1

Electeurs, oubliez vos divergences : il faut virer la gauche à Paris !

Le débat entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo était absolument terrible en écoutant Anne Hidalgo. Elle a montré son vrai visage. C’est une sectaire qui ne supporte pas la contradiction, ni le débat (moi je le savais déjà depuis longtemps…). On comprend mieux pourquoi elle a cherché à l’éviter, quand on voit la véritable face.

NKM n’a cessé de répéter qu’Anne Hidalgo dit des mensonges : c’est vrai. Elle ment tout le temps, en biaisant le débat, en maniant comme personne la mauvaise foi, en coupant la parole, dès que l’autre veut exposer ses idées,  et c’est insupportable. C’est une sectaire totale, et on comprend mieux pourquoi elle a tout fait pour éviter ce débat avec NKM.

Il convient de comparer quand même les deux personnes que j’ai eu l’occasion de rencontrer in vivo, et en cercle restreint.

NKM, avec laquelle je ne partage pas tout, et notamment son centrisme (alors que je préfère une droite assumée), est une polytechnicienne brillante et ouverte, qui a une vraie ouverture sur l’internationale, sur le concret, sur ce qui marche. Elle a bénéficié d’une éducation qui a porté sa réussite, et celle de son frère.

Anne Hidalgo est une ancienne inspectrice du travail, (vous savez ces fonctionnaires souvent tatillons, voir staliniens, avec les PME et les petits patrons), qui sait largement profiter ad nauseam de tous les avantages du « système ».

Pensez qu’elle s’est mise à la retraite a 52 ans (combien de lecteurs peuvent être dans ce cas ?), soit juste avant l’entrée en vigueur de la loi du 9 novembre 2010, hyper généreuse, qui a justement abrogé un mode de calcul des retraites sur une base ancienne ruineux pour l’Etat (c’est-à-dire pour vous et moi…).

Anne Hidalgo, Inspectrice du travail, qu’elle a vite quitté et dont le travail effectif semble sujet à contestation, pourra jouir toute sa vie du cumul retraite (apparemment environ 5000 €)  + indemnités d’élue (5000 € ?). Il convient de rappeler que ce dispositif servait à l’origine aux femmes qui du fait de leur maternités n’ont qu’une carrière ‘hachée’ et des ‘droits réduits’, mais si il peut être utilisé à bon escient par une femme « de gôche »….il n’y a qu’à s’en réjouir…

http://www.atlantico.fr/decryptage/anne-hidalgo-53-ans-retraitee-depuis-juillet-2011-serge-federbusch-686927.html

http://www.atlantico.fr/pepites/municipales-paris-candidat-interroge-activite-reelle-anne-hidalgo-dans-administration-pendant-10-ans-qui-ont-precede-retraite-de-984455.html

Tout les oppose. Leurs cultures, leurs idées, leurs personnalités.

Anne Hidalgo, veut « créer des logements pour les parisiens », ce sont évidemment des logements sociaux (ce qu’elle ne précise pas…), qui permettront de continuer à « miter la capitale » avec un électorat structurellement « de gauche » à sa botte, et dont je peux vous assurer que les lecteurs de Riposte Laïque n’en font pas partie.

Quand dans l’émission Zemmour et Naulleau, il avait été demandé à Christophe Girard maire du quatrième arrondissement de Paris à qui étaient destinés ces logements sociaux (Alors que tous les lecteurs de RL subodorent la réponse…), il avait eu l’outrecuidance, dès lors qu’il connait parfaitement la réponse, de répondre d’un ton suffoquant d’étonnement et d’indignation que ces logements seront « pour des gens », comme si la question était absurde. Il n’ose même pas avouer clairement ses choix.

« Les Gens », terme générique « merveilleux » et insupportable, qui permet de souvent donner une priorité aux populations immigrées, à toutes les « chances pour la France ». Il suffit de se balader dans Paris pour s’en rendre compte… Les électeurs de Riposte Laïque ne doivent simplement pas être « des gens » et encore moins des « chances pour la France », puisque qu’ils n’auront jamais droit à ces logements sociaux tout neufs ou rénovés à grands frais par leurs impôts…

Durant le débat, la seule stratégie d’Anne Hidalgo était d’interrompre NKM, de brouiller le débat, de faire du brouhaha, pour ne pas que NKM soit audible. Elle ne supportait pas que NKM parle.

On sent que NKM dépasse Hidalgo de la tête et des épaules en termes d’intelligence, d’idées, de propositions, de réalisme, et de créativité. Elle a voyagé, elle a vu ce qui se faisait ailleurs, pour y piocher les meilleures solutions, alors que Anne Hidalgo ne proposait rien de novateur, sinon la continuité de la dégradation de Paris., en répondant « mais on l’a fait » et on va continuer (c’est bien ce qui m’inquiète…).

Anne Hidalgo a raillé Londres, alors que pour y être allé récemment, on y sent une énergie qui n’existe plus à Paris depuis longtemps.

Paris devient une ville musée pour les touristes (quand ils ne sont pas détroussés par les racailles…), quelques très privilégiés qui ont les moyens d’y rester, et surtout de plus en plus des logements sociaux pour des populations qui voteront structurellement à gauche, histoire de sanctuariser Paris à gauche ad vitam eternam.

Elle est prête à tous les abus, à tous les délires comme acheter à prix d’or des Logements dans avenue Georges V, dans le triangle d’or parisien, pour en faire des logements sociaux. Il est vrai que ce quartier manquait de Foulards et de Djellabahs…

De même, un 76 m² prés de la place des Vosges à Paris pour 650 € mensuels, ça vous dit ? Désolé, vous ne rentrez pas dans les critères des bon « gens »…circulez, vous allez rater votre train…

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75003/quand-les-hlm-arrivent-dans-les-beaux-quartiers-12-01-2009-369843.php

 

La mixité, le vivre ensemble (vous savez, celui qu’on a vu à Chanteloup les Vignes…) c’est merveilleux, et puisque ceux qui en ont encore les moyens, veulent fuir l’enfer de certains banlieues, la baisse du niveau scolaire pour leurs enfants, que nenni, on leur amènera tout ce qu’ils fuient à domicile ! On le leur imposera, on leur pourrira la vie qu’ils le veuillent ou non, car on est là pour ça !

Avec le logement social, ces populations (encore une fois, les lecteurs de Riposte Laïque n’en font pas partie…faut pas rêver…) bénéficient dans tout Paris de logements neufs ou refaits aux frais des autres, que les classes moyennes ne pourront jamais se payer, sauf si ils sont capables de s’endetter sur 25 ans, en ayant un très gros salaire assuré…

Certains sont dans des quartiers extrêmement prestigieux, ou le prix au mètre carré peut atteindre 12 000 € voir même 20 000 € au m² . Mais rien n’est trop beau, pour « ces gens »…

Pour les autres, c’est la triple peine.

En gros 1) ils ne payent pas les logements (ou si peu) qu’ils ne pourraient jamais habiter par leur propres moyens, 2) les autres les payent pour eux 3) la raréfaction des logements non sociaux fait monter les prix qui fait qu’on ne peut plus acheter. C’est la triple peine.

Anne Hidalgo parle de choses irréelles, alors que la circulation est devenue impossible même la nuit, et que plus de 30 000 places de parking ont été supprimées, afin de faire de Paris un enfer pour quiconque veut s’y aventurer en voiture.

La gestion financière de Paris a été catastrophique, la ville est de plus en plus sale, les dépenses inutiles ont explosé, en clientélisme, en subventions, pour amener Paris qui a eu une gestion saine pendant des années de droite (et pourtant dieux sait si Chirac et Tibéri savaient taper dedans, mais les faits sont la, les finances étaient saines…) avec des budgets excédentaires.

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/les-folles-depenses-d-avocats-de-la-mairie-de-paris-902458

Enfin, et ça en dit long sur sa duplicité et son absence totale de sincérité, c’est une admiratrice d’Arafat (cette raclure qui a inventé le terrorisme moderne) sur la tombe duquel elle est allée s’incliner. Avec des goûts comme ça, a-t-on encore besoin de dire qui sont les « vrais » amis d’Anne Hidalgo ? En effet, vers qui était destiné, en France, ce message électoral d’après vous ? Vers tous ceux qui rêvent d’une France fière de ses régions et traditions judéo chrétiennes, ou vers ceux qui rêvent d’implanter les mœurs gazaouites en France ?

http://ripostelaique.com/anne-hidalgo-a-la-peche-aux-voix-en-eaux-troubles-en-palestine.html

Derrière les « sourires » de Dame Hidalgo qui ne sont que des grimaces, ce sont des mâchoires d’acier sans aucune pitié gérées par un cerveau reptilien froid. Le dogmatisme et l’idéologie sont à l’œuvre pour réussir, quel qu’en soit le prix.

C’est pourquoi, j’appelle tous les lecteurs de Riposte Laïque vivant à Paris, ou qui ont des amis à Paris, à oublier toutes leurs divergences, à se bouger dimanche, et à voter NKM à Paris.

Ceux qui veulent voter FN pourront se rattraper aux européennes si ils en ont envie, mais là, ce sera contre productif.

Priorité aux priorités : Virer de Paris cette clique de gauche que l’on ne supporte plus.

Gustave Léon

 




Mon grand-père, juif, n’a pas pris le maquis en 1940 pour que j’accepte l’islam en 2012

Madame, Monsieur, Chers Résistants,

Voici quelques réflexions que j’ai eu besoin de mettre par écrit afin de soulager mon âme. Merci si vous acceptez que ce texte figure au courrier des lecteurs. Merci surtout si vous avez la patience de me lire.

Les propos de Guéant sont devenus affaire d’Etat parce qu’ils permettent une fois de plus aux adorateurs d’Allah de se mettre au devant de la scène et de crier haut et fort que le méchant petit Français (béret, moustache, baguette et saucisson) est raciste, colonialiste et qu’il opprime le pauvre gentil Musulman innocent et bien intentionné.

Oui, l’homme a été un peu maladroit dans la formulation! Mais rares sont les politiciens actuels qui ont un langage élégant, diplomate et soutenu. Je rappelle que notre Président est un des petits hommes de la télé le plus grossier qui soit (insultes, négation mal faite, abréviations, emploi des temps souvent estropié, j’en passe et des meilleurs…) Et je rappelle que l’on en est à l’heure du tutoiement généralisé (sur presque tous les plateaux de télévision, en entreprise, à l’école, dans les instructions de tous genres…) tandis que les journalistes et les politiciens s’appellent aujourd’hui par leur prénom (un Drucker parlera d’une Rachida, ou de Nicolas et Carla, par exemple). Alors que l’on n’attende pas de ces gens-là qu’il sachent s’exprimer comme l’auraient fait des hommes tels que Pompidou (homme politique et agrégé de Lettres) ou Victor Hugo (écrivain et homme politique)!

Maintenant sur le fond des propos: est-ce vraiment inepte d’affirmer que certains pays où les droits de la femme et des hommes sont bafoués, ou bien encore des pays où la liberté d’expression est nulle, où le vote est un mensonge, où la mafia contrôle tout, où règne la loi d’un despote ou bien celle d’un Dieu tout puissant,  est-ce si crétin que cela de dire qu’un pays où de telles choses font autorité est un pays arriéré et corrompu?

J’ai envie de dire que j’en ai marre que partout il faille se justifier auprès de l’Inquisition française musulmane (ou Conseil Français du Culte Musulman et ses bastions – les associations dites antiracistes). Je suis fatigué d’entendre partout ces mots assortis à toutes les sauces: « discrimination », « stigmatisation », « islamophobie » proférés afin de contrôler la pensée publique et museler les citoyens.

Je dis NON. Mon grand-père n’a pas pris le maquis en 39-45 (tout juif qu’il était) pour que moi, citoyen français du troisième millénaire, j’accepte d’accueillir l’Islam, de le revendiquer, et de l’applaudir lorsqu’il se pavane sous ma fenêtre ou dans les journaux! Enfin je refuse de me taire, je veux pouvoir dire, si j’en ai envie, qu’Allah ou Dieu (d’aucuns le nomment comme ils veulent) sont des chimères stériles bonnes à museler les peuples et donner bonne conscience aux cons. J’ai envie de dire, si je veux, que l’Islam est la religion la plus pernicieuse et rétrograde qui soit, parce qu’elle bafoue les droits de la femme et qu’elle privilégie la loi de Dieu par rapport à celles élaborées par les peuples pour le bien commun.

J’échangeais avec un proche des propos de cette sorte dans un entretien récent, je déplorais le traitement infligé à nos Résistants laïques de Riposte Laïque attaqués en justice par la censure de l’Inquisition. Je revenais également sur les nombreux coups de sabre médiatiques récents (un livre récemment publié chez Flammarion dans lequel l’auteur fantasme sur la possibilité d’un président de la République d’origine algérienne en 2012, le député Roubaud souhaitant que le délit de blasphème soit remis au goût du jour, ou encore ce cher compatriote milliardaire dont j’ai oublié le nom qui a appelé son bébé « Seif-el-Islam », et tant d’autres choses encore que les gens gobent comme une ostie en levant les yeux au ciel, contents que jusqu’ici il ne leur soit pas tombé sur la tête.

Ce proche donc me rétorquait qu’il venait de lire le livre de Régis Fayette (star du slam érigée au rang d’icône de l’espoir et de la culture, néo-converti connu sous un autre nom) et que dans ce livre il y avait des messages d’amour, d’humanisme, d’espoir. Il me cita un passage dans lequel l’individu écrit qu’il vaut mieux que « nos » banlieues soient régies par l’Islam plutôt que par la drogue et la violence.

Mais c’est une bien triste consolation que cette lente et servile acceptation! Ce compromis-là, je n’en veux pas. Quoi? Que je cautionne l’affermissement de l’Islam, du Coran, des Imams, des prières dans la rue, de la nourriture Halal dans nos cantines, du voile et de la loi religieuse, parce qu’il « vaut mieux » ça qu’autre chose? Parce que c’est « moins pire »?

Et après?

Faudra-t-il accepter les coups de verges aux femmes adultères plutôt que la lapidation parce que c’est moins pire? L’excision des jeunes filles plutôt que le vitriol parce que c’est moins pire? Le voile intégral généralisé et obligatoire parce que c’est moins pire que la ceinture de chasteté? La censure parce que c’est moins pire que les autodafés?

Non! NON!!! Je résisterai, je lutterai, je me battrai s’il le faut! Ou bien je fuirai comme l’a fait Victor Hugo au retour du despotisme en France en 1851!

Je n’accepterai pas cela, parce que je crois en la République libre et laïque, parce que j’aime et je suis fier de la France de Diderot, de Voltaire, de Zola et de Hugo. Mais aussi de Guy Môquet, de Jean Moulin et de De Gaulle.

Gustave Leon (Enseignant et artiste)