1

M. le Préfet Lambert, vous m’avez insulté, j’attends vos excuses

PierreLambertMonsieur Le Préfet Lambert,

Les propos que vous auriez tenu pour justifier l’interdiction de la manifestation prévue par Riposte Laïque et Résistance Républicaine le 6 Février ont retenu toute mon attention.

Bénévole  dans une association regroupant quelques centaines de membres, nous nous occupons de transmettre quelques valeurs humaines à des jeunes en difficultés sociales et administratives.

Nous sommes en relation directe avec des foyers sociaux éducatifs dépendants de l’Aide Sociale à l’Enfance et de la PJJ.

Quantités de ces jeunes que nous rencontrons sont issus de l’immigration et une partie non négligeable sont des MIE ( Mineurs Isolés Etrangers )

Mes collègues et moi-même nous dépensons sans compter pour ces jeunes, quelles que soient leurs origines et leur couleur de peau.

Nous essayons , avec nos propres moyens, d ‘inculquer à ces jeunes  « MIE »  toutes les valeurs de la France  : Accueil , solidarité , égalité  , fraternité  etc…..

Malheureusement  TOUS  ces jeunes MIE, à un moment ou un autre, sont récupérés par des prédicateurs religieux intégristes et les éducateurs avec qui nous travaillons constatent tout doucement le changement de comportement de ces jeunes vers une radicalisation rampante.

Lorsque vous dite   » l’Europe n’est pas menacée par une islamisation rampante »  c’est votre droit ;  Mais lorsque vous parlez de « thèses racistes » contre ceux qui ne sont pas de votre avis sur ce sujet, et c’est mon cas,  je me permets d’être indigné.

Vos propos sont tout simplement diffamatoires.

Diffamatoire , envers des gens qui comme moi   nous dépensons sans compter mais  qui constatons en direct les méfaits de discours prosélyte.

Des excuses de votre part  seraient les bienvenues.

Etienne Salorge




Le chauffard de Nantes s’appelle Yann Lescouarnec’h, et il avait une crèche dans sa voiture…

cazeneuve-et-le-djihadCazeneuve a raison : il ne faut pas stigmatiser. Le chauffard Nantais de la place Royale se nomme Yann Lescouarnec’h, sa maman est une authentique Bigoudène portant la coiffe de Pont l’Abbé . Dans sa camionnette il y avait une crèche  avec le petit Jésus qu’il allait livrer dans le hall de la mairie, à la demande de J.M. Ayrault. Malheureusement un goéland qui volait au dessus de la place Royale a lâché sur le pare-brise de la camionnette une chiure, et notre pauvre petit Breton aveuglé a malencontreusement heurté la cabane d’un marchand de couscous, et il s’est écrié  » Breizh atao ;;; Breizh atao…  »

Cet acte qui n’est pas délibéré intervient après les discours d’un druide dans la forêt de Broceliande et dans lequel il prônait  ( en parlant de ces salauds de Français ) de les  exterminer tous, en les écrasant avec leurs voitures, à défaut de faire exploser une bombe cachée dans une bourriche d’huîtres de la baie de Douarnenez.

Zemmour est effectivement une infâme saloperie : il est parfaitement dégueulasse de vouloir rapatrier tous les bretons indépendantistes sur l’île de Sein .

Vive la France, vive la république, aux larmes citoyens.

Etienne Salorge

TCHODesequlibreVoiture




Saint-Herblain : chaque vendredi, les prieurs musulmans et leurs 400 voitures bloquent 30 entreprises

Comment une municipalité de gauche favorise la préférence religieuse au détriment des entreprises et de l’emploi…

Nous sommes dans une zone d’activité économique (zone industrielle) de la région Nantaise (vous savez, cette ville dont le maire est devenu Premier Ministre) à Saint Herblain.

Cette zone d’activité économique  (le terme « économique  » est mentionné 3 fois sur le PLU de cette zone) est composée d’une rue principale et d’une impasse, et compte à l’heure actuelle une trentaine d’entreprises (PME et TPE). Créée vers les années 80, les entreprises la composant vivaient et se développaient normalement. Chacun respectant les règles de bon voisinage  ainsi que celles qui sont imposées par le Plan Local d’Urbanisme : Zone réservée aux activités économiques, parkings privés des entreprises permettant d’y stationner les véhicules des membres du personnel, rues et voies d’accès larges et dépourvues d’entraves pour permettre la circulation et les manoeuvres de gros-porteurs, etc…

Puis vint un jour où un bâtiment situé dans l’impasse a été vendu à une association culturelle et religieuse…

La municipalité n’a évidemment rien trouvé à redire sur cette nouvelle activité non conforme avec le PLU , mais depuis a accepté un permis de construire qui double la capacité d’accueil de ce centre religieux : de 800 fidèles, la capacité passe à 1650 fidèles.

La municipalité dans sa grande bonté a suggéré aux responsables religieux de faire stationner les véhicules des fidèles sur le parking public tout proche d’une salle de sport.

Rien n’y fait.

Tous les vendredis la rue principale de cette zone, ainsi que les parkings privés des entreprises  sont envahis par les véhicules des fidèles. Et malheur à l’industriel qui s’y oppose, il se  fait remettre prestement en place. Les noms d’oiseaux (exotiques) fusent allègrement. Le vendredi, toute activité des entreprises doit se caler sur les heures de prières.

Pas moins de 400 voitures stationnent et manoeuvrent sans aucun respect pour la bonne marche des entreprises : parkings privés squattés, accès aux quais des entreprises bloqués, impossibilités pour des semi remorques d’avoir accès à cette zone etc.

Devant les plaintes des industriels, la municipalité ainsi que Nantes Métropole (organisme créé par son ancien maire) qui gère la circulation dans cette zone ont décidé sans aucune  concertation avec les entreprises  et sous le prétexte fallacieux d’une carence de stationnement de créer et matérialiser dans la rue principale quelques places de stationnement, qui plus est en quinconce, et de faire interdire et  verbaliser tout stationnement « illicite » (bizarre car avant  l’implantation de ce centre culturel, il n’y avait aucune carence de  stationnement ni de circulation)

Conséquence de ces nouvelles règles : grandes difficultés pour les semi remorques à manoeuvrer dans cette zone à cause de ces places de stationnement en épi, et verbalisation des industriels  par les services de la police municipale pour de soi-disant stationnements illicites tout le reste de la semaine ; et, bien entendu, aucune amélioration du stationnement et de la circulation le vendredi…

Devant tant d’incohérence certains industriels se sont plaints auprès de la mairie  et les réponses sont tout simplement ubuesques :

 » Les entreprises doivent s’adapter aux nécessités de cette nouvelle activité (le centre religieux) ».    

« La ville bouge, la ville évolue »   

« La ville ne cédera jamais sur les améliorations qu’elle entend mener « 

En conclusion : sans parler de l’impact sur leur  chiffre d’affaire, cette zone risque fort de se transformer en friche industrielle car les entreprises  qui le peuvent  ne renouvelleront pas leurs baux avec les propriétaires des bâtiments et iront s’installer ailleurs.

Un bel exemple de préférence communautaire au détriment des entreprises et de l’emploi.

Etienne Salorge

Pour contacter le maire :

M. Charles Gautier (PS)

2, rue de l’Hôtel-de-Ville
 – BP 50167
 – 44802 Saint-Herblain cedex

Secrétariat du maire : 02 28 25 20 69

e-mail : http://www.saint-herblain.fr/index.php?id=97