1

L’erreur d’Hitler : ne pas s’être appelé Mahomet

hitlerLa grande erreur d’Hitler est d’avoir créé un parti politique, au lieu de créer une religion.

Une idéologie totalitaire, habillée en « Culte » bénéficie dans ce pays, qui n’est absolument plus Laïque, des protections que donnent les états totalitaires aux religions officielles.

Notre Laïcité totalement dévoyée n’est plus la mise en dehors des règles de l’organisation commune, des carcans dogmatiques ; le cantonnement des pratiques religieuses  au strict domaine privé, c’est devenu la surenchère aux exigences de toutes sortes, en contradiction avec les lois fondamentales.

On égorge les moutons sur les trottoirs, (bon, ailleurs, ce sont des hommes qu’on égorge à titre d’exemple, ici c’est moins pire), les abattoirs sont devenus hallal au mépris des règles d’hygiène et de la souffrance animale, On bloque les rues pour des prières, on emballe les femmes dans des draps ou des torchons, en fonction des moyens; etc.

Le militant est méchant, l’adepte est gentil. Le philosophe est dangereux, le croyant est docile. Le penseur est rebelle, le pratiquant est soumis, le cartésien est à pendre, l’abruti est glorifié.

Celui qui défend des règles librement débattues, est un salaud, celui qui terrorise et menace de mort un « soumis » au nom d’Allah est respectable.

Les lois de la république c’est de la merde, la Charia c’est la panacée.

 

Si donc Hitler avait expliqué que le nazisme était une religion, le coran et Mein-Kampf sont parfaitement interchangeables, il aurait peut-être encore aujourd’hui des adeptes et des croyants, se réunissant dans des lieux de culte. Grâce à nos lois non écrites, condamnant le blasphème, auto-promulguées et appliquées par nos juges de Belfort, il serait sous la protection de « L’Etat Français ».

Les nazis pourraient ester en justice pour se plaindre des propos des socialos, des écolos, des intellos, et autres bobos …..

Quel con cet Hitler, d’ailleurs Staline, le bon petit père des peuples, plus messianique, et plus ferme dans les exécutions de masse, l’a vaincu, c’est bien une preuve ça !

 

Et vive Mahomet, qui est bien l’inventeur du totalitarisme moderne, Pol-pot et et le Hutus n’ont rien inventé, ils ont plagié, mais sans la « couverture » religieuse, ce qu’ils ont fait est très vilain ! 

Francis TEGAL




L'UMP introduit prières, ramadan, halal dans l'entreprise… et les organisations laïques se planquent !

En regardant d’un peu plus prés les propositions de L’UMP sur la Laïcité…
Je constate que parmi les propositions faites de façon suffisamment alambiquée et contradictoire pour mentir sans gène, il est quand même des propositions monstrueuses sur lesquelles Le PS , Le GODF et autres, ne pipent pas mot.
Liberté religieuse et « vivre ensemble » dans l’entreprise
Sans remettre en cause la liberté de conscience, il est souhaitable de prévoir des normes d’habilitation permettant, sous le contrôle du juge, d’imposer dans l’entreprise, lorsque cela est nécessaire, une certaine neutralité en matière religieuse.
PROPOSITION 1 : permettre aux entreprises, pour des raisons précises, d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions relatives au port de tenues et signes religieux. Le dispositif sera nécessairement législatif puisqu’il s’agit de prévoir une dérogation à l’article L 1121-1 du code du travail aux termes duquel « Nul ne peut apporter aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives de restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché » et, spécialement, à l’article L 1321-3 du code du
travail relatif au règlement intérieur
Le dispositif devra être précisément libellé afin de ne viser, conformément à l’état de la jurisprudence, que des limitations nécessaires et proportionnées aux fins de bonne exécution du contrat de travail.
PROPOSITION 2 : permettre aux entreprises d’intégrer dans leur règlement intérieur des dispositions encadrant les pratiques religieuses (prière, restauration collective…). Comme pour la proposition précédente, le dispositif sera nécessairement législatif et pourra s’inspirer de la jurisprudence en vertu de laquelle un salarié ne peut exiger de son employeur le respect de la
manifestation de ses convictions religieuses en l’absence de mention du fait religieux dans le contrat de travail (à titre d’illustration, la chambre sociale de la Cour de cassation a estimé qu’un salarié ne peut arguer de sa religion pour refuser de subir une visite médicale réglementaire [29 mai 1986] ; demander
remboursement d’indemnités correspondant à des déjeuners fournis gratuitement par l’employeur et qu’il s’est abstenu de prendre pour des raisons religieuses [16 janv. 1994] ; ou refuser d’exécuter son travail à un rayon boucherie au motif qu’il devrait manipuler de la viande de porc [24 mars 1998]).
PROPOSITION 3 : organiser une formation spécifique pour les responsables de ressources humaines et les inspecteurs du travail.
PACTE RÉPUBLICAIN
AVRIL 2011 12
Responsables des ressources humaines et inspecteurs du travail sont aujourd’hui en difficulté lorsqu’ils sont confrontés à des situations où le droit du travail ou le règlement intérieur de l’entreprise est remis en cause sur la base de revendications ou pratiques directement ou indirectement religieuses. Ils se trouvent
en effet « tiraillés » entre le principe de lutte contre les discriminations et le respect des dispositions. La mise en place d’un module de formation spécifique sur ces questions par le ministère du Travail permettrait de clarifier la situation pour les personnes directement concernées.
PROPOSITION 4 : élaborer un « guide des bonnes pratiques de la liberté religieuse et du vivre ensemble dans les entreprises ». Ce guide pourrait être préparé par les associations de directeurs des ressources humaines, en lien avec les partenaires sociaux et, éventuellement, avec la conférence des ministres du culte.
Ce guide aiderait les entreprises à adopter des références pour concilier liberté religieuse, bonne exécution du contrat de travail et « vivre ensemble » dans les entreprises. Selon la délibération de la Halde du 28 mars 2011, l’animation d’un dialogue permanent sur ces enjeux pourrait être confiée au Défenseur des droits.
A ma très humble connaissance, a ce jour, le code et la règlementation du travail ne prennent aucunement et nullement en compte les questions de religion.
L’esprit de la loi de 1905, et l’idée Laïque ont pour vocation de mettre en dehors du champ de la vie publique, et le monde de l’entreprise en fait partie, les dogmes et autres hallucinations cultuelles.
Les propositions faites ci-dessus, puisque depuis un siècle , en dehors de l’Islam, on a eu aucun problèmes de religions en France dans nos entreprises publiques et privées, ces propositions donc, ont bien pour objet de faire entrer, les prières, le Ramadan, le Halal , et autres rites archaïques, et de toutes façon superflus, dans l’organisation du travail en France.
Les suicides chez France–Télécom, les milliers de salariés jetés a la rue pour faire monter les actions, l’immigration pour faire baisser les salaires, les milliers de salariés victime de harcèlement moral, ou de maladie professionnelles ça ne suffit pas. Pour mettre encore plus la merde et détruire ce qu’il reste de nos entreprises, on va y ajouter l’Islam.
Tout cela est comme les Quick Halal, c’est a dire intolérable !
Et que disent en ce moment, ceux qui par tradition historique sont censés être les héritiers de la Laïcité et des libertés de ne pas avoir a subir les dogmes des illuminés !
Rien ! Ils se cachent comme des lâches qu’ils sont, parce que depuis le 11 septembre sans doutes ont-ils peur ?!
Francis Tegal




Pourquoi j'ai décidé de consacrer la fin de ma vie à lutter prioritairement contre l'islam

Pour moi les choses sont claires et simples.
L’Islam est moins une religion qu’une théorie totalitaire absolue.
Je ne vais pas ici écrire un livre, (si j’en avais le temps et le courage il le faudrait), je ne donne donc que deux ou trois explications principales de l’idée que j’avance, qui est aussi une réalité que je constate.
Cette théorie totalitaire repose sur un livre : le Coran qui est un charabia illisible, contradictoire , a’ structuré, (a privatif) et donc sans intérêt ni utilité. (j’ai du me forcer et me tenir la tète entre les mains pour y arriver, mais je l’ai lu)
Vouloir régir le monde en s’appuyant sur ce fatras, a l’exclusion de toutes autres règles qui n’en serait pas déduites, l’enfermement est totale et parfait.
Il n’y a plus de place pour la liberté de penser, plus de place pour une quelconque réflexion. l’individu dans une telle société est décérébré, c’est l’excision intellectuelle.
Il n’y a plus de place pour un vivre ensemble démocratique qui est d’ organiser la société suivant des lois librement débattues, consenties et acceptées.
En marge du coran il y a les « Il a dit », propos , colportage et ragots attribués a l’inventeur du système, évidement invérifiables, mais c’est accessoire, voués par nature a un ergotage perpetuel, c’est un ensemble tout aussi décousu et inexploitable pour régler les problèmes d’une société humaine et du monde que le Coran.
Cerise sur le gâteau, le fin du fin de l’absolu totalitarisme : il est précisé que celui qui n’est pas d’accord , qui conteste qui voudrait s’en sortir , ou refuse de se convertir doit être tuer.
Staline a fait massacrer tout ceux qui lui faisait de l’ombre comme Mao , Pol pot, Castro, Hitler.

Une dernière idée et j’arrête : l’invention du « Sacré ». Il suffit de dire que c’est « Sacré », et celui qui conteste mérite la mort !
Tuez les tous dieu reconnaitra les siens!
La notion de Sacré, décrétée par le premier témoin de Jehova venu et Hop on justifie les plus monstrueuses conneries et crimes abominables.
Si sacré il y a, c’est a dire quelque chose a manipuler avec précaution si nous voulons demeurer, c’est seulement « le monde du vivant « sur cette terre, dont l’humanité n’est qu’un avatar.
Les religions, notamment monothéistes, sont toutes par essence des théories totalitaires, (l’histoire de l’humanité nous enseigne que l’invention du totalitarisme est religieuse, Hitler, Mussolini , Mao et ses gardes rouges n’ont fait que des transpositions politiques, d’une technique d’abrutissement et de soumission dont on retrouve les origines et la conception dans les religions.
Il est manifeste que par ses fondements, ses préceptes, et ses règles , l’islam est la théorie totalitaire la plus terrible,la plus néfaste, et la plus dangereuse de l’histoire humaine.
C’est pourquoi, comme d’autres appellaient a agir en 1938 , comme d’autres sont partis pour Londres en juin 1940, j’ai décidé de consacrer la fin de ma vie a lutter contre l’islam en priorité.
En ne negligeant pas toutefois les creationnistes, les scientologues, le pape et l’effet de serre!
Francis Tegal