1

Réponse à Europe-Israël : contre le fascisme islamiste, les Français juifs ne devraient pas faire défaut

ARGUMENTAIRE D’EUROPE ISRAEL POUR NE PAS PARTICIPER A LA MARCHE CONTRE LE FASCISME ISLAMISTE

http://www.europe-israel.org/2012/11/pourquoi-europe-israel-ne-participera-pas-a-la-marche-contre-le-fascisme-islamiste/

MA REPONSE POSTEE SUR LEUR SITE

S’il s’agit de la participation éventuelle d’individus supposés ou notoirement antisionistes/antisémites, cela ne peut constituer un motif valable. J’ai le souvenir de l’éviction infâme de Philippe de Villiers lors d’une manifestation en hommage à Ilan Halimi. Fallait-il jeter l’opprobre sur l’ensemble des juifs réunis ce jour-là sous prétexte du comportement honteux de l’un d’eux ou bien fallait-il convenir au contraire que ce justicier en herbe, était fondé à agir de la sorte ? Quand des Pierre Cassen, Christine Tasin, Pascal Hilout, Jacques Philarcheïn de Riposte Laïque et Résistance républicaine sont constamment la cible des lynchages médiatiques ou de la part des associations en vue, qu’ils reçoivent des menaces de mort et des poursuites judiciaires, Europe Israël se tient-elle concrètement et publiquement à leurs côtés ?

Quoi qu’il en soit, le refus de l’emprise islamo-totalitaire sur notre société est par définition cette cause entre toutes qui ne devrait souffrir aucune frilosité ni refuge.

Nous tous qui lisons les blogs et les sites tels qu’Europe Israël et Riposte laïque, Résistance républicaine justement, savons dans quelle nasse infernale les peuples européens et singulièrement les Français ont été précipités depuis des décennies et y sont maintenus. Et nous mesurons chaque jour l’ampleur du désastre.

Le schéma, pour ne pas dire le rituel, étant hélas bien connu, est-il de notre part moralement et intellectuellement permis de nous soustraire à un acte de solidarité envers tous nos compatriotes via une marche républicaine, la première et peut-être la dernière du genre étant donné l’accélération des événements ?

Est-ce un comportement « juif » digne que de manquer à un Appel lorsque notre pays, aussi inimaginable que ce soit, est insidieusement aujourd’hui attaqué de l’extérieur, de et par l’intérieur pour le soumettre ou l’abattre ? Lorsque nos libertés fondamentales, dont la liberté d’expression et même celle de penser sont en péril comme vous l’évoquez avec la mention de l’OCI ? Lorsque tout se délite tandis qu’on nous berce d’illusions, qu’on nous abêtit ou tente de nous museler avec toutes sortes de pressions ou de diversions ? Lorsque nos dirigeants successifs et leurs suiveurs feignent de ne pas comprendre, méprisent ou moquent le bien-fondé des peurs, de l’angoisse permanentes de la majorité de la population ? Lorsque sont contestés les harcèlements inouïs divers et variés exercés quotidiennement jusque sur nos institutions ou leurs délégués – une minorité parvenant à peser et s’imposer sur l’ensemble de la nation ? Lorsqu’il s’ensuit calomnie, intimidation et même répression contre les impertinents vite frappés d’infamie ? Lorsque nos concitoyens deviennent étrangers dans notre propre pays ? Lorsque la loi est dévoyée ? Lorsque les coutumes, les cimetières, les églises sont salis ? Lorsque la délinquance, la criminalité, la sauvagerie qu’on croyait circonscrits « ailleurs » dans le temps et dans la géographie explosent chaque jour aux quatre coins de la magnifique, l’unique terre de France ? Lorsque notre culture ancestrale modèle est piétinée et en passe d’être diluée ce dont nous devrions nous réjouir ? Lorsque nos compatriotes coreligionnaires sont tour à tour et de toutes part désignés, fustigés, pris pour fusibles ou en otage et comme on le sait, agressés et assassinés ? Lorsque nous sommes tous sommés de faire profil bas pour laisser libre cours aux expérimentations en temps réel des apprentis sorciers sur le peuple de France, cobayes des énièmes folles idéologies : multiculturalisme, mondialisation, islamisation ?…

Alors, notamment en tant que juive, j’estime que ma place est auprès des initiateurs de la marche du 10 novembre. Les autorités des organisations juives dites représentatives ayant publiquement sans ambiguïté nommé l’origine, la nature du danger et jusqu’aux crimes commis dont des compatriotes juifs sont la cible prioritaire « naturelle », on déplore d’autant plus vivement leur semblable abstention dans le soutien à un mouvement responsable, pacifique, probablement décisif dans l’avenir du pays tout entier. J’insiste : aurons-nous demain encore la possibilité ne serait-ce que de nous réunir et manifester ?

Il ne m’apparaît ni juste, ni louable, ni raisonnable mais au contraire vain et fautif de se retrancher derrière de piètres arguments au regard du diagnostic établi et de la gravité de la situation présente.

En la circonstance, la démonstration de l’unité du peuple français est une exigence. Les Français juifs ne devraient pas faire défaut !

Jenny Dutartre




Merci de cette initiative, Christine Tasin, il n'était que temps…

Chère Christine,
Je découvre votre dernier billet.
Après votre lettre ouverte à Nicolas Dupont-Aignan, l’annonce sur Medias libres de la création d’une association à vocation de résistance à l’islamisation de la France et aujourd’hui votre position sans ambigüité, lucide et courageuse sur le dernier événement survenu au large d’Israël, c’est peu dire combien vous réchauffez mon cœur et mon esprit.
Depuis que je vous lis, j’observe la progression en même temps que la constance, ce qui n’est pas contradictoire, et l’indépendance de votre réflexion sur l’ensemble des maux qui minent en particulier notre société et notre pays.
A l’issue des réponses que vous a données Nicolas Dupont-Aignan au cours de votre interview, j’étais restée très réservée par rapport à votre engagement dans la guerre (le mot n’est hélas ni excessif ni inapproprié) qui est faite à la France et au monde occidental en général notoirement honni par des multitudes. J’ai continué à vous lire avec intérêt. J’ai applaudi à votre exposé sur l’éducation nationale et les causes de son naufrage, mais j’étais déçue et un peu désabusée de constater qu’a priori vous rejoigniez la cohorte des personnes « simplement » si j’ose dire de bonne volonté alors qu’autour de nous tout s’écroule par pans entiers dans l’indifférence, l’inertie quasi-totales et le refus surtout d’affronter la réalité.
Quand NDA dit : « … cette religion, dont l’exercice n’a rien à voir avec la burqa. », il est évident, ou bien qu’il ne sait rien d’autre de l’islam sinon que c’est l’une des trois religions monothéistes ainsi qu’il l’entend marteler, ce qui confère automatiquement selon nos usages et nos schémas, crédit et respectabilité aveugles ; ou qu’il est prisonnier du politiquement correct et des concessions incontournables que génère notre système politique auquel il faut bien s’accommoder si l’on a quelque ambition.
De ce fait, en dépit des qualités et talents incontestables par ailleurs qu’il a démontrés (cf. son intervention lundi dernier à l’Assemblée nationale), il n’est à coup sûr pas l’homme de la situation. Il y a en effet urgence à l’obligation de changer l’ensemble de notre politique et certaines de nos alliances !… Et ce changement, autant que mes très modestes connaissances et aptitudes me permettent de le comprendre, requiert la conjugaison de capacités, de compétences hors normes étant donné la complexité, l’ampleur, l’imbrication et l’antériorité non seulement des erreurs mais des fautes (voir, revoir le si fameux « Dialogue euro-arabe ») à mon humble avis commises depuis quarante ans par tous nos dirigeants successifs.
Je sais les obstacles auxquels s’affrontent les petits partis politiques, a fortiori les nouveau-nés, sans parler des marginalisations ou des instrumentalisations dont ils sont l’objet. Je constate chaque jour davantage l’incurie et/ou le choix délibéré de nos « irresponsables politiques » d’asservir la France et ses citoyens dont témoignent la dégradation en profondeur et accélérée de la situation ; la nature, les origines de cet abaissement ; les incendies qui ça et là couvent.
C’est autant de raisons qui me font douter de l’adéquation avec une « simple » association, aussi intelligente, résolue, solidement construite et riche entre autres de forces vives qu’elle soit.
Et pourtant… c’est un pari auquel je suis prête à m’associer dans la mesure où l’INDEPENDANCE sera un maître mot et pas un vœu pieux.
Après les palabres, les concessions, la déploration, il n’est que temps de soulever les montagnes de l’islamisation de gré ou de force. Du moins pour nos enfants, nos petits enfants et même pour nos ancêtres, nous avons le devoir de nous engager même et précisément parce que cela relève de l’exploit.
Je vous remercie de l’énergie que vous diffusez.
Amicalement,
Jenny Dutartre