1

Villefranche-sur-Saône : Il refuse un contrôle, blesse un policier, provoque une émeute… et dépose plainte !

Belleroche est l’un des quartiers islamisés de Villefranche-sur-Saône (1).  Souvenez-vous l’année dernière lors du précédent ramadan l’église  y avait été incendiée (2).

Cette année, plus  d’église à brûler puisque celle-ci  est à l’abandon depuis son sinistre. Par contre les habitants de ce quartier  s’illustrent une nouvelle fois en cette période de ramadan.

1er acte, ce jeudi, peu après la rupture du jeûne  la police contrôle un homme qui a enfreint le code de la route. Celui-ci se rebelle, blesse un policier  et rameute le quartier (3). Les policiers se retrouvent encerclés par des dizaines d’islamo-racailles, le suspect s’échappe et les policiers  doivent faire  usage de leur flash-ball et de gaz lacrymogène pour se dégager.

2ème acte, le lendemain  le suspect  se rend lui-même au commissariat de Villefranche. Pour s’excuser ? Pour s’expliquer ? Non, pour porter plainte contre la Police ! Sa plainte a été acceptée et sera traitée par une « section de la Police Lyonnaise », donc par les beauf-carottes de l’IGPN. Quant au suspect,  il est ressorti libre après  quelques  heures en garde à vue, avec une convocation au tribunal pour décembre prochain. La justice a été plus rapide pour Nicolas…

3ème acte, un article paraît ce samedi  dans le Progrès (4). Le Commissaire de Police de Villefranche y est interrogé sur cet événement. Est-ce que ce commissaire soutient  ses hommes qui ont été attaqués physiquement et judiciairement? Est-ce que ce commissaire réaffirme que le quartier de Belleroche fait encore partie de la République, même en période de ramadan  ? Non, ce commissaire est content. Il est content car il n’y a pas eu  de ‘débordements’  suite à cet incident :‘Cela montre bien que ce quartier n’est pas si sensible que ça ’dit-il.

Est-ce que cet homme a compris que si  les islamo-racailles de Belleroche n’avaient pas  fait plus  de « débordements » c’est UNIQUEMENT parce qu’ils avaient gagné. Ils ont empêché le contrôle de police et l’interpellation du suspect,  ils ont attaqué et submergé les policiers  et les ont contraint à déguerpir.

Bref, contrairement au commissaire de Villefranche-sur-Saône  qui devrait remplacer les feuilles de chêne de son uniforme par des pâquerettes, je pense que le quartier de Belleroche fait partie de ces  nombreux territoires que  nous devrons  reconquérir.

Florian Pipantere

Villefranche

(1) http://ripostelaique.com/la-france-est-a-nous-villefranche-sur-saone-chronique-dune-islamisation-bien-avancee.html

(2) http://ripostelaique.com/mosquee-ou-eglise-quel-lieu-de-culte-a-ete-incendie-ce-week-end-a-villefranche-sur-saone.html

(3) http://www.lyonmag.com/article/56018/il-enfreint-le-code-de-la-route-et-provoque-une-emeute-a-villefranche-sur-saone

(4) http://www.leprogres.fr/faits-divers/2013/07/19/un-controle-de-police-se-termine-au-flash-ball-a-belleroche   (article payant)




Mosquée ou église : quel lieu de culte a été incendié ce week-end à Villefranche-sur-Saône ?

Samedi 21 juillet un lieu de culte d’un quartier sensible de Villefranche  a brûlé (quartier de Belleroche). L’incendie est parti d’un local utilisé par le club de foot. Des témoins ont vu deux jeunes sur les lieux quelques instants avant le début de l’incendie. Le feu s’est propagé à l’ensemble du bâtiment.

Est-ce que cet incendie a fait la une des journaux télévisés ? Y a-t-il eu des articles dans la presse nationale ? Est-ce que le Ministre de l’Intérieur  a chamboulé son agenda pour se rendre sur les lieux ? Est-ce que tous les responsables religieux se sont indignés? Est-ce que l’enquête a été confiée  à un service d’élite de la police?

Vous l’avez compris ce n’est pas une mosquée mais seulement une église qui a brûlé. L’enquête a été confiée au commissariat local, il  n’y a eu à ce jour que deux petits articles sur l’édition locale du Progrès. L’incendie de l’église y est décrit comme un dommage collatéral de l’incendie du local de foot. En omettant bien sûr de dire que ce local se situe  derrière l’église et que c’était l’endroit idéal pour déclencher un incendie.

J’espère que les enquêteurs exploreront toutes les pistes dont celle du contexte (église au milieu d’un quartier islamisé et  début  du ramadan)

En tout cas, quelque soit le mobile et la cible des incendiaires, le résultat est là. Il y a maintenant plus de mosquées à Villefranche (*) que d’églises.

Florian Pipantere

*http://ripostelaique.com/la-france-est-a-nous-villefranche-sur-saone-chronique-dune-islamisation-bien-avancee.html




« La France est à nous » : Villefranche-sur-Saône, chronique d’une islamisation bien avancée

Dimanche 6 mai 20h20, la rue Nationale,  colonne vertébrale de la ville s’anime, des voitures klaxonnent. Tiens, ça doit être des militants socialistes qui fêtent la victoire de François Hollande? Non, le type de voitures, le style de conduite  et les drapeaux à croissant qui sortent des fenêtres annoncent la couleur. Depuis des Audi et des BMW, des ‘zi-vas’ et des barbus scandent  de très républicains « Sarko on t’a tué » «La France est à nous » « Algérie ! Algérie ! »

Comment en est-on arrivé là ? Villefranche-sur-Saône, capitale du Beaujolais, fut longtemps une prospère sous-préfecture industrielle. Capitale du vêtement de travail, du froid industriel, ce sont ces industries qui ont appelé de la main œuvre turque et magrébine dans les années 70. Puis les usines caladoises (1) ont fermé une à une, mais les étrangers  ont continué  d’arriver.

Ces personnes  ne se sont pas assimilées comme leurs prédécesseurs arméniens, polonais, italiens ou espagnols. Non, ils sont restés  de « purs » musulmans, des mariages entre eux, des prénoms bien musulmans (2), des aliments hallal et  de l’indifférence teintée de mépris pour les traditions locales, fête des conscrits, fêtes des lumières, Beaujolais nouveau….la greffe n’a pas prise et elle ne prendra plus.

Quand les musulmans ont été assurés qu’ils ne repartiraient plus (merci la droite, merci la gauche), ils ont commencé à s’organiser. Comme d’habitude, ils ont investis des locaux techniques ou des garages trop petits. Rapidement les nuisances générées ont « obligé » la Mairie à trouver des  solutions et aujourd’hui Villefranche, ville de  35 000 habitants compte trois mosquées, un centre « culturel » et un nombre indéterminé de salles de prière.

 En 2005, une adjointe au Maire avait menacé d’exclure des cantines scolaires des enfants qui ne mangeaient aucune viande car elle n’était pas hallal. L’affaire avait fait grand bruit, et le maire a désavoué son adjointe et c’est fendu d’une lettre d’excuses tout en dihimitude (3).

Bref, les musulmans ont toujours bénéficié d’une grande complaisance des autorités municipales, quel est le résultat? Y-a-t’ il à Villefranche  un islam modéré, apaisé, laïcisé?

Non, Villefranche est devenu un foyer important du salafisme et du fondamentalisme musulman.

La première mosquée a été prise en main dès 1982 par le tristement célèbre Imam Bouziane (4). En 1991, Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris nomma pour lui succéder l’imam Boukezoulla (5). Celui-ci  en pleine guerre civile Algérienne prêchait  le Jihad et soutenait  les assassins du FIS(6) (Front Islamique du Salut, ancêtre l’Al-Qaïda au Maghreb Islamique). Aujourd’hui encore, en période de ramadan des cheikhs salafistes  viennent y donner des conférences.

En 1996, les maghrébins déjà à l’étroit dans cette première mosquée ont  projeté de transformer en mosquée un petit local de 300 m² vers la place du Promenoir. Heureusement, la mobilisation de 200 commerçants permit d’empêcher ce projet. Néanmoins, pour ne pas contrarier les musulmans, la Mairie a octroyé une parcelle de terrain dans un parc d’activité pour la construction de la deuxième mosquée, la mosquée Attakwa (Crainte de Dieu) était née.

Les « arabes » comme ils se nomment eux-mêmes avaient leurs mosquées. Par contre les turcs n’en avaient pas. Toujours avec la même tactique, ils se sont rassemblés dans un bâtiment  route de Riottier. Evidemment le quartier était bloqué  par les voitures chaque vendredi,  et des chapiteaux étaient  installés pour l’Aïd. Vous connaissez la suite, la mairie sous pression des riverains a accordé aux turcs une parcelle de terrain dans une zone industrielle.

 Il y a deux ans, la Mosquée Bleu de Villefranche a donc été mise en service.  Cette mosquée est  affiliée à l’UOIF et au Milli Gorüs, mouvement ultra-nationaliste et islamiste turc. Dans cette mosquée, le dimanche 30 janvier 2010, Hani Ramadan petit-fils d’Hassan Al-Banna, fondateurs des Frères Musulmans a  donné une conférence. Cet homme qui est également le frère de Tarik Ramadan, c’est rendu célèbre pour avoir écrit dans le Monde une tribune où il défendait la lapidation et expliquait que le Sida était un châtiment envoyé par Allah pour punir les drogués et les homosexuels. Qu’a-t-il dit lors de cette conférence ? Mystère, mais vu le pédigrée du bonhomme, les oreilles de Marianne ont dû sifflées…

Il y aurait aussi beaucoup de choses à dire sur le financement et l’usage du Centre Culturel  Franco-Turc. Cette mosquée camouflée a par exemple reçu  le théologien Mustaphas Karatas, spécialiste du très philanthrope  prophète Mohammed.

Pour conclure, Villefranche sur Saône est l’exemple emblématique que la collaboration avec l’islam ne fait que renforcer cette religion et son coté le plus obscur.

En 1905, la République a réussi à remettre à sa place l’église catholique.  Mais pour cela elle a été ferme, aujourd’hui si il reste des élus courageux et réellement républicains, ils doivent faire la même chose. Refuser la politique du fait accomplis, si une mosquée devient trop petite, il faut que la commission de sécurité vérifie que les normes sont respectées et dans le cas contraire faire fermer le local. Si des rues sont bloquées par les voitures mal garées des fidèles, il faut les verbaliser. Si des associations donnent la parole à des islamistes notoires, il faut leur supprimer toutes les subventions, directes ou indirectes. Si des parents veulent de la nourriture hallal dans les cantines, il faut leur dire non.

Les musulmans sont devenus ou sont en passe de devenir majoritaires à Villefranche. Ceux qui n’avaient pas la nationalité Française auront bientôt le droit de vote pour les élections locales.  Qu’est-ce que les élus caladois vont être encore capables de faire pour satisfaire cet électorat ?

A suivre…

Florian Pipantere

Sources :

  1. Caladois(e), nom des habitants de Villefranche-sur-Saône
  2. Voir les Bans de mariage affichés à gauche des escaliers de la mairie et lire la rubrique Naissances du Patriote Beaujolais.
  3. http://oumma.com/Reponse-du-Maire-de-Villefranche
  4. http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdelkader_Bouziane
  5.  ‘150 ans de vie Caladoise’  de l’Académie de Villefranche et du Beaujolais
  6. Les islamistes sont déjà là. Enquête sur une guerre secrète de Christophe Deloire et Christophe Dubois. Ed. Albin Michel



Un après-midi instructif au tribunal correctionnel de Lyon

Comme annoncé dans mon dernier article, je me suis rendu le mercredi 13 décembre au tribunal correctionnel de Lyon pour  assister à la comparution des agresseurs de la famille cambodgienne.
http://ripostelaique.com/agression-dune-famille-cambodgienne-a-vaulx-en-velin-je-me-demande-quelle-est-lorigine-des-coupables.html
La date annoncée sur l’article du Progrès correspondait à une audience « technique »,  non publique et l’affaire pour laquelle j’étais venu n’a donc pas été jugée sur le fond ce jour là.
Mais étant sur place, j’en ai profité pour assister aux audiences de la 11ème chambre correctionnelle.
Je ne vais pas faire un résumé complet de l’après-midi car Riposte Laïque n’est pas un site spécialisé dans les faits divers. Mais c’est une expérience très enrichissante et j’invite tous les lecteurs à assister à des audiences correctionnelles. L’entrée y est libre et il suffit de ne pas faire de bruit et de se lever lorsque les juges arrivent.
Tout d’abord, ce qui saute aux yeux est l’origine de la majorité des mis en cause. On comprend  pourquoi les statistiques ethniques sont interdites en France, la vérité seraient bien trop cruelle aux yeux  des  bien-pensants.
La première affaire, et je jure que c’est la stricte vérité était la demande par un Nord Africain de la suspension de son contrôle judiciaire pour lui permettre d’aller passer une semaine de vacances en République Dominicaine! Cette faveur lui a été accordée sans que  le Président ne lui ait même demandé s’il bénéficiait de l’aide juridictionnelle. Ce serait un comble qu’en plus de faire perdre du temps à trois juges, un procureur, une greffière et un huissier que l’avocate de ce monsieur soit payée par nos impôts.
L’affaire la plus grave à laquelle j’ai assisté  est celle d’une agression sexuelle commise par un ressortissant Irakien contre une jeune femme (Française). Cet individu  est né le 9/10/1986 en Irak à Fallujah  et il est arrivé en France pour « faire des études ». Sur son CV pas de diplômes mais les condamnations suivantes: vols, vols aggravé en réunion, stupéfiants, vol avec violence, falsification de chèques, vol avec armes de 6 catégories.
Le 26 mars dernier il a suivi une jeune femme dans les escaliers de son immeuble, il s’est jeté sur elle, lui a mis son couteau sous la gorge, l’a projetée à terre et heureusement, il ne l’a pas violée car il a tout de suite éjaculé dans son pantalon, et il est parti.
La victime l’a reconnu en visualisant un ficher de 700 photos, l’homme a été arrêté et son ADN correspondait a celui retrouvé sur la victime. Pas de doute possible.
Je passe sur ses dénégations et sur son attitude envers la victime et envers le tribunal.
Le moment le plus intéressant fut celui des  réquisitions du Procureur de la République.  Il a demandé 5 ans de prison dont un avec sursis, obligation d’indemniser la victime et Monsieur le Procureur a quand même demandé mais à voix basse et du bout des lèvres une interdiction définitive du territoire.
Quel a été le jugement ?  Eh bien les réquisitions du parquet ont été suivies sauf bien entendu l’interdiction du territoire Français.
Ainsi quand il sortira, dans deux ans et demi  compte tenu des remises de peine et des six mois de détention provisoire, il restera en France.
C’est ‘cool’, comme ça il sera dehors  pour aller voter  aux  municipales  de 2014 !
Chers lecteurs de Riposte Laïque vous êtes des privilégiés, en effet vous êtes les seuls à être informés de ce fait divers car aucun média n’en a parlé, et pour cause : c’est la routine quotidienne dans tous les tribunaux correctionnels de France.  Cela prouve bien que l’on est sous informé ou désinformé sur le réel niveau de la violence qui sévit en France. Je ne fais pas de procès d’intention aux journaux Lyonnais car ils n’ont probablement pas les moyens de mettre un journaliste en permanence dans chaque salle d’audience.
Mais si vous assistez vous-même à des jugements en correctionnelle ou aux assises, vous aurez la légitimité pour rétorquer aux bien-pensants que l’insécurité n’est pas un sentiment mais une triste vérité et que cette insécurité ne peut pas être déconnectée de l’immigration.
Florian Pipantere




Agression d'une famille cambodgienne à Vaulx-en-Velin : je me demande quelle est l'origine des coupables…

Un article du Progrès de Lyon du 30/11/2011.

http://www.leprogres.fr/rhone/2011/11/30/agresses-dans-leur-quartier-a-cause-de-leur-passion-pour-les-mangas

Dans l’édition internet de mercredi dernier, le journal Le Progrès relate l’histoire terrible que vit une famille d’origine Cambodgienne.
Au préalable, j’avertis les personnes ayant déjà lu la Faute du Bobo Jocelyn qu’il ne s’agit pas ici d’un copier-coller du dernier livre de Riposte Laïque mais d’une histoire vraie.
Donc l’article relate l’histoire d’une famille asiatique installée depuis 17 ans dans la ville islamisée de Vaulx-en-Velin. Les enfants de cette famille sont fans de mangas et s’habillent en conséquence. Leur look ne collant pas aux désidératas et aux traditions vestimentaires des « nouveaux habitants » ils ont commencé à être insultés, harcelés, menacés.
Résistant à ces pressions, cette famille n’a pas renié sa passion pour les mangas. Cette indépendance d’esprit, ce courage étant insupportable à la « nouvelle population », la violence est montée d’un cran. Les deux ados et leur mère, trois fois de suite, ont été tabassés, gazés, traités de « sales chinetoques », sommé de rentrer dans leur pays.
La police ayant arrêté et relâché deux des jeunes, des menaces de morts explicites ont été exprimées, et le soir même une balle traversait les volets de la cuisine et quelques dizaines d’individus armés de battes de baseball, de clubs de golf et d’une arme à feu étaient dehors prêts pour la curée.
Cette histoire est banale et s’il n’y avait pas cet élément insolite de l’univers manga, je ne pense pas qu’il y aurait eu un article sur ces événements. Lorsque je l’ai lu il y avait déjà quelques commentaires dont un début de débat sur « faut pas amalgamer » « qu’est ce que vous sous-entendez ?», etc.
J’envoie alors le commentaire suivant :
« Cette famille Asiatique a du cran. Quant aux agresseurs tout le monde a compris de qui il s’agissait. Jusqu’à quand cela va t-il durer ? »
Quelques minutes plus tard, je reçois le mail suivant d’un modérateur du Progrès :
Votre commentaire sur « Agressés dans leur quartier à cause de leur passion pour les mangas » a été rejeté par un modérateur.
Raison invoquée : « tout le monde a compris de qui il s’agissait » : allégations qui constituent une incitation à la haine raciale et une stigmatisation »
J’espère que ce zélé collaborateur du Progrès ne va pas me dénoncer à SOS Racisme, au MRAP et à la LDH.
En tout cas l’article annonce que trois ou quatre des agresseurs sont convoqués au tribunal le 13 décembre. Étant Lyonnais je vais prendre un congé et je vais m’y rendre pour vérifier mes « allégations » sur les origines ethniques des agresseurs. Si je me suis trompé, je « fermerai ma gueule » quelque temps pour me punir. Par contre si mon hypothèse est vérifiée, faites moi confiance pour vous révéler et faire connaitre au plus grand nombre les prénoms et pédigrées de ces « mangatophobes ».
Florian Pipantere




Une mosquée à La Défense, pour remplacer l'islam des caves : cela change quoi ?

Islam des caves et Islam des mosquées : observons ce qui va se passer pour les musulmans du quartier de la Défense.
L’un des arguments le plus utilisés pour victimiser les musulmans et encourager la construction de mosquées est celui de l’islam des caves. L’islam des caves est indigne, incontrôlable, clandestin, noyauté par les fondamentalistes etc etc.
Travaillant dans le quartier de la Défense, je traverse quotidiennement la cité Pablo Picasso qui se trouve juste derrière la Grande Arche. Actuellement, les musulmans de ce quartier prient dans une cave (1) mais  ils ont commencé les travaux pour construire  une grande mosquée ayant pignon sur rue (4 étages, capacité de 1.442 fidèles, minaret de 18,60 mètres, 10 salles de classes…) (2 et 3). Je vais donc avoir le privilège d’observer ces musulmans quitter une cave pour aller vers une nouvelle « belle et grande mosquée digne de ce nom ».
Mais qu’est-ce que ce déménagement va changer?
Est-ce que le quartier se désislamisera?
Est-ce que les prêches actuellement en arabe se feront en français? (4)
Les jeunes barbus en kamis abandonneront-ils leur uniforme de taliban pour aller dans la nouvelle mosquée?
Les burquas, hidjabs, voiles seront-ils de moins en moins nombreux?
Les jeunes filles pourront elles avoir les mêmes libertés vestimentaires et sexuelles que leur frère?
Est-ce qu’un maghrébin pourra manger et boire un coup pendant le ramadan sans se faire insulter ou agresser?
Est-ce qu’un non-musulman amoureux d’une musulmane devra forcément se convertir?
Est-ce que les responsables de la mosquée des caves, qui se sont démenés pour trouver 3 millions  d’euros (2) vont laisser les clefs de la nouvelles mosquée a des musulmans dits modérés?
Tout le monde sait, tout le monde comprend que les réponses à ces questions seront NON.
L’islam des caves est le même que l’islam des belles mosquées, car ce sont les même fidèles, les mêmes imams, les mêmes responsables qui les fréquentent. Ils y vénèrent le même coran, le même prophète et le même dieu. L’islam est tout autant archaïque, oppresseur et dangereux au grand jour que dans une cave. 
Et que dire de l’attitude de la Mairie de Nanterre (PCF) qui a cédé un bâtiment inscrit à l’inventaire culturel du Patrimoine de France (les Anciens bains-douches du Plateau) (5)  pour le faire détruire et  le remplacer par une mosquée.  
Ce bâtiment et son terrain (1 540 m²) n’auraient-ils pas pu être utilisés pour créer  une crèche  et ainsi permettre  à plus de femmes de ce quartier de travailler ? Ou alors pour agrandir le centre de formation pour adultes que jouxte le terrain, et ainsi offrir une formation à plus de jeunes sans diplômes ? Ou tout simplement agrandir le centre aéré de l’autre côté de la rue qui lui n’occupe que 1 000 m² ?
Non, cet espace servira a étendre la main mise des islamistes sur ce quartier. Finis pour les musulmans non-pratiquants, l’excuse du « y a pas assez de place », ben oui  avec près de 1 500 places  bientôt disponibles, ceux qui ne viendront pas à la mosquée  seront de mauvais musulmans, comme ceux qui ne mangent pas hallal ou qui ne font pas le ramadan. 
Au fait, je suis bête, il ne faut surtout  par agrandir le centre aéré ou le centre de formation, sinon comment les musulmans agrandiront-ils  leur mosquée quand elle sera trop petite ?         
Florian Pipantere
1 – Salle de prière actuelle, dans les caves du 11 allée de l’Arlequin
    
 
2 : Site officiel de la nouvelle mosquée (au 227 avenue Georges Clémenceau à Nanterre)  http://www.mosquee-la-defense.net/
 
3 : Une personne de la Mairie de Nanterre m’a donné accès au permis de construire (merci à elle).
4 : D’après ce forum, la prière est en arabe : http://www.al-muslim.fr/islam/faire-la-priere-du-vendredi-joumoua-a-la-defense.html
5 : Les arbres ont été coupé, les travaux de désamiantage ont commencé, la destruction de l’ancien bâtiment des bains-douches est imminente :
http://patrimoine-de-france.com/hauts-de-seine/nanterre/bains-douches-bains-douches-municipaux-dits-bains-douches-du-plateau-2.php




Cher Calimero, lire les horreurs du Coran est bien plus efficace que de le brûler

On entend souvent les défenseurs de l’Islam dire à leurs contradicteurs qu’ils ne savent pas de quoi ils parlent car ils n’ont jamais lu le Coran , que celui-ci est un livre d’amour, de tolérance et de paix, plein de poésie, que le miel et des pétales de roses coulent de ses pages et blablabla et blablabla.
Je ne voulais pas le lire car j’estime que je n’ai pas besoin de devenir « islamologue » pour justifier mon islamophobie (1). Faut-il lire Mein kampf pour avoir le droit d’éprouver de la répulsion envers le nazisme? Mon instinct, mon sens de l’observation et la lecture assidue de Riposte Laïque suffisaient à asseoir mes convictions. D’ailleurs un article du n° 184 de Riposte Laïque traitait de cette problématique. (2)
Et puis l’autre jour, je réentends à la radio le duo d’Axelle Red et de Renaud sur les attentats de 11 septembre où les chanteurs disent à propos des talibans « ceux là n’ont ils jamais lu le Coran? (3)
Bon, si Renaud et Axelle Red l’ont lu, je peux le faire. Me voila parti à la recherche d’un Coran. C’est difficile, la plupart des librairies ne propose que des Corans de « luxe » et ceux-ci sont sous plastique pour éviter d’être souillés par des mains mécréantes. Mais j’ai pu trouver une édition de poche à 7 euros (4) et je l’ai acheté. Lorsque j’en ai commencé la lecture je n’en croyais pas mes yeux et j’ai dévoré ce livre.
Pourtant qu’il est rébarbatif! Où sont la poésie, la tolérance, l’amour et la paix? Les 114 sourates et les 6237 versets ne sont qu’une accumulation de répétitions, de contradictions, d’injonctions à la soumission, de menaces de supplices et de reproches à tous ce qui n’est pas musulman. (5)
S’il vous plaît procurez vous un Coran!! Le Coran est notre meilleur argument contre l’Islam. En le lisant vous vous rendrez compte que le livre Saint des musulmans n’est qu’une œuvre d’incitation à la violence, à la haine, à l’inégalité. C’est un chef d’œuvre d’intolérance et d’hégémonie religieuse. Je comprends que c’est pu marcher chez des bédouins du 7ème siècle, mais que ce livre soit encore la référence, la chose la plus sacrée, la plus « vraie » pour 1 milliard de musulmans dans le monde et quelques millions en France me laisse assez perplexe. Ceux qui disent que le Coran est un livre d’amour, de tolérance et de paix ne l’ont pas lu ou nous prennent pour des idiots.
Il y a bien quelques jolis versets, mais noyés au milieu d’un tel nombre de versets haineux ils en deviennent anecdotiques. Lorsque vous refermerez le Coran, votre peur de l’Islam sera légitimée. Et vous pourrez donner votre exemplaire aux naïfs et à ceux qui pensent qu’on en fait trop.
Pour revenir à la chanson Manhattan-Kaboul et répondre à Renaud et Axelle Red et bien oui, les talibans ont bien lu le Coran, ils l’ont même très bien compris. Mais vous, est-ce que vous l’avez lu?
Florian Pipantere
(1) au sens de crainte de l’Islam
(2) http://ripostelaique.com/la-connaissance-du-Coran-je-m-en.html
(3) http://www.dailymotion.com/video/xctugl_renaud-manhattan-kaboul_music==
(4) Le Coran aux éditions Points, collection Sagesses (7 €)
(5) Référence : le Coran, des premières aux dernières pages.




Oui, une mosquée de Nanterre diffuse l'appel du muezzin

Lors de la dernière émission de Teum-teum (France 5). Un converti à l’islam est interviewé par le présentateur, ils déambulent dans une rue. A la fin de la séquence des appels à la prière venant d’une mosquée à minaret sont clairement entendus (1). Jean Pavée se demandais si la séquence avait bien été tournée à Nanterre (2)
La réponse est oui, la rue de l’interview est celle des Grands Buissons et l’appel du muezzin vient de la mosquée Emir Abdel Kader au 38 avenue de la République.
Maintenant la question à se poser est, est-ce que l’appel à la prière a été fait dans le cadre de l’émission? Ou est-ce que cette mosquée se permet de diffuser par haut-parleurs des appels à la prière?
Je me suis rendu les vendredi 18 et 25 mars près de cette mosquée à l’heure de la grande prière du vendredi. Et bien oui, en France, à Nanterre, tout en quartier reçoit des « convocations » à la prière. Une source policière nous a appris que ces appels duraient depuis 4 ans!
Les appels sont entendus à 250 mètres à la ronde, si mes souvenirs d’écolier sont bons, (surface= rayon² X 3.14) cela représente une surface de 196 250 m².
Un petit tour sur wikipédia nous apprends que la densité de Nanterre est de 7 347 hab. /km², donc environ 1 442 citoyens de Nanterre subissent ces convocations islamiques!

Mais encore plus scandaleux, les responsables de cette mosquée sont en train d’édifier une mosquée monumentale (3) quelques centaines de mètres plus loin, cette fois-ci elle sera dotée de DEUX minarets qui culmineront à plus de 36 METRES DE HAUT! (4)
A quelle distance les appels seront entendus?
Il y a un collège pile en face, le collège République!!!! Comment les enseignants inculqueront les valeurs de la République et de la laïcité à leurs élèves à l’ombre de ces minarets?
La célèbre Université de Nanterre est à deux pas. Les étudiants de cette université, si soucieux du développement de leur conscience citoyenne et politique accepteront-ils que les slogans de leurs AG soient couverts par les appels du Muezzin?
Peut-on faire subir ce voisinage aux riverains (dont les Gardes Républicains de la caserne Rathelot) sans demander leur avis? (5)
L’avenue de la République à Nanterre « accueille » déjà deux mosquées à minarets (6) , cette avenue mérite t’elle encore son nom?
Un prochain article reviendra sur les malversations financières dont est accusé le recteur de cette mosquée (7).
Florian Pipantère
SOURCES
1) Mensonge aux Grandes Gueules, à partir de 1’54 » pour Nanterre :
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=HV0mdXSkTXQ&feature=channel_video_title[/youtube]

2) Nanterre : appel à la prière depuis une mosquée ? par Jean Pavée
3) Vue nouvelle mosquée (2450 personnes, 5000 m2, 2 minarets de 36,4 mètres et un dôme :

4) Photo permis de construire (hauteur des minarets) :

5) Le voisinage républicain de la nouvelle mosquée ( collège, université, caserne) :

6) Parmi les mosquées de Nanterre, deux sont avenue de la République :

7) Le recteur de la mosquée de Nanterre convoqué au tribunal




Oui, une mosquée de Nanterre diffuse l’appel du muezzin

Lors de la dernière émission de Teum-teum (France 5). Un converti à l’islam est interviewé par le présentateur, ils déambulent dans une rue. A la fin de la séquence des appels à la prière venant d’une mosquée à minaret sont clairement entendus (1). Jean Pavée se demandais si la séquence avait bien été tournée à Nanterre (2)

La réponse est oui, la rue de l’interview est celle des Grands Buissons et l’appel du muezzin vient de la mosquée Emir Abdel Kader au 38 avenue de la République.

Maintenant la question à se poser est, est-ce que l’appel à la prière a été fait dans le cadre de l’émission? Ou est-ce que cette mosquée se permet de diffuser par haut-parleurs des appels à la prière?

Je me suis rendu les vendredi 18 et 25 mars près de cette mosquée à l’heure de la grande prière du vendredi. Et bien oui, en France, à Nanterre, tout en quartier reçoit des « convocations » à la prière. Une source policière nous a appris que ces appels duraient depuis 4 ans!

Les appels sont entendus à 250 mètres à la ronde, si mes souvenirs d’écolier sont bons, (surface= rayon² X 3.14) cela représente une surface de 196 250 m².
Un petit tour sur wikipédia nous apprends que la densité de Nanterre est de 7 347 hab. /km², donc environ 1 442 citoyens de Nanterre subissent ces convocations islamiques!

Mais encore plus scandaleux, les responsables de cette mosquée sont en train d’édifier une mosquée monumentale (3) quelques centaines de mètres plus loin, cette fois-ci elle sera dotée de DEUX minarets qui culmineront à plus de 36 METRES DE HAUT! (4)

A quelle distance les appels seront entendus?

Il y a un collège pile en face, le collège République!!!! Comment les enseignants inculqueront les valeurs de la République et de la laïcité à leurs élèves à l’ombre de ces minarets?

La célèbre Université de Nanterre est à deux pas. Les étudiants de cette université, si soucieux du développement de leur conscience citoyenne et politique accepteront-ils que les slogans de leurs AG soient couverts par les appels du Muezzin?

Peut-on faire subir ce voisinage aux riverains (dont les Gardes Républicains de la caserne Rathelot) sans demander leur avis? (5)

L’avenue de la République à Nanterre « accueille » déjà deux mosquées à minarets (6) , cette avenue mérite t’elle encore son nom?

Un prochain article reviendra sur les malversations financières dont est accusé le recteur de cette mosquée (7).

Florian Pipantère

SOURCES

1) Mensonge aux Grandes Gueules, à partir de 1’54 » pour Nanterre :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=HV0mdXSkTXQ&feature=channel_video_title[/youtube]

2) Nanterre : appel à la prière depuis une mosquée ? par Jean Pavée

3) Vue nouvelle mosquée (2450 personnes, 5000 m2, 2 minarets de 36,4 mètres et un dôme :

4) Photo permis de construire (hauteur des minarets) :

5) Le voisinage républicain de la nouvelle mosquée ( collège, université, caserne) :

6) Parmi les mosquées de Nanterre, deux sont avenue de la République :

7) Le recteur de la mosquée de Nanterre convoqué au tribunal