1

Tant que le voile islamique ne sera pas interdit en France…

Énième offensive du voile, footballeuses qui exigent de porter le voile lors des matchs de foot, le Conseil de l’Europe avec son affiche « l’avenir est entre vos mains », avec une femme portant un voile noir en dessous et fleuri au-dessus, cela c’est en ce moment mais avant, le port de signes religieux des accompagnatrices scolaires, le voilement des filles mineures, le voile et les candidates aux élections, le burkini dans les piscines, le voile dans les entreprises privées, dans les hôtels, chez les restaurateurs, les auto-écoles et les gîtes… et dans l’espace public !

À quoi sert-il de vociférer puisqu’en France le voile n’est pas interdit ?
Dès la première loi sur le port du voile en 2004, il était évident qu’une brèche était ouverte et les propagateurs de l’islam l’ont bien compris. J’en ai fait les frais en 2006 avec la plainte d’Horia Démiati et ma condamnation en 2007 et 2008 et d’autres après moi.

Depuis 1989, ces débats sur le voile réapparaissent sans cesse et sans fin !
La loi, le droit, la loi, le droit , la loi, le droit…
On (la bien-pensance) nous brandit la loi, le droit et en face ces femmes brandissent leurs voiles ; il faut bien en fin de compte qu’une des deux parties gagne et ce n’est pas la nôtre visiblement. Nos mœurs, nos traditions piétinées sans aucune honte par les complices de l’islam, les médias, la gauche, les féministes et bien d’autres.
On (la bien-pensance XXL) en est encore à discuter sur la comparaison du port du voile des bonnes sœurs et les voilées. Mais non d’une pipe, quand j’ai dit au tribunal, sur une question posée par l’avocat Welzer qui me demandait si je voulais interdire le voile desdites bonnes sœurs, j’ai répondu que pour elles c’était un « métier », seul terme qui m’est venu en cet instant précis dans le tribunal ; rigolade des avocats de la partie civile. Parce qu’en France, nous sommes incapables de faire la différence entre une personne qui voue sa vie à un Dieu (curés, bonnes sœurs, rabbins, imams) et les adeptes de ces religions ?

Je suis sans doute trop vieille pour comprendre ce qui suit, sondage mars 2021,
quelques semaines après l’assassinat du professeur Samuel Paty, selon un sondage IFOP :
52 % des lycéens interrogés se disent favorables au port de signes religieux ostensibles (croix, voile, kippa, turban…) par les élèves dans les lycées publics ;
57 % sont d’accord avec le port de signes religieux par des parents d’élèves lors de sorties scolaires ;
52 % des lycéens ne sont pas favorables au droit de « critiquer, même de manière outrageante, une croyance, un symbole ou un dogme religieux en France – une proportion qui monte à 78 % chez les sondés musulmans ;
43 % pensent que les lois de 2004 contre les signes religieux à l’école et de 2010 prohibent le voile intégral dans l’espace public sont « discriminatoires ».
Source: https://www.bfmtv.com/societe/la-majorite-des-lyceens-sont-favorables-aux-signes-
religieux-a-l-ecole-selon-un-sondage_AN-202103030218.html

Sondage novembre 2020

57 % des jeunes musulmans considèrent que la charia est plus importante que la loi de la République ;
75 % des Français se définissant comme musulmans se déclarent favorables « au port de signes religieux ostensibles »
Source : https://www.lepoint.fr/politique/pour-57-des-jeunes-musulmans-la-charia-plus-importante-que-la-republique-05-11-2020-2399511_20.php
« Le port du voile dans l’espace public n’est pas l’affaire de l’État ». Jeudi 24 octobre 2019, Emmanuel Macron. Mais de qui alors ?

Si le garant de nos traditions, de nos origines, de nos mœurs, déclare ne pas être concerné par la
question, ce n’est plus une brèche, c’est un gouffre qui s’installe.
Une loi peut se critiquer, une loi n’est pas figée dans du marbre, elle peut être revue, changée mais surtout améliorée pour le bien commun et non pour une seule partie.
Contraire à notre Constitution, complétons-la.

Ces jeunes seront les adultes de demain, comme je l’ai dit déjà en 2011 ici-même concernant les petites
filles voilées dans les écoles musulmanes et dans la rue : « la loi de mars 2004 avait pour objectif la protection des mineures. Il avait été considéré que le port de signes religieux, particulièrement le voile, risquait d’influencer des cerveaux non matures et ne pas laisser le libre choix aux fillettes ou aux jeunes filles de le porter ou non. Les écoles privées ont été exclues de ce dispositif… Ces petites filles seront les femmes et les mères de demain. Comment pourront-elles, devenues adultes, retirer leurs voiles après plusieurs années d’une éducation religieuse stricte basée sur le Coran ? ».

Notre devenir ne tient plus qu’à un fil…

Fanny IDOUX ex-TRUCHELUT




L’islam n’attaque pas la République, il agresse la France, M. Darmanin !

Chirac, Sarkozy, Hollande… Tous les Présidents ont voulu réorganiser l’islam : tous ont échoué. Macron ne fera pas mieux.

La loi sur le séparatisme dont l’intitulé s’est transformé en la loi « confortant les principes de la République » ne changera rien. D’ailleurs, pourquoi parler de République quand ce mot peut être compris de différentes façons, comme le terme laïcité, d’ailleurs.

La république n’est qu’un régime politique. Ce n’est donc pas la République qui est attaquée, n’en déplaise à M. Darmanin qui s’est écrié à l’Assemblée : « La République est attaquée, c’est normal qu’elle se défende ». Non Monsieur, c’est la France qui est attaquée. Ce sont nos us et coutumes ainsi que notre mode de vie qui sont attaqués, alors qu’ils devraient être rappelés et confortés. Les pratiques vestimentaires, alimentaires, rituelles, ne peuvent que séparer du reste de la population française tant elles sont à l’inverse de nos valeurs.

D’ailleurs, pour être naturalisé, la loi est claire :

« Nul ne peut être naturalisé s’il ne justifie de son assimilation à la communauté française », (Article 21-24 du Code Civil) notamment par une connaissance suffisante, selon sa condition, de la langue, de l’histoire, de la culture et de la société française.

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006419881/2006-07-25

Pourquoi est-il si odieux de parler d’assimilation aujourd’hui ?

Un, parce que c’est devenu impossible aujourd’hui, tant les immigrés de confession musulmane sont nombreux (à quand des statistiques ?). Pour qu’ils s’assimilent, il faudrait que ces immigrés et leurs descendants consentent à se libérer de leur ancienne culture et renoncent à leurs particularismes, ce qu’ils ne veulent surtout pas. Ils seront donc de fait inassimilables. C’est ce que pense Michèle Tribalat dans son livre « Assimilation. La fin du modèle français ».

https://collectiflieuxcommuns.fr/842-assimilation-la-fin-du-modele.

Deux, parce que la politique migratoire de la France est désormais décidée par l’Union européenne, laquelle pèse et continuera de peser en faveur de l’immigration.

Selon un sondage du 1er septembre 2020,

– 82 % des Français souhaiteraient que les règles de naturalisation soient plus contraignantes ;

– 75 % des Français répondent « non » à la question « Diriez-vous que les personnes issues de l’immigration sont aujourd’hui bien intégrées dans la société française ? ;

– 66 % des Français considèrent que « de façon générale, les immigrés ne font pas d’efforts pour s’intégrer ». Source :

https://observatoire-immigration.fr/lopinion-des-francais-sur-limmigration/

Dans ce projet de loi, l’amendement sur la question du voile islamique porté par les petites filles a été rejeté.

Pour être claire, je suis opposée au voile islamique, signe d’appartenance à une religion, mais aussi étendard d’un islam radical. Cependant, afin de garder l’espace public neutre, il me semble opportun que tous les signes d’appartenance aux religions soient interdits. Est-ce que retirer un vêtement empêcherait la foi ?

Quand je croise une femme dans la rue, je ne veux pas savoir quelle est sa religion, je veux croiser une femme tout simplement. Si elle est voilée, je sais qu’elle est musulmane.

Le port du voile est interdit dans les écoles publiques, primaires, collèges et lycées au motif que les fillettes mineures ne sont pas en capacité de décider par elles-mêmes. Malheureusement, pour les petites filles musulmanes, complètement abandonnées, cette protection ne les concerne pas puisque les musulmans ont obtenu des dérogations pour les écoles privées, écoles qui se répandent partout sur le territoire.

En 2017, sur le site Bilal.muezzin, on peut lire : « En France depuis une dizaine d’années, l’enseignement musulman émerge. Les projets d’écoles privées se multiplient. Actuellement, on compte quelques 120 écoles et projets d’écoles privées (de la maternelle au lycée) contre un seul établissement de ce type en l’an 2000. »

(https://www.desdomesetdesminarets.fr/2017/06/05/100-ecoles-et-projets-decoles-privees-musulmanes-en-france-la-liste-complete/).

Cet endoctrinement, dès la plus petite enfance, devrait-être considéré comme une maltraitance pouvant porter une atteinte grave à l’intégrité psychique. Elles n’ont pas choisi de se voiler, on les a voilées. Ces petites filles seront les mères de demain, c’est par elles que la pratique de l’islam se transmet au quotidien ; de fait, il y aura de plus en plus de petites voilées par la force et l’autorité parentale.

Pour Condorcet, l’enseignement religieux et l’exercice du culte (catholique à l’époque) relèvent uniquement de la sphère privée. À l’Assemblée nationale, les 20 et 21 avril 1792, Condorcet a tenté de défendre cette position.

https://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/histoire/grands-discours-parlementaires/condorcet-20-et-21-avril-1792

Les bonnes lois, disait Platon, sont celles que les citoyens aiment plus que la vie. Et Condorcet d’ajouter : « en effet, comment les lois seraient-elles bonnes, si, pour les faire exécuter, il fallait employer une force étrangère à celle du peuple. »

En appliquant cette recommandation, 228 années après, bien des débats, bien des dérives sur les demandes communautaires n’auraient pas eu lieu.

Autre dérogation tout aussi scandaleuse :

La consommation de nourriture halal est l’une des pratiques les plus pratiquées chez les musulmans de France :

  • 70 % des musulmans déclarent « toujours » acheter de la viande halal,
  • 22 % en achètent « parfois » et seulement
  • 6 % « jamais ».

Rapport Institut Montaigne de septembre 2016.

https://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/publications/rapport-un-islam-francais-est_-possible.pdf#page=14

Tout cela au mépris du bien-être animal.

240 abattoirs de boucherie sont agréés par les services du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Parmi eux, 149 (soit 62 %) ont obtenu une dérogation pour pratiquer un abattage sans étourdissement sur au moins une espèce, afin de répondre aux demandes de viandes halal ou casher.

Source OABA : https://oaba.fr/boycotter-abattage-sans-etourdissement/

Une partie de ces viandes se retrouve sur le circuit « conventionnel » sans aucune mention du mode d’abattage. Je mange halal ou casher sans, ni le vouloir, ni le savoir.

Le 6 septembre 2010, Brice Hortefeux déclarait : « Aujourd’hui, alors qu’un vote au Parlement européen pourrait imposer un étiquetage discriminant pour l’abattage rituel, nous restons particulièrement vigilants. Vous pouvez compter sur ma mobilisation et celle des députés français au Parlement européen pour que le projet n’aboutisse pas ». Il a réussi !

Deux motifs ont été mis en avant : la peur que des consommateurs se détournent des viandes provenant d’animaux non étourdis (qui serait évidemment mon cas) et par un intérêt économique… La filière a en effet développé d’elle-même l’abattage rituel, constatant que celui-ci était plus simple en supprimant l’étape d’étourdissement et donc moins onéreux que l’abattage traditionnel. Elle a ainsi profité de la dérogation exceptionnelle qui autorise l’abattage sans étourdissement pour les juifs et musulmans pour étendre l’utilisation de cette dérogation à une plus grande échelle.

Alors, plutôt que d’imaginer de nouvelles contorsions pour légitimer les religions qui refuseraient de se conformer aux lois, il est plus que temps de mettre un coup d’arrêt aux concessions/dérogations faites aux pratiquants de toutes les religions.

L’État renie sa souveraineté en s’avérant incapable, sur le plan de l’autorité, d’assumer son rôle. Il s’est caché derrière un « dialogue inter-religieux » dans lequel il s’embourbe un peu plus chaque jour.

 

Dans le guide pratique du fait religieux dans les entreprises privées réalisé par le ministère du Travail en janvier 2017, il est fait mention du prosélytisme.

(https://travailemploi.gouv.fr/IMG/pdf/guide_candidats_salaries_majfevrier2018valide.pdf

À la question 19 : mon employeur peut-il m’interdire de discuter de religion dans l’entreprise ? Réponse : non.

À la question 20 : mon employeur peut-il m’interdire, dans l’entreprise, de faire du prosélytisme ? Peut-il me sanctionner ? Réponse : le prosélytisme, entendu comme le zèle ardent pour recruter des adeptes, pour tenter d’imposer ses convictions, notamment, religieuses à d’autres salariés, est interdit dans l’entreprise. Il constitue un abus de la liberté d’expression dont jouit le salarié. Il peut donc être constitutif d’une faute pouvant justifier une sanction disciplinaire.

Il est dans la nature de l’islam d’être prosélyte et conquérant, c’est dans le Coran.

La religion, c’est comme la politique. Dès qu’on en parle, c’est bien pour convaincre son interlocuteur de changer d’opinion donc à venir dans son camp. C’est donc bien du prosélytisme. Ah, la sémantique !

Fanny Idoux, ex-Truchelut




Les propos de Macron préparent la prolifération des voiles dans nos rues

Encore une fois, je n’ai pas réagi à chaud au discours de Macron. D’abord, parce que je n’ai pas regardé, impossible pour moi, je ne supporte plus sa tête, son air suffisant et son sourire de prédateur. Et puis il faut du temps pour répertorier les informations ci-dessous, trouver les sources, etc.

Donc, discours aux Mureaux dans les Yvelines, département doté de 203 lieux de culte (mosquées, salles de prière, associations cultuelles, associations culturelles, lieux de culte, lieux de recueillement, centres cultuels, écoles coraniques, centres éducatifs, instituts et associations islamiques – source : Grégory Roose), dont 74 mosquées (source : trouve ta mosquée) et 2 écoles musulmanes (source : dômes et minarets).

Mais là n’est pas le sujet !

Les Mureaux, charmante petite bourgade dotée de 6 mosquées (1 seule église), 1 école musulmane.

Population étrangère 8 287 habitants soit 25,3 % de la population. (définition des étrangers selon l’Insee : Un étranger est une personne qui réside en France mais qui ne possède pas la nationalité française).

S’ajoute :

population immigrée : 10 643 habitants soit 32,5 % de la population. (Définition des immigrés selon l’Insee : Un immigré est une personne née à l’étranger, dont la nationalité d’origine est étrangère, et qui vit en France. Parmi les immigrés sont donc comptabilisés les étrangers et les personnes ayant acquis la nationalité française au cours de leur vie.

Subtile, la différence !

Population totale 32 792 habitants, 18 930 immigrés ou étrangers : 57.7 % de la population.

Source sur l’année 2017: http://www.linternaute.com/ville/les-mureaux/ville-78440/demographie

Détail :

Centre islamique Tariq Ibn Ziyad

23 Rue Gambetta – 78130 LES MUREAUX

Mosquée
41, rue des Petits Macheris – 78130 LES MUREAUX

Salle de prière Foyer

45 Rue du 19 Mars – 78130 LES MUREAUX

Mosquée Les Mureaux

8 Allée Frédéric Chopin – 78130 LES MUREAUX

Mosquée Essalam
51 rue Gabriel Vilain 78130 Les Mureaux
Mosquée Al-Fath
Rue Louis Blériot – 78130 LES MUREAUX

Partout des cours d’arabe, de coran et de culture islamique sont proposés.

École graine du savoir – 23 rue Gambetta – 78130 Les Mureaux

De la grande section de maternelle au CM2.

Mais ce n’est pas toujours pas le sujet, je m’égare !

 Dans son discours, Macron fait la différence entre une femme qui porte le voile librement consenti et la même femme qui met le voile en référence à un projet politique :

« Il y a la jeune fille ou la femme libre, qui est citoyenne, pleinement, et qui décide de porter le voile, librement. Mais à côté de ça, il peut y avoir la même jeune fille, ou presque, qui met le voile parce que c’est un projet, parce qu’elle le fait en référence à une conviction, à un projet politique (…) c’est ça qui nous pose problème », « La difficulté, c’est que je ne peux pas m’attacher à ça par une loi qui toucherait les deux (jeunes femmes), a-t-il estimé, parce que ce serait injuste. » « La seconde femme (…) il faut essayer d’aller la récupérer par tout le reste et lui interdire ce qui est manifestement incompatible avec nos règles« , a-t-il conclu.

Comment ferez-vous le tri ? Croyez-vous que ces femmes vont venir s’inscrire sur des listes ? La majorité d’entre elles le portent pour détruire notre nation. Vous prenez donc ce risque, ne pas nous protéger ?

Mais aussi :

« parce que le principe de l’école, c’est de forger des consciences libres, donc ni les enseignants, ni les enfants, ça veut dire aucun signe ostentatoire qui renvoie au religieux ».

Que faites-vous des petites voilées dans les écoles coraniques ?

Depuis ce discours, dont ce passage sur le voile, je n’ai plus aucun espoir de le voir disparaître de l’espace public. Personne ne s’y attellera, peu importe le pourquoi du comment, au nom de la liberté, de la laïcité, peu importe. Le voile et là, il y restera et il progressera et avec lui la religion musulmane, rouleau compresseur qui avance et écrase tout sur son passage, inexorablement.

Je vous invite à lire ce qui est la réalité aujourd’hui, cet article a été écrit en mai 2018. Nous y sommes.

*****************

« La France de l’après-Trente Glorieuses croyait que ses immigrés n’étaient que de passage : elle découvre progressivement qu’ils se sont installés et qu’ils ont eu des enfants, nés français, de surcroît, par la grâce du droit du sol et du regroupement familial. »….

L’islam passe du statut de religion étrangère à religion française. Ce passage ne s’est pas fait et ne se fera pas sans douleur. D’une certaine manière, cette scénarisation convulsive de trente années autour du voile a bien accéléré la banalisation de l’islam à travers l’une de ses manifestations les plus visibles….

Mener une campagne médiatique de dénigrement national et d’ostracisation à l’encontre du voile pour en provoquer le rejet systématique auprès des Français nécessite des moyens, des investissements matériels, psychologiques, politiques. Autant de ressources qu’il faut remobiliser à chaque nouvelle génération… Ce dispositif est ruineux et finit par son usage excessif par s’user et par épuiser ses effets…..

L’insertion sociale des femmes françaises de confession musulmane et voilée ne s’est jamais interrompu. Bien au contraire. Nous constatons une progression symbolique continue dans le passage de jeunes collégiennes (Creil), à des lycéennes (Aubervilliers) jusqu’à la figure d’une universitaire et représentante syndicale (Maryam Pougetoux)…

Par ces débats, ces fausses polémiques et ces attaques permanentes contre le voile, l’opinion publique française acte donc le nouveau visage de la France du IIIe millénaire, une France dont la seconde religion est l’islam, et peut-être même demain la première religion. Il s’agit bien d’envisager la portée de ce changement civilisationnel qui appelle à une réflexion profonde sur le rapport à la Nation qui puisse assurer la transition d’une Nation actuellement perçue comme projet politique portés par ses citoyens à une Nation envisagée comme héritage pour les générations actuelles (déjà) mais plus encore pour les futures générations. »

Source, article à lire en entier: https://www.mizane.info/la-france-et-le-voile-trois-decennies-de-dissensions/

Fouad Bahri, journaliste, écrivain et rédacteur en chef de Mizane.info.

Je crains fort qu’il n’ait raison. Nos descendants nous haïront d’avoir laissé faire.

Fanny Idoux ex-Truchelut




La voilée de l’Unef préfère les lois de l’islam à celles de la France

Comme beaucoup d’entre-vous, j’ai entendu et vu les réactions à propos de la présence d’une femme voilée à l’assemblée Nationale. Elle était auditionnée comme d’autres représentants de syndicats étudiants dans le cadre de la nouvelle commission d’enquête « pour mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse », créée à l’initiative de la communiste Marie-George Buffet (Seine-Saint-Denis) qui en est la rapporteure.

https://www.youtube.com/watch?v=VrkF50Ye86U

Ce qui m’interpelle dans cette vidéo, c’est la réponse circonstanciée de Sandrine Mörch, député LREM. Visiblement, elle savait ce que la présence de cette femme allait provoquer. Sa réponse était prête, d’ailleurs Marie-George Buffet assise à sa droite opine du chef. Est-ce un acte prémédité ? Je pense que oui.

Maryam Pougetoux, Sandrine Mörch, Buffet et autres idiotes utiles, boostées sans doute par le sondage IFOP du 2 septembre : 74% des Français musulmans de moins de 25 ans affirment mettre l’islam avant la République, souhaitent voir plus de voiles. Maryam Pougetoux a récemment participé à une conférence de presse en faveur du vote à 16 ans, . Elle pense que « les jeunes n’attendent que ça, qu’on leur donne la parole. Ils descendent dans la rue, se mobilisent, mais sont écartés du débat. »

https://www.ouest-france.fr/elections/droit-de-vote-des-16-ans-plusieurs-deputeslancent-une-petition-6969689

Maryam Pougetoux est une militante islamiste, qui se dit citoyenne française » qui porte son voile « par choix, par conviction religieuse, mais dans le respect de la loi». le propre de l’islamisme politique est d’exercer une influence sur le débat public par tous les moyens, elle n’ignore pas que le hijab a une signification politique, elle sait pertinemment qu’elle va déclencher un énième débat sur le voile. Elle sait surtoutqu’à chaque fois que l’on parle du voile, c’est une victoire pour l’islam.

La provocation est leur arme, nos faiblesses, leurs cibles. Le prosélytisme religieux doit cesser. Le renforcement de la loi de 1905 devient une
nécessité toujours plus urgente.

Fanny Idoux, ex-Truchelut




11 juillet : nous célébrerons le centenaire de la mort de l’impératrice Eugénie

Ras le bol des mauvaises nouvelles.

https://www.facebook.com/events/570048757269615/

À l’heure où nos statues sont taguées, vandalisées, toutes les actions des bénévoles qui aiment l’histoire devraient être mises en avant en attendant que nos politiques aient assez de courage pour faire de même.

Le 11 juillet 1920, Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, dernière impératrice des Français, meurt à Madrid à l’âge de 94 ans.

En ce 11 juillet 2020, nous célébrerons le centenaire de sa mort au château de Livet à Beaufai.

Olivier Ledanois et Eric Van Den Berghe, propriétaires, nous accueille pour cette occasion. Ils ont racheté le château en décembre 2014 et l’ont métamorphosé. Le résultat est remarquable.

Le château fut construit pour Olga de Pitray, fille de la comtesse de Ségur. Sa sœur Nathalie de Ségur épouse de Paul d’Ayguevives de Malaret fut une des dames d’honneur de l’impératrice Eugénie.

Programme :
14 h – conférence, Eugénie de Montijo, dernière impératrice des Français par Fanny Idoux.
Exposition, mise en scène, photos
16 h 30 – danse du Second Empire avec De crinolines en cotillons
18 h – apéritif organisé par les propriétaires du château – payant, 15 €, les bénéfices iront à la restauration du château
Réservation obligatoire***
19 h 30 – pique-nique dans le parc.

Dress code pour les costumés :
– crinolines pour les dames, robe de jour pour l’après-midi, robe de bal en soirée.
– fracs pour les messieurs.

S’il pleut, la manifestation sera reportée.

Réservation auprès de Fanny Idoux :

fanny.idoux@gmail.com

Fanny Idoux

http://au-temps-du-second-empire.com/




Rokhaya Diallo : après le masque, vive le voile et la burqa !

Je m’y attendais, à celle-là !
Le port du masque obligatoire dans l’espace public « soulève d’importantes questions sur son interdiction du voile intégral musulman », Rokhaya Diallo.
Elle poursuit : « si une femme musulmane observatrice voulait monter dans le métro parisien, elle serait tenue de retirer sa burqa et de la remplacer par un masque » ».
Ah bon ? La question ne se pose pourtant pas, puisque le voile intégral est interdit, mais plus c’est gros, plus ça passe, c’est bien connu !
Et de conclure : « Maintenant que le Covid-19 a démontré que l’on peut en effet participer à la vie publique et rester « français » sans montrer son visage ni embrasser des connaissances, la nation pourrait bien repenser la façon dont elle traite les musulmans ».

De là à dire que le port du niqab ou de la burqa serait une pratique citoyenne favorisant le vivre-ensemble, il n’y a qu’un petit pas… que les féministes pro-voile ne manquent pas de mettre en avant. Il faut quand même avoir le cerveau tordu pour penser le bien-fondé qu’une burqa, portée pour des raisons religieuses et un masque sanitaire porté par tous, pour le bien de tous, serait la même chose !

Mais quand les juriste s’en mêlent :
« Il existe un texte (loi du 11 octobre 2010 ) qui interdit le fait de se masquer le visage pour des motifs hypocrites puisque c’était pour lutter contre le voile islamique et que ça n’a jamais été concrètement écrit dans la loi. Et aujourd’hui on nous impose de nous masquer le visage, alors que c’est interdit. » (l’avocat Louis le Foyer de Costil).

https://www.huffingtonpost.fr/entry/deconfinement-le-port-du-masque-est-il-compatible-avec-laloi-
anti-burqa_fr_5ebbcc33c5b6917714d6ca18

Il poursuit :
« En 2010, l’intérêt général était de dévoiler son visage. Et là, c’est l’inverse ? Ce qui serait contraire à l’intérêt général serait de ne pas se masquer ? », s’interroge l’avocat pour montrer « les injonctions contradictoires à moins de dix ans d’écart. »

Comment ne pas se trouver face à cette situation tant il faut couper les cheveux en mille pour ne pas froisser le traitement que l’État français fait à ces pauvres musulmanes, comme le dit Rokhaya Diallo.

Il serait préférable que nos dirigeants aient plus de « cou……… » courage, pour se débarrasser des niqabs et des burkas en tous genres. La liberté de conscience ou de religion a ses limites, mais la connerie pas, visiblement !

Fanny Idoux, ex-Truchelut




Joffrin, je ne supporte plus votre discours sur les « pauvres » des banlieues !

Laurent Joffrin, j’ai regardé l’heure des pros ce jour 27 mars, je ne vous supporte plus, je ne supporte plus votre suffisance et votre mépris du peuple français de souche. La pauvreté n’est pas une excuse ! Les banlieues, ces territoires perdus de la République, où le communautarisme est volontaire pour mieux imposer leur mode de vie contraire au mien.

Marre de vous entendre dire, que « les pauvres » ne peuvent supporter le confinement, parce qu’ils sont « pauvres ».
Marre de vous entendre dire que « ces pauvres » ne peuvent supporter d’être dans de trop petits appartements dans les banlieues,
Marre de voir que « ces pauvres » vont arriver en masse dans les hôpitaux, parce qu’ils refusent de se confiner comme tous les Français le font. Ca suffit !

J’ai vécu jusqu’à 17 ans dans la pauvreté :
Un père ouvrier en usine, une mère qui s’occupe de son foyer et de ses 3 enfants,
Une rue ouvrière de 50 mètres environ (rue St Pierre à Liverdun) où vivaient une dizaine de familles et 70 à 80 gamins de tous âges,
Pas de salle de bains, nous n’étions pas sales pour autant,
Des familles nombreuses, jusqu’à 13 enfants, qui vivaient dans des appartements bien plus petits que « ces pauvres « possèdent aujourd’hui,
La seule pièce chauffée était la cuisine, pièce où tout le monde était confiné en hiver pour avoir chaud, les carreaux des chambres gelés à l’intérieur, nous prenions une brique chauffée dans la cuisinière à charbon pour chauffer nos lits.
Pas de télévision, les supermarchés n’existaient pas, on allait à la petite épicerie de la rue, et pour moi, un père qui tombe malade en 1969, qui ne peut plus travailler et qui perçoit la moitié de son salaire, des demi-journées comme cela s’appelait car la protection sociale n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui,
Pas de RSA, d’APL et autres aides en tout genre que « ces pauvres « perçoivent aujourd’hui et qui n’existaient pas à l’époque.

Cependant, aucun des gamins de la rue n’a été délinquant, nous n’avons pas brûlé de voitures (on n’en avait pas), nous n’avons rien détérioré, rien volé. La réussite sociale des uns et des autres n’aura pas été la même pour tous, mais nous n’avons pas oublié d’où nous venons.

Moi, en retraite, je viens de recevoir hier 26 mars, jour de mon anniversaire, de Klésia, caisse de retraite, que mes cotisations sociales augmentent en 2020 avec une rétroactivité depuis janvier, bilan : – 48,60 € (16,20 € par mois). Je m’appauvris, et je sais qu’avec cette crise, je m’appauvrirai davantage car l’argent, ils vont le prendre chez les Français de souche, car personne n’aura le courage de réduire les aides que les habitants des banlieues perçoivent.

16 € par mois, je prends la moitié des retraités, 7 millions, total cent douze million d’€ par mois (112 000 000), par an : un milliard trois cent quarante-quatre millions d’€ (1 344 000 000).

Laurent Joffrin, Arrêtez de me soûler avec vos banlieues, ils vivent mieux que j’ai vécu hier et mieux que je vivrai demain.

Fanny Idoux, ex-Truchelut




Caroline Fourest, vous avez fait partie de ceux qui m’ont détruite

Chère Caroline Fourest,

Ca me démange, bigre que ça me démange depuis quelques jours de vous écrire. Vous n’êtes pas sans savoir que le restaurant « Le Matignon », (restaurant chic et cher à Paris) a « refusé » des femmes voilées ? Des femmes voilées, bien maquillées, bien habillées. Sauf peut-être passer sous silence un lieu qui vous est habituel, un lieu dans lequel vous retrouvez vos BHL et Cie, rien à voir avec un gîte du fin fond des Vosges tenu par une « raciste ordinaire » !

J’ai beau regarder sur internet, je ne vois rien sur ce sujet, je suis déçue, vous ne pouvez pas
imaginer ! Je m’attendais aux mêmes prises de positions que vous aviez à l’époque, il faut
condamner le restaurant, ce n’est pas admissible d’accepter que ces pauvres femmes aient été refoulées, où donc ont-elles pu aller dîner ?

Juste une phrase que vous avez mise sur votre blog en 2007, dont le titre est – pour continuer le débat : « Encore une fois, je comprends que l’on soit choqué par le jugement rendu dans l’affaire des Vosges mais j’aime vivre dans un pays où la loi oblige les commerçants à servir tout citoyen, sans distinction et sans trier ceux qui correspondent ou non à leurs convictions. Même lorsque ces convictions sont opposées aux miennes. Surtout dans ce cas là. »

https://carolinefourest.wordpress.com/2007/10/18/affaire-des-vosges-pour-continuer-le-debat/

ou ceci :

https://carolinefourest.wordpress.com/2008/10/12/le-gite-et-le-voile/

Et Le Matignon, Caroline ? Même délit, même peine. Imaginez ma déception face à votre silence, je ne comprends pas que vous abandonniez un combat, vous qui défendez avec une hargne non contenue certaines minorités, dont les femmes voilées.

Moi je n’ai pas changé d’un iota, j’ai toujours la même aversion pour elles, pour la religion qu’elles représentent et je continuerai à tenter de le faire disparaître.
Vous avez fait partie, avec vos écrits, de celles et ceux qui ont contribué à me détruire, contrairement au camp laïque que vous aviez qualifié de laïciste, qui lui, m’a apporté un soutien qui ne s’est jamais démenti depuis. Je n’ai rien oublié de vos déclarations me concernant, fausses ou erronées, je peux les lister si vous le souhaitez.

Vous êtes actuellement, sans doute, trop occupée à la propagande de votre dernier livre que je ne lirai pas, je ne comprends pas toujours où vous voulez en venir, pas assez cultivée sans doute.
Mais, sauf erreur de ma part, dans votre livre, vous êtes en train de découvrir les conséquences néfastes de l’émergence d’une minorité dans la société, la génération Y qui ne vous comprend plus ou pas, dites-vous. Il en va de même avec toutes les demandes des minorités dont les lois sont faites sous la pression de celles-ci ou des lobbyings. L’important est de savoir si ces lois apportent un plus à la société et si le peuple est en accord avec ?

Il suffit de regarder les sondages pour voir clair !

Exemple : 70 % des Français pour interdire la burqa dans l’espace public, selon un sondage LH2.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/26/97001-20100426FILWWW00543-70-des-francaispour-interdire-la-burqa.php

66 % sont favorables à l’interdiction de signes religieux ostensibles, comme le port du voile, aux parents d’élèves qui accompagnent les sorties scolaires, selon un sondage Ifop-Fiducial.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/deux-francais-sur-trois-favorables-a-l-interdiction-du-voile-lorsdes-sorties-scolaires-20191014

Une large majorité de Français (71 %) se déclare opposée au port du voile ou du foulard islamique à l’université.

https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-le-port-du-voile-balise-opinion/

Et j’en passe, mais plus que les sondages, les commentaires sont révélateurs du malaise des Français face à ce sujet.
N’hésitez pas à lire l’article que j’ai écrit sur Riposte Laïque, concernant Le Matignon.

https://ripostelaique.com/nouvelle-provocation-dune-voilee-contre-le-restaurant-le-matignon.html

Bonne continuation Caroline, à la prochaine affaire !

Fanny Idoux




Blablacar m’interdit de préciser que je ne veux pas transporter de voilées

Je suis membre de Blablacar depuis 2012, j’avais publié une mini bio, elle avait été acceptée par les modérateurs. Il y a plusieurs années qu’elle était sur mon compte sans poser de problèmes. Depuis août 2019, j’ai un abonnement SNCF, je n’utilise plus le site.

Mais jeudi 27 février 2020 à 10 h 51, je reçois ce message :
Bonjour Fanny,
Nous avons supprimé le contenu de votre mini-biographie présente sur votre profil, car il était discriminatoire :
« J’aime parler, écouter de la musique, faire de nouvelles rencontres amicales, le covoiturage me semble réunir tout cela. Je suis aussi féministe et je ne prends pas en charge des personnes voilées ; l’intérieur de ma voiture étant un lieu privé, j’y reçois qui je souhaite. Je signale toujours la présence de mon petit chien pour ne pas importuner mes passagers. »
Vous êtes toujours libre d’accepter ou non les demandes de réservation. Cependant, vous ne pouvez pas indiquer sur BlaBlaCar que vous refusez de voyager avec certaines personnes ou certains groupes.
Ces déclarations sont discriminatoires et vont à l’encontre de nos Conditions générales (cf. article 8.1 [iii]) : https://www.blablacar.fr/a-propos/conditions-generales.
La communauté BlaBlaCar est fondée sur des valeurs de tolérance et de partage. Pour en faire partie, vous devez en respecter les principes.
La confiance et la sécurité sont également très importantes pour nous. Si vous avez besoin d’être rassuré, vous pouvez demander à vos passagers de vous montrer une pièce d’identité avant de les laisser monter à bord de votre véhicule. Si vous comptez le faire, prévenez-les afin qu’ils soient préparés.
Notez bien que si vous tentez à nouveau de publier un contenu discriminatoire, nous
suspendrons votre compte.
Cordialement, Margot – Community Relations

Que dit l’article 8,1 (iii) des CG, version applicable à compter du 22 mai 2019, donc postérieur à la présence de ma mini bio sur le site.

8.1. Engagement de tous les utilisateurs de la plateforme
Vous reconnaissez être seul responsable du respect de l’ensemble des lois, règlements et obligations applicables à votre utilisation de la plateforme.
Par ailleurs, en utilisant la plateforme et lors des trajets, vous vous engagez à :
ne tenir aucun propos, n’avoir aucun comportement ou ne publier sur la plateforme aucun contenu à caractère diffamatoire, injurieux, obscène, pornographique, vulgaire, offensant, agressif, déplacé, violent, menaçant, harcelant, raciste, xénophobe, à connotation sexuelle, incitant à la violence, à la discrimination ou à la haine, encourageant les activités ou l’usage de substances illégales ou, plus généralement, contraires aux finalités de la plateforme, de nature à porter atteinte aux droits de
BlaBlaCar ou d’un tiers ou contraires aux bonnes mœurs.

Ma réponse au mail :
Madame,
j’ai pris connaissance de votre email, je suis très surprise de son contenu. Aurais-je fait l’objet d’une dénonciation ?
Je suis membre de Blablacar depuis 2012, j’avais publié cette mini bio, elle avait été acceptée par vos modérateurs. Il y a plusieurs années qu’elle était sur mon compte sans poser de problèmes.
(D’ailleurs merci de me donner la date de la première parution.)
Comme vous pouvez vous en douter, je suis opposée au port du voile partout, si certaines femmes militent pour le porter, d’autres, dont moi, militons pour le voir disparaître. Le voile n’est pas un simple bout de tissu, il est le symbole de la religion musulmane, il est l’étendard de l’islam, il est aussi l’asservissement de la femme. 61 % des Français pensent que « l’islam est incompatible avec les valeurs de la société française ».
https://www.europe1.fr/societe/selon-un-sondage-ifop-pour-le-journal-du-dimanche-78-desfrancais-jugent-la-laicite-menacee-3927717
Sondage Ifop – octobre 2019

Il est, encore aujourd’hui, des pays où des femmes sont emprisonnées, fouettées ou meurent pour refuser de le porter. Ce sont ces femmes que je défends.
Si une loi existe, permettant aux femmes de porter le voile dans l’espace public, aucune loi ne m’impose ou ne m’oblige de rester à côté d’une telle femme. Quand je suis dans un café, si une femme voilée s’installe à une table à côté de moi, je me déplace, je fais de même dans tous les lieux publics.
Une voiture est considérée comme un lieu privé dans lequel, certes, on ne peut pas tout faire, téléphoner, manger, se maquiller, avoir des écouteurs, se faire des câlins, c’est dans la loi. Mais pour le reste ?
Pourquoi écrire une minibio ? dites-vous sur votre site.
C’est le moyen d’ajouter une touche personnelle à votre profil. Expliquez en quelques mots l’une des raisons qui vous ont fait choisir le covoiturage comme mode de déplacement, puis parlez de votre profession, de vos loisirs, de vos passions, ou donnez tout simplement une idée du type de trajet qui vous plaît (plutôt tranquille ou karaoké ?).
Les minibios servent souvent à engager la conversation. Elles permettent également de renforcer le sentiment de confiance entre les membres, en donnant quelques renseignements sur celui ou celle avec qui l’on s’apprête à partager son trajet. Ce ne sont que quelques informations mais elles sont essentielles pour mettre les gens à l’aise.
Les minibios servent souvent à engager la conversation. C’est exactement ce qui se passait avec les passagers qui lisaient la mienne, ils connaissaient mon opinion. Le sujet du voile en France divise la société tout en étant omniprésent. Souvent les gens n’osent pas en parler par crainte d’être qualifiés de racistes dès que l’on s’oppose au port du voile. J’ai libéré la parole dans ma voiture, je peux vous l’assurer !
Mais rassurez-vous, je ne parlais pas que de cela ! Il vous suffira de lire les avis.

Je vais donc remettre ma mini-bio, en précisant ceci :
« J’aime parler, écouter de la musique, faire de nouvelles rencontres amicales, le covoiturage me semble réunir tout cela.
Je suis aussi féministe et je ne prends pas en charge des personnes portant la burka (tenue qui laisse juste apparaître les yeux) ceci en conformité avec la loi loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans les lieux publics, encore plus à l’intérieur de ma voiture, celle-ci étant un lieu privé, j’y reçois qui je souhaite. Je signale toujours la présence de mon petit chien pour ne pas importuner mes passagers. »
Avec cette précision, j’applique juste la loi.
Salutations.

Mais qu’en est-il des avis laissés sur ma personne ?
Note : 4,5/5 – 70 avis
• Parfait 43
• Très bien 23
• Bien 3
• Décevant 1
• À éviter 0

Elodie – 31 ans – Parfait
Fanny est très gentille, agréable et m à déposer même à neker directement un grand merci à elle.
Trajet très agréable – mars 2019

Jeanne – 24 ans – Parfait
Le voyage est passé très vite, des conversations agréables et variées, je recommande ! – févr. 2019

Dalel – 23 ans – Parfait
Voyage très agréable qui est passé très vite. Fanny a été très arrangeante sur le point d’arrivée, intéressante et sympathique. Je recommande. Merci encore.

Pascal – 52 ans – Très bien parfait
rien a dire je la recommande sans problème – févr. 2019

Catherine – 53 ans – Très bien
je recommande fanny voyage agréable – janv. 2019

Youssef – 20 ans – Décevant
Personne peu tolérante, même si la ponctualité est primordial dans ces échanges. Il y a multiples façons de gérer des imprévus et de converser…… – janv. 2019
Mon avis : Ce petit merdeux (19 ans à l’époque) s’était permis d’arriver avec 35 minutes de retard, sans s’excuser !

Oleksii- 31 ans – Parfait
very nice woman. and a good organizer who calls back and can wait when you are late. – Janv. 2019

Ismaël – 26 ans – Parfait
Fanny a été très agréable, le temps est passé vite ! Conduite au top ! – janv. 2019

Quentin – 22 ans – Parfait –
Voyage très agreable , la discussion est au rendez-vous . Encore merci pour le detours ! – janv. 2019

Estelle – 30 ans – Parfait
Le trajet avec Fanny s’est très bien passé. Elle a été très flexible sur le lieu de prise en charge et de dépose. Elle conduit très bien et est très sympathique! Merci beaucoup pour ce voyage très agréable
🙂 – janv. 2019

Michele – 56 ans – Parfait
Merci Fanny pour se voyage très agréable et enrichissant. – Nov. 2018

Thomas – 34 ans – Parfait
Très sympathique, à recommander – nov. 2018

Flore – 25 ans – Très bien
Voyage agréable et sympathique. – juin 2018

Sonia – 43 ans – Très bien
C’est mon fils qui a voyagé avec Fanny. Tout s’est très bien passé. Fanny a été très arrangeante sur le lieu d’arrivée. Je recommande – juin 2018

Sara – 33 ans – Parfait
Voyage très agréable ; Fanny est serviable, dynamique et sympathique, je la recommande
vivement ! – juin 2018

Claire – 32 ans – Parfait
Très bon voyage Fanny est très gentille trajet agréable – juin 2018

Abdel Ghader – 37 ans – Parfait
J’ai apprécié la compagnie agréable de Fanny et nos discussions – juin 2018

Alissia – 23 ans – Parfait
Le trajet s’est très bien passé avec Fanny, je recommande ! – mai 2018

Nadia – 50 ans – Parfait
Fanny est très sympa, dynamique et intéressante. Merci pour le trajet, à bientôt sur les routes peut être!
– avr. 2018

Alexis – 31 ans – Parfait
Covoiturage impeccable avec Fanny, aussi bien pour la conduite que la ponctualité, la conversation… – avr. 2018

Pierre – 26 ans – Parfait
Fanny était à l’heure. Dans l’ensemble, j’ai apprécié le trajet en sa compagnie. Je commande Fanny –
avr. 2018

Charleine – 39 ans – Très bien
Tres agréable le voyage tres souriante Je recommande – févr. 2018

Nino – 54 ans – Bien
Je voyage avec Fanny c’était bien – févr. 2018

Christine – 66 ans – Parfait
Fanny est ponctuelle, n à pas peur de conduire sur le neige – févr. 2018

Hyacinthe – 32 ans – Parfait
Ponctuelle et prévenante, Fanny et ses enfants sans oublier Locky (Lucky?) ont été à la hauteur de mes espérances.Trajet matinal et en musique apaisante; le cocktail idéal pour se remettre d’une nuit bien agitée. Je recommande sans hésiter. A très bientôt – janv. 2018

Marie – 33 ans – Parfait
Un voyage très agréable. Fanny est très intéressante et vraiment gentille. Je vous la recommande.
Merci encore Fanny ! – Sept. 2017

Mathieu – 43 ans – Parfait
Sympathique, bonne conduite et arrangeante pour le trajet. – août 2017

Jean-Pierre – 76 ans – Parfait
Ponctuelle Fanny après une excellente conduite et d’excellentes discussions m’a déposé à l’endroit qui m’arrangeait. Son petit chien très discret n’était gênant en rien. Je la recommande ; Jean-Pierre.
Juin 2017

Tomoko Dite Kana – 65 ans – Très bien
Fanny est ponctuel, sympatique et tres serieux en conduite. Je vous recommende Fanny. – juin 2017

Thomas – 21 ans – Parfait
Personne sympathique avec sa fille, conduite agréable, je recommande – mai 2017

Bruno – 59 ans- Parfait
Trajet parfait, ponctualité, conversations intéressantes, bonne conduite et service…hospitalier…
Merci encore. Bruno – mars 2017

Annick – 62 ans – Très bien
voyage très agréable. Nous avons beaucoup échangé et Fanny a été très serviable! Janv. 2017

Daniel – 33 ans – Très bien
Très bon voyage en compagnie de Fanny, je vous la recommande – nov. 2016

Asma – 32 ans – Parfait
Fanny est très gentille et très serviable. Le voyage était super agréable :)) – nov. 2016

Houari – 33 ans – Très bien Merci beaucoup – nov. 2016

Oumar – 41 ans – Parfait
Tre cool – oct. 2016

Daphné – 25 ans – Très bien
trajet très agréable, Fanny est passionnée et passionnante, je recommande !! – juin 2016

Constantia – 71 ans – Très bien
On ne peut que recommander Fanny car ponctuelle, sympathique et arrangeante. Merci Fanny – déc.
2015

Morad – 28 ans – Parfait
Personne très agréable avec un grand coeur..j’ai passé un merveilleux voyage on a beaucoup échangé
un grand merci Fanny ,je vous la recommande vivement !! – oct. 2015

Pauline- 27 ans – Parfait
Merci à Fanny pour cet agréable voyage ! Merci encore pour le petit détour ! Je recommande ce covoitureur ! – oct. 2015

Leo – 30 ans – Très bien
le voyage c’es très bien dérouler.Fanny est une pesonne agréable accessible et ouverte d’esprit avec
une conduite agréable.Je la recommande donc. – août 2015

Laure – 35 ans – Très bien
Adorable et très accommodante. – août 2015

Jana – 35 ans – Très bien
Le voyage avec Fanny était très agréable. Elle est ponctuelle, elle nous a déposé presque a la maison. Je recommande. – août 2015

Mathilde – 26 ans – Très bien
Voyage et conversation très agréable et enrichissante en compagnie de Fanny et sa fille. Je la recommande ! – juin 2015

Christian – 65 ans – Parfait
je n’ai pas vu le trajet . conductrice très agréable conduite parfaite .à recommander vivement- juin
2015

Abdellah – 54 ans – Parfait
Fanny est très gentille et très ouverte d’esprit je la recommande – juin 2015

Maxime – 31 ans – Bien
Bon voyage . – mai 2015

François – 56 ans – Très bien
Voyage très agréable. Le temps passe vite quand on discute ainsi de choses et d’autres, sur fond musical de valses et de quadrilles. Merci! – mai 2015

David – 30 ans – Très bien
Agréable et sans accroc. Je recommande vivement. – avr. 2015

Jérémy – 25 ans – Bien
Retard 30 minutes – avr. 2015
Mon avis : je f ais un détour pour le prendre en plein centre de Lyon dans un lieu connu de lui (pas de moi) pour les embouteillages.

Frédéric – 50 ans – Très bien
Personne très sympathique et sérieuse. Merci pour tout – avr. 2015

Adeline – 34 ans – Très bien
Fanny est très sympathique et Loki très gentil !!! – avr. 2015

Mathias – 34 ans – Parfait
voyage très agréable en compagnie de Fanny. Personne avec le sens de la rhétorique et de
l’engagement intellectuel. – mars 2015

Léopold – 36 ans – Très bien
Sympatique – mars 2015

Vincent – 55 ans – Très bien
BELLE DISCUSSION SUR LEA DANSE AU XIXè SIECLE – févr. 2015

Jean-François – 41 ans – Parfait
Ponctuelle et sympathique 🙂 – févr. 2015

Frederic – 57 ans – Très bien
C’est Raphaël qui a fait le voyage. Je recommande. – janv. 2015

Agathe – 24 ans – Très bien
Très bon voyage en compagnie de Fanny et ses enfants, je recommande! – oct. 2014

Stephane – 44 ans – Parfait
Fanny et ponctuelle et agréable a voyager. On discute de tout. A bientôt pour un futur trajet – sept.
2014

Joel – 63 ans – Parfait
voyage agreable bonne discution – juil. 2014

Charlotte – 29 ans – Parfait
Voyage agréable avec Fanny, conversation très enrichissante! – mars 2014

Monique – 74 ans – Parfait
Interessante passagère, tres bonne co voitureuse ! – janv. 2014

Antoine – 34 ans – Parfait
Voyager avec Fanny était une expérience agréable autant du point de vue des conversations que du confort, je recommande ce conducteur. – nov. 2013

Mariore – 26 ans – Parfait
Merci pour le trajet, le détour et le voyage agréable. – août 2013

Delphine – 37 ans – Parfait
Fanny a été très serviable pour me venir me récupérer, la route a été très agréable, avec de bonnes conversations. J’ai vraiment passé un bon moment. Au plaisir de voyager a nouveau avec vous, Fanny! – juil. 2013

Julien – 31 ans – Parfait
Un très bon voyage en compagnie de Fanny, très arrangeante et très agréable . Je recommande ! –
juin 2013

Jean Claude – 68 ans – Parfait
Passagère sympathique et ponctuelle. A recommander. – mars 2013
Membre inactif – Parfait
Bon voyage personne agreable merci je recommande – nov. 2012

Cécile – 33 ans – Parfait
Conductrice prudente, voyage agréable ! – août 2012

Baptiste – 33 ans – Parfait
Trajet fort agréable avec Fanny. – août 2012
Sans autres commentaires.




Nouvelle provocation d’une voilée contre le restaurant « Le Matignon »

Une voilée « refusée» d’entrée au restaurant Matignon. Bien que je ne me fasse pas de soucis pour leur devenir, sauf peut-être pour le personnel, que va-t-il se passer après les un million deux cent quarante mille vues de cette vidéo et la colère de milliers d’internautes…

http://www.leparisien.fr/societe/paris-le-restaurant-le-matignon-accuse-de-discrimination-28-02-
2020-8269125.php

« Celle qui a fait la vidéo a appelé la directrice du restaurant et celle-ci nie les faits, le groupe de filles envisage donc de porter plainte contre le restaurant Matignon. »

https://alnas.fr/actualite/buzz/islamophobie-des-femmes-refusees-dans-un-restaurant-parisien-acause-de-leur-amie-voilee-video/

La plainte, elle sera appuyée par qui ? Les associations antiracistes (LDH, Licra, Mrap) qui se sont portées parties civiles contre moi ?

À chaque affaire de ce type, les réactions sur les réseaux sociaux deviennent de plus en plus
virulentes. Le restaurant a été obligé de mettre en maintenance son site internet pour empêcher les internautes de les insulter et mettre de mauvais avis. Le site TripAdvisor a mis ce bandeau : « en raison d’un événement récent exposé dans les médias ayant suscité de nombreux avis qui ne décrivaient pas une expérience directe avec cet établissement, nous avons suspendu la publication de nouveaux avis sur cette page. ».

Des jeunes femmes sont allées manifester vendredi 28 février devant le restaurant en scandant cette chanson reprise en boucle :

On est là, on est là, même si Matignon veut pas, nous est là,
pour l’honneur des femmes voilées,
et pour toutes leurs alliées,
même si Matignon veut pas, nous est là.

https://www.youtube.com/watch?v=0Ay0JP3tekQ

Une banderole brandie avec cette injonction « pourrisssons-les », la même que celle brandie lors de la manifestation contre l’islamophobie du 10 novembre 2019 à l’initiative d’un mouvement LES MUSULMANS.


Devant le restaurant le Matignon lors de la manifestation du 10 novembre

Un excellent article sur Valeurs Actuelles qui décrypte les attaques sournoises dont nous faisons l’objet. « Pourrissons-les » ? cela s’adresse à vous, à moi, c’est vouloir nous asservir à l’usure et l’histoire des 30 dernières années nous montre comment ils ont déjà si bien réussi.

« Le plan islamophobie » : l’incroyable lobbying du site lesmusulmans.fr – source :

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/le-plan-islamophobie-lincroyable-lobbyingdu-site-lesmusulmansfr-113249

Toujours plus présent dans l’espace public, le voile continue de nourrir les polémiques, depuis trente ans, des dizaines d’ouvrages, des milliers d’articles ont été publiés sur ce sujet, sans que l’on puisse parvenir à le faire interdire, pourtant, « l’islam est incompatible avec les valeurs de la société française pour 61 % des personnes interrogées, selon le sondage Ifop d’octobre 2019. »

https://www.valeursactuelles.com/societe/lislam-est-incompatible-avec-les-valeurs-francaises-pour-61-des-francais-112229

Bien plus mobilisés que nous, les musulmans se concertent, proposent et agissent, alors que dans notre camp, les dires et écrits sont scrutés à la loupe, entraînant des procès, de quoi dissuader un peu plus le peuple de se manifester.

Pendant ce temps-là, nos politiques se flinguent sur les plateaux de télévision, incapables de s’unir, incapables de mettre de côté leur ego, incapables de protéger notre pays de sa longue agonie vers l’obscurantisme !

https://lesmusulmans.fr/qui-sommes-nous/

Fanny Idoux, ex-Truchelut