1

Affaire Naomi : connaissez-vous le «Syndrome méditerranéen » ?

Tous les médecins ont appris, aux Urgences, ce qu’est le « syndrome méditerranéen »

Les femmes du Maghreb, et celles qu’il est maintenant interdit d’appeler Noires, ont un profil particulier quand elles sont malades.

Les infirmières, les internes et les urgentistes les voient arriver avec défiance.

Ces pauvres femmes n’existent souvent que très peu pour leur mari. Alors quand elles ont mal, elles surjouent leur rôle de malade pour être un peu écoutées. Mais les maris sont souvent insensibles à leurs plaintes.

Alors, elles arrivent aux Urgences de façon théâtrale, en disant par exemple qu’elles ont mal au ventre.

Examinées par le médecin, elles crient leur douleur quand il pose son stéthoscope sur le dos, et quand il leur demande de respirer largement, elles suffoquent. A la palpation de l’abdomen, elles hurlent, faisant penser à une urgence chirurgicale. La prise de la tension oriente vers une fracture de l’humérus et le test des réflexes laisse à penser que le marteau frappe des endroits meurtris par une maltraitance chronique.

Dans la majorité des cas, elles sont renvoyées à leur domicile après un examen clinique minutieux. C’est probablement le Syndrome Méditerranéen et la légèreté coupable et cruelle de l’employée du Samu qui a causé la mort atroce de Naomi.

Et là, je vais vous parler d’un autre cas concret et très récent, celui de mon épouse. Je dois vous signaler que je suis médecin, depuis peu en retraite et que mon épouse depuis 35 ans est d’origine berbère (pas arabe) et Chrétienne, mais s’appelle quand même Fatima et est très typée. Mais je l’ai vue un soir se faire une double fracture de la cheville et me dire calmement  « il est tard, nous irons aux urgences demain » L’inverse du syndrome méditerranéen !

Mon épouse présentant des douleurs abdominales constantes, la réveillant la nuit, avec alternance d’épisodes de diarrhée et constipation, dans un contexte d’amaigrissement de 10 kg en 3 semaines, à l’acmé de sa douleur et après une nuit blanche, je la conduis aux Urgences de l’hôpital de Carcassonne le matin du 1ermai.

Une infirmière lui branche une perfusion de Paracetamol et Spasfon, lui fait une prise de sang et une bandelette urinaire.

Quatre heures plus tard, une interne vient la voir dans son box, lui palpe l’abdomen qu’elle trouve souple, lui dit que les examens sanguins sont normaux ainsi que la bandelette urinaire et lui dit qu’elle peut partir.

A signaler qu’un tel tableau clinique demande à faire une coloscopie à la recherche d’un cancer du côlon, et que si aucun gastro-entérologue n’est présent en raison du jour férié, la patiente peut être hospitalisée jusqu’au lendemain, mise au régime sans fibres et bénéficier d’une préparation à boire pour nettoyer le côlon et bénéficier d’une coloscopie le lendemain matin en urgence.

Mais elle est renvoyée comme une malpropre !

Contactant dès le lendemain toutes les cliniques du secteur, la principale a son secrétariat de Gastro fermé jusqu’au 26 mai, les autres ne peuvent faire de coloscopie avant fin juin.

Ma femme continue à souffrir et maigrir et se bourre de Paracetamol et Spasfon pour tenir. Puis nous allons chez notre fils pour revoir notre petit fils à Aix en Provence. Notre fils devant travailler même les jours fériés. Devant garder le petit, nous ne sommes disponibles pour aller aux Urgences de l’hôpital d’Aix que le 10 mai, les cliniques privées ne pouvant donner un rendez-vous de coloscopie que mi-juillet. Je pensais naïvement que les gens pouvant tomber malades même les jours fériés, une grande ville comme Aix avait des spécialistes de garde un 10 mai. Et pas question d’aller à Marseille-La Timone, avec ses punaises de lit et ses charters et bateaux de malades du Maghreb venant s’y faire soigner à nos frais.

Cette fois-ci j’écris sur une de mes ordonnances un « prière d’admettre » décrivant en détail le tableau clinique.

Bis répétitas, pose d’une perf de Paracétamol, prise de sang et bandelette urinaire, infirmières qui courent dans tous les sens « ne restez pas là, Monsieur, vous nous gênez si on doit courir ». Des patients sur des brancards dans le couloir. Un seul médecin urgentiste devant son écran d’ordinateur en buvant son café, puis écrit des SMS. Blasé le pauvre ! Il doit être là depuis près de 24 heures !

Il vient voir mon épouse, lui trouve l’abdomen souple, lui dit «  je ne dis pas que vous n’avez pas mal, je ne dis pas que vous n’avez rien » Sic !

Puis en sortant, s’adresse à moi et me dit qu’elle peut sortir, les  examens sanguins et urinaires étant normaux (on le savait depuis le 1ermai, et on lui avait dit). Je lui ai alors demandé comment il faisait un diagnostic digestif avec une seule prise de sang. Il est parti et l’infirmière principale a emmené mon épouse à la radio pour faire un cliché abdominal sans préparation pour se couvrir.

On faisait un ASP dans les années 60 avant d’inventer le cliché avec Baryte, puis l’invention du fibroscope, du scanner, puis de la RMN ensuite rebaptisée IRM, car le mot nucléaire faisait peur aux patients. Alors une radio et rien, c’est pareil. Il revient me voir et me dit « en tant qu’Urgentiste, je ne vois aucune raison de la garder, la radio ne montre qu’une légère stase ! »

Nous avions le meilleur système de santé au Monde ! Il nous reste le meilleur système social qui sert aux centaines de milliers (si ce n’est de millions) de clandestins que nous nourrissons, logeons, soignons et que nous n’expulsons plus.

Le numerus clausus est bloqué depuis sa création, malgré nos appels à l’aide. Il parait que la France compte 10 000 médecins de plus cette année 2018.

Mais comme on n’en forme pas plus, on sait d’où ils viennent : Maghreb, Afrique noire, Roumanie. Ayant été soigné et hospitalisé au Maroc, je peux vous dire que j’ai eu très peur, à raison.

A l’hôpital de Carcassonne, les médecins Français y sont très compétents mais rares.

Soutenons le combat des infirmières et médecins Français, battons-nous pour que  ce régime encore plus corrompu que le précédent débloque des moyens pour la santé et la sécurité. Pour la Justice, c’est autre chose, leurs laxisme n’est pas une question de moyens mais est politique. Il faut fermer l’école de la magistrature, entièrement d’obédience gauchiste et élisons nos magistrats. Formons plus de médecins dans nos facultés et qu’ils gagnent autant d’argent que les députés, qui eux n’en n’ont pas bavé en années d’études. Il faut revoir le fonctionnement du pays.

Fred Winsky




Marine Le Pen veut-elle vraiment gagner en 2017 ?

marinefranceapaisee2En 1972, fut créé le Front National principalement par Jean-Marie Le PEN, et nous étions quelques-uns, venus des mouvements Occident et Ordre Nouveau, à rejoindre ce nouveau parti et son chef charismatique.
Le Front National entraîna avec lui sur plusieurs générations des millions de militants qui croyaient qu’un jour leur Président accèderait à la magistrature suprême. Nous étions des militants zélés qui allions coller les affiches, distribuer les tracts, donnant notre obole aux réunions pour ce parti plein d’avenir.
Bien sûr, il y eut des dérapages verbaux, que nous croyions à l’époque involontaires, et que nous expliquions par la fougue de son auteur. Ces “dérapages “ éloignaient chaque fois notre Chef de la victoire.
Puis arriva le 21 avril 2002 qui le vit accéder au second tour de la présidentielle. Il y fut battu le 5 mai par Chirac qui récolta une victoire digne des républiques bananières avec 82,21 % des suffrages.
Nous enragions mais ce n’est que plus tard que la réalité fut mise à jour, Jean-Marie Le PEN n’aurait jamais voulu du pouvoir, la place qu’il s’était choisie était dans l’opposition, ce qui lui convenait fort bien.
Mais une partie d’entre nous fut déçue, tous nos efforts pour arriver à ça !

Puis Marine reprit le flambeau, et organisa la dédiabolisation du FN. Elle y arriva mais renia peu à peu les fondamentaux du parti, écartant de nombreux membres fondateurs tout en plaçant des cadres dont certains transfuges de la gauche. Puis ce fut le clash avec ce père qui dérapait à chaque fois que le pouvoir pointait son nez. Fort bien disaient certains, le Président fondateur nous empêche d’accéder au pouvoir car il ne l’a jamais voulu. Trahison disaient d’autres, il a fondé ce parti et ne peut être écarté de si vile façon.

Aujourd’hui, nous sommes en période électorale et deux événements récents nous poussent à la réflexion.
Primo, Marine Le PEN a déclaré il y a peu que l’islam est compatible avec notre république, ce qui est à l’opposé des convictions des Patriotes. A-t-elle choisi de prendre le risque de faire partir certains électeurs en essayant de récupérer les voix musulmanes ? Aucun musulman pratiquant ne votera FN, les seuls à voter FN sont d’anciens musulmans qui sont devenus apostats ou laïcs.
Sur les réseaux sociaux de nombreux militants ne comprennent pas, et pensent que le FN s’écarte de sa base pour devenir un parti de centre droit.
Secundo, aux primaires de la droite et du centre, une stratégie aurait amené Marine le PEN au pouvoir, en faisant participer les militants à ces élections en votant pour l’adversaire le plus faible, soit Nicolas Sarkozy. Il suffisait qu’un tiers des électeurs du FN vote à ces primaires pour Sarkozy pour l’élire dès le premier tour comme adversaire de Marine au second tour des présidentielles.
Nous avons été quelques-uns à lancer cette idée dès septembre 2016. Réponse télévisée de Marine « il n’est pas question que des militants FN participent à ces primaires » Même son de cloche chez les cadres du parti. Alors qu’il aurait suffi de dire que les voix des électeurs leur appartenaient, et qu’avoir le plus détesté des LR comme adversaire serait le plus facile pour assurer la victoire en 2017. Marine et ses conseils sont assez intelligents pour faire passer le message sans l’officialiser. C’est le contraire qui fut fait.
Résultat le plus probable, Fillon sera le prochain président de la république.

Alors que veut Marine Le PEN ? La question se pose légitimement. Sent-elle que l’après 2017 sera le chaos, quel que soit le président, et préfère-t-elle le vivre comme Chef de l’opposition, le parti socialiste n’existant plus dans le champ politique.
Vise-t-elle les législatives, où avec un groupe parlementaire possible d’une centaine de députés elle pèserait en coulisse sur la politique gouvernementale ou dans une possible cohabitation ? Veut-elle faire comme son père en restant l’opposante qui fait toujours mentir les sondages tout en ne perçant pas le plafond de verre ? Pourquoi n’accepte-t-elle pas de réunir toutes les droites comme le souhaite Robert Ménard ?
Marine Le PEN présidente, est-ce toujours d’actualité ?
Alors que vont devenir ses électeurs après mai 2017, vont-ils attendre patiemment 2022, puis 2027, etc. ? En attendant des réponses, votons pour elle en 2017.

Fred Winski




Ils éructent : Trump et le Brexit, c’est la faute aux réseaux sociaux

reseauxsociauxAvant les années 2000, la population mondiale n’a eu, pour se faire une idée politique, que ce qu’en disait la presse écrite, audio ou télévisuelle.

Seul un petit nombre avait reçu le logiciel mental pour interpréter, comprendre, décrypter et tirer des conclusions de ce que les médias leur injectaient savamment jour après jour. Ainsi on a vu un Giscard « plus jeune président de la France » choisir comme ministre un Raymond Barre « meilleur économiste de France ». En 1981, nous avons eu droit à Chirac « le fasciste » à Jean-Marie le Pen « le Nazi » pour nous pousser à élire « la force tranquille » Mitterrand.

Puis Mitterrand a choisi « le plus jeune premier ministre de France (Fabius) » et Chirac n’a plus été le fasciste à abattre mais l’homme de la cohabitation heureuse (on ne parlait pas encore de l’identité heureuse de Juppé).

Pendant ce temps, les Anne Sinclair, Jean-François Khan, l’ineffable et indéboulonnable Michel Drucker, et j’en passe, des dizaines ont façonné l’inconscient du téléspectateur en distillant la pensée unique « de gauche », c’est à dire le « comment vous devez répondre à une question politique et pour qui vous devez voter ».

Petite remarque, le mot obtus en géométrie décrit un angle ouvert, et le mot aigu un angle étroit, alors pourquoi les esprits les plus aigus ont-ils la plus grande ouverture d’esprit ? Vous avez compris les contresens de notre langue ?

Pour en revenir à nos moutons, pendant tout ce temps, mais même encore maintenant avec les esprits obtus, il existe beaucoup de gens qui, devant une réflexion politique que vous leur soumettez, vous ressortent mot pour mot ce que vous avez entendu la veille sur une chaine télé. C’est à cela que servent les émissions C à dire, C dans l’air, C à vous (avec l’agressive Sophie Lapix), et maintenant la nouvelle émission sur LCI de Yves Calvi , viré de la 5 mais qui a retrouvé un poste identique sur LCI ( 24 heures en questions).

Dans ce panel d’émissions représentatives mais non exhaustives de la pensée unique imposée, nous voyons invariablement les mêmes têtes (je ne vais pas les citer mais tout le monde sait de qui je parle, et si vous ne savez pas, regardez une semaine durant ces émissions et vous aurez la liste complète de ces gens payées grassement pour leur pseudo analyses d’experts en quelque chose,  pour faire voter les sans-dents la où on leur dit de voter.

Et puis durant les années 2000, et plus après 2010, sont apparus ce qu’on appelle « les réseaux sociaux ». Ce ne sont pas des réseaux occultes comme ceux qui nous dirigeaient avant, mais des réseaux ouverts à toutes et tous, pouvant se reconnaitre dans une pensée, une idéologie (comme le Bonheur ou la Sincérité, ou encore l’Honnêteté).  Les réseaux occultes n’ont rien vu venir, leurs valets, les médias, non plus. Dans ces réseaux sociaux, représentés par les deux principaux Facebook et Twitter, rien n’empêche un citoyen d’un pays de partager ce qu’il sait de la situation de son pays, de la manipulation de son gouvernement.

Il peut partager photos et vidéos contredisant totalement  le monde Orwellien, dans lequel nos régimes, que je taxerais d’autocratiques dans le sens où l’Auto n’est pas un individu mais une pensée unique. Et ce partage de connaissances est l’ennemi absolu de ces régimes. Alors l’individu commence à réfléchir, car il a plusieurs sources pour sa réflexion.

Je me souviens de la vie en Pologne Communiste. L’entrée de livres occidentaux était sévèrement punie par de la prison, contredire le régime devant des amis n’ayant pas été choisis avec soin présentait un risque de déportation ou d’internement en hôpital psychiatrique avec des doses de cheval de neuroleptiques et pendant une durée déterminée par le camarade dédié à cette tâche. Vous pouviez à l’époque vous promener avec un brassard « croix gammée » au bras, ou avec son pendant « faucille et marteau », mais vous pouviez vous faire arrêter avec un drapeau Américain.
Aujourd’hui, sur Facebook que je connais mieux que Twitter, les seuls photos et vidéos que vous afficherez et qui seront supprimés, par les censeurs basés au Maroc, sont la pornographie (cela commence au moindre sein nu) et à la propagation d’images Djihadistes (une vidéo de décapitation d’un Chrétien par un Musulman ne restera pas plus de quelques heures).

Alors pour conclure:
Avant: le Peuple, le populo, la populace, les sans-dents, les cas-soc, la classe moyenne mais pas éduqués comme nous, ces cochons de payants, les autres, les pauvres, les cons, les incultes parce que nous on sait, ceux qui boivent du Kiravi, ceux qu’on n’invite pas dans nos rallyes et nos soirées entre nous, les extrêmes, les communistes ou les fascistes, enfin tous ceux qui n’ont pas notre pouvoir mais doivent payer pour nous.

Après: Nous les sans-dents, les gens de peu, nous les gens qui vont en sabots (ce que disaient les familles bourgeoises en parlant de la famille Le Pen dans l’enfance de Jean-Marie), nous qui n’avons que le seul pouvoir de notre vote, alors grâce aux échanges multiples que nous donnent les réseaux sociaux, nous voterons en sachant vraiment pourquoi nous le faisons. Nous avons compris que nous pouvons voter dans la primaire de la droite pour choisir le meilleur adversaire de Marine, nous savons que la victoire de Marine ne sera pas un raz-de-marée, et qu’elle déclenchera des émeutes créées par cette caste qui veut nous faire voter Juppé. Mais nous allons nous battre contre les saloperies qui veulent que le système continue comme il l’a toujours fait.

Alors pourquoi le Brexit et Trump ? Simplement parce que le Peuple est maintenant informé, parce qu’il y a des échanges avec des centaines ou des milliers de personnes que vous ne connaissez pas personnellement, mais qui savent certaines choses que vous ne savez pas obligatoirement. Alors les Anglais ont voté le Brexit et les Américains ont voté pour Donald Trump. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils étaient plus informés qu’avant. Alors à quoi servent encore les médias, si ce n’est pour nous permettre de comparer l’information Orwellienne avec la réalité !

A vos claviers Citoyens !

Fred Winski




Pour que Marine batte Sarkozy, éliminons d’abord Juppé

marinelepenprimaires
Le 27 novembre 2016 sera élu le futur président de la République.
A n’en pas douter, les deux finalistes de la primaire de la droite et du centre seront Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, avec un gros score pour Juppé au premier tour. Que se passera-t-il au second, d’après ce que nous en savons aujourd’hui ?

Nous savons que de très nombreux électeurs de la gauche, de ses extrêmes et une grosse moitié de LR, vont voter pour Juppé. Ce dernier sera donc, avec de fortes probabilités, le challenger de Marine Le PEN au second tour des présidentielles. Or, que savons-nous dès à présent des votes en cas de duel Juppé-Marine ?

Juppé-Marine le 7 mai 2017 :
Pour Juppé : Les voix de l’extrême gauche à la moitié de l’électorat LR, en passant par une majorité de socialistes, ceux du Modem et de l’UDI. Soit un résultat d’environ 65 %
Pour Marine : Les électeurs du FN+une partie des électeurs de Dupont-Aignan et des abstentionnistes du premier tour, soit environ 35 %
Résultat : JUPPE ELU PRESIDENT avec 65 %

Sarkozy-Marine le 7 mai 2017
Pour Sarkozy : environ 60 % des électeurs LR, et une petite partie des Debout la France
Pour Marine : L’ensemble des électeurs FN, une partie des Debout la France, une partie importante des électeurs de gauche extrême, des socialistes, des centristes et des LR qui effectueront ce qu’on appelle un « vote révolutionnaire », soit le TSS (Tout sauf Sarkozy), tellement la haine de Sarkozy est forte.
Résultat : Marine le PEN élue avec plus de 50 % des voix.

Que faut-il retenir de ce prévisionnel ?
Que si les électeurs du FN ne font rien au second tour de la primaire de la droite, s’ils ne prennent pas leur destin en main dès maintenant, ils sont d’ores et déjà Echec et Mat pour la présidentielle. Alors que s’ils considèrent que la présidentielle se joue ce 27 novembre et vont tous voter en se pinçant le nez pour Nicolas SARKOZY, ils ont toutes les chances d’élire ce jour là Marine Le PEN.

Il est souhaitable que ni Marine Le PEN, ni Marion Le PEN, ni Florian Phillipot ou un autre cadre de FN n’appelle à une telle tactique, car cela présenterait une cause d’annulation des élections par le pouvoir socialiste en cas de la victoire FN. Mais une démarche individuelle et responsable dans ce sens ne peut être attaquable.

Conclusion, pour les électeurs FN, Sarkozy est le meilleur perdant, raison de plus pour voter pour lui le 27 novembre 2016.

Fred Winski