1

A Maisonneuve, journaliste qui méprise le droit à la sécurité des Marseillais

thibaultmaisonneuve

 

Monsieur,

Vous êtes le rédacteur en chef de la radio de service public « France Bleu Provence ».

Le préfet de Marseille a ordonné la fermeture du week-end de deux postes de police, aux Chartreux et à l’Estaque.

Cette nouvelle suscite la légitime indignation et l’inquiétude des populations de ces quartiers.

Ce matin, 10 novembre 2016, concernant cette information, vous avez affirmé sur France Bleu Provence qu’il fallait accepter les décisions du préfet et que la police devait « faire des économies. »

Je ne sais pas où vous avez été chercher, Monsieur Maisonneuve, que la police « devait faire des économies » ni de quel droit vous vous permettez d’asséner une telle chose sur les ondes.

A vous entendre, il y aurait donc trop de police à Marseille et il serait temps de mettre un terme à cette débauche de forces de l’ordre dans notre ville…

Savez-vous, Monsieur Maisonneuve, que Marseille est une poudrière de violence, de délinquance et de crime, que des meurtres, des viols, des agressions, des vols et des règlements de comptes ont lieu pratiquement toutes les nuits et tous les jours, dans le centre ou dans les quartiers ?

Savez-vous, Monsieur Maisonneuve, que votre grand patron du service public gauchiste le président François Hollande nous a dit que nous étions « en guerre » contre un ennemi invisible et non nommé ?

Avez-vous pensé, Monsieur Maisonneuve, à la détresse, au désarroi et au désespoir des victimes de violences, de vols ou de viols de ne pas pouvoir accéder immédiatement à une autorité protectrice et réconfortante après avoir subi ces crimes et délits et d’être obligées de mener pantelantes des recherches laborieuses, en pleine nuit, pour trouver un autre hypothétique poste de police ouvert… ?

Avez-vous déjà été agressé, volé ou violé, Monsieur Maisonneuve ?

Je ne le crois pas. Vous êtes enfermé dans votre tour d’ivoire de la rue Mozart, à Aix-en-Provence, toute la journée et vous ne sortez sans doute pas beaucoup dans la rue pour avoir un tel mépris de vos concitoyens.

Seriez-vous aussi enclin à vouloir nous affirmer, Monsieur Maisonneuve, que nous avons trop de forces de l’ordre en France, trop de tribunaux, trop de places de prison, trop d’hôpitaux, de cliniques et d’établissements de santé et bien sûr une armée bien trop nombreuse… ?

Et bien, vous avez tort, Monsieur Maisonneuve.

La France a aujourd’hui besoin de recruter au moins 200 000 policiers, gendarmes et forces spéciales et 400 000 soldats dans l’armée. Et il faudrait bâtir de nouvelles prisons pour au moins 200 000 cellules disponibles pour les délinquants et criminels qui vont très bientôt en avoir besoin, au lieu de les laisser courir impunément dans les rues.

Les économies d’état doivent se faire sur d’autres postes que la sécurité publique, à commencer par stopper la dilapidation affolante de ce gouvernement fantoche de nos finances en les distribuant par dizaines de milliards d’euros à de nombreux dirigeants d’autres états du monde et à toutes sortes de causes obscures et vénéneuses.

La sécurité publique est un droit du peuple et c’est une obligation constitutionnelle pour l’état de l’assurer, Monsieur Maisonneuve.

Non, Monsieur Maisonneuve, on ne doit pas fermer de postes de police ni de commissariats. Sinon, demain on dira qu’ils ne servent à rien (en effet, plus personne ne pourra s’y rendre) et on continuera à en fermer d’autres. Et les voyous auront un blanc-seing pour mettre la ville à sac et à feu et à sang.

Il y a des sujets sérieux, dans la vie, Monsieur Maisonneuve.

Depuis que vous êtes arrivé à France Bleu Provence, je vous entends peu à peu dériver vers un laxisme bien gauchiste à l’image de celui de vos patrons et je suis très inquiet d’entendre des gens comme vous nier les réalités et s’autoriser à émettre des avis de plus en plus nauséabonds et antipatriotiques.

Votre prédécesseur, Monsieur Jean-Laurent Bernard, était cent fois mieux que vous.

L’information est un métier, Monsieur Maisonneuve. Allez donc apprendre ce métier pour donner une information véritable et objective et pas vos avis personnels délirants.

Continuez votre cuisine, Monsieur Maisonneuve, on ne peut pas vous en empêcher. La loi protège les scribouillards qui se prennent pour des journalistes. Mais vous êtes sûrement plus un ennemi de la France qu’un de ses amis. Et la France ne l’oubliera pas.

Civilement vôtre.

Laurent Droit




Marianne, tes enfants ont besoin de toi !

Marianne, notre chère République, fille de la grande révolution, où es-tu passée, que fais-tu, pourquoi nous as-tu abandonnés entre les mains ensanglantées de ces traîtres qui ont décidé de détruire notre pays et de le vendre à ses ennemis ?

Delacroix La Liberteguidant le peuple2

Marianne, notre peuple souffre sous l’oppression d’une dictature abjecte qui le conduit vers l’horreur et la mort.

Notre peuple s’appauvrit de jour en jour, tandis que des « élites » pseudo gauchistes le méprisent, l’écrasent et s’enrichissent sur le fruit de son dur labeur.

Marianne, tes enfants sont pauvres, tes retraités n’en peuvent plus, tes malades sont maltraités par un système de santé qui ne connaît plus que l’argent et la loi de l’industrie pharmaceutique, tes handicapés sont rejetés, tes policiers sont assassinés, ton armée est exsangue et ce qu’il en reste est miné par l’ennemi, ta justice t’a trahie et collabore avec la bête immonde qui rampe et grouille sous nos pieds et qui veut sa ration de chair blanche, chrétienne et démocratique.

Marianne, la trahison est dans toutes tes institutions, tes services publics et toute ta classe politique qui se disputent déjà ton corps encore chaud et le déchirent de leurs crocs acérés.

Même toi, Marianne, notre dirigeant indigne et irrespectueux veut te remplacer. François Hollande : « La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain »

hollandedos

Tes quartiers, tes cités et tes banlieues populaires sont devenus des zones où le droit, la justice et la force publique n’ont plus accès. Ce sont des villes qui ne t’appartiennent plus.
Ce sont des territoires passés sous la coupe de la bête immonde qui sont comme des furoncles purulents sur ta peau d’albâtre.

Elles sont le berceau et le vivier abject de la pire engeance que la terre ait portée et qui se prépare à une curée finale dont le but est ta mise à mort et le grand remplacement de tes enfants chéris par cette abomination pestilentielle qui ne connaît que le mal et qui le propage comme se propage la pire des épidémies.

Marianne, notre maman à tous, pourquoi ceux qui devraient œuvrer à ta gloire et à ton bonheur ont-ils choisi de te blesser, de te briser et de te laisser pour morte, alors que tu as tant rayonné sur le monde et as tant apporté à toute l’humanité par la force de ton savoir, de ta culture, de ta science et de tes traditions de paix, d’amour et d’accueil ?

Pourquoi tes élus se sont-ils, aujourd’hui, tournés vers le seul attrait de l’argent facile, prix de leur trahison auprès de ceux-là même, étrangers conquérants de terres de guerre perpétuelle, qui veulent ta destruction et ta mort, en préférant à tes enfants ces hordes sauvages et barbares qui nous arrivent de toutes parts sans que personne ne puisse les arrêter, au nom de nos lois démocratiques et de nos droits de l’homme qui ont été sciemment pervertis et contournés par ces élites politiciennes, journalistiques et intellectuelles dont le rôle, pourtant, devrait être de veiller à ton bien public ?

Marianne, comment a-t-on pu en arriver à une telle situation d’une volonté de remplacer ton peuple pacifique, civilisé, éduqué, instruit, cultivé et fidèle à de bonnes traditions judéo-chrétiennes de respect, de liberté, de paix, d’amour et de tolérance par des étrangers issus de terres où n’existe aucune loi des hommes et où ne règnent que la misère, la peur, la torture et la mort pour tous ceux qui ne veulent pas se soumettre et qui veulent importer chez nous et nous imposer cette absence totale de culture et de civilisation ?

Marianne, comment as-tu pu accepter que notre Nation se prostitue ainsi et se soumette à ces lois iniques et antidémocratiques d’une organisation criminelle nommée Union Européenne dont le seul but est de détruire notre souveraineté, notre identité nationale et notre histoire, notre identité en tant que peuple, notre identité culturelle et civilisationnelle et tout le fruit de ce que nos ancêtres nous ont légué ?

Marianne, notre peuple est égorgé chaque jour par ces monstres sataniques, nos policiers sont chaque jour menacés de mort sans avoir le droit de se défendre et notre gouvernement se contente de compter les morts et de mentir toujours plus effrontément pour tenter éhontément de nous cacher une vérité visible par tous.

Marianne, nous t’en prions, nous t’en supplions, reviens vers tes enfants perdus et désorientés pour les consoler et enfin leur redonner l’espoir, la dignité, l’honneur, le courage et la force que tu avais déjà su insuffler à nos ancêtres qui se sont battus pour toi, pour notre terre, pour notre civilisation, pour notre liberté et pour nos vies, en te sacrifiant souvent les leurs.

Marianne, tes enfants ne comprennent pas ce qui se passe et ne veulent pas que cela arrive.

Ton peuple est effrayé, écrasé et meurtri et redoute ce qui va forcément se produire, un grand embrasement, une révolte, une guerre civile qui se propagera probablement à toute l’Europe, car les choses sont telles, maintenant, que personne ne peut plus envisager d’autre solution et parce que nul ne pourra l’empêcher.

Aux armes, citoyens !

Formez vos bataillons !
Marchons, marchons, qu’un sang impur abreuve nos sillons.

***

Marianne :

Les deux prénoms Marie et Anne étaient très répandus au XVIIIe siècle dans les milieux populaires de France, notamment à la campagne, ou encore dans le personnel domestique des maisons bourgeoises. Son utilisation comme symbole de la République a été attribuée à une chanson révolutionnaire du pays albigeois, la Garisou de Marianno (en français, la Guérison de Marianne), composée par le cordonnier-poète Guillaume Lavabre, de Puylaurens. (Wikipédia)




Hollande est un être pitoyable, un clown triste, un raté de la vie

hollandemontreEn 2016, le socialisme fait l’unanimité de l’opinion contre lui, à part quelques poignées d’irréductibles crétins dont le cas est désespéré.

Il fut un temps, lointain il est vrai, où le mot socialisme avait une connotation populaire. C’était le parti des travailleurs, des besogneux, des pauvres, des humbles, des exclus du partage, de tous ceux pour qui la vie n’était pas rose.

De haute lutte, les syndicats sont parvenus peu à peu à améliorer la condition ouvrière et à rendre plus supportable le sort des travailleurs.

Beaucoup de progrès sociaux ont eu lieu.
On a vu la naissance du syndicalisme, de l’amélioration des droits de la femme, de la sécurité sociale, de la retraite, du temps de travail et des nombreux combats qui ont porté leurs fruits et dont nous profitons tous aujourd’hui.
Il faut être honnête et le reconnaître.

Mais le temps a passé, les choses et la vie ont changé.

Les partis de la droite traditionnelle (les partis de l’argent, du capitalisme et du profit) ont aussi apporté des améliorations sociales à notre pays. Il ne faut pas le nier.

Là où les Français ne comprennent plus et ne s’y retrouvent plus c’est que le parti socialiste et les partis de gauche, en général, ont adopté une autre ligne et font aujourd’hui la cour à la haute finance et aux banques. Les mentalités des dirigeants de gauche ont évolué vers la droite.

Dans le même temps, la gauche a commencé à procéder au démantèlement de certaines branches de notre système social et a commencé à satisfaire le patronat en tapant sur les dépenses sociales : sécurité sociale, retraite, chômage, fonctionnement et coûts des hôpitaux, mutuelles, etc.

Et bien sûr, ce sont surtout les pauvres qui en sont les victimes.
Les riches ne sont pas touchés par ces grands changements mais en sont les bénéficiaires.

Chaque fois que la France a eu un président de gauche ça a été la catastrophe et la ruine des finances publiques.

Le parti « socialiste » s’est encore emparé du pouvoir en 2012 grâce à des subterfuges dignes des pires collabos et son représentant, le ridicule et inconsistant François Hollande a été élu président, sans aucun projet de société.

Un homme qui n’a jamais rien fait de sa vie de ses mains ni de sa tête. Le parfait politicard parasite qui n’a vécu jusque là que grâce au parti et aux avantages qu’il lui a procurés.

Président du conseil général de Corrèze, il l’a laissé avec une dette abyssale.

Il a fait quatre enfants à une femme sans lui faire l’honneur de l’épouser et a passé son mandat à fréquenter une autre femme à la sauvette, entre deux portes, en scooter et casque intégral.

Un homme qui parle, qui parle et qui parle mal.

Des phrases molles, creuses, ternes, stériles et sans signification.
Il bredouille, il bafouille des discours sans fin et sans contenu.
Il dit « Nous sommes en guerre » mais ne finit pas sa phrase…
Quelle guerre, contre qui ? Qui est l’ennemi ? Quelles sont les actions militaires entreprises par le gouvernement pour entrer dans la bataille ?
Ah oui, on est en guerre en Syrie, contre un chef d’état « monstrueux » aimé de son peuple et élu avec 90% des suffrages…

Aujourd’hui, comble de l’hypocrisie et de la bêtise, le président (avec moins de 10% de popularité) Hollande se permet de taxer les autres partis politiques de « populisme », un mot revenu à la mode et équivalant à l’ancienne « démagogie », oubliant que le « populisme » fut pendant plus d’un siècle le fonds de commerce de toutes les gauches, socialistes ou communistes…

Le plus grand ennemi de François Hollande et du PS est aujourd’hui le FN qui les empêche de dormir et les rend fous. En effet, ils ont très peur de devoir quitter ce pouvoir qui les engraisse et leur permet d’approvisionner largement leurs comptes bancaires offshore dans des paradis fiscaux où ils ont déjà préparé leur fuite.

Le FN c’est le diable. Le FN est un monstre sanguinaire qui veut les saigner à blanc et leur sucer la moelle des os.
Mais c’est surtout pour détourner l’attention des « Sans dents » du fait que la France est envahie par des terroristes qui frappent où et quand ils veulent sans que personne ne cherche à les arrêter ni même à les poursuivre et les sanctionner.

Donc, dans une impunité totale, au nom des droits de l’homme et de leur dignité…
On passera sur les droits de l’homme et la dignité des Niçois et des touristes tués par un camion fou piloté par un jihadiste sur la Promenade des Anglais et du Père Jacques Hamel égorgé en pleine messe à St Etienne du Rouvray et des personnes blessées à cette occasion.
Et je ne parle pas de Mohamed Merah et du Bataclan et des innombrables actes de terrorisme commis par des musulmans sur notre territoire et dont on ne compte plus les victimes innocentes.

Mais ça reste quand même le FN l’ennemi public de la gauche qui est elle-même très liée à la communauté musulmane et surtout à ses précieux bulletins de vote.

Dans un pays miné par le chômage, l’insécurité, la violence, la pauvreté, la détresse des petits retraités, le manque de logements, un système social en péril, une justice défaillante, un système de santé effondré, une police et une armée en lambeaux, il y avait fort à faire et de grands chantiers à entreprendre pour redresser tout ça !

C’est pourquoi dans la plus extrême urgence on a commencé par le sujet le plus grave : le mariage homo !

C’est vrai que les Français attendaient ça avec impatience.

Et puis, ensuite, on a entrepris de tout faire pour que la haute finance, les banques, et les compagnies d’assurance se sentent bien…

Il y a eu la Cop 21, le grand canular climatique dont tous les états du monde se foutent royalement mais qui permet d’établir de nouveaux impôts bienvenus pour gaver encore plus ceux qui se gavent déjà depuis des décennies…

Ensuite, on a décidé qu’il y avait trop de place chez nous, trop de logements,  pas assez de chômeurs, pas assez de violence, de vol, de viols et d’assassinats et on a invité quelques millions de musulmans prétendument réfugiés (peut-être 1 sur 50) et surtout terroristes formés à l’école d’Al Qaïda à nous envahir en douceur, cela leur évitant de le faire par une invasion militaire au cours de laquelle ils auraient pu se casser un ongle. Vive le « vivre ensemble » !

Maintenant, la situation est dramatique et l’état ne peut plus reculer. Seul un homme fort de la classe de Vladimir Poutine soutenu par une armée forte pourrait faire le ménage dans notre pays en modifiant certaines lois, en réaménageant la justice sabotée par Christiane Taubira (indépendantiste guyanaise ennemie de la République et terroriste d’état), en construisant 200 000 places de prison supplémentaires et en expulsant du pays des millions d’immigrés illégaux qui n’ont rien à y faire.

L’étape suivante sera tout naturellement la sortie de la France de l’Union Européenne qui ne nous a jamais rien apporté d’autre que des ennuis et des impôts nouveaux et dont la simple perméabilité des frontières orientales est à elle seule une raison suffisante à sa dissolution la plus urgente. Sans préjudice de l’arrestation de ses dirigeants et des représentants des états et de leur comparution devant une cour d’exception pour corruption, haute trahison et mise en danger des états européens.

En attendant, notre cher président (si peu) a réussi le tour de force incroyable et sans doute miraculeux de se faire nommer « homme d’état de l’année » par une bande de copains et de tocards sortis d’on ne sait où (une vague association new-yorkaise de séniles en mal d’occupations et sans aucune légitimité pour le faire).

On croyait avoir tout vu !

Mais je crois comprendre que cette distinction est peut-être méritée…
En effet, un chef d’état d’un des pays les plus puissants du monde qui possède le feu nucléaire, qui ne sait pas rentrer le pan de sa chemise dans sa braguette, qui rate la main tendue devant les caméras, qui trébuche dans les escaliers devant les caméras, qui ose s’asseoir à table avant la reine d’Angleterre (contrairement au protocole), qui ose également vouloir serrer la main de la reine (alors que le protocole l’interdit), qui fait porter son parapluie par un de ses porte-flingue alors que la reine porte le sien elle-même, qui dit devant les caméras que « l’orientation sexuelle  des individus, en particulier des homosexuels, relève d’un choix », et toutes ses boulettes, bourdes, maladresses, absences, oublis, attitudes irrespectueuses, impolitesses, incorrections, manques d’attention à ce qui se passe, grimaces, pitreries, etc.
Oui, tout cela peut justifier cet « homme d’état le plus pitoyable de l’année… »

Il reste encore les gros plantages : les porte-hélicoptères Mistral à la Russie, les ventes d’avions Rafale à l’Inde, Les mauvaises relations avec le président Poutine, la gestion désastreuse de la guerre au proche orient ainsi que les opérations extérieures en Afrique.

François Hollande n’est pas un homme politique. Il ne connaît strictement rien à la politique. C’est juste un vague politicard boiteux de province, un mauvais élu, un très mauvais président de conseil général et un très, très, très mauvais chef d’état qui est la risée du monde.

François Hollande n’est pas un stratège. Il ne connaît rien aux affaires de la guerre ni à la stratégie militaire. Il est responsable de la mort de nombreux de nos soldats en opérations extérieures pas son incompétence et son refus d’écouter les chefs des armées.

François Hollande est aussi responsable de la mort de tous ceux qui ont été frappés par des attentats perpétrés par ses alliés musulmans et contre lesquels il refuse de lutter.

François Hollande est un être pitoyable, un clown raté et triste, un raté de la vie qu’un hasard inouï et une malchance extrême pour notre pays ont mis à la tête de l’état français et à la magistrature suprême, retirant pour 5 ans à la France toute chance de se sortir du bourbier dans lequel elle se trouve.
En tant que traître, il devra un jour être arrêté, jugé et condamné à une peine minimum d’emprisonnement à vie.

Aujourd’hui, on sait qu’à l’instar de François Mitterrand, François Hollande se sachant au bout de son mandat et à la fin de sa carrière politique, a déjà rencontré plusieurs journalistes et écrivains de ses proches pour leur dicter ses dernières volontés et surtout la manière dont ils devront écrire différents livres à sa gloire et en toute abstraction et révision des réalités de son peu marquant et éphémère passage à la tête de la République, avant de tomber dans les oubliettes de l’Histoire.

***

François Hollande aura tout raté
http://www.atlantico.fr/decryptage/europe-francois-hollande-aura-tout-rate-et-histoire-ne-lui-pardonnera-pas-jean-marc-sylvestre-2050296.html

 

Les sept graves erreurs du Caporal Hollande, va-t-en guerre contre l’Etat islamique

http://ripostelaique.com/les-sept-graves-erreurs-du-caporal-hollande-va-t-en-guerre-contre-letat-islamique.html

Pour finir en douceur, car il arrive un moment où il ne reste plus que le « parti » d’en rire,  je vous invite à regarder ces vidéos qui se passent de commentaires :
« Hollande le ridicule »

https://www.youtube.com/watch?v=Rx5sBqdysCI

« Hollande : Ses pires gaffes et bourdes – La honte ! »

 

https://www.youtube.com/watch?v=nSDa0FRw2cs

Laurent Droit




L’ignorance est le cœur même de l’islam

Livrefille

Comme nous l’avons déjà vu, l’islam est totalement bâti sur le mensonge et se propage par la force du mensonge dans les esprits les plus crédules.

La connaissance, l’instruction, le savoir, sont les plus grands ennemis de l’islam et sont donc fortement combattus pour maintenir les peuples dans la stupidité et la soumission.

Il n’est pas question de permettre aux enfants et surtout aux filles, dont les dirigeants islamiques connaissent les capacités d’apprentissage et d’études meilleures que celles des garçons, de faire des études plus que nécessaires pour accomplir leur destin de mère et de souillon au service de leur mari.

 

 Il convient aussi de souligner l’immense ignorance de la nature intrinsèque de l’islam de ceux qui le défendent aujourd’hui en occident (par intérêt, par peur ou par stupidité) et ne sont pas musulmans.

On le sait, on l’a vu dans les grandes dictatures, les premiers à être assassinés sont les intellectuels qui peuvent faire de l’ombre aux dictateurs. Un dictateur est généralement un esprit étroit, peu cultivé et essentiellement mû par des émotions et des sentiments de haine, de frustration, de refoulement et de désir de vengeance. Ce ne sont pas des gens intelligents. Mais ils cachent leurs carences intellectuelles derrière leur arrogance, leur mépris et des discours lénifiants et improbables.

Mais ils connaissent leurs limites et s’entourent de conseillers qui partagent leurs vues et leurs plans machiavéliques.

Oublions l’aspect pseudo religieux de l’islam qui est un pauvre mensonge de plus destiné à faire passer encore mieux tout le reste.

L’islam est et sera toujours uniquement et exclusivement un système idéologique destiné à dominer, écraser et gouverner les peuples par l’intimidation, la peur, les armes et la violence.

Le système est tel qu’il a établi des règles et un dogme dans lequel il est quasiment impossible à un musulman de critiquer ou de discuter l’idéologie et encore plus de la quitter.

Les plus grands intellectuels de l’histoire de l’islam, comme Averroès, Avicenne, Ibn Khaldoun et beaucoup d’autres, ont été des lumières de leur époque et ont tenté d’ouvrir les yeux de leurs contemporains et de les inciter à réformer progressivement l’islam.

Mais la réponse des dirigeants religieux (et donc politiques) sans nuances a toujours été un rejet de ces tentatives et souvent des persécutions et parfois des assassinats de ces hommes.

L’islam est un système économique qui découle de celui de Muhammad, grand pilleur de caravanes, de villes et de villages.

C’est le vieux truc de celui qui a trouvé plus facile et plus commode de voler le fruit du travail des autres plutôt que de travailler lui-même. Le système s’est étendu largement par l’adhésion de tous les fainéants qui espéraient aussi en des butins considérables aux côtés de Muhammad.

Les « conquêtes » de l’islam ne furent que de longues, perpétuelles et nombreuses campagnes de pillages assorties de massacres et d’exterminations des peuples réticents à se laisser dépouiller.
Le système était d’autant plus efficace que plus les pillages étaient fructueux et plus Muhammad pouvait agrandir son armée et ainsi de suite…
Il est à noter qu’aujourd’hui, que font les musulmans dans notre pays, par exemple ? Et bien ils pillent le fruit de notre travail à travers le produit de nos cotisations URSSAF à la Sécurité Sociale, aux Allocations Familiales et à l’ASSEDIC.
Et croyez-moi, ils en profitent grassement et connaissent leurs droits beaucoup mieux que nous.
Sans parler de nos impôts.

Le rôle du père et le culte de la personnalité du père sont au centre de l’éducation. Le père est parfait et il est un modèle comme le fut le prophète. La mère, elle, n’a aucune importance et aucune valeur. Dans l’éducation des garçons la femme est un être méprisable et elle n’a droit à aucune considération.

Le fils doit donc être digne de son père et lui ressembler. Sinon, son père peut le renier et l’abandonner, voire lui faire honte et le brutaliser. C’est pourquoi les fils sont très angoissés de ce que leur père attend d’eux.

Être un bon musulman c’est accepter toutes les inepties que l’on vous enseigne à l’école coranique et plus tard à la mosquée. Il ne faut jamais montrer la moindre réaction de doute, d’interrogation ou de désaccord. Il ne faut jamais poser de questions. Ne pas être d’accord avec ce que dit l’imam peut être la porte ouverte à de nombreuses turpitudes, sanctions et châtiments dont la mort n’est peut-être même pas le plus redouté.

On ne discute pas de la religion et on ne la remet jamais en question ! On n’en parle jamais, sauf à en faire l’apologie et à contribuer soi-même à la diffuser et à la propager autour de soi.

Des tas d’oreilles sont à l’affût, autour de vous, en terre musulmane. Et ces oreilles s’empresseront d’aller faire leur rapport à l’imam ou à la police religieuse si elles pensent que vous êtes un mauvais musulman et un potentiel apostat.
D’ailleurs, ces oreilles ont parfois intérêt, elles-mêmes, à se comporter de la sorte pour faire oublier leurs propres petits écarts de conduite…
L’islam est donc bien un système totalitaire qui repose en grande partie sur la corruption, la méfiance et la délation.

Le Coran est un livre magique qui contient toutes les réponses à toutes les questions que peut se poser un musulman.

Je l’ai lu (et largement étudié) et j’avoue n’avoir trouvé aucune réponse à aucune question. Mais comme je ne suis pas musulman, que je ne l’ai pas lu en arabe et que je ne suis qu’un sale mécréant, il est possible que certaines subtilités dialectiques aient échappé à ma sagacité…

Nous, les mécréants, nous sommes des imbéciles puisque nous avons des centaines de millions de livres et que nous nous posons toujours des millions de questions sur tous les sujets de la vie, alors que le Coran contient toutes les réponses à toutes les questions de l’humanité en un seul livre…

Ce qui est admirable…

Anecdotiquement et avec une pincée d’humour, il est bon de noter qu’il existe trois sources au monde qui donnent des réponses à toutes les questions de l’humanité :

– 1 Google.

– 2 Le Manuel des Castors Juniors (Mickey).
– 3 Le Saint Coran.

– Dans le cas de Google, je n’ai pas tout vérifié, mais Google parle bien du Coran et aussi du Manuel des Castors Juniors.
– Le Manuel des Castors Juniors parle bien de Google et du Coran.
– Quant au Coran, il ne parle ni de Google ni du Manuel des Castors Juniors…
J’en conclus que le Coran ne donne pas au moins deux réponses à la question « Où pourrais-je trouver la réponse à ma question… ? »
Ainsi, le Saint Coran ne donne donc pas toutes les réponses à toutes les questions de l’humanité, contrairement à ce que prétendent les musulmans.

La connaissance est donc une chose qui pose beaucoup de problèmes aux dirigeants de l’islam.
Car la connaissance ouvre les yeux et l’esprit. La connaissance est une lumière, un phare qui guide les pas de l’homme en toutes circonstances et l’aide à affronter les vicissitudes de la vie.

La connaissance est ce qui peut nous faire comprendre toutes les choses de la vie et c’est le début de ce qui peut conduire à la vérité.

Et la vérité c’est le grand ennemi des dictatures de l’esprit que sont les religions.

L’islam n’est d’ailleurs pas la seule.
Les religions polythéistes, les sectes et mêmes les autres religions monothéistes (judaïsme, christianisme) existent à travers le même filtre d’aliénation mentale du mensonge et de la manipulation des esprits. La croyance reste une simple croyance, c’est-à-dire un doute. Le sujet, le fidèle doit rester dans l’incertitude et doit croire ce que lui dit son gourou et s’en tenir à ça tout en respectant les règles imposées par la doctrine et par le dogme.

Les philosophies (comme le bouddhisme) laissent une plus grande place à la réflexion, à la recherche et à l’introspection.

La connaissance, l’instruction, le savoir restent  des ennemis de la croyance, car la connaissance est l’opposé de la croyance qui est incertitude.

Aujourd’hui, au 21ème siècle, la communication et la transmission du savoir sont si puissants, si rapides et si omniprésents que tout le monde, grâce à internet, peut accéder à la connaissance.

Des stupidités comme les prétendues sciences islamiques qui affirment que la Terre est plate, qu’elle est fixe, qu’elle ne tourne pas, que le Soleil tourne autour de la Terre, se lève le matin sur ordre d’Allah et se couche le soir dans une source d’eau boueuse ne tiennent pas la route et il faut être vraiment très, très, très naïf pour croire à de telles idioties !!

N’importe quel humain, aujourd’hui, peut observer les phénomènes astronomiques et astrophysiques qui nous entourent en s’en donnant la peine.

Mais les dirigeants de l’islam qui ont leur sinécure à y perdre diront toujours que ce sont les mécréants qui ont tort et qu’ils périront pour leurs mensonges…

En effet, l’islam est aujourd’hui figé et piégé depuis trop longtemps dans son propre bourbier intellectuel et spirituel et il ne peut plus se permettre de laisser naître le moindre doute sur son infaillibilité. Car si une chose pouvait être mise en doute, ce serait la voie ouverte à d’autres questions, d’autres doutes et d’autres contradictions et l’islam exploserait.

Les religions monothéistes d’aujourd’hui, avec leurs dieux différents ayant envoyé des prophètes différents avec des messages différents, sont un peu comme ces milliers de petits cultes anciens de toutes les régions du monde qui perdurent encore dans de nombreux pays. Mais la plupart de ces petits cultes locaux ne tentent pas de dominer le monde par la haine et la violence pour en tirer des milliards de dollars et sont généralement plus calmes, doux et pacifiques.

La meilleure des choses, aujourd’hui, pour un être humain qui veut être libre et lucide, c’est de rejeter toutes les croyances surnaturelles, les sciences occultes et les théories irrationnelles comme les religions et leurs cortèges pathétiques d’absurdités pitoyables et de se tourner vers la sagesse et la raison la plus élémentaire par les voies de la réflexion, de la recherche, de l’expérimentation et de l’athéisme.

Le fait que des centaines de millions d’humains, dans le passé, par manque de maturité intellectuelle et parce qu’ils ont hérité de connaissances fausses, se soient trompés en se soumettant à toutes ces absurdités, ne signifie pas que leurs descendants ne doivent pas explorer d’autres voies de la connaissance dans la recherche de la vérité en éliminant tout ce qui ne répond à la logique, au rationalisme et à la rigueur de la démarche scientifique.

L’homme n’a pas besoin de dieux tous farfelus et différents mais de sagesse, de raison et de bon sens. L’homme a besoin d’apprendre et de comprendre et cela passe par l’étude et l’observation du spectacle du monde.

Alors, l’homme atteindra peut-être un jour un niveau supérieur de sa conscience et de son intelligence qui lui permettra d’accéder à la paix et au bonheur.

Mais pour l’instant il en est très loin et il devra encore beaucoup souffrir et voir mourir ses enfants pour des délires religieux avant que cela soit une réalité.

Laurent Droit

 

 

 

 




Religions : Il est temps de légiférer

Assembleenationale2Il est assez surprenant de voir la place qu’occupent les religions dans la vie des sociétés humaines et de constater que les religions ne sont quasiment pas prises en compte par la loi, comme si les religions étaient des supra structures sociales échappant à tout jugement humain et n’ayant pas à se soumettre au regard du législateur.

C’est une grave erreur.

On le voit lorsque les religions débordent du cadre dans lequel elles prétendent exercer leur activité.

La France n’a jamais légiféré sur le statut des religions et a beaucoup de mal à le faire avec les sectes.

Tout ce que l’on arrive à faire c’est à définir ce qui peut être considéré, dans un groupe humain, comme des « dérives sectaires », sans même se hasarder à qualifier ledit groupe humain de secte. Voir : http://www.derives-sectes.gouv.fr
La secte reste une organisation obscure, mystérieuse, clandestine et dangereuse pour ses adeptes, mais sans aucune considération d’ordre juridique. Le droit ne connaît pas les sectes. Et quand on voit certaines sectes pousser leurs adeptes au suicide collectif (par exemple le « Temple Solaire », en France, en Suisse et au Canada, dans les années 1990), on se rend compte du vide juridique qui existe.

Pourtant, les religions et les sectes existent depuis des milliers d’années et font toujours parler d’elles et rarement en bien.

On peut dire aussi qu’une religion est juste une grosse secte qui a bien réussi. Qui peut prétendre le contraire ?

La religion est une organisation humaine ayant à sa tête des dirigeants qui vivent des dons plus ou moins forcés de ses adeptes, fidèles, membres, etc.

La religion repose sur le postulat loufoque, plus que douteux et jamais démontré de l’existence d’une sorte d’entité mystérieuse qui serait à l’origine de tout, omnisciente, omniprésente et omnipotente, selon les propres termes des dirigeants religieux.

La religion a inventé les concepts d’âme, de vie après la mort et de paradis éternel, toutes choses de nature ascientifique et théoriquement impossibles et en tout cas à jamais non démontrées.

La religion aurait pour but de donner à ses fidèles des préceptes ou des prescriptions d’ordre moral ou matériel dans le but d’améliorer leur vie et leur passage dans un « autre monde » après la mort.

Un esprit pragmatique et cartésien voit tout de suite l’absurdité de telles choses et ne peut pas y croire un seul instant.

C’est pourquoi les religions ont pour adeptes les esprits faibles et craintifs, les naïfs et les candides.

Le monde n’est en effet pas peuplé que d’esprits cartésiens et la plupart des humains aiment croire à toutes sortes de contes de fées et d’affabulations d’ordre métaphysique, surnaturelles, occultes et généralement absurdes. La liste est longue de toutes ces croyances.

L’homme n’a pas encore atteint une maturité cérébrale et intellectuelle suffisante pour porter sur ce genre de choses un jugement objectif et lucide.

C’est pourquoi les religions et les sectes n’ont aucune difficulté à convaincre des millions et des milliards de crédules pour croire à leurs délires.

Mais l’histoire du monde nous montre aussi que les religions sont très souvent à l’origine de toutes sortes de violences, guerres, inquisitions, massacres, exterminations, génocides, conquêtes de territoires, colonisations armées, pillages, dictatures sanglantes, toujours au profit de leurs dirigeants et rarement à celui de leurs adeptes.

Derrière les religions, il n’y a en réalité que l’argent, la richesse et la mégalomanie des dirigeants (honneurs et gloire).

Les religions ont toujours trouvé dans les textes et les lois qu’elles se sont elles-mêmes donnés toutes les excuses et tous les prétextes à leurs crimes. Et elles continuent de le faire.

Nous sommes au début du 21e siècle et nous pouvons constater que les sectes et les religions se portent bien et ont des milliards d’adeptes qui représentent un chiffre d’affaire annuel de centaines de milliards de dollars. A quoi il ne faut pas oublier d’ajouter la valeur du foncier et de l’immobilier religieux qui s’élève probablement à des milliers de milliards de dollars.

Si les sectes sont plus cachées et confidentielles, certaines ont tout de même largement pignon sur rue et posent beaucoup de problèmes humains et sociétaux, comme les « Témoins de Jéhovah » ou la « Scientologie ».

Parmi les religions majeures il faut considérer les trois religions monothéistes (christianisme, islam et judaïsme) et les grandes philosophies comme le bouddhisme et l’hindouisme.

Toutes ces religions ont posé dans le passé ou posent encore, parfois, des problèmes là où elles sont implantées.

Mais il faut bien dire que l’islam est la plus dangereuse et la plus conquérante de toutes et qu’elle n’a absolument rien de bon à apporter à l’humanité, bien au contraire. L’islam n’apporte que le mal, la souffrance, la misère et la mort des peuples.
Soyons clairs, avec un chiffre évalué dans une fourchette de 270 à 300 millions de morts en 1400 ans, l’islam remporte le pompon de la sauvagerie et de la barbarie planétaire.
Lire mes articles précédents :

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-14.html

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-24.html

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-34.html

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-44.html

Les religions ont toujours posé des problèmes.

Mais curieusement, on a toujours eu beaucoup de mal à s’y opposer et à les faire rentrer dans le rang.
Les dirigeants religieux se sont toujours arrangés pour mettre dans leurs poches les dirigeants politiques en les soutenant politiquement ou en les aidant financièrement grâce à leurs richesses souvent supérieures à celles des états.

En effet, elles ont toujours su se battre sur tous les fronts, y compris militairement, pour perdurer.

La religion est une affaire d’argent et rien d’autre. Et il y a beaucoup d’argent en jeu.
La religion est une sorte de commerce très lucratif.
Le deal est simple : « Tu me donnes de l’argent, le plus possible, et moi je m’occupe de ton âme et je réserve ton billet pour le paradis. Ne me remercie pas, c’est tout naturel ».

Aujourd’hui, nous voyons bien que l’islam continue à vouloir conquérir le monde et à soumettre les peuples à sa loi absurde, inhumaine, liberticide et mortifère.

Dans les pays occidentaux, avancés, civilisés et en paix où règnent la démocratie, les droits de l’homme et parfois la laïcité, on voit à quel point les musulmans sont implantés et font ce qu’ils veulent ou contournent les lois.

Ils sont presque intouchables.
Savez-vous pourquoi ?

Parce que les gens ont tellement l’habitude de voir des chrétiens et des Juifs qui vivent parmi eux et se comportent calmement et pacifiquement qu’ils sont persuadés que les musulmans sont de la même nature.
Or, c’est faux.
Et ceux qui connaissent la vérité sur l’islam et dénoncent depuis très longtemps ses crimes et excès passés, présents et à venir ne sont pas entendus parce qu’il n’existe aucune législation sur le statut des religions, sur la place des religions dans la société et sur leurs droits et devoirs.
Et sans législation, il ne faut pas compter sur le courage et les vertus morales de nos dirigeants…

La loi de 1905 (laïcité) sur la séparation de l’église et de l’état est aujourd’hui obsolète. Elle ne répond plus aux exigences de notre époque.

Cette loi qui avait été créée pour que la religion ne puisse plus intervenir dans le pouvoir politique avait été un premier pas et une belle avancée vers la raison, le calme et la paix.
A noter qu’à l’époque on ne parlait jamais de l’islam en France, car il était quasiment absent du paysage.

Mais depuis, les choses ont changé.

Nous sommes toujours en démocratie et nous vivons sous la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1948.
Seulement, les musulmans qui vivent dans nos pays, légalement ou illégalement, exigent aussi de bénéficier de nos règles de démocratie et de droits de l’homme pour en abuser chaque jour un peu plus, les contourner, les violer et un jour ils nous diront qu’au nom de notre démocratie, de nos droits de l’homme et de leurs droits à eux, ils aboliront la démocratie, les droits de l’homme et la laïcité pour nous soumettre à leur loi théocratique (religieuse) : la charia.

Et la charia, c’est ce qui fait des musulmans des barbares, des sauvages et des fous fanatiques qui veulent tout détruire et s’emparer des terres des autres et de leurs richesses..

La charia c’est la haine de l’autre, la volonté de tuer tous les Juifs et tous les Chrétiens ou de les convertir…
La charia, dans 57 pays musulmans, c’est la corruption, la dictature, la misère, la peur, la répression, les exécutions publiques quotidiennes, la torture, la lapidation, l’amputation.
La charia c’est la déshumanisation totale, une régression fantastique de l’homme, non pas 1400 ans en arrière, mais 10 000 ans en arrière.
La charia c’est l’acculturation imposée, l’ignorance obligatoire, l’interdiction d’apprendre et d’étudier.
La charia c’est faire de la femme un objet sexuel et une esclave pour l’homme.

Le monde libre, avancé et civilisé ne peut pas accepter cette régression et il ne l’acceptera jamais.

Mais pour cela, contrairement à nos anciens qui étaient lâches et n’ont jamais accepté de le faire, nos sociétés et nos états démocratiques doivent légiférer pour définir les statuts, les droits et les devoirs des religions, de toutes les religions, de sorte que les religions ne soient plus des dangers pour la civilisation.

La religion doit être une chose de la sphère privée, personnelle et intime. Elle ne doit jamais empiéter sur la sphère ou l’espace public. Elle ne doit pas pouvoir accéder aux fonctions publiques ou étatiques. Elle doit être rigoureusement une chose invisible et silencieuse. Les lieux de culte doivent être banalisés et sans aucun signe dénotant leur nature ou destination.

Il est même souhaitable, dans un esprit de paix et d’ordre public, que les fidèles des religions ne devront pas porter de signes extérieurs visibles de leur religion et encore moins ostentatoires ou prosélytes.
C’est-à-dire aucun signe qui puisse indiquer l’appartenance d’une personne à une religion ou à une autre.

Il ne faut pas oublier que pour les fidèles la chose la plus importante est la croyance dans leur divinité et la prière qu’ils adressent à cette divinité. Donc, peu leur importe que les autres aient connaissance de leur religion.

Les lieux de culte devront être des associations loi de 1901 déclarées en préfecture avec leurs statuts.

Les lieux de culte devront être des lieux où chacun (même les non membres) puisse pénétrer, dans le respect des règles privées, y être bien accueillis et entendre dans la langue du pays les prêches et autres prières qui pourront y être formulés.
Les statuts, les règles internes et les finances des lieux de cultes devront faire l’objet de contrôles réguliers et rigoureux.

Ensuite, ce sera au législateur d’adapter et de compléter.

Pour ma part, je ne suis qu’un très modeste auteur d’articles de sujet de société !

Pour ceux qui me diront que c’est impossible, je rétorquerai qu’on a fait des lois bien plus difficiles pour un tas de choses et qu’on les applique.

Après tout, la loi interdit bien de pisser sur la voie publique sous peine d’amende, alors pourquoi pas autre chose ? Sachant que pisser est quand même bien plus naturel que de porter la burka ou d’égorger des gens dans la rue…

Quant au « burkini » qui défraie stupidement la chronique, le législateur n’a qu’à considérer « qu’il est beaucoup plus dangereux de se baigner habillé » et que c’est donc pour des raisons de sécurité…

Laurent Droit




Islam : que les ignares se taisent une bonne fois pour tous !

Hollandelegionhonneur

François Hollande a remis (très discrètement) la Légion d’honneur au prince héritier saoudien…

Préambule…
Aujourd’hui, 21 août 2016, je constate que sur les 9 articles de la Lettre de Riposte Laïque, 7 articles concernent l’islamisation de la France (ce qui est un indicateur clair de cette crise tragique) et un autre sur l’état lamentable de notre pays qui n’est même plus gouverné… Je félicite les auteurs pour leur travail et je félicite et remercie Riposte Laïque pour son profond engagement pour la défense de la patrie.

 

***

 

Passons maintenant à mon modeste petit article coup de gueule !!

Que les ignares se taisent une fois pour toutes !!

J’entendais ce matin, 10 août 2016, sur une radio régionale (France Bleu Provence, un des nombreux satellites du Groupe Radio France), une animatrice (j’ignore son nom et ce n’est pas le sujet) qui venait plus ou moins d’interviewer un imam d’une mosquée du coin. L’imam défendait sa religion « de paix, d’amour et de tolérance » dans un bel élan attendu de takkiya et l’animatrice termina l’entretien en affirmant avec force et conviction que l’islam est bien une religion de paix.

Je dois dire que d’entendre une gamine ignorante, dont il sortirait encore du lait de son nez si on le pressait, déclarer de telles idioties me donne des boutons.

Que ces jeunes animateurs passent les derniers disques à la mode et racontent les derniers potins du cru, mais ne se mêlent surtout pas des conversations des adultes, cela leur évitera de dire des idioties.

D’autant plus que le moule de recrutement des animateurs de Radio France et de France Bleu ne repose pas sur leur culture, leur instruction ou leurs diplômes, mais uniquement sur le fait de posséder des modèles de voix stéréotypées qui font « jeune » et passent bien sur les ondes, imposés par la direction de l’entreprise et qui font que lorsqu’on en a entendu un, on les a tous entendus, garçons ou filles. C’est d’une telle évidence que ça en devient même ridicule.

Non, il n’est pas acceptable que les médias comme leurs patrons politiques nous assènent sans cesse des contre vérités comme des vérités acquises une fois pour toute (« l’islam est une chance pour la France », « c’est pas ça l’islam », « l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance », « l’islam est totalement compatible avec la démocratie », « il n’y a aucun rapport entre islam et jihad ou terrorisme », etc.), sans jamais donner le moindre développement, la moindre démonstration ni la moindre preuve de ce qu’ils avancent (ce qui est impossible puisque que toutes les preuves contraires existent par milliers), pas plus que les pseudo « intellectuels » et les politiciens  qui nous gouvernent et nous prennent pour des imbéciles.
Bien sûr, il y a des imbéciles dans le peuple, mais il y a aussi des gens intelligents, cultivés et instruits des choses de la vie et du monde.

Pour ma part, étudiant les religions depuis plus de 20 ans et particulièrement l’islam, son histoire et son influence géopolitique sur les sociétés humaines et sur le monde, je ne peux pas accepter qu’on le résume de façon autoritaire, tranchante et infondée à quelque chose qu’il n’est pas, n’a jamais été et ne sera jamais : « une religion de paix. »
D’ailleurs, le Coran ne contient à aucun moment les mots paix, amour ou tolérance.

Si l’islam devait être résumé à quelque chose, ce n’est  certainement pas à une telle stupidité.

Pour être plus clair, déjà, l’islam n’est même pas une religion.
Le mot religion vient du latin « religere », relier, réunir, rassembler.
Le judaïsme, le christianisme ou le bouddhisme sont des religions parce que ce sont des systèmes de croyance et de culte qui « attirent » les humains autour d’une idée ou d’un idéal commun auquel ils aspirent et veulent appartenir. Ils adhèrent donc naturellement, librement et volontairement à ces systèmes et en tirent des bienfaits ou des satisfactions qui leur apportent de la sérénité ou du bonheur. Ils sont donc bien reliés, réunis et rassemblés autour de ces systèmes.

Or, l’islam n’offre absolument pas les caractères d’adhésion naturelle, libre et volontaire de ces systèmes et il apporte encore moins les bienfaits ou les satisfactions conduisant à la sérénité et au bonheur. L’islam est imposé par la force brutale et il n’« attire » absolument personne…

L’islam est une pure idéologie politique liberticide et mortifère qui peut être comparée au communisme appliqué comme il l’a été en URSS et dans d’autres dictatures ou encore au nazisme qui est d’ailleurs son modèle moderne dont il s’inspire largement, Hitler lui-même ayant été fasciné par l’islam et ayant eu des contacts très poussés avec les dirigeants musulmans de l’époque, comme le grand mufti du Caire ou de Jérusalem.
Dans les pays musulmans les plus intégristes, le livre d’Hitler « Mein Kampf » est un best seller en vitrine dans toutes les librairies, notamment par le fait qu’Hitler, comme l’islam, avait pour objectif principal l’extermination de tous les Juifs du monde.
Le monde est juste sorti de l’horreur de la dictature sanglante communiste pour se retrouver sous la menace de l’horreur prochaine de la dictature sanglante musulmane avec l’aide des dirigeants politiques de la planète qui y voient une bonne façon de neutraliser intellectuellement les peuples et en faire des masses de crétins incultes et leur imposer leur vision esclavagiste du monde.

C’est pour cette raison qu’ils font tout pour détruire les cultures occidentales dont l’essence repose sur l’instruction et le savoir et donc sur le sens critique, la liberté de pensée et la liberté d’expression, toutes choses pour eux insupportables…

L’islam est un mot arabe qui signifie soumission. Le but de l’islam est de soumettre les peuples pour les exploiter et les pressurer. Il n’y a donc là aucun caractère naturel de liberté ou de volontarisme. Soumettre c’est contraindre par la force.

Tout dans l’islam est contrainte, menaces et châtiments. La simple lecture d’un Coran en livre de poche traduit par un arabe vous en donnera la preuve.
Mais les personnes ayant eu le courage de s’atteler à la lecture purgative et rébarbative du Coran ne sont pas légions. La plupart des musulmans, eux-mêmes, n’ont jamais lu le Coran et n’en possèdent même pas un exemplaire chez eux.
Tout ce qu’ils savent leur a été instillé à l’école coranique dès l’âge de 4 ans et plus tard à la mosquée par les prêches des imams. Et là encore, c’est une source de connaissances variables selon le degré de radicalisation ou au contraire de pacifisme et d’appel à la sérénité de l’imam.

Non, l’islam n’est pas une religion.

L’islam est à classer en France parmi les sectes, comme le montre très clairement la liste des critères d’identification de la MIVILUDES « Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires. »
http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/comment-la-d%C3%A9tecter 

L’islam est une secte et une secte dangereuse au même titre que « La Scientologie », « Les Témoins de Jéovah », « Moune », etc. Et même beaucoup plus dangereuse puisque l’islam vise la domination du monde et la soumission de toute l’humanité… 

Dans l’islam, il existe un concept dominant qui est la « Takkiya », c’est-à-dire le mensonge, la dissimulation, la tromperie et l’hypocrisie fortement recommandés envers les non musulmans pour les induire en erreur et les amener à croire que l’islam est magnifique, généreux, rempli de paix, d’amour et de tolérance et que le christianisme ne serait, en comparaison, qu’un ramassis de bandits et de criminels, voleurs, pilleurs et assassins…

Souvent on voit les autres sous l’optique de ce que l’on est soi-même… 

C’est la Takkiya qui explique tous les mensonges que nous entendons dans la bouche des musulmans qui arrivent à convaincre des millions de naïfs, niais, candides et un peu idiots de notre pays et du monde entier.
C’est une autre forme de duplicité dérivée de la Takkiya qui met aussi dans la bouche de nos politiciens très malhonnêtes des mensonges permanents et éhontés à des fins purement et laidement électoralistes, comme le font les socialistes et gauchistes de tous poils, grands amis de l’islam, comme le fut Hitler en son temps.
 

François Hollande lutte âprement contre l’islam !
Il décore de la Légion d’honneur, créée pour les héros de la nation, un ennemi de notre pays…
 

http://www.atlantico.fr/pepites/francois-hollande-remis-tres-discretement-legion-honneur-au-prince-heritier-saoudien-2614922.html#gVFg1GfhM5h6oM7w.99

Alors, comme évidemment les médias (comme la justice) sont toujours à la botte et aux ordres du pouvoir politique en place, quel qu’il soit, cela explique aussi que tous ces petits journalistes et animateurs de radio et de télévision aient perpétuellement la bouche dégoulinante d’épithètes flatteuses et veules envers le monde musulman.

Il n’en demeure pas moins que le mensonge, par le jeu amusant de la syntaxe, n’est jamais la vérité et qu’il est temps que les peuples comprennent que partout où paraît l’islam, la paix, la liberté, la démocratie, la laïcité et les droits de l’homme trépassent.

Cela fait 1400 ans que ça dure et ça a coûté entre 270 et 300 millions de vies humaines, ce qui est un grand signe de paix, d’amour et de tolérance… 

                                               ***

Pendant ce temps, que font nos maires ?
(extrait de « Ces maires qui courtisent l’islamisme »)

« Manuel Valls a inauguré la Grande mosquée de Cergy, édifiée sur un terrain de la mairie socialiste contre un loyer dérisoire. Son imâm défend ouvertement les Frères Musulmans dont le passage aux affaires en Egypte s’est soldé par de nombreuses exactions, et la tentative d’islamiser les lois. Paris, qui croule sous une dette de 400 millions d’euros, a trouvé 16 millions d’euros pour son Institut islamique. A Nantes, la mairie a contribué à financer l’institut islamique de la branche française des Frères Musulmans, l’UOIF, à hauteur de 200 000 euros en 2009. Le maire s’appelait alors Jean-Marc Ayrault. Les mairies de Marseille et Nice ont été elles épinglées par le tribunal administratif pour des entorses à la loi de 1905, tandis que plusieurs députés financent des mosquées sur leur réserve parlementaire. Le maire de Nîmes, vice-président de l’UMP, a lui cédé un ex temple protestant à des islamistes dont les bulletins internes sont marqués d’un extrémisme inquiétant. Alain Juppé assure lui qu’il « fera tout pour qu’un terrain soit disponible » pour la Grande Mosquée de Bordeaux. L’imâm Tareq Oubrou qui dirigera l’endroit persiste dans son dernier livre à s’avouer membre des Frères Musulmans, dont le Guide suprême souhaite « contrôler l’Europe ». Votre maire collabore-t-il avec l’islamisme ? Cette deuxième édition a été largement actualisée et augmentée après les municipales 2014. »

Laurent Droit


Auteur : Joachim Véliocas dirige l’Observatoire de l’islamisation. Il est analyste pour le centre de prospective Wikistrat basé à Washigton. Son premier livre-enquête, L’islamisation de la France (2006) a fait entrer ce thème dans le débat public.




Marseille : la tenue de bain des femmes musulmanes fait causer…

burqinidebainCes derniers jours, la location d’un centre aquatique des Bouches-du-Rhône par une association « culturelle, de loisirs et d’entraide » musulmane fait l’objet d’une large polémique.

Nous allons tenter d’y voir plus clair.

Les faits

Selon sa trésorière, Mme Thivet, l’association « Smile 13 », sise dans le quartier des Aygalades dans la banlieue nord de Marseille, a négocié pour la journée du 10 septembre prochain la location de « Speedwater », un parc aquatique privé de quatre hectares de la commune des Pennes Mirabeau, pour un tarif « d’un peu moins de 15 000 euros », qu’elle comptait amortir « en attirant près de mille participantes ». 

Ces dernières auraient donc pu se baigner en « burkini » ou en « jilbeb de bain » couvrant la totalité du corps, sans gêner d’autres baigneurs non musulmans et sans subir le regard insupportable, scrutateur,  impudique et vicieux des maîtres nageurs…

Créée le 12 janvier 2015, « Smile 13 » affirme réunir 200 membres et prétend ne recevoir aucune subvention publique.

***

Ce que l’on peut dire de cet événement.

Dans un premier temps, il faut savoir que les musulmans savent très bien utiliser les ressources de la loi française et tout particulièrement notre loi de 1901 sur le droit des associations.

On ne peut pas le leur reprocher, pour une fois qu’ils respectent les lois. Car il est bon de préciser que le droit associatif n’existe pas dans les pays musulmans…

Pour ce qui concerne les subventions, nos amis musulmans connaissent également très bien et profitent toujours au maximum de toute forme de subvention qui peut leur être allouée à n’importe quel titre et, il faut bien le dire, en profitant des largesses électorales de leurs élus toujours en quête de suffrages.

Je n’ai donc aucun doute, personnellement, sur le fait que cette association « Smile 13 » perçoit des subventions locales et régionales. D’ailleurs, quand on connaît les difficultés financières habituelles de toutes les associations locales de France, on se demande bien comment celle-ci peut sortir 15000 euros pour une sortie piscine…

Et pour ce qui est des 1000 participantes annoncées par la trésorière, je la laisse à ses petites illusions.
J’ai moi-même été président d’association et je sais comment ça fonctionne.

Cela dit, cette association reste dans le droit. Elle peut louer une piscine pour la journée. D’autres le font. Cela ne pose pas de problème.

Ce que je trouve étrange, c’est que ces femmes puissent avoir envie de se baigner dans ce genre de tenue extrêmement peu agréable à porter, ne laissant pas de liberté de mouvement et à la limite dangereuse.

On voit d’ailleurs des femmes musulmanes se baigner sur les plages dans ces tenues.

La baignade est un moment de détente, de joie et de liberté du corps et elles en font une chose austère, malcommode et triste.

Mais au fait, pourquoi les femmes musulmanes font-elles ça ?

Ce n’est sûrement pas religieux, car ni le Coran ni les Hadiths ne contiennent aucune prescription vestimentaire pour la baignade. Il faut dire que la baignade était rare, il y a 1400 ans, dans le sable du désert d’Arabie et que même en occident les bains de mer de loisir n’ont pas plus d’un ou deux siècles…

Ce sont en fait les hommes musulmans qui interdisent tout aux femmes musulmanes et les contraignent à ces absurdités.

L’homme musulman est obsédé par le sexe, la femme, la pudeur et toutes ces choses qui n’ont pas cours avec tant d’excès dans la plupart des autres sociétés humaines.
L’homme musulman a peur des femmes et tout particulièrement des femmes libres, cultivées et heureuses.
Pour lui, la femme doit vivre une vie d’ascétisme et de souffrance et être une esclave à son seul service et à celui de son plaisir sexuel.

Si la vie des femmes musulmanes est un cauchemar éveillé, c’est à cause des hommes musulmans et pas à cause de la religion.

La religion musulmane rend psychotique petit à petit, depuis la naissance en passant par toute l’éducation religieuse qui contrôle chacun de leurs gestes, actions et pensées les plus intimes et jusqu’au moment où ils vont imposer à leur tour cette horreur à leurs propres enfants.

Si le sexe les obsède, on s’en rend compte au nombre incroyable de sites pornographiques et pédophiles visités par l’ensemble des pays musulmans, mais aussi du commerce des poupées gonflables et des jouets sexuels.

Les hommes musulmans ne veulent pas que d’autres hommes voient le corps de leur femme. C’est une névrose obsessionnelle. Ils en sont malades et ils peuvent tuer pour ça.

Mais vous les verrez saliver comme des bouledogues en regardant des femmes occidentales légèrement vêtues…

Alors, ils les cachent sous des tonnes de vêtements et les enferment et les séquestrent au fond d’une chambre ou d’une cuisine et leur interdisent tout contact avec le monde extérieur.

Les hommes et les femmes musulmans vivent séparément et mangent séparément dans des pièces différentes. Les femmes doivent toujours être accompagnées dans la rue ou les lieux publics par un homme de leur famille, père, oncle ou frère adulte.

En occident, les hommes et les femmes vivent ensemble, les femmes sont libres et les hommes respectent leur liberté. Les hommes regardent les femmes en bikini et admirent leur beauté, mais ils les respectent. Et puis, une femme peut très bien envoyer promener un homme, ce qui ne peut pas arriver chez les musulmans.

Lorsqu’un homme est attiré par une femme, il ne se jette pas sur elle comme un chien sur un bout de viande. Il la courtise avec respect et gentillesse et si la femme est séduite à son tour, elle lui accordera ses faveurs. Sinon, l’homme se retirera sans insister, en général…

Derrière tout cela, c’est bien le machisme musulman et les règles d’une société sexiste et décadente qui transparaissent.

Les droits de la femme dans l’islam sont réduits à leur plus simple expression. Les femmes ont surtout des obligations et des devoirs envers les hommes, mais bien peu de droits.

– En terme de témoignage contre un homme, celui de la femme vaut le quart de celui de l’homme.

– La soumission demandée à la femme envers son mari pour toute question qui ne s’oppose pas à sa soumission à Dieu.

– Le droit du mari d’avoir des relations sexuelles sur demande.

– Le droit qu’a l’homme de battre sa femme en cas de désobéissance ou quand il le juge opportun.

– Le droit qu’a le mari de prononcer le divorce.

– L’absence de ce droit au divorce pour la femme (seul un juge pourra lui octroyer le divorce si le mari n’y consent pas).

– L’héritage de la femme qui est la moitié de celui de l’homme.

– La polygamie.

Etc., la liste est longue…

Dans beaucoup de pays musulmans le viol des femmes est admis et les hommes ne sont jamais inquiétés, puisque leur témoignage vaut quatre fois celui de la femme.

Et comme la femme ne doit pas avoir de relations sexuelles hors mariage ni même sans être mariée, elle risque la lapidation même dans le cas d’un viol.

Et les femmes musulmanes sont bien obligées de faire semblant de se satisfaire de leur situation, car elles peuvent à tout moment être l’objet de mauvais traitement et de violences de la part de tous les hommes qui les entourent, famille, amis, communauté…

Pour conclure, dans cette affaire de piscine, il est à parier que ce sont encore des hommes qui ont télécommandé tout ça dans le but de provoquer et de poser des problèmes d’affrontement de communautés, comme ils en sont coutumiers. Cela relève du harcèlement ou du terrorisme communautaire et culturel pour avancer petit à petit leurs pions et s’arroger toujours de nouveaux droits tout en rejetant le pays d’accueil et en refusant le moindre signe d’intégration.

Laurent Droit

http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/08/05/a-marseille-la-journee-burkini-vecteur-d-une-polemique-politique_4978587_3224.html

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/burkini-pres-de-marseille-le-parc-aquatique-ne-plongera-pas-dans-la-polemique_1818629.html

http://www.vsd.fr/actualite/marseille-une-association-interdit-le-bikini-et-preconise-le-burkini-pour-une-sortie-piscine-15733b

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes/bouches-du-rhone/polemique-autour-d-une-journee-reservee-aux-femmes-en-burkini-dans-un-parc-aquatique-de-marseille-1060195.html

 




L’absurdité de l’islam (4/4)

Aujourd’hui, l’islam est toujours en train de tenter de conquérir de nouveaux territoires selon sa tradition, mais le monde ne veut plus de cette infection et de ses idées primitives, archaïques et désertées par toute raison.

Néanmoins, le monde occidental (Europe, USA, Canada, Australie) est envahi par une faune musulmane qui circule librement et s’implante un peu partout « au nom de la liberté, des droits de l’homme et du droit d’asile. » Et on en voit les résultats, des viols en masse, des égorgements dans les rues, des policiers assassinés, des actes de terrorisme et de guerre un peu partout dans nos villes. Aucune intégration. Leur seul but est de nous détruire et de nous remplacer. A la fin, nos pays deviendront de nouveaux Liban où la vie ne sera plus possible et ils s’en iront voir ailleurs ce qu’il y aura à piller.

 

Carteislam

 

Si le judaïsme et le christianisme comportent dans leurs canons le respect de la vie et la volonté de survie du groupe par la paix et l’amour de l’autre, cela n’apparaît nullement dans la doctrine musulmane qui ne prêche que la conquête et l’écrasement de celui qui n’est pas musulman, de celui qui est différent : l’autre.

Le judaïsme est assez fermé et confidentiel, le christianisme est très inclusif (très ouvert à l’accueil de l’autre, si différent soit-il) et l’islam est exclusif (très fermé à celui qui est différent).
La divinité des juifs et des chrétiens qui est supposée être la même est ouverte et accueillante et se fonde sur la préservation de sa créature et sa conduite vers les rives du bonheur.

L’islam prêche que sa divinité a créé l’homme et toutes choses, mais que seuls certains hommes (les musulmans) auront accès au bonheur et pas les autres. Et encore cela ne se passera-t-il qu’après la mort. D’ailleurs, pour les musulmans tout se passe après la mort et la vie doit pour cela être un enfer sur Terre et ne pas apporter de bonheur. « Demain on rase gratis, en somme ! »
A ce titre, les musulmans se chargent aussi d’être les maîtres d’œuvre du malheur de tous ceux qui ne sont pas musulmans.

Ces différences entre divinité protectrice et bienveillante pour un accès au bonheur terrestre et après la mort et cette autre divinité qui interdit le bonheur terrestre et se contente de promettre un bonheur hypothétique après la mort sont très importantes. Les Juifs et les chrétiens sont appelés à vivre pleinement leur vie terrestre, tandis que les musulmans sont assurés que plus ils seront heureux sur Terre et plus leurs souffrances dans l’au delà seront horribles. Le Coran est rempli de ces promesses de châtiments effroyables et de cette seconde mort.

On comprend le problème de nombreux musulmans à rêver d’une religion qui pourrait être plus agréable et permissive.

Car les musulmans les moins fanatisés rêvent tous d’un islam plus doux et plus tolérant pour eux et recherchent parfois dans les autres religions ce qui pourrait leur apporter plus de joie de vivre et de bonheur terrestre tout en ne rejetant pas un bonheur après la mort.

On assiste d’ailleurs, en ce début de 21ème siècle, à de nombreuses fuites et apostasies de musulmans de l’islam et de nombreuses conversions vers le christianisme, le bouddhisme, parfois le judaïsme ou encore vers un simple athéisme (puni de mort dans l’islam).

Partout dans le monde, de par son caractère liberticide et mortifère, l’islam a toujours engendré de nombreuses réactions de rejet qui, même durement sanctionnées, n’ont pas empêché de nombreux musulmans de s’en aller vers des cieux plus cléments et d’autres de libérer des pays entiers du joug de cette calamité, comme en Espagne.

Ces conversions se comptent aujourd’hui par dizaines de millions chaque année dans le monde musulman et notamment en Afrique. L’islam commence à vaciller sur sa base entre toutes ces défections, l’incitation mondiale à ne plus menacer de mort les apostats et le tarissement progressif annoncé des ressources pétrolières des pays de la péninsule et du golfe.

Néanmoins, le monde civilisé (contrairement à l’islam qui est primitif et rétrograde) doit lutter contre cette maladie, ce cancer qui ronge une partie de l’humanité (1,6 milliards de soumis) et dont chaque « fidèle » est une métastase en puissance mettant en danger toute société dans laquelle il s’installe.

Peu importe les noms qu’on lui donne, islam, islamisme, musulmans, jihad, terrorisme, Isis, DAECH, Frères Musulmans, etc…

Il n’existe en aucun cas d’islam doux, aimable, pacifique, modéré, intégré ou quoi que ce soit tendant à en dissimuler les effets pervers. Il existe un islam monolithique et inchangé depuis 1400 ans qui a déjà mis le monde à feu et à sang et qui n’existe que pour continuer.

C’est un mensonge éhonté des musulmans mais aussi des dirigeants occidentaux (complices par corruption et commodité électoraliste) d’affirmer qu’il peut exister un islam modéré et intégrable à notre civilisation. C’est faux et la Cour Européenne des Droits de l’Homme l’a d’ailleurs clairement déclaré dans un jugement en 2001. L’islam et la Charia sont des systèmes incompatibles avec les droits de l’homme, la démocratie et la culture occidentale.

http://www.echr.coe.int/Documents/Convention_FRA.pdf

Il n’existe aucune possibilité de coexistence entre ces différents modes de vie et la seule issue de leur mise en juxtaposition ne peut être que la guerre, du fait de la violence et du caractère conquérant de l’islam, comme on peut d’ailleurs l’observer dans le monde entier lorsque l’islam tente de s’implanter dans un état, un pays, une population.

Ne différencions surtout pas « islam » et « islamisme ». L’un est l’autre et l’autre est l’un. L’islam est la poule et l’islamisme est l’œuf qui deviendra aussi une poule.

« L’islam est défini comme étant la soumission à la volonté d’Allah, telle qu’elle est décrite dans le Coran. (Waleed al Husseini). »

En réalité, le mot islam signifie « soumission » et l’islam n’est rien d’autre que la soumission à la volonté des hommes musulmans et non pas à la volonté d’une divinité qui n’existe pas, comme on peut le voir partout et en tous temps dans le monde…

Certains affirment aussi que les musulmans sont les « premières victimes de l’islam. »

C’est une vérité. Qui d’autre pourrait être la première victime de l’islam ?
Ernest Renan l’a écrit :
« Les musulmans sont les premières victimes de l’islam. Combien de fois n’ai-je pas observé au cours de mes voyages en Orient, que le fanatisme est le fait d’une minorité d’hommes dangereux qui, par la terreur, maintiennent les autres dans la pratique d’une religion. Affranchir le musulman de sa religion est le plus grand service qu’on puisse lui rendre. »

Ceci est très important, car ça explique bien des choses. En effet, cette terrible souffrance que subissent tous les musulmans depuis leur naissance, à cause de l’islam, les ronge et les conduit souvent à vouloir se révolter. Mais comme on leur dit que la révolte peut être punie de mort et que, dans le même temps, on leur explique que tous leurs malheurs trouvent leur cause dans ceux qui ne sont pas musulmans (comment pourraient-ils en douter), ils transfèrent cette haine qu’on leur a instillée vers les non musulmans, l’occident, les Juifs, les chrétiens, les bouddhistes, les athées dont ils jalousent secrètement la liberté et le bonheur évident de vivre dans des sociétés évoluées et avancées, dans la paix, la démocratie, les droits de l’homme, la laïcité qui empêche les religions de nuire aux états et des sociétés dans lesquelles la quête du bonheur est un droit, ce qui ne l’est pas dans l’islam.

Plus d’un milliard de musulmans dans le monde doivent vivre quotidiennement sous la chape de plomb de cette ignominie inhumaine. Ils ne l’ont pas choisi. Ils sont nés musulmans et ils n’ont pas le droit de quitter l’islam sous peine de mort.

La mort ça fait peur… Alors, ils font comme ils peuvent. Ils font semblant, ils se cachent et ils tentent de survivre, parfois dans des pays où la vie est déjà une horreur de par leur pauvreté et la violence des régimes politiques.

Lutter contre l’islam ce n’est pas lutter contre ces pauvres gens, mais c’est se battre pour que l’islam disparaisse un jour de la Terre et que ces hommes et ces femmes enfermés dans ce piège infernal puissent devenir des hommes et des femmes libres, comme nous le sommes en occident civilisé où la loi ne nous impose pas toute sortes d’absurdités au nom d’une pseudo divinité haineuse et vengeresse sortie du néant de l’esprit embrumé d’un pauvre type, il y a 1400 ans.

Une chose est à peu près certaines, aujourd’hui, c’est que malgré son caractère si violent et conquérant, l’islam ne parviendra jamais à dominer le monde et va disparaître progressivement, car il est à l’opposé de tout ce à quoi aspire l’homme.

Grâce aux moyens de communication du 21ème siècle, tout être humain sur Terre peut connaître la réalité de l’islam et donc comprendre que c’est une aberration et une chose monstrueuse figée pour toujours dans le temps.

A l’heure actuelle, malgré les copinages politiciens électoraux abjects, le rejet de l’islam partout dans le monde est devenu une réalité que personne ne peut nier.

C’est aux musulmans de prendre enfin leur virage culturel, d’abandonner cette idéologie sans issue, de se mettre au travail et de rejoindre la marche en avant du monde et du reste de l’humanité, pour leur propre bonheur.

Mais en attendant des jours meilleurs, les patriotes devront se préparer et s’organiser pour résister et combattre militairement l’islam envahisseur qui arrive de partout avec la complicité de nos dirigeants (dirigeants traîtres et islamo-collabos, anti-France, anti-patriotes, anti-éducation, anti-culture, anti-judéo-chrétiens et artisans de la destruction méthodique de notre pays) et il faut s’attendre à une guerre civile inter ethnique, inter religieuse et de conquête européenne qui fera des dizaines de millions de morts, car, pour l’instant, les pays arabo musulmans ont encore assez de pétrole et de richesse pour nous faire cette guerre.

Pour vous aider à mieux comprendre les contradictions de l’islam, son hypocrisie et les délires des occidentaux islamophiles, cet article les résume assez bien : « L’attentat de Médine est la résultante de l’idéologie mortifère de Mahomet »

http://ripostelaique.com/lattentat-de-medine-est-la-resultante-de-lideologie-mortifere-de-mahomet.html

Désastres de la consanguinité :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/07/09/la-consanguinite-est-peut-etre-responsable-du-retard-intellectuel-des-pays-musulmans

Citations – La voie de la raison :

https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2016/06/citations-sur-lislam.html

Une des citations anti islamiques les plus concentrées et les plus vraies est celle du docteur Gérard Zwang :

« Coiffant les aspirations les plus viles, flattant les pulsions les plus archaïques, encourageant la paresse intellectuelle, l’intolérance, l’hypocrisie, la violence, prêchant un virilisme pathologique, justifiant les pires ignominies antiféministes, l’islam n’est ni une sagesse, ni une civilisation (mode de vie), c’est un fléau. »

Laurent Droit

Relire les trois premiers articles de la série :

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-14.html

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-24.html

http://ripostelaique.com/labsurdite-de-lislam-34.html




L’absurdité de l’islam (3/4)

L’islam est un destructeur et un tueur de civilisations.

http://www.ripostelaique.com/lislam-un-tueur-en-serie-de-civilisations.html
Il est si fragile qu’il est capable de s’en prendre à tout ce qui représente le passé d’autres civilisations plus anciennes, comme on a pu le remarquer avec les destructions des statues de Bouddha dans la vallée de Bâmiyân, en Afghanistan, en 2001, du tombeau du prophète Jonas à Mossoul, de tombeaux d’anciens musulmans célèbres, de mausolées de « saints » musulmans au Mali (normalement il n’y a pas de saints dans l’islam, probablement des « sages »), des ruines de Palmyre et de mille autres actions de « nettoyage. »

Islamdestructeur

L’islam ne repose sur rien. Si il a tenu jusqu’à nos jours, c’est par la violence et la brutalité de son dogme et de ses dirigeants. Le seul fait de critiquer ou de vouloir quitter l’islam peut être passible de peine d’emprisonnement, de torture ou de mort.

Pire que ça, contrairement au reste de l’humanité, l’islam n’encourage pas le travail ni le progrès, ni l’inventivité, ni la créativité. Il s’oppose aux arts parce que cela fait offense à sa divinité et il s’oppose aux sciences parce que cela ne peut que révéler et mettre en évidence toute l’étendue de sa vacuité et de sa vanité et, bien sûr, donner l’idée à ses fidèles d’aller chercher ailleurs d’autres sciences et d’autres vérités que les mensonges qu’il leur assène de puis 1400 ans.

Une science qui affirme que la Terre est plate, que le Soleil tourne autour de la Terre en se levant le matin sur le commandement de la divinité pour aller se coucher, le soir, dans une « source d’eau boueuse » (Coran 18-86) a de quoi faire réfléchir même les plus ignares qui peuvent voir tout les jours à la télévision les progrès des sciences et technologies occidentales et des documentaires sur l’astronomie et l’astrophysique.
De même, toutes les rubriques pseudo scientifiques dont peuvent traiter les « grands savants de l’islam » (des personnages totalement ignorants et coupés des réalités scientifiques du monde), comme leur vision de l’embryologie humaine, ont de quoi faire rire, sinon pleurer de tant de bêtise. Mais ce n’est pas un fait nouveau. On sait que même dans le passé occidental, à cause de la religion, Galilée a pu être emprisonné pour avoir dit la vérité, tout comme plus tard Darwin lui-même pour sa théorie de l’évolution.

Arabie Saoudite. “La Terre ne tourne pas, c’est prouvé”
http://www.courrierinternational.com/article/2015/02/20/la-terre-ne-tourne-pas-c-est-prouve 

Il n’existe pas dans l’islam de libre arbitre, de liberté de conscience ni de liberté de pensée et encore moins de liberté d’expression de ses opinions. Les opinions personnelles sont interdites puisque le Coran et la religion répondent à toutes les questions et qu’il est interdit de les commenter ou de les mettre en doute sous peine de graves châtiments. La pensée individuelle doit s’effacer devant la pensée collective religieuse qui vient de la divinité. La seule activité spirituelle permise que doit avoir le musulman se résume l’étude du Coran et à la prière.

Il n’y a donc aucune science ni technologie dans l’islam. Les pays musulmans sont à la traîne de toute l’humanité. Leur enseignement se borne à la religion et au Coran, ce livre absurde dont ils prétendent qu’il donne des réponses à toutes les questions du monde.
Alors que l’occident possède des centaines de millions de livres et d’écrits dont certains sont beaucoup plus anciens que le Coran et pourtant l’occident est très loin de pouvoir donner des réponses à toutes les questions. Bien au contraire, nous savons combien le savoir est précieux, mais aussi combien plus on apprend et plus on se rend compte de l’étendue de son ignorance…

En termes de santé publique, les pays musulmans sont dans un état catastrophique. D’ailleurs, tous les riches musulmans et leurs dirigeants viennent se faire soigner dans des hôpitaux occidentaux en oubliant d’en payer la facture.
Le taux de mortalité dans les dispensaires médicaux et autres établissements de santé dans les pays musulmans est très élevé.

Les pays musulmans du proche orient et du moyen orient ne sont pourtant pas plus mal lotis en termes de territoires que ne l’est l’état d’Israël qui a pourtant fait « fleurir le désert » et est arrivé à un niveau de sciences et de technologies parmi les plus élevés du monde et à un niveau de vie envié de tous ses voisins. Les arabes et musulmans qui vivent en Israël ne le quitteraient pour rien au monde !
Israël s’est mis au travail et recueille aujourd’hui le fruit de son travail, pendant que les pays musulmans voisins gorgés de haine et de jalousie ne pensent qu’à prier et à faire la guerre à leur voisin pour les détruire un jour et en anéantir toute vie.
Mais l’islam n’incite pas au travail et on en voit le résultat.

Pour les musulmans, tout ce qui est occidental et tout ce qui vient de la civilisation occidentale avancée et civilisée vient de l’enfer et du diable en personne…

Et pourtant, il ne pourraient eux-mêmes pas exister sans tout ce que nous produisons et qu’ils nous achètent par millions de tonnes, depuis la nourriture, jusqu’aux moindres produits technologiques comme les téléphones portables dont ils sont friands, les ordinateurs, l’industrie automobile, les avions, l’armement, les produits de santé, etc…

Ils bâtissent des tours de plus de mille mètres de hauteurs sur du sable grâce à nos architectes, nos ingénieurs, nos matériaux et nos techniques de construction. Pas les leurs.
Même leur précieux pétrole dont ils ont eu la chance et le hasard d’être si bien pourvus, ils ont été incapables de le prospecter, de le forer et de l’extraire puis de l’acheminer sans les sciences et technologies occidentales.
D’ailleurs, il faut bien le dire et certains intellectuels musulmans le reconnaissent, sans le pétrole de la péninsule et des émirats l’islam aurait peut-être déjà disparu de la surface du globe, pour le plus grand bonheur de toute l’humanité.

En termes de respect de la nature, il faut préciser que les musulmans et leurs 57 états s’en contrefichent. L’écologie et l’environnement ne les intéressent pas et ils ne sont même pas conscients de leur intérêt. Ils continueront de polluer la planète, les rivières, les lacs, les mers, les océans et les déserts au nom de leur divinité parce que le mot écologie est un mot qui n’apparaît pas dans le Coran et que c’est une invention du monde occidental, donc du diable…

Les musulmans sont fondamentalement irresponsables. Ils ne sont responsables de rien, ni de leur propre malheur ni de celui des autres auxquels ils contribuent pourtant activement depuis 1400 ans. Dans la mesure où ils affirment que seule leur divinité a le droit de décider pour eux, ils ne peuvent en aucun cas être tenus pour responsables de leurs actes…
La sourate 8, verset 17 l’illustre parfaitement : « Ce n’est pas vous qui les avez tués, mais c’est la divinité qui les a tués. »
Ils sèment donc la haine, la misère, la destruction et la mort partout où ils passent, mais ce n’est pas de leur faute. Et si ils en sont encore à l’âge de pierre, c’est la faute des non musulmans qui les persécutent et leurs pourrissent la vie par tous les moyens.
Les mots « responsable » et « responsabilité » semblent absents de leur langue qui ne doit guère compter plus de quelques centaines de mots.

Mais non seulement ils sont incapables d’assumer la moindre responsabilité, ils accusent en plus le reste du monde de les mépriser, de les maltraiter et de faire d’eux des victimes. Pour les musulmans, les plus grands responsables de leurs malheurs sont d’abord et surtout les Juifs et ensuite les chrétiens. La victimisation est un des grands tours de passe-passe de l’islam qui prend toute sa place dans la « taqqiya », le mensonge stratégique et systématique envers les non musulmans.
Lorsqu’un musulman ouvre la bouche pour parler à un non musulman, la takkiya est activée et pleinement opérationnelle.

Aujourd’hui, les musulmans se multiplient comme des lapins et ne rêvent toujours que de détruire le monde, mais le monde n’a vraiment pas besoin d’eux et il faudra bien un jour qu’ils le comprennent ou qu’ils disparaissent de la Terre par la force des armes. Il n’y aura guère d’autres alternatives, car la civilisation humaine, si imparfaite soit-elle, ne peut pas accepter que la barbarie tente toujours de l’effacer de la Terre et de la remplacer.

On ne voit vraiment pas ce qu’il peut y avoir de commun entre l’islam d’une part et le judaïsme et le christianisme d’autre part.

L’islam est un système totalitaire inhumain et bestial ne possédant aucune valeur humaniste et ne partageant rien avec la culture judéo chrétienne qui a tant apporté au monde.

L’islam est stérile et n’a rien de positif à apporter à l’humanité et au monde.

Une preuve de plus :
A l’heure où je rédige cet article, les médias relatent l’attentat de Nice survenu hier soir, 14 juillet 2016, juste après le feu d’artifice, sur la Promenade des Anglais, par l’utilisation d’un camion qui a foncé sur la foule. C’est un franco-tunisien (c’est-à-dire un tunisien musulman possédant des papiers français) de 31 ans qui est l’auteur de cet attentat. C’est la première fois depuis très longtemps que la ville de Nice subit un tel attentat qui a fait plus de 80 morts et des dizaines de blessés.

C’est un nouveau grand jour de tristesse et de deuil pour notre pays. 

Une fois encore, le laxisme des dirigeants français et européens est en partie responsable de ce genre d’événement.
En effet, tout occupés à satisfaire et à flatter leurs amis saoudiens ou qataris et à glorifier sans cesse les vertus du « vivre ensemble » (la cause de dizaines de milliers de morts) et des chances que nous avons de voir l’islam s’installer durablement dans nos pays, ils en oublient toujours de nommer l’ennemi public numéro un de l’humanité, l’islam et ses troupes qui sont la cause première, unique et majeure du terrorisme et de 280 millions de morts dans le monde depuis 1400 ans.
Nos dirigeants irresponsables nous expliquent que « nous sommes en guerre », mais ne précisent jamais contre qui, ce qui est le comble de l’hypocrisie, et surtout ne prennent jamais aucune mesure concrète pour rentrer dans cette guerre et combattre cet ennemi invisible.

 L’aveuglement, la surdité et l’autisme de nos dirigeants sont les plus grandes causes de notre malheur, au nom de concepts absurdes de tolérance et de vivre ensemble et surtout d’un électoralisme forcené qui leur a fait perdre toute raison et les rend chaque jour un peu plus fous…

Laurent Droit

Lire la suite dans « L’absurdité de l’islam 4 / 4 »

 




L’absurdité de l’islam (2/4)

Un oubli de lien à la fin du précédent chapitre (1 / 4) :

(sectes, voir : MIVILUDE  « Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires). »
Lien : (comment les détecter) http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/comment-la-d%C3%A9tecter

Suite du texte :

L’islam ramène toute action des fidèles par rapport à sa divinité à ce qui peut offenser ou plaire à Muhammad et donc à la divinité.
Ainsi, tout comportement du fidèle offense ou plaît à la divinité mais sera sanctionné par les hommes et jamais récompensé.
Muhammad s’était clairement assimilé à sa divinité inventée de toute pièce et lui avait attribué ses pires travers et perversions.

Islamabsurde1

 

De la sorte, toutes les horreurs commises par Muhammad durant sa vie sont devenues de « belles actions » pour la divinité.
Les crimes, les assassinats, les exterminations, les génocides (Coran 8-17 « ce n’est pas vous qui les avez tués, mais c’est la divinité qui les a tués »), les pillages, les viols, la torture, la pédophilie et la zoophilie étaient les actions quotidiennes de Muhammad et de ses armées de conquête pour plaire à la divinité.

 

L’islam est donc une secte violente ne reposant en aucun cas sur les mêmes fondements que le judaïsme et le christianisme, mais c’est en plus et essentiellement un système de pensée, une idéologie politique, militaire et économique de conquête violente et de domination du monde par et pour la soumission de toute l’humanité à la volonté d’un homme qui fut un grand malade et un grand criminel au sens que tout autre humain sain d’esprit peut le définir.

 

Pour ses prêches, Muhammad avait plagié la Torah et la Bible mais les avait adaptées à ses exigences personnelles et à ses ambitions sanglantes.
Or, dans la Torah et dans la Bible, la divinité a créé l’homme (à son image), aime l’homme et ne souhaite que son bonheur. Elle guide les pas de l’homme et le conduit sur les chemins de la paix et du bonheur.

 

Dans l’islam, le message est différent, perverti par le cerveau malade de Muhammad, et la divinité (créée à l’image de Muhammad) est devenue une sorte de divinité vengeresse et destructrice qui ne veut pas du tout le bien des hommes mais les dresse les uns contre les autres dans des guerres et des massacres perpétuels, y compris entre musulmans de convictions légèrement différentes, comme les sunnites et les chiites et les soufis. Le sunnisme et le chiisme sont subdivisés en de nombreux autres courants et cultes comme les Druzes qui ont dérivé du chiisme.
Tout cela nous montre bien que l’islam n’est pas du tout le bloc monolithique qu’il prétend être et qu’il a été victimes d’innombrables schismes et scissions.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_de_l’islam

 

Islamabsurde2

 

Il en est de même du Coran qui est loin d’être un livre figé pour l’éternité et dont des centaines de versions ont existé et existent encore, pour certaines bien cachées à la bibliothèque de l’université Al Azhar, au Caire.
Contrairement aux affirmations des musulmans selon lesquelles le Coran est « un livre incréé » (absurde !) et unique qui transmet l’intégralité sacrée de la parole de la divinité, le Coran a bel et bien été modifié et falsifié à de nombreuses reprises, au gré des besoins des dirigeants religieux et politiques de l’islam afin de servir leurs intérêts du lieu et du moment.

Selon Taslima Nasrin qui a écrit la première préface du livre de Ibn Warraq « Pourquoi je ne suis pas musulman », le Coran est également considéré comme un document extrêmement humain, grouillant d’erreurs grammaticales et historiques, dont il n’existe non pas une, mais des milliers de versions.

 

La loi coranique est une construction de l’esprit abstraite et totalitaire, destinée à régenter tous les aspects de la vie privée, depuis la naissance jusqu’à la mort (Taslima Nasrin).

 

Le Coran prêche ainsi que l’homme (le musulman, car les autres ne méritent même pas d’exister) n’est pas sur Terre pour y vivre heureux ni même y rechercher le bonheur, mais pour passer son temps à des salamalecs envers la divinité et des actions absurdes concernant chaque seconde de sa vie pour ne pas offenser la divinité, comme des ablutions stupides ou des histoires de nombre et de taille de cailloux pour s’essuyer l’anus après défécation, en ayant bien pris soin de tourner son regard vers la Mecque…

 

Mais l’homme humain n’existe pas dans l’islam. Il n’y a pas de place. Seul le croyant, le fidèle y a une place, et encore…
La femme n’existe pas dans l’islam. Elle est considérée comme une esclave au service de l’homme et comme un objet sexuel pour son plaisir incessant. Accessoirement comme une matrice porteuse de ses enfants et n’ayant aucun droit sur eux.
En 2016, la femme, jusque là considérée comme un animal non humain, a été reconnue par les « grands savants de l’islam » de l’université Al Azhar comme un « mammifère », ce qui représente une grande avancée et un grand espoir… !!
Mais la femme adultère reste quand même responsable des tremblements de terre pour certains « grand savants » saoudiens et la conduite de voitures automobiles peut nuire gravement à l’état de ses organes génitaux internes, selon un autre…

 

Dans la plupart des groupes humains, la femme est considérée avec respect comme la mère qui donne la vie et l’amour à ses enfants. Les sociétés donnent une place importante à la femme et la protègent des dangers qui pourraient la menacer. Le mariage lui assure la protection d’un homme et la reconnaissance de cette situation, de sa place dans la société et de la reconnaissance des enfants à naître de cette union.
La femme prend part à toutes les activités de la société dans la mesure de ses facultés physiques, son travail est reconnu et elle en perçoit le salaire ou la contrepartie.
Mais dans l’islam, la femme n’a pas du tout cette place. Elle est mal considérée, comme une sous créature à la limite du genre humain et elle n’a quasiment aucun droit légal. Elle est obligée de se soumettre aux hommes et de leur servir d’esclave et d’objet sexuel entièrement à leur bon vouloir.
Elle n’a pas le droit de s’instruire, encore moins de travailler ou d’accéder à quelque rôle ou fonction qui pourrait démontrer publiquement ses potentialités comme étant égales à celles des hommes. Les hommes la maintiennent ainsi dans un statut inférieur pour préserver leur ego. Le pire cauchemar et la pire humiliation pour un homme musulman seraient d’être obligé de travailler sous les ordres d’une femme…

 

La sexualité est extrêmement contrôlée dans l’islam. Le mariage permet de traiter sa femme comme une chienne et une esclave et de la violer à tout moment sans son consentement Coran 2-223 : «Vos femmes sont pour vous comme un champ de culture ou de labour ; allez donc à vos champs comme vous l’entendez». C’est la loi ! Par contre, la femme non mariée qui a des rapports sexuels avec des hommes peut être exécutée, même si c’est à la suite d’un viol collectif. La voix d’une femme n’a aucune valeur devant les juges. Les hommes violeurs, eux, ne seront jamais inquiétés. Le viol est un libre droit des hommes en terre musulmane.
Les femmes doivent donc toujours être surveillées et protégées par des hommes de leur famille et ne jamais sortir non accompagnées par un homme.
Mais tout cela engendre aussi de grandes frustrations pour les hommes jeunes, en particulier, pour lesquels il est impossible d’avoir une sexualité « normale » en dehors des liens du mariage.
La situation matérielle de beaucoup de jeunes hommes en terre d’islam est souvent désastreuse et les pères répugnent à confier leurs filles à des hommes impécunieux qui ne pourront pas subvenir aux besoins de leur famille. Ce qui ne fait que compliquer le problème et inciter à arranger des mariages à l’intérieur des familles et à augmenter de façon importante les tares génétiques liées à la consanguinité.
Sans parler d’une homosexualité grandissante chez les hommes et chez les femmes aussi, d’ailleurs. L’islam punit de mort l’homosexualité, mais il est la première cause de cette homosexualité…
De frustration en frustration, de privation de liberté en privation de liberté, pendant toute une vie, dans ce monde miné par la haine, la violence et la mort, méprisant pour l’homme et encore plus pour la femme, les replis et déséquilibres psychotiques paranoïdes sont innombrables comme le sont les maladies psychiatriques qui conduisent beaucoup d’hommes fragiles et surtout de femmes au suicide. Mais vous n’entendrez jamais parler de « suicides » dans la société musulmane, car c’est une « société parfaite », celle de la meilleure des religions de la meilleure des divinités.
Les suicides sont toujours travestis en maladies ou en accidents et il est préférable de ne pas s’y appesantir.

L’islam n’est que haine, violence, brutalité, ignorance (l’instruction et la culture sont interdites), obscurantisme, mais aussi frustration, jalousie, paranoïa, instabilité mentale, déséquilibres psychotiques, goût du sang et de la mort donné par les innombrables exécutions publiques auxquelles tout le monde doit assister (pour bien se pénétrer de ce qui le menace en cas de dérapage) sous diverses formes : décapitations, lapidations, pendaisons, mais aussi flagellations,  amputations des voleurs et tortures de toutes sortes.
L’islam d’aujourd’hui est un monde inculte, violent, immature et arriéré de plusieurs milliers d’années.

 

Depuis 1400 ans, le bilan de l’islam est sans appel. Il n’a rien apporté à l’humanité dans aucun domaine. Les intellectuels musulmans les plus honnêtes intellectuellement le reconnaissent. Ses prétendues inventions ne sont que le fruit de 1400 ans de pillage culturel d’autres civilisations beaucoup plus avancées, notamment asiatiques.

Bien au contraire, si l’islam existe depuis 1400 ans, il n’a pas seulement stagné pour rester à des mentalités du début du 7ème siècle, mais il a même accompli une régression civilisationnelle remarquable qui l’a ramené plusieurs milliers d’années en arrière par l’abandon et l’oubli de tout ce que les anciens peuples islamisés avaient pu atteindre à ce moment-là.
L’islam ne peut pas tolérer d’autres civilisations, ni d’autres histoires, ni d’autres cultures autres que lui-même, car son vernis est si fin et si fragile qu’il ne peut pas tenir la comparaison.

Laurent Droit

Lire la suite dans « L’absurdité de l’islam 3 / 4 » à suivre.