1

Tracts Marine : j’ai accompagné ma fille sur un marché arabo-africain

Samedi, veille de Pâques, j’ai accompagné ma fille qui distribuait les tracts Marinistes sur le marché arabo-africain de Nantes, près du centre historique.

Visiblement nous n’étions pas les bienvenus. Les arabes prenaient parfois le tract sans commentaires, d’autres en faisant le signe halal d’égorgement. Les pires étaient les bobos venus chercher là leur bouffée d’exotisme et de fraternisation pluri-culturelle. Certains, voulant sans doute se faire apprécier des communautés, repassaient deux fois pour nous apostropher : « vous n’avez pas honte ? ». Je les sentais capables d’appeler au lynchage.

Quelques discrets résidents gaulois du quartier nous faisaient parfois un signe complice en prenant le tract qu’il glissaient précieusement dans leur poche, d’autres commentaient juste  » bravo pour ce que vous faites, on en a marre ! » Visiblement ceux-là avaient peur de se faire repérer.

Une soi-disant journaliste franco-tunisienne qui avait bien du mal à placer ses tracts pour Hamon n’a rien trouvé de mieux à faire que de venir nous enquiquiner. Elle nous a d’abord interpellés d’un « vous ne manquez pas de culot… venir tracter ici ! »… le reste était de la dialectique immigrationniste gauchiste. Elle fut bientôt rejointe par un nostalgique du FLN qui n’admettait pas que MLP défende les Harkis « ces traîtres ! » Que n’était-il resté dans son pays si chèrement reconquis.

Seul moment réconfortant, une discussion constructive avec une dame d’origine ivoirienne, française de cœur, soignée, cultivée et parfaitement intégrée. Il y eu aussi ce militant de Fillon qui voulait me refiler un tract de son candidat, je lui ai proposé un échange de bons procédés. Il nous a souhaité une bonne journée en nous rappelant que nos deux partis étaient du même côté à la manif pour tous.  Pendant ce temps, un ami patriote à l’autre bout du marché a manqué de se faire tabasser par un arabe excité. Il appliquait pourtant les consignes strictes de prudence.

Gérard Creuset




Au Secours ! Il revient

SarkozybilanOn l’a vu hier soir rayonnant, triomphant malgré ses gros soucis. Regonflé à bloc par le succès électoral de la droite bigarrée, le président de l’UMP relance la machine qui nous a conduits dans le mur.
Nicolas Sarkozy avait en 2007 réussi un coup formidable: détourner à son profit les deux tiers des électeurs du Front national.  Ceux ci, comme une bonne partie de la droite classique, l’attendaient sur les questions de l’immigration, de l’islamisation et de la sécurité.
Le candidat Sarkozy nous avait promis une immigration choisie, le plein emploi dans les cinq ans à venir, une réduction de la dette, une augmentation du pouvoir d’achat…
Or qu’avons-nous constaté entre 2007 et 2012 ? Malgré le coût phénoménal de l’immigration, malgré les trois millions de  chômeurs, une sécu au bord du gouffre, de gros « problèmes » dans les banlieues et un manque criant de  logements, le gouvernement Sarkozy, avait laissé entrer annuellement 210.000 futurs « français » qui finiront par submerger la population historique et  imposer leurs mœurs  médiévales. C’est deux fois plus que sous Mitterrand.
Malgré les voix qui s’élevaient de plus en plus fort, y compris au sein de son parti, Nicolas Sarkozy a préféré, sur ces questions, pendant tout son mandat, répondre aux attentes des NKM, Baroin et consorts. Question sécurité ce fut le fiasco; les 600 zones de non-droit existaient toujours en fin de mandat- et pour cause- et notre police submergée continuait de battre en retraite.
Je passe pêle-mêle sur l’augmentation de 40% de la dette, Les fermetures d’entreprises entraînant l’augmentation du nombre de chômeurs, sur la finance islamique, sur le développement honteux de l’abattage halal et l’explosion de la visibilité islamique, sur l’abrogation de la reconduite des criminels étrangers, sur l’intégration de Mayotte avec sa cohorte de clandestins musulmans analphabètes des Comores…La liste est longue
J’insiste, parce que c’est sûrement sa faute la plus grave et la plus lourde de conséquences, sur  la désastreuse intervention en Libye qui nous vaut aujourd’hui les prémices du Camp des Saints et des soldats tués au Mali avec les armes que Sarkozy avait livrées aux insurgés,
Pour le calamiteux bilan économique je vous propose ce tableau publié par l’Express en 2012 (voir ci-dessus)
Sarkozy est un super bonimenteur, c’est un pro du baratin politique, un champion, un as ! Il racontera tout ce que nous voulons entendre pour être élu et une fois en place, il nous resservira la même soupe empoisonnée.
Les électeurs abusés de 2007 semblent, hélas, se laisser reprendre à son discours.
Gérard Creuset




Toulouse, confirmation de la conquête en peau de panthère du territoire français

La « panthérisation » du Territoire se réalise bien sous nos yeux. Par petites touches d’abord discrètes, puis flagrantes, inexorables, gagnant des pans entiers du territoire. Je l’ai vue se mettre en place à Orléans. Le quartier de la Source était au début des années 80 un endroit où il faisait bon vivre; moins de dix ans plus tard c’était le ghetto.

Début juillet nous avons passé quatre jours à Toulouse, cité que nous avons découverte  en  2005. Cela faisait plus de deux ans que nous n’y étions pas allés.  Nous avons été frappés par le changement; je ne veux, bien sûr, pas parler des aménagements urbains dont les progrès ont été modestes, mais de l’explosion de l’affirmation communautariste de l‘Oumma.

ramadantuerC’était, il y a sept ou huit ans, une ville déjà très cosmopolite. Normal pour une agglomération qui accueille cent vingt mille étudiants de toutes nationalités. Cependant l’islam y était relativement discret. Aujourd’hui la communauté musulmane s’impose massivement dans le paysage socio-culturel. Cela saute aux yeux de la manière la plus agressive ; vous ne pouvez pas faire cinquante mètres dans une rue sans croiser une hidjabée, souvent avec marmaille et landau, couverte de la tête aux pieds même par 35° à l’ombre.

Le dimanche matin à l’heure de la messe, tout autour de la basilique Saint Sernin c’est le marché aux puces, sorte de souk forain où on trouve aussi bien des cartouches de cigarettes de contrebande négociées au nez et à la barbe des policiers municipaux, que des jantes de BMW « tombées d’un camion ».  Les fidèles se rendant à la messe dominicale doivent se glisser furtivement entre les prédicateurs musulmans qui vendent des corans et quêtent pour les œuvres islamiques et les Belphégor qui se jouent de nos lois en dissimulant leur face derrière un masque chirurgical.

Dans la rue Bayard, qui va de la place Jeanne d’Arc à la gare, Il ne reste plus une seule boucherie-charcuterie traditionnelle, par contre,  nous  y avons dénombré deux boucheries et six établissements de restauration halal exhibant fièrement le certificat de la mosquée en vitrine. La clientèle y est essentiellement musulmane; il semble que le gaulois de base commence à éprouver quelques réticences face à cette occupation communautaire et ségrégative. Sur le Boulevard de Strasbourg, entre la Place Jeanne d’Arc et le quartier Arnaud-Bernard, idem,  les deux boucheries installées de longue date ont été remplacées par des commerces de viande halal. Nous n’avons pas songé à explorer le tristement célèbre quartier du Mirail…Le quartier de St Cyprien avait déjà lorsque nous l’avons connu, un air de petite Afrique mais comme disait Le Général  » c’est bien qu’il y ait des français noirs…. »

J’ai encore reçu cette semaine la vidéo intitulée  » immigration » http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=6-3X5hIFXYU#at=21 .  Certains amis, confortés par les médias aux ordres, me répètent que c’est exagérément alarmiste. Ils avaient presque fini par me convaincre, mais après cette visite dans la ville rose, j’ai acquis une certitude: ceux qui vivent dans leur bulle, dans leur petit patelin ou leur quartier bourgeois bien tranquilles seront bientôt surpris par la vague allogène.

L’affirmation identitaire islamique est hélas de fait, le corollaire de l’accroissement exponentiel de la population musulmane. Grâce à l’immigration choisie de Sarkozy et à l’intégration de Mayotte, considérant en outre le taux naturel de fécondité, nous en avons eu  2 millions de plus en cinq ans. Il faut compter qu’avec Hollande ce sera trois millions supplémentaires. La kosovoïsation  du territoire national sera-t-elle alors évitable ?

En 1938 à sa descente d’avion qui le ramenait de Munich, Daladier entendant les acclamations de la foule n’avait pu s’empêcher de murmurer : « les cons ! ».  Churchill avait prédit « Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre.». Nos dirigeants dhimmis, par électoralisme,  choisissent le déshonneur. Tout comme Daladier et Churchill, ils savent ce qui nous attend mais ils se taisent.

Gérard Creuset




La grossière propagande homophile va finir par me faire devenir homophobe !

Chers amis de Riposte Laïque, j’adhère complètement à l’article de Gérard Brazon « Mariage homo et adoption » et désolé pour Christine Tasin que j’apprécie par ailleurs pour son engagement, essentiel,  contre l’islamisation.

Ce projet de loi dénature le mariage. Le mot « mariage » depuis la nuit des temps désigne l’institution  par laquelle la société humaine reconnaît l’union d’un homme et d’une femme. Même les Grecs qui pratiquaient la pédérastie sans réticence n’ont jamais songé à changer le sens de ce mot.

Il y a quelques semaines, je discutais avec un penseur « éclairé » de ceux qui s’arrogent le droit de penser à la place des autres, socialiste à coup sûr. La conversation était arrivée sur le droit à l’adoption. Tandis que je défendais pour l’enfant le droit d’avoir un papa et une maman, lui ne parlait que du droit des « parents » de leur amour, de ce qu’ils étaient capables de donner, ajoutant que les couples hétéros se déchiraient dans 50% des cas. Il ne m’a pas entendu non plus quand je lui ai dit que  le but l’adoption était de recréer pour l’enfant la cellule naturelle dont l’adversité l’avait privé. Jamais deux hommes ou deux femmes ne pourront procréer sans l’intervention d’une personne du sexe opposé. Alors pour l’enfant… volatilisée la maman ? Volatilisé le papa? C’est grave.

Dans le cadre de la manipulation permanente, récemment au JT nous avons eu droit à un reportage sur le don d’organe, et justement – comme par hasard – donneur et receveur formaient un duo homme + homme vivant en « couple ». Tant d’amour c’était tellement beau qu’on en aurait pleuré. Il y a des milliers de dons d’organe dont on ne parle pas, les homos doivent y être représentés au même pourcentage que dans l’ensemble de la population; et justement en plein débat sur le « mariage pour tous » on vient nous asséner « les bonnes paroles » que nous devons ingurgiter.

Début janvier à l’Assemblée Nationale, dans la perspective de la loi sur le mariage homo, les élus de gauche ont entendu les représentants des religions. Selon le Figaro ils ont montré un évident respect pour les juifs, une indifférence polie pour les protestants et les musulmans et une bienveillance béate pour les bouddhistes, mais ils se sont déchaînés contre les catho avec une arrogance digne de l’anticléricalisme stalinien.
Je crois que je vais devenir homophobe, tant pis pour ceux qui ne le méritent pas.

Gérard Creuset

PS:   Ce  hochet du « mariage pour tous »  brandi par Hollande n’est-il pas agité pour nous disperser




N’en déplaise à Philippot, Marine Le Pen n’a rien à gagner du côté des musulmans

Voici le commentaire que m’inspire l’article de Philippe Alonso intitulé « Philippot a raison.. »
93%,  serait , selon une étude réalisée par l’institut de sondage « Opinion Way » le pourcentage de musulmans de France qui ont voté pour François Hollande – ou plutôt, contre Nicolas Sarkozy – au second tour de l’élection présidentielle du 6 mai dernier.
Pourtant le flirt du gouvernement avec l’islam n’était jamais allé aussi loin que sous Sarkozy qui avait laissé s’étendre les prières de rue et qui en parfaite mauvaise foi déclarait en mai 2012 que l’abattage halal en France était insignifiant.
On voit très bien, d’après ces faits que Marine Le Pen n’a rien à gagner du côté des musulmans qui de toutes façons, comme en Belgique, constitueront un jour ou l’autre leurs propre listes car l’islam n’est pas qu’une religion, c’est aussi, dans ses fondements, un mouvement politique se donnant pour mission l’extension de la charia à toute la planète.
J’avais été conquis en début d’année par les positions de Marine Le Pen dénonçant les prières de rue, les menus halal, l’abattage rituel, et le voile. Pour beaucoup, elle devenait par cette attitude ferme et énergique celle qui allait sauver la civilisation française de l’obscurantisme islamique. Hélas, sans doute sous l’influence de conseillers infiltrés, son discours  lénifié qui se défend mordicus de toute islamophobie, finit aujourd’hui par rejoindre celui de Copé ou de Valls… Alors à quoi bon voter Marine?

Bonne journée à tous et merci pour votre combat.

Gérard Creuset