1

La chute de Macron n’en sera que plus tragique

Dans le passé, j’ai écrit plusieurs articles que vous avez publiés.

https://ripostelaique.com/author/denis-estienne

Aujourd’hui, ma réflexion concerne « Sa Suffisance », j’ai nommé Emmanuel Macron. Je ne suis pas psychologue, encore moins pédopsychiatre, mais nous sommes en droit de nous demander si l’épreuve supportée dans son adolescence n’a pas eu de conséquences sur sa personnalité. Victime d’une femme pédophile qui avait l’âge de sa mère, je pense que cette expérience a participé à sa considération égocentrique et au comportement méprisant qu’il porte à la « plèbe », c’est-à-dire aux Français issus de milieux moins aisés que le sien.

Il aura confondu la démocratie avec une monarchie « de droit divin » dont il serait l’élu. Sa chute n’en sera que plus tragique. Le témoignage de l’Histoire devrait le faire réfléchir.

Une autre réflexion qui n’a aucun écho dans les médias auxquels je me suis adressé : la propagande du gouvernement sur l’écologie qui justifie les taxes sur les carburants. Tout a été dit, sauf… qu’aucun journaliste ne s’est renseigné sur un véhicule dont le moteur à air comprimé a été breveté par un ingénieur français, un Narbonnais du nom de Guy Nègre, aujourd’hui décédé. Ce brevet est exploité par une marque automobile indienne, Tata Motors, qui a mis en circulation et commercialisé un véhicule non polluant, « l’Airpod ». Curieusement, son PDG a été « suicidé » à Bangkok il y a quelques années. Silence radio de nos prétendus ministres de l’Écologie, aucune enquête des journalistes.

Tout cela, chers amis, pour vous dire qu’à soixante-six ans, je pense que le monde politique nous prend de plus en plus pour des cons et reste au service du Capital.

Avec mes salutations les meilleures.

Denis ESTIENNE – Commandant de Police à la retraite.




Mes impôts 2013 ont augmenté de 2.172 euros, merci Hollande !

valls-taubiraJe ne sais si c’est la colère, l’indignation, la révolte qui me fait prendre la plume ce jour.

Sensible à tous les malheurs qui frappent l’humanité dans différentes zones de la planète, vous pourriez penser que cette complainte est dérisoire.

Toutefois à défaut de pouvoir avoir une action sur les terribles évènements qui touchent la Syrie, la bande de Gaza, l’Afghanistan, la Lybie, l’Ukraine et autres territoires en guerre oubliés par les médias en fonction de l’intérêt de l’instant T, je tiens à exprimer ici dans un tsunami verbal et  républicain à ce gouvernement de fantoches, j’ai nommé le gouvernement VALLS et son timonier HOLLANDE, tout le mépris qu’il m’inspire.

Fausse promesses, mensonges, hypocrisie, soumission, lâcheté, sont les mots qui caractérisent ces personnages incompétents à la tête de l’Etat.

Ils vivent grand train, détruisent les bases de l’activité économique, et écrasent les forces vives de la Nation sous le poids des impôts.

Ils se veulent humanistes et déroulent de grands projets d’aide aux plus démunis, j’ai nommé des étrangers réguliers ou irréguliers auxquels on accorde tous les avantages sociaux que les Français de « souche » ont obtenus par le travail et les luttes sociales de leurs anciens et dont ils ne bénéficient plus.

Nous avons semé. Ils récoltent.

Soumis aux revendications de l’Islam par la voix du Qatar, ils se couchent devant le pouvoir de l’argent, devant le profit de leurs honteux privilèges, et laissent s’installer en France un communautarisme qui mènera, nul n’en doute, un jour à un conflit intérieur terrible.

Sanctions allégées pour les délinquants dont 86 % sont de religion musulmane. La Garde des sceaux était indépendantiste dans les années 1980. Elle avait le courage de l’être. Elle a révisé sa stratégie et a décidé depuis de détruire l’Etat français de l’intérieur. L’Etat benêt lui a permis de mettre en place cette œuvre de destruction.  Elle y excelle car dotée d’une grande intelligence.

Je passe sur la catastrophique politique économique de ces élites de salon qui naviguent à vue en prenant des airs inspirés.

J’en viens à ce qui m’a décidé à vous faire partager mon ire.

Le troisième tiers provisionnel reçu ce jour.

Retraité de la Police Judiciaire depuis 2007, ayant risqué tout au long de ma carrière « ma peau » dans l’anti-terrorisme et dans la lutte au plan international contre les trafiquants de drogue de toutes nationalités, j’ai trouvé un emploi dans la société civile (travaux publics) lorsque j’ai été remercié par l’administration.

J’avais des charges familiales que j’assume encore à ce jour et qui permettent à plusieurs membres de ma famille de faire face aux difficultés auxquelles nous sommes tous confrontés.

Pas de patrimoine immobilier, pas d’économies, une retraite, un salaire, une épouse diplômée de la Sorbonne, docteur en Histoire, à qui la France est incapable de trouver un emploi car Madame FILIPETTI préfère l’inculture des zonards à la culture traditionnelle.

Il est vrai que M. PEILLON a révisé l’Histoire de France avec une idéologie qui, je l’espère, l’amènera un jour à rendre des compte à la Nation.

Donc, reçu ce jour le troisième tiers provisionnel  d‘ un impôt sur le revenu évalué en début d’année à 4862,00 €. Deux versements de 1621,00  € déjà payés.

Surprise ! Troisième tiers établi à 3792,00 € payable avant le 15.09.2014, soit un impôt augmenté de 2172,00 € en cours d’année.

Monsieur HOLLANDE, vous prenez les Français pour des vaches à lait.

Honte à vous et à votre équipe de privilégiés, honte à la représentation que vous donnez de la France. Vous aurez marqué votre quinquennat d’une incompétence jamais vue dans l’histoire de la cinquième République.

Vous rêviez d’être Président de la République française. L’Histoire se souviendra de vous.

Denis ESTIENNE

 




Une nouvelle idole, barbue, musulmane, est élevée au rang de meilleur joueur de l’équipe de France !

BenzemaOn nous l’a vendue, on l’a glorifiée, dans tous les journaux, dans tous les médias, cette équipe de France de football qui, au travers de cette coupe du monde, permet d’oublier les problèmes du quotidien et au-delà, les problèmes sérieux qui ébranlent notre planète.

Des joueurs venus d’ailleurs, ces nouveaux français dont les noms n’ont pas de résonnance dans notre Histoire, des « vedettes adulées » par les journalistes, qui ne connaissent pas un seul mot de la Marseillaise, mais qu’en feraient-ils ces mercenaires pour lesquels la nationalité française ne se traduit que par des droits sociaux ?

Je comprends les « mélanges » culturels, cultuels, raciaux (quel mot sensible) lorsque le lien est l’Amour.

J’ai des enfants et des petits-enfants de qui ne sont pas  « Caucasiens » mais qui sont de culture française, la culture que je leur ai donnée par mon sang et par mon Histoire, l’Histoire de mon pays.

Alors, je ne me reconnais pas dans ces mercenaires africains pour lesquels le drapeau ne symbolise rien, je ne me reconnais pas dans ces français de « papier » qui provoquent des dégradations et des troubles à l’ordre public lorsque l’Algérie joue et gagne, je ne me reconnais pas dans ces français « de papier » qui imposent des règles religieuses pour l’abattage du bétail avec la soumission (islam) des politiques qui leur construisent des mosquées.

Je suis en résistance, et j’invite tous les français de « sang » à entrer en résistance. Bientôt, nous vivrons une partition comme l’a vécu le Kosovo, avec des affrontements intérieurs meurtriers.

Une nouvelle idole, barbue, musulmane, est élevée au rang de meilleur joueur de l’équipe de France. Comme il doit en rire, comme il doit mépriser ces français qui en font un symbole alors que son symbole est tout autre.

Sommes-nous trop stupides ? Nos médias sont-ils si corrompus ou si aveugles ?

Notre société vit une crise grave et la diversion ne sera jamais une solution. J’ai honte des acteurs politiques qui nous gouvernent, je les soupçonne de compromission idéologique et mercantile.

Alors que l’Arabie Saoudite et le Qatar sont les bras armés du Djihad, nous leur faisons allégeance.

Français, vous dont les aïeuls ont sacrifié leur vie pour défendre des valeurs de société, de fraternité, de partage, allez-vous laisser piller cet héritage ? Ce gouvernement prostitue la France et nous met en danger en ouvrant ses portes à la barbarie.

Notre avenir et celui de nos enfants est en nos mains. Alors, réagissons !

Denis Estienne




Les dérives totalitaires de ce gouvernement

Plusieurs signaux d’alerte attirent notre attention sur les méthodes, pour le moins contestables, de ce gouvernement depuis qu’il est aux affaires.

Pour le Français que je suis, le « passage en force », sans consultation de la population, d’une réforme sociétale qui permet le mariage pour tous, qui déstructure le concept de famille, qui sournoisement introduit les notions de GPA et de PMA, qui tend à vouloir conditionner nos enfants par une hérétique théorie du genre, qui veut couper les nouvelles générations de notre Histoire, n’est pas une erreur mais une véritable faute idéologique qui ne restera pas sans conséquences pour ceux qui l’ont initiée.

Devant le désaveu populaire, la technique répressive s’est faite jour.

Interpellations illégales de manifestants pacifiques auxquels il était reproché de porter un tee-shirt prônant les liens familiaux, gardes à vue toutes aussi illégales, répressions violentes, alors que dans le même temps une relative passivité était constatée lors d’une manifestation de musulmans devant l’ambassade des Etats-Unis sur les Champs Elysées dont les acteurs voulaient égorger les juifs, lors des exactions du Champ-de-Mars par la racaille des banlieues, lors du vandalisme des émeutes de Nantes par des groupuscules d’extrême-gauche.

Le ton est donné, les choix sont faits. Madame TAUBIRA s’y emploie dans sa gestion de la Justice et des peines.

Notre économie est en péril, le citoyen honnête est accablé d’impôts, les ministres pérorent et ressemblent à une classe de trente-sept incompétents post soixante-huitards dont la parité met l’accent sur cette intelligente notion : la loi du sexe avant celle du talent !

Alors on joue la diversion. Affaire Dieudonné, scandales politiques à trois semaines des élections.

Il n’est pas dans mon propos l’intention de cautionner ou de critiquer les déclarations faites par « Dieudonné » dans ses spectacles, ni sur le fond, ni sur la forme, n’ayant jamais assisté à ses représentations.

Si des faits caractérisés sont établis en regard du code pénal c’est à la Justice de se prononcer lorsqu’elle sera saisie par des plaignants.

Ce qui m’inquiète est l’intervention d’un membre du gouvernement, et du gouvernement tout entier, qui bafoue ainsi la séparation des pouvoirs.

Nous entrons dans l’ère du délit d’opinion et cet épisode lui ouvre toute grande la porte alors que dans le même temps on essaie d’imposer un délit de blasphème à ceux qui s’inquiètent des revendications religieuses de certains musulmans.

La presse subventionnée se montre docile. Elle réagit au doigt et à l’œil aux manœuvres de diversion du gouvernement en assénant à longueur de journées des informations non vérifiées et en propageant des rumeurs. Il est vrai que la niche fiscale réservée aux journalistes mérite une petite entorse à la déontologie.

Affaire BETTENCOURT, affaire COPE, affaire BUISSON, affaire SARKOZY (une de plus devrais-je dire) qui nous apprend que l’ancien président a été mis sur écoutes judiciaires ainsi que son Conseil. Les avocats, de droite comme de gauche apprécieront. Un droit fondamental, celui de la défense, est ainsi piétiné sans états d’âme. Et nous nous permettons de donner des leçons de démocratie à l’étranger.

Monsieur FABIUS peut-être pressenti comme premier ministre ? Qu’il nous parle de son fils, de son appartement à sept millions d’euros, des impôts qu’il ne paie pas.

Qu’il nous parle aussi des amateurs d’art qui sont exonérés de taxe sur les tableaux ou autres objets acquis, au nom de la préservation du patrimoine.

Notre illusoire démocratie souffre déjà d’une représentation d’élus qui ne correspond pas au vote de sa population. Petits arrangements entre amis, inflation de représentants grassement rémunérés qui s’arrogent des retraites confortables, mépris du contribuable, sont les pratiques de ces gens uniquement motivés par le pouvoir et le gain qui y est lié.

Une Maçonnerie, qui à la différence d’autres obédiences, n’est absolument pas dans une démarche métaphysique ni dans une quête spirituelle, mène le bal des mal voyants de la politique, j’ai nommé le Grand Orient. Alors que la Maçonnerie se veut libérée de tout dogme, cette obédience, veut construire une « religion laïque » comme le proclame monsieur PEILLON. Un formatage des esprits dès le plus jeune âge à la gloire du grand timonier capitaine de pédalo comme le surnomme monsieur MELENCHON.

Il y a danger. Danger pour les libertés, danger pour la famille, danger pour la société française.

Il ne nous reste qu’un pouvoir, celui du vote, avant que lui aussi soit remis un jour en question. Alors, Peuple de France, réveille-toi et vote !

Denis Estienne




Taubira, la vieille dame indigne, s’indigne

Les attaques racistes dont a fait l’objet Madame TAUBIRA ne sont pas excusables dans un débat démocratique.

Madame TAUBIRA n’est pas aimée. Un peu facile de mettre en avant son origine ethnique, sa couleur de peau, sa couleur politique pour expliquer ce désamour.

Le garde des Sceaux oublie. Elle oublie ses engagements indépendantistes, ses discours contre le colonialisme, contre ces mauvais blancs, contre la France (consultez les archives de RFO Guyane de 1985 à 1989).

Madame TAUBIRA a renié ses idéaux indépendantistes pour profiter d’une position privilégiée au sein d’un gouvernement socialiste.

Qu’a-t-elle fait ?

Ri7taubira vengeresseImposer le mariage pour tous dans une société qui n’en voulait pas, au nom des droits d’un lobby.

Détricoter les fondements de la famille avec son ami PEILLON qui prône une théorie du genre idéologique, avec son amie députée qui propose une loi donnant les droits identiques, vis-à-vis des enfants, aux nouveaux compagnons des parents divorcés, qu’à ceux de leurs géniteurs.

En fait, diluer les droits de la famille liés au sang afin d’éradiquer l’héritage génétique et éducationnel des familles et renforcer le droit du sol.

Dépénaliser à outrance les actes malveillants qui menacent chaque jour la société française.

Créer un climat d’insécurité pour la population et une impunité pour tous les auteurs de crimes et de délits.

Qu’attendait-elle du peuple français ?

D’être remerciée, alors même qu’elle balaye avec mépris les revendications de ce même peuple ?

Evidemment, l’argument facile est la victimisation par le racisme dont elle serait l’objet.

Madame TAUBIRA, vous seriez caucasienne, asiatique , maghrébine, africaine, vous seriez autant détestée pour votre comportement, vos idées, votre suffisance. Votre parti pris politique n’est pas digne d’un Garde des Sceaux. Vous êtes-vous exprimée lorsque le syndicat de la magistrature a été mis en cause dans « un mur des cons ».

Indigne ! Madame TAUBIRA, vous êtes indigne.

Denis ESTIENNE

61 ans – PERPIGNAN




Bientôt les mariages blancs homos : merci Taubira !

Merci Madame TAUBIRA, avec votre loi la porte de la France est ouverte à une vague d’immigration homosexuelle qui profitera de celle-ci pour trouver un statut légal dans notre pays par des mariages bidons, quelle que soit leur réelle sexualité. Personne n’osera, au risque de se faire traiter d’homophobe, contester les nobles sentiments qui rapprocheront ces hommes venus d’ailleurs de nos fragiles invertis, qui, le cas échéant, accepteront en plus des mâles faveurs de leurs prétendants, quelques espèces sonnantes et trébuchantes. Viendra ensuite la marchandisation des êtres par la location à haut prix du ventre des mères porteuses, puis l’eugénisme par sélection rigoureuse du sperme qui fécondra en fonction de la couleur, de la stature, des critères génétiques.

TAUBIRA la révolutionnaire qui avait la haine de la France a réussi à porter un coup à notre société française. Ce noir dessein avoué à l’époque contre les blancs qui aboutit aujourd’hui doit réjouir son aveugle cynisme, avec l’aide inconsciente d’un benêt dont l’égo depuis le plus jeune âge a été nourri par l’idée d’accession au pouvoir.

On ne renverse pas une civilisation comme celle de la France par une loi scélérate votée par les privilégiés d’un système dépourvus de conscience et aux ordres d’un clan aveuglé par l’idéologie et le dogme.

Qu’ils profitent de cette illusoire victoire car des jours plus douloureux les attendent. On ne piétine pas un peuple sans craindre son courroux.

Denis Estienne




Pourquoi cette différence de traitement entre Imad Ibn Ziaten et d’autres morts pour la France ?

En ce jour commémoratif où il est rendu hommage à l’une des victimes d’un « fou d’allah » qui exprimait tout simplement sa haine irraisonnée pour la France, l’Occident, les Chrétiens, une question se pose. Que vaut cet hommage ? Certes, un militaire a été tué et il est normal que la Nation se recueille sur la mort d’un de ses enfants. Ce qui me gêne, sans faire montre d’un esprit particulièrement « tordu », c’est cette démarche particulière d’un gouvernement dont je doute de la sincérité et pour la démagogie duquel je n’ai par contre aucun questionnement. Cette victime se nomme Imad Ibn Ziaten.

Latifa Ibn Ziaten,  presents France's President Hollande, partially seen, a picture of her son, French paratrooper Imed Iban Ziaten who was killed by Mohamed Merah, after a ceremony commemorating the victims of terrorism in Paris

Qu’en est-il de Mohamed Legouad et d’Abel Chennouf qui furent massacrés, par le même tueur et de la même manière ? Seront-ils traités sur un même pied d’égalité et puis déclarés, eux aussi, « Morts pour la Fance » ?

Les deux policiers tués sur le périphérique au mois de février par des voyous venus « d’ailleurs » n’ont pas eu un tel hommage. Il est vrai qu’ils étaient en service, qu’ils avaient pour fonction de protéger la population, qu’ils étaient honnêtes, chargés de famille, et qu’ils ont des noms venant d’ici.

Cette différence de traitement devient insupportable. Elle alimente un sentiment d’injustice, un sentiment de trahison, nourrit colère et rancoeur. Les responsables devront un jour rendre compte à la Nation de leur bassesse.

Denis ESTIENNE




Hollande-Taubira montrent leur profond mépris pour les Français et la démocratie

« La rigidité toute dogmatique de Monsieur HOLLANDE et de la très républicaine Madame TAUBIRA qui a renié ses idéaux indépendantistes pour manger à la gamelle gouvernementale de la France, montre un profond mépris pour les Français et pour la démocratie.

Pour ce leader de « circonstance », se réfugier derrière le suffrage universel pour justifier la mise en œuvre d’un programme qui, de fait, n’a été validé que par un faible pourcentage des électeurs (les bulletins blancs et les non votants n’étant pas comptabilisés) est un manque de respect aux 49% de votants qui ne partagent pas sa vision politique.

L’erreur, je devrais dire la faute s’il persiste dans son entêtement idéologique, risque d’avoir des conséquences qu’il ne soupçonne pas. La division du peuple français va se radicaliser. On ne touche pas aux fondement d’une société qui s’est bâtie au long des siècles. On ne crache pas sur des valeurs, comme la famille, qui sont le résultat du choix de générations successives.

Personne n’ose aborder les dérives pédophiles qui pourraient exister dans un couple d’hommes homosexuels ayant adopté un petit garçon. L’inceste existe au sein d’un couple hétérosexuel alors même que l’enfant est issu de ce couple. Croit-on réellement que la conscience morale des individus homosexuels est supérieure à celle des hétérosexuels ?

Qui peut décider en lieu en place d’une enfant s’il aura ou non un père et une mère ? Les circonstances de la vie font que des couples se séparent. Les enfants souffrent de cette séparation mais ils connaissent leur filiation et continuent à recevoir et à partager l’amour de leurs parents. L’équilibre d’un individu est construit sur la référence et la complémentarité des sexes, sur la filiation, sur l’histoire de la famille.

Tout dans la démarche idéologique est fait pour supprimer la relation au « sang ». En reconnaissant le droit au « sol » nous avons constaté les dérives qui en résultaient et les problèmes de la société actuelle.

Autre volet de réflexion qui n’est pas abordé : les mariages « blancs » ou « gris ».

« 90′ d’enquête » proposait un reportage sur ces mariages qui permettent à une immigration maghrébine ou sub-saharienne de tenter l’acquisition de la nationalité française par ce biais, en payant, ou en séduisant. Les trois malheureuses femmes qui s’exprimaient ont bien expliqué les manœuvres dont elles ont été victimes. Je ne doute pas que certains individus n’hésiteront pas à revoir leurs « tendances sexuelles » pour pouvoir bénéficier des avantages liés à la carte de séjour ou à l’accès à la nationalité par le mariage.

Enfin, pour parler de la « conception médicalement assistée », sa reconnaissance institutionnelle pourrait conduire à créer des hommes « sur mesure » en fonction d’un tri génétique programmé par les visions délirantes d’un génie du mal. Mais, au fait, cette idée n’avait-elle pas germé dans le cerveau d’un petit homme à moustache ? »

Toujours fidèle lecteur de vos articles, recevez mes encouragements les plus vifs et les plus sincères dans votre démarche…. tant que la censure vous le permettra.

Denis ESTIENNE




Salles de shoot : Le Guen (PS) préfère organiser la toxicomanie qu’éradiquer la drogue

Ainsi, après la dépénalisation, de fait, des délits commis par les « djeunes », les socialistes (par le biais du maire adjoint de Paris : Le Guen) ont découvert la solution pour les héroïnomanes : les salles de « shoot ». Dans les années 1980, dans le cadre professionnel, j’ai découvert cette expérience suisse à Berne, dans un parc où des seringues et des cuillers étaient distribuées par un « travailleur social » à de jeunes toxicos qui, matériel en poche et après avoir acheté leur dose aux revendeurs (africains en grande majorité) qui proposaient la dope à quelques mètres des policiers bernois, allaient se shooter au vu et su de chacun, près d’un arbre ou d’un fourré. J’avais éprouvé une rage à en pleurer devant la connerie du « travailleur social » qui expliquait qu’ils pouvaient s’injecter la mort proprement, sans risque d’attraper une quelconque maladie.

Quel est le devoir d’une société responsable ? Eradiquer le trafic et l’usage de stupéfiants ou organiser la toxicomanie de notre jeunesse, proprement ?

Quelle est la responsabilité pénale des politiques qui encouragent une telle organisation ? L’usage est un délit. Organiser l’usage et fournir les moyens en facilitant l’usage mérite des poursuites pénales. Regrouper les toxicomanes est certes un moyen de les identifier, mais je ne crois pas que ce soit le but recherché. Par contre, cette identification sera faite par les « dealers » qui ne manqueront pas d’encourager les toxicomanes à poursuivre leur destin funeste.

Les socialistes qui revendiquent des idées humanistes prouvent une fois de plus qu’ils sont incapables de résoudre les problèmes de fond et préfèrent laisser le pas à la démagogie et au laxisme. Espèrons que le peuple de France, toutes idées politiques confondues, fera barrage à cette idée irresponsable qui répond en fait à l’incapacité de maîtriser les dérives de notre société.

Denis ESTIENNE