1

Réflexions à la Obertone sur les attentats du 7 et 9 janvier

Cazeneuve-pas-un-delitLaurent Obertone a tellement marqué mon esprit avec son ouvrage « La France Orange mécanique » paru en 2013 , que je lui dédie ces quelques lignes qui vont suivre !
Voici quelques réflexions que m’inspirent les terribles évènements de ces dernières semaines. Certains me diront que l’heure n’est plus à la réflexion mais à l’action…Et je suis assez d’accord. Moi-même j’ai des envies de meurtres ces derniers jours…Mais bon, nous, nous sommes des êtres civilisés n’est ce pas ?….En tant que personne civilisée, la réflexion doit précéder l’action je pense.
Albert Camus disait que de ne pas nommer un drame ajoute au drame. Il serait temps de nommer l’ennemi intérieur qui grandit sur notre territoire : le fondamentalisme musulman.
Devant l’urgence et la gravité de la situation en France, décréter l’état d’urgence de la France me paraîtrait  légitime. La loi martiale est encore une étape supérieure mais c est peut être trop tôt. Mais déjà , l’état d’urgence serait une bonne chose ce qui implique couvre-feu le soir dans certains quartiers,  détention administrative immédiate avant procès de tous les djihadistes de retour de combat en Irak  et en Syrie ou d’ailleurs, de tous les suspects candidats au Djihad.
La liberté sans la sécurité des citoyens ne vaut rien, c est  écrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Je pense que les Français sont prêts à sacrifier un peu de leur liberté pour retrouver un minimum de sécurité.
Face aux derniers évènements dramatiques de ces derniers jours, on doit chercher les défaillances qui ont permis ces attentats. Mais les services de renseignement, les services de police ne sont pas en cause. Ils ont fait leur boulot mais c’est la réponse judiciaire et l’exécutif qui ont péché par mollesse, angélisme et sous-estimation de la menace terroriste. Les renseignements étaient au point mais c est l’exécutif qui n’a pas suivi pour des raisons politiciennes et morales criminelles : ne pas stigmatiser les musulmans, priorité donnée au terrain à l’internationale, ne pas reconnaître que l’ennemi est parmi nous. Pendant les émeutes  de 2005 Vaux en Velin et dans toutes les banlieues, les Français déjà se demandaient ce que l’Etat attendait pour envoyer l’armée dans les banlieues et pourquoi elle laissait sa police seule au front se faire tirer dessus à coup de fusil à grenaille et se faire coincer dans des guet-apens . Je crois que le bilan des blessés par balle dans le rangs de la police était de l’ordre d’une centaine… Et je me rappelle de la réflexion d’un certain ministre de l’intérieur : envoyer l’armée ça voudrait dire que ces jeunes des banlieues c’est l’ennemi… Le gouvernement de l’époque a préféré penser que ces bandes organisées et aguerries qui pillèrent et brûlèrent écoles, crêches, centre commerciale et commissariat, étaient avant tout des jeunes paumés exclus par la République, et il débloqua une enveloppe exceptionnelle pour les banlieues, pour améliorer un cadre de vie qu’ils avaient eux même saboté…
Les juifs de France sont 600 000, les arabes, 10 millions au minimum, le calcul électoral est vite fait, il vaut mieux sacrifier la sécurité des Juifs que de heurter l’hyper susceptibilités des musulmans de France (en mettant la priorité sur la surveillance et la répression des djihadistes musulmans en France par exemple…)
Il y a 10 ans les candidats au Djihad étaient 30 en France, aujourd’hui ils sont plusieurs milliers. Ils représentent peut être toujours moins de 1 % des musulmans de France mais quand on voit les dégâts et le chaos qu’ils sèment, on peut commencer à s’inquiéter réellement de la capacité de nuisance qu’ils représentent pour notre société.
Chaque attentat réussi aussi atroce soit-il entraîne une myriade de postulants au Djihad pour faire d’autres attentats. Le peuple français civilisé est horrifié et choqué à chaque attentat, les barbares islamistes eux, applaudissent et se sentent pousser des ailes.  La vision d’horreur des attentats de Mercredi 07/01/2015 et du Vendredi 09/01/2015 ne fait que présager le chaos qui va s’installer en France et en Europe.
Le vivre-ensemble, la cohésion sociale, sont des notions totalement dépassées et qui ne sont plus. On assiste à un choc des valeurs civilisationnelles au sein de notre société, et ceci couvait depuis des décennies. Mais les officiels et les politiques ont préférer répéter de façon incantatoire ces notions fumeuses pour anesthésier, hypnotiser le peuple et empêcher la colère de monter.
Je veux rapporter et dénoncer ici un raisonnement lu et entendu dans la presse pour minimiser la responsabilité islamiste :
« Les frères Kouachi, Ahmedi Coulibaly en sont arrivés là car ils ont vécu une succession d’échecs et d’humiliations dans leur vie. Echec à l’école, échec familial, échec dans leur projet de carrière dans le football. En résumé leur folie meurtrière est le résultat de l’échec de notre République à les intégrer…Encore et toujours la société fautive !… C’est ahurissant ce mode de raisonnement, ça sonne comme une belle rhétorique  mais elle est complètement abusive. Ce n’est pas une analyse honnête digne d’un journaliste, c’est une construction idéologique plaquée sur la réalité. Les échecs et les atteintes à son égo font partie même de la vie de chacun durant sa vie scolaire, professionnelle et amoureuse il me semble !!! On se construit  à travers ses échecs. Avec plus de 3 millions de chômeurs, 10 millions de travailleurs précaires et 20 millions de pauvres en France, des étudiants archi diplomés qui font des boulots sous qualifiés ou en contrat précaire, je pense qu’on peut dire que le sentiment d’échec ou d’atteinte à son égo fait plus que partie du quotidien de chacun de nous dans notre société à l’arrêt !
Ces derniers jours on a entendu que, au vu des derniers évènements tragiques, de plus en plus de familles juives françaises désiraient faire leur Alya ( retour et installation sur la terre d’Israël).
Alors que des populations musulmanes arrivent par centaine de mille chaque année en France ( 200 000 par an pour être précis), les Juifs de France eux,  pensent de plus en plus à quitter la France !!
Je n’ai qu’une chose à dire à cela ! (Je le dis en tant que Français ayant des origines juives mais en tant que français patriote avant tout et amoureux de son pays!) :
Ne partez pas Juifs de France ! Ne nous laissez pas avec ces hordes de barbares islamistes conquérir la France ! Ce n’est pas à vous de partir ! Notre premier  ministre Manuel Valls a dit très justement : « La France sans les Juifs ce n ‘est plus la France !»  Moi je dirais plus que ça encore.
Dois-je rappeler la contribution inestimable des juifs dans tous les domaines à la France ? Que ce soit dans le cinéma, la littérature, les Arts, la science, la politique, l’économie…La France a une dette énorme et intemporelle envers le peuple juif !! Les juifs, qui font partie de l’Histoire de France depuis Charlemagne ont fait la France, l’ont fait grandir.
Et les Musulmans eux, qu’ont ils apporté à la France ?.. A part la piller, l’exploiter, la terroriser, rendre insécure les rues, faire fuir les touristes, vider les caisses de l’État…je ne vois pas.
Je n’ai pas peur de le dire : Pour un Jamel Debbouze ou un Zinedine Zidane, combien de centaines de milliers de délinquants et de parasites ?…..Soyons honnêtes ! De mémoire de journalistes, a-t-on déjà vu une bande de jeunes juifs  terroriser une rame de métro entière, piller les voyageurs ou/et violer des passagères ? Alors je vous conjure, Juifs de France, ne partez pas mais rejoignez les rangs des patriotes !! Sachez que l’écrasante majorité des Français est avec vous !
Aymeric Chauprade (valeur montante du FN) a récemment clairement défini le fondamentalisme sunnite comme le nouvel ennemi de l’Occident, alors que Israël reste  l’allié historique de la France  et de l’Occident, à l’avant poste de la lutte contre le terrorisme islamiste ! Il est assez ironique au regard de l’Histoire qu’Israël trouve aujourd’hui ses  meilleurs alliés en France du côté de la droite patriote !! Il serait grandement temps que les Français dans leur ensemble manifestent un peu plus ouvertement leur soutien aux juifs de France ainsi qu’à Israël !!
Je terminerai en paraphrasant un slogan révolutionnaire ! Devant le péril islamo-fasciste, Français, Juifs et Chrétiens, même combat !
James Avraham




Qu’est ce qui cloche dans la tête d’un musulman formaté par l’islam ?

Islamectomie 210On parle souvent du retard historique ou de l’arriération culturelle où se trouvent les peuples vivant sous l’Islam. Tout ceci est sans conteste exact et évident mais j’aimerai aller plus loin et parler de l’arriération psychologique de l’individu vivant sous le régime de l’Islam.

J’ai une formation de psychologue avec un master en psychologie de l’enfant. Je pense avoir des éléments à apporter sur les particularismes de l’éducation d ‘un jeune musulman français d’origine arabe principalement.

Il faut quand même savoir que la venue d’une fille dans une famille maghrébine est considérée comme une malédiction alors que celle d’un garçon est accueillie comme une bénédiction de Dieu.

Le garçon déjà en arrivant est considéré comme un petit roi. Ensuite il grandit en apprenant qu’il peut battre et taper et punir ses sœurs même celles plus âgées que lui. Si le garçon est l’aîné de la fratrie alors là il remplace carrément l’autorité du père ou du moins le délègue et dresse à coup de châtiments corporels souvent très violents toute la fratrie.

Le père a rapidement perdu son rôle d’autorité dans la famille d’immigration de première génération. Il n’était pas à la maison car travaillait dur ou cherchait du travail, la mère, elle, restait à la maison pour s’occuper de sa nombreuse progéniture, s’occupait de la maison et de toute les démarches administratives, écoles, transport, cantines, impôt….. Il s’est passé que la mère apprenant plus vite le français écrit et parlé que le père, s’assimilait mieux que le père finalement dans la société française et du coup constituait le nouveau pivot familial au détriment du père. Tout cela a mené à une famille de type matriarcal qui a effacé le statut d’autorité du père peu à peu. Mais là où les problèmes de développement psycho sociaux du garçon commencent, c’est que nous vivons dans une société encore de type patriarcale même si cela est de moins en moins vrai.

Il en demeure pas moins que ce qu’il ressort de tous ces élément éducatifs c’est que l’enfant en grandissant vouera toujours un grand respect à sa mère ou en tout cas à l’image de la Mère en général (à part ma mère les femmes sont toutes des putes..). Et à coté  de ça, il garde l’idée que les femmes sont des êtres inférieurs qu’il faut dresser, et mettre sur le droit chemin (dixit les sœurs qu ‘il avait le droit et le devoir de corriger).

Par ailleurs le jeune musulman va considérer l’autorité du Père, et par extension, toute sorte de représentant de l’Autorité (Police, Pompiers, Professeur) comme illégitime.

Enfin, les psychologues peuvent argumenter et se faire la guerre à l’infini mais une vérité simple est utile à rappeler, surtout à une époque où on cherche à détruire le modèle normatif de la famille : l’Autorité d’une mère ne remplacera jamais celle d’un père. Surtout pour un garçon, l’autorité structurante qui l’aide à s’identifier comme un individu autonome et libre à part entière vient du père et non de la mère.

L’enfant garçon se construit en identification-opposition avec le père et non avec la mère. Pour schématiser un peu, le père, par son autorité et sa loi aide à structurer la personnalité du garçon, la mère, elle par son amour, l ‘aide à avoir confiance en lui et à s’aimer comme il est.

Dans une famille où le père est symboliquement ou réellement absent, le garçon se construit sans aucune opposition, choyé par une mère qui l’idolâtre comme un roi et qui le considère comme le Père bis dans la famille. Le résultat est que l’enfant grandit en se voyant comme un être parfait d’emblée, tout-puissant, mais aussi un être qui ne supporte pas la frustration ni la remise en question personnelle.

Vous voyez où je veux en venir…la remise en question…….

La problématique de la non remise en question ça ne vous rappelle rien ? On en parle beaucoup sur un niveau socio-culturel de l’Islam. L’histoire de l’Islam n’a pas connu son Age des Lumières, des philosophes remettant en question la toute puissance divine des Paroles du Coran. Le Coran est aujourd’hui considéré plus que jamais comme La Parole et la Volonté de Allah, donc Incréé (dans le sens non écrit, inspiré ou relaté par l’homme mais insufflé, transmis directement en l’état au Prophète Mahomet) donc indiscutable et impossible à questionner.

Donc nous distinguons une première grande faiblesse chez le Jeune Musulman issue de son éducation et relayée par la religion , c’est l’incapacité à se remettre en question, à connaître le Doute, au sens philosophique du terme, essentiel pour avancer intellectuellement.

Il est intéressant de noter que ce trait de faiblesse, on le retrouve donc aussi bien au niveau individuel que collectif.

Ajoutons à cela une deuxième faiblesse psychologique fondamentale , la non-acceptation de l’Altérité, autre vertu philosophique vitale pour que grandisse un Individu aussi bien qu’une Société.

Revenons donc à notre jeune musulman qui est maintenant sorti de l’enfance et entre dans l’adolescence.

Un des bouleversements de l’adolescence qui accompagne la révolution hormonale est l’éveil à la sexualité et l’interêt grandissant pour les représentants de l’autre sexe.(Loin de nous l’idée de vouloir considérer l’hétérosexualité comme la norme absolue mais disons que nous prenons ici l’hétérosexualité comme base pour notre sujet).

La femme devient pour le jeune adolescent l’Inconnue objet de toutes les envies et de tous les désirs, un Continent à conquérir. Sartre disait l’Enfer c’est les autres et à l’adolescence c’est d’autant plus vrai. Le sujet adolescent est en pleine recherche de nouvelles marques, de repères individuels et idéologiques. Il recherche et redoute en même temps le regard des autres. Il recherche de nouvelles normes chez les autres, autres que celles de sa famille souvent, et pour cela il va chercher à s’associer à des groupes sociaux et à des bandes d’amis.

Et la femme ne représente-t-elle pas l’Autre par excellence ? L’autre qui fascine tant et fait si peur à la fois ? Qu’il faut apprendre à connaître, à appréhender, connaître ses fonctionnements avant de pouvoir la conquérir?

Maintenant que dire de cette rencontre avec l’Autre qu’est la femme quand on a grandi avec l’idée que la femme est un animal sans cerveau ni libre-arbitre puisque soumise à ses hormones, incontrôlable, qu’il faut donc cacher, punir, battre pour qu’elle avance droit et n’éveille pas les sales pulsions de l’homme……

L’Altérité de la femme fait tellement peur que l’Islam a choisi de ravaler au rang de moins que rien la Femme ; de la reléguer au rang de vile créature ayant des fonctions très limitées et déterminées sur Terre : procréer et élever une progéniture.

Moi, j’y vois dans cette façon de considérer la femme, le fondement même du rejet fondamental de l’Autre qui caractérise l’Islam d’aujourd’hui: rejet de tout ce qui est Autre : l’Infidèle, l’Incroyant, ou le kouffar, le Juif, le Chrétien, l’Apostat.

Pire encore, rejet de tout ce qui ne pense pas pareil, d’où les innombrables guerres fratricides qui jalonnent l’histoire de l’Islam le plus récent : Chiites/Sunnites, Fatah/Hamas, l’interminable guerre Iran/Irak, sans oublier les populations arabes qui paient le plus lourd tribut des attentats incessants d’Al Qaïda, d’Aqmi, des Talibans.

Plus qu’un rejet, c est l’incapacité d’accepter l’Autre autrement que comme une menace à son intégrité qui fait défaut dans l’Islam. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant……

Vous voyez poindre loin à l’horizon de l’Histoire des pays Arabes une révolution culturelle qui ferait sauter les verrous de leur Religion-Prison ?

Le Printemps Arabe ? Laissez moi rire, ça a fini à chaque fois soit dans un bain de sang (on est à 120 000 morts en Syrie et Bachar el Assad est toujours là) soit par la reprise du Pouvoir par des fanatiques Islamiques encore plus durs et autoritaires que les régimes destitués ( les islamistes d’Ennahda en Tunisie, Morsi en Egypte un Islamiste pur et dur destitué pour être remplacé par un régime encore plus radical, je n’en serais pas étonné).

A la place d’une remise en question collective et salutaire de la part du monde musulman, d’un début de relativisme du dogme coranique, la puissante OCI ( l’Organisation de la Coopération Islamique qui réunit 57 pays musulmans) nous prépare un formidable projet de société qui sent bon la révolte et la liberté. Instaurer le délit de blasphème, autrement dit criminaliser la moindre parole critique ou satirique contre une religion(entendez contre l’Islam).

Là, je m’inquiète vraiment pour la liberté de la presse écrite et télévisuelle.

Déjà que j’avais arrêté de regarder le JT de 20h depuis longtemps….

James Avraham




Les musulmans modérés ne combattent pas les musulmans radicaux

Un article du quotidien gratuit Métro du 14/02/2013 a attiré mon attention: « Un Imam contre le risque intégriste.

Nous apprenons dans cet article que l’ imam de Drancy, Hassen Chalghoumi  est protégé en permanence 24h/24 par 2 policiers en civils car il est menacé de mort (au passage, Mohamed Sifaoui est lui aussi protégé par les RG depuis 2003, donc on a 2 personnalités musulmanes françaises qui se démarquent du lot = 2 personnalités qui nécessitent une protection policière constante…) Qu’a-t-il fait pour s’attirer la haine meurtrière des Salafistes ? Est-il coupable d’apostasie? A t-il encouragé ses fidèles à boire de l’alcool et manger du porc ? A t-il publié de nouvelles caricatures de Mahomet, cette fois en train de forniquer des ânes et des enfants ? Non, il a eu juste l’audace de prôner un Islam français ouvert et tolérant et le dialogue avec la communauté juive…C est tout ? Oui rien de plus.

Il est intéressant de voir que d’un coté les médias nous rabâchent les oreilles comme quoi il ne faut pas amalgamer les excités de Allah avec tous les musulmans modérés de France et bizarrement lorsqu’une voix musulmane s’élève pour prôner la tolérance, la personne se retrouve en danger de mort permanente sur le sol français quand même…

Et ce n ‘est pas tout, plus loin on apprend qu’il a rédigé un manifeste pour « Un Islam respectueux des valeurs de la France » cosigné par… 10 autres imams !! Le moins qu’on puisse dire c’est qu il n’a pas soulevé un fol élan d’ enthousiasme parmi les religieux musulmans ! Et à part ça , l’Islam en France reste très majoritairement modérée et tolérante… Mais l’imam Chalghoumi se veut rassurant : « J’ai reçu énormément de soutien, mais je ne les cite pas pour les protéger, sinon on les accuserait de s’allier avec Chalghoumi le Juif »……

Et c’est là qu’on comprend toute la gravité de la situation en France : peut-être qu’en effet la majorité des musulmans français n’adhèrent pas  (pas encore) aux thèses djihadistes et salafistes, peut-être qu’une plus grande majorité même ne passeront pas (pour le moment) à l’activisme islamiste, mais il n’empêche que cette « infime minorité » de fanatiques de l’Islam arrive quand même à faire taire et à faire peur à « l’immense majorité » silencieuse des musulmans français modérés…

Et alors que va t-il se passer  d’après vous ?

Pendant que la plupart de nos compatriotes musulmans désapprouveront en silence les agissements des radicaux djihadistes de leur religion, ceux ci continueront à avoir « pignon sur rue », à asséner et divulguer sans complexe leur discours d’appel à la haine de la Démocratie, de l’Occident et des mécréants, des juifs et des chrétiens, de divulguer leur discours de haine dans tous les milieux, les prisons, les mosquées, les banlieues ,les associations de quartier sans parler de la Toile, de recruter des milliers de jeunes paumés et/ou délinquants.

Donc on a d’un coté un Islam en France modéré et tolérant encore majoritaire paraît il, mais qui se tait, et se terre, (c’est un comble quand même), on se demande où sont ils d’ailleurs puisqu’on ne les entends jamais élever la voix !!!! et de l’autre coté, on a un Islam encore minoritaire peut-être, mais une minorité extrêmement agissante : radicale, djihadiste,conquérante et très prosélyte, qui s’affirme de plus en plus ouvertement, qui gagne du terrain dans toutes les sphères sociales et qui recrute de préférence parmi la jeunesse des banlieues en rupture sociale, je vous laisse imaginer le vivier de postulants au combat djihadistes que cela représente…

Quelle discours pensez-vous triomphera et deviendra clairement majoritaire dans quelques années ? Pas besoin d’être sociologue pour le deviner…..

James Avraham