1

La lettre ouverte des militaires, accommodée sauce sanitaire

J’avoue : je vais commettre un plagiat éhonté en reprenant la lettre ouverte des militaires et en l’accommodant à la sauce médicale et j’invite ici même d’autres professions à faire de même.
En effet, pourquoi ne pas créer un véritable cahier de doléances ?

Monsieur le Président,
Monsieur le ministre de la Santé,
Mesdames, Messieurs du gouvernement,
Mesdames, Messieurs les parlementaires,

L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui sommes des médecins français, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays.

Notre honneur de médecins repose sur les principes énoncés dans le serment d’Hippocrate et c’est par fidélité à ce serment qu’aujourd’hui nous dénonçons le délitement qui frappe notre pays en terme de santé publique.
– Délitement qui a conduit à supprimer 100 000 lits d’hospitalisations en 25 ans et à maintenir en sous-capacité les services de réanimation en pleine épidémie de Covid-19 ;
– Délitement qui fait que nos services d’urgence sont surchargés et que nos aînés malades passent des heures sur un brancard avant de commencer à être soignés ;
– Délitement qui fait qu’actuellement les médecins généralistes ne peuvent plus prendre de nouveaux patients, et que les malades doivent parfois attendre des mois pour obtenir une prise en charge spécialisée ;
– Délitement marqué également par un numerus clausus inepte qui a écarté des milliers de nos jeunes compatriotes des études médicales. Le déficit en médecins n’a pu être comblé malgré l’embauche de médecins étrangers qui, par ailleurs, manquent cruellement à leur pays d’origine ;
– Délitement qui fait que nos infirmières et aides-soignantes sont très mal rémunérées ;
– Délitement qui, sous un prétexte de santé publique, achemine vers la ruine nos artisans et commerçants, nos PME et l’économie du pays ;

– Délitement qui, pour la même raison, pousse nos étudiants à cesser leurs études et certains à se suicider ;
– Délitement qui, à travers une volonté de lutter contre une pandémie dont la mortalité est de 0,1 %, s’affiche dans un seul but : créer une dictature imposant un couvre-feu, le port du masque obligatoire pour nous et nos enfants et cela même à l’extérieur, l’interdiction d’aller visiter nos aînés dans les Ehpad, de nous déplacer au-delà de 10 km, de fréquenter les restaurants, les salles de sport et les lieux de culture, etc. ;
– Délitement qui nous empêche de recourir à des thérapeutiques peu coûteuses qui pourraient changer la physionomie de l’épidémie ;

– Délitement qui privilégie des thérapeutiques dites vaccinales, expérimentales, potentiellement dangereuses comme on peut le voir quotidiennement.

Nos concitoyens ne sont pas des cobayes et doivent pouvoir bénéficier de traitement inoffensifs et efficaces.
Aussi ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement se reprendre et écouter la voix de la raison. Pour cela, il suffit de se soustraire avec courage à l’influence des organes de décision occultes liés aux multinationales du médicament et à la grande finance internationale.

Comme aurait pu le dire Henri Guisan : « qu’avez-vous fait de la « meilleure médecine du monde » et pire encore : qu’avez-vous fait du bonheur d’être français ?

Philippe de Joux

Les médecins signataires




Sortie de « Hold up », de Pierre Barnérias : le mensonge sanitaire démasqué

 

Après « M et le 3e secret » ; ce réalisateur confirme son talent et son désir d’aller à l’essentiel.

Pourquoi faut-il le voir absolument ?

Parce qu’il est bien fait, d’abord, et ensuite parce que tout est dit  et démontré factuellement dans  ce documentaire choc concernant la gigantesque arnaque planétaire de la  covid-19.

Quel est le but de cette crise sanitaire qui semble véritablement orchestrée ?

Essentiellement, manipuler et terroriser les populations rapidement sidérées par cette pandémie qui leur font tout accepter, en particulier la perte des libertés individuelles.

L’histoire est simple :

Un virus créé vraisemblablement aux USA à partir d’un brevet  de l’institut Pasteur apparaît à Wuhan à l’occasion des jeux olympiques militaires.

Une autre explication est avancée par les médias et ne semble pas très rationnelle ;  le virus résulterait d’un passage de l’animal  (chauve-souris, pangolin) à  l’homme.

Dans la panique ambiante, on commence à être rassuré en février dernier avec un remède, la chloroquine, qui a fait la preuve de son efficacité dans une étude chinoise ; le médicament est par ailleurs bien toléré et bon marché.

Paradoxalement Mme Buzyn puis M. Véran s’acharnent à le trouver dangereux et inefficace, tout cela démontré par des études bidons dont la fameuse étude du Lancet.

Passons sur les volte-face sur le masque qui ne sert à rien et qui devient ensuite indispensable.

Ensuite vient le confinement, mesure totalement inepte qui casse le lien social, l’économie, la santé mentale de la population et qui fait retarder des prises en charge médico-chirurgicales urgentes.

Petit à petit, on apprend que tous les experts sont à la solde de Big Pharma, l’OMS également.

À la manœuvre : Bill Gates, Rockefeller, et les grosses fortunes mondiales ; celles qui se réunissent à Davos  où elles préconisent  « le Big Reset » afin que les perdants restent toujours les mêmes, c’est-à-dire les plus pauvres.

Le but ultime : un vaccin pour tous, un gouvernement mondial, une monnaie mondiale.

Exit le cash et les cartes bancaires, seule serait autorisée la cryptomonnaie utilisable par les seuls bons citoyens contrôlés par  Big Brother.

Mais rassurons-nous ; ce n’est pas un complot car tout était annoncé par messieurs  Gates, Attali, Adler et Cie dont toutes les déclarations prémonitoires incroyables peuvent être retrouvées sur la toile et dans leurs écrits.

Bref, il faut aller voir ce film. Nul ne pourra dire ensuite qu’il ne savait pas.

https://www.youtube.com/watch?v=qR3Xed5CMaM

https://www.youtube.com/watch?v=qR3Xed5CMaM

Philippe de Joux

Pour en savoir plus :

Interview du producteur du film :

http://www.francesoir.fr/culture-cinema/hold-film-en-sortie-nationale-11-novembre-pourquoi-jai-produit-ce-film-par-christophe

https://www.youtube.com/watch?v=-ZSJ27H1YoU&feature=emb_logo

https://tprod.fr/project/hold-up/




Comment France Inter met en avant la plainte du Spilf pour démolir le Pr Raoult

S’il faut encore démontrer l’indigence des informations prodiguées par les médias « mainstream » et leur mauvaise foi évidente, il suffit d’écouter les nouvelles sur France Inter ;

Il y a eu ce matin un énorme pseudo-scoop : «  l’OMS a validé l’intérêt des corticoïdes dans les formes sévères de la Covid-19.  Il y aurait, d’après des études bien menés, 20 % de mortalités en moins ».

France Inter en profite : » contrairement au traitement de l’hydroxychloroquine du très contesté Dr Raoult (sic), ce traitement a prouvé son efficacité et ceci pour un coût modique. »

Et il enfonce le clou, façon « coup de grâce » ; « d’ailleurs le Dr Raoult  est assigné devant le conseil de l’Ordre des Médecins par la Société de pathologie infectieuse de langue française. (Spilf) ».

France Inter est tout de même sympa ; il n’a pas parlé des thèses « complotistes » au « relent nauséabond » du « sulfureux » professeur Raoult !!!

Pour le modeste médecin généraliste que je suis, ceci amène plusieurs réflexions :

1/ Les corticoïdes sont utilisés depuis longtemps et largement pour traiter la composante inflammatoire des maladies respiratoires (asthme, BPCO, entre autres). C’est donc logique de les utiliser lors de l’orage cytokinique du 8e jour et donc ce n’est pas véritablement un scoop. Je pense que tout médecin réanimateur de bon aloi y avait  pensé avant de mettre tout un chacun sous respirateur.

2 / Opposer l’hydroxychloroquine aux corticoïdes est un non-sens puisque la molécule est préconisée par le Pr Raoult au début de la maladie  et n’a aucun intérêt ensuite,  alors que les corticoïdes sont plutôt délétères à ce moment-là.

3/ Dire que l’intérêt de hydroxychloroquine n’a pas été démontré, c’est faire fi de l’étude chinoise initiale, de l’étude brésilienne et de la formidable étude observationnelle comparative qui est faite entre les différents pays ou régions selon leur utilisation ou non de ce traitement. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ; Grèce, 18 morts/million d’habitants, contre 447 pour la France.

https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-pays-ou-lhydroxychloroquine-est-recommandee/

Donc affirmer que l’hydroxychloroquine ne marche pas est un mensonge éhonté.

À ce sujet, voir le  blog  de l’excellent Dr Maudrux :

https://blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/08/03/chloroquine-bilan-apres-6-mois/ (

4/  Quant à la Spilf, après le scandale du Lancet, l’interdiction par le pouvoir français de prescrire un certain médicament et  la collusion avérée entre Big Pharma, Bill Gates et l’OMS, il devient difficile malheureusement  de faire une confiance totale  à une quelconque instance médicale officielle.

Philippe de Joux 

Médecin généraliste




Faute de Plaquénil, la débrouillardise des généralistes, cela marche !

Depuis le début de l’épidémie, les médias et les pouvoirs publics restent concentrés sur le fait qu’il n’existe pas de traitement pour guérir les malades du Covid ; soit ça passe tout seul avec le seul paracétamol pour soulager les douleurs et la fièvre, soit ça devient grave et alors là, c’est le séjour en réanimation qui s’impose.

Bien sûr, il y a eu les publications chinoises concernant l’intérêt de l’hydroxychloroquine en première intention dès le début de la maladie et le professeur Raoult a amélioré le traitement en adjoignant de l’azythromycine.

On connaît ses résultats et l’engouement que cela suscite à Marseille et on connaît aussi  malheureusement l’interdiction de prescrire le Plaquénil par les médecins de ville.

Certaines études ont montré également l’intérêt du zinc en complément.

Depuis, certains médecins de première ligne que sont les médecins généralistes, laissés seuls avec leur débrouillardise, sans test et dépourvus de chloroquine, ont essayé des protocoles de traitement avec des molécules autorisées (azythromycine +  sulfate de zinc) sans attendre les résultats des grandes études universitaires du type Discovery qui s’intéressent surtout aux malades moribonds.

Et ça fonctionne !

Bien sûr, ils n’ont pas fait d’études en double aveugle contre placebo avec une cohorte de milliers de patients, mais entre ne rien faire et proposer un traitement sans danger, il y a toute une marge que certains ont franchi avec succès pour leurs malades.

Ce qui est étonnant, c’est que BFM TV n’en parle pas, que seuls sont interrogés les brillants hospitalo-universitaires tel Karine Lacombe.

L’embêtant, c’est que les témoignages remontent aussi bien en France qu’à l’étranger et que l’on va se poser des questions.

Pourquoi avoir interdit le Plaquénil ?

Pourquoi n’avoir pas lancé un vaste programme de dépistage de la population ?

Pourquoi n’avoir pas tenu compte de ces remontées de terrain et proposer un protocole de traitement à tous les médecins généralistes afin de limiter les entrées en réanimation et limiter la durée du confinement ?

Pourquoi n’avoir pas lancé une vaste étude auprès des médecins de premier recours sur ces traitements ?

Pourquoi les médias aux ordres se sont ils intéressés uniquement à la réanimation  avec force reportage sur des services débordés et  au confinement généralisé  jugé indispensable malgré toutes les conséquences socio-économiques qui vont en découler ?

Et si pour finir on voulait absolument nous imposer le vaccin indispensable pour nous sortir du confinement puisque – on vous le dit – il n y a pas de traitement  !

https://www.caducee.net/actualite-medicale/14826/covid19-un-medecin-americain-aurait-traite-avec-succes-plus-de-500-patients-avec-l-hydroxychloroquine.html#  

https://www.alternativesante.fr/coronavirus/covid-19-la-piste-du-microbiote-vers-un-nouveau-paradigme 

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-medecins-ont-trouve-un-223202

https://www.republicain-lorrain.fr/sante/2020/04/11/un-medecin-mosellan-constate-l-efficacite-d-un-protocole-a-base-d-azithromycine

Dr Philippe de Joux

Médecin généraliste