1

Incivilités à la Goutte d'Or : apéro ? Non, match de foot de l'Algérie !

Passionné de sport et notamment de football, je n’ai bien sûr pas manqué de lire nombre d’articles sur les frasques de l’équipe de France et/ou ses joueurs, à la coupe du monde.
J’ai failli croire que le temps s’était arrêté en France, tant cet évènement a occupé l’espace médiatique d’hier. Cela étant dit, il aurait sûrement été préférable que ce soit le cas. En effet, les varois auraient ainsi pu oublier le temps d’une journée leur misère, nous n’aurions pas appris la mort d’un 44ème soldat français en Afghanistan ou Mr De Villepin n’aurait pas officiellement annoncé la création d’un « nouveau parti politique »….
Cependant, quoi qu’on dise ou écrive, ce n’est pas le cas, la vie des français ne se résume pas uniquement aux rapports entre un joueur de foot et son sélectionneur.
Ainsi, un article de l’AFP est publié hier à 19h47 (l’heure est importante), sur la page d’accueil d’Orange, relatant un incendie de véhicules dans le quartier de la goutte d’or à Paris.
http://actu.orange.fr/france/six-voitures-brulees-samedi-a-l-aube-a-paris-pres-de-la-goutte-d-or_570314.html
Ma première réaction a d’abord été de constater qu’aucun autre média n’avait relayé cette information, tout en étant conscient que l’information footballistique s’imposait d’un point de vue journalistique bien sûr.
Les faits se sont produits hier matin à 04h40 et on ne divulgue les faits que 15h00 plus tard. Comme il est étonnant de remarquer que l’information circule beaucoup plus vite entre l’Afrique du Sud et la France, plutôt qu’à Paris intra-muros !!!!!
On nous informe que six véhicules et un deux-roues ont été complètement détruits, et que quatre autres voitures ainsi que des vitrines de commerces ont été atteintes par un incendie d’origine indéterminée.
J’ai ensuite été surpris des évènements que le journaliste a utilisés pour étayer son article. En effet, il nous explique brièvement que la veille au soir, de nombreux bars du quartier retransmettaient le match de foot Angleterre-Algérie et qu’un peu plus tôt, un apéro-pinard avait été annulé dans ce même quartier.

Selon le chef de service de communication de la Préfecture de Police, « les téléspectateurs ont quitté les lieux vers 01h00 et il n’y a pas de lien entre le match et les incidents ».
Par ailleurs, ce journaliste a cru nécessaire de préciser que l’apéro pinard a été annulé par la préfecture de police pour « risques graves de troubles à l’ordre public que ce rassemblement est de nature à provoquer ». Cette précision m’interpelle sur l’intérêt d’être citée : Pourquoi apporter une telle précision puisque les éventuels participants à cet apéro n’étaient pas présents sur les lieux ce soir là? Sauf à semer le trouble dans l’esprit des lecteurs? On notera également la nuance dans les paroles du représentant de la Préfecture de Police. Autant, en relation avec le match, il NE PEUT y avoir de lien, autant pour l’apéro-pinard, « on NE FAIT pas de lien ». Dans un cas on exclut une possibilité, dans l’autre, l’éventualité est possible…..
Si les faits s’étaient produits dans un quartier huppé de Paris, avec des téléspectateurs pour un match de foot de la France, où un apéro hallal y aurait été annulé (je sais, c’est utopique) et qu’on avait utilisé de tels arguments pour étayer un article de presse relatant un incendie de véhicules, est-il imaginable qu’on eut entendu le mot « stigmatiser »? Aurait-on lu plus d’articles? Aurait-on diffuser l’information beaucoup plus tôt dans la journée? Nous aurait-on répété qu’un tel amalgame, ou raccourci, ne servirait qu’à stigmatiser une population déjà suffisamment victime de tous les maux de la société? C’est possible mais fort heureusement, les faits se sont déroulés dans un quartier où la population ne saurait être suspectée de quelque exaction que ce soit et où des virtuels participants à un apéro saucisson-pinard, antérieurement annulé, auraient pu se trouver encore sur les lieux plusieurs heures après…..Ouf l’honneur est sauf. Tiens, en parlant d’honneur, je retourne lire la presse m’expliquant justement le « point d’honneur » que Mr Anelka met à porter le maillot de l’équipe de France de football et représenter ainsi son pays !!!!!
Manu Dorat




Quel bonheur de voir naître votre association !

Intimement convaincu des valeurs qui y sont défendues, je prends malgré tout un peu de temps avant de vous rejoindre pour m’assurer de la bonne intention des actions menées. Cependant, dores et déjà, j’ai transmis un mail (dont je joins la copie si dessous) à nombre de mes contacts, les informant de la création de Résistance Républicaine, les incitant par conséquent à réfléchir sur la situation de notre pays, et les invitant à prendre leurs responsabilités.
Encore merci à vous…
COPIE DU MAIL A MES CONTACTS :
Parce que la France est entrée dans une ère où elle perd pied et se noie peu à peu sous l’omnipotence du « vivre ensemble » et de la « bien pensance », nombreux sont les françaises et les français, soucieux de transmettre à leurs enfants les valeurs de la république qui font ce que nous sommes aujourd’hui, à s’indigner et à réclamer des moyens pour s’exprimer.
Sous le support d’un journal en ligne(1) où chacun peut s’informer et s’exprimer en toute liberté et sans censure, de plus en plus de français ont pu commencer à se regrouper sous une forme intellectuelle dans un premier temps. Comme dans tout média respectant la liberté d’expression, chacun est en droit de réfuter telle ou telle idée, l’important étant que les explications fournies, sont très souvent argumentées à l’aide de vidéos ou documents.
Ses journalistes ont ainsi pu prendre conscience de la nécessité de créer une structure matérielle et financière qui puisse exprimer les revendications de chaque citoyen que nous sommes.
Ainsi est née une association, RESISTANCE REPUBLICAINE(2), qui entend regrouper chaque personne pour qui il est devenu utile et opportun de (ré)agir face à la déliquescence de notre pays.
La première action sera symbolique tant par sa date que son lieu, puisque le 18 juin prochain, Résistance Républicaine organisera un « apéro-pinard  » à Paris, rue Myrha(18ème), là même où chaque vendredi les trottoirs et la rue sont confisqués aux piétons et automobilistes pour une pratique religieuse(3), en toute illégalité.
Mon intention ici n’est nullement de convaincre qui que ce soit mais surtout informer chacun de nous, pour ne plus s’entendre dire « je ne savais pas ». La grande force de notre pays est que chaque citoyen possède la liberté d’opinion, mais aussi d’expression.
C’est pourquoi, par ces valeurs , j’aspire à être un acteur de mes convictions et contribuer ainsi à faire respecter les fondements de notre République.
Par ailleurs, pour celles et ceux qui souhaitent s’informer plus en détail, je joins différents documents pour appuyer mes propos et me tiens à disposition pour donner plus de détails.
Manu Dorat
(1) : http://www.ripostelaique.com/spip.php?page=quisommesnous
(2) : [http://www.ripostelaique.com/->http://www.ripostelaique.com/]
(3) : [http://www.ripostelaique.com/Barbes-Scandaleuse-inaction-de-la.html->http://www.ripostelaique.com/Barbes-Scandaleuse-inaction-de-la.html




Allonnes (72) : Etat, maire, conseil régional, Ouest-France, tous unis pour financer le culte musulman !

« Faîtes ce que je dis, ne dîtes pas ce que je fais ». Telle pourrait être la nouvelle devise de l’Etat français !!!! Outres les scandales politico-judiciares qui n’ont cessé de s’accumuler depuis ces 30 dernières années, nos élus participent à un nouveau sport national en bravant la loi sur la laïcité, pourtant pierre angulaire des fondements de la République.
Après les repas hallal servis dans les cantines, les heures d’ouverture de la piscine municipale lilloise aménagées pour les musulmanes, les voies publiques confisquées pour la prière, le financement plus ou moins opaque des constructions des nouvelles mosquées, voici que nombre de municipalités emboîtent le pas en mettant à disposition des bâtiments publics dédiés à la pratique de l’islam.
Voici un nouvel exemple de cette pratique dans la petite commune d’Allonnes, ville adossée à LE MANS, dans la Sarthe(72) :
Allonnes-les-musulmans-prient-enfin-dans-la-dignite-_loc-1275781_actu.Htm
Là où il y a encore quelques temps, on tentait de duper l’opinion en prétextant fournir un local public aux différentes associations, l’ancien maire de cette commune, et fondateur du projet, a clairement annoncé que l’espace associatif interculturel « Yvon Luby » , baptisé de son propre nom, serait clairement dédié à la pratique du culte musulman.
Le mouvement laïque a fait part de son inquiétude au préfet de la Sarthe quant à ce type d’opération qui, en guise de réponse a adressé un courrier « au maire d’Allonnes pour lui rappeler les engagements pris par sa ville ». sic….

Le Conseil Régional a également pris part au financement de cette opération en déboursant 270 000 €. Interrogé également sur cette « affaire », le cabinet du président Auxiette a indiqué « qu’on va s’aligner sur la position de l’État. S’il retire ses sous, on fera pareil ». Il est ainsi clairement établi qu’aucune autorité ne s’indigne d’un tel fait, d’un tel manquement au respect de la loi. Qui ne dit mot, consent, non? Comment pourrait-il en être autrement d’ailleurs, puisque ces administrations sont au fait depuis bien longtemps, et pire, financent !!!!!!
Enfin, le nouveau maire d’Allonnes lui-même enfonce le clou en annonçant sans équivoque que la loi de 1905 « peut conduire des villes à bidouiller pour trouver une solution afin d’éviter qu’une population se sente stigmatisée. » Il fallait oser, Gille Leproust l’a dit……
Par ailleurs, on notera que le journaliste Igor Bonnet, de Ouest France, a cru bon d’enfoncer une porte ouverte pour appuyer on ne sait quelle thèse en rappelant que la collectivité participe au financement de la conservation du patrimoine ou de l’entretien des églises érigés avant 1905 !!! Ne serait-ca pas là que le simple respect de la loi?
Et d’insister en écrivant que rien n’est fait pour rétablir une certaine équité quant à l’évolution des croyances. Il eut été intéressant que Mr Bonnet aille plus loin dans son raisonnement. Aurait-il voulu signifier que l’Etat français devrait aussi prendre en compte « officiellement » le financement des nouveaux lieux de culte? Et renoncer ainsi aux fondements de notre société ? Je n’ose y croire, un journaliste étant éminemment attaché aux valeurs de la République…..
Manu Dorat




La France perd la tête et perd pied

Une fois n’est pas coutume, je me décide à écrire ce que je pense de plus en plus tout bas. Je ne suis d’ailleurs pas loin de penser que nombre de concitoyens en arrivent au même constat : La France perd la tête, et par la même occasion, perd pied.
Sans vouloir extrapoler sur un sujet comme la liberté d’expression, j’en arrive même à me demander ce qu’il en est de ces libertés chères à notre République et à tous ceux qui la peuplent. Combien d’entre nous peuvent se targuer de pouvoir librement évoquer des sujets aussi délicats (et éminemment d’actualité) que l’identité nationale, la laïcité et bien d’autres encore, sans être taxés de raciste, de fasciste ou se voir faire les gros yeux ? Comme vous l’écrivez et le dénoncez régulièrement, sans même parler de contestation, le débat devient stérile, parce que très souvent inexistant !!!
Il n’est qu’à voir la composition des plateaux télés lors d’émissions dites « démocratiques » ou encore, et quel bel exemple pour notre pays, les participants à la commission sur l’identité nationale !!!!. La parole est confisquée par la « bonne pensée »… Notre pays se meurt au nom de l’anti-racisme et, par conséquent, pour des desseins individuels et électoralistes. Les exemples de remise en cause de nos valeurs, pourtant connus de nos élus parce que bien souvent décidés par eux-mêmes, sont multiples et prolifèrent à une vitesse grand V : piscines lilloises, repas hallal dans les cantines, voies publiques confisquées pour l’exercice d’un culte, une agent de la ville de Paris voilée dans l’exercice de ses fonctions, etc, etc, etc.
Qu’en est-il du respect et de l’autorité d’institutions aussi primordiales dans notre société, que l’éducation nationale, la police, la gendarmerie, ou encore des tribunaux? Quelles valeurs sont encore transmises au sein de la famille même? Qu’est devenue la légitimité de nos partis politiques et leurs représentants? Autant de questions auxquelles je doute d’avoir des réponses peu glorieuses pour l’avenir de notre pays, alors que la liste de ces inquiétudes est loin d’être exhaustive !!!!
Sans la volonté farouche de léguer une France libre et laïque à mes enfants, sans un optimisme auquel je veux pourtant croire, j’écrirais qu’il est déjà bien tard pour réagir et remédier à tous ces maux qui rongent la France depuis plusieurs décennies et qui ne cessent d’augmenter et progresser. Ainsi, aveuglé et berné par nos différents responsables politiques de ces « 30 dernières glorieuses », mon envie d’agir et réagir au nom d’un patriotisme devenu bien pâle pour l’ensemble de la population française (et je ne m’en exclue pas) grandit.
Mais voilà, que faire, avec qui, comment? Au delà de soulager ma conscience (ce qui ne ferait que satisfaire ma petite personne), j’espère que ces quelques mots trouveront écho au sein de votre journal ainsi que vos lecteurs et contribueront à appuyer des fédérations d’idées déjà existantes que je ne manquerai pas d’intégrer.
Bien amicalement.
Manu Dorat