1

Les francs-maçons qui ne tapent que sur l’Eglise catholique me laissent dubitatif

Dans sont article paru sous le titre « Mariage pour tous : Taubira et Hollande ne doivent pas céder devant l’obscurantisme catholique », Monsieur Jean Duvalit m’interpelle, une nouvelle fois, sur une article paru dans Riposte Laïque le 1er octobre 2012 dans le numéro 271 dont je persiste et je signe les propos que j’y ai tenu.

D’abord M. Duvalit qui signe avec son appartenance obédientielle au GODF, oublie, en substance, qu’une autre confession, la seconde paraît-il dans notre Pays, ne serait-t’elle pas, ELLE aussi, obscurantiste sur le mariage pour tous et devant laquelle Hollande et Taubira ne devraient pas céder ? Je ne savais pas que l’islam était favorable aux mariages de paires d’individus de même sexes, je ne savais pas que l’islam ne favorisait que la monogamie, je ne savais pas que l’islam mettait la femme sur un piédestal,  je ne savais pas que l’islam se refusait à toute affirmation dogmatique et qu’il était le chantre du respect de la liberté absolue de conscience de ses membres… bref.

Curieux ce tir à boulets rouges sur la seule confession Judéo-Chrétienne qui fait partie de notre Histoire et de notre Culture et qui s’est inscrite, ELLE, dans les obligations civiques de la loi du 9 décembre 1905, alors que l’autre, venue d’ailleurs, ne la respecte pas voire la bafoue tous les jours dans NOTRE espace public. Nonobstant cela  j’observe, en toute tolérance pour M. Duvalit, qu’il a la plume acerbe vis-à vis de certains intervenants sur Riposte Laïque et sur Riposte Laïque lui-même, et qu’il nous refait le coup d’un GODF se réengageant dans le « combat » pour la laïcité en France, et cerise sur le gâteau, qu’il va l’exporter dans des Pays du Moyen Orient ainsi que le Comité Laïque Républicain qui lui, non seulement reprendrait du tonus mais serait la structure qui défendrait le mieux la laïcité dans l’Hexagone ? Je me permets d’être plus que dubitatif sur ces propos.

Ensuite, ne m’en déplaise j’aurai « oublié » les effets redoutables et attendus des travaux effectués par le GODF et qui par capillarités se diffuseraient dans le corps social et sociétal à l’insu de son plein gré. Quand aux fameux débats sur la biotique et l’éthique le train, de la petite histoire, est passé et le GODF n’y est pas dedans.

Enfin M. Devalit me ressort le coup de 1930 avec G. Buisson qui a été CONTRE la loi sur Les Assurances Sociales de 1930. Et pour cause il faisait partie de la délégation française CGT-U, au Vè Congrés de la Fédération Syndicale Internationale à Stockholm (qui deviendra la FSM à Moscou puis à Prague) aux ordres de la III Internationale communiste signataire des 21 conditions.  Il se ressaisira en dénonçant le pacte germano-soviétique et rejoindra le Gal De Gaulle à Londres en 1943 et avec et grâce à Léon Jouhaux (vieille CGT Confédérée. Prix Nobel de la Paix en 1951) et Lacoste Directeur des Assurances sociales nommé par Gouvernement du Gal De Gaulle,  il contribuera en 1946 dans le Gouvernement socialiste de Félix Gouin (Franc maç) a créer la Sécurité Sociale. *

Alors, M. Duvalit, si il y a des couvertures à tirer, il faut les tirer toutes et non pas seulement celle qui nous convient.
En tout fraternité. J’ai dit.

Jean-Robert BERNARD

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Buisson




Islamisation : les gens sérieux n’attendent plus rien du GODF

Monsieur Jean DUVALIT s’est cru obligé de réagir à mon article paru dans le numéro 267 de Riposte Laïque en me citant par deux fois

L’intéressé croit bon me faire nier « le rôle décisif passé et futur du GODF dans l’établissement de la laïcité en France »

Je ne nie rien du tout et je rajoute aussi, à ce propos, que de très nombreux non franç-maçons ont contribué AUSSI à la Laïcité en France.

Mon point de vue est fondé sur des vérités de l’histoire des Obédiences et celle du GODF et sur des informations vraies dans des brochures de qualités, écrites par des grands noms du GODF.

Suit ensuite quelques diatribes sur Riposte Laïque dont celui-ci aurait ou n’aurait pas du faire écho à des articles relevant de connivences avec le FN et qu’immanquablement ceux-ci relevaient d’élucubrations, tout en se faisant le défenseur des attaques dont serait victime Riposte Laïque, sans oublier le coup de pied aux Catholiques. Cela ne me concerne pas et c’est de la responsabilité de Riposte Laïque. Néanmoins M. Duvalit m’invite et invite les contributeurs de Riposte Laïque à « se renseigner un peu mieux dans leurs affirmations les plus diverses et les plus fantaisistes ». Rien que ça ! Humilité et respect des autres et de soi-même.

Suit ensuite un long discours tour à tour portant le GODF comme d’un organisme qui a tout réalisé pour la France mais aussi, par les temps qui courent, une attaque en règle contre des responsables élus de la Commission permanente et d’autres qui n’auraient plus leur place au GODF et dont il faudra faire rapidement « un grand ménage ». ???!!! Dont acte !

Je n’ignore pas la prise en considération de l’initiation des femmes par cette Obédience essentiellement masculine depuis son origine anglaise en 1717 à Londres et sa création en France en 1773.

En France c’était en maturation depuis plus de vingt cinq ans et cela correspondait à une pression récurrente des Médias dans notre pays et notamment les marronniers pluriannuels sur la Une des Hebdomadaires célèbres pour ne pas les nommer. C’est une des plus fortes pressions externes qu’a subit le GODF des temps « modernes », après Napoléon qui en exigera une servilité sans faille,  beaucoup plus, et de loin, qu’une soi-disant volonté farouche interne.

Je le sais parce, qu’en son temps, j’ai voté pour et à ma grande stupéfaction nous étions que… trois à l’être.

Je n’ai pas oublié les deux autres. J’espère qu’ils ne m’ont pas oublié. A l’heure actuelle si une loge est d’accord elle peut le faire. Cela est devenu un challenge du plus avant-gardiste que moi tu meurs. Alors de grâce le GODF n’est et ne sera jamais une Obédience mixte. Après tout, tolérance, tolérance, il y a des obédiences pour ça ! Il n’y a pas de quoi pousser des cris orfraies.

Enfin pour finir j’entends apporter quelques petites précisions sur l’instrumentalisation éventuelle des francs-maçons tour à tour portés aux pinacles ou aux vindictes populaires

La Franc-maçonnerie n’a joué aucun rôle dans l’Ordre des Templiers en France (antériorité et mimétisme supputé), la Franc-maçonnerie n’a joué aucun rôle dans la Révolution française de 1789, et j’invite M. Duvalit à mieux se renseigner sur le « mouvement ouvrier français » et notamment sur les assurances sociales issues de la loi du 30 avril 1930. Repris par Georges Buisson (C.G.T) après la deuxième Guerre Mondiale, il rejoindra à Londres la France Libre en 1943.  A son retour il aidera Léon Jouhaux CGT-FO, (déporté) prix Nobel de la Paix en 1951, pour créer avec d’autres du Gouvernement Félix Gouin dans le cadre du Centre National de la Résistance la SECURITE SOCIALE de nos jours, le 22 mai 1946, et où pour ma part j’ai siégé, trente six ans plus tard, dans une Caisse Primaire pendant 28 ans et dans laquelle j’ai eu l’honneur de la présider pendant cinq ans.

A ma connaissance dans ceux que j’ai cités seul Félix Gouin était franc-maçon.

In fine je ne rassure pas M Duvalit sur sa prétention à ce que le GODF puisse devenir à lui SEUL, l’organisme centralisateur et fédérateur de ce combat pour la laïcité. Si on avait compté sur lui ça se saurait, depuis plus de deux décennies d’attaques islamistes sur notre Pays et sa Laïcité, son seul bruit étourdissant n’est que le fameux silence radio. A ma connaissance seul le deux fois passé Sérénissime Grand Maître l’ouvre grave sur ce sujet.

Jean-Robert BERNARD

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Orient_de_France

 

 

 

 




Si vous voulez vraiment défendre la laïcité, n’attendez rien du GODF !

En effet dans ce très bon numéro 266 de Riposte Laïque, deux articles (Hubert Sage et Kamel Dahamat) interpellent le G.O.D.F. Surprenant peut-être par les temps tristes et dangereux qui courent, de demander à une obédience maçonnique en l’occurrence le G.O.D.F, à la fois de nous protéger des  » islamo-fascistes »et de lutter contre  » le totalitarisme » de l’Eglise catholique. Rien que ça.

C’est beaucoup demander à cette Obédience, en extériorité, alors qu’elle a plutôt des difficultés en intériorité. Très préoccupée, qu’elle est, par sa chasse à sa chasteté virtuelle du politiquement correct, et de travailler discrètement à l’émancipation de ses « adhérents » sur les deux hémisphères. Et puis n’est-elle pas, elle aussi, dans l’intemporel, comme les trois anciennes et n’a pas le temps ainsi de s’occuper de qui appartient à César ? Pourtant n’est-elle pas celle qui se réclame d’être la seule à avoir « les pieds dans l’argile » ?

En conséquence à mon avis,  au prochain Convent il ne se passera pas grand chose, sinon le renouvellement des élites nationales, qui se garderont d’inscrire des onomatopées du style « à bas la calotte » après vive La République à l’issue des « réunions » obligatoires.

En effet le G.O ne s’ouvrira pas aux femmes et il n’entreprendra aucune action contre les dangers potentiels contre la loi du 9 décembre 1905 que portent les religions monothéistes et notamment, et encore moins,  sur la plus récente des trois qui, elle, affiche haut et clair son dédain sur la démocratie, sur le respect des autres, sur le respect de la Femme, sur  le respect des Valeurs républicaines et notamment sur le respect des Lois Humaines civilisatrices qui le permettent.

Seul l’ancien sérénissime Grand Maître, dans son blog, a élevé le ton sur les dangers que faisaient courir à notre République les Religions, dites  grandes, et notamment la cadette.

Donc silence radio et comptes rendus éventuels, à postériori, des grandes réflexions, sur la marche irréfragable de l’Humanité.

Peut-être que les responsables actuels de notre Pays pourraient lui demander de « faire un travail » sur :

– le mariage (pardon, »l’union ») des homosexuels,

– le vote des étrangers à nos élections démocratiques dites locales.

Sait-on jamais ?

Le G.O.D.F continuera, comme sous les Monarchies, comme sous Napoléon, (Laïcité en moins) comme sous les Cinq Républiques, comme sous De Gaulle, comme sous Giscard, comme sous Mitterrand, comme sous Chirac, Sarkozy et Hollande à discourir inlassablement sur la Laïcité (Commission permanente) et à ne rien faire publiquement quand celle-ci est gravement menacée.

Merci Messieurs pour vos articles sur la défense de nos valeurs de La République.

Jean-Robert BERNARD




Valeurs Républicaines et Idéaux maçonnique, mêmes combats !

J’ai lu avec attention l’intervention de notre frère Arsène Rossi, qui entend s’extérioriser, après hésitation, sur le concept de la discrétion, si chère aux obédiences maçonniques, non pas pour cacher quoi que soit mais pour donner de la force à la réflexion libre, opposable et contradictoire dans les débats permanents, divers et très variés, qui animent les discussions tous les soirs et tous les jours de la semaine dans notre Pays, toutes les loges de France.
Le tout dans les respect de chaque rituel et de chaque parcours initiatique. Au-delà de ces concepts qui peuvent parfois interpellés celles et ceux pour qui le discret secret de l’autre peut être interprété ou ressenti comme une menace de complot ou d’organisations malfaisantes, n’oeuvrant que pour ses membres.
Mais au-delà de cela, les francs maçons d’obédiences libérales, d’origines exclusivement OCCIDENTALES, sont de respectueux fidèles à leur République Laïque une et indivisible, à leur idéal de liberté absolue de conscience, à l’Égalité et à la Fraternité qui doivent rassembler tous les hommes et les femmes des deux hémisphères, qu’ils soient libres ou dans les fers.
Qu’en est-t’il que notre frère Arsène dénonce à juste titre ?
Que certains de nos élus nationaux négligent les dangers que l’islam fait courir, justement, sur les concepts d’idéaux maçonniques que nous ne cessont de prôner et de défendre mais aussi et surtout sur tout notre système Institutionnel Républicain.
Et pour ce, ces frères élus seraient deux fois prisonniers de leur pensée et de leur discours. A savoir, l’un sur le choix de leur engagement politique, l’autre sur le choix de leur idéal maçonnique.
En quoi le premier bloque et entrave le second ? Le premier est partisan, l’autre est universel. L’engagement partisan se heurte donc et de plein fouet suivant la hauteur de l’engagement, à celui de l’engagement universel, lui aussi suivant la hauteur de l’engagement.
Quel peut-être ce pont sur l’abîme qui pourrait que la sagesse fasse que ces irréconciliables puissent se rencontrer non pas pour se heurter mais pour se « toléranciser » pour mettre au-dessus de tout les intérêts supérieurs de la République, pour le vivre ensemble et non pas supporter des intérêts communautaires, pour le vivre séparé.
Un pas que personne n’a encore franchi dans l’Obédience. Comment la vox orbi doit elle entendre la vox urbi ?
La encore ce sont les voix des » maçons peuples » qui donneront le ton, bon gré mal gré, pour que cet appel à l’inquiétude pour notre système politique ne soit pas occulté au nom de notre Universalisme du respect des autres et de nous-mêmes. Parque tout simplement « les autres » doivent, aussi, nous respecter dans cet idéal de toutes les libertés de l’humanité.
L’islam est essentiellement et uniquement dogmatique et le G.O.D.F SE REFUSE A TOUTE AFFIRMATION DOGMATIQUE. Si nous, nous nous refusons à cette affirmation pourquoi donc serions-nous donc réceptacles à ceux qui l’affirment ?
L’islam, ce mot imprononçable au même titre que Yahvé, affirme son dogmatisme et il se doit d’être dit haut et fort y compris pas les Francs maçons parqu’ILS SAVENT que celui-ci constitue un danger pour tout NOTRE CULTURE et notre vivre ensemble depuis des siècles de Cultures Européennes.
La tradition islamiste ne peut pas se fongibiliser dans les nôtres. C’est sans doute la seule qui ne le pourra jamais, parce qu’elle est liberticide, séparatiste, ségrégationniste, dogmatique et totalitaire.
Le contraire absolu de l’idéal maçonnique.
Alors, mon B.A.F.. Arsène les rites de notre G.O.D.F, qui est une fédération de rites, n’est pas, à mon avis, le problème.
Que l’on soit du rite français en loges bleues ou du rite écossais dans les grades dits supérieurs cela ne fait aucune différence pour que les Francs-Maçons, quels que soient leurs rites et leurs obédiences, ont ou auront à défendre avec forces et convictions LES IDÉAUX de La République Française, parque ELLE les reconnaît toutes et tous.
Il n’en sera pas du tout de même de la république islamiste chariatiste.
Jean-Robert BERNARD
P.S : Je pense, moi aussi, qu’un débat maçonnique sur les ressenties de notre obédience, notamment sur le grave problème de l’slam en Europe, ne soit pas occulté et puisse être ouvert sur Riposte laïque, et bien sùr dans le respect le plus absolu de la ligne rédactionnelle de ce site qui nous fait l’honneur de nous lire et de nous publier.




Réponse à Kamel Dahamat : oui, la laïcité se maintien au GODF !

J’ai lu avec attention l’article de Kamel Dahamat. J’apprécie hautement son intervention qui est fondée sur son attachement viscéral à la laïcité. D’autant plus fortement que son origine ne semblait pas le prédisposer, avec en plus un rattachement à un concept, que d’aucuns peut qualifier de valeur : la laïcité.
http://www.ripostelaique.com/La-vision-de-Guy-Arcizet-nouveau.html
Cette valeur tardive de la IIIè République a, en plus et seulement, une seule spécificité : c’est celle d’être Française. Honneur donc à ceux qui, d’horizons divers et variés, en font leur socle de référence existentielle dans un environnement politique et religieux prompts, par duplicité et facilité, à lâcher, tout ou partie d’un pan de la Raison sur l’autel de la Vérité révélée.
Cela dit j’apporterai un petit débat que notre frère Kamel met un peu en exergue sur les Rites et la Fédération de Rites qu’est le G.O.D.F
Mais avant je voudrai attirer l’attention des lecteurs et des Dirigeants de Riposte Laïque que Riposte Laïque j’en suis sùr ne prendra pas cette intervention pour autre chose pour sa ligne rédactionnelle qui consiste à lutter contre le danger mortel que représente l’islam pour toutes les Institutions humaines relevant de la Civilisation Européennes. L’islam ne se mettra aucun gant pour anéantir les judéo-chrétiens comme les agnostiques, les laïques et les mécréants.
Donc cela dit, Kamel fait allusion, avec débat éventuel, à une différence réelle de son point de vue, plus supposée du mien entre le Rite français et le Rite écossais ancien et accepté.
Qu’en est-il ? Le Rite Français pratiquait dans les loges bleues serait de manière claire et sans ambiguïté, laïque pur et dur alors que les loges de perfection et des hauts grades pratiquant au Rite écossais ancien et accepté seraient plus molles et plus souples face au concept de Laïcité.
Je le rassure, mais il doit le savoir, il est moins évident qu’il ne le dit. Le Rite Écossais si tenté qu’il soit plus christique à un moment de son parcours n’empêche nullement la quasi totalité des frères le composant de rester clairement laïque et adogmatique dans la suite du parcours. Ce parcours que je connais puisque c’est le mien, se fait sans allusion au GADLU.
Et puis in finé, il n’y a pas et il ne doit pas y avoir de rapport de force entre les rites, qu’un tel soit plus nombreux que l’autre pour justifier ou imposer sa conception métaphysique de l’existence hors ou avec des dogmes, n’est pas justifiable.
L’heure est au rassemblement laïque de tous bords et les petites différences conceptuelles de nos Rites dans lesquelles ne passe pas une feuille de papier à cigarette ne doivent pas nous en écarter.
Le danger est dehors, sournois, jouant à la fois sur l’ignorance de la quasi totalité de nos concitoyens sur ce qu’est l’islam et de l’autre sur l’effet du pseudo-religieux sacré que personne ne doit opposé au nom de la sacro-sainte liberté individuelle, apanage de la Civilisation Occidentale Européenne issue des siècles des Lumières.
Au nom de ce siècle des Lumières dont nos maîtres vénérés le vivaient hier, nous devons aujourd’hui, sous d’autres auspices, faire abstraction de nos différences pour qu’en loges bleues comme en loges de perfection et des Hauts grades nous jurions, en fin de tenue, la main tendue comme pour le serment :
VIVE LA REPUBLIQUE !
Jean-Robert BERNARD




Non, il ne faut pas quitter le Grand Orient, il faut y mener le vrai combat laïque !

J’ai lu avec grande attention l’article de Pierre Dubant se posant la question de quitter le GODF dans ses sentiments de lassitude vis-à-vis de cette Obédience.
Il fait une analyse sur l’Ordre que je partage entièrement, y compris cette mascarade avec l’initiation des Femmes. Mascarade obtenue par la pression médiatique depuis des décennies pour faire évoluer ce marronnier de l’initiation des Femmes au GODF, alors que l’échiquier maçonnique mixte et féminin est suffisant, depuis longtemps, dans notre Pays
Je partage aussi son analyse sur des retards pris par l’Ordre sur des sujets brûlants de Société, la biotique, les soins palliatifs, les dons d’organes, les attaques diverses et variées contre la Laïcité et la République, etc.. et que des sujets à traiter en questions à l’étude des loges arrivaient alors que la loi était sortie (les soins palliatifs, par exemple). Sachant que nos deux derniers Grand Maître sont médecins. Dont le dernier en passant « chez » Ménard a indiqué que le hallal ne l’interpellait pas. Ouf !!!???
J’approuve, comme lui, que l’immense majorité de nos frères sont des hommes admirables, mais beaucoup d’entre eux sont pris dans ce blocage de la parole pour des raisons de bien pensance, d’ampathie de gauche drapée dans sa dignité d’humanisme, de solidarité, de tolérance et du respect de l’autre surtout s’il est différent. Rappelle-toi Saint Exupéry… oui mais, même si « l’autre » aujourd’hui est encore différent, cette fois il ne nous enrichit pas !
Effectivement l’analyse d’une obédience spiritualiste et nombriliste peut être ressentie, mais on peut et on doit en dénoncer les effets. Des frères, et moi avec, ne se sont pas gênés pour le dire haut et fort. Oui certainement beaucoup d’entre nous ont perdu cette notion de frère libre dans une loge libre. Il faut la reconquérir. Je me souviens de vieux maçons qui n’hésitez pas à le dire quand les circonstances difficiles de la vie profane, au dehors du temple, l’exigeait (Socialistes, Communistes, Gaullistes, Nationalistes, et le diable et le bon dieu…)
Alors quoi de neuf ? Vélasquez répondrait Salvator Dali, c’est-à-dire que le nouveau est dernière nous. Et bien là aussi en maçonnerie l’avenir, en ce moment de notre histoire, est peut-être dans notre passé. Reprendre la défense de nos vrais valeurs, que sont celles de La République telle que le prévoie la Déclaration des droits de l’homme de 1789, serait novateur… De nos maîtres vénérés qui la formait hier, Notre République, si Elle est à terre, ramassons-là et surtout ne mettons plus jamais un genoux à terre.
C’est possible, je le vis chez moi et beaucoup de frères en réseau communiquent sur les dangers graves que court notre République devant le défaitisme ambiant.
Et de dénoncer le comportement arabo-musulman qui menace notre Démocratie. Je ne suis pas mis les gands pour le dire jusqu’à évoquer la disparition des obédiences maçonniques en Europe si nos dirigeants laxistes continuez sur cette voie.
Donc haut les coeurs, la Démocratie et la République les françs-maçons sauront les défendre avec tous les autres femmes et hommes de bonne volonté et d’horizons divers, pour terrasser cette politico-religion qui a hypnotisé une partie des princes qui nous gouvernent.
La voix des peuples qui gronde remonte de toutes parts en Europe avec de belles voix militantes de femmes et d’hommes qui font autorité, et qui crient ensemble NON, ça suffit.
Alors mon frère P. Dubant ne démissionne pas, car en franç-maçonnerie on ne démissionne pas, on sa bat !
Jean-Robert Bernard