1

La Tunisie s’enfonce dans la charia

La Tunisie a longtemps été réputée un modèle de modernité dans les pays du Maghreb. Les islamistes semblaient y avoir moins de succès qu’ailleurs. La communauté tunisienne en France était créditée de « musulmane modérée. »
Puis le « Printemps arabe » est arrivé et beaucoup d’entre nous avons redouté un hiver islamiste. Et finalement le parti « islamiste modéré » Ennahda a remporté les élections.
Pire: 40 % des Tunisiens de France l’ont plébiscité !

J’ai été horrifié par l’article récent de Chantal Crabère:

http://ripostelaique.com/revolutions-arabes-a-tunis-un-islamiste-defend-lexcision-au-nom-dallah.html

(Pourtant de graves « spécialistes » avaient toujours prétendu que l’islam ne recommandait pas l’excision, non ? Une simple coutume locale, sans lien avec le vrai islam, selon eux. Même si nous nous souvenons qu’il y a quelques années un médecin (?) avait essayé d’introduire  dans la péninsule italienne, afin de satisfaire les pratiques « culturelles » de certains immigrés,  une forme d’excision « light », ce à quoi la regrettée Oriana Fallaci avait répondu en lui souhaitant une castration du même type !)

En tentant de trouver d’autres articles sur la toile, je suis tombé sur une nouvelle peu rassurante quant aux menaces qui pèsent sur les libertés en Tunisie.

Souvenons-nous de la censure du film Persépolis il y a quelques mois.

http://www.france24.com/fr/20111009-chaine-tv-nessma-incendie-salafistes-diffusion-film-iranien-persepolis-tunis

Maintenant que les islamistes détiennent le vrai pouvoir ils peuvent aller plus loin, petit pas par petit pas. Le ministre de la culture, Mehdi Mabrouk, a annoncé qu’il n’inviterait pas au festival de musique de Carthage  les stars libanaises Nancy Ajram:

http://www.youtube.com/watch?v=P58baQvjEKI&feature=related

et Elissa:

http://www.youtube.com/watch?v=Tn3Cvfixw00&feature=related

Ce brave homme, nouvel Arbitre des Élégances , veut imposer la « dictature du bon goût » face à la « nudité ».

http://www.melekher.com/detail/le-festival-international-de-carthage-est-il-tombe-sous-le-joug-de-la-censure.html/

Selon le site Business News: « Lors de son passage dans l’émission Noujoum sur Mosaïque FM, le ministre de la Culture, Mehdi Mabrouk, avait déclaré « il faudrait passer sur mon cadavre pour que Nancy Ajram, Elissa & Co participent au festival de Carthage ».

Ces déclarations ont suscité l’indignation du syndicat des artistes libanais. Selon Mosaïque FM, ce dernier a adressé au ministre de la Culture une lettre officielle dans laquelle il exprime son regret vis-à-vis de ses propos et espère qu’il révisera sa position pour préserver la continuité des relations culturelles et artistiques entre les deux pays. »

http://www.businessnews.com.tn/Protestation-du-syndicat-des-artistes-libanais-contre-le-ministre-tunisien-de-la-Culture,520,29369,3

A noter que nombre d’internautes tunisiens sont ulcérés par les goûts artistiques de Mehdi Mabrouk et la complaisance d’Ennahda face aux pires fondamentalistes du monde musulman.

Pauvre Tunisie ! Aux clips trop sexys des belles chanteuses libanaises, Ehnnahda a préféré le « Bal des Vampires », en accueillant le sanguinaire Wajdi Ghenim, l’intégriste pro-excision…
J’ai une amie, québécoise d’origine libanaise, qui m’avait fait connaître les chanteuses de son pays d’origine,  elle  sera choquée d’apprendre cela…

Encore une fois s’exprime la haine des islamistes face à la beauté de la femme, à la musique, à la Vie…

Pascal Lacomté




Envoyé Spécial : Soignons les Myriam Picard et Anne Zelensky qui osent avoir peur de l’islam !

Il y a peu j’avais commis un article prenant la défense d’Aliaa Magda Elmaady, « la blogueuse nue du Caire ».

Jeudi 9 février 2012 à 20 h 30 le magazine « Envoyé Spécial » devait, selon les programmes TV, consacrer une partie de son temps à un reportage intitulé : « Femmes égyptiennes: la révolution pour qui ? »
On devait y parler du viol de Caroline Sinz place Tahrir, des pressions sexuelles sur les femmes égyptiennes, et de la blogueuse Aliaa Elmahdy, justement, menacée de mort pour sa dénonciation du joug islamiste.

Bref, la soirée s’annonçait islamophobe. On allait encore stigmatiser la Religion d’Amour, de Tolérance et de Paix. Je salivais à l’avance.

Hélas ! les programmes étant susceptibles de changer pour suivre l’actualité (électorale ? Judiciaire ? Y a t-il eu pression, car je ne retrouverais pas sur le site d’Envoyé Spécial la mention du sujet égyptien),  les reportages prévus ont été annulés. Je m’insurge: qu’on me rende Aliaa !

A la place nous avons d’abord eu un sujet  consacré aux difficultés de certains français à se chauffer, ce qu’on appelle la « précarisation énergétique ».

La soirée se finissait sur un dernier reportage, sur la formation des  jeunes soldats (« Au bout de l’engagement »).

Entre les deux, comme pour se racheter d’avoir programmé une enquête désobligeante sur les révolutions arabes…Voici, Mesdames et Messieurs ! Devant vos yeux éblouis: les vilains qui ont peur de l’islam. Les Identitaires. Riposte Laïque, surtout représentée par Myriam Picard, « catholique anti-avortement » et Anne Zélensky « féministe historique », mais présentée comme égarée.
Le joli visage de Caroline-Marianne apparaissait quelques secondes.

[youtube Ji5-umfWSSw] 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Ji5-umfWSSw

[youtube RCwIR0gZJco] 

http://www.youtube.com/watch?v=RCwIR0gZJco&feature=player_embedded

[youtube YSzMXNOTFNM]

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YSzMXNOTFNM

Le documentaire partait des Identitaires et de leur goût pour la provocation (dont certaines paroles malheureuses, comme ce petit groupe qui affirme que des non-blancs ne peuvent pas faire de bons français…) pour jeter ensuite le discrédit sur tous ceux qui pensent que l’islam pose problème en France. Myriam Picard, dont on ne relate pas l’agression subie à Perpignan, est présentée comme une obsédée des prières de rues, admiratrice de Zemmour, circonstance aggravante ! Une « intégriste » dont on se gardera bien aussi de rappeler ses divergences avec ceux de Civitas durant l’Affaire Castellucci. Ou encore qu’elle s’est faite insulter par le patron de Radio-Courtoisie. Non, surtout pas de nuances dans la discrimination des chrétiens.
Nous avons droit au discours habituel des » spécialistes de l’islam » qui essayent de faire passer les islamophobes pour des fous. Nous sommes qualifiés de » groupuscule de 1000 personnes » mais capables de faire le buzz, avec de douteuses agapes un 18 juin, une messe noire un 18 décembre. Surtout, nous porterions une parole raciste décomplexée, au contraire des anciens fachos qui rasaient les murs. Et l’islamisation est un fantasme en France, parce que « 4 millions de musulmans, ou même six  » ne peuvent pas changer la société française, allons voyons.

Après, réaction des internautes-bobos sur le site: « çà fait peur… »

Bref, je n’ai pas été déçu par ma soirée.
France 2 avait failli déraper, avec son reportage annoncé sur les violences faites aux femmes en terre d’Islam, mais s’est rattrapée à temps . Ouf ! Le Printemps arabe est sauvé. Nous cheminons de nouveau sur le sentier parsemé de roses du politiquement correct.

On peut aller au lit. Rassurés. Qu’on se le dise: il n’y a pas de danger islamique en France ou en Europe. Seuls les catholiques et les laïcs sont méchants, mais ils sont peu nombreux. Dieu merci.

Heureusement, hein ?

Pascal Lacomté

PS : En deuxième partie de soirée, « Complément d’Enquête » faisait un sujet sur les « Chinois qui rachètent la France. » Je serais à la place de nos amis chinois, je m’insurgerais contre cette sinophobie rampante, non mais !




Hommage à Aliaa Elmahdy, résistante égyptienne contre le machisme musulman

Chers amis de Riposte Laïque,
En ces temps sombres où de gros nuages annoncent la mutation fatale du Printemps arabe en Hiver islamique, où vous avez dénoncé avec justesse la faute de nos politiques contribuant « naïvement » au remplacement des tyrannies « laïques » par des théocraties islamiques, alors que les menaces sur les droits des femmes se font de plus en plus visibles, où les barbus triomphants promettent l’application de la charia, et alors que place Tahrir les « jeunes révolutionnaires » semblent avoir été remplacés par des hordes de prédateurs qui s’en prennent aux femmes journalistes, je m’interroge quant à votre silence envers l’égyptienne la plus célèbre du monde, actuellement, à savoir la jeune Aliaa Magda Elmahdy, mieux connue par son surnom de « blogueuse nue du Caire ». Ou alors j’ai manqué un article ?
Aliaa Elmahdy est la compagne de Kareem Amer, emprisonné plusieurs années par le régime de Moubarak pour avoir critiqué la dérive islamique de l’université Al-Azhar. Cette jeune femme de 20 ans serait  étudiante en médias et communication à l’université américaine du Caire.
 Celle qui  se définit d’abord comme « laïque (et athée), libérale, féministe, végétarienne et individualiste » fut le mois dernier  à l’origine d’un évènement Facebook, « Porter le voile en solidarité avec les femmes », condamnant le port du voile obligatoire pour les femmes et encourageant les hommes à poser en hijab pour soutenir son initiative. A la fin du mois d’octobre elle récidive en postant une photo d’elle nue sur son blog :

http://arebelsdiary.blogspot.com/2011/10/nude-art.html
Elle pose crânement uniquement vêtue de bas et chaussures rouges, et d’un nœud rouge dans les cheveux. Mais son regard est triste: elle explique qu’elle veut protester contre la montée de l’obscurantisme en Égypte et les violences faites aux femmes. Elle dénonce le fait que depuis les années 70 les modèles nus ont été bannis de l’enseignement  des Beaux-Arts, à cause des interdits islamiques sur le corps humain..  Elle reposte ensuite la même photo, censurée de trois manières différentes, au sexe, à la bouche et aux yeux, indiquant ainsi comment la femme est bridée dans sa liberté de parole, sa visibilité dans l’espace public et sa sexualité.  A noter qu’elle n’est pas la seule à poser: d’autres hommes et femmes ont apporté leur contribution en se dévêtant aussi. D’autres photos apparaissent au fur et à mesure que le succès du blog grandit. Des caricatures s’y ajoutent: une femme se dépouille d’une burqa comme elle écarterait les mâchoires d’un crocodile. Des personnages des Simpson regardent Aliaa à la télé.
Au cours du mois de novembre les médias la révèlent et l’initiative de la jeune femme provoque un tollé chez les Égyptiens, y compris chez les soi-disant « laïques » qui courageusement se désolidarisent d’elle. Selon eux son initiative, en choquant les masses conservatrices, donnerait du grain à moudre aux islamistes. Son geste est jugé plus scandaleux que ceux des militaires qui ont fait passer des « tests de virginité » à des jeunes manifestantes arrêtées place Tahrir au motif qu’elles auraient dormi sur la place en compagnie des hommes. Plus scandaleux que les jeunes nervis islamistes qui violent les journalistes femmes au même endroit depuis quelques jours. Mais en même temps des centaines de messages d’encouragement viennent des quatre coins du monde, d’Europe et de l’Amérique principalement, mais aussi semble-t-il de quelques musulmans laïcs du Maghreb et  d’Iran, de Mauritanie…et même d’Arabie saoudite ! laissant entendre qu’il existe une opposition à la loi des mollahs et des imams, une opposition certes minoritaire face au conservatisme de la « rue arabe ».
Parallèlement en soutien à la jeune égyptienne, un groupe de femmes israéliennes s’est déshabillé  -pudiquement derrière une banderole sur laquelle on pouvait voir écrit en hébreu et en anglais : « Amour sans limite ». Une pancarte brandie clamait : « Montrez que vous n’avez pas peur ».
http://www.youtube.com/watch?v=Whh5MmxYKm4
Mais la grande masse des égyptiens, séduite par les islamistes qui ont su récupérer la révolution, rejette cette jeune blogueuse décidément trop imprégnée des « vices » de l’Occident. Insultes et menaces de mort fusent à son égard. La pauvre Aliaa Elmahdy peut ainsi constater que nulle n’est prophète en son pays. Un collectif d’étudiants islamistes -dont des femmes-  demande l’application de la charia à son encontre. Théoriquement elle risque 70 coups de fouet…ou pire. Maintenant ses proches craignent pour sa sécurité.
Il y a 4 jours a couru la rumeur de son lynchage place Tahrir. On voit en effet une jeune femme brune malmenée sur la vidéo ci-dessous;

http://www.youtube.com/watch?v=ppKCawOSlHY&feature=related
Il paraîtrait que ce n’était pas elle, en tout cas cette vidéo montre crûment  la situation faite aux femmes libres en Égypte, et ce qui peut arriver demain à Mlle Elmahdy. Certains commentaires sont édifiants. Nous sommes toujours dans l’immonde logique du « Elle l’a bien cherché. » Il y a eu les mêmes réactions nauséabondes lors des viols de Caroline Sinz et d’autres journalistes femmes.
Si Aliaa avait été occidentale, personne n’aurait parlé d’elle, en tout cas personne ne se serait choqué outre mesure, hormis quelques intégristes catholiques rescapés de l’époque des chasses aux sorcières.
Mais voici qu’une jeune femme d’Orient se révolte contre le machisme musulman, en un geste que n’auraient pas renié les contemporains du festival de Woodstock. Et, dans les médias français tout du moins, cela suscite une gène: une arabe, une musulmane n’est pas censé agir comme une occidentale décadente ! Sur de nombreux sites des personnes expriment le fait qu’elle a desservi sa cause, qu’on ne se déshabille pas pour faire la Révolution, qu’elle n’est pas représentative des démocrates égyptiens, qu’elle est juste une écervelée, probablement en quête d’une douteuse notoriété – oui, surtout à titre posthume! Car elle risque sa vie en faisant un tel geste en un tel endroit du globe.- ou qu’elle serait manipulée par son petit ami.
Que les pseudo-révolutionnaires de la place Tahrir crèvent de trouille face à l’alliance annoncée des islamistes et des militaires soit une chose, que des journalistes ou des internautes français salissent cette courageuse jeune fille en insinuant avec dédain que ce ne serait qu’une manipulation médiatique, qu’elle ne serait même pas égyptienne -les intégristes musulmans qui la recherchent pour lui apprendre le respect des vraies valeurs de l’islam croient en elle, eux !-    ou que des « féministes » considèrent qu’elle prostitue son corps aux médias , qu’on critique son « extrémisme » ou qu’on mette en doute sa santé mentale, tout cela montre combien notre société en France est redevenue conservatrice et frileuse, Redeker avait parlé à ce sujet « d’islamisation des esprits ». Moi, je crois que le catholicisme avait préparé, par sa haine du corps et des femmes, la voie au « grand remplacement ». Voyez comment certains intégristes cathos défendent la burqa:
http://lebloglaquestion.wordpress.com/2010/01/26/pour-le-voile-et-la-burqa-contre-les-lois-republicaines/
Bon, je ne suis pas un bouffeur de curés, je veux bien admettre qu’il y a…des cathos modérés…comme les musulmans du même nom…
Dans les médias islamovigilants je n’ai vu que le Poste de Veille, du Québec, faire la louange d’Aliaa Elmahdy. Ou j’ai zappé, ou Riposte laïque n’en a pas encore parlé.
Je suis nudiste, j’ai connu les années 70 où se libéraient le corps et l’esprit. Puis les soixante-huitards ou hippies repentis  n’ont plus pensé qu’au fric, ils sont devenus bourgeois. Alors la tentation obscurantiste a toqué à la porte. Même ceux qui se disent athées ont conservé la morale judéo-chrétienne ! (Maintenant il faudrait plutôt dire: islamo-chrétienne.) Peut-être que je vois tout en noir, mais on dirait que la France ne veut plus entendre parler de droits de la femme, de nudité, de libération sexuelle, de joie de vivre. Les esprits sont mûrs pour la soumission à l’ordre moral d’où qu’il vienne . A quoi sert de combattre les islamistes si on partage les mêmes valeurs obscurantistes ? Quand on met sur le même plan le nudisme et la burqa, comme ce bon Jean-François Kahn qui n’en rate pas une quand il déclarait il y a un an dans un de ses éditoriaux: « le nudisme est une mise à sac, la burqa une mise en sac », ah voilà bien l’esprit français que tout le monde nous envie ! On a toujours considéré les allemands comme des gros balourds, mais avouons qu’eux et les peuples nordiques en général ont toujours eu une image positive du corps humain et de l’hygiène, contrairement à nous ! Quand je pense que dans les piscines municipales les gens se douchent EN MAILLOT… incroyable non ?! (Dans les pays nordiques on se douche nu, et APRÈS, si la piscine n’est pas naturiste, on met le maillot !) On peut toujours se moquer de la pudibonderie des yankees…
Des internautes conseillent à Aliaa Elmahdy de se réfugier en France. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Elle y trouverait les mêmes que les sauvageons de la place Tahrir, que la lâcheté de nos dirigeants et les calculs machiavéliques des religieux laissent prospérer.
Je sais que je vais chagriner ceux qui, comme Jean Landeux, sont des thuriféraires de Robespierre et de la Révolution de 1789. En France depuis l’exécution de Charlotte Corday et d’Olympe de Gouges, les droits de l’Homme ont toujours favorisé les hommes (avec un petit h) ! Nous sommes un des derniers pays à avoir accordé le droit de vote aux femmes…
Allez ! revenons à Aliaa et Kareem, ils forment un beau couple, non ?
http://www.youtube.com/watch?v=AQJLS756QI8&feature=related
Je vois en Aliaa une digne descendante d’Hatshepsout, la reine-Pharaon de la XVIIIème dynastie, celle qui fit construire par son présumé amant l’architecte Senmout ce chef-d’oeuvre qu’est le « Sublime des sublimes », le temple de Deir-El-Bahari, site défiguré par un sanglant attentat dans les années 90.
Je vois en Aliaa une moderne Hypathie d’Alexandrie, luttant pour la raison face à l’obscurantisme des religieux.
Comme l’a signalé une internaute admirative sur je ne sais plus quel site, Aliaa ressembe à une Sophie Scholl moderne, se battant aux côtés de ses amis étudiants au sein d’une nouvelle Rose Blanche contre la dictature.
Mais je souhaite de tout mon cœur qu’Aliaa ne connaisse pas le destin tragique de Sophie ou d’Hypathie.
En tout cas elle me rappelle ces héroïnes de notre défunte Révolution sexuelle. (Ca ne nous rajeunit pas…)

Sophie Scholl-ou bien son frère Hans- avait déclaré à leur procès en 1943 à Munich : »Il fallait bien que quelqu’un commence. » (à résister contre le nazisme) Je ne sais pas si Aliaa Elmahdy a jamais entendu parler des Enfants Scholl, mais elle aussi a dû se dire: »il faut que quelqu’un commence ». Et dans son cas cela voulait dire: résister à l’islamisation, à la barbarie,  à la pudibonderie outrancière qui veut effacer les femmes de la sphère publique. Ainsi les intégristes présentent-pour faire moderne, pour tromper les gogos occidentaux- des femmes aux élections. Mais leurs photos sont remplacées par des fleurs, ou le portrait de leur mari…les islamistes poussent le ridicule jusqu’à couvrir les statues de sirènes des fontaines ! Aliaa se moque d’eux en pointant leur haine du corps et de l’art, elle les met au défi de se regarder nus dans une glace parce qu’alors, dans leur logique de malades ,ils devraient brûler leurs propres corps.
Bien sûr, le geste quasi-suicidaire d’Aliaa ne changera rien. « C’est encore plus beau quand c’est inutile »! L’ Egypte, le Monde arabo-musulman se donnent  aux barbus en toute conscience, comme les allemands se sont donnés aux nazis. Ils devront en payer le prix.
Je souhaite qu’Aliaa et ses amis s’échappent à temps de cet Enfer.
Longue Vie à toi, Aliaa Elmahdy! Et Honnis soient qui mal y pensent.
Pascal Lacomté




Ces catholiques qui jouent l'islam contre la République !

Chers amis de Riposte Laïque,
Tout d’abord mes Meilleurs Voeux à toute l’équipe, et bon courage pour les combats à venir !
Une grande espérance est née avec les Assises Internationales sur l’Islamisation du 18 décembre 2010, auxquelles j’ai eu le bonheur d’assister.
Cependant nos ennemis ne désarment pas, j’ai pu m’en rendre compte en me disputant sur « Le Post.fr » avec certaines personnes de la mouvance « gauchoboboislamocompatible », dont une certaine Sylvie japhet, particulièrement remontée contre notre site, et admiratrice inconditionnelle de notre bonne amie Caroline Fourest. Par contre j’ai eu un échange intéressant avec Cihangir / Coguz qui a publié un post : »Message d’un musulman à d’autres musulmans »dans lequel il dénonce les pratiques communautaristes de certains de ses coreligionnaires et proclame son attachement à la laïcité. A noter qu’il refuse pour lui-même la qualification de musulman « modéré »dont je l’affublais, jugeant que les extrémistes de l’islam ne sont pas des vrais musulmans, mais la déformation wahhabbiste du sunnisme . Opinion qui ne convaincra certainement pas beaucoup de monde à Rl, puisque la plupart d’entre nous font l’équivalence entre l’islam et l’islamisme…Cependant on aimerait des musulmans comme ce Cihangir être invités plus souvent à la télévision, à la place de Frère Tariq et consorts…
Voici donc nos adversaires « classiques »: l’UMPS, les médias, les Associations « anti-racistes », complices des islamistes radicaux .
Et puis d’autres se révèlent peu à peu, venant pour la plupart de cette extrême-droite à laquelle Riposte Laïque est censée appartenir, selon nos joyeux journalistes de France 4 ou d’ailleurs.
Je viens d’entendre ce soir mardi 18 janvier 2011 la presque intégralité sur Radio-Courtoisie du Libre Journal de la Nuit des Enjeux Actuels présenté par Arnaud Guyot-Jeannin: « Amalgames et confusions sur l’Islam », avec une intervention par téléphone du prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, et comme invités le Père Michel Lelong, Christian Brosio, et Pierre Le Vigan. C’était manifestement la mouvance catholique et royaliste qui s’exprimait et tenait un discours fort différent de celui qu’on entend généralement sur cette radio à propos de l’islam. Mais Radio Courtoisie se veut la radio de toutes les droites, et certains patrons d’émission, hostiles à l’islamisation, avaient invité Sylvie François, Radu Stoenescu, Christine Tasin , Myriam Picard, Jacques Myard, etc.
Dans l’émission de ce soir, il s’agissait de dénoncer le climat « d’islamophobie en France », instrumentalisé selon eux par des associations laïcardes ou de « néo-cons » aux ordres des américains ou des israéliens, de rappeler la politique de bon voisinage entre la France et les pays musulmans, depuis les Croisades où de valeureux adversaires auraient pu s’apprécier (Beaudouin de Jérusalem vs Saladin, puis plus tard Saint Louis impressionnant les musulmans), en passant par François 1er, etc, bref vantant la politique arabe de la France. Le prince de Bourbon-Parme regrettait la loi sur la Burqa et assurait d’accord avec Guyot-Jeannin que le voile non-intégral était un voile de dignité, que c’était la même tenue que les françaises d’il y a un siècle, laissant entendre que les européennes actuelles ne sont donc pas décentes ! On s’inquiétait que l’interdiction de la burqa ne finisse par se retourner contre les voiles des religieuses…
Il y aurait danger à ce que les jeunes musulmans perdent leurs liens avec l’islam qui serait le meilleur rempart contre la délinquance, on rappelait que ce n’était pas la police qui avait mis fin aux émeutes de 2005, mais le prêche d’un imam recommandant aux petits jeunes de retourner à la mosquée. D’ailleurs il en faudrait plus, des mosquées, justement.
Le père Lelong faisait une énumération de toutes les citations de « tolérance » contenues dans le Coran, rappelait que les musulmans respectaient la Vierge Marie et Jésus, relativisait les violences faites aux Chrétiens d’Orient en le plaçant dans le contexte du ressentiment arabe envers les israéliens et les américains, expliquait que tous les livres sacrés contiennent des passages violents, et déplorait l’attitude de Marine Le Pen stigmatisant l’islam au contraire de son père. Tous ces chrétiens tradis me semblaient diablement attirés par la religion d’amour, de tolérance et de paix, d’ailleurs je me demandais pourquoi ils ne se convertissaient pas ! Et en même temps tout ce beau monde si tolérant fustigeait l’immigration de masse, prônait le « chacun chez soi » tout en admettant la difficulté de renvoyer des millions d’immigrés chez eux, donc il fallait s’accommoder de leurs coutumes et religions !
Les auditeurs de Radio-Courtoisie, habitués à d’autres discours, ont d’ailleurs massivement exprimé leur désapprobation des propos tenus. Quelqu’un a demandé au bon père Lelong s’il avait lu « Le prix à payer », le livre de Joseph Fadelle, ce musulman converti au christianisme et qui depuis vit caché, mais le religieux a « oublié » d’y répondre. Je me demande ce qu’il penserait du discours de solidarité avec les Coptes tenu par notre valeureuse Myriam Picard.
Eh oui, si seulement nous n’avions à souffrir que des attaques de la gauche compassionnelle…mais certaines franges du judaïsme et du christianisme semblent plus redouter la laïcité que l’islam et sont prêts à faire cause commune avec les islamistes contre la République. Nous l’avons déjà vu lors de l’affaire des Caricatures, nous l’avons vu avec l’affaire de la burqa, (rappelons-nous Monseigneur Vingt-Trois disant que s’il fallait s’occuper de la façon dont les femmes s’habillent, il fallait aussi s’occuper de la façon dont les femmes se déshabillent ! Marrant tous ces religieux détachés du monde et qui voient des femmes nues partout), l’affaire de la campagne d’affiches contre l’abattage hallal et casher censurée par l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) de Dominique Baudis (les sites islamistes se sont dernièrement réjouis d’avoir pu compter sur les juifs intégristes pour les soutenir), etc.
Sur Justin-TV, où sont diffusées les vidéos des Assises du 18 Décembre, une internaute avait proclamé fièrement que la France était la Fille aînée de l’Eglise, je lui ai répondu que notre pays était plutôt maintenant la Fille aînée de la République, ce dont elle s’est fort offusquée…Nous n’en avons pas fini avec les obscurantismes, qui, quand ils y voient leur intéret, concluent des alliances de circonstances dans l’espoir de faire la peau à notre Marianne, cette « gueuse » que nous entendons tout de même défendre !
Pascal Lacomté




Ces catholiques qui jouent l’islam contre la République !

Chers amis de Riposte Laïque,

Tout d’abord mes Meilleurs Voeux à toute l’équipe, et bon courage pour les combats à venir !

Une grande espérance est née avec les Assises Internationales sur l’Islamisation du 18 décembre 2010, auxquelles j’ai eu le bonheur d’assister.

Cependant nos ennemis ne désarment pas, j’ai pu m’en rendre compte en me disputant sur « Le Post.fr » avec certaines personnes de la mouvance « gauchoboboislamocompatible », dont une certaine Sylvie japhet, particulièrement remontée contre notre site, et admiratrice inconditionnelle de notre bonne amie Caroline Fourest. Par contre j’ai eu un échange intéressant avec Cihangir / Coguz qui a publié un post : »Message d’un musulman à d’autres musulmans »dans lequel il dénonce les pratiques communautaristes de certains de ses coreligionnaires et proclame son attachement à la laïcité. A noter qu’il refuse pour lui-même la qualification de musulman « modéré »dont je l’affublais, jugeant que les extrémistes de l’islam ne sont pas des vrais musulmans, mais la déformation wahhabbiste du sunnisme . Opinion qui ne convaincra certainement pas beaucoup de monde à Rl, puisque la plupart d’entre nous font l’équivalence entre l’islam et l’islamisme…Cependant on aimerait des musulmans comme ce Cihangir être invités plus souvent à la télévision, à la place de Frère Tariq et consorts…

Voici donc nos adversaires « classiques »: l’UMPS, les médias, les Associations « anti-racistes », complices des islamistes radicaux .
Et puis d’autres se révèlent peu à peu, venant pour la plupart de cette extrême-droite à laquelle Riposte Laïque est censée appartenir, selon nos joyeux journalistes de France 4 ou d’ailleurs.

Je viens d’entendre ce soir mardi 18 janvier 2011 la presque intégralité sur Radio-Courtoisie du Libre Journal de la Nuit des Enjeux Actuels présenté par Arnaud Guyot-Jeannin: « Amalgames et confusions sur l’Islam », avec une intervention par téléphone du prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, et comme invités le Père Michel Lelong, Christian Brosio, et Pierre Le Vigan. C’était manifestement la mouvance catholique et royaliste qui s’exprimait et tenait un discours fort différent de celui qu’on entend généralement sur cette radio à propos de l’islam. Mais Radio Courtoisie se veut la radio de toutes les droites, et certains patrons d’émission, hostiles à l’islamisation, avaient invité Sylvie François, Radu Stoenescu, Christine Tasin , Myriam Picard, Jacques Myard, etc.

Dans l’émission de ce soir, il s’agissait de dénoncer le climat « d’islamophobie en France », instrumentalisé selon eux par des associations laïcardes ou de « néo-cons » aux ordres des américains ou des israéliens, de rappeler la politique de bon voisinage entre la France et les pays musulmans, depuis les Croisades où de valeureux adversaires auraient pu s’apprécier (Beaudouin de Jérusalem vs Saladin, puis plus tard Saint Louis impressionnant les musulmans), en passant par François 1er, etc, bref vantant la politique arabe de la France. Le prince de Bourbon-Parme regrettait la loi sur la Burqa et assurait d’accord avec Guyot-Jeannin que le voile non-intégral était un voile de dignité, que c’était la même tenue que les françaises d’il y a un siècle, laissant entendre que les européennes actuelles ne sont donc pas décentes ! On s’inquiétait que l’interdiction de la burqa ne finisse par se retourner contre les voiles des religieuses…

Il y aurait danger à ce que les jeunes musulmans perdent leurs liens avec l’islam qui serait le meilleur rempart contre la délinquance, on rappelait que ce n’était pas la police qui avait mis fin aux émeutes de 2005, mais le prêche d’un imam recommandant aux petits jeunes de retourner à la mosquée. D’ailleurs il en faudrait plus, des mosquées, justement.

Le père Lelong faisait une énumération de toutes les citations de « tolérance » contenues dans le Coran, rappelait que les musulmans respectaient la Vierge Marie et Jésus, relativisait les violences faites aux Chrétiens d’Orient en le plaçant dans le contexte du ressentiment arabe envers les israéliens et les américains, expliquait que tous les livres sacrés contiennent des passages violents, et déplorait l’attitude de Marine Le Pen stigmatisant l’islam au contraire de son père. Tous ces chrétiens tradis me semblaient diablement attirés par la religion d’amour, de tolérance et de paix, d’ailleurs je me demandais pourquoi ils ne se convertissaient pas ! Et en même temps tout ce beau monde si tolérant fustigeait l’immigration de masse, prônait le « chacun chez soi » tout en admettant la difficulté de renvoyer des millions d’immigrés chez eux, donc il fallait s’accommoder de leurs coutumes et religions !

Les auditeurs de Radio-Courtoisie, habitués à d’autres discours, ont d’ailleurs massivement exprimé leur désapprobation des propos tenus. Quelqu’un a demandé au bon père Lelong s’il avait lu « Le prix à payer », le livre de Joseph Fadelle, ce musulman converti au christianisme et qui depuis vit caché, mais le religieux a « oublié » d’y répondre. Je me demande ce qu’il penserait du discours de solidarité avec les Coptes tenu par notre valeureuse Myriam Picard.

Eh oui, si seulement nous n’avions à souffrir que des attaques de la gauche compassionnelle…mais certaines franges du judaïsme et du christianisme semblent plus redouter la laïcité que l’islam et sont prêts à faire cause commune avec les islamistes contre la République. Nous l’avons déjà vu lors de l’affaire des Caricatures, nous l’avons vu avec l’affaire de la burqa, (rappelons-nous Monseigneur Vingt-Trois disant que s’il fallait s’occuper de la façon dont les femmes s’habillent, il fallait aussi s’occuper de la façon dont les femmes se déshabillent ! Marrant tous ces religieux détachés du monde et qui voient des femmes nues partout), l’affaire de la campagne d’affiches contre l’abattage hallal et casher censurée par l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) de Dominique Baudis (les sites islamistes se sont dernièrement réjouis d’avoir pu compter sur les juifs intégristes pour les soutenir), etc.

Sur Justin-TV, où sont diffusées les vidéos des Assises du 18 Décembre, une internaute avait proclamé fièrement que la France était la Fille aînée de l’Eglise, je lui ai répondu que notre pays était plutôt maintenant la Fille aînée de la République, ce dont elle s’est fort offusquée…Nous n’en avons pas fini avec les obscurantismes, qui, quand ils y voient leur intéret, concluent des alliances de circonstances dans l’espoir de faire la peau à notre Marianne, cette « gueuse » que nous entendons tout de même défendre !

Pascal Lacomté




Le naturisme pour lutter contre tous les intégrismes

Une controverse agite en ce moment le débat laïque dans RL: celle concernant le degré de nocivité des différents monothéismes.
Je ne puis que désavouer Chantal Macaire et Henri Peter et par contre apporter tout mon soutien aux positions exprimées par Jacqueline Fichet sur la capacité de nuisance du catholicisme, ou encore de Maurice Vidal qui dénonce « l’Eglise catholique complice de l’islamisation de la France », le dernier article d’Eozen, celui de Mireille Ménard, et celui de Pierre Régnier dans le no 167 de RL et surtout son magnifique texte qu’il donne en lien, « centpapiers: Benoit XVI premier responsable de la violence religieuse », je pense que tout est dit sur le fait qu’il faut absolument « désacraliser la violence religieuse. » Pierre Régnier y montre comment l’ex-cardinal Ratzinger a persisté à réaffirmer la « Bonne violence de Dieu. » Et que dans la Bible annotée de Jérusalem, Josué le massacreur est présenté comme un précurseur du pacifiste Jésus…!
Il ne sert à rien de dire, comme certains, que la violence dans l’Ancien Testament serait de nature narrative, tandis que dans le Coran elle serait de nature prescriptive. L’appel au meurtre de Mahomet serait toujours d’actualité, tandis que les violences de l’Ancien Testament appartiendraient au passé, parce que Jésus nous aurait montré la voie de la paix et de l’amour. Sauf que 3000 ans de judéo-christianisme ont amplement démontré que l’on pouvait persécuter et assassiner son prochain par amour (puisqu’on vous dit que c’est pour votre bien qu’on vous brûle , vous pourriez nous remercier bande d’ingrats !) et que quand les chrétiens parlaient de paix, il fallait surtout comprendre « paix éternelle, celle des cimetières » !
Revenons à l’Ancien Testament: c’est par amour (pour Dieu) qu’Abraham s’apprête à sacrifier son fils. Mais voilà que l’Eternel change d’avis: et voilà ce brave Abraham qui, psychopathe sanguinaire l’instant d’avant, devient homme de Progrès en supprimant les sacrifices humains…Houuu pour les vilains païens, nos ancêtres à nous les goys, Celtes, Grecs, Vikings qui vont encore se livrer à ces rites barbares pendant encore au moins un ou deux millénaires…
Certes… mais il y a l’Affaire Jephté. Jephté ? Vous savez ce gus qui avait juré de sacrifier à l’Eternel le premier qu’il verrait sortir de sa maison à condition que Dieu lui donne la victoire dans une bataille ? Quoi ? Un sacrifice humain ? Les trois monothéismes nous disent bien qu’Abraham a remplacé les sacrifices humains par des sacrifices d’ animaux ? Et avec Jephté on est bien après la conquête de Canaan, non ?!
Et voilà que Jephté revient victorieux, avec l’intention de sacrifier le premier venu, le beau-frère ou la belle-mère par exemple…
Mais Dieu a de l’humour, c’est la propre fille de Jephté qui sort la première de la demeure; et voilà que Jephté doit sacrifier sa gamine…mais il lui accorde un délai avant: elle pourra aller avec ses suivantes « pleurer sa virginité » et puis ensuite revenir se faire religieusement assassiner…
Il est vrai qu’Abraham avait mis fin aux sacrifices HUMAINS…il n’a jamais dit qu’on n’avait pas le droit de sacrifier les jeunes filles…
Et quand Josué massacrait les populations païennes de la Terre Promise, et qu’il offrait leurs dépouilles et leurs biens à l’Eternel, ce qui ressemble bougrement à un sacrifice, on peut aussi dire que les païens ne sont pas vraiment des humains…
Mais revenons à notre histoire de paix et d’amour.
C’est par amour, pour sauver leurs pauvres âmes soit-disant corrompues, que l’Inquisition a brûlé les Cathares, les Juifs, les Hérétiques et les Musulmans . Et quand on avait un doute: « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! »
C’est par amour que les Protestants, à leur tour, ont fait sauter des garnisons papistes du haut des remparts sur des piques (Voir le Baron des Adrets, qui passait son temps à changer de camp et de religion et à exterminer ses alliés de la veille !), c’est par amour-et non par politique ou rivalité personnelle ! ! que Calvin a fait brûler Michel Servet .
C’est par amour et désir de paix qu’en pleine guerre de Trente ans, au milieu des décombres fumants du Saint-Empire, que les chasseurs de sorcières protestants et catholiques ont rivalisé à qui brûlerait ou pendrait le plus de jeunes filles trop belles ou de vieilles femmes trop sages ! Sans compter leurs présumés complices, ce qui permettait à l’inquisiteur autoproclamé de se dédommager de sa peine en partageant les biens de ses victimes avec les autorités municipales ou ecclésiastiques locales !
Les Espagnols, comme les aliens de « Mars Attacks », ont déclaré aux Aztêques, Mayas et Incas qu’ils « venaient en paix », et le massacre a aussitôt commencé.
Les Puritains quand ils ont débarqué en Nouvelle-Angleterre n’ont pas eu besoin d’autant se fatiguer, la variole apportée par les Espagnols avait eu le temps de déblayer le terrain en se propageant de tribu en tribu…Mais par la suite les anglo-saxons ont pu rattraper le retard quand ils ont pris la route de l’Ouest. Tous ces territoires (presque) vides, n’était-ce pas la preuve que Dieu était favorable aux conquérants ? Toutes ces tribus « sauvages » et « païennes » n’étaient-elles pas un obstacle à l’expansion légitime de l’Occident chrétien ? Même quand on les avait convertis-avec amour, celà va sans dire-à la Vraie Foi (celle du prêtre ou du pasteur accouru le premier sur les lieux), même quand ils adoptaient les coutumes des blancs, comme les Cherokees, ils continuaient de gêner l’établissement du Peuple Elu, alors l’enseignement du grand Ancêtre Josué revenait d’actualité…bien sûr on préférait utiliser des moyens plus « softs »que l’extermination pure et simple, par exemple une incitation au départ quasi « volontaire » (voir la Piste des Larmes), comme ça c’était Dieu par les maladies et le froid et la famine et la soif qui se chargeait du sale boulot, la distribution d’alcool frelaté, de couvertures contaminées, etc, ne venant qu’en complément…Bien sûr pour quelques tribus rebelles, il fallut hélas employer des moyens plus « expéditifs »…Plus tard les survivants seront « intégrés » au prix d’un génocide culturel…(La même chose pour les Inouits du Canada et les Aborigènes d’Australie…)
Vous me direz: toutes ces horreurs sont terminées . Les chrétiens ont fait leur « Mea Culpa » depuis des lustres. Ils n’appellent plus au meurtre au nom de Jésus depuis…hum…voyons donc…tandis que ces vilains Musulmans alors…
La Shoah ? Allons ! Tout le monde sait que les Allemands et les Français collabos n’étaient pas chrétiens…N’est-ce pas ?
Les massacres de villages musulmans par les chrétiens au Liban ? Ah oui mais ce sont les Musulmans qui avaient commencé ! Je crois; sûrement; dur comme fer; d’ailleurs on a fait une enquête très impartiale et très fouillée auprès des victimes pour qu’elles révèlent qui avait commencé à tuer qui…le problème est qu’elles restent muettes…
Le Rwanda ? une histoire pas très catholique , mais les indigènes non plus…
Le KKK aux USA ? Les néo-nazis et les tenants de la supériorité blanche ? Le fait qu’ils se promènent la Bible à la main ne saurait constituer une preuve…
Non, les Chrétiens ont renoncé à la violence… d’ailleurs ils sont « Pro-Vie », ils ont troqué la violence pour la persuasion, afin de ramener les brebis égarées…
Ainsi le pape Jean-Paul II, aidé par le « PanzerKardinal » Ratzinger a gentiment remplacé les partisans de la « Théologie de la Libération », trop proches des pauvres et donc suspects de « communisme » par des hommes plus « orthodoxes ». Ainsi Dom Helder Camara sera remplacé dans ses fonctions d’évêque de Récife et Olinda par ce brave Mgr Dom José Cardoso Sobrinho, oui, le même qui en mars 2009 face à l’affaire choquante de l’avortement d’une petite Brésilienne violée et enceinte à 9 ans n’a rien trouvé de mieux que d’excommunier la mère de la gamine et la vilaine équipe d’avorteurs : un geste d’amour que cette excommunication, tout bon chrétien intégris…je voulais dire intègre vous le confirmera !
Le président Lula a beau eu s’émouvoir, Mgr Sobrinho a rappelé fort justement que « la loi de Dieu est au-dessus de celle des hommes. » S’ensuivit une fronde de certains évêques français et brésiliens qui n’avaient pas compris que l’on n’était plus à l’époque des laxistes Jean XXIII ou Paul VI ! ! L’affaire est close, le Vatican a confirmé l’excommunication au nom du « Droit à la Vie » (celle des foetus, pas celle de la petite maman, on a bien compris !) Les intégristes français comme ceux du Salon Beige et de Radio-Courtoisie ne se tiennent plus de joie…D’ailleurs soutiennent-ils, la vie de la petite de 9 ans n’était nullement en danger, elle aurait parfaitement pu accoucher de ses deux jumeaux…
Jeanne Smits, la grande prêtresse de l’intégrisme français, qui officie sur les ondes de Radio-Courtoisie, a déclaré dans le journal « Présent »no 6804 du 20/03/09 qu’on aurait pu procéder à une césarienne et dénonce le « ramolissement cérébral de notre pauvre monde » qui compatit sur la fillette violée et pas sur la mort des deux foetus et affirme que c’est l’avortement lui-même qui a mis la petite en danger ! Les intégristes prétendent que les accouchements de fillettes arrivent couramment en Amérique Latine et la plupart du temps les mères et les enfants survivent… un certain temps, au moins le temps nécessaire pour baptiser les bébés et les sauver des Limbes ! Et de rappeler qu’il y a eu des cas bien plus extraordinaires, comme celui de la petite péruvienne Lina Médina qui eut un enfant en 1933 à l’age de…5 ans ! Il parait que la mère a survécu jusqu’à nos jours, l’enfant aurait vécu jusqu’à 40 ans…Incroyable mais vrai ! Bientôt la secte intégriste pourra envisager, grâce aux progrès de la science, que des fillettes puissent, à peine nées, concevoir et accoucher ! L’Eglise du XXIème siècle, vous dis-je ! Il faut peupler la Galaxie !
Donc, les églises chrétiennes, catholiques ou évangéliques, peuvent elles aussi être qualifiées de « Religions de Paix, de Tolérance et d’Amour ! ». Il n’y a pas que les Musulmans !
C’est au nom de la Paix, de la Tolérance et de l’Amour que Jean-Paul II puis Benoit XVI ont interdit la propagande pour le préservatif en direction des populations du Tiers-Monde affamées par la surpopulation ou décimées par le SIDA ! SIDA à propos duquel Mgr André Léonard -c’est une histoire belge-a déclaré dernièrement (le15/10/10) que c’était une « forme de justice immanente. » Vous voyez bien, Jacqueline Fichet, que Chantal Macaire a raison quand elle affirme que l’Eglise Catholique n’a plus de capacité de nuisance ! ! !
Certes le Pape reconnait les problèmes de pédophilie. Certes l’Eglise a reconnu sa responsabilité dans les persécutions du Passé…Mais en même temps elle réhabilite les intégristes, même révisionnistes (Mgr Williamson), elle entend canoniser ce pauvre Pie XII sur lequel il vaudrait mieux laisser un silence charitable, car s’il n’a pas été le « Pape de Hitler » il n’a sans doute pas été un grand résistant…les résistants chrétiens en Allemagne (les jeunes de la Rose Blanche par ex.) ou en Europe occupée ont agi de leur propre initiative… la plupart du temps ils ne pouvaient guère compter sur leurs hiérarchies, sauf exception (Mgr von Galen, évêque de Mûnster, Mgr Salièges, archevêque de Toulouse par ex.)
L’Eglise n’a plus de pouvoir « temporel », mais elle continue d’exercer une grande influence dans les pays en voie de développement, malgré la concurrence des évangéliques, aussi peu libéraux qu’elle en matière de moeurs. Et dans les pays d’Europe elle s’efforce de reconquérir le terrain perdu, en menant une lutte de tous les jours contre la laïcité. Elle ne peut que se réjouir d’avoir un si ardent défenseur de la Foi en la personne de notre cher Président, qui est certes un grand pêcheur, mais nos anciens monarques ne prenaient-ils pas parfois des libertés avec la morale ? Nicolas Sarkozy, peu après les remous suscités par l’affaire des Roms, a semblé aller à Canossa, multipliant les signes de croix et les manifestations de dévotion, et sans doute le Saint Père s’est-il laissé attendrir…Que ne pardonnerait-on pas au chantre de la laïcité positive, celui qui tient les destinées sinon spirituelles au moins temporelles de la « Fille Aînée de l’Eglise » entre ses mains…jusqu’en 2017, si Dieu le Veut ? !
Il est intéressant de suivre les médias ultra-cathos comme Radio-Courtoisie ou certains sites internet. On les voit applaudir à tout durcissement de l’Eglise, au retour programmé de la Messe en Latin, au remplacement inéluctable des évêques et des curés « de gauche, voire rouges » par de nouvelles générations de clercs de combat…inlassablement ils continuent « contre la culture de mort » (la pornographie, l’avortement) à réclamer une application des principes « pro-Vie », contre l’émancipation des femmes, contre la contraception, contre l’éducation sexuelle, pour la natalité et les bonnes moeurs…
L’Agrif: l’Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne (ouf !)de Bernard Antony a plusieurs fois dans le passé essayé de censurer des cinéastes ou des dessinateurs. On se souvient de leurs attaques contre les films de Godard « Je vous salue Marie » ou de Scorsese « La dernière Tentation du Christ ». Ils passent leur temps à vitupérer contre la décadence des moeurs et l’homosexualité. Leur dernière cible ? L’exposition Larry Clark qui se tient jusqu’au 2 janvier 2011 au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Cette manifestation qui expose apparemment (je ne l’ai pas vue mais nombre de photos ont été publiées dans la presse) des photos assez dures d’adolescents ou de jeunes adultes en train de faire l’amour ou de se droguer ou de mimer un suicide, un témoignage de la vie des ados dans l’Amérique des années 70, une vie que Larry Clark a lui même expérimentée et qui est au coeur de son oeuvre (voir le film « Ken Park »), a été interdite aux moins de 18 ans ce qui a déclenché les critiques ou l’ironie des médias comme Libé. Je trouve que Delanoë a pour une fois eu raison de vouloir se couvrir: car l’interdiction aux moins de 18 ans n’a pas suffi aux obsédés puritains de l’Agrif qui ont entrepris une action en justice pour faire interdire totalement l’exposition ! Ils ont été déboutés, mais ils ont l’intention de ne pas en rester là…
Entendons nous bien: je comprends parfaitement que l’on puisse interdire aux moins de 18 ans des images trop « sensibles » (qu’ils pourront d’ailleurs certainement se procurer par d’autres moyens s’ils le veulent, faisons confiance à la jeunesse…)mais l’Agrif entend faire interdire-même aux adultes responsables- tout ce qui lui semble contraire à ses soi-disant « valeurs ». Comme ses concurrents islamistes, elle voit de la pornographie, de la pédophilie, et du blasphème partout . Bernard Antony ou Jeanne Smits arrivant au pouvoir, je les verrai bien à la tête d’un Ministère pour la Promotion du Vice et l’Eradication de la Vertu…Oups! Je voulais dire le contraire bien entendu…
Depuis le début des affaires de pédophilie au début des années 90, on a assisté à une vague d’hystérie sans précédent quant à la sauvegarde de l’enfance: on s’est mis à voir des pédophiles et des assassins d’enfants partout: les médias, la justice, des personnalités médiatiques appeler à l’hallali (je me rappelle Carole Bouquet répondant à ceux qui évoquaient des risques d’erreurs judiciaires que les adultes, contrairement aux enfants, pouvaient se défendre !) : d’où des dénonciations, des auto-censures de la part des médias, le rôle grandissant de certains pédopsychologues, la suspicion universelle, la sacralisation de la parole des enfants et s’il y eut effectivement des vrais pédophiles arrêtés, il y eut aussi beaucoup d’innocents emprisonnés, voués à la vindicte des autres condamnés de droit commun, maltraités, poussés au suicide ou condamnés injustement comme à Outreau.
Les Pédopsychologues judéo-chrétiens-tels l’ineffable Edwige Antier, celle qui veut criminaliser la fessée, ou Marcel Rufo, jouant sur les nouveaux tabous se mirent à dénoncer des comportements jusque là admis, comme la nudité en famille, au motif qu’elle mènerait à des comportements incestueux. Marcel Rufo s’en prit même au naturisme,qui était pour lui une atteinte à la pudeur des enfants. Et des parents naturistes de culpabiliser…
Je me rappelle une campagne pour Evian, où l’on voyait une petite fille se doucher, la photo ne montrait rien sous la ceinture, mais elle fut jugée tendancieuse vu le climat de l’époque et retirée de l’affichage ! ! !
Quand j’étais ado, je fantasmais sur les jeunes filles de David Hamilton… ses photos de nu éthéré m’ont émerveillé et rendu à jamais adorateur de la Féminité.
Ses photos se retrouvaient en carte postale, certains dénonçaient leur côté mièvre ou idéalisé (ne parlons pas des films d’Hamilton, moqués par la critique !)
Je suppose que ses ouvrages ne doivent plus pouvoir se trouver, et que plus personne ne se risquerait à projeter un film comme « Bilitis ». Emmanuelle Béart a pourtant commencé dans un de ses films…
David Hamilton est mal vu aux USA, de même que des photographes comme Sally Mann ou Jock Sturges. Ce dernier, qui photographie depuis des années des jeunes filles et leurs familles au centre naturiste de Montalivet ou dans des communautés hippies de Californie a eu des démélés, heureusement sans suite, avec le FBI, mais il reste la cible des intégristes américains. La chaine Arte a cet été fait un documentaire sur son travail, mais quand on voit les réactions de certains internautes, on se rend compte de la régression mentale de notre société vers toujours plus de soupçon et de puritanisme…
En France le mouvement naturiste a régressé, des plages, comme celle de la Grande-Côte à La Palmyre ont vu leur aire naturiste réduite, d’autres comme à Cannes ont été fermées,le centre de la Plage des Templiers dans l’Ardèche doit prochainement disparaître pour satisfaire certains lobbyes, Delanoë le Père La Pudeur homosexuel, celui qui parraine la Gay-Pride, interdit le string et les seins nus à Paris-Plage sur pression de « certaines populations »(les islamistes ?), il a interdit depuis 2008 la randonnée cyclonudiste internationale (international nudist bike ride) qui se déroule chaque année sans incidents dans de nombreuses villes du Monde (MEME AUX USA ! VOUS RENDEZ VOUS COMPTE ?! ON EST PLUS PURITAINS QUE LES STATES, FAUT FETER CA ! ! !), à noter que son collègue de Bruxelles a interdit aussi la « cyclonudista 2010  » (voir le site Vivre Nu) au motif de « trouble à l’ordre public-comme pour Freysinger-en fait parce que les islamistes avaient fait obstacle (on interdit la burqa ? ! Alors on interdit les nudistes , na !)!
Je suis naturiste. Je pense que la seule façon de supprimer les comportements machistes des garçons envers les filles( comme dans le documentaire « La Cité du Mâle » ) ou la méfiance des filles envers les garçons serait de les habituer dès l’enfance et jusqu’à l’àge adulte à des séances mixtes de gymnastique(le terme « gymnos » en grec signifie « nu »), de course à pied, de yoga, d’expression corporelle ou de danse et autres sports en totale nudité. L’accent serait mis sur la respiration, le développement personnel, la confiance en soi, plutôt que sur les sports de compétition. L’enseignement intellectuel, lui, se garderait bien de reléguer à une place subalterne tout ce qui permettrait d’élever les élèves vers le bien, le beau et le vrai, ainsi le dessin, la peinture, la sculpture, la poésie, la musique, le chant , la danse .
Les écoles devraient être ouvertes sur la nature,sur le modèle de l’école de plein-air de Suresnes des années 30, et accorder la même importance au développement du corps que de l’esprit: « Mens sana in corpore sano . »
Comme au temps de Rome, ou sur l’exemple allemand, il faudrait que chaque quartier soit organisé autour de thermes, avec piscines, bains de vapeur « romano-irlandais », ou saunas, ou hammams, avec gymnases et stade attenants…et une bibliothèque ! Bien sûr, nudité obligatoire pour toute activité sportive. A l’extérieur la nudité serait de même recommandée sur les pelouses des parcs et les plages, ou en pleine nature… Les pudibonds et les fétichistes du maillot de bain se verraient cependant autorisés à ouvrir des centres où ils pourraient s’adonner à leurs perversions vestimentaires à l’abri du regard des honnêtes gens !
C’était le point de vue des Anciens, c’était celui de tous les penseurs et pédagogues anarchistes, libertaires et naturistes depuis la fin du XIX ème siècle jusqu’aux années 60. Le monde contemporain a rejeté toutes ces idées; nous en voyons le résultat.
Je suis naturiste. Je sais pourquoi je combats tous les intégristes-islamistes, chrétiens, juifs,- qui veulent détruire le rêve d’une société plus douce, tolérante et harmonieuse que moi et d’autres poursuivons depuis tant d’années. Je fais appel à tous les nudistes ou naturistes laïques: cessez de bronzer idiots derrière les clôtures de vos « camps », rappelez-vous ce qui est arrivé aux nudistes allemands en 1933. Alors faites- vous entendre !
MORT A TOUS LES INTEGRISMES !
Pascal Lacomté




Le prochain homme providentiel qu'il faut à la France sera peut-être une femme…

Peut-être auriez vous dû mieux nous avertir de l’annulation du débat de ce soir jeudi par des titres d’article plus explicites du genre: « la rencontre de jeudi à l’ump est annulée.  » Mais peut-être ai-je les yeux fatigués, en tout cas j’ai complètement zappé les deux articles de Cyrano et Christine Tasin au sujet du changement de lieu puis de l’annulation du débat . Il est vrai qu’hier, rentré tard du boulot, j’avais d’abord tenu à regarder sur Arte la fameuse émission « Femmes pourquoi tant de haine? « et particulièrement le premier reportage, censuré fin août, sur la « Cité du Mâle. » Après avoir entendu les horreurs proférées par ces bons petits « français de papier », qui légitiment les violences faites aux jeunes filles, voire les meurtres, je me suis assoupi. Et je n’ai rouvert l’ordinateur que pour vérifier l’adresse du rendez-vous de ce soir, toujours marquée hier sur votre site.
Alors ce soir j’ai quitté Nanterre-Université pour rejoindre le siège de l’UMP. J’arrive essoufflé à 19h15, et après avoir passé le seuil ultra-sécurisé de l’édifice m’enquiert de la réunion auprès d’une gracieuse hôtesse qui m’annonce d’un air désolé que le débat a d’abord été déplacé puis annulé, tout en me présentant une espèce de tract dans lequel les organisateurs dénoncent l’attitude d’Accoyer. Elle m’annonce que pas mal de gens sont venus depuis 18h et se sont de même cassés le nez. Derrière elle un écran mural diffuse des vues aériennes de villages, de campagnes… très bucolique pour le parti d’un Président de la République qui affirmait il y aquelques années à De Villiers que le patrimoine français le laissait indifférent…Je repasse fort déçu le sas de sécurité. Je reste quelques minutes sur le trottoir au cas où je verrai surgir un visage ami, un de ceux que j’ai croisés aux apéros républicains ou chez Marie-Neige Sardin. Quelqu’un avec qui parler, s’épancher, pleurer sur ce monde qui m’est de plus en plus étranger…Après l’écoeurement initial, vite dissipé car on finit par s’habituer ces temps-ci, chaque jour apporte une nouvelle « surprise », vient une impression de grande tristesse.

Ensuite je rentre chez moi, résigné, en me disant que tout cela au fond n’est guère étonnant, c’est vrai, un débat sur l’immigration et l’islamisation AU SIEGE DE L’UMP c’est au fond aussi improbable qu’à celui du PS, et pourquoi pas espérer une invitation au PCF ou chez Besancenot… je m’affale devant la 6,(oui, j’ai honte, mais c’est si bon…) c’est la 5ème saison de « Bones », ces deux dadais de Booth et Tempérance n’arrivent toujours pas à s’avouer leur amour au-dessus des cadavres qu’ils s’efforcent de reconstituer, ah cette pudeur des sentiments, un peu de douceur dans un monde de brutes, la différence entre une série US et la France actuelle, c’est que chez nous on plonge dans un monde de brutes, mais sans douceur du tout, et je repense à ces petits cons d’hier dans le reportage, -mais le mot « con » est bien trop gentil, ce sont de vraies pourritures, celles qui règneront demain dans notre pays avec la bénédiction des journalistes du Monde , sans compter leurs lecteurs dhimmis et fiers de l’être (voir leurs réactions).
Ah vous ne voulez pas d’un débat nauséabond qui risquerait de stigmatiser ceux qui torturent, violent et assassinent leurs prochains avec la caution de la religion de haine, d’intolérance et de guerre, ah Lecteurs lobotomisés du Monde ou du Parisien mais vous méritez le sort ignoble qui vous attend, la lente décomposition de l’esclavage, vous qui prétendez que la France de maintenant, ce n’est plus celle de 1970, ou de 1950, ou de Pétain (!)(parce que vous mettez sur le même plan toutes ces époques, le passé -forcément mauvais-n’existe plus pour vous, ne reste qu’un présent sans avenir) ce n’est plus celle de « Jour de fête », ce n’est plus la « France Moisie », la France de la douceur de vivre , de l’amour courtois et de la bonne chère, non ce que vous aimez c’est l’Europe bisounours qui fait bling-bling quand les Islamistes la tapent contre le mur sous le regard narquois des Chinois, ce que vous désirez c’est les Paradis artificiels du politiquement correct et de la bien-pensance qui vous épargnent la vision de la réalité horrible de notre société.
Mais nous, nous continuerons de regarder la réalité en face, si dérangeante qu’elle puisse paraître. Et vos vociférations « fachos! puants! FN! cinglés aveuglés par la haine! » ne démontrent que votre peur de la réalité.
Amis de RL, j’espère que vous avez pu tenir ce communiqué prévu devant l’Assemblée Nationale, et je compte bien le découvrir bientôt dans votre site, et ainsi savoir si « la Droite Libre » se décide à rompre avec l’édifice vermoulu de l’UMP pour venir grossir nos rangs. Et peut-être qu’un jour la France aura elle aussi son homme providentiel, son Geert Wilders, ou son Oskar Freysinger… Et peut-être que ce sera une femme ! Une nouvelle Jehanne d’Arc, une nouvelle Charlotte Corday (1), une nouvelle Olympe de Gouges pour mener la Résistance !
1: Rappelons que Charlotte Corday était républicaine, et non royaliste comme certains aiment encore à le faire croire .
Pascal Lacomté




J'étais au Bourget pour soutenir la courageuse résistante Marie-Neige Sardin

Samedi 25 septembre 2010, j’ai décidé de répondre à l’appel au peuple de Marie-Neige Sardin, l’héroîque libraire du Bourget persécutée non seulement par les bandes ethniques mais par les autorités de son propre pays. Comme pour René Galinier -et quelques autres exemples-, cette triste histoire est symptomatique de la tendance actuelle qui règne dans notre « beau » pays, à savoir comment l’on s’ingénie à transformer une victime en coupable. Habitant le Val-de-Marne, il me semblait que je n’aurais eu aucune excuse, un samedi après-midi, à aller voir de quoi il retournait du côté de nos voisins du 9/3.
Un peu avant 16 h, j’arrive à la gare du Bourget et peux constater de suite la joyeuse ambiance de multiculturalisme de cette noble banlieue . Par exemple la première boucherie rencontrée s’affiche fièrement « musulmane » et « hallal ». Un autre commerce porte sur son enseigne le mot « exotic ». Puis suit un restaurant oriental. Rien que de très banal me direz vous… Ce qui l’est moins, banal, par contre, au-dessus d’une librairie de l’avenue Jean-Jaurès jouxtant un taxiphone-autre repaire de la « diversité »-, la présence incongrue d’un macaron bleu-blanc-rouge. Serait-ce ?…
Mais oui ! La rue traversée, je me glisse, l’air de rien, vers la devanture en question, devant laquelle plusieurs individus, majoritairement de type caucasien, discutent avec animation autour du texte d’une pétition (j’apprendrai plus tard qu’il s’agissait de la pétition appelant à la libération de « papy » Galinier.) Oserai-je entrer dans ce lieu à l’atmosphère suspecte autant que discriminatoire ? Sur la vitrine une affiche expose quelques mots sulfureux: « Liberté, j’écris ton NON ! » Pas de doute, je suis bien arrivé chez Marie-Neige Sardin, la résistante du Bourget !
Je constate tout de suite que le local est TRES encombré: et pas seulement par les différents présentoirs de livres, vitrines et tables garnies de nombreux bibelots ressortissant pour beaucoup de l’ heroic – fantasy : figurines de fées et de gnomes, dragons, mais aussi statuettes du dieu-faucon Horus, et plus grave dans un tel environnement de « tolérance et de paix », la présence de quelques statuettes provocatrices: Vierge Marie, St-Antoine, Enfant Jésus….mais il y a aussi , squattant ce lieu certainement au mépris des lois sur l’entrave à la circulation pédestre entre le rayon des mots croisés et celui des revues historiques, toute une bande de jeunes (et moins jeunes) gens issus de la non-diversité . Mais que fait donc la police ?
Tout de suite notre oeil inquisitoire repère le dénommé Robin, Jean, connu de nos services pour ses nombreuses enquêtes suspicieuses sur des non-sujets de société (immigration, délinquance, racisme anti-blanc, Islam) et qui donne complaisamment la parole à toutes sortes de dangereux dissidents, comme Marie-Neige Sardin par exemble !
Marie-Neige Sardin, parlons-en ! Me voilà à peine entré qu’elle m’avise -pas très efficace ce camouflage optique, il a coûté combien déjà ? – et m’offre -comme si j’étais un ami-, une assiette qu’elle faisait passer à la ronde, une assiette- oserai-je le dire ?- remplie d’ ADM (Armes de Discrimination Massive), à savoir de provoquantes- et oh combien appétissantes-RONDELLES DE SAUCISSON SEC!!! Miam, scrontch! Pardon frères ( et cousins, cousines) c’était trop bon ! Au fait, Madame, vous n’auriez pas du à l’ail, oups, euh, pardon je voulais dire du hallal ?
Une dizaine de personnes sont là, la plupart ne se connaissaient pas avant, mais comme cela se passe dans les apéros républicains ils se mettent à discuter comme de vieux amis , à propos de ce qui les a amenées ici, la défense de Marie-Neige et la défense des valeurs républicaines, la montée de l’Islam et la lâcheté des politiques. Voici Bruce, mi-anglais mi-français, qui m’explique l’atmosphère intenable qui empoisonne les villes anglaises, la montée affolante des revendications islamistes: je connaissais déjà les visites scolaires de mosquée, où , si on n’impose pas le foulard aux fillettes comme à Farébersviller en Moselle, par contre les enfants apprennent à se prosterner comme les musulmans, j’apprends que dans certains hôpitaux anglais, les patients se doivent de revêtir une sorte de déguisement très couvrant , parait-il imposé par les islamistes ?!
Jean Robin et sa caméra se déplacent parmis l’assemblée, interviewant ça et là quelques soutiens de Marie-Neige. Je reconnais Caroline, la charmante « Marianne » entrevue le 4 septembre place de la Bourse, alors qu’elle portait fièrement le bonnet phrygien. Oh bonheur nous avons quelques jeunes, très remontés envers ce qui se passe dans notre pays, et qui s’interrogent sur le peu de mobilisation de leurs concitoyens du même àge dans les apéros républicains. Dieu fasse que les quelques jeunes gens qui nous rejoignent aujourd’hui préfigurent les gros bataillons anti-islam de demain !
Pendant que les conversations continuent, Jean Robin a filmé marie-Neige, avant de nous promettre que le reportage serait diffusé sur le site d' »Enquêtes et débats » dimanche en soirée. Mais le voilà obligé de recommencer à filmer, car Marie-Neige vient de recevoir un appel anonyme menaçant de « la faire sauter ». Un de plus… Heureusement Mme Sardin recevra au cours de l’après-midi un appel plus sympathique, celui de son fidèle soutien et ami, Pierre Cassen himself, depuis la province.
Il faut dire que durant tout cet après-midi, les gens se sont relayés dans la boutique. Certains arrivants sont simplement des clients, surpris, parfois intimidés par notre manifestation. Certains manifestent leur soutien, comme cette dame dont Marie-Neige dira qu’elle est une foraine, et que les gens de ce milieu ont souvent eux aussi maille à partir avec les « petits jeunes issus de la diversité. »Cependant, d’autres clients, arrivés plus tard dans la soirée, font »un petit tour et puis s’en vont », certains ont l’air -passez-moi l’expression-fort peu catholiques, Marie-Neige Sardin dira d’eux qu’ils « viennent en reconnaissance. » C’est vrai, des fois que notre bonne libraire se retrouverait seule et sans défense, ils pourraient oser l’attaquer à plusieurs, courageux comme ils sont…
Car, maintenant que la nuit tombe, nous voilà réduits à six (le Club des Six ? lance quelqu’un ), outre votre serviteur, il y a Caroline « Marianne », une autre dame et les trois jeunes dont j’ai parlé plus haut, dont un jeune couple . J’apprends qu’ils connaissent le fameux Pandawarriorz, que j’avais rencontré le 18 juin, avec qui j’avais pris une bière après l’apéro en compagnie de deux autres patriotes, Christine et jean-Claude, avant qu’une immense et sauvage clameur accompagnée de coups de klaxon frénétiques ne nous avertisse que les » Algéro-Français » de Paris étaient en train de défiler à roue cadencée sur les Champs-Elysées pour les transformer en piste de rodéo automobile, brandissant bien haut des milliers de drapeaux vert et blanc au croissant rouge, dans leur ivresse de la grande victoire du match nul à la Coupe du Monde !!! Ce soir là j’ai vu la rage dans les yeux de Pandawarriorz …alors que nos braves CRS assistaient impassibles au Grand Bazar orchestré par nos braves patriotes algériens, mais sans doute ces « débordements festifs » ne devaient pas s’apparenter à un trouble à l’ordre public, au contraire des dangereux « apéros-saucisson-pinard »!
Bref le monde est petit, et sous le regard quasi-maternel de Marie-Neige nous échangeons entre nous, avec de plus en plus de cordialité et de confiance, qu’est-ce que ça fait du bien pour des Français patriotes de pouvoir parler librement, en dehors de la contrainte du politiquement correct, de secouer ce baillon social qui nous musèle dans la vie courante, de dire enfin ce que nous pensons de ce qui arrive à notre (hier encore) Douce France, de ne plus avoir honte de nos propres pensées ! Pour quelques précieuses minutes Big Brother ne semble plus nous surveiller… Comme d’autres personnes, j’ai acheté 1 ou 2 articles à Mme Sardin, mais-éléphant dans un magasin de porcelaine que je suis, en reculant pour laisser passer une dame je renverse les figurines disposées sur une table, ébréchant la base d’un lutin, penaud je propose de l’acheter mais Marie-Neige refuse en riant, elle est habituée aux réparations et aux maladroits dans mon genre…
Marie-Neige se confie à nous, elle nous parle de ce calvaire invraisemblable enduré depuis 2004, elle nous précise les précautions dont elle doit s’entourer, comment elle se retrouve quasi-prisonnière de sa boutique, comment ses voisins la harcèlent pour la faire partir, comment elle doit, à chaque client qui sonne à sa porte, vérifier avant de déverrouiller s’il ne cache pas derrière lui d’autres individus aux intentions malveillantes…Sa librairie c’est Fort Knox ! Il faut montrer patte blanche avant d’entrer, mais dans quel monde de fous vivons-nous pour qu’une libraire doive prendre de telles précautions ?!
Marie-Neige nous raconte le communautarisme qui s’est insidieusement infiltré dans le quartier, l’islamisation ouverte qui progresse avec la mosquée intégriste du Bourget, comment le dimanche matin surtout elle assiste au défilé des communautés dans sa boutique, l’horreur qu’elle a ressentie en voyant une petite fille au visage voilé sauf les yeux, (oui, le niqab maintenant concerne aussi les gamines…) , les agressions voire tentatives de meurtre, et le viol qu’elle a subi de la part d’individus dont certains, quand ils étaient gosses, fréquentaient sa boutique… Aurait-elle imaginé dans ses pires cauchemars, Marie-Neige Sardin qui nous avoue fondre devant le regard d’un enfant, que tel petit ange à qui elle offrait des carambars , ferait à 17-18 ans partie de ses violeurs ?!
Aurait-elle imaginé, Marie-Neige, que ses dépôts de plainte oh combien justifiés finiraient par lasser les autorités, que la protection que M. Chirac lui accordait lui serait enlevée sous le règne de M. Sarkozy ?
Que si la police municipale resta longtemps de son côté, hélas la police nationale, la police FRANCAISE la mettrait en garde à vue en pleine grève de la faim, lui interdisant de boire en plein mois de juillet malgré les médecins impuissants devant l’Injustice légalisée, l’abreuvant d’insultes, la menaçant d’internement expéditif comme au bon vieux temps de l’URSS, afin de la faire craquer ? que le maire du Bourget obsédé par la renommée de sa ville, la justice, et même les autorités religieuses lui retireraient tout soutien ?! Ah ! Nos braves évêques dhimmis ! et pourtant elle est chrétienne, Marie-Ange, elle expose des objets religieux dans sa boutique! Mauvais Pasteurs qu’avez-vous fait de votre brebis ?
La nuit tombe, un ou deux clients d’origine maghrébine ou africaine passent encore la porte, apparemment dans le simple but d’acheter le journal, mais ils semblent hésiter en nous voyant , il est vrai qu’une bande de blancs squattant dans la semi-obscurité d’une librairie, CA FAIT PEUR… tous les jours l’actualité révèle la liste incalculable des incivilités commises par des indigènes souchiens aux dépens de leurs compatriotes issus de la diverblablabla !
A regret nous allons quitter Marie-Neige Sardin, il est plus de 21 h et il faut bien la laisser fermer. Nous promettons de revenir la voir, elle-même envisage de se joindre à de futures actions citoyennes, nous lui disons au revoir, nous partons vers le RER avec l’impression d’avoir rencontré quelqu’un d’exceptionnel, la jeune fille me glisse, éperdue d’admiration: « Quelle femme !  » je lui réponds que devant la force tranquille de Marie-Neige, cette force qui lui vient de son père, ancien militaire, qui lui a transmis des valeurs de courage, de patriotisme et d’altruisme, j’ai ressenti un sentiment de honte. Moi qui suis au fond un petit bourgeois, élevé dans un cocon, comme beaucoup de nos contemporains, moi qui fais partie de ceux qui préfèrent détourner le regard pour éviter les ennuis, je me suis senti minuscule devant cette femme déterminée, cette femme qui résiste, cette femme qui veut garder sa fierté au milieu de la veulerie du monde.
A qui comparer Marie-Neige ? A une nouvelle Jeanne d’Arc ? Mais non, ce n’est pas une guerrière, elle se contente simplement de DEMEURER, inébranlable, un roc au milieu de la tempête, elle sauvegarde au milieu de la jungle urbaine du Bourget un ilôt de civilité française, un lieu de culture, où ceux qui demeurent ses fidèles clients savent pouvoir trouver le magazine d’information, le classique de la littérature, le roman d’évasion dont ils ont besoin pour s’instruire ou tout simplement échapper au quotidien.
Alors, mais c’est peut-être parce que j’ai vu il y a quelques mois le film « Agora », c’est peut-être à la noble Hypathie d’Alexandrie, qui tenta jusqu’au bout de défendre le savoir face à l’obscurantisme, que nous pourrions comparer la courageuse Marie-Neige Sardin.
Marie-Neige! Dans votre appel au peuple vous nous avez dit avoir besoin de notre soutien!
Mais croyez-nous, Marie-Neige, nous avons tout autant besoin de vous, votre courage et celui d’autres résistantes, telle votre amie Christine Tasin, est un exemple pour nous !
Tenez bon ! Car nous vous aimons et nous vous respectons.
Pascal Lacomté