1

Pourquoi je ne renouvellerai pas mon abonnement solidaire à Charlie Hebdo

Moutons-suis-CharlieComme de nombreux citoyens, républicains, français, je me suis précipitée pour prendre un abonnement court, sous le coup de l’émotion.
Que de regrets à la lecture des numéros reçus, je pratique l’humour, j’aime les blagues, pas celles qui dépassent la limite de la vulgarité quant à ce qui touche « le sexe », mais je tiens à signaler que ma décision est liée au fait que vos caricatures, vos articles, sont très dirigés et comportent des exceptions.
Ce qui me fait dire, que pour vous, on n’est pas tous égaux (comme le disait si bien Coluche). Je sais que vous avez subi un incendie, puis une véritable tuerie digne du Moyen-Âge, œuvres des mêmes adeptes de la religion de paix et d’amour, cela vous a donc pétrifiés au point de vous retenir de publications qui auraient pourtant l’avantage de prouver que « même pas peur ».
Il y a pourtant une religion que vous vous régalez à ridiculiser, je suis d’éducation protestante, non pratiquante et surtout plus croyante, mais cela me scandalise de voir ceux qui n’égorgent pas, ceux qui ne brûlent pas leurs victimes, ceux qui n’enlèvent pas des filles et femmes pour en faire des esclaves, ceux qui sont massacrés en masse (hors de France) être votre menu favori.
De même, côté politique, il y aurait de quoi caricaturer TOUS LES PARTIS, et parfois beaucoup plus celui de LA ROSE qui nous rend la vie plutôt en NOIR, mais non, vous préférez encore cracher votre un venin contre celui à qui l’on a mis une étiquette indélébile.
Cela me fait penser aux paroles d’une chanson : « On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille » car malheureusement, ceux qui ne sont pas très intelligents sont persuadés que les enfants sont le miroir de ce que sont ou ont été les parents.
Quelle erreur ! Il n’y a qu’à suivre les exploits « condamnables » de tous ces fils de personnalités du monde politique (je ne vais pas les énumérer, vous les connaissez), pour avoir la preuve qu’il ne faut pas généraliser, on peut être au gouvernement et avoir son fils condamné.
Comme de nombreux citoyens, républicains, français, je ne me réabonnerai pas, j’ai été CHARLIE, je suis devenue CHARLIE MARTEL grâce à vous.
Salutations républicaines et laïques.
Gilberte Martoïa




Foire européenne : M. Ries, pourquoi mettre l’Algérie à l’honneur ?

footalgeriensprieresMonsieur le maire,

En lisant un article sur Résistance Républicaine,

http://resistancerepublicaine.eu/2014/strasbourg-ville-algerienne-plus-que-jamais-a-partir-du-5-septembre/ 

j’ai été choquée de constater que la mairie de Strasbourg avait mis l’Algérie à l’honneur de la 82ème édition de la Foire européenne de Strasbourg.

Pourquoi l’Algérie ? Un pays européen devrait être à l’honneur.

N’y a-t-il pas assez de richesses culturelles en Europe ?

Pourquoi l’Algérie ? Lorsque ceux qui ont la double nationalité crachent sur la France et brandissent fièrement les drapeaux algériens.

Sur le site internet de la Foire, se trouve une IMAGE TROMPEUSE ET DÉPLACÉE.

IMAGE TROMPEUSE parce que les femmes dans les sociétés musulmanes sont des sous-êtres humains comme le déclarent le faux prophète Mahomet et le faux dieu Allah.

Lisez le Coran et en particulier la Sourate 4 AN-NISA’ (LES FEMMES); vous y trouverez comment et quand battre une femme, vous apprendrez aussi quand et comment peut-on se servir de ses esclaves. Oui, le Coran prescrit tout ce qui se passe en Irak :

http://www.kapitalis.com/societe/23863-les-irakiennes-vendues-comme-des-esclaves-au-souk-de-mossoul.html 

avec viols, ventes de femmes comme esclaves sexuelles et domestiques.

L’image de cette belle jeune femme cheveux au vent ne correspond pas à la réalité des femmes en terre d’Islam.

Il ne faut pas oublier que du port d’Alger partaient des galères qui écumaient les mers et les villes côtières.

Les riverains de la méditerranée étaient enlevés et finissaient comme esclaves ou galériens pour des maîtres musulmans.

C’est la France qui, en 1849, a proclamé l’abolition de l’esclavage. Alger, Tunis et Tripoli avaient été de grands marchés d’esclaves africains noirs et d’esclaves européens blancs.

En 2014, le trafic d’esclaves fonctionne à nouveau; dans les pays de l’Islam où les enfants et les femmes sont vendues comme du bétail.

http://www.minurne.fr/femmes-esclaves-silence-des-elues-socialistes

IMAGE DÉPLACÉE parce que l’Europe est sous les fortes pressions de la communauté musulmane dont l’objectif n’est pas s’intégrer, mais bien d’islamiser l’Europe.

Ce n’est pas un mythe, c’est une vieille stratégie de conquête qui utilise la migration des musulmans dans les territoires non-musulmans dans le but de répandre l’islam pour préparer le djihad.

L’objectif est de transformer peu à peu la culture du pays d’accueil de façon à imposer progressivement la charia. Le premier acte consistera donc à faire accepter des activités caractéristiques de l’islam: mosquées, alimentation halal, d’écoles coraniques, et bien sûr imprégner la vie sociale comme cette Foire Européenne.

Le croissant lunaire et l’étoile en première page de la Foire Européenne c’est un pas de plus dans l’acceptation de l’Islam comme partenaire. Mais l’islam ne peut pas être un partenaire de confiance car l’Islam c’est la charia et le but de la charia c’est la destruction de nos institutions et de la Déclaration universelle des Droits Humains.

Si vous ne pouvez pas déprogrammer l’invité d’honneur de la Foire, je vous demande au moins de faire enlever ce croissant lunaire symbole d’une idéologie liberticide.

Voici un site d’information pour comprendre la vraie nature de l’Islam et la stratégie de conquête par l’immigration.

http://unmondesansislam.wordpress.com/about/

Pour terminer, je suis fortement étonnée que vous ne soyez pas plus au fait de la réalité, que vous ignoriez à ce point ce qui se passe dans certaines régions du monde, et à moindre échelle, sur le territoire français (tous les actes criminels ne sont que les exemples de ce qui nous menace tous, vous et les membres de votre famille également, si l’on n’y prend pas garde), actes qui devraient alerter toute personne sensée, tout élu lucide quant au danger qui menace tous les pays européens.

Ce n’est pas quand il sera trop tard qu’il faudra dire « ah ! si on avait su !! ».

Vous le savez, mais vous faites comme si …. Et pourtant vous n’êtes, comme moi, qu’un mécréant, qui ne pourra plus rien faire, comme les chrétiens d’orient, vous convertir ou mourir.

Salutations républicaines et laïques.

Gilberte Martoïa




Chers élus de l’Isère, qu’attendez-vous pour nous protéger des dangers de l’islam ?

Bonjour chers élus ou ex-élus de la République, chers Isérois,

Après les journées très chargées du fait des élections municipales, avec les surprises de ci de là, surprises agréables pour les uns, véritablement tremblement de terre pour d’autres (dont on ne connaît pas la magnitude), je reviens vers vous.

1. Les élections municipales :

Depuis, les médias nous ont « bassinés » de reportages sur les communes où les électeurs « ont osé l’inimaginable » : élire un maire du RBM.

Bien entendu, sans aucune objectivité, il me semblait qu’être journaliste c’est être neutre, c’est rapporter des faits, c’est s’interdire de faire « transpirer » ses propres opinions.

Je me pose des questions, auxquelles j’ai une réponse  :

Y a-t-il en France un parti interdit ? NON ou je me trompe ?

Sommes-nous en démocratie ? OUI pour l’instant.

Qui dit démocratie, dit acceptation du résultat des urnes.

Dans certaines villes, les électeurs ont vu le PS aux commandes, ont eu l’UMP aux commandes, par contre, n’ont pas encore vu le RBM aux commandes. Comment des manifestants, qui n’acceptent pas la décision des urnes, peuvent-ils affirmer ce qui va se passer ? voir vidéos ci-dessous

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=417980965012639&id=295892510554819

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=417980965012639&id=295892510554819

Je profite de l’occasion pour vous offrir encore de la lecture et des vidéos.

2. Les dangers de l’islam :

Je suppose que, si vous lisez et visionnez tout ce que je vous envoie, vous commencez à être très très informés.

Alors, vous élus de l’Isère,

Elus du département qui a vu naître la Révolution en 1788, avec sa « Journée des tuiles » à Grenoble,

Elus du département qui possède, à Vizille, le musée de cette révolution,

Qu’attendez-vous pour taper du poing sur la table (la chaussure n’étant plus à la mode) ?

Qu’attendez-vous pour éviter le danger que représente l’islamisation, à tout petits pas, sans bruit ?

Je vous offre de nouvelles récoltes lors de mes parcours sur internet :

D’abord de la lecture « Ma vie à Contre-Coran » de Djemila Benhabib qui dans une interview de 2010 parle du voile, qui pour certainEs, ne pose pas problème à l’université !!!

Ma vie à Contre-Coran – Interview de Djemila Benhabib :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xj97us_ma-vie-a-contre-coran-interview-de-djemila-benhabib_webcam[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/xj97us_ma-vie-a-contre-coran-interview-de-djemila-benhabib_webcam

L’islam à la conquête de l’Europe [vidéo régulièrement censurée]

[youtube]MKZebgKZgu8[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=MKZebgKZgu8

Paul Weston : I am a racist (French subs)

[youtube]RWcVguB0GaY[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=RWcVguB0GaY

Manuel Valls tente de faire disparaître cette vidéo !

[youtube]xRrOBE3OerI[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=xRrOBE3OerI

En ce XXIème siècle, personne ne pourra dire : « Je ne savais pas. »

Espérant que vous m’avez, encore une fois lue, jusqu’au bout, je vous adresse les salutations d’une républicaine, laïque et indépendante.

Gilberte Martoïa

copie en Cci à des amis




Grenoble : le commissaire politique de Sos Racisme décide qu’il est interdit de lire Obertone

Citoyenne française, abonnée au journal local « le Dauphiné Libéré », je suis abasourdie de découvrir qu’un autre citoyen, répondant au nom de Jacques Savine, puisse décider à la place « du peuple » ce que l’on peut acheter ou ce qu’il ne faut surtout pas lire.

C’est manquer de respect à ce peuple qui a su à plusieurs reprises quitter le troupeau des moutons avilis (1789 et seconde guerre mondiale), en refusant d’écouter « la propagande des collabo », c’est le prendre pour un ensemble d’ignares toujours prêts à suivre le dernier qui a parlé.

tagsanfrance4Je suis d’autant plus révoltée d’apprendre que ce monsieur, juge ses concitoyens incapables de lucidité, incapables de jugement, bref devant être « guidés » dans leur choix de lecture, il fait preuve de préjugés extraordinaires, voire incroyables.

AU NOM DE QUOI ? avouant qu’il n’a lu aucun des 2 livres de Laurent Obertone.

Pour ma part, j’ai déjà lu  La France Orange Mécanique et je vais m’empresser d’acheter Utoya, dont Jacques Savine vient de faire une énorme PUB gratuite.

Comment appeler le fait d’user d’intimidation pour obliger autrui à faire ou à ne pas faire ce qu’il avait prévu ?

De quoi se mêle SOS RACISME ?

Au nom de quoi Jacques Savine prend-il la décision de faire interdire la venue d’un écrivain ?

Laurent Obertone a-t-il écrit des propos racistes ? A-t-il prononcé des paroles racistes ? est-il connu dans l’hexagone pour de tels agissements répréhensibles ?

Sur l’enregistrement que tout internaute peut écouter, on entend à 4’45, Jacques Savine déclarer : « Que son livre soit mis en vente c’est une chose, de préférence dans une console à l’arrière du magasin, mais pas de publicité autour d’un torchon », torchon qui ne lui a même pas servi à essuyer sa vaisselle, puisqu’il reconnaît ne pas l’avoir lu.

Quelle étiquette a-t-il donc décidé de mettre sur le front de Laurent Obertone ?

http://www.valeursactuelles.com/

Dans une vidéo montée par Ring, l’éditeur de Laurent Obertone, un employé de la librairie qui devait accueillir l’écrivain, raconte les pressions qu’il a subies pour annuler sa venue.

Mécontents de la visite à Grenoble de l’auteur à succès de La France Orange Mécanique, tiré à plus de 120 000 exemplaires, les militants de SOS racisme ont tout fait pour l’empêcher de répondre à l’invitation.

Contacté dans l’enregistrement, Jacques Savine, le président de SOS Racisme en Isère, membre du PS, explique qu’il n’est « pas favorable […] à faire de la publicité pour un torchon« . Il poursuit, « Je ne veux pas perdre de temps avec ce genre de bouquin […] A grenoble on ne veut pas de ça. Ca nous pose un problème« . Il revendique dans l’enregistrement n’avoir rien lu de Laurent Obertone et ne pas en avoir l’intention.

Au cours de l’échange, l’attachée de presse de Laurent Obertonne exprime son étonnement face à de tels propos, ce à quoi répond Jacques Savine, avec condescendance : « On ne va pas censurer et faire ce que certains régimes fascistes ont fait. On vous recommande de retirer cette présentation. Ce n’est pas acceptable sur la ville de Grenoble« .

Pour couronner le tout, le président local de SOS Racisme suggère avec mépris : « Faites ça pendant l’été quand il n’y a personne » !

L’attachée de presse de Laurent Obertone stupéfaite, rappelle tout de même à son interlocuteur que l’annulation de la visite a eu lieu après les menaces de débordements de perturbateurs reçues par la librairie… Ce à quoi répond le président de SOS Racisme en parlant de ses militants: « Ce sont des jeunes qui sont très vigilants […] On les calme de temps en temps mais on ne les calme pas toujours« . A bon entendeur.

Chez Ring, on s’étonne que SOS Racisme, association de lutte « contre toutes les formes de discrimination » dont l’un des fondateurs est Harlem Désir, le Premier secrétaire du PS, fasse pression pour empêcher un auteur de présenter son livre. Contacté par Valeurs actuelles, David Serra, directeur général de Ring estomaqué confie : « nous sommes sidérés qu’un représentant d’une telle association qui plus est, revendique de n’avoir lu ni La France Orange mécanique, ni Utoya, ait le pouvoir de prendre en otage une librairie entière, un écrivain et son public« .

Les éditions Ring publient notamment Norman Mailer, Jean-Daniel Beauvalet (fondateur des Inrockuptibles), Stéphane Bourgoin. En l’espace d’un an, l’éditeur a publié six best-sellers.

J’ai parcouru le site http://www.alpesolidaires.org/structures/sos-racisme-grenoble-isere afin de trouver dans ses actions celle qui s’appellerait « intervenir arbitrairement sans avoir pris de plus amples informations ». voir le contenu, ci-dessous:

SOS Racisme est une association relevant de la loi 1901 qui a pour objectif, depuis 21 ans, de lutter contre toutes formes de discriminations. Cependant, dans les statuts de notre comité Grenoble – Isère, c’est la lutte contre la discrimination raciale qui est primordiale.
Les activités sont menées grâce à des militants bénévoles et le comité Grenoble Isère a la chance d’employer une personne à plein temps de septembre à juin. Le but est de cultiver la citoyenneté.

Nos actions
« La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion » : article 1 du préambule de la Constitution de notre République actuelle. Mais nous savons que la réalité est tout autre. C’est pourquoi nous combattons

  • la discrimination raciale dans l’attribution des logements sociaux comme privés. En effet, nous avons constaté qu’il existe des cas où l’attribution des logements sociaux est soumise à une appréciation, non seulement de la situation financière d’un individu mais aussi des origines (par l’utilisation d’un logiciel de recensement avec la mention pays d’origine par exemple).
  • la discrimination dans l’emploi et les stages : quel que soit le niveau d’étude obtenu, il est toujours difficile de trouver un travail. Mais la tâche est plus dure pour certains que pour d’autres ! En effet certains employeurs préfèrent un employé dit « BBR » (Bleu, Blanc, Rouge).
  •  la discrimination raciale aux loisirs, comme par exemple à l’entrée des discothèques.

Pour dénoncer ces discriminations et exiger les sanctions qui s’imposent, nous avons recours au testing, une pratique devenue familière à nos concitoyens, admise par la plus haute instance judiciaire qu’est la Cour de cassation comme élément de preuve et qui est en voie de légalisation.

Nos outils
Nous avons à notre disposition divers outils tels que cassettes vidéo, expositions, affiches, livres…

Fonctionnement interne
Notre association est divisée en différents pôles, chacun ayant une « mission » spécifique, mais tous travaillant en collaboration. Toutes les personnes qui interviennent sur ces pôles sont des militants bénévoles.

Pôle éducation
Son but est d’intervenir en milieu scolaire ou éducatif. Cela peut se faire à la demande d’un établissement suite à des actes ou des tags racistes par exemple ou sur notre proposition pour débattre sur une question de société d’actualité, comme le port du voile. Dans ce pôle, il existe une section « fac » qui regroupe des étudiants dont la vocation est de mener des actions sur le campus universitaire à destination des étudiants, seuls ou en partenariat avec les associations et/ ou syndicats étudiants.

Pôle juridique
Il permet d’accueillir, de conseiller et d’accompagner les victimes de discrimination dans leurs démarches juridiques pour faire condamner les auteurs de leur préjudice. Une collaboration avec trois avocats existe, dont un spécialisé en droit des étrangers et un autre en droit de l’urbanisme.

Pôle culturel
Une fois par an, nous organisons le Festival contre le Racisme et pour la Fraternité dit Festival Melting’Notes en mobilisant tous les bénévoles de l’association.

Pôle communication
Il s’agit de la production et de la diffusion des informations liées à l’activité de l’association.

Pôle solidarité et coopération décentralisée

Notre but est d’initier ou de développer avec les collectivités françaises et européennes, toute forme d’action visant à rapprocher les peuples, les pays autour du thème de la fraternité et de la solidarité, par le développement économique, social et culturel.

Nos résultats
De nombreux procès ont déjà été gagnés dans toute la France notamment pour ce qui concerne le département de l’Isère, contre un particulier pour discrimination dans l’achat d’un terrain (Affaire époux BRAHMIA) et contre le maire de Charvieu-Chavagneux dans l’achat d’une maison.

« Pour que chacun puisse trouver sa place dans notre république et que l’égalité soit un concept applicable à tous. »

Je n’ai rien trouvé, peut-être n’ai-je pas su lire entre les lignes, j’attends donc que vous m’éclairiez.

Je ne sais pas si Jacques Savine est intouchable, s’il a des protections en haut lieu, mais il me semble, en tant que républicaine, qu’il dépasse les limites de ses missions, c’est un véritable abus de pouvoir.

En attendant d’aller acheter le livre dont il a fait la publicité, je vous adresse mes salutations républicaines.

Gilberte Martoïa




Réponse à un lecteur hostile à Riposte Laïque

Je voudrais répondre à Camille Deleuim dont le message a été publié sur la page : http://ripostelaique.com/courrier-des-lecteurs-17.html.

à Mme ou M. Camille Deleuim,

En lisant votre « contribution » au site Riposte Laïque, cela m’a rajeunie. Je me suis revue, il y a 3 ans (environ, cela passe si vite), dans le même état d’esprit que vous. Je crois même avoir envoyé des messages « indignés ».

Une de mes connaissances me transférait régulièrement des liens vers ce site. Je lui répondais que je trouvais les articles plutôt racistes, moi, institutrice à la retraite, ayant porté le signe « TOUCHE PAS A MON POTE », dans les années 80, à l’époque où le bruit courait qu’on allait renvoyer tous les maghrébins. J’avais alors des enfants de familles maghrébines, respectueux des enseignants, poussant leurs enfants à réussir à l’école.

Mais faisant partie des personnes qui refusent de rester sur une opinion rigide (il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis), souhaitant m’informer pour me faire ma propre opinion, j’ai pris le temps de lire les articles, de visionner les vidéos, d’écouter les témoignages et…

Je suis tombée de haut.

ON NE NOUS DIT PAS TOUT.

Tranquillement installée dans une petite ville relativement tranquille, j’ignorais ce que vivaient, ce que subissaient certains de mes concitoyens, dans certains quartiers (que l’on dit « de non-droit »).

Je vais donc reprendre votre message et y apporter mes remarques (en bleu quand je cite).

[Bisounoursisme : déjà le titre m’a interpelée, ne l’ayant jamais vu. Google m’a donné les liens (ci-dessous)

http://www.dailymotion.com/video/x7x6gr_les-nouveaux-fachos-le-bisounoursis_news

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20121225060154AAqB3kn

http://lycka.skyrock.com/2984794799-le-bisounoursisme-ou-maladie-du-bisounours.html

Quelle en est votre propre définition ?

Bonjour,

Je vous écris pour vous donner mon avis, qui vous importera sûrement peu, vu votre extrême tolérance.

Sans doute style humoristique voulant dire le contraire de ce qui est écrit. Si « intolérance » il y avait, votre message n’aurait pas été publié. La qualité de Riposte Laïque, justement, c’est de donner la parole à tout le monde, dans la limite de ce qui est toléré, bien entendu (pas d’insultes, par ex).

Comment osez-vous appeler votre site riposte laïque? La laïcité admet le respect de toutes les religions.

Par principe, la laïcité est un concept étroitement lié à celui de la liberté d’expression et d’opinion.

Il est permis à chacun de pratiquer la religion de son choix, tant que cette pratique ne va pas à l’encontre des droits d’autrui. Les démonstrations d’appartenance à une religion peuvent cependant être restreintes. C’est le cas notamment des fonctionnaires, qui durant leur service n’ont pas le droit de porter de signes religieux. De même, il est interdit d’afficher des signes ostentatoires religieux dans les écoles de la République.

Dans Riposte Laïque, il faut d’abord prendre en compte « riposte » (synonymes : réponse – réaction) avant le mot « laïque » (contraire de religieux).

Et de quel droit critiquer vous la religion la plus pratiquée dans le monde?

Pouvez-vous donner vos sources quant au pourcentage de chaque religion « pratiquée » ?

Je pense qu’il y a une énorme différence entre « être de religion » et « pratiquer une religion ». Tous les musulmans ne pratiquent pas, certains sont même « apostats » ce qui met leur vie en danger, quand ils ne sont pas exécutés ou assassinés, car ce n’est pas accepté par les lois coraniques.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Islam : En 2010, le Pew Research Center estime que l’islam compte 1,6 milliard de fidèles (soit 23,4 % de la population mondiale)13, ce qui en fait la deuxième religion du monde après le christianisme et devant l’hindouisme. C’est, chronologiquement parlant, le troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques, après le judaïsme et le christianisme avec lesquels il possède un certain nombre d’éléments communs.

Si les extrémistes islamistes sont à réprimer, les islamistes, eux ne font que croire en une religion,

Islam, oui, islamisme, non !

« -isme » s’ajoute à un mot pour désigner une idéologie ou une attitude intellectuelle ou pratique, dont le principe est révélé par le radical : ainsi le christianisme est l’enseignement tiré des paroles du Christ, le pragmatisme est l’attitude de celui qui estime que l’action (pragma) doit être la mesure de toute chose.

La réalité nommée par le radical est la mesure de ce que désigne le mot : si j’adhère au marxisme, la pensée de Marx mesure ce qui peut être considéré comme appartenant au marxisme, et je suis ainsi dit marxiste.

La suffixe « -iste » désigne celui qui adhère au « -isme », et affirme son adhésion au radical. Il peut aussi en désigner le spécialiste, comme dans le mot « chim-iste ».

qui a lieu d’être autant que le christianisme (jamais critiquer sur votre site mais qui pourtant n’est pas exempt de tout défauts).

Pour faire une telle affirmation, il faut avoir lu tous les articles parus sur Riposte Laïque. Est-ce votre cas ?

Pour éviter de remonter à Mathusalem, il faut rester dans le contemporain, c’est-à-dire de 2000 à 2013.

Placer dans un tableau les religions actuelles, leurs défauts (!!), le nombre de victimes « au nom de leur dieu respectif ». Et on pourrait alors tirer des conclusions plus sérieuses.

Vos généralités de bistros sont ridicules. Ce n’est pas l’islam qui devrait vous faire peur mais plutôt votre propre bêtise.

Encore une fois, vous ne citez rien. De quelles généralités parlez-vous ?

Et pour votre culture, j’aimerais vous rappeler qu’au moment ou la France, cette chère et tendre terre que vous voyez si menacée par ces méchants musulmans, les a incité a venir quand elle avait besoin de main-d’oeuvre a bas prix.

Rectifions : ce n’est pas la France qui a incité les travailleurs étrangers à venir, ce sont les divers gouvernements.

Ce n’étaient pas les 1ers à venir chercher du travail en France, il y a eu les Italiens, les Espagnols, les Polonais. Si vous interrogez ces immigrés, ils vous diront qu’ils n’ont pas toujours connu des jours roses, mais ils n’ont jamais brûlé de voitures, jamais incendié des lieux publics, jamais caillassé les pompiers, encore moins les policiers, leurs enfants allaient à l’école où ils respectaient les enseignants.

Avant d’accuser tout un peuple, renseignez-vous sur les vrais coupables.

De quel peuple parlez-vous ? Y a-t-il plusieurs peuples sur notre territoire ?

A quels coupables faites-vous allusion ? Pouvez-vous préciser ?

Camille Deleuim ]

Je vous souhaite de devenir, comme moi, au fil des années de lecture, plus lucide, plus indépendant(e) dans vos opinions, évitant les idées toutes faites que l’on nous sert dans tous les médias, ne plus être un mouton qui suit celui de Panurge.

Ca fait parfois mal de voir comment le fait de vouloir défendre son pays d’un nouveau fascisme, que des milliers de musulmans refusent dans leur pays (c’est d’actualité), vouloir protéger la femme (en êtes-vous une ?) des dangers que combattent des musulmanes dans leur pays, parfois au péril de leur vie, vous met immédiatement l’étiquette de « raciste ».

Une religion n’est pas une race, l’islamisme n’est pas une religion et depuis peu, le mot race a été supprimé.

En 1789, nos ancêtres (mais êtes-vous de nationalité française ?) se sont battus pour qu’il y ait séparation de l’état et de l’église, afin que le clergé ne se mêle plus des affaires politiques, ce n’est pas en 2013 que l’on va laisser une idéologie « ô combien dangereuse » (seules les lois coraniques sont acceptées) faire la loi en France, pays de la liberté et de ses lois républicaines, qui sont de plus en plus malmenées.

Tout être humain a le droit d’avoir ses propres idées, ses propres opinions, ses propres croyances, pourvu que cela ne gêne pas son voisin. Il n’est pas interdit de pratiquer sa religion dans l’intimité ou dans des lieux prévus à cet effet, mais vouloir imposer les lois de sa religion aux autres n’est pas tolérable (intervenir pour les menus dans les cantines, refuser un médecin homme, par exemple).

Bien laïquement.

Gilberte Martoïa

 




Lettre à mes 3 enfants et à mes 10 petits-enfants : le fascisme islamiste est le nazisme du 21e siècle

A mes 3 enfants et leur conjoint, à mes 10 petits-enfants.

Un peu d’histoire mondiale

29-30 septembre 1938. La conférence de Munich réunit les représentants de la Grande-Bretagne : Neville Chamberlain premier ministre conservateur, de la France : Edouard Daladier président du Conseil, de l’Italie : Benito Mussolini, Duce et de l’Allemagne : Adolf Hitler, Führer. En est absente la Tchécoslovaquie, pourtant au centre des négociations.

De retour à Londres, Chamberlain est accueilli par une foule enthousiaste. Winston Churchill avait pourtant prévenu : « Vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre ».

En France, Daladier craint une réaction courroucée de la population. C’est au contraire des Français en liesse qui l’accueillent. «  Les cons ! », murmure Daladier. Le socialiste Léon Blum est partagé entre « un lâche soulagement et la honte ».

Des accords symboles de la lâcheté, de l’aveuglement et de la naïveté de dirigeants politiques de démocraties face au totalitarisme.

Des enseignements tirés des accords de Munich ?

Les accords de Munich ont démontré l’inanité et le danger de la « politique d’apaisement », du déni de la réalité (réarmement allemand, projet expansionniste nazi), du pacifisme ayant guidé les démocraties européennes à l’égard de l’Allemagne nazie.

Ce chemin de la lâcheté, de l’aveuglement, de la vanité et de l’illégalité est jalonné par des étapes importantes auxquelles ces démocraties, comme la Société des Nations (SDN), ne réagissent pas : le rétablissement du service militaire obligatoire par Hitler en 1935 ou l’occupation en 1936 par l’Allemagne nazie de la Rhénanie démilitarisée, en violation de trois clauses du traité de Versailles et des traités de Locarno.

Munichois ou antimunichois ? Depuis des décennies, ces épithètes qualifient les partisans ou les adversaires de l’apaisement lors des crises affectant les relations internationales. Et certains s’efforcent de tirer des enseignements de ces accords honteux pour éviter une telle faute politique aux conséquences graves : des millions de victimes de la guerre.

Comment et quand faut-il réagir face aux dictateurs ? Les démocraties doivent-elles s’atteler à soutenir tous ceux qui luttent contre des dictateurs ou autocrates, et au risque d’amener au pouvoir, via des élections démocratiques des ennemis des libertés, des islamistes qui imposeront un régime autoritaire fondé sur la sharia (Libye) et promouvront le jihad ?

Mettre en parallèle Hitler et les islamistes s’impose, ils étaient des alliés d’Hitler.

  • En 1974, dans un discours à la tribune de l’ONU Houari Boumediene déclare : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire »
  • « Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. »  Françoise Giroud (1916 – 2003)  Gais-z-et-contents (15/05/1998)
  • « J’ai vu des démocraties intervenir contre à peu près tous, sauf contre les fascismes. » André Malraux (1901-1976) L’Espoir (1937)
  • « Il existe actuellement des extrémismes de tous bords qui testent nos institutions. C’est particulièrement flagrant avec l’intégrisme musulman. En tant que laïque, mais aussi que croyante, je me dois de dénoncer ce que j’appelle le fascisme vert. Il dévoie le message d’amour et de paix que, à l’égal des autres religions, l’Islam porte en lui », affirme Fadela Amara, ex-secrétaire d’Etat à la Ville, dans une interview au magazine Gala daté du 29 décembre 2010.

Petite histoire familiale

Pendant la seconde guerre mondiale (quand on dit second, c’est qu’il n’y en a que 2), après sa démobilisation, mon père fut un « modeste » résistant, modeste car « une ombre parmi les ombres », sans responsabilités « de chef » sur ses épaules.

Comme tout résistant de l’époque, il a combattu contre l’occupant, ignorant les « atrocités » réalisées par le nazisme, au nom d’une idéologie portant sur l’élimination de certaines populations.

Les facilités de déplacement et de communication actuelles n’existaient pas (internet, entre autres), d’où un manque d’information. Les seuls messages qui passaient à la radio, étaient ceux de la propagande du pouvoir de Vichy.

Cela n’a pas empêché tout citoyen désireux de conserver sa liberté, de prendre les armes et de résister à l’envahisseur.

Mon père, sans le savoir à l’époque, a combattu pour que ses enfants ne soient pas sous le joug de l’occupant, pour que ses enfants soient libres dans un pays où LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE a une signification importante.

Est-ce que, en 2013, les Français reprochent encore aux Allemands les horreurs du nazisme  (certains ayant été les 1ères victimes) ? Est-ce que les résistants de l’époque ont été accusés de « racisme » par leurs compatriotes ?

Les Allemands et les « collabos » les traitaient de « terroristes » car ne voulant pas se plier aux ordres de Vichy, tout en pratiquant des actes de sabotage.

En 2013, avec tous les moyens d’information auxquels j’ai accès, je ne peux plus affirmer :

« Je ne sais pas, je ne vois rien ».

Et pourtant, il n’y a pas si longtemps encore, cela m’agaçait de lire dans le Dauphiné Libéré, dans la rubrique « faits divers », la précision concernant les coupables « d’origine maghrébine ». Pour moi, c’était des Français.

Mais après les violences que Grenoble a connues suite à la mort d’un des braqueurs du casino d’Uriage, j’ai décidé de chercher les informations ailleurs que sur la presse écrite, la radio ou la télévision, ces médias ne sachant que conseiller de ne pas stigmatiser, de ne pas amalgamer.

Je parcours des sites sur internet, des sites de diverses origines, afin de me forger ma propre opinion, loin de la pensée unique, hors du moule du parfait mouton.

Des articles de musulmans : http://www.oumma.com/  http://www.postedeveille.ca/ http://www.kabyles.net/

d’ex musulmans : http://lecoran.over-blog.com/http://ripostelaique.com/author/pascal-hilout/ http://www.bvoltaire.fr/hamidzanaz/francois-hollande-a-peur-de-denoncer-les-djihadistes,14300

Site laïque : http://www.resistancerepublicaine.eu/

ou journalistique : http://www.ojim.fr/dossier-de-l-ojim-nique-les-journalistes/

En 2013, essayez de critiquer l’islam, qui n’est pas une religion

En 2013, essayez de parler de viande halal, et des risques sanitaires très bien expliqués dans un reportage télévisé, ah oui, madame Le Pen en a reparlé, c’est donc AUTOMATIQUEMENT une idée de l’extrême droite

En 2013, essayez de manifester contre le fascisme islamiste, vous êtes ignorés ou catalogués « d’extrême droite ».

Le 5 mai 2013, notez les médias qui feront leur travail d’information sans la déformer, il est prévu une manifestation à Paris (non pas celle de Mélanchon) mais celle de citoyens républicains français : « Tous unis, quelles que soient nos divergences éthiques, politiques, idéologiques, quelles que soient nos prises de position sur le libéralisme, le communisme, l’avortement, le mariage homosexuel, la République, la royauté, le bonapartisme, la révolution, les Lumières, le régionalisme, le jacobinisme… »

Des regrets

En 2013, il faut avoir des œillères ou une épaisse peau de saucisson sur les yeux pour ne pas voir que le terroriste du XXI° siècle n’a plus les mêmes objectifs héroïques de libération que ceux qui ont poussé nos parents ou grands-parents au combat.

En 2013, il est très difficile de faire part de son opinion personnelle qui n’est pas en phase avec « l’opinion officielle », celle que tout le monde doit avoir. Il ne faut pas « stigmatiser » il ne faut pas « amalgamer » …… surtout pas de vagues ……

En 2013, parler du problème du fascisme islamiste, c’est être obligatoirement catalogué(e) de raciste.

Depuis quand une religion est-elle une race ?

Depuis quand ne peut-on plus donner son opinion sur ce que l’on juge dangereux pour soi, mais surtout pour ses enfants et petits-enfants ?

Depuis 1905, n’y a-t-il pas séparation de « l’église et de l’état » ?

Depuis 1905, les citoyens ne s’offusquent-ils pas chaque fois que les religieux tentent de réagir (IVG, par ex.)

Mais la religion « d’amour et de paix » n’est pas une religion, c’est un véritable parti politique avec ses lois, la charia, incompatibles avec les lois républicaines. Et les islamistes ne reconnaissent qu’une loi, la leur.

Le simple musulman, qui l’est obligatoirement dès sa naissance, celui qui ne pratique pas, celui qui ne suit pas les lois coraniques, est la 1ère victime des islamistes (1 exemple parmi tant d’autres : agressé pour avoir été surpris en train de boire pendant le ramadan).

Alors, que défendent les terroristes qui tuent ou préparent des attentats sur le territoire français ? Leur pays ? Leur liberté ?

Va-t-on encore longtemps nous lancer à la figure « le colonialisme » ?

Va-t-on encore longtemps tolérer les violences meurtrières de « ces d’jeunes » ?

« Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes » auteur inconnu

Maintenant, je sais, c’est pour ça que je ne peux plus me taire.

Et pourtant, il n’est pas facile de parler de ses craintes.

Me taire, c’est me faire complice de tous ceux qui, par lâcheté, laisse faire,

Me taire, c’est juger que l’islam intégriste n’est pas dangereux,

Me taire, c’est ne pas souhaiter protéger les miens.

Alors je parle ou plutôt j’écris,

Alors, je lis et je peux prêter : la France orange mécaniqueReconquista (ou mort de l’Europe)

Alors, je me documente grâce à internet.

Alors j’essaie d’informer autour de moi : Mission presqu’impossible, tant certains de mes destinataires sont encore au stade où je l’étais, il y a environ 2 ans, quand je ne savais pas, tant il est difficile de parler d’un sujet « tabou », tant il est martelé « on ne critique pas l’islam » – tant on a peur « de mettre le feu dans les banlieues » – tant on est vite catalogué « raciste ».

Mais bon sang de bonsoir, ouvrons les yeux : le fascisme vert est le nazisme du XXI° siècle, à petit pas, sans armes.

Et j’écoute :

http://www.youtube.com/watch?v=LJhwWN_wa2s

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zHANNV-2vbQ

http://www.youtube.com/watch?v=NpDi27DrCVk

ou encore les slams de Khalis quand il parle de sa maman, de son Paris, des kamikazes :

http://www.dailymotion.com/video/x4u8x2_khalis-maman-music_music#.UUJqGvJ8NLE

http://www.dailymotion.com/video/x5x3fx_khalis-sur-scene-au-cabaret-sauvage_music#.UUJpofJ8NLE

http://www.dailymotion.com/video/x2w3dp_khalis-kamikaze-music_music#.UUJqLfJ8NLE

Maintenant, tu sais, car je tenais à t’informer, pour qu’à ton tour, tu informes.

Gilberte Martoia




M. Lafon, bravo de ne pas plier devant une catégorie de la population…

Monsieur le Maire,
Je viens de lire le message que vous a envoyé Josiane Filio et je ne peux qu’approuver tout le contenu.
Institutrice retraitée, j’ai porté le badge « TOUCHE PAS A MON POTE » lorsqu’il y avait menace annoncée par un certain parti d’extrême droite, de renvoyer chez eux les familles maghrébines.
Mais, à cette époque, ces familles dont j’avais les enfants en classe, étaient respectueuses des règles, des lois françaises et avaient un point d’honneur à ce que leurs enfants en fassent autant et réussissent leurs études.
Actuellement ce n’est plus le cas pour la majorité de ces familles. Et l’on voit ce que cela donne dans de nombreuses villes, comme ce qui s’est passé à Grenoble. Pour un « oui » ou pour un « non », ce sont des voitures qui brûlent, c’est le saccage de lieux publics, c’est la police attaquée, les pompiers agressés etc.
Et pourtant, la France en a accueilli des étrangers de toute sorte, mais a-t-on vu les Italiens, les Espagnols, les Polonais, les Asiatiques s’en prendre à tout ce qui représente « la République » pour manifester ?
C’est le monde à l’envers : quand on va dans un pays étranger, il me semble que l’on s’adapte aux règles du pays qui reçoit.
En France, c’est l’inverse, on crée des règles qui s’adaptent à « une seule catégorie » de la population, celle qui fait le plus de dégât sur le sol français, celle qui veut imposer ses lois « ô combien de paix et d’amour ».
Il n’y a que ceux qui ont une peau de saucisson sur les yeux qui refusent de l’admettre.
Ce qui est rassurant, c’est qu’il y a des responsables élus qui entendent enfin, la souffrance de leurs concitoyens, mais ils sont encore trop peu nombreux.
Et quand un ministre veut faire respecter la loi en signalant qu’il ne tolèrera plus les prières dans les rues, certains crient au racisme. Depuis quand une religion est-elle une race ?
Je vous félicite donc pour votre décision, en espérant que vous saurez résister à toutes les pressions qui ne manqueront pas d’arriver de toute part, même du côté ami, et que votre exemple sera suivi par d’autres représentants du peuple.
Je vous prie d’accepter l’expression de mes salutations les meilleures.
Gilberte Martoïa




Le SE-Unsa doit défendre la retraite, mais aussi la laïcité !

Il y a des faits beaucoup plus graves que le problème de la retraite, surtout si l’on veut en profiter en toute liberté :
notre république et ses symboles LIBERTE EGALITE FRATERNITE et LAÏCITE sont menacés et nombreux sont ceux qui ferment les yeux et se bouchent les oreilles, comme je le faisais, malheureusement, il y a encore un an, environ.
J’ai reçu, aujourd’hui un appel à bénévole retraité :
– Si vous êtes dans le premier degré ou retraités, nous vous demandons de signaler à un de vos proches ou une de vos connaissances, actuellement en position de stagiaire, l’existence de notre stage et de donner un bulletin (ou le transférer par mél) à la personne concernée.
Le stage proposé permettra aux stagiaires de mieux appréhender leur avenir immédiat et leur fera connaitre le SE-UNSA.
Je me vois très mal répondre positivements à cet appel quand je me pose mille questions, étant assourdie par le silence de ceux que je crois « défenseurs » des valeurs de la république, de l’école que j’ai connue de mes 5 ans à ma retraite.
Jai déjà envoyé un mail à MON SYNDICAT, section départementale, mais en lisant la lettre de riposte laïque du jour, j’ai décidé d’aller plus haut que la section iséroise, car je me demande :
– AU SE-UNSA, a-t-on le droit de penser librement ?
– AU SE-UNSA, a-t-on le droit de se faire sa propre opinion ?
– AU SE-UNSA, défend-on l’école PUBLIQUE, LAÏQUE ?
– AU SE-UNSA, est-on persuadé que la loi de 1905 est plus que jamais importante ? .
– AU SE-UNSA, est-on assez lucide pour voir que cette loi 1905 est menacée ?
– AU SE-UNSA, est-on capable d’écouter ceux qui parlent, ceux qui témoignent de problèmes quotidiens sans « cataloguer immédiatement ces personnes de racistes » ?
J’en doute de plus en plus, sinon, les enseignants qui subissent les problèmes quotidiens de violence seraient plus soutenus, défendus face à leur hiérarchie qui préfère la politique de l’autruche.
Alors, à quoi sert LE SE-UNSA, maintenant ?
Comme je l’ai déjà écrit (mais vous n’avez peut-être pas eu copie de mon mail, auquel je n’ai eu aucune réponse) avant de me syndiquer en septembre 2011, je ferai le point sur les actions du SE-UNSA (en le diffusant, bien sûr), face aux violences que notre pays subit.
au SE-UNSA, qui sera capable de faire comme moi, il y a un peu plus d’un an, capable de se dire :
– Je viens de recevoir « la lettre de Riposte Laïque », c’est QUOI, c’est QUI, QUE font-ils ?
– Oulala, c’est un site raciste !!!!
– Et ce lien ? non, ce n’est pas possible, pas en France !!! parce qu’il était clair de peau !!!
– Et celui-là, un témoignage !! je rêve, ou plutôt cauchemar, mais, bon, c’est loin de chez moi
– Et celui-ci ? ah, il m’envoie sur d’autres sites, où je découvre des horreurs, insultes, dont personne ne parle, surtout pas les médias : « nique la France » !!! c’est d’un poétique !!!
– Et au fil des semaines, de découvrir que nos lois républicaines sont baffouées, que des concitoyens sont violentés, mais que personne ne crie AU RACISME, c’est à sens-unique ;
– Et si on a le malheur d’en parler, ça y est, en 3 secondes on est « raciste », bon pour le FN (que j’ai en horreur) ;
Allez, courage !
– Arrêtez d’appliquer « la pensée unique »
– Faites votre propre opinion;
– enlevez l’énorme peau de saucisson sur vos yeux
– ôtez les boules QUIES de vos oreilles
– et vous allez, comme moi, découvrir que dans votre petit cocon, vous êtes éloignés de la réalité que ceux en qui vous aviez confiance (le syndicat et le parti politique auquel vous donnez votre voix) vous trahissent car vous cachant cette réalitéque cela ne se passe pas que chez les autres
que vous sentez, peut-être, la colère monter de semaine en semaine (il paraît que je deviens féroce) parce que vous vous dites j’ai fait Grenoble / Yssingeaux pour aller manifester, en criant LA SEULE ECOLE LIBRE, C’EST L’ECOLE LAÏQUE, j’ai porté le signe TOUCHE PAS A MON POTE pour réagir contre la menace du FN, à une certaine époque, pour montrer mon soutien aux familles de mes élèves, familles d’Afrique du Nord très bien intégrées, et se faisant un devoir d’éduquer leurs enfants dans le respect de l’école pour qu’ils réussissent leur vie professionnelle (j’ai d’excellentes nouvelles de ces élèves-là), mais c’était une autre époque et maintenant qu’il faut défendre NOTRE ECOLE, contre les menaces autrement plus dangereuses de cette religion qui peu à peu impose ses lois (cantine, hôpitaux etc), il n’y a plus personne pour manifester !!!
SI, il y a RIPOSTE LAÏQUE et RESISTANCE REPUBLICAINE.
Attention ! danger !! on y lit des vérités !!! On y appelle à la défense de la République, de ses lois, de ses libertés, mais pas à la liberté de :
brûler des voitures dès qu’un « copain » a eu un problème parce qu’il a fui ses responsabilités :
– tirer sur les policiers
– caillasser les pompiers appelés pour éteindre les feux de voitures
– tout casser après certains matchs de foot
– brûler le drapeau BLEU BLANC ROUGE
– insulter ceux qui n’ont pas la même couleur de peau (sale blanc, sale céfran), c’est devenu courant, mais qui s’en préoccupe ?
– les agresser jusqu’à ce que mort s’ensuive parfois
Si je veux que vous preniez le temps de lire, de TOUT lire, il y a chaque fois de nombreux liens, il faut que je stoppe.
JE VEUX et J’EXIGE que mes 3 enfants (dont 2 + une belle-fille sont professeurs), que mes 10 petits-enfants, surtout les 5 filles puissent vivre comme je l’ai fait, dans un monde de LIBERTE, liberté de penser, liberté de s’exprimer, liberté de dialoguer, liberté d’argumenter, sans obligation de convaincre, et j’ajouterai dans le contexte actuel, sans obligation « de convertir » l’autre.
Merci d’avoir lu mon nouveau COUP DE COLERE, mais bon-sang-de-bonsoir OU ETES-VOUS ? QUE FAITES-VOUS ?
Gilberte Martoïa
institutrice retraitée




Islam : Coup de colère contre l'aveuglement de mon syndicat, le Se-Unsa

Syndiquée au SNI depuis ma titularisation en 1971, puis au SE-UNSA lors du changement,
Institutrice défendant la laïcité et donc les lois de la république,
Institutrice portant le signe TOUCHE PAS A MON POTE, pour réagir contre la menace du FN, à une certaine époque, pour montrer mon soutien aux familles de mes élèves, familles d’Afrique du Nord très bien intégrées, et se faisant un devoir d’éduquer leurs enfants dans le respect de l’école pour qu’ils réussissent leur vie professionnelle (j’ai d’excellentes nouvelles de ces élèves-là),
Institutrice retraitée depuis septembre 2000 voyant avec désolation « notre école publique » malmenée par nos gouvernants
Institutrice retraitée qui lit, navigue sur internet et qui découvre avec horreur que ses collègues sont de plus en plus souvent victimes d’agressions et de moins en moins soutenus par leur hiérarchie
Maman de 2 professeurs, et mamy de 9 (bientôt 10) petits-enfants (de la crèche au collège), qui s’inquiète de la violence à l’école, vis à vis des enseignants et des élèves.
Citoyenne française qui ne supporte plus les non-réactions à des faits de violence contre NOTRE REPUBLIQUE :
– Marseillaise sifflée,
– Drapeau brûlé,
– Drapeau français remplacé par un drapeau étranger,
– Violences dès qu’un voyou, qu’un cambrioleur, qu’une personne voulant se soustraire à la justice est malheureusement victime (pas toujours du fait de la police s’est électrocuté, s’est noyé, accidenté avec un véhicule à moteur etc).,
– Messages vidéos, clips appelant au meurtre, incitation à « niquer la France »,
– Non respect de la laïcité qui dit que « le religieux est affaire privée »,
– Non respect de la femmen
Ca y est, je vous entends, je suis traitée de raciste !!!!!
Une religion n’est pas une race et en tant qu’enseignant, nous savons tous qu’il n’y a pas plusieurs races mais seulement LE GENRE HUMAIN, avec, en général : 1 tête (et son cerveau pour penser, réfléchir, comparer, décider, argumenter), 2 bras, 2 jambes, 2 yeux (parfois avec une peau de saucisson), 2 oreilles (avec peut-être des boules QUIES), 1 bouche (pour dire des vérités, mais parfois pour insulter), bref un corps de femme ou d’homme.

J’ose parler de choses qui fâchent, alors que je pensais que MON SYNDICAT avait cette ouverture d’esprit pour ne pas se laisser enfermer dans des idées toutes faites, des idées non personnelles (comme pour les partis politiques où on doit penser, parler comme l’a imposé le parti)
cela fait un an seulement que j’ai cessé de FAIRE L’AUTRUCHE, que j’ai enfin ouvert les yeux et découvert, avec HORREUR, parfois tout ce qui se passe sur le territoire français et dont les médias ne parlent surtout pas, et MON SYNDICAT n’est pas au courant non plus ????
quand il y a eu échanges de coups de feu et mort d’homme, en juillet à Grenoble, j’étais sûre et certaine que les violences seraient programmées pour le lendemain.
Je ne signerai surtout pas la pétition TOUCHE PAS A MA NATION, car je vais me rajeunir en faisant un commentaire de texte :
Le SE-Unsa est scandalisé du nouveau « dérapage » de Mr Besson, mais MON SYNDICAT n’est pas scandalisé par le manque de respect, les violences subies par des enseignants à qui l’on déconseille de déposer plainte, par les pressions faites pour imposer des modifications pour répondre à une religion (repas cantine par exemple).
Là encore la dignité de notre République en prend un coup, mais MON SYNDICAT ne s’insurge pas contre des faits touchant la dignité de NOTRE REPUBLIQUE (voir les exemples énoncés plus haut).
Pour le SE-Unsa, la stigmatisation des étrangers, comme l’absurdité qui consiste à définir une prétendue « bonne » identité française : ça suffit !! Mais MON SYNDICAT ne sait peut-être pas que de nos jours, dans certains quartiers, il ne fait pas bon être de couleur claire !!! des Matthieu Guillon, il y en a plus que l’on en dit, d’ailleurs, avez-vous lu un ou des articles sur cette mortelle agression ?
Plutôt que d’épouser les thèses les plus nauséabondes de la droite non républicaine, Monsieur Besson ferait mieux d’accepter que s’il n’y a pas, sauf dans ses fantasmes, de « bons Français »…il y a, en revanche, de très mauvais ministres qui dégradent l’image de la France…. et qu’il en fait partie ! Mais MON SYNDICAT sait, j’espère qu’il y a des Français qui respectent les lois de la République et d’autres qui les violent impunément tout en étant soutenus en cas de « problèmes avec la police » !!!
le pouvoir « UMP » a entamé une croisade aussi détestable que nauséabonde. Mais MON SYNDICAT se lie avec une association, SOS racisme, qui sélectionne ceux qu’elle défend. Elle ne connaît pas ou plutôt elle refuse d’admettre le « racisme anti-blanc ». Celui-ci s’exerce surtout sous forme de « violence physique ». Pourquoi n’agit-elle pas en direction de ceux (une minorité de violents) qui portent atteinte à l’image d’une majorité, en faisant savoir HAUT ET FORT qu’elle condamne ses violences ? Et on parle ensuite de « stigmatisation » mot très à la mode !!!!
Bref, la ligne jaune est franchie. Ne pas se taire, ne pas se contenter de débattre de cette offensive ou de discuter cette dérive : notre responsabilité de citoyens est de la combattre. Nous devons réhabiliter et valoriser notre conception de la Nation, celle qui ne distingue pas ses citoyens par leurs origines, celle qui était jusque là partagée par l’ensemble des partis républicains. => mais MON SYNDICAT pourrait-il me dire quelle est sa conception de la Nation ? Un pays qui va à la dérive, oui, mais pas celle à laquelle il pense. Ne pas se taire, OUI, débattre, OUI, discuter OUI, mais des vrais problèmes.
Je serai attentive aux actions de MON SYNDICAT, mais le quitterai si je découvre qu’il ne défend pas TOUS les Français respecteux des lois de la république (sans distinction de couleur, je ne suis pas « raciste », il y a des « bons Français » s’appelant Dupont, Martinez, Locatelli, N’Guyen, Belkaraoui etc)
– Qu’il est incapable d’indépendance d’esprit,
– Qu’il est incapable de s’informer de tout côté pour se faire sa propre opinion des faits,
Je joins à MON COUP DE COLERE un document qui n’est sans doute pas arrivé entre les mains de MON SYNDICAT.
Comme je l’ai déjà dit, cela fait un an, grâce à internet, que je ne fais plus l’autruche, après avoir longtemps hésité, car ne parvenant pas à imaginer qu’il se passe des événements dont personne ne parle ou en 5 lignes, je me suis abonnée à la lettre de Riposte laïque, cela m’a permis de réfléchir à ce qui se passe autour de moi, au lieu de rester égoïstement les bras croisés.
Je transmets de temps en temps à des amis et connaissances, celles que je juge importantes (bien sûr c’est subjectif), mais je n’ai, à ce jour, pas reçu de réponse me disant « ne m’envoie plus ….)
des vidéos, des témoignages, des textes de lecteur, des liens qui envoient sur des sites (que l’on ne garde pas dans ses favoris, tant il y de la haine vis à vis de La France, mais qui font vraiment réfléchir), bref de l’information à prendre, à trier, à utiliser.
J’espère que dans MON SYNDICAT il y a des personnes « sensées » et pas « aveuglées » par les discours de certains, des personnes qui mettent la priorité sur « la défense de l’école PUBLIQUE, GRATUITE et LAÏQUE ».
J’ai fait le déplacement à Issingeaux, au siècle dernier, pour défendre notre école avec le slogan : « l’école libre, c’est l’école laïque », c’était une bataille contre l’Eglise catholique, ne l’oublions pas.
Il faut recommencer contre une nouvelle religion, ô combien plus dangereuse, comme toute religion extrêmiste et il en existe dans diverses confessions, avec leurs abus, leur non respect de la femme par exemple !!!
Je ne sais pas si vous avez eu le courage de me lire jusqu’au bout, quant à une réponse, je n’ose même pas en espérer une !!
Salutations syndicales.
Gilberte Martoïa




Lettre à une organisation laïque qui insulte régulièrement Riposte Laïque

Bonjour,
J’ai visité votre site en me disant « chic » encore une association qui défend la laïcité.
Vite dans mes favoris.
Et puis j’ai découvert un titre qui parlait de Riposte Laïque, et là je réagis.
J’ai découvert la lettre de Riposte laïque, qu’un ami m’avait transférée et je m’y suis abonnée quand, après m’être dit, comme vous « c’est un site raciste », j’ai décidé de lire plus attentivement TOUS les articles, TOUS les témoignages, de regarder TOUTES les vidéos et enfin « d’ouvrir les yeux et les oreilles ».
Depuis que je ne fais plus « l’autruche », je ne supporte plus que ceux qui veulent alerter l’opinion publique (et j’en fais partie) soient traités de racistes et d’extrême-droite, alors qu’ils sont tout le contraire.
A ceux qui disent que cela sent « Vichy », je réponds que cela sent plutôt « ceux qui avaient compris qu’il fallait se méfier d’Hitler » mais qui n’ont pas été entendus, et on a vu ce que cela a donné !!!!
Comme vous le dites dans votre article,
http://www.ufal.info/feminisme-et-laicite/%C2%AB-riposte-laique-%C2%BB-retour-sur-une-derive/1223
il est très important et même urgent de mener :
L’UFAL rappelle que celle-ci institue la liberté absolue de conscience et donc la liberté de croire ou de ne pas croire, qu’elle est un principe à caractère universel qui refuse la segmentation de l’humanité, et qu’enfin elle est un principe de séparation entre la société civile d’une part et la sphère de l’autorité politique et de constitution des libertés (école, services publics, protection sociale) d’autre part.

L’UFAL qui a mené pendant 15 ans, du 21 octobre 1989 au 15 mars 2004, la bataille laïque et républicaine de la loi contre les signes religieux à l’école, libératrice pour des dizaines de milliers de jeunes filles d’origine maghrébine, estime qu’à côté de la bataille laïque nécessaire contre les politiques communautaristes et intégristes, et sa liaison avec le combat social du peuple (aujourd’hui sur les retraites par exemple), une bataille implacable doit être menée contre l’ennemi d’extrême droite raciste et xénophobe.

Or, il me semble qu’une religion n’est pas une race, ou alors que de racistes qui s’ignorent et s’ignoraient (peut-être vous !!!) en combattant les idées de l’EGLISE.
Riposte laïque dit HAUT et FORT que justement on ne se bat assez pour défendre ces idées-là.
Riposte laïque informe ceux qui veulent bien l’écouter, alors que ce devrait être fait par les médias, de toutes les violences que subissent nos concitoyens (voir tous les témoignages visibles sur le site)
Riposte laïque soutient les musulmans qui ne veulent pas subir les lois de l’islam (les connaissez-vous ces lois ?), soutient certains et surtout certaines qui ont fui des pays où la liberté de penser différemment n’existe pas.
Riposte laïque ne s’est pas associée avec des groupes d’extrême droite comme les Identitaires, ce sont toutes les associations désireuses de défendre les idées laïques et républicaines qui ont rejoint « sur 1 évènement » Riposte Laïque. Comme quoi, on généralise vite !!!
Pendant des années, nous avons lutté contre l’emprise de l’EGLISE afin d’obtenir une réelle séparation de l’église et de l’état, et maintenant qu’il faut de nouveau « se battre » contre une autre religion, c’est interdit sinon on passe pour raciste !!! Ils ont même le droit d’envahir des rues pour prier et d’interdir ainsi tout passage.
Où est la logique ???
Les catholiques, les protestants, les juifs n’ont jamais agi de la sorte, la religion étant du domaine privé.
Pour terminer, je vous souhaite d’être plus lucide et de ne pas faire vôtre, l’opinion d’autrui, encore moins des idées de certains partis politiques qui ont toujours une peau de saucisson très épaisse sur les yeux.
Lisez les témoignages, regardez les vidéos (parfois violentes, on a de la peine à aller jusqu’au bout), et cela se passe en France, pays de la LIBERTE EGALITE FRATERNITE où l’on pourrait ajouter LAÏCITE (comme l’a fait courageusement un maire).
http://www.ripostelaique.com/
Faites-vous votre propre opinion, si vous pensez VRAIMENT ce que vous avez écrit pour défendre la LAÏCITE.
Salutations laïques, républicaines et anti-racistes.
Gilberte Martoïa
Directrice d’école à la retraite, qui a porté le signe TOUCHE PAS A MON POTE, dans les années 80, en réponse au FN (c’était une autre époque !!!).