1

Le 17, avec Génération Identitaire, pour défendre la France face aux islamistes !

Cela bougerait-il dans la mouvance patriote ? En une semaine, trois initiatives sont à l’ordre du jour : le rassemblement de RL-RR, le 10 novembre, devant les locaux de CNews, le rassemblement de la Ligue du Midi, le 11 novembre, à Montpellier, et la manifestation de Génération Identitaire, dans les rues de Paris, le 17 novembre. Pour en savoir davantage sur cette dernière initiative, nous avons posé quelques questions à Clément Martin, un des animateurs du mouvement. 

Riposte Laïque : Avant d’aborder votre manifestation du 17 novembre, pourriez-vous expliquer à nos lecteurs votre parcours politique, vos fonctions à Génération Identitaire, et comment on se retrouve engagé dans l’action ?

Clément Martin : J’ai rejoint Génération Identitaire en 2012, après l’occupation spectaculaire de la mosquée de Poitiers. J’avais la volonté d’agir pour mon pays aujourd’hui menacé de disparition par deux périls majeurs que sont l’immigration et l’islamisation. Le militantisme est utile pour faire bouger les lignes politiques et multiplier les petites victoires plutôt que d’attendre le grand soir. C’est aussi une formidable aventure humaine qui permet d’échapper à une vie morne et aseptisée.

Riposte Laïque : Vous appelez donc à une manifestation, le dimanche 17 novembre, dans les rues de Paris, pour « défendre la France, face aux islamistes ». Pourquoi cette initiative, et l’organisez-vous seuls ?

Clément Martin : La manifestation est organisée par le Collectif contre l’islamisme qui s’était déjà mobilisé contre le concert de Médine au Bataclan. Il regroupe plusieurs associations dont Génération Identitaire, Academia Christiana, Polémia, etc. Cette initiative est avant tout une réaction à l’attentat islamiste de la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts. Cette nouvelle tuerie a révélé l’ampleur de la tumeur islamiste qui se répand au sein même de nos services de sécurité sans que le gouvernement ne prenne les mesures radicales qui s’imposent pour l’endiguer. Il se trouve qu’il y a deux ans, cette même préfecture avait interdit la manifestation contre l’islamisme organisée par Génération Identitaire à l’occasion des deux ans du massacre du Bataclan. L’Etat vient d’ailleurs d’être condamné par la justice administrative pour cette interdiction abusive. Nous avons donc toute légitimité à redescendre dans la rue.

Riposte Laïque : Ne craignez-vous un mauvais coup des autorités, style annulation de dernière minute, ou des agressions de gauchistes ou d’islamistes ?

Clément Martin : Il n’y a aucune raison d’interdire notre rassemblement parfaitement légal. Si on ne peut en écarter l’éventualité, une nouvelle interdiction serait injustifiable juridiquement au regard de la décision du tribunal. Elle serait surtout profondément choquante pour l’opinion publique : les Français devraient se laisser massacrer et en plus se taire ! Quant aux risques que vous évoquez, jusqu’à présent on a surtout vu ces groupes s’attaquer à des individus isolés. Le courage ne fait pas partie de leur ADN. 

Riposte Laïque : Que comptez-vous faire, d’ici le 17 novembre, pour assurer la meilleure participation à votre manifestation ?

Clément Martin : Nous sollicitons tous les médias et organisations amis pour qu’ils relayent nos appels à manifester. Nous pouvons également compter sur un large réseau de soutiens et de sympathisants. J’en profite d’ailleurs pour vous remercier de nous ouvrir vos colonnes. Il est fondamental d’être le plus nombreux possible le 17 novembre pour affirmer notre détermination sans faille face à l’islamisme. Rejoignez l’événement Facebook (https://www.facebook.com/events/404324040247077/) où sont diffusés toutes les informations utiles et partagez-le autour de vous.

Riposte Laïque : Une semaine auparavant, le 10 novembre, des islamistes et des gauchistes manifesteront, eux aussi, dans les rues de Paris, contre ce qu’ils appellent l’islamophobie. Quel est votre regard sur cette initiative, et cette convergence ?

Clément Martin : On observe depuis quelques années une montée en puissance de l’islam politique et une structuration communautaire des musulmans. De plus en plus conquérants, certains n’hésitent plus à s’afficher et à réclamer ouvertement une adaptation de la France aux règles islamiques. Hier, devant une caméra de RT France, un musulman a encore tenté de justifier l’incendie d’un chapiteau à Chanteloup-les-Vignes par l’absence…« de plages islamiques » ! D’autre part, toute une frange de l’extrême-gauche a fait le choix de se soumettre aux nouveaux colons, croyant pouvoir tirer profit de cette alliance alors qu’ils n’en sont que les idiots utiles.

Riposte Laïque : Nos lecteurs connaissent votre situation judiciaire, et les lourdes condamnations qui ont frappé votre mouvement, suite à vos actions de Poitiers et du col de l’Echelle. Sans compter d’autres procès à venir. Comment réagissez-vous face à un tel acharnement du pouvoir et de ses juges ?

Clément Martin : Génération Identitaire subit effectivement un véritable harcèlement judiciaire et politique. En deux ans, nous avons dû faire face à la censure sur les réseaux sociaux, l’interdiction de plusieurs de nos manifestations, la suppression de nos moyens de paiement en ligne ainsi qu’à des peines de prison et d’amende délirantes pour l’action pacifique du Col de l’Echelle. Cela traduit la fébrilité du pouvoir qui cherche à nous empêcher de diffuser nos idées auprès de la jeunesse. Heureusement, cette répression idéologique suscite parallèlement une vague de solidarité et de soutien qui nous conforte dans nos choix. Nous sommes prêts à prendre tous les risques pour sauver notre peuple et notre civilisation.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Clément Martin : Venez le 17 novembre à Paris pour rendre hommage à nos morts et montrer que les Français n’abandonneront jamais la rue aux islamistes et leurs complices. Ni Macron, ni islamisation, remigration pour tous les djihadistes !

Propos recueillis par Pierre Cassen