1

L’islam et la pyramide

Islam_Will_dominate_WorldLa question soulevée ici n’est pas d’ordre archéologique, même si elle concerne les postures soi-disant morales d’un archaïsme passant toute mesure !

Les lecteurs de RL connaissent assez la situation en France, et les lecteurs polyglottes sont encore plus horrifiés de ce qu’ils apprennent chaque jour sur les dérives et les méfaits commis au nom de l’Islam. Nous sommes conscients de ce qui est inscrit au cœur de cette idéologie, et qu’il suffit d’une manducation sans faille de certains passages du Coran pour transformer plus d’un musulman passif en jihadiste bien actif.

Le problème de l’Islam peut être compris sous divers angles, mais celui qui paraît le plus pertinent est scellé dans le nom même de l’Islam. La définition apportée par un savant est éclairante :

« … soumission et respect des ordres et interdits d’Allah. Allah a désigné la religion de vérité l’Islam, parce qu’il signifie obéir à Allah, se soumettre à son ordre sans aucune protestation, lui vouer un culte exclusif, etc. » [ 1 ]

Wikipedia fournit quelques nuances supplémentaires qui renforcent l’interprétation : « allégeance, reddition, résignation … ».  [ 2 ] Rien de bien joyeux!

On est cloué par un langage militaire et politique. Il est question de dominer, de vaincre. Or qui doit-on vaincre et pousser à la reddition, si ce n’est un ennemi ? Curieuse relation entre un dieu et son troupeau…..

La soumission est donc  la nature fondamentale de l’Islam. Ce qui serait compréhensible à défaut d’être acceptable, si l’Islam était réellement une religion engagée dans la voie de la paix et de l’amour universels. Soulignons bien universels, c’est-à-dire pas seulement réservés aux « frères » en islam. Mais pour tout le monde ! Car le contraire suppose que le non musulman n’est pas sur la liste, et sera donc privé d’amour!

Au passage, quand Jésus prononça le célèbre : «  Tu aimeras ton prochain comme toi-même », il ne posa aucun condition d’exclusion. Certains n’étaient pas plus ou moins ‘frères’ que d’autres ! Quant aux grands mouvements humanistes, ils se fondent sur l’égalité absolue de tous les êtres, sans distinction aucune, telle qu’elle est posée dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Dont la Déclaration  des Droits de l’Homme Islamique n’est qu’une caricature  grimaçante et perverse fondée sur la Charia.

Je souhaite juste signaler ce  qui m’a aidé à comprendre pourquoi l’Islam continue  à fonctionner et à progresser en certains lieux de la planète.

La notion de soumission m’a toujours dérangée, car je crois en la liberté de penser et d’être. Même si l’on peut philosopher à l’infini sur la liberté, ses limites, les illusions qu’elle engendre chez certains, et les crimes que d’autres ont  commis en son nom ! Même si ma liberté s’arrête là où commence celle d’autrui, cet espace là vaut déjà mieux que toutes les soumissions aveugles qui dispensent  l’individu de  la réflexion individuelle et finissent par l’exonérer des conséquences de ses actes les plus odieux !

Car, si je suis soumis, le maître auquel je me soumets portera tout sur ses larges épaules : il sera responsable de tout ce que je fais en son nom. Puisque le soumis se décharge de ses pensées comme de ses actes, mêmes les moins glorieux. Tout est fait au nom de qui vous savez.….Pratique !

Allah pardonnera tout à ses soumis, et rien à ceux qui n’ont pas voulu se soumettre. Si un Dieu Père existe ainsi, il aime ses enfants de manière bien sélective! Les  animaux montrent une affection égale à tous leurs petits ….

L’Islam a soigneusement réglé le problème de la croissance de l’être dans l’indépendance, en évitant toute référence à la liberté et à l’amour. L’amour rend l’humain incontrôlable, et parfois il libère les êtres, dont l’amour est passé aux pertes et profits religieux. Quant à la liberté, elle est par définition antagoniste avec toute notion de soumission. Même si quelques uns ergoteront sur la liberté de se soumettre. Car dans la ‘liberté de se soumettre’, il n’y a que manipulation au profit exclusif de la soumission.

Ejectée la liberté !

Finalement la soumission n’est que l’expression fleurie de l’esclavage. Alors comment faire supporter à l’humain la condition d’esclave, qui est en contradiction absolue avec l’idée même de l’humain, de sa quête vers la liberté, la vérité, la beauté et bien d’autres choses qui font la saveur de la vie ?

L’Islam, une fois encore avait la réponse, nette et sans bavures, mais d’une violence morale sans bornes. Ce principe permet de supporter  tant bien que mal l’intolérable.

Ce fut le principe de la pyramide.

Pour supporter la soumission/esclavage ayons toujours quelqu’un en dessous, à écraser, à humilier, à mépriser depuis les  tréfonds  de sa certitude !

Les musulmans se plient devant un dieu qui parle de miséricorde, en appelant à tuer l’infidèle et l’apostat. Et pour que les hommes musulmans supportent le fardeau de cette étouffante tutelle qui les déshumanise, l’Islam leur a donné les pleins pouvoirs sur la femme.

Le musulman mâle  a le pouvoir sur l’infidèle ET sur les femmes.

Le pouvoir notamment de vie et de mort. Il paraît que cela rend la vie plus supportable quand on est soi-même esclave d’un maître sans visage. Mais auquel par ignorance, faiblesse et lâcheté on a accordé le pouvoir absolu.

La femme est soumise  à Allah ET aux hommes.

Pour que la femme musulmane supporte cette double tutelle asservissante de la religion et de l’homme, l’Islam, dans sa bonté, lui a accordé d’être supérieure aux femmes mécréantes, qui peuvent être violées, prises comme butin, vendues. Leur esclavage de musulmanes est voilé ( !) par l’idée qu’elles sont au-dessus des infidèles, et ont ainsi un (maigre) pouvoir de domination sur des êtres qui leur sont encore inférieurs. La pyramide de la soumission permet d’écraser la tête de quelqu’un prétendument inférieur pour arriver à supporter le pied qui écrase la propre tête de l’écraseur !

Ainsi de suite, jusqu’à l’animal impur que l’on peut haïr impunément, le bouc émissaire sur lequel vomir sa bile d’esclave  qui n’a pas d’autre exutoire. Cet esclave  hait ses chaînes et s’oblige à faire semblant de les adorer pour ne pas avouer qu’il est incapable de les rompre.

J’ai pris conscience de cela en observant nombre de voilées. Les plus vieilles sont visiblement soumises au système, réduites à ce qu’on les autorise à être. Discrètes et humbles, souvent aimables. Les jeunes, soit converties, soit de naissance affichent souvent un mépris limite de la haine dans certains regards. Elles se sont jetées dans la gueule du loup sans réfléchir et quand elles réalisent leur erreur, il est sans doute trop tard pour affronter l’apostasie.  Il ne leur reste que la fuite en avant, en incarnant ce rictus de celle qui se croit pure et au fond se sait déjà esclave. On leur inculque qu’elles seules sont pures afin de justifier le principe de la pyramide à leur niveau. Il faut bien une raison de se croire meilleure qu’une mécréante.

L’humain n’est pas fait pour la soumission, elle est autant contre nature que le fait de vouloir transformer des hommes, en mères qu’ils ne seront jamais.

La soumission n’est que l’impropre de l’homme, quand il n’a pas bénéficié d’une éducation qui l’aide à se construire en tant qu’individu autonome et libre. La célèbre expérience de Milgram [ 3 ], même si elle est aujourd’hui partiellement remise en question, montre que ce fond de soumission doit bien exister quelque part, ne le contestons pas. Mais on  peut penser qu’un enfant éduqué hors des normes totalitaires, présentera une plus grande résistance à la tentation dominatrice, qui implique la soumission de l’autre, pour le réduire finalement à l’état d’objet. Un enfant éduqué à la vraie liberté de pensée ne pourra jamais devenir musulman ou se trouver dans un totalitarisme. Quel qu’il soit !

Le dernier avatar de la soumission est évoqué à titre documentaire, il concerne sans surprise  les relations sado-masochistes : une soumission qui perd vite son aura de phantasme pour laisser émerger sa brutale réalité : ces relations  sont fondées  sur l’humiliation!

La liberté de conscience est le moteur de l’évolution humaine, contrairement à la soumission, même si on l’enfume avec tous les encens de l’Arabie prétendue heureuse. Les relations pyramidales de dominants/dominés sont sans doute adaptées aux sociétés animales ! Mais il semble que la « science » islamique a gommé beaucoup trop de chapitres sur l’évolution !

A bon électeur salut !

Lucie Clavijo

[ 1  ] http://francais.islammessage.com/Article.aspx?i=31

[ 2 ] http://fr.wikipedia.org/wiki/Islam#.C3.89tymologie

[ 3 ] http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram




Fermer les frontières et ouvrir les cerveaux

Un des arguments ‘massues’ des mondialistes qui vomissent la Nation et l’Europe, ainsi que les résistants qui se battent pour la sortir de l’ornière, réside dans l’accusation de vouloir fermer les frontières.

C’est le must pour dénigrer les propositions visant à protéger le pays. On regarde avec commisération les patriotes qui  baisseraient le rideau, des pousse-à-l’apocalypse ! On terrorise le bon Français des villes et des champs : cela ressemblera à une fermeture de cercueil ! On frôle le gore : enterrés vivants, avec les zombies jihadistes dans la caisse en prime!

Posons d’abord la question des sommes brassées par les ‘passeurs’. D’où vient cet argent qui serait si utile pour monter des affaires locales ?

Bien des gens formidables se battent dans le Tiers Monde, font un micro crédit pour 200 ou 300 dollars et montent leur petite affaire.

http://www.courrierinternational.com/article/2010/08/10/un-passeur-de-clandestins-raconte

http://fr.novopress.info/127903/italie-22-passeurs-nigerians-font-entrer-10-000-clandestins-criminels/

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/08/97001-20130208FILWWW00579-immigration-16-000-euros-le-ticket.php

http://www.bakchich.info/france/2010/01/19/mayotte-une-passoire-pour-limmigration-clandestine-53751

etc.

Donc qui finance les sommes astronomiques de ce marché? Qui paye les passeurs ? Certains clandestins reçoivent des billets d’avion et arrivés sur le sol français sont inexpulsables…soi-disant mineurs…?

 

Re-donc, il faudrait réfléchir au lieu d’asséner des contrevérités, avec la grâce d’un forgeron qui tape sur l’enclume.

De quelle fermeture des frontières parlons-nous ?

 

On veut imposer l’idée qu’on va fermer la France comme une boîte, pour que rien ne rentre ou sorte. Ceux qui avancent cet argument sont ridicules.

 

L’EUROPE s’arrêtera-t-elle de tourner si demain la FRANCE remet ses postes frontières en place ? NON.

Surveiller les frontières empêchera-t-il d’utiliser l’Euro, d’acheter de la feta, du chianti, du whisky ? NON.

Fermer les frontières signifie seulement rétablir les contrôles normaux qu’exige le déploiement du terrorisme islamiste, des mafias et des trafics d’armes.

 

Tout circulera : marchandises, trains, avions, étudiants, piétons, gays, curés, rabbins, musulmans, touristes, frontaliers…On remettra juste le contrôle nécessaire pour éviter les afflux de sans papiers, et compliquer la vie aux trafiquants de drogue, de kalach’ et autres criminels.

 

Combien de gens sont privés de vacances, faute de revenus suffisants. Les queues à la douane, ce n’est pas leur problème. Ils se contenteraient déjà d’avoir un vrai travail !

Remettre des contrôles aux frontières, recréerait aussi des emplois, sans oublier l’augmentation des points de passage pour faciliter la circulation! Du boulot en perspective. Du vrai ! Pas des machins aidés, ou des allocs à deux balles, juste pour inciter les ‘djeuns’ à voter rose.

 

Pour ceux qui ont la chance de partir, les gouvernements feront évoluer les sacro-saintes habitudes, même au niveau des locations de vacances, en commençant par répartir les départs, en créant beaucoup plus de postes frontières, et en augmentant les transports en commun en périodes critiques, et même en dehors !

 

On ne peut remettre la sécurité de nos frontières dans les mains d’autres pays, même amis. Quand ils verront que nous ne laissons pas entrer des clandestins, ils trouveront vite le moyen de contrôler leurs propres frontières.

La Mafia tient les réseaux de passeurs en Italie, et s’engraisse sur le dos des africains.

http://www.opinioneirpina.it/opinione-irpina-tv/3-category/65-movie (italien)

http://www.tesionline.it/default/tesi.asp?idt=37873 (idem)

http://www.limen.tn.it/legalita-resistenza/2010/02/la-ndrangheta-e-la-nuova-schiavitu/#more-1831 (idem)

 

L’article suivant  n’est pas récent mais la problématique n’a pas évolué d’un millimètre.

http://html.rincondelvago.com/la-inmigracion-ilegal.html (espagnol)

L’église fait son devoir. Compatissante, elle soutient l’émigré.

 

Qui pourrait en vouloir aux émigrés ?

Qui n’est pas descendant d’émigrés ?

Qui est contre la circulation des personnes, afin qu’elles puissent trouver du travail et construire une vie meilleure la où elles le souhaitent ?

Pas nous.

Nous avons tous la réponse à ces questions. Nos valeurs humaines, notre sens des droits de l’homme, les vrais, font que nous sommes prêts à accueillir notre part de la misère du monde.

 

Mais comme personne n’apporte de réponse sérieuse à la question qui va suivre, alors nous sommes en droit de freiner l’émigration, et de surveiller nos frontières :

Qui a le droit de se dresser contre le pays  qui l’accueille, lui donnant travail, sécurité, dignité et santé ? Qui a le droit de venir dans un pays pour le dénier dans ses droits, ses lois, sa culture ?

Tant que des émigrés voudront venir pour s’intégrer et s’ouvrir au pays d’accueil, ils seront les bienvenus. Les autres, non.

 

L’Eglise devrait réfléchir. Elle soutient des gens qui, après la stabilisation de leur situation, veulent éradiquer la démocratie, le christianisme ou toutes autres croyances. Elle coupe la branche sur laquelle elle est assise. Il y a des abîmes entre compassion, illusion, ou sottise.

 

Le Christ disait qu’il faut accueillir le pauvre, le vêtir, le soigner. Amen. Mais les chrétiens vont-ils contre la pensée du Christ en pensant qu’ensuite, l’émigré qui a été reçu et nourri doit respecter celui qui lui a tendu la main ? C’était tellement évident pour Jésus que le voyageur  serait simplement reconnaissant et ne nuirait jamais à son hôte.

 

Refusons les confusions, comme les mélanges de genre.

Oui à l’émigration respectueuse qui s’inscrit dans un désir d’intégration. Pour les autres, n’ayons aucun état d’âme à fermer nos frontières.

 

On ne rentre pas n’importe comment en Chine, en Australie, aux Etats-Unis, ni en Russie. Ne parlons pas de l’Arabie Saoudite et con-sorts. Alors pourquoi l’Europe devrait-elle subir des contraintes que les autres ne s’appliquent pas ?

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/arabie-saoudite-des-milliers-de-sans-papiers-doivent-quitter-le-pays-29-05-2013-2846589.php

 

Remettre des postes frontières est la hantise des mondialistes. Mais quels intérêts servent-ils réellement? En fait, la disparition des frontières ne concerne QUE nous dans le monde! Qui veut la peau de l’Europe ?

 

L’Europe  Schengen a prouvé qu’elle est surtout utile à la circulation de la finance, des sans papiers, de la drogue, des jihadistes, des putes et des mafias. Qui avait tant intérêt à ouvrir nos frontières et assurer la « libre-circulation » ? Pour qui et pour quoi ? A qui bénéficie-t-elle vraiment ?

Nous avons connu le temps où l’on présentait un passeport à un douanier. Cela empêchait-il de partir à l’étranger ? Vivions-nous moins bien ?

 

L’article suivant concerne SCHENGEN et l’autorisation temporaire ( !) pour les états de rétablir une surveillance à leurs frontières en cas d’afflux massif d’émigrants.

http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/0710a892-f303-11e2-8a12-7cce8a6fe081/Malgr%C3%A9_le_feu_orange_de_lUE_Berne_renonce_%C3%A0_refermer_les_fronti%C3%A8res

 

La libre circulation est un attrape gogo, pour le moment, car elle est entre des mauvaises mains. L’économie japonaise ou brésilienne vont-elles plus mal parce qu’elles maintiennent leurs frontières ?

 

Et obtenir une carte d’identité signifie bien plus que bénéficier de droits. Cela signifie aussi accepter  les devoirs et adhérer à un projet commun, à une vision de l’avenir, tout en respectant l’Histoire de l’hôte.

 

Le problème véritable réside dans le bon ou le mauvais comportement des émigrés.

C’est leur choix.

C’est aussi le nôtre de l’accepter ou pas, et de choisir ceux qui veulent nous choisir aussi.

Cela n’empêchera pas qu’ils nous apportent beaucoup humainement. Mais en respectant leur pays d’accueil.

En nous respectant.

C’est la règle de l’hospitalité depuis le commencement de l’histoire humaine.

Il n’y a pas de raison qu’elle change, juste maintenant et juste pour l’Europe.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo




L’UMP n’est plus qu’un grotesque champ de foire en ruines

Valérie PECRESSE ramena les vieilles casseroles, il y a quelques jours sur France CULTURE.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4709756

Elle est l’exemple  de gens intelligents,  corrects et  royalement à coté de la plaque.

Mme PECRESSE fut une respectable secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur. Mais son discours ressort  toujours les mêmes poncifs stériles qui tournent en rond.

« Voilà ce qu’il faudrait faire…voilà ce qu’on fera…….jamais on ne votera FN… »

Le discours reste modéré et à l’honneur de Mme PECRESSE, mais il est complètement déconnecté de la réalité. Et n’incite pas à voter pour son parti.

Cette brave personne est restée quinze ans en arrière, cramponnée à l’image des fachos rouges qui sortent la barre de fer devant la fac,  pour dire que les  « extrêmes » doivent être repoussés avec fermeté. Elle a oublié de signaler que le vrai problème c’est la mollesse face au danger du nazislamisme, qui attend en embuscade, pendant que nos braves (sic) UMP servent de torchons à la Gauche Ponce Pilate.

Les casseurs, de droite ou de gauche, sont des épouvantails en carton que les gouvernements utilisent quand c’est nécessaire. Pour apeurer, ou faire reculer le peuple sur les questions qui fâchent. Ainsi, chaque fois que la Nation s’intéresse trop à la droite, il y a toujours un mort fort opportun, un ‘martyr’ à agiter.  Il faut traumatiser les Français, leur répéter qu’ils sont d’épouvantables fachos s’ils votent au bénéfice de la Nation.

Ce qui n’ empêche pas de voter au bénéfice de l’Europe. Mais une autre Europe.

Pauvres UMP, vous n’avez plus de courage pour affronter la réalité, défendre la liberté,  les droits de l’homme et même la VIE. Vous courez derrière la Gauche pitbull tels des caniches, de peur qu’elle aboie et vous insulte concernant un douteux mélange entre droite, extrême-droite, et nazisme.

Vous voulez dormir, vous courbaturer devant le PS et l’Islam ? Libre à vous. Mais vous êtes déjà tenus pour responsables.

L’UMP n’est plus qu’un grotesque champ de foire en ruines, elle n’intéresse que les che-chefs qui veulent en prendre le contrôle et retourner aux commandes.  Il y a des petits avantages sur lesquels on ne crache pas (voyez les Verts…). Mais le niveau de la soupe commence à baisser dangereusement.

Le peuple exprime son ras le bol à chaque élection partielle. Vous restez autistes, tétanisés, par les éructations des rouleurs de mécanique de gauche qui agitent le drapeau rouge du FRONT REPUBLICAIN. Alors qu’ils sont les premiers fossoyeurs de la République !

Si ces toréadors en tutu avaient le moindre courage, ils feraient un vrai FRONT REPUBLICAIN, contre la Charia, et l’islamisation. L’Islam n’en a strictement rien à faire de votre républicanisme d’opérette. Cet Islam qui s’appuie aussi sur la racaille pour déstabiliser le pays.

http://www.gerard-brazon.com/article-video-la-police-du-rail-sncf-prise-a-partie-a-la-gare-du-nord-a-paris-120429281.html

Des évènements similaires se sont produits à Toulouse ce week end ! Et ailleurs!  Alors les toréadors sont priés d’avoir un peu de respect pour les Français confrontés au quotidien à cette dégradation de notre pays.

Battez-vous pour l’avenir de la nation, ou laissez d’autres faire leurs preuves.

http://www.dreuz.info/2013/10/un-terroriste-appelle-les-musulmans-francais-pas-seulement-les-islamistes-a-gifler-et-jeter-des-pierres-aux-francais/

Les tenorettes de la Gauche sont étrangement muets devant ces menaces insanes et intolérables.

Quand à Fillon et son ‘plan’ pour être calife à la place de Sarkozy,…no comment.

Les « on-fera », on a donné !

Soyez DROITS, sinon vous ne serez plus rien.

La droite et la gauche ont fait leur temps. Et le désastre actuel, quotidien en est la preuve fulgurante.

Ouvrons de nouvelles possibilités pour la République.

Avant qu’il n’y ait  plus de possibilités.

Avant qu’il n’y ait plus de République.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo




Titanic la France

Demain peut-être,
Les Français en auront assez.
Qu’on les méprise, les salisse,
En niant leur culture,
Leur histoire et leur Nation,
Leur droit à la sécurité,
Et même à exister.

Les fils de la République
se dresseront pour crier ‘non’
aux miteux nazillons roses,
qui encensent l’ignorance,
l’inoculant à haute dose
à nos enfants de France.

Le Peuple se lèvera,
Contre les nazis verts,
Pour dire sa révolte et sa colère,
Devant l’insondable sottise
D’un crime lâche et tout de corruption,
contre leur belle et généreuse nation.

Il sait déjà dire non
aux nazis noirs, aux nazis bruns
mais qui se croient tout blonds !
Il criera sa rage et sa fierté
Contre la lâcheté
Des caquetants socialistes
Et leurs fumeux spécialistes,
Qui baissent plumage et ramage
Sans oublier l’oreille et la queue
Devant des rustres et des sauvages,
Enragés du diable,
Bien plus que fous de Dieu.

Un jour qui vient,
les Français lessivés,
Ecoeurés, enfin réveillés,
N’auront plus envie de payer,
Pour n’être que les figurants,
Qui font moins que figurer,
Condamnés à jouer
dans un pauvre navet.
Un sinistre plagiat
Sans lustre et sans éclat,
Où le metteur en scène,
Dont la sottise frôle l’obscène,
Blatère et glougloute
au cœur même de l’Etat.

Ils connaissent le casting,
Et le pitoyable scénario,
Depuis un étrange soir de mai
Où les drapeaux qui flottaient
N’étaient pas ni les bons ni les vrais,
Où des bandes braillaient
En piétinant la République
Et ses vives couleurs laïques.
Ils n’iraient jamais à Cannes
Embarqués dans ce nanard,
Dont les héros étaient des ânes
Qui les prenaient pour des bâtards.

Bien qu’on les poussa sans ménagement
Pour qu’ils sautent dans la houle,
les figurants ne perdaient pas la boule,
et n’abandonnaient pas le navire.
Ils n’avaient pas d’autre pays,
Et nulle envie d’une autre vie.
Pas besoin de saigner des peuples,
Ni d’écraser des nations,
Sous les coups d’une dictature
Qui avancerait sure d’elle,
menteuse, ignare et cruelle,
toute de noir voilée,
pour mieux masquer
son impure et triste réalité.

À la barre,
Le Capitaine Batavia se cramponnait,
En racontant des salades,
L’air péteux et béat,
Pleinement satisfait de sa haute insuffisance,
Bien plus confit d’orgueil,
Qu’un foie de canard doctement gavé !
Il ne risquait rien !
Que risque un Capitaine dont le second s’appelle Zéro ?!
Et que risque un second
Dont les sous fifres sont des triples zéros ?!
Ils ne savaient que taxer…
Car ignorant ce que signifie gouverner.
C’étaient de petits riches,
Doués pour la triche.
Des pseudos intellos,
Des champions de pédalos
incapables de rien prévoir,
Si ce n’est leurs retraites dorées
et leurs très grasses indemnités.

Le Capitaine Batavia parfois hésitait,
Ne sachant déterminer
s’ils étaient des propres à rien,
Ou des impropres à tout ?
Mais il restait fier de son troupeau
Pour lequel il savait inventer
D’inutiles commissions
Et d’improbables fonctions:
officier à la francophobie,
et même à la leucophobie ;
seconds improductifs,
commis à l’abaissement général,
l’inculture fatale,
ou l’ignorance nationale.

Dans le rôle de l’iceberg,
Une vieille débutante
A l’œil glacial et torve
Crachant haine et morve,
rongeait goulûment son frein :
Le rôle était violent, et décisif !
Elle n’avait que 5 ans
Pour couler le navire !
Elle gardait les seaux,
Mais les avait percé…
Elle prenait son rôle à cœur
Et semblait se réjouir
A chaque défaillance
De la coque et du moteur.
Elle applaudit avec ferveur
Quand la Justice si fière,
se noya la première,
au fin fond du déshonneur.

Le héros d’opérette
Vêtu d’une sémillante marinière,
Se voyait bien calife à perpette.
Arno Di Caprio pour le nommer,
Tentait des manœuvres,
Avec son petit doigt…
Il jetait des œillades,
faisait des ruades,
et gonflant les pectoraux,
Il écopait avec un dé à coudre…
Laissant l’espoir se dissoudre,
Car le bateau récalcitrant,
Lentement, penchait sur le flanc.

Dans le rôle de la mer, et du mal de mer,
Desflots bien sur,
L’œil vague et parfois en pétard,
Ne supporta même pas le ‘bateau’ ,
Pour l’occasion barbouillé de vert,
mais qui de toute part prenait l’eau.
On lui criait « ma mère ! »,
Elle répondait « ta soeur » !
Pourtant, malgré les prémices du naufrage
Desflots faisait construire encore
De coûteuses cabines,
Pour y loger gratuitement
Et engrosser promptement
Le cheptel des femelles
et des tristes concubines.

L’officier aux affaires étranges
Restait discret et froid,
Sans trop se faire de mauvais sang.
Il inventait des ennemis,
jouait à faire peur,
évitant soigneusement
De désigner les vrais tueurs.
Il se pavanait,
Faisant le beau, ne faisant rien,
Et son verbe plat n’intéressait
ni le Monde, ni les siens.

L’équipage insipide,
De bric et de broc
Farci d’idées en toc,
Inodore, incolore,
Méritait presque
son triste sort,
Ils s’étaient crus les bons, les forts,
Et devaient se contenter,
Qui, de bredouiller,
Qui, de patauger !

Quand parfois la vérité sortait,
Elle concernait de miteuses combines,
Des mensonges éhontés,
qui précipitaient le navire
Dans les vagues glacées
Du chômage et de la dette.
Mais racaille et insécurité,
Leur disputaient la vedette,
Empoisonnant l’air des ponts
D’acres relents nauséabonds.

Quelques sinistres et politiques musiciens,
Jouaient encore, mais sans entrain,
Un peu de pipeau,
accompagné du tambourin,
qu’agitait une pepette
élevée au rang de pipelette
du commandeur des bourrins.

Le chef de la sécurité s’agitait,
L’œil rond tel celui d’un pigeon
et plus noir que celui d’un maton.
Pourtant rien n’y faisait :
plus il brassait de l’air,
plus le bateau gîtait par le travers.
Il croyait, le pauvre biquet,
Aux vertus de la musique
Sur les éléments déchaînés,
Et bramait des airs de valse,
l’oeil empreint d’une molle sévérité.

Un officier médical
Elevé au rang de comptable,
Voulu participer à la manœuvre
Et précipita le désastre.
Cahuzac, il se nommait,
et quand ses pairs retors,
Réalisèrent le danger,
Tels les marins de l’Antiquité,
Ils voulurent par-dessus bord
Proprement le jeter.
Espérant sans doute
Calmer Neptune
Tout en faisant gober
Leurs sottes histoires de thune
Aux humbles passagers
saisis par la déroute,
noyés par tous les doutes. !

Ces passagers désespérés,
voyaient l’iceberg
S’enfoncer dans les entrailles du navire,
Déchiqueter son histoire,
Dissoudre sa langue,
Taillader ses espoirs,
Détruire ses clochers,
L’étouffer dans une gangue
D’amère taqqya et de charia…
Mais certains, de tout leur cœur,
S’arc-boutaient toujours et encore.
Criant leur amour du navire
et chantant pour soutenir l’effort,
Ils tentaient par le rire,
de couvrir le son de l’hallal’i !

Batavia, imbu de sa sottise,
et repu de sa jactance
Trônait sur la passerelle,
Ejaculait du vent,
En éructant : « Moi Capitaine,
La catastrophe, c’est maintenant !
Car pour couler la barque
J’ai ma mafia et mes bulldogs :
mes cons-pétants énarques ,
Mes journaleux et sots-ciologues
Et surtout mes arabo ploutarques.

Espérant anesthésier
La foule qui se voyait couler
Et pour finir l’histoire en beauté
On leur proposa des mariages gais.
Quand aux plus primesautiers
Ils pouvaient graver leurs noms
sur le grand mur des petits cons.

Des journalistes perfides
fielleux, et toujours stupides,
Usaient d’une langue bifide,
Pour mieux trahir la Vérité ;
prétendant, même
les pieds dans l’eau,
que le bateau au lieu de couler…
vers des matins radieux et verts
était en train de s’envoler !

Des aventuriers de l’allocation
et des mercenaires du chômage,
Des taupes et des tenancières,
Qui à bord s’étaient faufilés
Sans billets et sans papiers,
S’éventaient désormais
avec leurs pseudo identités.
Ils riaient de voir le navire
tristement s’enfoncer,
sans réaliser qu’eux-mêmes
Allaient bientôt en profiter.
Ils le huaient, l’insultaient,
Moquaient les passagers,
Conspuaient l’équipage,
conpissaient le règlement,
déchirant les gilets de sauvetage,
dont les marins tentaient vainement
un ultime et pauvre rafistolage.

Quelques jeunes narguaient,
rackettant et outrageant
les passagers désespérés.
Ils vendaient du cannabis,
Tout en brûlant des canots.
Des imams déconnectés
Cherchaient même
où construire une nouvelle mosquée.
Parmi ces joyeux drilles
Une voiture balai
Eparpillait les ordures,
Braillait, grouinait,
et partait en vrille.
Des ‘déséquilibrés’,
soi-disants stigmatisés,
Dans un ultime effort
Pour se soulager,
Cherchaient encore
Une gorge à trancher.
Car on leur avait bien dit
que dans les entreponts
on transportait surtout
Des veaux et des moutons.

…Et les vapeurs d’herbe
Montaient jusqu’à la passerelle,
Où le Capitaine, l’oeil coquin,
Caché dans les petits recoins,
Jouait encore au chaud lapin.

On l’entendit jusqu’au bout,
Toujours auto satisfait
Même quand l’eau lui monta au cou
Chanter d’un air niais
un piètre rap mal rythmé,
un gnan-gnan style déjanté :

(avec un accent du 93)

« Moi Moi Capitaine,
TITANIC La France,
C’est maintenant !
TITANIC la Démocratie,
J’préfère bien mieux
La démo-crasseuse
TITANIC les laïcs,
C’est un trip super chic !
Hourra houria,
Toi et moi, on le fera
TITANIC la République
Sans oublier l’armée,
En piétinant les flics !
TITANIC la Vérité,
Comme d’habitude,
par dhimmitude
et lacheté.
TITANIC la Liberté
C’est pour longtemps !
TITANIC les retraites,
C’est maintenant
Et les pieds devant !
TITANIC les travailleurs,
Faut entret’nir les branleurs
Qui vot’ront pour ma grandeur
TITANIQAB les femmes
Peut-être qu’avec l’Islam
J’pourrai enfin les commander
« fermes-là, casses-toi, » quel pied !….
TITANIC le Socialisme,
mon débile narcissisme,
c’est mainte..bl…bl..bl….……. !
(l’aveugle mondialisation
noya les derniers flons flons
dans ses derniers glous glous
Mais il sombra content :
le navire était coulé par le flan !

Les survivants avaient compris la leçon.
Oubliant idéologies et religions,
Partis, pouvoirs et mafias politiques
Ils bâtirent une nouvelle République.

A bon électeur, salut !
Lucie Clavijo




Filippetti crache le morceau : le CSA sera « aux manettes » du contrôle du net !

La liberté d’expression est la seule garante de la validité de la  démocratie pour nos sociétés.

Ce qui fera avancer nos sociétés, c’est toujours plus de liberté d’expression. Il n’y a pas de progrès véritable au profit de tous, qu’il soit scientifique, social ou politique, sans liberté d’expression.

Toutes les dictatures, quelles que soient les idéologies qui les fondent, ont un point en commun. Ce point vital est la signature même de la dictature : il s’agit de  l’atteinte aux libertés.

Cette atteinte commence généralement par l’atteinte à la liberté d’expression, car elle est le verrou premier qui doit sauter. Quand la liberté d’expression est morte, le reste n’en a plus pour très longtemps.

Au moment grave où nous devons nous battre afin que ne soient pas promulguées des lois dans les droit fil de la Chariah, des lois liberticides qui empêchent le blasphème, qui interdisent la contradiction ou l’analyse indépendante, la Gauche (toujours elle) avance ses pions en douceur pour achever la liberté.

Pendant qu’on nous saoûle avec les déboires du petit Nicolas,  ou  avec les fureurs d’un islamisme pervers qui ne poserait problème que très loin de chez nous, au Mali, au Kenya, au Pakistan…. on nous assène discrètement le transfert de la loi HADOPI sous le contrôle du CSA.

Comme d’habitude, la Gauche, ce triste reflet de l’Islam, s’exerce à la taqqya la plus radicale.

On présente cette loi comme un progrès pour les auteurs… avec un « mais » de taille !

Il faudra que les auteurs  soient exclusivement de bons petits citoyens bien-pensants à gauche, bien dhimmis, bien rancis !

http://www.pcinpact.com/news/82510-comment-csa-compte-reguler-tous-contenus-culturels-numeriques.htm

« Le transfert de la Hadopi au CSA se fera finalement dans un projet de loi sur la création, qu’a confirmé Aurélie Filippetti. Celle-ci décrit déjà l’avenir de la régulation en France avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel aux manettes des contenus du Net. »

« aux manettes des contenus du Net ???? », sans doute faut-il entendre que le CSA commencera par les manettes, et terminera par les menottes, pour tous les récalcitrants qui voudront perpétuer la tradition de la Libre Pensée ! ?

http://www.pcinpact.com/news/82495-hadopi-csa-le-chant-cygne-marie-francoise-marais.htm

http://www.20minutes.fr/societe/1225771-20130920-transfert-csa-missions-hadopi-pourrait-etre-integre-a-loi-creation

Les membres du CSA sont nommés par… le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale, et le Président du Sénat. Ce qui, indépendamment de la couleur politique du parti au pouvoir, ne sera jamais un signe d’indépendance.

Allez voir le wiki du président actuel du CSA , un  poulain qui n’a jamais quitté l’écurie de la Gauche :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Schrameck

pour faire contrepoids  et bonne mesure :

http://www.acrimed.org/article3050.html

vous avez dit indépendance… ?

Le CSA est un outil au service du pouvoir, faut-il être complètement fou pour lui donner de plus, un  pouvoir aussi important que le contrôle du Net ?

Si un mouvement politique veut être crédible en matière de libertés et de démocratie, qu’il commence par réduire le CSA à des tâches techniques. Point barre !

Depuis des années l’HADOPI et le CSA, tracent lentement mais sûrement la voie du verrouillage des libertés. On les sent prêts à passer à la vitesse supérieure, surtout maintenant que les Français commencent à s’éveiller et s’informer loin des sentiers battus de la pensée unique et du politiquement correct.

Si les peuples avaient été entendus, plusieurs traités européens n’auraient certainement pas été négociés comme ils le sont. Ces peuples, ces citoyens que l’on n’écoute pas, ont trouvé grâce au Net d’autres moyens d’exprimer leur ras le bol devant l’autisme et l’incurie des dirigeants de ce monde, et leur refus de la montée des intégrismes politiques et religieux.

Certaines voix à gauche semblent même s’élever et prendre enfin conscience que lorsque les libertés seront mortes, leurs cadavres sentiront mauvais pour tout le monde, socialistes compris.

http://www.pcworld.fr/business/actualites,hadopi-csa-fusion-report-competences-loi-amendement,542205,1.htm

La vigilance est le dernier rempart des libertés.

http://www.mondialisation.ca/lonu-demande-le-controle-de-linternet-mondial/5315018

Beaucoup de jeunes sont désabusés et répètent : « les manifs n’ont servi à rien, les pétitions c’est du vent, en fait on n’a aucun pouvoir » ! Il y a toujours un espoir et un contre pouvoir entre les mains du peuple.

A condition que celui-ci se souvienne qui il est.

Ne laissons personne voler nos libertés, ne laissons personne tuer l’Internet en le noyant dans le marécage poisseux et glauque de la bien-pensance de gauche.

Il est temps de faire reculer la pensée étriquée et étouffante des socialistes.

La question n’est pas d’empêcher les gauches ou les islamistes  de s’exprimer, ce qui serait à l’encontre des valeurs de la liberté.

Mais si la Gauche et l’Islam ont tellement peur de la liberté d’expression, c’est parce que eux seuls auront quelque chose à y perdre !

La vraie démocratie n’a pas peur de laisser chacun dire ce qu’il pense.

C’est notre responsabilité d’éduquer nos enfants à d’autres valeurs et d’autres espoirs que la médiocrité proposée  par les héritiers de Staline, Mao,  et autres prophètes noirs, rouges ou verts d’un prétendu « âge nouveau ».

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo




Pourquoi la haine du sexy, les filles ?

Une fois de plus les socialistes viennent de faire la preuve de leur hauteur de vue concernant les vrais problèmes qui minent la société française.

http://www.20minutes.fr/societe/1224545-20130918-interdiction-concours-mini-miss-nenfermons-femmes-corps-barbie

Donc on légifère, pour interdire ces concours de mini miss, certes complètement neu neu, mais qui en fin de compte ne sont pas bien méchants. On connaît la musique : les mamans projettent leurs insatisfactions et leurs rêves de gloire sur leurs enfants…. Ce que font, entre parenthèses, bien des parents qui poussent leurs gosses dans des boîtes à bachot, etc… Au fait, quand des célébrités poussent leurs gamins sur le devant de la scène, leur mettent le pied à l’étrier pour en faire des vedettes….personne ne dit grand’chose. Quand M. Gainsbourg mettait sa fille en avant dans un clip douteux….la gauche ne pipa point. Les vedettes c’est de gauche…et la gauche sent toujours bon, la gauche est toujours juste, belle et bonne.

Un concours de mini miss fait partie de ces non-évènements insipides, qui fait plaisir aux participantes.  Et alors ? Les pédophiles en sont pour leurs frais, les petites étant noyées sous les frous-frous et les paillettes. C’est le genre de choses qui ne devrait pas nous empêcher de dormir. Mais qui donne visiblement de l’urticaire à des idéologues du féminin ?

Je n’ai rien contre le féminisme, quand il défend les vrais droits à l’égalité pour les salaires, ou qu’il veut protéger les femmes des violences de toutes sortes.

Mais ce féminisme là qui prétend empêcher que des femmes aient envie d’être des barbies… on retombe dans l’idéologie… voire la jalousie ?

Bien des féministes se sont décrédibilisées ces dernières années, en évitant ostensiblement de dire quoi que ce soit contre le voile. Tellement plus facile de ruer contre les concours de mini miss ! Sont-elles aveugles au point de ne pas voir qu’elles font le lit de l’islamisme!

Et si certaines ont envie d’être glamour, séduisantes ? On va légiférer pour que les féministes empêchent des femmes de vivre leur féminité autrement qu’en ressemblant à des camionneurs et en rêvant de châtrer les mâles ?! La vraie  liberté c’est que chaque femme choisisse sa féminité. Et, vive les camionneuses sexy, vive les barbies camionneurs !

Il sera toujours plus facile à une ex mini miss d’évoluer et d’envoyer paître ces sottises, qu’à une mini voilée/endoctrinée de sortir du carcan islamiste.

Vous vous trompez de combat les filles. Pourquoi la haine du sexy ? Le sexy n’aurait droit de cité qu’entre lesbiennes ? Réveillez-vous d’urgence. Parce que si vous voulez vous voiler la face, pas de problème, vous y allez tout droit !

C’est fou comme certaines féministes sont douées pour se tromper de combat en cette ère islamo-stalinienne qui se profile.

Donc les mini miss mettaient la République en danger. Moralisons, comme des petits bourgeois étriqués, à qui il faudrait toujours plus de lois pour se sentir en sécurité:

Interdiction de fumer, interdiction de concourir, chasse aux clients de prostituées…. (je ne fume pas, ne concours pas et ne suis pas client !)

Mais cette moralisation de carton-pâte, cette citoyenneté bien propre sur elle, est un leurre, et un étouffoir à liberté.

Par contre,

– on veut légaliser le cannabis : ça ramollit le cerveau et ça empêche de se révolter !

– on chasse le client des putains mais on laisse les mafias de proxénètes bien tranquilles. On oublie au passage que certains hommes n’ont peut-être pas de femmes, mais ils ont quand même des besoins sexuels…alors, on fait quoi ? On légifère pour les obliger à prendre du bromure en attendant de leur interdire la masturbation ?

– on interdit les concours de beauté enfantins, mais on oublie soigneusement d’aller défendre les petits chrétiens, hindous, juifs (Ozar Hatorah ça doit dire quelque chose à la conscience….)

http://themuslimissue.wordpress.com/2013/09/15/graphic-muslim-trophy-in-syria-lifeless-body-of-decapitate-christian-child/ très dur

Quelle société voulons-nous ? Une société où lentement mais sûrement, nous nous éduquons nous-mêmes, en échangeant du meilleur, même si on échange aussi du pire ?

Une société où nous croissons librement à nous-mêmes, par choix.

Si l’on éduquait les femmes à cultiver leur être et leurs rêves, il est possible que les concours de mini miss n’existeraient pas, et le monde ne s’en porterait pas plus mal.

Mais entre aller voir un concours de beauté ou subir un lavage de cerveau, il n’y a pas photo !

Vouloir faire évoluer les gens par le législatif, ça ne marche pas.

On évolue par l’éducation.

Et l’éducation n’est pas endoctrinement.

Donc, voudrons-nous une société qui commence à ressembler désagréablement à l’islamisation ?

Une société régressive qui sous couvert de morale (bien élastique dés qu’il s’agit des rejetons de nos gouvernants socialistes) ne vise en fait qu’à restreindre les libertés ?

Ces libertés qui sont par définition opposées à l’esprit du socialisme tel que nous le voyons s’exprimer sur tous les terrains du monde.

Et ce, quelles que soient les contorsions et les élucubrations qu’on nous opposera.

Les sociétés socialistes sont toutes des sociétés autoritaires, mêmes si cet autoritarisme se prétend soft et branché du coté occidental.

En fait, les musulmans n’ont même plus besoin de se fatiguer à promouvoir la conversion. Le Parti Socialiste et ses alliés si moraux (ou plutôt si morts-aux-libertés) produisent toutes les lois quasiment inutiles qui construisent une société autoritaire glissant dans la dictature impure et dure.

Quand les socialistes auront parachevé leur modèle de société, il n’y aura plus qu’à couvrir celle-ci d’un voile noir, et le tour sera joué !

Socialisme = voiture balai de l’Islam.  Ça ne sera pas faute de l’avoir dit !

On veut interdire à des petites filles de jouer à la princesse, mais on ne bouge pas un œil contre le voile, qui est une atteinte grave aux droits de l’enfant et de la femme.

Plus d’un salafiste a dû rendre grâce à son dieu sait quoi, pour remercier de l’existence de politiques aussi serviles  et stupides dans la  France de 2013. Le dhimmi a la légiférette facile, dés qu’il s’agit de restreindre les libertés des incroyants

Si vraiment, les socialistes ont envie de légiférer utile, si ça les démange réellement de protéger les enfants …

Commencez par les protéger des vrais pédophiles…mais peut-être que certains sont ‘intouchables ‘ après une vie passée à bichonner leur réseau politicien.

Commencez par les protéger dans le cadre scolaire où ils se font tabasser, racketter, violer !

Mais comme ce sont des chances pour la France qui se chargent des basses besognes de destruction de la nation, ça va être coton de trouver la bonne loi… faisons confiance à Tatie Taubi !

Commencez par interdire le port du voile aux mineures, afin qu’elles ne deviennent pas les victimes d’un système qui avilit la femme sous couvert du voile et du bla bla religieux. Protégez les enfants de l’ingurgitation forcée du Coran. Qu’ils aient le choix de leurs vies !

Fournissez leur une éducation fondée sur la liberté de penser et de s’instruire autrement que dans un seul livre !

Commencez par interdire vraiment la vente d’alcool aux mineurs. Mais en vous préoccupant surtout des réseaux qui trafiquent et gagnent des fortunes avec l’alcool et les petites pilules qui vont avec.

Commencez par interdire que des enfants égorgent des moutons à l’Aïd, parce qu’ensuite ça ne leur posera pas problème de passer à l’aorte humaine!

Commencez par interdire que des fillettes soient encore aujourd’hui victimes de l’excision sur le territoire français, et que ce crime n’empêche pas les reproducteurs (ne leur accordons même pas le titre honoraire de parent 1 ou 2) d’encaisser toutes les allocations.

Commencez par interdire que l’on marie de force des filles au pays avec de vieux bouseux qui gâcheront définitivement leur vie.

Il y a des choses qui doivent être interdites, et ce n’est pas une atteinte aux libertés.

C’est le moyen de protéger les libertés essentielles. Car quand vous interdisez de marier une jeune fille, vous lui laissez le choix !

Si vous voulez des vrais combats, on va vous en trouver, puisque visiblement vous n’êtes pas capables d’y penser tout seuls.

A part taxer pour payer les innombrables résultats de leur  incompétence et de leur lâcheté,

Que font-ils de vraiment utile pour vous, et votre pays ?

Quand vous aurez la réponse, vous n’aurez plus peur de voter autrement, et de devenir acteurs de la vie citoyenne.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

http://ripostelaique.com/acheter-nos-autocollants.html

AutocollantTaubira




Manif interdite : il nous reste les journées du patrimoine avec visites de mosquées !

Le gouvernement Hollande n’en est plus à une saloperie près.

Mais il nous reste beaucoup de chemins ouverts pour protester utilement !

Les Musulmans ayant découvert les vertus des journées du patrimoine vont en profiter pour faire visiter les mosquées. C’est leur droit républicain.

Mais, comme par hasard, la visite a surtout pour but, entre le thé et les makrouts, d’amener les visiteurs à poser les questions…auxquelles « on » donnera évidemment les bonnes réponses.

On n’est plus vraiment dans le patrimonial…;mais plutôt dans le convertisseur !

Tout est propice à l’endoctrinement. Une visite, un converti ?

http://www.desdomesetdesminarets.fr/2013/09/06/les-journees-du-patrimoine-concernent-aussi-les-mosquees/

A condition de vouloir se laisser endoctriner.

A tous ceux qui veulent lutter contre la dictature islamo-socialiste, rappelons que :

le 14 et 15 septembre, il y a les JOURNEES DU PATRIMOINE français.

Prendre ses gamins, et même les copains des gamins, ou aller faire une sortie entre amis avec un bon pique-nique (saucisson–pinard) pour visiter les merveilles de notre patrimoine me paraît être un acte de résistance aussi utile qu’agréable. (en plus, pour avoir quelques petites choses sympas à dire sur le monument, on fait un petit tour sur le Net avant, histoire de se rincer les neurones)

Ils ne pourront quand même pas fermer tous  les châteaux, les musées, les cathédrales gothiques et les monastères romans !

Au moment où la Socialie montre chaque jour davantage son vrai visage, il reste la VOLONTE, L’ESPRIT DES LIBERTES, LE SENS DE L’HONNEUR, et notre merveilleuse CULTURE.

Mais si nous, citoyens ne nous les approprions pas…qui le fera ?

En contrepoids à nos dhimmis :

Une nouvelle aussi édifiante que possible à déguster sans modération : le nouveau gouvernement égyptien va interdire 55000 imams de prêche !

Les gouvernants égyptiens ont donc quelque chose de plus que les nôtres,

Je vous laisse deviner quoi !

http://www.desdomesetdesminarets.fr/2013/09/11/egypte-la-dictature-militaro-laique-va-interdire-55-000-imams-de-preche/

Il n’y a que l’ahuri du Tartare (il ne mérite pas le qualificatif d’élyséen) pour aller lécher les babouches et apporter de l’argent (votre argent sué fiscalement) au terrorisme palestinien !

http://www.lepoint.fr/monde/hollande-ira-en-israel-et-en-palestine-les-18-et-19-novembre-12-09-2013-1730604_24.php

Bonnes Journées du Patrimoine ! Vive la France !

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

 




La laïcité Peillon, du pipeau au service de l’islam

Les grands hommes produisent des lois.

Les grands gouvernements les font appliquer avec le plus de justesse possible.

Les autres posent des affichettes, qui ne sont même pas des pansements sur une jambe de bois !

Donc M. PEILLON pose des affichettes pour promouvoir la laïcité à l’école. Quel humoriste ! Comme si nous ignorions que le but de M. PEILLON est d’éradiquer définitivement toute autre forme de pensée du nid français, afin que le coucou socialiste occupe toute la place.

Pour être très vite remplacé par le coucou islamique.

On laminera finalement ‘éducation’ et  ‘nationale’, dont l’Islam n’a que faire! Pas plus qu’un certain mondialisme d’ailleurs. Ce qui confirme qu’Islam et  Mondialisme ont bien plus d’accointances qu’on ne le pense.

M. PEILLON (tant d’innocence serait presque émouvante), attend sans doute la gratitude du ventre de ses petits protégés. Las ! M. PEILLON croit  que le Socialisme contrôlera l’Islam à coup d’affichettes et que les prochaines générations de musulmans marcheront au pas de l’oie pour aller remplir les urnes socialistes.

Non, le PS n’est que la carpette sur laquelle les musulmans s’essuient les pieds avant de vaquer à leurs affaires.

M. PEILLON ne s’est pas demandé, pas plus que les obscurs rédacteurs du placard laïcard, comment des enseignants et des personnels, déjà contraints à la reddition sans condition depuis des années devant des classes à majorité musulmane, vont imposer la laïcité. Comment ces malheureux pourront contredire les chères têtes blondes et brunes qui ressassent et assènent le Coran comme vérité ultime. D’un ton qui ne laisse à l’enseignant que l’espoir de ne pas se faire cracher dessus au mieux, ou de ne pas être attendu par les grands frères à la sortie, au pire.

Savez-vous que nos chers petits qui fréquentent certains conservatoires (on aurait pu y voir un espoir de progrès pour la société), utilisent cet l’espace pour y promouvoir l’Islam ! La musique n’adoucit plus grand-chose. Tout est devenu prétexte à prosélytisme. Alors attendons de voir un prof de philo ou de musique se dresser contre les petits convertisseurs à pattes… et se prendre  un pavé kantien ou une guitare sur la tête! Ils pourront toujours agiter l’affichette à PEILLON pour amortir le coup!

N’en voulons pas à ces personnels, victimes eux aussi des carences politiques. N’oublions pas que beaucoup ne porteront pas plainte, par crainte de représailles. Là aussi, les chiffres de l’incivilité et de la criminalité gonfleraient encore plus.

S.v.p., M. VALLS,  arrêtez de nous prendre pour des crétins congénitaux !

En fait, PEILLON veut surtout achever notre société française aux racines judéo-chrétiennes, mais aussi humanistes, (sans oublier bien d’autres richesses intellectuelles et morales,) sous couvert de cette laïcité affichée.

Ce ministre devrait pourtant savoir que les lois garantissant la séparation des églises et de l’Etat existent  déjà et qu’il suffit de les faire respecter, en donnant à la police et aux administrations les moyens de les faire appliquer. Trop simple sans doute pour un cerveau saturé d’idéologie. PEILLON est une belle intelligence, mais ça n’a jamais empêché d’en faire un gâchis.

Empiler les diplômes, c’est bien. Mais soit on se cache derrière la pile, et on ne voit pas grand-chose de la vie. Soit on escalade la pile et on voit le paysage. Escaladez M. PEILLON, escaladez !

Donc, si vraiment la République et son enseignement ne conviennent pas à certains, la porte est grande ouverte.

Que l’on ne vienne pas nous chanter « qu’ils sont français » ! Chacune de leurs revendications est une négation pure et simple de la France et de la République, et un refus de l’idée d’appartenance à la communauté citoyenne. On n’est pas français que devant les portes des CAF, et pour profiter des services publics !

Quand une voilée hystérique hurle : « Je ne reconnais pas la France, ni les lois françaises… » elle n’est de fait déjà pas française. Même si toutes les allocations qu’elle perçoit à bras ouverts le sont à 100%.

Et ce ne sont pas de pitoyables affichettes qui vont y changer quoi  que ce soit.

Concernant les voilées, on a entendu maints journalistes, du miel de rose dans la voix, s’extasier sur le fait qu’elles accompagnent les enfants dans les sorties scolaires ! Et qu’il ne faut y voir aucun prosélytisme. Elles sont tellement ‘gentilles’. Bien sur qu’elles sont gentilles. Là n’est pas le problème ! Il y a des gens gentils partout. Cela ne dépend pas d’un voile ! Par contre, comme l’avait si justement expliqué Gérard BRAZON, ce voile par sa simple présence autour d’une bonne bouille souriante, est déjà un acte de propagande politique.

Cela apprend aux enfants à l’esprit malléable qu’il est ‘normal’ que des femmes soient voilées. Et en plus cela leur réussit…elles sont ‘si gentilles’ ! C’est que le voile, ça vous dresse les femmes. Ce qui restera des petits garçons, après dégenrage et castration, pourra toujours se consoler en pensant que mieux vaut épouser une (ou plusieurs voilées)…tellement gentilles et soumises !

Signalons à nos zélus du dimanche, à tout hasard, qu’il y a des millions de chômeurs en France. Et qu’il serait judicieux de créer des postes permanents d’assistants para scolaires, et de leur confier des tâches d’accompagnement, de surveillance, etc…. Au lieu d’abandonner ce territoire républicain à des  bénévoles aux motivations parfois  bien troubles.

Ces postes étant rémunérés par les collectivités locales, ne sauraient en aucun cas servir de support pour des revendications, du prosélytisme, etc.

Si les impôts doivent créer de vrais emplois, utiles à bien des niveaux, alors OUI aux impôts.

Quand à M. PEILLON, il peut se recycler dans le pipeau : de tels dons ne sauraient se perdre.

Car on sait déjà ce qui se passe quand 2 ou 3 non-musulmans mangent un sandwich au jambon  dans un car ou il y a 30 musulmans ! Les antécédents ne sont pas rassurants.

M. PEILLON a même de fausses bonnes idées : permettre à des enfants de milieux défavorisés d’accéder à des activités parascolaires. Donc on chamboule les horaires et on rogne encore plus sur les apprentissages et la connaissance…surtout la connaissance….

Dans l’idéal, si les activités permettent une vraie mixité sociale et culturelle qui sortirait les enfants du ghetto ( !) de la pensée et des activités cultu’r’elles strictement islamiques…, qui pourrait s’en plaindre ?

Mais, car il y a toujours un ‘mais’ indigeste dans les histoires socialistes…

Les ‘milieux défavorisés’ ne se trouvent  pas tous dans les banlieues islamisées, car quand on touche plein pot toutes les allocations possibles et imaginables et qu’en prime le petit dernier deale à tour de bras, on ne connaît pas vraiment des fins de mois difficiles. Il suffit de voir des voilées sortir avec des caddies pleins à ras bord de vêtements de certains magasins,  et enfourner ces monceaux d’habits dans des espaces et autres berlines flambants neuves, pour se dire qu’il doit vraiment y avoir des gens défavorisés en France ! Mais d’autres !

Quand on voit des empaquetées se pavaner à EuroDisney…..tarif ?????

Commençons donc par décanter entre les vrais et faux défavorisés.

Sans oublier les vrais défavorisés français !

Donc, ce sont les Mairies qui vont devoir en grande partie gérer les activités dont bénéficieront nos poupons. Or, un nombre non négligeable de communes se retrouvent désormais prisonnières du communautarisme musulman.

Quel maire suicidaire (électoralement parlant) va proposer des heures de sport où filles et garçons transpireraient librement, égalitairement et fraternellement ensemble ?

Quel Maire imposera des visites culturelles dans des musées (voir d’impures femmes nues), des cathédrales (avec leur cohorte d’horribles saints), des synagogues, ou des temples bouddhistes, des laboratoires de recherche où l’on rencontre des vrais savants ! Quel élu de la République proposera des concerts de musique haram, des cours de danse mixte….) ? Ou des cours de cuisine régionale : comment faire une bonne choucroute ou apprendre les finesses du petit salé !

Il y a pourtant une vie avant et après le couscous !

Etape suivante : et quand les minorités musulmanes seront devenues majorités municipales : quelles activités seront proposées aux enfants ? L’endoctrinement déjà lourdement à l’œuvre dans les banlieues ne connaîtra plus aucune limite, puisque le système sera sous contrôle non plus de feu le Ministère de l’Education Nationale….Mais directement sous celui des imams, entretenus comme des filles publiques par le Qatar et le reste !!!

Donc les réforme PEILLON, non merci ! Ce sont surtout des réformes « PAYONS » le prix fort, pour couler la France et la République. Sans oublier l’Europe au passage!

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo




L’Europe n’est plus qu’un laquais des pays du Golfe

Il y a peu à dire concernant l’image atroce que je vous soumets ici. On ne peut plus rien pour ces malheureuses atrocement mutilées par la religion d’amour et de paix.

Combien faudra-t-il encore de victimes abandonnées en pâture à la barbarie ? Combien de temps faudra-t-il encore laisser les petits larbins du monde musulman aux commandes de l’Occident ?

http://www.fdgloiretouraine.com/le-journal-des-debats/les-trois-petits-singes-de-hollande,a3692439.html (même le Front de Gauche peut avoir un instant de lucidité !)

Par contre si nous ne remettons pas les pendules à l’heure à tous nos gouvernants, merdiateux, prétendus intellectuels, et serviteurs de l’Injustice, alors sachons que quelque part, nous serons responsables des prochains massacres, dont seront victimes d’autres innocents. Très loin de nous géographiquement. Mais si près de nos cœurs.

Le sang d’un innocent n’est jamais loin d’une conscience qui se veut éveillée.

http://beforeitsnews.com/opinion-conservative/2012/08/graphic-hindu-women-chopped-into-pieces-by-muslims-in-india-2456150.html

Ne laissons pas s’enraciner la dictature européenne qui n’est qu’un instrument servile de l’argent du pétrole, de l’Islam et des pouvoirs financiers aux relents les plus indigestes.

L’Europe n’est plus qu’un laquais des Pays du golfe, ceux qui financent la barbarie, et sapent les libertés. Un laquais qui devient complice. Chaque fois qu’un innocent est massacré, quelque part dans le monde et qu’ils ne disent rien, et regardent ailleurs. Sans doute du côté de leurs chers comptes bancaires qui frétillent dans les paradis fiscaux.

On nous avait dit que l’Europe apporterait de grandes évolutions, de merveilleux progrès pour le genre humain… L’Europe n’est bonne qu’à servir les intérêts de groupements occultes. Autant dire que plus le temps passe, plus elle devient bonne à rien, en ce qui concerne les intérêts des peuples et des valeurs de l’humanisme. Si Bruxelles a choisi la dictature verte, alors virons Bruxelles ! Car qui ne dit mot contre la barbarie, consent !

Allez poser la question de l’apport de l’Europe des ploutocrates aux Grecs, aux Espagnols, aux Portugais, et à plusieurs millions de Français qui glissent chaque jour davantage dans la pauvreté et n’ont même pas une sécurité à laquelle se raccrocher,  pour subir moins douloureusement le reste.

On nous assène que grâce à l’Europe on n’attend plus pour passer les frontières ! Quel progrès ! What else ! comme dirait l’inénarrable Clooney !

Quand les gens sont pauvres, la question de passer les frontières n’est pas leur priorité. Trouver du travail ce serait déjà suffisant. Se dire qu’on ne va pas « cramer leur vieille caisse d’occasion en bas du HLM » ce serait déjà suffisant. Penser qu’ils auront une retraite décente et pourront se soigner correctement serait déjà suffisant. Que leurs enfants auront une vie meilleure que la leur serait largement suffisant au bonheur de beaucoup de gens !

L’Europe actuelle n’est utile qu’aux banques, aux financiers, aux multinationales et aux petits dictateurs technocratiques qui se prennent pour l’espoir du monde, bien au chaud dans leurs petits bureaux feutrés à Bruxelles. Mais qui ne sont que des manipulateurs.

Qu’a retiré la France de l’Europe ? Un euro qui a fait grimper les prix.

Un chômage que l’on essaie de colmater avec de pseudo-emplois pour les jeunes. On leur fait tripoter du social dans des associations déjà subventionnées à mort par le vrai travail des citoyens. Mais de vraies formations personne n’en voit la couleur. On a laissé la jeunesse couler dans l’ignorance et la perte des valeurs depuis la prise en main de l’Education Nationale par les impenseurs de gauche, en attendant juste que les petiots votent sagement jusqu’aux élections de 2017. Il n’y a que les crétins, bouffis de pseudo-valeurs humaines, du Ps pour croire encore à leurs propres  âneries.

Qu’ont reçu les peuples européens de la mafia bruxelloise ?

– Des dettes colossales, quasi impossibles à rembourser. Des tombereaux de lois inutiles qui freinent l’activité de secteurs entiers de l’économie. Des soumissions insupportables devant les escroqueries financières. Dont les citoyens n’ont pas fini de payer le prix, de même que leurs descendants.

– Une agriculture que l’on veut soumettre à Monsanto et consorts. Le développement de contre-pouvoirs qui vont contre l’intérêt des peuples et ne préservent que les intérêts de minorités qui agissent dans l’ombre. Toujours dans l’ombre.

– Une dictature bureaucratique qui pour asseoir sa pérennité s’est alliée à l’Islam, et encourage les dirigeants (qui ne dirigent déjà plus grand-chose) à baisser leur froc toujours plus bas devant l’Islam. Et tant pis si leur froc traîne même dans le sang des innocents qui souille la terre du XXIème siècle.

Les  vrais républicains et démocrates savent qu’ils doivent unir leurs forces pour qu’un jour plus aucune femme ne soit découpée en morceaux par des sauvages islamistes.

Pour que plus aucune petite fille ne soit contrainte d’épouser un vieux porc libidineux.

Pour qu’il n’y ait plus d’esclaves. Plus de dhimmis, plus de soumis, plus de fanatiques abrutis.

Plus de pseudo-purs qui détiendraient toute la vérité du monde contre les impurs ignorants.

Pour que les jeunes soient libres de vivre et de reconstruire la société que nos politiques détruisent chaque jour par lâcheté et avec d’incroyables mensonges.

Oui les restaurants sont encore pleins, et les réservations hôtelières ont bien marché. Mais ce n’est pas pour tout le monde, et ce sera pour de moins en moins de monde ! On ne peut s’arrêter à des images superficielles de la société.

Pendant ce temps, on découpe des femmes, on viole des enfants, on gaze des populations, on assassine des gens qui pensent ‘autrement’, et qui sont capables de lire autre chose qu’un seul livre !

Un jour ce sera le tour de tous ceux qui seront restés les bras ballants. A se gaver de pseudo-informations, de pseudo-promesses électorales, de prétendus messages religieux.

Gare à l’indigestion ! Préparons-nous à injecter une bonne purge électorale aux politiques avant qu’ils aient le temps d’achever notre civilisation  et nos libertés.

En mémoire de ces innocentes mutilées par la barbarie.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo




Il faut aider les musulmans concombres

Petit retour en arrière. Il y a quelques décennies, quand le monde subissait encore directement l’empoisonnement au communisme actif, les amoureux de la liberté se disaient tristement que cela n’aurait jamais de fin.

Que la dictature soviétique ne serait jamais dissoute et que des millions de gens continueraient à mener une vie triste, grise et soumise. Une vie réduite à « travail, état, parti ».

Avec, bien sur, la caution de nos penseurs marxiste occidentaux, qui n’avaient d’intellectuels que la petite casquette mao (mais déjà bobo) et de marxiste que l’étiquette. Comme certains camemberts.

Pourtant le soviétisme s’écroula avec le Mur de Berlin, par un beau jour de novembre 1989.

Même s’il reste encore bien des débris porteurs de la pestilence de ces dictatures : le Communisme est tombé ! Marx n’était pas grand et le Soviet Suprême n’était pas son prophète !

Le monde libre, même s’il l’est moins libre qu’il ne l’imagine,  découvrit ébahi, que des millions de communistes étaient en fait des communistes-radis.

Rouges dehors, et blancs dedans !

C’étaient des générations de gens qui avaient appris à survivre avec la chape communiste, parce qu’ils n avaient pas d’autre solution. Cela demande du courage pour être un dissident. Les dictatures rouges possédaient justes les armes suffisantes pour terroriser et faire taire le russe moyen, qui n’avait pas envie d’aller se dorer pendant 20 ans au soleil de la Sibérie.

Tout le monde était donc communiste, en attendant des jours meilleurs. En cachant son petit cœur bien blanc, en espérant qu’un jour peut-être…..

Ce jour est venu, tardivement, mais il est venu. Et il suffit de voir combien d’anciens apparatchiks communistes et membres du sacro-saint ‘Parti’ se sont recyclés dans le capitalisme le plus dur, sans états d’âme et sans sourciller, pour comprendre que les thuriféraires des dictatures retournent souvent leurs vestes en moins de temps qu’il n’en faut à un  jihadiste (pardon, un Vladimir déséquilibré) pour égorger un innocent !

Donc au hasard de mes déplacements, et toujours attentive à la faune, la flore, et les  populations locales, j’ai eu le bonheur de découvrir des musulmans concombres.

Verts dehors et très très pâles dedans.

Ni voile ni burqa - l'ilam ne passera pasIls poussent discrètement, et savent souvent se fondre sans faire d’histoires au milieu des musulmans poivrons : ceux qui sont bien verts dehors, dedans aussi… mais avec un espace creux que l’on peut farcir avec tout et n’importe quoi. Surtout n’importe quoi.

J’en ai identifié plusieurs pendant les chaleurs du Ramadan, qui semblaient faire quelques courses pour la fiesta nocturne, et qui allaient boire discrètement. Dieu leur pardonnera, il est si  ‘miséricordieux’….les momies desséchées, c’étaient au temps des pharaons !

J’en ai vu, qui profitant des retrouvailles nocturnes des autres musulmans, allaient dans des endroits parfaitement haram  et dégustaient de délicieuses bricoles, pas plus hallal que ne l’était le monde avant qu’un chamelier analphabète n’en décide autrement.

Combien avons-nous vu d’arabes, surtout le soir tard quand les vieux et les religieux sont couchés, aller boire des bières, quand ce n’étaient pas des cognacs ou des vodkas!

Enfin, j’ai vu l’horreur sans nom pour un salafeux: des musulmanes, visiblement sorties sans l’autorisation d’un mâle, légèrement voilées…. oserai-je le dire…. se faufiler dans la foule impie, impure (mais qui finance les CAF par son travail, et les mosquées par son ignorance) se dandiner, se balancer, battre des mains en mesure en écoutant des groupes de musique. Elles étaient ravies de participer à une vie nocturne normale, souriaient, et  n’étaient visiblement pas dérangées par la grande proximité de notre population haram. Je ne crois pas qu’elles « recrutaient ». Bien que la taqqya ne soit jamais à exclure en matière d’une incertaine religion.

On sentait surtout  qu’elles avaient envie de vivre, de danser, voire ‘s’éclater’ de la manière la plus haram qui soit !

Profitez-en les filles, parce que les imams, les fatweuhs, et les autres,  resserrent l’étau chaque jour, pour que ce genre d’ignominie ne se reproduise bientôt plus. Au Québec, ils ont essayé de promouvoir dans un congrès, un Islam où la femme ne peut sortir sans l’aval d’un homme (mais est-on un vrai homme quand on a besoin d’enfermer les femmes, pour se prouver que l’on en est un ?)

Quant à écouter de la musique occidentale !  Péché mortel, auquel ils doivent avoir une réponse qui ne vous sera pas agréable.

Ayant observé nombre de musulmanes qui traînaient leur tristesse sous le poids de leur voiles, et en pleine chaleur, alors que les autres femmes profitaient normalement de l’été, je suis prête à croire que certaines jetteraient ce voile à la poubelle avec la même énergie qu’un ancien communiste a jeté à l’époque sa carte du parti aux orties. Si… un mouvement  républicain protégeant réellement les femmes contre les diktats des mâââles, s’affirmait sans faillir.

Bien des musulmans, dont je respecte par ailleurs la sincérité, car ils recherchent une foi à leur manière, ne savent visiblement pas quoi faire. Ils suivent, malheureusement pour eux et pour nous, un troupeau qui ne va pas dans le bon sens (On a encore le droit d’avoir une opinion, sauf erreur de ma part !). Surtout à cause du poids écrasant du contrôle social qu’impose la pratique religieuse islamique.

Ce contrôle social serait de peu de poids, s’il n’était assorti de la violence physique, de la menace. Du joug de la tradition familiale, et des relents de haine contre le français, que l’on sort à bon escient, pour victimiser encore et toujours le ‘pauvre’ arabe.

Sans tout cela, les mosquées seraient quasi vides… comme les églises.

Il y a plus de « musulmans concombres » qu’on ne veut le croire. Ils attendent, cachant eux aussi leur petit cœur tout pâle, mais néanmoins sincère, derrière une peau verte, sous un voile sombre, subi dans beaucoup de cas.

Comme les esprits les plus obscurcis en matière de religion musulmane pressentent le péril de cet islam mou et concombresque, la pression s’accentue chaque jour. Comme dans toutes les dictatures, il suffit d’une minorité agissante, braillarde, violente, envahissante sur la place publique… pour que les masses déboussolées suivent par ignorance, autant que par crainte. Ceux qui construisirent de toute pièce le principe de ’soumission’, colonne vertébrale de l’Islam, savaient très bien ce qu’ils faisaient. Et des milliards d’humains en paient toujours le prix.

Ce sont 20 à 30% de musulmans agressifs qui donnent le tempo aux autres. C’est ceux-là qu’il faut recadrer sans relâche, républicainement, démocratiquement.

Les autres, beaucoup d’autres, se contenteront d’être des musulmans, comme avant, quand il n’y avait pas de nécessité impérative de hallal en France, quand les femmes n’étaient pas contraintes de se voiler, et que le ramadan n’était pas une obligation.  Ils étaient pourtant musulmans, mais n’avaient aucun besoin vital de le déployer ostensiblement à la face d’un monde qui s’en foutait éperdument.

Ensuite le temps et l’intégration feront leur œuvre. Nous sommes entrés dans une course contre la montre.

Le musulman concombre existe, je l’ai rencontré. Cultivons-le ! Arrosons-le à l’eau fraîche de la liberté d’expression et de pensée. Jardinons les esprits!

Laissons-le vivre en paix et ne plus être la victime de son propre système. Sous peine de finir victimes à notre tour.

Mais pour cela il faut virer les dhimmis, les collabos, les rétrogrades, et les menteurs. Surtout les menteurs.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo