1

Merci à vous de relever la tête !

Je suis avec attention votre combat. Je suis allée au rassemblement cet hiver où évidemment j’ai vu des gens qui ne me convenaient pas comme ceux du Bloc Identitaire. J’y ai vu aussi le Président des Kabyles de France, et celui-là m’a plu. J’ai discuté avec les uns et les autres et c’est vrai que nous sommes les uns et les autres concernés, voire plus, par ce que subit notre pays.
Je reçois chaque jour des vidéos alarmantes car je fais partie d’organisations juives sionistes mais aussi françaises laïques, et sais ce que peut faire un fascisme rampant dans une démocratie comme la nôtre. J’étais comme vous de gauche, pas aussi extrême toutefois, simplement socialiste, je ne le suis plus définitivement en raison d’un angélisme qui m’insupporte parce que dangereux dans son aveuglement.
Dans mes livres, thrillers politiques pour la plupart, je mets en garde contre le terrorisme, j’en parle à la radio, je l’ai fait encore cette semaine à RFI dans une émission de 47 minutes qui passera fin juin, début juillet à l’occasion de la sortie de mon dernier livre ; j’ai écris un livre sur le sujet qui a fait grand bruit : Les Cercles de l’Enfer, sorti une première fois en 1995 puis réédité en 1998 chez Flammarion où je pointais le danger islamiste. Mon personnage se nommait Ahmed Fawzill, pas Ben Laden, mais il faisait les mêmes atrocités que l’autre. Tout ça pour vous dire mon engagement qui date du milieu des années 90.
Nous avons perdu, nous occidentaux, le goût de la lutte et de la résistance. Je suis comme vous indignée de l’indifférence des Chrétiens devant ce que subissent leurs coreligionnaires dans les pays musulmans, je suis en colère du discours compassionnel pour les seuls immigrés sans voir la souffrance de nos compatriotes bien moins aidés, moins soutenus, et je suis enragée de passer pour une réactionnaire raciste auprès de certains alors que je tiens le racisme pour un des sentiments les plus mortels et absurdes, exemple de bêtise crasse, car comment peut-on en vouloir à quelqu’un d’être né ailleurs.
Je suis plus que furieuse de l’attitude des Européens vis à vis du problème israélo-palestinien fabriqué pour fixer les Musulmans dans un combat dont ils sont les premiers à se moquer mais dans lequel, à l’instar d’un Stéphane Hessel, gâteux mais bon vendeur, les Européens ( de gauche surtout) ont foncé tête baissée, ne s’apercevant même pas qu’ils cautionnaient les mouvements terroristes qui se retournent contre eux, et ne s’aperçoivent pas que le meilleur rempart en Orient à l’Islam intégriste, est Israël, cerné par deux cents millions de voisins hostiles.
Que dire de ces flottilles appareillées pour “sauver” Gaza, alors qu’ils possèdent les mêmes photos, vidéos et renseignements sur Gaza que tout le monde, démontrant qu’il n’y a aucune détresse alimentaire et que leur taux de croissance sur un an a été de 15%. Tant mieux on discute davantage avec des gens qui ont le ventre rempli qu’avec des affamés, mais à condition que la subtile propagande gauchiste qui cherche des victimes “people” en négligeant toutes les autres ne verse pas de l’huile sur le feu.
Voyez, nous avons tous différentes raisons de combattre ce fascisme vert qui vient après le brun et le rouge. En tant que femme, en tant que Française, en tant que juive, en tant que laïque, en tant qu’éprise de liberté, j’espère que nos compatriotes vont se rendre compte du danger en se rappelant le coup de Munich et le pacifisme bêlant de la plupart qui nous ont menés dans l’enfer.
Merci à vous de relever la tête.
Maud Tabachnik




Je suis attérée par Caroline Fourest, et je vous demande d'accepter mon amitié

Bonjour,
Je suis votre lettre depuis un moment et comme vous suis plus qu’atterrée de la douteuse position de Caroline Fourest que je connais bien et à qui j’ai parlé récemment, suite à une émission sur C dans l’air où ses prises de positions m’ont apparues comme à vous, plutôt spécieuses.
On ne peut pas soupçonner BHL, pas davantage que Val de sympathie pour aucun communautarisme, encore moins le musulman qui n’a pas hésité cette semaine à refuser de jouer au foot avec une équipe gay. Les éditos de BHL dans le Point chaque semaine sont clairs, et Philippe Val a subi les foudres des Mahométans pour avoir défendu la liberté d’expression.
Beaucoup de mes romans, et celui qui sortira en février n’y fait pas exception, condamnent sans équivoque les dérives sanglantes de l’Islam, au point que certains libraires qui ont le coeur tellement à gauche qu’on en entend les battements sous l’aisselle, ont refusé de me vendre, se privant par cette occasion de gagner de l’argent, ce qui est tout à leur honneur quand on sait que chacun de mes romans est au moins vendu à vingt-cinq mille exemplaires sans compter les dérivés.
Bref, les Français de 2009 me semblent aussi sourds et aveugles que ceux de 1938, mais ça n’ôte rien à leur arrogance.
Je me suis battue toute ma vie, physiquement aussi bien que par le verbe contre tous les extrémismes, y compris les juifs, qui est mon peuple d’origine. et je me réjouis de votre combat.
Acceptez mon amitié.
Maud Tabachnik