine raciale » (ben oui, en Hollandie comme en Sarkozie, on dit « raciale » quand il s’agit de religion)-, et, en conséquence, elle approuve implicitement  les exactions commises sur la planète entière contre les chrétiens  -ou les bouddhistes-  au nom d’Allah.

Et, curieusement, ça ne fait réagir personne… 

Pourtant cette phrase est terrifiante pour ceux qui avaient encore des illusions : elle réduit à néant la distinction entre islam et islamisme, laborieusement entretenue depuis des décennies par nos « élites », pour rassurer le Français naïf qui leur fait encore confiance et ingurgite sans réflexion le bouillon de désinformation servi par les médias officiels.  Car, manque de chance pour nos menteurs patentés, l’individu qui la prononce n’est pas un djihadiste illuminé engagé en Syrie, ni un terroriste déjanté : c’est une ordinaire mère de famille, certainement sympathique au premier abord, de celles que vous croisez en faisant vos courses au supermarché ou de celles qui sont vos voisines.  Et c’est cette femme-là, une citoyenne française comme vous et moi, qui trouve légitime (« on peut », répète-t-elle) d’ « attaquer »  ceux qui ne reconnaissent pas Allah ! 

Cela  fait froid dans le dos…surtout que l’on voit bien qu’elle ne pense pas à mal en disant cela : pour elle, la charia, c’est la norme et, à ses yeux,  il n’y a rien de répréhensible à suivre les ordres d’Allah et à rouer de coups un mécréant.  Elle n’a absolument pas conscience que ces propos sont irrecevables dans une démocratie comme la nôtre. Hélas ! on devine qu’elle ne doit pas être la seule à juger licite de casser du chrétien !

Voici  réduite à néant la fable d’une religion d’ « amour » (ou alors, c’est l’amour vache !), de « paix » (« attaquer ») et de tolérance (« chrétien » opposé à « frère musulman »5).

Cela n’empêche pas Valls de reprendre l’antienne habituelle et d’inviter les Français à ne pas «  confondre l’immense majorité de nos compatriotes musulmans (…) avec une minorité agissante, dangereuse, qui voudrait imposer une autre loi que celle de la République ».  Le  » padamalgam », on y a eu droit, bien sûr : « Il faut éviter tous les amalgames, des quartiers populaires avec une minorité de voyous ».

Ri7lèche Vals Hollande DelanoéFaut-il  donc croire que cette femme musulmane est étiquetée « dangereuse » et classée  parmi les « voyous » par les services de police ?

En tout cas, cher ministre du Culte, si vraiment il s’agit d’une « minorité dangereuse », qu’attends-tu -je ne vouvoie que ceux que je respecte-  pour la mettre hors d’état de nuire ?

Tu t’es félicité que les émeutiers n’aient été que « deux cents » :   espérons que les comptes aient été mieux faits que ceux de  LMPT et qu’il ne faille pas multiplier par 3 ou 4. Mais deux cents décidés à faire fi des lois de la République, à en découdre avec les forces de police, à mettre Trappes à feu et à sang, c’est déjà deux cents de trop !

Quelles mesures as-tu prises pour punir les « 400 personnes » (c’est le chiffre donné par  la presse) qui ont jeté des projectiles,« notamment des parpaings aux arêtes acérées », brûlé des poubelles, détruit des abribus, incendié une vingtaine de voitures, tenté d’étrangler un policier, foncé en voiture sur les forces de l’ordre, effectué des tirs de mortier d’artifice   -ce que tu as qualifié d’ » inacceptable », d’ « intolérable » ?

Six individus ont été interpellés, quatre ont été écroués pour « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, outrages ou jets de projectiles contre les forces de l’ordre », et soumis à une comparution immédiate au tribunal correctionnel de Versailles : deux ont été condamnés à des peines de prison, une de 10 mois ferme avec mandat de dépôt, et une seconde de 6 mois avec sursis.  C’est peu, c’est bien peu si l’on compare avec le Veilleur  Nicolas, condamné à 2 mois fermes, pour n’avoir ni outragé, ni frappé, ni caillassé, ni incendié, ni étranglé… ni enfreint une loi (si ce n’est celle du bon plaisir et de l’arbitraire du Prince, qui n’admet aucune opposition à lui et bafoue la liberté d’opinion et d’expression)

« Ici, aucune culture de l’excuse, aucune excuse vis-à-vis de ceux qui ont commis ces violences », as-tu le culot de dire…  Il y en a au moins 198 qui doivent bien rigoler à Trappes (et pas parmi ceux dont les véhicules ont brûlé )!

Heureusement, tu ajoutes : « Moi, je ne suis pas là pour stigmatiser (le mot est lâché !), je ne suis pas là pour créer des problèmes », et là on comprend mieux ! 

Tu n’es en effet pas là pour créer des problèmes (parce que faire respecter les lois de la République, c’est manifestement  devenu « créer des problèmes »), et tu as trouvé un moyen épatant pour les éviter, une recette qu’on croirait tirée de la boîte à outils magique de M. Bricolage 1er : ça consiste en gros à casser le thermomètre pour éviter la fièvre…

Des ordres auraient été donnés aux policiers de ne plus verbaliser les niqabées et autres « emburqannées « , mais chut ! il ne faut pas le dire… Manque de chance, même un policier peut juger utile de révéler incognito l’information sur le forum d’un quotidien en ligne ! 

Les rodomontades et mensonges auxquels nous a maintenant habitués le ministre du Culte musulman ne changent rien au fait que, dans le match République contre charia qui s’est joué à Trappes, c’est la France qui a été battue à plate couture…

Chantal Macaire

 http://french.ruvr.ru/2013_07_22/Trappes-le-Grozny-Francais-0394/

  1. http://www.youtube.com/watch?v=Rlvm1r0Jjf8   ou

 http://www.dailymotion.com/video/xetaks_road-doc-qui-a-peur-de-l-islam_news#.Ue2bhG3Vdjk

Interview d’Anjem Choudary, à Londres à propos des attentats commis par des      musulmans  : on ne s’en lasse pas !

 http://www.youtube.com/watch?v=sAu_1ps2t9U

 http://assiste.com.free.fr/p/droit/diffamation_discrimination_incitation_a_la_haine_raciale.html

  1. on notera au passage que, si      pour les chrétiens tous les hommes sont « frères », pour les      adorateurs d’Allah, au contraire, il n’est de « frères »  qu’entre musulmans

 5. Gageons que personne ne portera plainte contre elle, et que les associations racistes, Mrap et SOS-Racisme, pourtant si promptes à envoyer les Pierre Cassen, Renaud      Camus, Pascal Hilout etc devant les tribunaux resteront muets !