1

Les saintes-nitouches occidentales pleurent la tachdrisation des Afghanes

packburqas.jpg

Après la décision prise par le grand manitou, le chef suprême des talibans, le mollah Haibatullah Akhundzada de tchadriser (le tchadri est le voile intégral islamique grillagé afghan) les femmes afghanes, les pleureuses professionnelles occidentales des plateaux de télévision commencent à s’agiter en gesticulant et en bavant leur hypocrisie et leur cynisme. Toute honte bue, ces pleureuses n’ont pas de mémoire, elles sont amnésiques pour le grand bonheur de l’islam sunnite conquérant d’Abu Mouslim Al-Khorasani qui s’était lancé à la conquête du monde depuis 750 de l’ère chrétienne.

Le mollah Haibatullah ne fait qu’appliquer les oukases d’Allah, en intimant l’ordre aux Afghanes de couvrir le corps parce qu’elles sont habitées par le diable; et la tentation du péché est grande !
Les perfides élites occidentales semblent ignorer le contenu du Coran et ne croient qu’au mensonge des islamistes confortablement installés à Paris, Londres, Washington ou Berlin qui les mènent en bateau en claironnant que l’islam est une religion de paix et d’amour. Ce mensonge a pour nom la taqîya.
En vérité, ces islamistes sont les éclaireurs de l’islam conquérant qui se sont glissés dans la cité occidentale avec la complicité de ces élites hors-sol, tel le cheval de Troie, afin de mener le djihad. Et les malfaisants de la bien-pensance n’ont vu que du vent. Ils n’ont même pensé pas à cette guerre de conquête à bas bruit, car ils croient détenir les clefs du camp du bien et surtout la vérité suprême.
Et cette collaboration, même Allah ne l’avait pas prescrite dans son Livre.

Pour éclairer la lanterne de ces élites en perdition morale, il est bon de leur rappeler ce qu’Allah a prescrit aux musulmans concernant le voilage des femmes afin qu’elles ne soient souillées par le regard des mâles et qu’elles deviennent impures.
« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès » ( sourate 24 (an-nur-la lumière) verset 31).

Dans le verset 33 de la sourate 33 ( Al-ahzab-les coalisés), Allah s’adresse aux femmes du Prophète qui sont considérées comme pieuses, vertueuses, qui ne sont comparables à aucune autre croyante et que les musulmanes doivent prendre comme exemple à suivre :
« Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’islam (Jahiliyah-Mécréance). Accomplissez la prière et l’aumône et obéissez à Allah et son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison (du Prophète), et veut vous purifier pleinement ».

Lire aussi les versets 32, 53 et 59 de la sourate 33.
Le mollah Haibatullah ne fait que se conformer aux directives d’Allah et suivre les pas de son ancêtre Abu Mouslim Al-Khorasani. D’ailleurs, ils sont originaires tous les deux du Khorasan (région située au nord-est de l’Iran, frontalière avec l’Afghanistan, l’Ouzbékistan et le Turkménistan), berceau de la naissance du véritable islam.

Il est vraiment ridicule de voir les élites occidentales s’exciter devant la fatwa de burkinisation des femmes afghanes décidée par le chef suprême des talibans. En prenant la posture des saintes nitouches effarouchées, ces dernières espèrent-elles réveiller l’opinion publique occidentale qui est déjà atteinte du syndrome de l’islamisation ?
Ces élites, oublient-elles qu’elles pédalent à vive allure vers le précipice islamique depuis des décennies ? Et devant ce décret taliban, elles semblent découvrir le fil à couper le beurre et avec le voile islamique qui fait de la femme une éternelle mineure du berceau au tombeau alors qu’elles n’ont cessé de faire sa promotion durant de nombreuses années. Honte à elles.
Plus cyniques et hypocrites qu’elles, tu meurs !

Face à leurs propres contradictions, elles se barricadent derrière l’état de droit, ce machin qui leur permet d’entuber les idiots utiles de l’islamisation de la vieille Europe qui semble essoufflée, en fin de vie et incapable de se défendre car elle est atteinte de cécité culturelle et civilisationnelle, prête à se faire décapiter.
Cette vieille Europe est en train de couiner parce qu’elle est incapable de se défendre d’une invasion qu’elle a organisée. Elle refuse de voir ce qu’il lui arrive. Elle s’est fragilisée, impuissante d’anticiper sur les évènements et  déjà soumise de facto à la domination islamique.
En France, c’est le burkini, étendard de la conquête agarène qui tient le haut de l’affiche grâce à la collaboration de la bien-pensance qui croit détenir les secrets d’Allah ici-bas et dans l’au-delà.
Il n’y a pas de doute, ces élites sont les alliés objectifs de l’islam.
Et la soumission de l’Europe n’est qu’une question de temps.

*Haibatullah signifie la crainte d’Allah.

Hamdane Ammar




Les dhimmis Macron et Mélenchon livrent la France à l’islam

Les herbivores européens vont être bouffés crûment par les hagarènes. Les Suédois, les champions de la bienveillance viennent de découvrir à leurs dépens qu’il est pratiquement impossible d’intégrer les musulmans. Malgré une politique très ambitieuse de la dhimmitude, ils ont échoué car ils pensaient que tout le monde, il est beau, que tout le monde, il est gentil, faisant fi des cultures des uns et des autres.

Pris de panique, ils commencent sérieusement à envisager d’arrêter le flux migratoire islamique qui est en train de casser la cohésion de leur pays, par une délinquance hors norme. En voulant jouer aux apprentis bienfaiteurs de l’humanité, ils récoltent ce qu’ils ont semé en toute connaissance de cause. Tant pis pour leur gueule de dhimmis.
Ces mêmes suédois, au lieu de désigner l’ennemi qui les attaque sur leur propre territoire, ils ont pointé les Russes comme étant les agresseurs.

C’est la pleutrerie dans toute sa laideur. Et du coup, ils veulent adhérer à l’Otan pour être protégés de l’Ours Russe et pas de l’islam qui va les soumettre un jour ou l’autre. Belle preuve d’acculturation et de dégénérescence mentale.
Il se passe des choses étranges en Occident où la décadence morale bat son plein. Au nom d’un hédonisme sans aérofrein, il organise son suicide, sinon comment expliquer la nouvelle directive de Bruxelles qui encourage l’émigration islamique venant des pays musulmans (Maroc, Tunisie, Sénégal, Nigéria, Egypte, Pakistan et Bangladesh)?

Si réellement l’Europe a besoin d’une main-d’œuvre qualifiée, pourquoi ne les ramène-t-pas des pays comme les Philippines, de l’Inde hindouiste, de l’Amérique Centrale ?
La terre d’Allah, n’est-elle pas vaste ?
Il y a anguille sous roche. Cette future directive prouve une fois de plus que la caste mondialiste européenne est de mèche avec l’islam.

Elle est la preuve vivante que le pacte d’Eurabia (euro-arabe) décrit en 2005 par Bat Ye’or existe et que ce n’est pas un fantasme. Cette directive le prouve amplement.
L’Occident tient à être islamisé et pour y arriver, il utilise le droit-de-l’hommisme, ce totem fétiche qui lui permet d’imposer sa politique de remplacement.
Pour l’islam, la vengeance est un plat qui se mange froid et parfois même congelé. Et il est en train de se frotter les mains avant de passer à table.

D’ailleurs, ce pacte commence à donner ses fruits. Au vu des résultats des dernières élections présidentielles, on ne peut que constater son efficacité sur le terrain.
Que ce soit Macron ou son allié Méluche, ils ont fait le plein des voix musulmanes.
Résultat des courses, l’islam les tient en laisse.
Et plus dhimmis qu’eux, tu crèves…

Et dans la course à la dhimmitude, le président Biden tient le haut du pavé en se pliant au pacte Eurabia. A l’occasion de l’Aïd El-Fitr (la fin du Ramadhan, un des cinq piliers de l’islam), il a organisé à la Maison Blanche une cérémonie en l’honneur des musulmans pour leur prouver qu’il est à leur service ou plutôt à leur merci. Alléluia !
La soumission de l’occident à l’islam n’est plus à démontrer, elle est réelle, grâce aux libéraux globalistes et à la gauche dégénérée à la recherche de nouveaux clients qu’elle a trouvé désormais dans la masse islamique récemment installée en terre chrétienne.

La caste occidentale globaliste avec cette dernière directive de Bruxelles cherche à faire une substitution du peuple européen d’origine de confession chrétienne par un autre de confession islamique.
Cette directive de l’importation d’une main-d’œuvre islamique est la preuve de ce plan diabolique en vue de vider l’Europe de ses racines chrétiennes. Et tôt ou tard, la démographie fera le travail d’islamisation aidée par la lobotomisation, la culture du tube digestif, l’hédonisme, le consumérisme l’individualisme et la haine de soi des Occidentaux qui ne pourront pas faire face à la déferlante islamique à moyen terme. Ils sont mal barrés…
Que peut-on souhaiter à une société qui organise sa mort en toute connaissance de cause et qui ne pense qu’au ventre et au bas-ventre?
Le mépris… Rien que le mépris !

La caste globaliste occidentale joue avec le feu qui la brûlera, ce n’est qu’une question de temps et notamment en France où les sarrasins font la loi avec la complicité d’une justice laxiste et immigrationniste. Quant aux hommes et aux femmes politiques, ils sont habités par la lâcheté car ils ont peur de perdre leurs privilèges. Et leurs électeurs sont à leur image. Le ‘pas de vague’ fait le bonheur des conquérants islamistes. Tout ce qui sent le roussi, ils le mettent sous le tapis jusqu’au jour de leur soumission pleine et entière.

Alors doit-on avoir du respect pour des énergumènes pareils ? Mille fois non….
Car ils ne savent pas qu’Allah a dit dans le coran pour encourager les Mahométans à combattre et mourir sur son sentier afin de soumettre les mécréants.
« Ne soyez point faibles et n’appelez point à la paix lorsque vous êtes les plus fort et qu’Allah est avec vous ! Il ne vous privera point du bénéfice de vos œuvres » (sourate 47 verset 35).
Les Français, oublient-ils qu’ils restent avant tout des Kouffars pour les adeptes de l’islam ?
Alors, leur cirer les pompes comme ils le font, ne sert absolument à rien.
Et actuellement, les Sarrasins ont le vent en poupe en Occident où l’oligarchie politico-médiatique leur a construit un pont en or pour l’islamiser.

De nos jours, vaut mieux être un clandestin islamique qu’un Français enraciné, car la loi le protège efficacement, alors, il peut voler et violer sans être inquiété et quand il a en envie. Il est comme un poisson dans l’eau grâce aux lois iniques qui le rendent propriétaire des lieux dès qu’il foule le territoire français. Elle est belle la vie en France…
Un pays qui défend les criminels, les agresseurs de tout bord, les délinquants, les djihadistes et les violeurs, et qui montre ses muscles face aux honnêtes citoyens, peut-il continuer encore donner des leçons de morale à la terre entière ? Non, car il est condamné à disparaître, demain ou après-demain.

Les incrédules mondialistes et les islamo-gauchistes seront demain les premiers lapidés dans la France soumise à la charia quoi qu’ils disent, quoi qu’ils fassent. Et ça, il ne faut pas qu’ils l’oublient.
Et pour terminer, aujourd’hui, le 7 mai 2022, c’est la journée de la cérémonie d’investiture (intronisation) de Macron pour son deuxième quinquennat, et à coup sûr les imams, les frérots et les salafistes qui ont appelé à voter pour lui, seront de la fête dans les salons dorés de l’Elysée.

Hamdane Ammar




Voter Macron, c’est voter pour la dhimmitude!

MacronIslamos.jpg

Le 24 avril 2022 à 20h, la France connaîtra la future présidente ou le futur président. Mais en attendant cette date fatidique, la bien-pensance de tout bord (gauche comme droite) appelle à faire barrage à Marine Le Pen que l’oligarchie politico-médiatique diabolise à fond la caisse, en scandant : ‘le fascisme ne passera pas’. Elle est belle la vie dans les salons parisiens autour d’une coupe de champagne et des petits fours. Pour le moment, avant l’arrivée de la dhimmitude.

Mêmes les mosquées de France et de Navarre lapident la diablesse en décrétant des fatwas du djihad passif par le verbe et la voix, en demandant aux adeptes de Mahomet de voter comme un seul homme ( je ne dirai pas comme une seule femme, car en islam cette dernière doit suivre les oukases de son tuteur (wali) selon la jurisprudence islamique) en faveur du président-candidat.

Pourquoi les mahométans voteront-ils pour le président sortant ?
Ils voteront Macron dans l’espoir d’atteindre le but qu’ils se sont fixés le jour où ils ont mis le pied sur le territoire de la maison de la guerre ( Dar-El-Harb), c’est à dire la prise de la cathédrale de Saint-Denis en la transformant en mosquée d’où l’appel à la prière montera cinq fois par jour, à la gloire d’Allah. Et c’est pour bientôt. Ce n’est qu’une question de temps. La basilique Sainte-Sophie de Constantinople transformée en mosquée est la preuve vivante du djihad.
Nier cette évidence islamique, c’est accepter la dhimmitude ( voir le pacte d’Omar) lorsque la France sera totalement islamisée.
Ce n’est qu’une question de temps.
Combien de pays jadis chrétiens sont tombés dans le piège islamique depuis quatorze siècles ?
Seul Allah possède le livre de cette comptabilité islamique du temps passé et du temps à venir.

Avec une immigration venant des pays musulmans, le vote islamique devient une carte maîtresse dans le choix du futur président français. Méluche comme Macron, les deux copains l’ont compris et c’est pour cette unique raison qu’ils caressent les mahométans français dans le sens du poil.
Le djihad est en marche et le vote du 24 avril 2022 sera un petit djihad, par conséquent les musulmans voteront selon les directives des mosquées. Alors, sans aucune hésitation, ils voteront Macron.

Les Français, se feront-ils voler cette élection ?
La balle est dans leur camp, s’ils veulent préserver leur civilisation et leurs traditions et leur mode de vie, car dans le cas contraire, ils légueront à leurs rejetons l’enfer islamique comme le vivent actuellement les peuples des cinquante- sept pays de l’organisation mondiale islamique(OCI), à l’exemple de l’Afghanistan.
Le djihad est aux portes de Paris, près de la cathédrale de Saint-Denis, il suffit d’y faire un tour pour le rencontrer.
Maintenant que l’islam s’est solidement installé en France, il faut s’attendre à une accélération des constructions des mosquées-cathédrales et à un prosélytisme islamique ouvertement conquérant.

Il est écrit dans le coran, sourate 2, verset 128 :
« Notre Seigneur ! Fais de nous Tes soumis (musulmans), et de notre descendance une communauté de soumis à Toi. Et montre-nous nos rites et accepte de nous repentir. Car, c’est Toi certes l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux ».
Dans le coran, l’émigration des musulmans vers Dar-El-Harb est recommandée. A cet effet, il est écrit dans la sourate 4, verset 97 :
« Ceux qui font du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où étiez-vous ? » ( à propos de votre religion)- « Nous étions impuissants sur terre », dirent-ils. Alors les Anges diront : « La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? ». Voilà bien ceux dont le refuge est ‘enfer. Et quelle mauvaise destination ! »

Ce verset incite les musulmans à émigrer chez les mécréants afin de propager l’islam, c’est-à-dire à conquérir de nouveaux territoires par la démographie. Et c’est ce qui se passe actuellement en France et en Occident. Cette conquête islamique est encouragée par les élites et l’oligarchie régnante dans le but de réduire en esclavage les peuples qui refusent la soumission.
Mais l’islam a plus d’un tour dans son sac, car après cette phase de conquête par le djihad passif, il passera au djihad des armes.

Il écrit dans la sourate 9, verset 29 :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à versent la capitation par leurs propres, en état d’humiliation ».
Selon Abou Dawoud ( 817-888), imam perse, collecteur des hadits (parole du prophète de l’islam), Mahomet a dit : « quiconque délaissera le djihad, Allah l’avilira, le réduira à la misère, et anéantira sa foi ».
« Le djihad est l’une des portes du Paradis que Dieu a ouverte aux meilleurs de ses amis ».

En conclusion, le 24 avril 2022, les Français qui voteront Macron, sans le savoir, voteront pour l’islamisation de la France.
Car voter Macron, c’est voter pour la dhimmitude.
Voter Macron, c’est voter pour le voile islamique.
Voter Macron, c’est voter pour l’infériorité de la femme dans l’espace publique.
Voter Macron, c’est voter la libanisation de la France.
Voter Macron, c’est voter pour plus de hallal et de mosquées.
Voter Macron, c’est voter pour plus d’émigration notamment islamique.
Voter Macron, c’est voter pour plus de communautarisme.
Voter Macron, c’est voter la fin de la laïcité et des Lumières.
Voter Macron, c’est voter pour plus d’insécurité et de désordre.
Et enfin voter Macron, c’est accepter la disparition de la France en tant que nation pour être absorber par le magma islamique.

Le 24 avril 2022, les Français seront face à leur conscience, car de leur choix, dépendra l’avenir de la France.

Hamdane Ammar




Pour Macron, le voile islamique c’est du féminisme: mon oeil!

Macronvoilee2.jpg

Le voile islamique reste et restera le symbole de l’asservissement de la femme musulmane quoi qu’en pensent Jupiter, le président-candidat qui se considère comme un directeur de conscience du bien et du mal, ainsi que ses affidés, qui se pressent derrière lui pour aller à la soupe. Il faut surtout qu’aucun d’entre eux ne manque à l’appel, car la loi du système oligarchique peut leur appliquer la sentence maximale : la mort sociale. Alors pas d’absentéisme !

Quand ce président-candidat déclare que le voilement de la femme musulmane, c’est du féminisme face à une voilée à la recherche d’un selfie, ne considère-t-il pas ces dernières comme des moins-que-rien ? Ne les assimile-t-il pas à du bétail ou à des champs de labour dépourvues de neurones comme c’est prescrit dans le coran et les hadiths ? Des simples d’esprit, en un mot…

Il est vrai qu’il fait la pêche aux voix musulmanes. Et pour y arriver, il caresse l’électorat musulman français dans le sens du poil comme le fait si bien Méluche, son allié. Il faut avouer que cet électorat se prête bien au jeu des compliments qui glorifie son égo de mâle frustré qui, en réalité, est un racisme qui ne dit pas son nom. Et pour capter les voix musulmanes, le président-candidat n’hésite pas une seconde à insulter sans ménagement ceux et celles qui combattent le voile de la soumission et de l’asservissement afin de plaire aux mahométans dont la plus part d’entre eux, la femme reste leur premier ennemi, car selon le fiqh islamique, elle est une impure habitée par Satan.

L’infantilisation bat son plein avec comme cadeau des sucettes de circonstance afin de les distraire. Et pour les embarquer sur le radeau de l’adhésion (soumission) à son projet, la diabolisation de Marine Le Pen est de retour.
Comme en Algérie, lorsque le FIS (le Front du Salut Islamique) pour s’accaparer du pouvoir, a instrumentalisé l’islam, les mosquées de France et de Navarre sont appelées en renfort en 2022 afin de faire barrage au ‘fascisme et au racisme’ et permettre ainsi à Macron de conserver le pouvoir grâce au vote musulman.
Et on sait que cette ruse machiavélique a plongé l’Algérie dans une guerre civile qui a fait plus de deux cents mille morts.

Rejouer ce scénario en France en 2022, pour capter les voix musulmanes, n’est-il pas dangereux?
Mais Mr Macron le narcissique n’en a que cure, car l’histoire n’a pas de place dans sa logique globaliste.
Et dans son délire satanique, il se peut le luxe d’insulter sans retenue la mémoire de Mme Malak Hifni Nassif ( 1886-1918), cette égyptienne qui fut une des premières féministes du monde musulman qui doit se retourner dans sa tombe en entendant ses paroles de la honte et du mépris lui écorcher les tympans.

Il a insulté sans aucune gêne la mémoire de Mme Huda Sharawi ( 1879-1947) cette combattante égyptienne de la première heure de la cause de la femme, qui jeta son voile en 1923 au large du port d’Alexandrie, lors de son retour de Rome où elle avait assisté à un congrès international.
Il a aussi insulté la mémoire de Mme Nawal El Saadawi ( 1931-2021), cette écrivaine-psychiatre qui a connu les geôles égyptiennes pour son combat acharné des droits de la femme.
Il a carrément insulté la mémoire de la jeune Katia Bengana ( 1977-1994), cette lycéenne algérienne qui avait refusé de se voiler et qui fut assassiné par les hordes islamiques. Elle n’avait que dix-sept ans !
Il a insulté avec un cynisme inégalé la mémoire d’Amel Zenoune Zouani, une jeune étudiante algérienne en droit qui avait été égorgée par les hordes islamiques pour avoir refusé de se voiler, le 26 janvier 1977. Elle n’avait que vingt-deux ans !

De même qu’il a insulté la mémoire de grands hommes d’état du monde arabo-musulman tels que :
Mustapha Kamal Atatürk (1881-1938), Habib Bourguiba ( 1903-2000), Gamal Abdel Nasser ( 1977-1970) qui se sont opposés au voile islamique.
Le cynisme et l’hypocrisie sont l’antithèse de la franchise, de la morale et du courage, ils sont la parfaite illustration du déni du réel et de la compromission. Et M. Macron en est la parfaite image de ce cynisme et de cette hypocrisie.
Il est malheureux de constater que M. macron et l’histoire sont comme deux parallèles qui ne se rencontrent jamais. Il est le produit de cette caste mondialisée occidentale qui a sacrifié ses propres peuples pour quelques billets verts.

Finalement l’Occident qui se drape matin et soir de valeurs universelles, ne débite que le mensonge permanent pour assouvir ses passions de domination. Toute autre chose n’est que bavardage pour noyer le poisson.
Depuis le XIX siècles, les élites occidentales ne font qu’instrumentaliser l’islam mais maintenant que ce dernier s’est solidement installé sur leurs propres territoires, la fin de la récréation est proche. Et tôt ou tard, la confrontation islam-Occident se fera à Londres, Paris ou Berlin. Ce n’est qu’une question de temps.
Comme disait Lénine, le capitaliste occidental est capable de vendre la corde avec laquelle, on le pendra.
Et c’est ce que fait le candidat-président Jupiter qui oublie que l’islam oppresse et satanise la femme du berceau au tombeau depuis quatorze siècles.

Déclarer que le voile islamique, c’est du féminisme, c’est encourager les djihadistes à égorger toutes les femmes musulmanes qui refusent de se voiler.
En vérité, Mr Macron cherche uniquement à glaner quelques voix de plus, le 24 avril 2022 qui lui permettront de rester à l’Elysée. L’émancipation des musulmanes de France et Navarre, lui importe peu, c’est le dernier de ses soucis. Lui, le grand timonier du mondialisme progressiste qui considère le monde comme un village sans racines et sans civilisation, n’a que faire du sort de ces femmes. Car une fois de nouveau réinstallé à l’Elysée, il regardera ailleurs. Les musulmanes disparaîtront de son logiciel.

Alors comment peut-on qualifier son verbiage rempli d’impudence?
Comme du mépris trempé dans un cynisme à la sauce mitterrandienne.
Mais pour ceux qui savent de quoi, il en retourne : Mr Macron a commis une forfaiture. En déclarant que le voile, c’est du féminisme, il montre qu’il n’a que mépris et haine envers toutes ces femmes qui ont donné leur vie pour rester dignes face à la barbarie islamique.
Mais que peut attendre le peuple français d’un président qui l’a malmené durant cinq longues années ? Encore plus de casse et de rancoeur!

Mais, il est de notoriété publique que le combat des femmes musulmanes n’intéresse nullement l’oligarchie occidentale. Et pourtant ces dernières, c’est au péril de leur vie qu’elles luttent pour obtenir un peu de reconnaissance, un peu d’humanité en terre d’islam. Au lieu de les aider, les élites occidentales, les utilisent comme de la chair à canon.
Toute autre interprétation n’est que la poudre aux yeux pour se faire voir et recevoir une distinction de bonne moralité. Et de bonne conduite mondaine !

La politique spectacle des ralliements tout azimut face au fascisme qui est de retour en la personne de Marine Le Pen que le peuple souverain a qualifiée au deuxième tour des élections présidentielles de 2022, convainc peu de monde, car celui qui tue de nos jours en France, c’est l’islamisme et non l’extrême droite comme le prétendent les islamo-gauchistes et les libéraux progressistes. L’antisémitisme, c’est encore l’islamisme. Un peu de sérieux, messieurs-dames de l’oligarchie, car la couleuvre est trop grosse pour être avalée d’un trait !
L’affaire du voile n’est que le haut de l’iceberg d’une islamisation rampante qui est en train de défigurer le visage de la France avec la complicité du système instauré par les dominants.

Voir les articles déjà publiés sur RL concernant la femme et le voile islamique :
Ripostelaique.com : lislam-et-les-femmes.
Ripostelaique.com : le-nouvel-observateur-ne-veut-pas
Ripostelaique.com : l’islam-la-femme-et-le-djihad
Ripostelaique.com : une-hijab-day-c’est-un-djihad-soft
Ripostelaique.com : promotion-du-voile-islamique-vous-roulez-pour-qui-M-Taché
Ripostelaique.com :le-voile-islamique-n’est-qu’un-djihad-caché

Hamdane Ammar




Ils interdisent l’islamophobie, ils encouragent la russophobie

Islamophobie.jpg

Le mensonge, c’est l’empire du mal, et il est érigé en mode de gouvernance par beaucoup d’États occidentaux qui n’ont rien à envier aux régimes dictatoriaux qu’ils prétendent combattre.
Les élites occidentales sont dans le déni, elles cachent la vérité à leurs peuples, elles sont dans le mensonge perpétuel.

Et pourtant, elles se drapent dans des costumes de sincérité, d’honneur, de vérité et de démocratie.
Érigé en mode de gouvernance par l’Occident qui se croit au zénith de sa puissance mais il est en réalité en pleine décadence, le mensonge lui permet de dissimuler ses faiblesses face au nouveau monde qui est en train de naître au forceps.

L’Occident obnubilé par la mondialisation mercantile n’a pas vu venir le retour des empires. Et avec la guerre qui se déroule en Ukraine, à ses portes, son déclin n’est plus une chimère mais une réalité.
L’occidentalisme triomphant, avec son hégémonie, ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir.
Quand on voit le mensonge devenir la vérité, avec un grand V, on est en droit de se questionner sur cet Occident qui est incapable d’anticiper les événements, et pourtant les piliers de la politique, c’est la prospective permanente.

La russophobie est devenue quotidienne sur les plateaux des télévisions et des radios occidentales. Toute honte bue, les commentateurs qui parfois sont d’anciens généraux à la retraite dans le cas de la France, glorifient les crypto-nazis ukrainiens comme ils l’avaient fait durant les années quatre-vingt, en Afghanistan où les décapiteurs de l’islam étaient assimilés à des combattants de la liberté, par le mensonge et la désinformation.

Et à la fin de cette l’histoire, ce fut la débandade de Kaboul, et bientôt c’est le fiasco de Marioupol sur la mer d’Azov qui les attend.
Désormais, la Pravda, c’est à l’ouest.
La manipulation, c’est à l’ouest. Depuis toujours le bien se trouve à l’ouest, là où se couche le soleil. Rien de nouveau à l’ouest, à part le mensonge et la duplicité comme en islam.
Finalement, qui s’assemble, se ressemble.
De Washington en passant par Londres, Berlin et Paris, c’est le grand mensonge qui est le phare de la démocratie et les bannis d’hier (Venezuela et Iran) vont bientôt devenir les alliés de l’Occident.
Quand le pétrole et le gaz le tiennent par la barbiche, le miracle se produira en Ukraine.
Le diable d’hier, par un songe de Joseph Robinette Biden, devient aujourd’hui le sauveur de l’Amérique.

Une chose est certaine, c’est que les masques sont tombés et que l’hypocrisie de l’oligarchie occidentale n’est plus à démontrer.
Depuis 1974, le premier choc pétrolier, l’Occident chante qu’il a des idées mais il est plus de plus en plus dépendant de l’énergie fossile malgré le mensonge tant de fois ressassé que les éoliennes vont sauver la planète du réchauffement climatique.
Une fois encore, le mensonge et la manipulation sont au rendez-vous.
Il n’y a rien à attendre d’une oligarchie globalisée qui a sacrifié ses propres enfants, en faisant fi du retour de l’histoire, en enterrant le tragique par une baguette magique et qui a vendu son industrie pour quelques dividendes au fond fin de la Chine et de l’Inde.

L’Occident joue à l’apprenti sorcier et oublie que l’histoire revient toujours par la grande porte.
La guerre sera toujours présente jusqu’à l’extinction de l’espèce humaine, n’en déplaise aux moralisateurs de tous les bords, car elle fait partie de son ADN, comme la mort d’ailleurs.
La vouloir faire disparaître par le mensonge est une hérésie.
Une fois encore la guerre en Ukraine, entre deux peuples frères, montre que l’Occident est un mauvais joueur qui ignore les règles du jeu.

Jupiter, le dieu de la Terre et des cieux, attise plutôt la guerre que la paix au détriment des intérêts du peuple français, car pour lui, l’histoire est un détail dans la marche du temps. L’important, pour lui, ce sont l’émotion du moment et la peur qu’il instrumentalise, pour rester au gouvernail. La raison et la lucidité ne comptent pas, c’est du vent.
Jupiter, le va-t-en- guerre en ces heures d’apprentissage, et qui a déjà déclaré la guerre au coronavirus et qui est incapable de faire régner l’ordre et la sécurité dans son pays qui est soumis à une islamisation effrénée, se permet le luxe de donner des leçons de bonne gouvernance au monde entier, et prend la posture d’un combattant téméraire face à Poutine pour le faire reculer. C’est une blague, car ses gesticulations ne font plus peur.
En continuant de mentir et de manipuler sa population, l’Occident veut faire la guerre à la Russie jusqu’au dernier Ukrainien.

Une fois de plus, la ruse et la manipulation sont appelées en renfort face à l’avance des chars russes en Ukraine. Comme en 1990, l’affaire des couveuses de Koweït City (qui fut un vrai scandale) qui avait permis de retourner l’opinion publique internationale contre le sinistre Saddam Hussein que les Américains avaient poussé à attaquer l’Iran en 1980, et aujourd’hui, c’est la maternité de Marioupol que les Occidentaux utilisent sans aucune vérification d’usage pour discréditer Poutine et le rendre, aux yeux de l’opinion internationale, un être humain dépourvu d’humanité. Et la psychiatrie est appelée en renfort pour mieux le terrasser.
La couleuvre est trop grosse pour être avalée d’un trait.
Les sanctions que Jupiter et ses alliés européens imposent à la Russie reviendront inéluctablement en boomerang sur la vie quotidienne des Européens, car l’inflation et le chômage ne tarderont pas à se réveiller avec fracas, telles des bombes qu’on a oublié de désamorcer.
Dans cette histoire de sanctions, les Américains n’en seront que peu affectés et c’est l’Europe qui en subira les foudres.

Quant aux Russes, ils sont habitués aux privations et feront corps avec leur patrie. L’histoire l’a prouvé à maintes fois malgré le mensonge occidental.
Les Occidentaux et notamment les Américains veulent à tout prix faire de l’Ukraine un nouvel Afghanistan. Une fois encore, ils sont dans le déni et ne retiennent pas les leçons de l’histoire. En armant massivement des soi-disant combattants de la liberté qui affluent en Ukraine, venant du monde entier, et parmi lesquels se trouvent des djihadistes qui rejoindront un jour ou l’autre, comme ce fut le cas en Afghanistan, les bases arrières de leurs commanditaires occidentaux pour y commettre de sanglants attentats.

Un djihadiste restera toujours un djihadiste qui est animé par la haine de l’Occident, quoi qu’en pense l’oligarchie globalisé qui croit manipuler les hordes de la terreur islamique.
Ces djihadistes arrivent d’Idleb, du nord de la Syrie, avec un transit à Istamboul, avant d’atteindre Marioupol, avec un détour par Berlin et Varsovie.
Déjà circule une rumeur persistante, que des islamistes infiltrés au milieu des réfugiés ukrainiens commencent à pointer leur nez en Europe.
Ces islamistes fanatisés diront merci à l’oligarchie qui leur a permis de prendre pied sur les terres des Croisés où va se dérouler la grande confrontation du Bien et du Mal selon la tradition islamique.

Ce jour-là, seuls les sans-dents paieront la facture de l’entêtement de leurs élites qui les méprisent.

Hamdane Ammar




Ils utilisent les islamistes contre la Russie, après les avoir armés contre la Serbie

Une légion islamique composée d’islamistes tchéchènes et des djihadistes fortement fanatisés issus des anciennes républiques soviétiques de l’Asie centrale combattent aux côtés des forces nationalistes ukrainiennes, notamment celles du bataillon Azov (composé de néo-nazis) contre les Russes. Un scénario, à la yougoslave, se déroule actuellement sur le sol ukrainien.
La mémoire occidentale est sélective et ses dirigeants ont déjà oublié qu’ils avaient embrigadé des hordes islamistes lors de la guerre de l’implosion de la Yougoslavie.

L’oligarchie politico-médiatique occidentale ne souvient plus des légions islamiques qu’elle a encouragées et armées en Bosnie Herzégovine durant les années 90. Elle est en train de commettre les mêmes erreurs en Ukraine. Sa mémoire est défaillante, apparemment.
On peut déduire sans se tromper que les dirigeants occidentaux sont les alliés stratégiques de l’islam conquérant.

Combattre la Russie par les hordes islamistes est une erreur stratégique de l’Occident qui n’a pas compris le sens de l’histoire. Il va droit au mur, car un jour ou l’autre, ces mêmes hordes qu’il soutient aujourd’hui le combattront demain sur son propre territoire. C’est le sens de l’histoire.
Après avoir arraché le Kosovo militairement à la Serbie, après soixante dix-huit jours de bombardement de Belgrade en 1999, son berceau historique, en le transformant en un État islamiste mafieux, et y installant des bases militaires pour emmerder les Russes, les stratèges occidentaux croient au miracle d’Allah qui doit se manifester sur les terres martyres d’Ukraine pour leur grand désir fantasmagorique.

La guerre d’Ukraine est une tragédie mais elle n’est pas spontanée, elle est le résultat du mépris de l’Occident envers la Russie, ô combien de fois humiliée depuis la chute du mur de Berlin, par le cynisme et l’arrogance américaine et surtout la bassesse européenne.

Ignorer l’histoire d’un pays en le rabaissant, c’est préparer un jour ou l’autre le retour de manivelle et c’est ce qui s’est passé depuis 1991 avec la Russie que l’Occident et notamment les États Unis ont considéré comme quantité négligeable et qu’ils ont bafouée à maintes reprises.
Les Occidentaux, spécialistes du mensonge et de la manipulation, ont poussé les Ukrainiens dans l’impasse, en leur faisant miroiter leur adhésion à l’Union européenne et à l’Otan, dans le seul but de déstabiliser la Russie car ils savaient que cette offre insensée serait un casus belli.
Car ce qui les intéresse avant tout, ce n’est pas la paix en Ukraine et sa prospérité mais la destruction de la Russie.

L’Ukraine n’est qu’un appât dont ils se débarrasseront à la première alerte sérieuse.
La caste qui dirige l’Occident a déjà passé pour perte et profit le chaos qui règne en Irak, en Libye, en Syrie, en Afghanistan, au Yémen qu’elle a littéralement détruits en utilisant l’islam guerrier.
L’Occident n’est pas à un mensonge près et un de plus fera son affaire. C’est ainsi que l’Ukraine est tombée dans le traquenard diabolique de cette manipulation.

En faisant fi du poids de l’histoire et de la géographie, les États Unis et compagnie ont favorisé l’implosion du peuple ukrainien. Et il est temps que ce peuple revienne à la raison, car la Russie n’a nullement envie de déménager pour se plier aux injonctions de l’oncle Sam et aux rodomontades européennes.

Un cessez-le-feu est plus que nécessaire pour éviter une tragédie humaine de grande ampleur en Ukraine, la raison et la sagesse doivent l’emporter sur tout autre considération.
Car n’oublions pas que la géographie et l’histoire de la Russie et de l’Ukraine sont intimement liées depuis des siècles.

Les négociations, c’est maintenant, toute de suite, parce qu’un mort de plus, c’est déjà un de trop.
Le temps de l’escalade doit intervenir immédiatement pour arrêter l’effusion de sang.
L’Ukraine et la Russie doivent s’asseoir autour d’une table, et il est temps, pour éviter un bain de sang, dont seuls les peuples frères ukrainien et russe payeront la facture.

Pendant ce temps, les élites occidentales attiseuses de haine sont bien l’abri des fracas des bombes, elles qui s’en foutent déjà éperdument de leurs propres peuples face à l’invasion islamique.
Pour ces élites hors-sol attirées uniquement par l’appât du gain, soumettre les peuples par la culture du tube digestif est un objectif primordial même en utilisant la guerre car elles n’ont ni foi, ni loi tout en claironnant qu’elles sont les propriétaires en titre de la potion magique du bien, du bonheur et de la morale mais dans laquelle se niche pourtant l’asservissement.

Face au drame ukrainien, il est temps d’agir afin d’arrêter la machine infernale du chaos et éviter ainsi la propagande des va-t-en-guerre des BHL, Gluskmann, Enthoven et compagnie, ces baroudeurs hors pair de salon qui ne connaissent rien de la tragédie de la mort mais en manipulateurs certifiés, ils attisent la haine pour exister. Ils pensent, en gueulant plus fort que les autres, rééditer les événements de la place Maïdan à Kiev de 2014, initiés par la CIA.
Est-ce que l’oncle Sam est prêt à entamer des négociations directes avec la Russie pour établir un moratoire sur la fin de l’élargissement de l’Otan mais aussi la démilitarisation les frontières russo-européennes ?

Car l’arrêt de la guerre en dépend et permet à la confiance d’être retrouvée.
Et surtout que l’Occident cesse de parler de communauté internationale, car désormais, elle n’existe plus. Ce n’est qu’une posture propagandiste.

Les mesures de sanction prises contre la Russie reviendront en boomerang à la figure des pays européens et notamment de la France comme en 2014 lors des événements de la Crimée, quand les agriculteurs bretons avaient payé rubis sur ongle la politique spectacle du président Hollande.
Mais en attendant, ils se couchent devant le calife Erdogan pendant que son armée occupe la partie nord de Chypre depuis 1974 au grand mépris des lois internationales.
Comme d’habitude, l’Occident fait la politique de deux poids, deux mesures.

Les gesticulations mensongères de l’oligarchie politico-médiatique n’aura aucun effet sur la guerre en Ukraine seul Le dialogue franc entre les frères russes et ukrainien pourra y mettre un terme.
Il ne faut pas oublier aussi que l’écrasante majorité des pays de la planète observent avec prudence ce qui se passe en Ukraine, et refusent de prendre position pour l’une des deux parties, parce qu’ils se méfient de l’Occident qui les a roulés plusieurs fois dans la farine par la désinformation et par l’intox notamment au Kosovo (le faux génocide des musulmans albanais), au Koweït (l’affaire montée de toutes pièces des bébés brûlés vifs dans les hôpitaux) et en Irak (avec le mensonge en direct au Conseil de sécurité sur les armes de destruction massive).

Les peuples occidentaux doivent méditer cette prudence pour ne pas être pris au dépourvu.

Hamdane Ammar




Ceux qui diabolisent Éric Zemmour sont des fascistes et des antisémites

Taslima Nasrin a dit : « Non seulement les médias occidentaux, desquels nous n’espérons plus guère de grands principes moraux ou de courage, mais également les intellectuels font preuve de lâcheté quand il est question d’une juste critique morale de l’islam et de ses dogmes ».
Taslima Nasrin est une écrivaine originaire du Bangladesh qui vit actuellement en Suède après une errance dans différents pays, fuyant les islamistes. Une fatwa de sa mise à mort est suspendue au-dessus de sa tête pour avoir critiqué l’islam, comme Salman Rushdie et ses versets sataniques.
On assiste en Occident à la soumission à l’islam mortifère par la caste politico-médiatique mais également par beaucoup d’intellectuels qui, jadis, se sont comportés comme des vendeurs à la criée du communisme, du léninisme, du stalinisme et du maoïsme.

On change d’époque mais le fond reste le même, c’est la fascination pour la dictature, au nom de la liberté. Mais de quelle liberté parle-t-elle cette société sectaire hors-sol ? Elle parle uniquement dans le but de dominer les plus faibles et de les embarquer sur le bateau de la soumission islamique ?

Être libre, c’est l’antithèse de la croyance islamique. Car être libre, c’est avoir la faculté de penser et de douter. Durant cette campagne des élections présidentielles de 2022, la liberté de conscience n’est pas au menu, et pourtant, cette dernière est menacée par l’islam. Chaque jour qui passe, les menaces de mort envers ceux qui osent démasquer la duplicité de la religion « de paix et d’amour » deviennent fréquentes. A cause d’un mot mal prononcé ou mal compris, et c’est le branle-bas de combat islamique du siècle.

Par la peur et les menaces de décapitation, l’islam est en train d’anesthésier le débat démocratique en France. Du jamais vu au pays de saint Denis !
Grâce à la trahison de l’oligarchie politico-médiatique, il a réussi à rendre impossible et même dangereux tout débat démocratique sur le remplacement culturel.
Et pourtant des quartiers entiers sont passés à la mode talibane.
Bravo aux élites qui ont lui décerné la médaille de la respectabilité et qui lui ont permis de s’incruster solidement dans la culture chrétienne pour la détruire de l’intérieur.

En toute connaissance de cause et parfois avec un cynisme revendiqué publiquement, la caste mondialiste, secondée par les progressistes et les islamo-gauchistes, considère que l’islam est désormais occidental et qu’il est sur ses terres depuis mille ans.
Comme le ridicule ne tue pas, cette oligarchie croit défendre la liberté mais son comportement envers les peuples européens est pire que ceux des dictateurs du tiers-monde. Elle parle du bien mais ses agissements sont malfaisants. Sataniques !

Et pour elle et ses supporteurs, toute personne qui met sur la place publique la dangerosité de l’islam est raciste. Son slogan : on ne s’attaque pas à l’islam mais on peut aisément descendre en flamme le christianisme en toute quiétude.
On peut déduire sans se tromper que pour elle, l’islam est l’avenir de l’Occident. Et elle considère que l’islam est sa dernière chance civilisationnelle, en attendant sa soumission pleine et complète.
Croire aux balivernes de l’oligarchie et de ses adeptes, c’est prendre des vessies pour des lanternes.
L’islam n’est pas une religion, c’est un système totalitaire au même titre que le nazisme.
Un proverbe dit : « il tue son adversaire et s’invite à ses funérailles ». Ce proverbe illustre parfaitement le comportement de l’islam, car d’invité, il devient le propriétaire en titre de la France. Et par la faute de qui ? Évidemment de l’oligarchie dictatoriale…
« Lorsque vous rencontrez les koufars (mécréants) au combat, frappez-les au cou. Quand vous les aurez vaincus, enchaînez-les solidement. Après la guerre, vous les libérez gracieusement ou contre rançon. Il en est ainsi. Si Allah voulait, il les réduirait lui-même. Mais il veut éprouver les uns par les autres » (sourate 47 verset 4).

Actuellement, c’est cette technique de harcèlement que les islamistes utilisent pour provoquer la peur chez les Français et leur reddition sans condition à la charia.
Peut-on établir un parallèle entre les menaces de mort lancées contre tous ceux qui osent critiquer l’islam et ce verset au pays de la liberté où le blasphème n’est pas un délit depuis longtemps ?
N’y-a-t-il pas tromperie sur la marchandise ?
Malheureusement, l’oligarchie politico-médiatique s’est vendue corps et âme à l’islam pour des pétrodollars sarrasins, depuis des décennies.

Mêmes, les concurrents à l’élection présidentielle de 2022 n’évoquent pas l’invasion islamique, ils bottent en touche et seul Éric Zemmour a le courage de parler cash malgré que sa tête soit mise à prix en vue d’être décapitée par les djihadistes comme il est d’usage en islam ( selon le coran).
Pour une bonne partie de ceux qui veulent prendre possession du palais de l’Élysée, parler de l’islamisation de la France n’est pas à l’ordre du jour et pourtant ne pas parler est un crime contre les générations futures.

La France est à la croisée des chemins. Son destin se dessine maintenant, car demain, il sera trop tard.
Actuellement sur les terres de France, on passe d’agresseur à agressé au nom de la religion de paix et d’amour. Cette posture a été encouragée par les partisans de la soumission.
Grâce aux bienfaits de la démocratie, l’islam s’est implanté en France avec la complicité et la bienveillance de la gauche traîtresse et des progressistes globalistes qui ont tourné le dos aux Lumières et à la politique de l’assimilation.
Mais dans quel but ? Pour obtenir la médaille du bien.

Seul Éric Zemmour voit le danger de l’islam. Dans les décennies à venir, le Grand Remplacement sera effectif et la libanisation sera reine de France avec des enclaves en guerre les unes contre les autres.
L’histoire enseigne que les peuples qui se laissent dévorer par d’autres ne méritent pas le respect, ni la considération mais l’oligarchie l’ignore. Elle cherche ailleurs, en dehors de la vie, des excuses pour fuir la réalité. Elle fait la politique de l’autruche pour oublier le réel qui la ramène à la vie de tous les jours, celle que subissent les Français quotidiennement, celle que les médias aux ordres cachent.

Éric Zemmour dit vrai et ce n’est pas avec des candidats qui ont peur de leur ombre ou un Jupiter dont la main n’a fait que trembler durant cinq longues années que l’islamisation reculera.
Ce n’est pas avec les « pas d’amalgames, pas de vagues », ou « tu n’auras pas ma haine » que l’islam renoncera à son projet : celui de soumettre la France.
C’est avec la fermeté et en retrouvant le combat que l’islam reculera.
Quoi que disent les islamo-gauchistes et leurs alliés écolo-progressistes, sur les terres de France se déroule actuellement une guerre de civilisation sournoise dont l’islam sera le vainqueur si le peuple ne se réveillera pas de la torpeur dans laquelle l’oligarchie l’a plongé depuis des décennies.

Pour le moment, seul le candidat Éric Zemmour est conscient du danger qui guette la France ; quant aux autres, ils sont encore bloqués sur le mur de Berlin. Ils ne sont pas encore sortis de la guerre froide et soumis au bon vouloir de l’oncle Sam
Et pourtant, l’Occident est actuellement en conflit ouvert avec l’Orient. Il fait face à la Chine et surtout à l’islam carnassier qui veut le désosser.
Et ce n’est pas Poutine qui menace la France mais bel et bien l’islam. Tout autre interprétation n’est que de la masturbation de l’esprit et une manœuvre de diversion. Car jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas la Russie qui a posé des bombes en plein Paris mais l’islam.

Que ces candidats lisent une fois dans leur vie l’ouvrage de Samuel Huntington les chocs des civilisations. Peut-être reviendront-ils à la raison et surtout à la réalité ?
Ceux qui diabolisent Éric Zemmour en le traitant de fasciste, de nazi et antisémite, ce sont eux les vrais nazis, les vrais fascistes, et les véritables antisémites, car ils oublient qu’en s’alliant avec la terreur islamique, leurs masques sont tombés. Ils n’ont pas changé leur logiciel tyrannique mais seulement d’allié.

Les Français doivent comprendre qui sont-ils réellement leurs ennemis !

Hamdane Ammar




Avec Éric Zemmour président, la France retrouvera son authenticité

Désormais, la France des Lumières est en train de dire adieu à la démocratie pour entrer dans la politique des compromis afin d’éviter la guerre des civilisations sur son propre territoire. Elle est prise en tenaille entre le communautarisme initié par les Anglo-Américains et la secte des Frères musulmans qui a déjà annexé certains quartiers et qui se positionne en porte-parole de l’islam conquérant.

Ne se passe pas un jour sans qu’une agression perpétrée par un Hagarène, au couteau ou à la hache, ne soit à la une des réseaux sociaux mais que les médias mainstream dissimulent (cachent) sciemment au grand public pour préserver la paix sociale, si chère aux tenants du pouvoir, dans les enclaves islamisées qui répètent à longueur d’année « pas de vague ».

En France, en 2022, c’est le djihad permanent et l’oligarchie politico-médiatique est aux abonnés absents. C’est un sentiment d’insécurité claironne-t-elle pour contourner cette réalité que vivent au quotidien les Français.
Créer et diffuser le mensonge est une de ses spécialités que les Français n’arrivent plus à gober tellement qu’elle est infecte et indigeste.
Comprendre la logique de la caste, c’est un peu compliqué pour le commun des mortels, car elle est dans la tromperie incessante comme d’ailleurs l’islam, son allié qui prône la soumission de gré ou de force.

Cette oligarchie donne l’impression par les mots qu’elle est au service de la France mais ses agissements sont contraires aux intérêts des Français qu’elle tente de dissoudre dans une mondialisation débridée qui sert avant tout ses propres avantages.
Pour elle et ses alliés, la France est un détail dans le vaste monde, parce que ses yeux sont plus gros que son ventre.
Elle ignore l’histoire et la détourne à son profit pour rester aux commandes, croyant la réécrire dans un monde en perpétuel mouvement qui lui échappe et dont elle ignore les conséquences futures.

Elle se comporte comme les dictatures islamiques qu’elle prétend combattre en utilisant les mêmes méthodes, les mêmes arguments, en faisant un attelage de circonstance avec l’islamisme pour créer la peur au sein de la société afin de la déstructurer en vue de la soumettre.
Par la terreur du djihad qu’elle utilise honteusement pour assurer la pérennité de son système oligarchique, elle croit faire taire toute protestation contre l’islamisation rampante de la France.
Par le mensonge et l’esbroufe, elle espère continuer à prospérer, pensant que les Français ont été lobotomisés jusqu’à la fin des temps.

Avec l’honnêteté plus que douteuse dont elle se pare, elle les prend pour des demeurés, oubliant au passage que l’histoire n’est pas un fleuve tranquille sur lequel elle peut naviguer avec aisance et surtout avec ruse et malice.
Elle prend ses désirs pour la réalité, parce qu’elle est certaine qu’elle a endormi le peuple de Français pour l’éternité.
Et c’est pour cette raison qu’elle a organisé sa soumission à l’islam, sans combat, comme si c’était une fatalité.

Ses prosternations incessantes devant l’islam conquérant ne sont pas une illusion mais une réalité qui se vérifie sur le terrain sinon comment expliquer qu’elle a laissé des pans entiers se faire annexer par ce dernier ?

L’oligarchie maltraite le peuple pour mieux le soumettre à sa doxa mondialiste et aussi lui faire admettre la transformation culturelle et sociétale de la France, qui est pourtant la fille aînée de l’Église, et qui doit, dorénavant, avoir honte de sa civilisation et accepter la submersion islamique les bras ballants.

Face au refus d’une partie du peuple qui conteste cette domination et à terme sa disparition, cette caste hors-sol sonne le tocsin du racisme, du fascisme et du nazisme, ces vieilles recettes du communisme pour le discréditer.
Sans oublier le mot fétiche qu’est la peste brune qu’elle affectionne et dont elle pigmente son argumentation pour faire passer la pilule de la génuflexion. Sa dévotion à l’islam n’est plus à démontrer.
La campagne de l’élection présidentielle de 2022 prouve une fois de plus que cette oligarchie refuse le réel et reste bloquée sur sa vision destructrice de la France en s’alliant à la terreur islamique.

Seul le candidat Éric Zemmour a le courage de mettre sur le tapis les défis que doit affronter la société française pour lui éviter d’être ingurgitée par le magma de l’oumma comme l’ont été d’autres sociétés, avant elle, qui étaient de culture chrétienne, à l’exemple du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Le rêve de cette oligarchie, c’est de voir disparaître à long terme la civilisation française, son histoire et surtout sa chrétienté qui a scellé son unité depuis mille cinq cents ans.
Elle rêve de voir l’islam détrôner le christianisme et de prendre sa place, un rêve qu’elle dissimule derrière le vivre-ensemble et le concept de diversité.
Seul Éric Zemmour parle vrai quand il évoque l’invasion islamique. C’est une constatation que les Français observent, chaque jour qui passe, où des quartiers se sont transformés en enclaves sarrasines et où le talibanisme règne en maître.

Éric Zemmour, le Juif berbère, sait mieux que quiconque les ravages qui sont causés par l’islam lorsqu’il annexe par le djihad actif ou passif un territoire, puisque ses ancêtres l’ont subi depuis mille ans, dans leur chair.
Lui, au moins, parle le langage de la vérité, pas celui de l’hypocrisie et de la taqîya, mais les autres concurrents à l’élection présidentielle font du bavardage. Ils sont loin de connaître la réalité islamique, ils font des manœuvres dilatoires en racontant des histoires à dormir debout afin d’échapper au réel. Leur plat préféré est la duplicité pour ankyloser le peuple français qui souffre déjà des conséquences de l’islamisation et qui commence à s’apercevoir d’être dépossédé de sa culture et de son histoire. Ne sont-ils les complices du Grand Remplacement culturel ?

Et c’est pour cette raison qu’Éric Zemmour refuse l’islamisation de la France. Il a le mérite et l’audace de mettre crûment sur la table les conséquences de la submersion islamique sur le futur de la France qui pourrait sonner sa disparition, si rien n’est fait pour la stopper définitivement.
Le combat d’Éric Zemmour est celui d’un patriote sincère et passionné, car il est habilité par l’amour de la France éternelle.

Éric Zemmour est un robuste olivier solidement ancré dans les terres de France. Le soutenir est un acte de bravoure et de patriotisme. Et son authenticité n’est plus à démontrer, elle coule dans ses veines…

Hamdane Ammar




Chiche, que les intellectuels musulmans osent réformer l’islam!

MuzzCoran.png

Les élites politico-médiatiques qui scandent que l’islam est compatible avec la démocratie sont des menteurs et des tricheurs. Elles veulent seulement garder le pouvoir, rien que le pouvoir. Quant à l’avenir de la France, il reste le dernier de leurs soucis. Car leur souci premier, c’est le pouvoir et ses nombreux privilèges. Rien d’autre !

Prétendre en 2022 que l’islam est une religion de paix et de tolérance, c’est se foutre de la gueule des électeurs français que la caste a noyés dans un océan de déni depuis des décennies.
En niant l’islamisation rampante avec une immigration alimentée par des flots continus provenant notamment des pays musulmans, ces élites ont préparé une guerre de civilisation sur le territoire français.

Il ne faut pas être prophète pour constater la réalité de l’islam qui se comporte déjà comme un conquérant impitoyable dans de nombreuses enclaves où la charia fait déjà force de loi qui a, de facto, remplacé celle de la République.
Nier cette situation du remplacement culturel, c’est faire accepter aux Français la disparition de leur patrie et sa civilisation à long terme et se comporter déjà en dhimmis en préparant ainsi leurs enfants à leur soumission future, avec l’esprit de déconstruction qui est en vogue, dont ils sont abreuvés matin et soir.

Depuis le VIIIe siècle, l’islam est en conquête et ce n’est pas à Roubaix qu’il s’arrêtera. Toutes les occasions qui s’offrent à lui, afin de mettre le grappin sur de nouveaux territoires, il ne les refuse pas, au contraire, il jubile en étalant sa puissance dominatrice.

Son idéologie, dont l’invasion, la colonisation, et les razzias sont les moteurs, n’est pas cachée, elle est assumée et affichée, sans aucun complexe. Toute autre discussion, c’est de la diversion, du mensonge, de la taqîya pour faire passer la pilule aux crédules qui croient à la fable de l’islam, religion de paix et d’amour. Car l’islam est avant haineux, misogyne, raciste, esclavagiste et conquérant.

Depuis la diffusion du document de Zone interdite sur M6, concernant l’islamisation de Roubaix et par delà de nombreux quartiers de France et de Navarre, énormément de voix autorisées de droite comme de gauche se sont élevées contre la stigmatisation des Français de confession musulmane. Ces voix sont celles de la compromission et de la trahison. Il n’y a rien de nouveau dans le ciel de l’oligarchie et de ses mercenaires de la désinformation.

Et subitement, les menaces de mort envers ceux qui ont dénoncé cette islamisation rampante se sont amplifiées, le tout dans un silence assourdissant de la caste.
Sa compromission avec l’islam conquérant n’est plus à démontrer. Elle l’assume sans reniement. Parfois avec une certaine fierté.
Car la gauche et la droite se sont alliées avec l’islam, en faisant du clientélisme un moyen efficace afin de pérenniser leur pouvoir au détriment de l’avenir de la France et de son identité. Et ce comportement porte le nom de renoncement donc de trahison.
Et pour sauver le soldat islam, cette caste et ses affidés convoquent la sémantique, en inventant l’islamisme radical, en faisant un grand saut dans les marécages du mensonge.

Des intellectuels français, de confession musulmane, se sont mis aussi de la partie, en signant une tribune dans le Monde, un journal de référence de la bien-pensance, pour dénoncer l’amalgame, et tenter de cacher le réel par des formules magiques tel que l’islamisme radical. Un tour de passe-passe dans le monde de la dissimulation et de la duplicité.
C’est le coup d’État permanent comme disait le cynique Tonton Mitterrand.
Circulez, il n’y a rien à dire.

De l’islam, on passe à l’islamisme puis on saute dans les méandres de l’islamisme radical, sans la moindre gêne. Et allez donc identifier les égorgeurs et les poseurs de bombes, au milieu de cette confusion généralisée.
Et pour couronner le tout, la prochaine fois, les belles âmes diront que c’est la faute au christianisme qui s’est mal comporté envers l’islam deux siècles avant sa naissance dans le désert du Hijaz entre la Mecque et Médine, en 610 après J.-C.
On bouffe avec le loup et on pleure avec le berger.
De coupable, on devient la victime.
En dégainant le premier, on est sûr d’atteindre la cible.
C’est une technique bien rodée depuis les Sumériens.
Car en islam, la taqîya est un chemin de contournement aussi rapide que l’éclair.

Les signataires de cette tribune le savent. Et ils l’ont fait sciemment pour dédouaner la secte des Frères musulmans et celle des salafistes, afin de rendre acceptable aux yeux des Français l’annexion par l’islam de nombreux quartiers de France et de Navarre.
Ils sont en pleine opération d’entrisme comme des trotskistes bien entraînés aux techniques de diversion et de subversion.
Mais c’est un charme qui ne convainc plus.
Car cette tribune transpire le double discours. La duplicité !
Le prophète de l’islam n’avait-il pas averti ses adeptes que la guerre n’est que tromperie ?
Ces intellectuels de confession musulmane ne font que relayer le discours de l’islamo-gauchisme.

Dans cette tribune, il est question du voile où on convoque le choix (le libre arbitre) des femmes voilées, alors que le voilement est un oukase d’Allah.
Ils se contredisent, car le hijab n’est pas un choix de conviction mais une obligation religieuse qu’Allah impose aux musulmanes de sept à quatre-vingt-dix-neuf ans.
Il suffit de se référer au Coran ( sourate 24 versets 31 et 60, sourate 33 verset 59) mais aussi aux nombreux hadiths pour s’en apercevoir.

C’est une arnaque de plus dans un monde où le mensonge est érigé en vertu.
Cette tribune s’adresse en vérité aux Français qui ignorent la dangerosité de l’islam pour les endormir. Ce n’est pas un engagement contre l’islamisation rampante qui mine les quartiers où le remplacement culturel est visible de jour comme de nuit mais un dribble à la Pelée dans les dix-huit mètres pour noyer le poisson et dire que l’islam n’est pas responsable des dérives de ses adeptes.

C’est une communication de haute voltige, car ces intellectuels savent que là où l’islam s’installe, la vie trépasse. Et affirmer cette vérité, c’est haram, c’est dangereux et ça risque la décapitation.
Quand ces intellectuels font appel aux versets coraniques pour dédouaner l’islam, ils font une déflexion. Les versets sur lesquels ils s’appuient sont abrogés (ce sont des versets mecquois).
Oublient-ils que pour comprendre le Coran, il faut être un exégète confirmé et maîtrisant la science islamique du Nâskh oua Mansûkh (versets abrogés et abrogeants) ?

Les versets 101 et 106 de la sourate 16 ( les abeilles) sont les bases du Mâskh ou Mansûkh mais aussi les versets 5 et 29 de la sourate 9           (appelés versets de l’épée).
Ignorent-ils que l’islam est avant céleste et terrestre  din noua dounia) ?
Il est la religion où le sacré et le temporel sont intiment liés. L’un ne va pas sans l’autre.
La démocratie et la liberté de conscience sont incompatibles avec la soumission. Et l’islam est avant tout soumission (en arabe islislam) et non paix comme les manipulateurs essayent de le commercialiser.

Astaslama signifie en arabe se soumettre. Alors où est la paix ?
De qui veulent-ils se moquer, ces intellectuels bien installés en Occident ?
Alors qu’ils aillent faire en tour aux pays de : Allah dit, le Prophète a dit, et puis on en parlera, après leur retour au pays des Lumières.
Il est très facile de discutailler quand on est loin, et même très loin, de la vraie fournaise islamique.

Comme dit l’adage populaire : ne sent la chaleur que celui qui porte la braise dans sa main.
Et pourquoi ces intellectuels n’initient-ils pas un aggiornamento de l’islam comme l’avait tenté au XXe siècle feu Mahmoud Taha, le grand théologien soudanais, mais qui l’avait payé de sa vie ?

En effet, Mahmoud Taha fut pendu à la prison centrale de Khartoum, le 18 janvier 1985, par le sinistre et génocidaire des chrétiens du Sud-Soudan, Gaafar El Nimeiry, Président du Soudan, pour apostasie avec l’approbation des dignitaires religieux de la mosquée d’Al Azzhar (mosquée de référence de l’islam sunnite dit modéré) sous les applaudissements de cinquante mille Soudanais qui étaient en transe dans les rues de la capitale soudanaise.
Pourquoi ne dénoncent-ils pas la judéophobie, la christianophobie et la mécréanophobie qui pullulent dans le Coran et les hadiths ?
Et pourquoi, eux qui se présentent comme des humanistes drapés sous le burnous de la sincérité, restent-ils silencieux devant la mort qui plane au-dessus des apostats de l’islam ?

Pourquoi sont-ils muets face aux menaces de décapitation qui pèsent, ici en France, pas en Afghanistan, sur ceux qui osent critiquer l’islam, car jusqu’à preuve du contraire, le blasphème n’est pas un délit en France depuis Voltaire ?
Ces dernières années, qui est responsable de la violence qui secoue la France, n’est-ce pas l’islam? Cacher cette réalité, c’est être complice de cette violence perpétrée au nom d’Allah et de son prophète.

Et feu Samuel Paty est l’exemple de la fureur de leur islamisme apaisé qu’ils défendent.
L’islam est avant tout une religion de pouvoir et non de foi intrinsèque comme le christianisme, qui est au service du calife qui est le vicaire d’Allah sur terre, selon le Coran, dont il doit appliquer ses directives à la lettre, dans le temps et l’espace jusqu’à la Résurrection . Et c’est écrit dans le Coran.
Avec le djihad judiciaire, l’islam a tout pour lui et rien pour l’autre.
Car en islam, il y a un mélange du genre. C’est la politique du « en même temps », si chère à Jupiter.
Quelle coïncidence !
De Mahomet à Khomeiny, c’est le même islam qui continue depuis XVe siècle, l’islam de la terreur comme exigé par Allah et son Envoyé.
Toute autre discussion n’est que pure propagande. Et il suffit de lire et de relire l’histoire islamique pour s’en convaincre.

Voir les articles suivants parus sur Riposte laïque pour comprendre le vrai islam, pas celui qu’on tente de vendre aux Français qui n’est que mensonge et taqîya :
https//ripostelaique.com/l’islam-c’est-l’islamisme-n’en-déplaise-à-la-caste-et-ses-larbins
https//riposte laique/l’islam-ce-tueur-du-libre-arbitre.
https://ripostelaique.com /pour-comprendre-l’islam-il-suffit de-lire-le-nâskh-oua-mansûkh.
https//ripostelaique.com/promotion-du-voile-islamique-vous-roulez-pour-qui-M-Taché.
https//ripostelaique.com/l’islam-est-un-danger-permanent-c’est-diificile-à-comprendre.
https/ripostelaique.com/l’islam-n’est-il-pas-une-religion-de-conquête-et-de-butib-de-guerre.
https//ripostelaique.com/l’apostasie-en-islam-la-mort.
https//ripostelaique.com/l’islam-c’est-la-haine-des-cœurs-et-la prison-de-la-raison.
https//ripostelaique.com/l’islam-la-femme-et-le-djihad.
https//ripostelaique.com/le-terrorisme-porte-un-nom-il-s’appelle-islam.
https//ripostelaique.com/islam-la fraternité-pour-les-musulmans-la décapitation-pour-les-infidèles.
https//ripostelaique.com/A-tous-ces-intelelctuels-musulmans-qui-nous-font-le-coup-de-l’islamisme.
Hpps//l’islam-c’est-la-négation-de-la-femme.
https//ripostelaique.com/pour-ceux-qui-n’ont-pas-toujours-compris-ce- qu’est-l’islam.
https//ripostelaique/l’islam-malmène-la-France-pour-mieux-la-dominer-et-la-soumettre.
https//ripostelaique.com/par-le-hallal-la-France-est-en-train-de-se-convertir-à-l’islam.
https//ripostelaique.com/l’islam-un-enfer-sur-terre-pour-les-femmes.
https//ripostelaique.com/islam-et-droits-de-l’homme-c’est-incompatible.

Hamdane Ammar




Après la défaite de Kaboul, c’est la soumission qui se prépare à Oslo

remontadatalibans.jpg

L’ignorance est le berceau du néant, et le néant est le gîte de l’insouciance, écrivait Gibran Khalil Gibran, l’écrivain libano-américain, l’auteur du célèbre livre : Le prophète.
Et le comble de l’ignorance chez les élites occidentales biberonnées aux droits de l’homme à sens unique, cette idéologie de la destruction, est de croire qu’elles sont les dépositaires du bien et du mal et d’être le centre du monde, faisant fi des autres civilisations.

Après avoir été chassés d’Afghanistan par les talibans dans le déshonneur comme en 1975 à Saïgon quand les Américains furent humiliés par les vietcong, les Occidentaux sont à nouveau embarqués sur le radeau de la dhimmitude, dans l’espoir de retrouver leur place de premiers de la classe de sauveurs de l’humanité.

Et pourtant, le sauve-qui-peut de Kaboul a été immortalisé pour l’éternité, par des images qui en disent long sur l’endurance guerrière de l’Occident face à l’adversité.
Ces scènes de chaos à l’aéroport de Kaboul au mois d’août 2021 où l’agenouillement occidental fut à son comble, dans un désordre indescriptible et où la morale de la bien-pensance avait pris un sévère revers, n’ont pas suffi à ces élites hors-sol de tirer la leçon que l’Occident n’est plus maître du jeu géopolitique comme au XIXe siècle, ce temps béni du droit d’ingérence. Elles semblent ignorer le retour sur la scène internationale pays, qui étaient jadis de grands empires, comme la Chine, l’Inde et surtout la Russie.

Ces élites occidentales imprégnées par la pensée crypto-marxiste et le libertarianisme auraient normalement compris leurs nombreuses erreurs, et il ne suffit pas de crier plus fort que les autres pour être dans le réel.
Mais hélas, trois fois hélas, sans mémoire, elles continuent à traficoter telles des caïds de banlieues, pensant qu’elles peuvent encore ruser, sans se faire prendre un jour ou l’autre.

Comme disait le général Giap, l’impérialisme ne retient jamais les leçons de l’histoire.
Quant à moi, je dirai que les adeptes de l’islam à leur tour, s’en foutent éperdument de l’histoire et de l’honneur (le fameux nif) dont ils se gargarisent matin et soir comme ils étaient les seuls sur terre à en posséder.

Non contents d’avoir été ridiculisés à Kaboul par les talibans, tels des apprentis-sorciers de la dernière couvée, les Occidentaux vont reprendre langue à Oslo (Norvège) avec ces derniers, soi-disant leurs pires ennemis comme ils le prétendent publiquement mais en réalité, c’est tout le contraire qu’ils disent, lorsque les micros sont coupés, pour discuter d’une aide alimentaire afin d’éviter au peuple afghan de sombrer dans la famine.

La première question qui me vient à l’esprit de prime à bord : pourquoi les pays musulmans tels que la Turquie, le Pakistan, l’Iran, le Qatar, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite et bien d’autres, ne sont-ils pas intervenus les premiers pour sauver leurs frères en religion d’un désastre humanitaire ? Et ces pays, ne sont-ils pas frontaliers de l’Afghanistan, pour la plupart d’entre eux ?
Et pourquoi ce sont toujours les contribuables occidentaux qui doivent payer la facture de l’impuissance des autres, au nom d’un humanisme débridé que leurs dirigeants leur imposent ?
Et pourtant, la planète tout entière sait que l’islam et sa charia conduisent tout droit à la famine du corps et de l’esprit.
Et cette éventuelle crise humanitaire, n’est-elle pas le fruit de la folie de la charia ?

Mais à vouloir être plus royaliste que le roi, les adeptes du droit d’ingérence au nom du droit-de-l’hommisme, cette idéologie mortifère qui fait la part belle à l’islam, se ridiculisent, une fois de plus, en acceptant de parler aux talibans qui sont la négation des valeurs qu’ils prétendent défendre.
Allez comprendre ce qui se mijote dans l’esprit de l’oligarchie occidentale… Seul Allah peut le comprendre.

Comment ces Occidentaux épris « de bienveillance et d’humanisme » envers les damnés de la terre, acceptent-ils de discuter avec les ennemis de la liberté qui autorisent le mariage forcé des fillettes à peine âgées de neuf ans, qui est en réalité de la traite humaine déguisée ?
Il y a tromperie sur la marchandise.

Qui peut encore croire à la sincérité de cette caste de moralisateurs et de menteurs qui est capable de pactiser avec le diable en le finançant au nom d’un humanitarisme suicidaire avec l’argent des contribuables, ces dindons de la farce ? Ces cocus de toujours !
La météo politicienne additionnée à la malice quotidienne des élites fait qu’hier, aujourd’hui et demain sans aucun doute que l’Europe occidentale est une proie facile pour qu’elle soit peu à peu ingurgitée par l’islam. Ce n’est qu’une question de temps.
La schizophrénie des Occidentaux est visible à partir de la Lune.

Ces mêmes Occidentaux, toute honte bue, se couchent sans hésitation devant les Sarrasins tels des esclaves castrés, pire encore, qui sont animés par la haine de soi, mais aussi qui sont atteints par la maladie du wokisme et de la transidentité (transgenrisme) qui fait d’eux la risée du monde.

Et ils pensent tout bonnement régenter encore le monde comme au XXe siècle, en croyant que leurs valeurs sont supérieures à celles des autres mais ce n’est qu’une illusion qui les fait fantasmer et danser sur les percussions du tambour de l’ignorance.
Car, lorsqu’on n’est capable pas d’assurer l’ordre et la sécurité dans sa propre maison et qu’on veut donner des leçons de morale et d’humanisme au reste monde, cela s’appelle de l’égoïsme démentiel qui permettra à l’islam de lancer une OPA sur l’Europe.

Les quartiers fortement islamisés de Ronsergard (Malmö-Suède), d’Ehrenfeld( Cologne, où l’appel à la prière par un muezzin est autorisé), de Feyenoord ( Rotterdam-Pays-Bas), de Molenbeek ( Bruxelles à quelques encablures du siège de la commission européenne) de Tower Hamlets (Londres), de Roubaix (France) de la Seine-Saint-Denis ( France) et beaucoup d’autres endroits en Europe Occidentale en sont les preuves vivantes de ce début de cette OPA.

Hamdane Ammar