1

Christine, mai 68 a été une tragédie et les bobos n'ont toujours rien compris

christinebelfort2Je vous écris à partir du Québec. Je suis de près l’actualité en France (et ailleurs) dont les articles de Riposte laïque, Résistance républicaine, Comité Valmy et d’autres.
Je viens de prendre connaissance des deux articles de Riposte laïque reçus aujourd’hui.
Le premier par Christine Tasin que j’estime pour la rigueur habituelle de ses interventions :
Pourquoi je suis de gauche, pourquoi je bénis mai 68 et pourquoi je hais l’islam ;
Le deuxième par Galoupix qui nous dit presque le contraire :
Pourquoi je ne suis pas de gauche, pourquoi je maudis mai 68 et pourquoi je hais l’islam.
http://ripostelaique.com/passionnant-debat-sur-mai-68-au-sein-de-resistance-republicaine.html
Sans préférer la position de Galoupix, je tiens à signaler que j’ai aujourd’hui un malaise avec la position de notre amie Christine Tasin. Cela, non pas parce que je serais plutôt de droite que de gauche, mais parce que je trouve que Mai 68 a été un désastre et si j’avais été à l’époque un acteur fervent de la rébellion étudiante, je me serais définitivement ravisé depuis.
Je rappelle que De Gaulle était un ennemi juré des États-Unis pour une multitude de raisons. En voici quelques unes.
1) Avant même la fin de la guerre en 45, les USA planifiaient de maintenir un gouvernement Vichyste en France pour en faire un gouvernement de collaborateurs soumis non plus à l’Allemagne, mais soumis à l’empire anglo-saxon dont le centre du pouvoir s’est déplacé de Londres à Washington. Durant la guerre 39-45 et par la suite, les USA et le MI5, MI6 avaient des agents dans les zones d’influence française en Afrique et en Indochine (Voir notamment les publications de Annie Lacroix-Ris et les conférences de François Asselineau ; mais je pourrais ajouter le livre de Jean Sainteny sur l’Indochine).
2) Si le Vietnam a été partagé en deux (Nord et Sud, avec la guerre qui s’ensuivit) c’est parce que Roosevelt tenait absolument à empêcher le retour de la France en Indochine (Lire Sainteny).
3) De Gaulle a réussi à s’imposer et contrecarrer les plans américains, dans une large mesure.
4) Par la construction de sous-marins nucléaires, d’une force de frappe nucléaire et de porte-avions, De Gaulle a réussi à mettre en place des mesures de défense indépendants de la France. Donc plein de facteurs qui contrecarraient la volonté américaine de soumettre la France, comme aujourd’hui les américains tentent de soumettre la Russie.
5)    En 1967, le « Vive le Québec Libre » de De Gaulle à Montréal a mis les USA en furie. Il s’attaquait alors à ce que les anglo-saxons considèrent comme leur chasse-gardée. À partir de ce jour, les USA n’avaient qu’une chose en tête, obtenir que De Gaulle soit évincé du pouvoir en France. Et cela pressait. Les troubles de Mai 68 font partie des interventions occultes des services secrets américains.
6)    Je signale que l’accord Blum-Byrnes de l’après guerre facilitait la colonisation culturelle de la France par son industrie cinématographique, tout comme le système de pots de vin (toujours en place) favorisant la diffusion en France de la culture musicale anglo-américaine.
7) Pendant la guerre d’Algérie jusqu’à l’indépendance, 1959-1961, les services secrets américains et soviétiques rivalisaient pour expulser la France de l’Algérie à leur bénéfice. Je lisais plusieurs journaux de langue anglaise à l’époque et les nouvelles provenant de Reuters, UPI et AP parlaient régulièrement de cette rivalité en vue d’acheter les services des chefs de guerre rebelles en Algérie.
8)    N’en déplaise aux adorateurs de l’Union Européenne, il faut se rappeler que de nombreux Français collaborateurs du régime de Vichy voulaient une telle grande Europe (dominée par l’Allemagne) et en se mettant au service des USA, ils ont continué leurs manœuvres traîtresses pour affaiblir la France.
9) Le financement du parti Socialiste a été soutenu par les services secrets anglo-saxons. C’est un fait bien documenté maintenant. Rappelons-nous les valises bourrées de billets de banque versés pour les campagnes électorales de Mitterrand qui avait été décoré de la Francisque par Pétain en personne. Les valises de billets transitaient par Jean Jardin, l’ancien chef de cabinet de Laval (président de la France Vichyste).
10) Et pour finir je reviens sur le sujet de Mai 68. Daniel Cohn-Bendit, s’est déjà vanté d’avoir reçu des Américains la somme de 100 000 dollars pour la rébellion étudiante. Pensez-y sérieusement, pour un étudiant en 1968, c’était une somme considérable pour foutre le trouble en France contre De Gaulle.
Donc, à mes yeux, Mai 68, ce n’est vraiment pas de quoi être fier peu importe avec quelle ferveur les bobos l’ont vécu. Je considère Mai 68 comme une tragédie et les bobos n’ont toujours pas compris.
C’est aussi cela le contrôle idéologique en France, contrôle dont les médias ne parlent pas depuis des décennies.
François Gauthier
Président du FFI-Québec