1

Suisse : Pourquoi le journaliste Grégoire Barbey rêve de devenir musulman

gregoirebarbeyNotre amie Mireille Vallette nous informait, hier, de la création de l’Association Suisse Vigilance Islam, dont elle est la présidente. Elle nous apprenait surtout que, dans les heures qui ont suivi l’annonce de la naissance de l’ASVI, les réseaux sociaux s’étaient quelque peu enflammés.
http://ripostelaique.com/suisse-journaliste-gregoire-barbey-veut-interdire-vigilance-islam.html
Un jeune journaliste, Grégoire Barbey, avait même pris la tête de la croisade, réclamant ni plus ni moins l’interdiction politique d’une telle association, ce qui, dans un pays comme la Suisse, étonne quelque peu. Le bougre n’y allait pas avec le dos de la cuillère, parlant ni plus ni moins, au sujet de la création de l’association présidée par Mireille Vallette, « d’un geste terrifiant qui pousse au génocide ». Et ce grand « Je suis Charlie » ne pouvait que conclure : « La création de cette association doit susciter une réponse politique immédiate et ferme. D’autant qu’elle « se révèle probablement anticonstitutionnelle ».
Comme quoi on peut se dire libéral en économie, comme Barbey, et se comporter en parfait stalinien liberticide dans la vie de tous les jours.
http://www.hebdo.ch/les-blogs/barbey-grégoire-irrévérences/vigilance-islam-une-association-inacceptable
L’homme, dont il se dit qu’il aurait un parcours journalistique atypique, n’ayant pas fait les écoles traditionnelles de ce si beau métier, paraît avoir ses entrées sur les plateaux de télévision, même si son élocution, dans cette interview, laisse à désirer.

Nous sommes habitués à tous ces bobos du système qui, à la moindre critique contre la religion d’amour, de tolérance et de paix, gémissent, la main sur le cœur : « Touche pas à mon islam ». Mais, concernant Grégoire Barbey, nous avons compris autre chose : cet homme rêve de devenir musulman. Les preuves ? Le malheureux a été traîné devant les tribunaux, dans son pays la Suisse, pour des faits qui, en terre d’islam, n’auraient jamais provoqué la moindre réaction judiciaire. Certes, il n’a pas encore été condamné, et la présomption d’innocence nous impose la prudence, sans toutefois cacher la réalité des faits qui ont été rendus publics par le tribunal de Lausanne, en janvier dernier.
http://www.sept.info/club/la-face-cachee-dun-journaliste/
Ce pauvre garçon a dû répondre d’accusations graves, comme voies de fait qualifiées, injures, menaces, contraintes sexuelles et viol. Concrètement, la plaignante, son ancienne compagne, affirme que «Il m’empêchait de voire ma famille, de sortir; m’enfermait, me contrôlait; menaçait de me faire du mal ou de se suicider. Il tapait contre les murs et cassait la vaisselle lors de crises de plus en plus rapprochées. Il pouvait aussi se rouler par terre».
Faut-il rappeler qu’en terre d’islam, une femme ne peut sortir dans la rue que si elle est accompagnée du mari ou d’un membre masculin de la famille du conjoint. Mais inutile de se rouler par terre, Grégoire, une bonne dérouillée, et on n’en parle plus…
La compagne continue de décrire son calvaire : «J’ai été obligée de déménager. Il me traitait de salope, de conne. Il exigeait des relations sexuelles et des fellations malgré mes refus», a-t-elle expliqué lors de l’enquête. Elle finissait par plier, par peur des représailles. Puis serait venue la violence physique: gifles et coups. Cette femme contrôlée comme au Moyen Âge vivait dans la «terreur».
Alors là c’est le comble. Une femme qui refuse de se soumettre à son mari, en terre d’islam, c’est au mieux la répudiation (même si elle se soumet, d’ailleurs), au pire la mort. Donc, le généreux Grégoire n’a pas été trop méchant, se contentant de la frapper.
« Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les » (verset 34 de la sourate 4).
La suite est au diapason. Il l’aurait avertie qu’il allait s’immoler et qu’elle brûlerait avec lui. « Dix mois d’enfer donc avant que la situation, déjà fortement compromise puisqu’elle voulait le quitter malgré ses craintes, a encore plus dérapé le 30 janvier 2013 lorsque la femme rentre tardivement chez elle. Furieux, il la laisse d’abord devant la porte de leur logement, l’insulte, l’empoigne tout en pointant un couteau avec une lame de 30 centimètres en proférant des menaces de mort. Il veut ensuite se suicider avec l’arme blanche ou enjamber le balcon (2ème étage) ».
Là il déconne, Grégoire. S’immoler par le feu parce que sa meuf n’est pas soumise ? Il faut qu’il s’endurcisse, en terre d’islam, on brûle les femmes infidèles, ou irrespectueuses et désobéissante, mais on continue à vivre, on ne crame pas avec ! Par contre, le couteau de 30 centimètres sur la gorge, très bien, il a des dispositions prometteuses, le bougre !
« Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence que Dieu leur a accordé sur elles, et à cause des dépenses qu’il font pour assurer leur entretien ». (verset 38 sourate 4).
En plus, il se défend bien, le Grégoire ! «Une vision unilatérale des choses. Je n’ai jamais cassé du matériel, levé la main sur elle. Je ne l’ai pas empêché de voir des amis ou sa famille. On en discutait avant. Je n’ai jamais abusé d’elle. Il n’y a pas eu de chantage au suicide».
Le juge lui montre tout de même qu’il envoyait jusqu’à 15 sms en 15 minutes, avec menaces et insultes, mais il persiste dans un superbe numéro de takkya, et nie l’ensemble. Excellent, Grégoire, ne jamais avouer, toujours mentir et se dire victime…
Les paroles d’un musulman malhonnête ont plus de valeur que celles d’un dhimmi honnête (Sarakhsi, juriste hanafiste mort en 1090).
On résume donc. Voilà un malheureux qui cogne sa compagne, l’insulte, la viole, lui fait subir des fellations, la menace avec un couteau sous la gorge et l’empêche de sortir de chez elle, et qui, même avec des preuves accablantes sous le nez, nie tout. Mais c’est un parfait musulman, et tout cela est permis dans le Coran par des sourates et hadiths opportunes. Et ce petit génie de journaliste, qui, à 24 ans, passe sur les plateaux de télévision, se voit traîné devant les tribunaux comme un malfrat !
Les femmes sont pour vous un labour. Allez à votre labour à votre guise, et travaillez d’avance pour votre salut (sourate 2, verset 223).
On comprend mieux sa réaction sanguine, à la création de l’ASVI, pour deux raisons. Mireille est d’abord féministe, ce que ne doit pas trop aimer ce jeune homme. Et surtout, en attaquant l’islam, elle sape les fondements d’un texte-alibi qui autorise tous les comportements barbares avec les femmes, d’abord de les voiler, avant de les violer. Donc, sus à Mireille, sus à l’ASVI, il faut que le gouvernement interdise une association qui, en attaquant l’islam, pourrait blesser les musulmans… et les lèche-babouches européens fascinés par la barbarie islamique qui cautionne leurs plus bas instincts.
Finalement, il ne reste plus qu’une chose à faire, pour le valeureux Grégoire Barbey : se convertir à l’islam, jouir des avantages du Coran, et devenir un chef musulman en Suisse. Seul problème, le créneau est déjà pris, avec l’inimitable converti Blancho, qui, lui, défend la lapidation.
http://ripostelaique.com/naissance-dun-mythe-suisse-le-converti-nicolas-blancho-lislamiste-qui-monte.html
Mais finalement, un tandem Blancho-Barbey sur les plateaux de télévision, cela pourrait avoir de l’allure, surtout s’il y a Oskar Freysinger et Mireille Vallette en face…
Hans Sutter




Les kapos du Mrap veulent une sanction exemplaire contre Riposte Laïque

kapo-pontecorvoLes textes du Mrap sont toujours de grands moments de littérature. Mais cette fois, ils se sont surpassés, dans un communiqué intitulé « Riposte Laïque appelle à interner les musulmans, la sanction doit être exemplair ». D’abord, cela fait désordre, une faute dans un titre. De même nous avouons que nous avons du mal à comprendre cette phrase d’un Français douteux : « Le Mrap va déposer plainte pour incitation à la haine en fonction des convictions religieuses musulmanes ».
http://www.mrap.fr/riposte-laique-appelle-a-interner-les-musulmans-la-sanction-doit-etre-exemplair
Mais allons sur le fond de ce communiqué, repris par les associations palestiniennes. Notre ami Salem Ben Ammar (non cité dans le texte), au lendemain de l’internement du maire de Venelles, Robert Chardon, a commis un article, intitulé dans sa version brouillon : « Ce sont les musulmans qu’il faut enfermer pour trouble d’islam ».CommuniqueMrap
Bien évidemment, nous savons, connaissant Salem, que ceux qu’il appelle les musulmans sont des religieux qui se reconnaissent totalement dans les concepts de l’islam, c’est-à-dire le respect strict des textes sacrés du Coran et le devoir d’imiter la vie de Mahomet. S’ils prennent des libertés avec ces fondamentaux, ils ne sont plus de vrais musulmans. Malgré tout, afin d’éviter toute mauvaise interprétation, nous avions décidé, avec l’accord de Salem, d’ajouter « fanatiques » derrière le mot « musulmans ».
http://ripostelaique.com/ce-sont-les-musulmans-quil-faut-interner-pour-trouble-dislam.html
http://ripostelaique.com/ce-sont-les-musulmans-fanatiques-quil-faut-interner-pour-trouble-dislam.html
Il se trouve que le jour de la publication de cet article, le 17 mai, correspondait avec notre changement de maquette, avec toutes les complications techniques que comporte un tel exercice. La version originale, en brouillon, de l’article de Salem s’est retrouvée quelques heures sur notre nouveau site, suite à une mauvaise manipulation. Ce court délai a donc suffi aux kapos du Mrap pour pondre ce communiqué grotesque, et annoncer leur dépôt de plainte.
Comme on les imagine bien, les naseaux frémissants, téléphoner à tous leurs complices racketteurs et annoncer la couleur : cette fois, on les tient, RL ! On voit bien leurs avocats fantasmer sur des amendes et dommages et intérêts exorbitants. On devine les petits chefaillons annoncer à leurs camarades qu’ils vont déposer plainte, et les inviter à passer à la caisse en se portant partie civile. Peut-être même ces perspectives ont-elles provoqué orgasmes secrets et érections spectaculaires chez quelques animateurs de la secte…
Au-delà de ces considérations, le texte des complices des nazislamistes mérite d’être décortiqué.
La première énormité est qu’ils ne citent jamais le nom de l’auteur de l’article incriminé, et pour cause. Il s’appelle Salem Ben Ammar, et c’est un apostat de l’islam, comme Pascal Hilout. On comprend la gêne des lèche-babouches du Mrap, ils seraient beaucoup plus à l’aise pour poursuivre une Christine Tasin ou un Pierre Cassen, gaulois d’origine, en assimilant à du racisme leur critique de l’idéologie musulmane. Avec Salem Ben Ammar, c’est plus difficile, même si l’éléphantesque Tubiana, lors du procès évoqué dans le communiqué, avait osé accuser Pascal d’être raciste envers lui-même !
Ils évoquent ensuite la condamnation passée de deux responsables du site, là encore sans citer leur nom, et réclament de lourdes sanctions, pour récidive, rien de moins. Là encore, nouvelle erreur, puisque Pascal Hilout, né Mohamed, condamné lors d’un véritable procès en sorcellerie, n’a jamais été responsable du site. Quant à Pierre Cassen, jugé en tant que tel, il n’exerce plus aucune responsabilité à Riposte Laïque depuis octobre 2012, se contentant d’un rôle de conseiller rédactionnel, quand il est sollicité.
Par ailleurs, si on sait ce que les mots signifient, les kapos du Mrap demandent à la « société » « une sanction exemplaire ». C’est quoi la société, si ce n’est ce régime, sa Garde des Sceaux, Christiane Taubira et ses juges « Murs des Cons » ? Que peut être une sanction exemplaire, pour récidive ? Soit une amende exorbitante, qui ruine RL et nous amène à arrêter nos activités, soit la fermeture autoritaire du site, comme la nouvelle loi, prétendument dirigée contre le terrorisme, le permet. Dans les deux cas, c’est notre mort qui est demandée, rien de moins. Autrement dit, les 100 millions débloqués par Valls, pour trois ans, pour lutter contre le racisme (alibi officiel) vont donner des moyens aux complices des nazislamistes comme le Mrap et d’autres de multiplier les pressions vers Taubira et ses juges pour fermer les sites qui osent critiquer l’islam et, comme le fait Salem, démontrer les convergences entre son idéologie et le nazisme, notamment sur la haine des juifs.
hitler_muftiPuisque, sur ce registre, le Mrap ose faire le parallèle entre le sort des musulmans, aujourd’hui, et celui des juifs, hier, accusant Riposte Laïque, qu’il qualifie de « raciste » et « d’extrême droite » de se comporter comme les nazis il y a quatre-vingts ans, nous nous permettons de rappeler que Mein Kampf demeure le livre le plus vendu dans les pays musulmans, et que la connivence entre Hitler et les hommes d’Al Husseini se fit au détriment de milliers de juifs. N’oublions pas qu’on retrouve le Mrap aux côtés des supporters du Hamas, qui ne cachent pas leur volonté, dans leur charte, d’éradiquer l’Etat d’Israël et d’exterminer tous les Juifs de la planète.
D’où le mot nazislamiste, souvent utilisé par Salem Ben Ammar, et donc l’emploi du mot kapo pour le Mrap, cerbère de cette idéologie haineuse, raciste, sexiste et homophobe.
Enfin, on remarque que le Mrap, heurté par « l’incitation à la haine en fonction des convictions religieuses musulmanes » (sic !) ne parait pas choqué par la vandalisation d’une église par jour depuis le début de l’année, alors qu’il s’avère que la plupart du temps, les coupables sont des disciples de la religion d’Allah. Que dire de la multiplication des tombes détruites dans les cimetières, qui rappellent certains épisodes algériens.
Sur un plateau de télévision, un jour, le talentueux enseignant laïque Jean-Paul Brighelli, outré par le fait que le Mrap cautionne la fatwa émise contre le philosophe Robert Redeker, les avait qualifiés de « gros enfoirés ».
Un mot bien trop faible pour qualifier ces mouchards, quand on sait que Salem Ben Ammar est menacé de mort, suite à la publication du livre d’un chercheur, Kamel Metizi, auteur du livre « Dictionnaire de l’islamophobie », où notre ami était livré en pâture aux tueurs islamique.
http://www.postedeveille.ca/2013/10/un-dictionnaire-de-l-islamophobie-qui-met-des-vies-en-danger.html
En annonçant une plainte contre lui, le Mrap ne peut ignorer qu’il met encore davantage en péril la vie de Salem Ben Ammar. Il arme le bras de ceux qui, en France, rêvent d’imiter l’assassin de Théo Van Gogh, ou de tous ceux qui idolâtrent Merah, les Frères Kouachi et Coulibaly. Les dirigeants du Mrap se comportent donc comme de véritables salauds, jouant sans vergogne avec la vie d’un homme libre comme Salem, universitaire d’origine tunisienne. Quoi d’étonnant, par ailleurs, quand on sait que, par le passé, ils ont contribué à la ruine de Fanny Truchelut, et, récemment, aux grosses difficultés financières de l’écrivain Renaud Camus ou de notre ami Jacques Philarchein ?
Nous allons, pour finir, rassurer nos amis du Mrap. Nous ne voulons surtout pas que notre pays interne tous les musulmans, ce serait de la folie, même si l’actualité nous a montré que cette prétendue religion engendrait beaucoup de « déséquilibrés ». Nous voulons simplement que ceux que nous appelons les « vrais musulmans », ou « les musulmans fanatiques », aillent mettre en application les textes sacrés du Coran dans un des cinquante-sept pays de l’OCI, et donc qu’ils quittent la France au plus vite. S’ils embarquent avec eux tous les nuisibles islamo-collabos qui se disent antiracistes, cela fera un bon débarras pour notre pays.
Et cela, dans une période où les soldats d’Allah préparent la guerre pour imposer le Califat sur l’ensemble de la planète, donc en France, nous continuerons à l’écrire, et sommes prêts à l’assumer devant n’importe quel tribunal de l’Inquisition, devant les kapos du Mrap et leurs complices.
Hans Sutter




L'apprenti fasciste Valls va-t-il faire brûler les livres de Zemmour-Onfray-Todd ?

valls-hitlerDécidément, Manuel Valls a vraiment un problème avec la liberté d’expression de ceux qui osent ne pas penser comme lui.
Dans le monde politique, chacun est habitué à ses numéros de claquettes, et au coup de la République en danger. Les militants de La Manif Pour Tous étaient régulièrement qualifiés d’ennemis de la République, le ministre de l’Intérieur de l’époque nous expliquant régulièrement qu’on était à la veille du 6 février 1934, rien de moins.

Manuel Valls s’emporte à l’Assemblée sur le… par BFMTV
http://www.dailymotion.com/video/xz925m_manuel-valls-s-emporte-a-l-assemblee-sur-le-mariage-pour-tous-23-04_news
Lors de l’affaire Clément Méric, il nous montra encore son savoir-faire, n’hésitant pas à laisser enfermés plus d’un an deux jeunes garçons de 20 ans qui n’avaient fait que de se défendre contre des agresseurs d’extrême gauche.

Il en profita pour dissoudre quatre groupuscules d’extrême droite qui ne posaient aucun problème de trouble à l’ordre public, et fit fermer le Local de Serge Ayoub, dans la foulée.

Enquête sur la mort de Clément Méric: Ayoub… par BFMTV
http://www.dailymotion.com/video/x119eil_enquete-sur-la-mort-de-clement-meric-ayoub-tacle-valls-25-06_news
Il qualifia Claude Goasguen d’ancien de l’extrême droite, et se lança dans une tirade hystérique contre Marion Maréchal Le Pen, se ridiculisant avec sa main tremblante.

Mais voilà qu’il a décidé de mettre au pas les intellectuels et les mal-pensants. Exaspéré par le succès du livre d’Eric Zemmour, il éructa contre l’ouvrage, répétant par ailleurs toujours les mêmes sottises, demandant même aux Français de ne pas lire le livre du journaliste du Figaro.

Valls contre Zemmour par LeHuffPost
Puis, ensuite, il a voulu mettre au pas Michel Onfray lui-même, accusé de préférer Alain de Benoist à Bernard-Henri Levy. Manque de chance, cette fois, il tomba sur un méchant, qui le moucha comme il faut et le qualifia de crétin.

Toujours pas calmé, notre apprenti fasciste déguisé en socialiste, décida de mettre au pas le peu sympathique Emmanuel Todd, lui reprochant ses positions sur l’affaire Charlie Hebdo. Là encore, il tomba sur un teigneux, qui lui reprocha d’abord d’être bête, et de ne pas lire ses ouvrages.
http://www.bfmtv.com/societe/todd-petainisme-charlie-valls-885009.html
Entendons-nous bien, pour nous, Todd représente la caricature du grand bourgeois méprisant, pédant, qui se comporte ouvertement en agent de l’islam. Son livre sur Charlie Hebdo, où il reproche à ceux qui ont manifesté de mépriser la prétendue religion des pauvres, et ses disciples, est grotesque, et nous l’avons démoli avec des mots.
http://ripostelaique.com/pour-todd-dessiner-mahomet-cest-insulter-les-pauvres.html
Mais quand un premier ministre, qui se montre menaçant avec les libertés publiques, commence à vouloir mettre les intellectuels au pas, nous sommes du côté de la liberté d’expression.
On se rappelle trop bien que les nazis brûlaient les livres qui ne leur plaisaient pas.
http://www.dailymotion.com/video/x2flfav
Ri7 avait, dans un dessin, fait ce parallèle, avec Corbière et Mélenchon, suite à la sortie du livre « Les Assises Internationales contre l’islamisation de nos pays » de Pierre Cassen et Christine Tasin, que le bras droit de Méluche avait fait interdire de salon du Bnai Brith.
Ri7Corbière et Méluche autodafeurs
On sait que Valls rêve de mettre au pas l’ensemble de la presse internet alternative, et que, sous le fallacieux prétexte de lutter contre le terrorisme, il vient de se faire voter des moyens pour fermer les sites en contournant toute décision d’un juge.
On voit qu’à présent, comme le fait remarquer Florian Philippot, il s’attaque à toute liberté d’expression, y compris à celle d’un islamo-collabo notoire, Todd.

https://www.youtube.com/watch?v=vPRIRvyq_Qo
« La liste s’allonge des intellectuels attaqués frontalement par Manuel Valls, marquant une dérive très inquiétante du pouvoir, loin, très loin des valeurs de la République et de la liberté d’expression. Après Éric Zemmour, Michel Onfray et d’autres, c’est au tour d’Emmanuel Todd d’être stigmatisé par le Premier ministre dans une tribune ridicule, inconvenante et déplacée. En s’immisçant ainsi dans des débats entre intellectuels, Manuel Valls jette une chape de plomb sur le débat public et lance des fatwas aussi dangereuses qu’injustifiées. Ces propos du Premier ministre contre Emmanuel Todd s’inscrivent dans une offensive générale contre la liberté d’expression, que la dernière loi renseignement, votée mardi 5 mai, a contribué à affaiblir encore un peu plus »..
Nous qualifions parfois Manuel Valls de fasciste déguisé en socialiste, et d’autres fois d’apprenti fasciste.
Avouons qu’il fait vraiment tout pour mériter ces qualificatifs.
Hans Sutter




Ruquier découvre que Fourest peut mentir sans vergogne

Ri7Fourest Soubrette de la mondialisation 3jpegDécidément, l’affrontement, sur l’émission « On n’est pas couché », du 2 mai, entre Caroline Fourest et Aymeric Caron connaît des suites des plus intéressantes.
Rappelons que Caroline Fourest, exaspérée par les attaques d’Aymeric Caron, avait qualifié ce dernier de « con » sur le plateau, et même de « petit con » dans des écrits, justifiant cet article de Lucette Jeanpierre, « Fourest-Caron : quand une petite conne insulte un petit con ».
http://ripostelaique.com/fourest-caron-quand-une-petite-conne-insulte-un-petit-con.html
L’échange avait été à son paroxysme de violence quand Caron avait accusé Fourest d’avoir perdu un procès, ce que cette dernière avait nié, quant à l’agression supposée d’une femme voilée. Sur le fond, nous serions plutôt d’accord avec la première, le second nous exaspérant par son côté islamo-collabo et son déni de réalité quant à la réalité de l’offensive mahométane.
Mais Fourest est tellement insupportable et tête à claques que, même quand elle a raison, elle réussit à être antipathique, et surtout à mentir stupidement. Pourquoi ne pas avoir dit clairement qu’elle avait été condamnée de manière scandaleuse en première instance, et qu’elle espérait gagner en appel, tout simplement ?
Toujours est-il que sur le plateau, une semaine après, Ruquier, un peu penaud, a dû rendre hommage à son collaborateur, et a fait savoir qu’il n’invitera plus jamais Caroline Fourest, coupable de lui avoir menti (et de l’avoir fait passer pour un con, ce qu’il n’ajoutera pas).
https://fr.finance.yahoo.com/actualites/laurent-ruquier-ninvitera-caroline-fourest-081746393.html

Pourtant, s’il suivait vraiment l’actualité, et notamment les Bobards d’Or, Ruquier aurait su que son invitée avait été, par deux fois, décorée cette année.
Elle avait remporté haut la main le Bobard Balalaïka, pour avoir affirmé sans vergogne que les méchants russes arrachaient les globes oculaires des gentils pro-ukrainiens (0’53). Même son mentor Bernard-Henri Levy ne l’avait jamais osé, celle-là !

Caroline Fourest : Chronique de la haine ordinaire par les-crises
Pour récompenser Caroline Fourest de sa grande année médiatique, elle avait été également récompensée par la remise du Prix Bruno Roger-Petit, pour avoir affirmé que « 98 % des délinquants étaient des enfants d’hétérosexuels ».
https://www.youtube.com/watch?v=wmU6fpm_Hh8
Le regretté Roger Heurtebise, grand spécialiste du cas Fourest, signalait avec humour le décalage entre la communication des duettistes Fourest-Venner, sur le procès qui les avait opposées à Marine Le Pen, et la réalité de leur condamnation.
http://ripostelaique.com/proces-le-pen-fourest-et-venner-ne-font-pas-appel-pour-proteger-leurs-temoins-dextreme-droite.html
De même, Marine Le Pen avait évoqué les mensonges nombreux contenus dans le livre de la prétendue journaliste, et avait mis à nu les nombreuses libertés prises avec la vérité par la fondatrice de Prochoix.
https://www.youtube.com/watch?v=p_EE3jLf2Hs
Dans son livre « Les intellectuels faussaires », l’islamo-collabo Pascal Boniface, aux opinions proches de celles d’Aymeric Caron, pointait, lui aussi, les approximations et les mensonges de Caroline Fourest, qu’il appelait « Une serial menteuse ».
http://www.atlantico.fr/decryptage/caroline-fourest-tariq-ramadan-frere-tariq-bernard-henri-levy-149309.html
Nous avons également à un grand moment de mensonge, quand la groupie de Bernard-Henri Levy continue de justifier l’intervention en Libye, orchestrée par son gourou, malgré le fait que ce soit à présent les islamistes qui y font la loi. Elle va même jusqu’à les défendre, dans cette ahurissante vidéo…

Des vidéos comme cela, on pourrait en produire des dizaines, montrant l’imposture de cette militante bobo déguisée journaliste, et surtout ses capacités de mensonge avec un aplomb impressionnant.
Il a fallu que Ruquier se fasse lui-même rouler dans la farine pour qu’il ouvre enfin les yeux. Mieux vaut tard que jamais…
Hans Sutter




1er mai : grandeur et limites du discours de Marine Le Pen

Militant suisse contre l’islamisation de mon pays, je suis venu passer une semaine à Paris, et en ai profité pour assister, pour la première fois de ma vie, à une manifestation du Front national. Plusieurs choses m’ont marqué. Je trouve étonnant le dispositif policier qu’il faut avoir, en France, pour organiser une manifestation. J’ai également été impressionné par le nombre de militants que le FN doit réquisitionner pour son service d’ordre. Je rappelle qu’en Suisse, Oskar Freysinger, à peu près autant diabolisé que Marine Le Pen, se promène très souvent seul, et que, s’il doit parfois faire face à quelques insultes, sans oublier sa maison incendiée par des gauchistes il y a dix ans, il n’a jamais, à ce jour, été agressé physiquement, à ma connaissance. Pierre Cassen, qui m’a servi de guide une partie de la matinée, m’a certifié qu’en France, si Marine Le Pen se comportait comme Oskar, cela serait suicidaire.

J’ai ensuite remarqué une grande similitude entre la base du FN et celle de l’UDC. Un milieu populaire, des patriotes qui n’ont pas peur de se faire diaboliser en affirmant leur amour pour leur pays. Je sais qu’en France, s’engager au FN est un acte fort, qui peut vous valoir nombre de désagrément, pour vous et votre famille, voir vous valoir des ennuis professionnels, ce qui n’est pas, Dieu merci, encore le cas en Suisse. Les personnes de tout âge que je vois défiler ce matin-là sont, à n’en point douter, de la graine de vrais résistants.

J’ai été étonné par la popularité de Riposte Laïque, quand avec Pierre Cassen, nous regardions passer les manifestants. J’ai été impressionné par le nombre de personnes qui sont allés vers lui, simplement pour lui serrer la main, et remercier RL pour son oeuvre. Il y avait également très souvent un mot pour Christine Tasin, pourtant absente. J’ai même vu une télévision s’arrêter, pour interviewer le fondateur de notre site. Vu ce qu’il a dit sur ce gouvernement, je serais étonné que cela passe, mais enfin, on peut toujours espérer…

Ri7Marine MariannePuis je suis arrivé place de l’Opéra. J’espérais qu’il y aurait davantage de monde. Les derniers arrivants étaient là à 11 h 30, mais il fallait attendre midi pour que le discours commence. J’ai donc attendu sagement. J’ai été très ému, lorsque les dirigeants du FN sont montés sur la tribune, par l’ovation de la foule au vieux président historique, avec ce slogan qui partait du fond du coeur : « Merci Jean-Marie ». J’ai trouvé cela vraiment très bien, et je pense que chez nous, Christoph Blocher, le fondateur de l’UDC, n’a pas ce rapport charnel avec ses militants que le vieux chef du FN possède. Tous les responsables nationaux, comme Bruno Gollnisch, Florian Philippot, Steeve Briois, ont été très applaudis, ainsi que les deux députés, Marion Maréchal (ovationnée) et Gilbert Collard. J’ai demandé à un voisin pourquoi Louis Aliot était-il absent, on m’a répondu qu’il était sur un plateau de télévision.

J’ai ensuite écouté attentivement, place de l’Opéra, le discours de Marine Le Pen. Là encore, au niveau du charisme, je trouve beaucoup de similitude entre elle et Oskar. Mêmes qualités d’orateur, même amour du pays, de notre civilisation, même liberté de ton, même humour féroce contre leurs adversaires… Rien d’étonnant à ce que tous deux, dans leur pays, soient la bête noire des médias.

Je me sentais bien au milieu de cette foule, qui, bonne enfant, scandait spontanément « On est chez nous », « Mélenchon au goulag », « Hollande démission », et « France, Marine, Liberté ». J’aimais bien voir que de nombreux jeunes faisaient partie du public.   

Marine a su trouver les mots justes pour parler de son pays, de son histoire, de son patriotisme, de la dégringolade de la gauche, de l’imposture Sarkozy, de la dictature de l’Union européenne et de la mondialisation libérale. J’ai beaucoup aimé son passage sur la lumière d’une Nation plongée dans les ténèbres, et son optimisme sur la France éternelle.

Son discours a duré une heure, et plusieurs choses m’ont tout de même étonné. D’abord, elle a parlé plus longtemps de Sarkozy que de Hollande. Ensuite, elle qui avait demandé la dissolution de l’Assemblée nationale n’a pas poursuivi sur ce terrain là, alors que ce gouvernement tombe plus bas tous les jours dans les sondages. Autre surprise, alors que, lors du défilé, plusieurs mots d’ordre virulents avaient été scandés contre Taubira, Marine Le Pen n’a même pas demandé sa démission, et n’a pas chauffé son public contre l’adoption scandaleuse de la loi sur le mariage homo. Enfin, j’ai constaté sa timidité, pour ne dire que cela, sur l’islamisation de la France. Elle préfère parler du communautarisme, comme si le mot « islam » l’effrayait. Là-dessus, Oskar Freysinger est vraiment d’un tout autre niveau, et Marine devrait s’en inspirer.

Ces quelques réserves ne m’ont pas empêché de l’applaudir à de nombreuses reprises, et  d’entamer, à la fin d’un discours que j’ai applaudi à plusieurs reprises, une vibrante Marseillaise que moi, Suisse, j’ai eu du plaisir à chanter avec mes amis français.

Je rêve, pour terminer, d’un rapprochement entre le Front national de Marine Le Pen, l’UDC de Blocher-Freysinger, le Parti des Libertés de Geert Wilders, et de tous les partis patriotes d’Europe.

C’est notre meilleure chance de nous en sortir.

Hans Sutter




Pourquoi virer Cahuzac, et garder Strauss-Kahn, Guérini, Kucheida, Cambadelis et Desir ?

Le Parti socialiste vient d’exclure Jérôme Cahuzac. Nous pensions que dans ce genre de procédure, l’accusé avait le droit d’être entendu par une commission, avant que le verdict ne soit rendu. Apparemment, l’onde de choc provoquée par les aveux de l’ancien ministre du budget est telle qu’on en est, au PS, dans la justice d’exception. On s’interroge, par ailleurs : pourquoi le seul Cahuzac, et pas ces vaillants camarades, pris, eux aussi, les mains dans le pot à confitures ? Quelques exemples :  

Ri7VarennesJean-Pierre Kucheida Député-Maire du Pas-de-Calais : Détournement de fonds Mis en cause Attend les résultats de l’enquête parlementaire qui a lieu en ce moment sur les pratiques de la Fédération PS du Pas-de-Calais, suite aux révélations de Gérard Dalongeville à la juge Véronique Pair, révélées dans son livre «Rose Mafia ». Quand les premières révélations tombent, François Hollande l’a appelé pour lui dire « Tiens bon, on va laisser le vent retomber, ça va passer ».

François Bernardini Maire d’Istres : Détournement de fonds publics Condamné en 2001, en appel, à dix-huit mois de prison avec sursis, 400 000 francs d’amende et cinq ans d’inéligibilité.

Patrick Sève Maire de l’Haÿ-les-Roses : Détournement de fonds publics. Mis en examen le 8 septembre 2011 pour « octroi d’avantages injustifiés et soustraction de fonds publics », pour un montant d’environ 2 millions d’euros, et pour avoir bénéficié de pots de vin dans l’octroi de marchés publics dans sa commune.

François Pupponi Député-Maire de Sarcelles : Extorsion de fonds. Mis en cause Auditionné le 3 septembre 2010 dans le cadre d’une enquête sur un cercle de jeu parisien pour « blanchiment » et « extorsion de fonds ».  Accusé de « subordination de témoin »  par son directeur de cabinet, il aurait essayé de persuader sa belle-fille de démissionner du cercle Wagram, comme l’exigeaient les nouveaux patrons corses.

Jean-Pierre Destrade Conseiller Général de Saint-Pierre-dIrube : Trafic d’influences condamné en 2005 à 3 ans de prison dont 2 avec sursis et 10.000 euros d’amende dans une affaire de trafic dinfluence et d’escroquerie,  une peine couverte par sa détention provisoire.

Serge Andréoni Sénateur-Maire des Bouches-du-Rhône : Complicité de trafic d’influences. Mis en examen lundi 17 octobre 2011, pour « complicité de trafic d’influence »,il est soupçonné d’avoir fait désigner un avocat ami pour aider le frère de Jean-Noël Guérini, Alexandre, à régler un litige financier qui l’opposait à la communauté d’agglomération de Salon-de-Provence.

Henri Emmanuelli, Président du Conseil Général des Landes : Complicité de trafic d’influences condamné le 16 décembre 1997 dans l’affaire Urba à dix-huit mois de prison avec sursis et à deux ans de privation de ses droits civiques. Également mis en examen le 15 octobre 1998 dans le cadre de l’affaire Destrade de financement illégal du Parti socialiste, il est relaxé.

Janine Ecochard Vice-Présidente du Conseil Général des Bouches-du-Rhône : Trafic d’influence Condamnée en 1998 dans l’affaire Urba sur le financement occulte du PS.

Jean-Christophe Cambadélis Député de Paris : Recel d’abus de confiance Condamné. Mis en examen le 7 juin 2000 pour abus de confiance, il est reconnu « coupable de recel d’abus de confiance » le 2 juin 2006 et il est condamné à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende, dans l’affaire des emplois fictifs de la MNEF.

Harlem Désir Député Européen : Recel d’abus de biens sociaux Condamné le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux. Il avait bénéficié au début des années 1990 d’un emploi fictif, lorsqu’il était à la tête de SOS racisme, financé par une association lilloise.

Michel Pezet Député des Bouches-du-Rhône : Recel de fonds, condamné. Mis en cause dans l’affaire Urba en 1991, il est innocenté par la justice le 16 décembre 1998 de toute accusation d’enrichissement personnel ; en revanche, il est condamné pour « recel de fonds utilisés [pour un financement politique] en dehors de tout enrichissement personnel ».

Jean-Noël Guérini Président du conseil général des Bouches-du-Rhône : Association de malfaiteurs. Mis en examen le 8 septembre 2011 pour « prise illégale d’intérêts, trafic d’influence, association de malfaiteurs et complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité » pour avoir favorisé son frère dans le cadre de marchés publics.

Jean-Pierre Noyes Conseiller Général des Bouches-du-Rhône : Association de malfaiteurs. Mis en examen le mercredi 11 janvier 2012 pour des faits d’association de malfaiteurs. Il est soupçonné d’avoir favorisé l’attribution d’emplois et de logements sociaux au profit de proches d’Alexandre Guérini, le frère cadet du président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône, alors qu’il était le président jusqu’en juin 2011 de « 13 Habitat », l’office HLM rattaché à la collectivité locale.

Jean-Marc Ayrault Député-Maire de Loire-Atlantique : Délit de favoritisme, condamné à une peine de six mois de prison avec sursis et 30 000 F d’amende pour avoir octroyé de décembre 1991 à décembre 1993, sans mise en concurrence, ni avoir recours à des appels d’offres et sans réaliser de contrat, le marché d’impression du journal municipal nantais, Nantes Passion dont le budget d’impression sélevait à 6 millions de francs par an.

Michel Laignel Député et Conseiller Général des Bouches-du-Rhône : Favoritisme. Condamné Le 14 juin 2005, alors poursuivi pour «  favoritisme, prise illégal d’intérêts et faux et usage de faux, en écriture publique » le maire de Ronchin a été condamné à deux ans de prison avec sursis et deux ans d’illégibilité.

Christian Bourquin Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales : Favoritisme dans l’attribution de marché public Condamné. Soupçonné, dès 2001, d’avoir trafiqué ses comptes de campagne, il est condamné en 2009, à trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende pour minoration de comptes de campagne et complicité de faux. En 2008, il est mis en examen pour favoritisme dans le cadre d’un marché public et de nouveau condamné, début janvier 2012, à deux mois de prison avec sursis pour ces « faits graves ».

Elie Puigmal Maire de Saint-Estève : Délit de favoritisme Condamné le 26 janvier 2012 délit de favoritisme dans les conditions d’attribution de marché d’organisation de spectacles à l’association Boitaclous en 2009 alors qu’il était maire de Saint Estève.

Jacques Mellick, Député-Maire de Béthune dans le Pas-de-Calais : Faux témoignages Condamné en 1996 par la justice à abandonner tous ses mandats suite à sa condamnation pour témoignage de complaisance dans l’affaire VA-OM.

Jean-Pierre Balduyck, Député du Nord : Favoritisme. Condamné par le tribunal correctionnel de Lille à 7 500 euros d’amende en 2005 après 7 ans de mise en cause, alors qu’il était maire de Tourcoing, pour complicité d’atteinte à la liberté des marchés publics dans l’affaire du Grand Mix de Tourcoing.

Robert Gaïa Député du Var : Favoritisme. Condamné le 21 janvier 2002 à six mois de prison avec sursis pour favoritisme dans l’attribution du marché des cantines scolaires de la ville de Toulon en 1997.

Jacques Mahéas Sénateur de Seine-Saint-Denis : Agression sexuelle Condamné en mars 2010, pour agressions sexuelles contre une ex-employée municipale, pour des faits survenus en 2002. La plainte a été déposée en 2004 mais il faut attendre 2011 pour qu’il démissionne du PS, sous menace d’exclusion. Soutien de François Hollande pendant la primaire socialiste.

Pascal Buchet Maire de Fontenay-aux-Roses : Harcèlement Condamné à 8 000 euro d’amende par le tribunal correctionnel de Nanterre, coupable de harcèlement moral à l’encontre de son ex-directrice de la communication, qui s’est suicidée en 2007.

François-Xavier Bordeaux Dirigeant du PS bordelais : Abus de faiblesse Condamné à la peine de deux ans de prison dont un ferme, assortie de cinq ans de privation des droits civiques, civils et de famille, pour avoir abusé de la faiblesse d’une vieille dame fortunée, Jeanine Terrasson.

Yacine Chaouat Adjoint au maire du 19e arrondissement de Paris : Violences conjugales Condamné par le tribunal correctionnel à six mois de prison avec sursis et dix-huit mois de mise à l’épreuve, pour violences conjugales sur son épouse. En août 2009, Fatima, 21 ans, avait été battue à coups de ceinture et retenue à son domicile, alors qu’elle venait d’arriver de Tunisie.

Sylvie Andrieux Député des Bouches-du-Rhône : Escroquerie. Mise en examen le 8 juillet 2010 pour « complicité de tentative d’escroquerie et complicité de détournement de fonds publics » pour un montant estimé à 740.000 , grâce à des associations fictives.

Monique Delessard Maire de Pontault-Combault : Faux en écriture publique. Condamnée le 14 mai 2010,  par la cour d’appel de Paris à 15 mois de prison avec sursis et à une peine d’inéligibilité pour avoir marié illégalement l’ancien député-maire Jacques Heuclin, à l’article de la mort.

Bernard Granié Président dune intercommunalité Bouches-du-Rhône : Corruption. Condamné le 7 septembre par la cour d’appel d’Aix-en-Provence à deux ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité. Elle a en effet estimé que fournir des informations confidentielles contre 300 000 euros de pots de vin à une société de traitement de déchets candidate à un marché public constituait une faute gravissime.

Michel Delebarre, Député du Nord : Ecoutes illégales. Condamné, cet ancien ministre de la Fonction Publique sous Mitterrand, a été condamné en 2005 dans le cadre de l’affaire des écoutes de l’Élysée. Il a été notamment reconnu coupable du placement sur écoutes de Jean-Edern Hallier, journaliste qui menaçait de révéler l’existence de Mazarine à l’opinion. Il est dispensé de peines.

Claude Pradille Sénateur du Gard : Corruption Condamné en 1995 à cinq ans de prison de ferme, cinq ans d’inéligibilité et 300.000 francs d’amende. Il avait été jugé pour «faux et usage de faux, corruption, complicité d’escroquerie et subornation de témoins» dans une affaire où il était soupçonné d’avoir fait construire sa piscine sur des fonds publics de l’Office HLM du Gard

Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Régional d’Ile-de-France : Prise illégale d’intérêts dans des marchés publics. Condamné. En novembre 2004, après l’envoi d’une lettre anonyme sur l’existence d’emplois fictifs au conseil régional d’Île de France, il est jugé avec son épouse, Dominique Le Texier, pour prise illégale d’intérêts dans des marchés publics passés en 2002 et 2003, entre le conseil régional et les sociétés de communication Image Publique, Sertis et LM Festivals, employant sa femme. Il est condamné à 6 mois de prison avec sursis, 60 000 euros d’amende et un an d’inéligibilité le 20 février 2007 par le tribunal correctionnel de Paris puis la peine est confirmée en appel le 21 novembre 2008, hormis l’inéligibilité.

Robert Navarro Sénateur de l’Hérault : Abus de confiance. Mis en examen, cible d’une plainte déposée par le PS en mars 2011 pour « abus de confiance », pour des frais personnels et 42.000 de pizzas qui ont été facturés à la Fédération PS entre 2008 et 2010.. Soutien de François Hollande à la primaire socialiste, il intègre son équipe de campagne durant l’été 2011.

René Teulade Sénateur-Maire de Corrèze : Abus de confiance, condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 18 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende. Il s’est rendu coupable d’abus de confiance dans le scandale de la Mutuelle de retraite de la fonction publique (MRFP). Il a été le suppléant de François Hollande à L’Assemblée entre 1997 et 2002.

Khadija Aram Adjointe au maire de Trappes : Abus de confiance. Condamnée le 27 avril 2011 à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis, pour avoir promis contre rémunération, à des personnes en situation irrégulière des titres de séjour qu’elles n’ont jamais obtenu, ainsi que cinq ans d’interdiction de droits civiques et civils.

Pierre Mauroy, Sénateur du Nord : Abus de confiance Condamné Le 20 juin 2008, il est mis en examen pour détournement de fonds publics à propos d’un emploi présumé fictif attribué à Lyne Cohen-Solal au sein de la communauté urbaine de Lille (CUDL) en 1992. Le 4 février 2011, Pierre Mauroy est condamné à 20 000 euros d’amende avec sursis pour abus de confiance et devra, avec Lyne Cohen-Solal et Bernard Masset, son ancien directeur de cabinet, rembourser 19 654 euros à la CUDL.

Philippe Kaltenbach, Maire de Clamart : Corruption. Mis en cause suite à la diffusion d’une vidéo sur Internet, où on le voit négocier, contre de l’argent, l’attribution d’un logement au proche d’un collaborateur, une enquête préliminaire a été ouverte, dans laquelle il est soupçonné de corruption dans l’attribution de logements sociaux.  Deux juges d’instruction de Nanterre sont chargés, depuis le 22 février, d’une information judiciaire ouverte pour « corruption active et passive, recel, complicité ».

André Vallini Sénateur de l’Isère : Licenciement abusif et harcèlement moral. Poursuivi par son attachée parlementaire, avec qui il a fini par trouver un accord. Proche de François Hollande, cet ancien président de la Commission Outreau conseille le candidat socialiste sur les questions de justice.

Jean-Marc Pastor Sénateur / questeur du Sénat: Notes de frais frauduleuses. Mis en cause par le site Médiapart, qui révèle le 27 juin 2011 que le sénateur avait transmis à la trésorerie du Sénat deux factures de restaurant émises dans le Tarn, son département, pour un montant total de 2492 euros. Il menace Médiapart de poursuites, produisant un faux communiqué de Gérard Larcher pour loccasion, alors Président du Sénat, avant de se rétracter et de rembourser l’intégralité des notes de frais.

Dominique Strauss-Kahn, ancien Député-Maire du Val dOise : Complicité de proxénétisme Mis en cause Après son procès pour viol dans l’affaire du Sofitel de New York, Dominique Strauss-Kahn a été mis en garde à vue et entendu le 21 février 2012 pour complicité de proxénétisme dans l’affaire du Carlton de Lille. Jusqu’au printemps 2011, il était le favori de la primaire socialiste pour l’élection présidentielle.

Gérard Dalongeville Maire dHénin-Beaumont : Détournement de Fonds Publics. Mis en examen en 2009, il attend toujours son jugement pour « faux en écriture et usage de faux, détournements de fonds publics, favoritisme et recel de favoritisme »

Hans Sutter




Hitler parodie Hollande : Cahuzac menace de tout balancer !

Pour commencer la journée de manière humoristique…

Parodiant le film « La chute », montrant la fin d’Hitler dans son bunker, des humoristes lui font tenir le discours politique de François Hollande, sur l’affaire Cahuzac. Croustillant…

[youtube]oTnChjGa-Ug[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=oTnChjGa-Ug&feature=youtu.be

Voir d’autres parodies de Hollande en Hitler :

http://francaisdefrance.wordpress.com/2012/07/23/hitler-parodie-hollande-que-du-bonheur/

Hans Sutter




Christiane Taubira : les opposants au mariage homo sont des blancs racistes

A la fin de la semaine dernière, Christiane Taubira a accepté de répondre à une interview de Hans Sutter, correspondant genevois de Riposte Laïque, en reportage en France. Qu’elle en soit sincèrement remerciée, même si l’entretien ne se déroula pas dans le meilleur climat, et finit en queue de poisson. 

Riposte Laïque : Madame le ministre, merci de…

Christiane Taubira : Madame LA ministre, s’il vous plait !

Riposte Laïque : Je pensais qu’en France, la fonction déterminait le genre, mais je vais donc vous appeler Madame Taubira, cela évitera les problèmes. Hier vous étiez à Lyon, et vous avez été prise à partie par des manifestants, qui vous ont fortement conspuée. On vous a vu monter précipitamment dans une voiture, l’air un peu crispée…

http://www.wat.tv/embedframe/714615chuPP3r10142165

Christiane Taubira : Crispée, moi ? Vous voulez rire, je suis très sereine ! Les choses sont claires, et les Français le constatent quotidiennement. Les manifestants sont racistes, et c’est à cause de ma négritude qu’ils manifestent contre mon projet de loi !

Riposte Laïque : Vous êtes sérieuse ? L’opposition à ce projet dépasse largement vos origines…

Christiane Taubira : Silence, blanc-bec, où je vous fais inculper d’outrage à Garde des Sceaux. Je maintiens que ces manifestations sont empreintes de racisme, d’homophobie et de guyanophobie. J’ai donc demandé à Manuel Valls, avec les moyens dont il dispose, de me fournir les noms des 1,8 million de manifestants du dimanche 27, ainsi que ceux des 1,4 million du 13 janvier, et je demanderai aux associations antiracistes de déposer plainte contre chacun d’entre eux pour incitation à la haine !

Riposte Laïque : Mais vous reprenez les chiffres des organisateurs, alors que la police n’a donné, à chaque fois, que 300.000 manifestants…

Christiane Taubira : Cela suffit, paltoquet, cessez vos provocations racistes, où je mets fin à cet entretien. On ne va pas se laisser intimider par des manifestants homophobes et réactionnaires, manipulés par l’UMP, le Front national et  l’Eglise catholique. D’ailleurs, je ne m’exprimerai plus sur cette question, la loi sera votée, et on va passer à autre chose. Interrogez-moi plutôt sur ma politique carcérale…

poisson

Riposte Laïque : Si vous le permettez, je souhaiterais, avant cela, vous questionner sur votre polémique avec L’Express. Vous avez répondu vertement à ce journal, qui a révélé que votre compagnon travaillait avec vous au ministère, et que cela mettait la pagaille dans vos services…

Christiane Taubira : Je suis dans une colère noire ! Comment osez-vous, misérable raciste ! Si je comprends bien, selon vous, le président aurait le droit d’avoir sa maîtresse à l’Elysée, et moi je n’aurais pas le droit d’avoir mon amant Place Vendôme ? J’appelle immédiatement le Mrap et les associations féministes, et je dépose plainte contre vous pour discrimination sexiste et raciste ! Vous allez apprendre à me connaître…

Riposte Laïque : Mais à une époque où on demande des économies aux Français, cela ne vous pose pas de problème que votre amant travaille avec vous, payé pour les contribuables ?

Christiane Taubira : Aucun. Je m’en fous, ce sont les descendants d’esclavagistes qui paient, et cela m’est du, en réparation du passé colonial ! Bon, cela vient, ces questions sur ma politique carcérale ?

Riposte Laïque : Puisque vous voulez poser les questions, faites les réponses…

Christiane Taubira : Ma politique est la suivante : les Blancs sont majoritaires dans la rue, mais minoritaires dans les prisons. Les Noirs et les Arabes sont minoritaires dans la rue, mais majoritaires dans les prisons. C’est donc bien la preuve que policiers et juges sont racistes. J’ai décidé d’inverser cette tendance. En accord avec Manuel Valls,  je vais donc accélérer l’immigration, essentiellement en provenance des pays d’Afrique du Nord et subsahariens. D’autre part, je vais faire libérer un maximum de prisonniers issus de l’immigration post-coloniale, et faire emprisonner les principaux meneurs racistes blancs qui s’opposent à ma loi du mariage pour tous. Et ainsi, je serai fidèle au deuxième dicton de la République, « Egalité ».

Par ailleurs, je vous rappelle que je vais déposer plainte contre vous, Riposte Laïque, suite à vos questions, pour discrimination raciste et sexiste, et que les associations antiracistes se porteront partie civile. Cela fera votre septième procès. Et il en sera ainsi pour tous ceux qui oseront contester la politique majoritairement décidée par le peuple français, qui a élu François Hollande le 6 mai 2012. Je vais ajouter une chose : Riposte Laïque et les autres sites de la fachosphère, avec moi à la Justice, vous n’avez pas fini de payer ! On va s’occuper d’Internet, quand on aura fini le mariage homo. On va vous broyer. C’est aussi pour cela que j’ai été mise là !

Riposte Laïque : Madame Taubira, permettez-moi de vous expliquer que les lois suisses ne sont pas les lois françaises, et que vous ne pouvez pas…

(Elle se lève brutalement, brandit un doigt d’honneur, et met fin à l’entretien)

Propos recueillis par Hans Sutter