1

Sortir des instances supranationales, de l’Europe davocratique ou périr

Le « haut  dignitaire » du forum économique mondial (à l’ascendance nazie) discutant sereinement avec le PDG du laboratoire Pfizer (condamné pourtant à plus de *4.661.000.000$ d’amende sur 20 ans) des moyens à mettre en œuvre pour imposer à la population occidentale un abonnement perpétuel aux injections de **graphène (à des fins de contrôle mental et démographique) avec l’appui du cabinet conseil étranger voyou McKinsey (responsable de la promotion de médicaments ***opioïdes à l’origine de 500 000 décès aux Etats-Unis) qui opère notamment en France, avec la bénédiction traîtresse de nos politiques en conflit d’intérêt financier direct ou par l’intermédiaire de leurs proches. Tel est le modèle économique mafieux promu par le Nouvel Ordre Mondial en marche !

https://www.youtube.com/watch?v=M8W-9_40m98

http://coronafolie.unblog.fr/2021/06/29/magnetgate-apres-avoir-decouvert-loxyde-de-graphene-dans-les-vaccins-la-quinta-columna-publie-une-video-ou-elle-expose-sa-theorie-concernant-la-p

https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/mckinsey-solde-laffaire-des-opioides-avec-les-etats-americains-1287508

Echapper au futur « homo injectus et numérisus »

Le XXI siècle sera-t-il celui de la fusion du biologique et du numérique (annoncée par Klaus Schwab) décidée et mise en œuvre par une caste de sociopathes milliardaires pour aboutir au contrôle total (physique et mental) des individus ? Une société technologique atomisée et automatisée (QR code, identité numérique, passeport « vaccinal », système monétaire numérique…) constituera alors une prison numérisée dans laquelle chaque individu pourra être désactivité et voué à la mort sociale d’un simple clic en cas de désobéissance notamment le refus des injections mortifères perpétuelles qui visent à terme l’obsolescence programmée de la longévité humaine (résolution du problème des retraites).

D’une économie de consommation à une économie de consumation

La caste oligarchique eugéniste, afin de maintenir ses privilèges exorbitants face à une saturation des marchés manufacturiers et à une baisse du taux de profit, a programmé une réorientation de ses prétentions industrielles vers un nouveau marché planétaire illimité, celui des corps humains, sous le prétexte fallacieux de promouvoir la Santé, abandonnant les notions de santé préventive, curative (interdiction criminelle faite aux médecins de soigner leurs patients (DU JAMAIS VU !!), privilégiant de manière obsessionnelle, mensongère, religieuse une pseudo santé prédictive fantasmée basée sur des études frauduleuses pour aboutir à l’injection perpétuelle des individus sains. Dépopulation et maîtrise démographique sont les véritables objectifs !

Santé, secret des affaires, secret défense

Depuis 1986 les fabricants de produits injectables sont exonérés de toute responsabilité en cas d’effets indésirables liés à l’administration de leurs produits qui pour nombre d’entre eux sont pourtant obligatoires (malgré la présence d’adjuvants nocifs). De plus, la pharmaco vigilance qui ne recense qu’entre 5 à10% des effets secondaires ne joue pas son rôle de surveillance sanitaire. Les laboratoires avancent l’argument du secret des affaires pour cacher la composition de leur potion injectable. Notre chef de guerre (contre quoi ? ou qui ?) se retranche derrière un secret défense illégitime pour imposer des décrets liberticides et inconstitutionnels. Tous ces éléments ne peuvent plus plaider en faveur de l’historique « responsable mais pas coupable » concernant nos dirigeants politiques. Ils sont bel et bien « coupables et responsables » et, pour certain d’entre eux, encore l’oeuvre aux plus hautes fonctions actuellement ; coupables d’imposer à la population une expérimentation médicale avec un chantage à l’emploi digne d’un comportement mafieux incompatible avec des objectifs de santé ! C’est bien la trahison des populations et non une gouvernance bienveillante qui est à l’œuvre actuellement !

Une ère de déferlante pandémique annoncée et d’injections forcées

Il y a eu le « galop d’essai » de 2009 avec l’épisode de la grippe H1N1, le changement de la définition du mot « pandémie», l’apparition du terme abscons « immunité vaccinale », la mise en œuvre du plan Event 201 en 2019 (consistant à instaurer la peur pour justifier toutes les mesures liberticides face à l’apparition du Covid). Aujourd’hui, le psychopathe milliardaire, plus gros investisseur de l’OMS et des laboratoires pharmaceutiques, nous annonce un futur pandémique récurrent que seul des injections perpétuelles pourront enrayer. Hier le Covid, aujourd’hui la variole du singe, demain la pécolle du castor….Instaurer une peur panique par l’intermédiaire d’un narratif médiatique anxiogène pour asservir la population ! C’est le stratagème continuellement utilisé par cette caste de milliardaires psychopathes criminels ! Nos concitoyens vont-ils se réveiller ?

Souveraineté sanitaire des nations et corporelle des êtres humains versus intérêts privés

Les mondialistes organisent actuellement le transfert de pouvoir en matière de politique sanitaire qui devrait être contraignante et totalitaire, vers une OMS illégitime (car au service d’intérêts privés de fondations pseudo philanthropiques aux nombreuses filiales opaques et des multinationales pharmaceutiques) et dont le directeur actuel a appartenu à une organisation classée terroriste par les Etats-Unis. Ainsi, des délinquants et/ou des affairistes sans scrupules, via des obligations supra nationales,  orchestrent la marche forcée vers le gouvernement mondial en prétendant poursuivre des objectifs pseudo médicaux!

Corruption et conflits d’intérêt au sein de l’État et de l’UE

L’attribution de marché concernant l’achat de process numérique et de produits pharmaceutiques est entachée de conflits d’intérêt financiers très lucratif, souvent obscurs concernant d’une part, particulièrement un certain commissaire européen adepte du pantouflage entre instances politiques et  économiques et d’autre part, la plus haute responsable et ses proches, au sein de l’instance européenne!

La même déviance concerne le pilotage de la politique sanitaire attribué à des tarifs exorbitants à un cabinet conseil étranger aux dépens de la compétence de nos hauts fonctionnaires pourtant rémunérés pour de telles missions. Depuis belle lurette, pouvoir, place de rentier et intérêts financiers sont les seules préoccupations de cette caste au pouvoir et n’oeuvrant que pour un enrichissement personnel et/ou familial !

Une caste oligarchique aux tendances génocidaires oriente depuis 2001 ans l’humanité sur la voie d’une gouvernance mondiale totalitaire en construisant un arrière fond polymorphe anxiogène (entretenu et parfois réactivé) selon le même stratagème et pour un objectif précis : sidérer la population pour mieux l’asservir.

Nous avons abordé l’ère du XXI siècle sous les auspices du terrorisme (d’État ??) : la grande sidération de 2001 suivie de répliques jusqu’en 2015. Puis la manipulée Greta Thunbert est venue  pointer notre responsabilité dans le réchauffement climatique (au sein même de la chambre des députés (rien de moins !). Actuellement la menace réelle d’une guerre potentiellement nucléaire attisée par une coalition de dirigeants occidentaux bellicistes et irresponsables s’articule avec l’annonce d’une nouvelle pandémie (savamment construite médiatiquement).

Et pourtant, dans le silence assourdissant d’une campagne législative fantasmagorique, aucun responsable de structures politiques encore existantes bien que moribondes n’évoque le Hold up de la Santé par une caste mafieuse mondialisée qui vise ni plus ni moins la transformation du génome humain voire la disparition d’une certaine partie de l’Humanité. La corruption est-elle à ce point généralisée ou bien existe-t-il encore quelques forces bienveillantes pour stopper le train fou du Nouvel Ordre Mondial dans lequel nous avons été embarqués de force et qui nous conduit vers le précipice d’un génocide planifié ?

Philippe Rossi

 




Souverainisme ou mondialisme : la présidentielle de la dernière chance?

Qu’est-ce qu’appartenir à l’UE sur le plan de la santé ?

  • Donner au droit maritime (droit des affaires) qui concerne les continents anglo amércain, la primauté sur le droit continental (droits humains) qui concerne le continent européen ?
  • Accepter que le « secret des affaires » interfère avec le droit des individus à la santé ?
  • Accepter que les laboratoires pharmaceutiques concluent des accords opaques (aux retombées financières indécentes) avec les plus hauts dirigeants nationaux et/ou de l’UE, non élus et en conflit d’intérêt affairiste et financier, directement ou par leurs membres familiaux proches ?
  • Envisager « la santé » mondiale sous forme exclusive de protocole imposé notamment sous forme de vaccinations obligatoires par une OMS aux mains d’intérêts privés (fondations Gates, Soros, Rockfeller…) ?
  • Déposséder les Nations de leurs programmes de santé nationaux respectifs par la signature d’un futur traité entre des dirigeants corrompus et une OMS aux mains de technoscientistes eugénistes et dont les directives vont devenir totalitaires, livrant ainsi la souveraineté et l’intégrité corporelles des peuples à cette institution privée et non élue ?
  • Interdire d’une part, aux médecins de soigner avec des substances reconnues, et d’autre part, imposer des injections géniques expérimentales criminelles ?
  • Organiser l’obsolescence programmée de l’espérance de vie par des « vaccinations » perpétuelles ?

Qu’est-ce qu’appartenir à l’UE et à l’OTAN sur le plan économique et militaire ?

  • Entretenir un état de guerre potentiel permanent de grande ampleur lié à une automaticité d’alliance et d’intervention militaire des états signataires, incompatible avec les objectifs déclarés de la construction européenne ? Retour aux dangereuses années 1914/1918 ?
  • Rendre inopérante la diplomatie française qui ne peut plus représenter aujourd’hui une alternative de paix, autrefois épaulée par puissance militaire respectée mais actuellement affaiblie par un macronisme suicidaire? L’application des accords de Minsk de 2015 interdisant les bombardements du Donbass, aurait du être supervisée par l’Allemagne et la France ! En vain !!
  • Favoriser la création d’un nouveau bloc indo/russo/asiatique qui va affaiblir les relations et le développement économiques des pays du continent européen notamment la France ?
  • Trahir une énième fois un accord passé en 1991 avec la Russie de non extension des forces de l’OTAN vers l’est, au-delà de l’Elbe ?
  • Dénier à une puissance souveraine le droit de refuser près de ses frontières des installations états-uniennes de bases militaires et/ou bactériologiques (11 à 13 laboratoires de types P3/P4) ?
  • Favoriser la guerre à la négociation ? Actuellement l’UE par la voix de sa représentante irresponsable et belliciste, Von Der Leyen, préconise d’utiliser les fonds européens pour l’achat et la distribution d’armes à l’Ukraine ce qui va engendrer un chaos matériel et humain encore plus désastreux et criminel sur le sol européen, accomplissant ainsi une guerre par procuration des puissances maritimes anglo américaines !

Dans sa lettre aux français, Macron nous dit vouloir rebâtir une souveraineté industrielle, numérique, agricole que son quinquennat n’a cessé de déconstruire et nous refait le coup du débat national comme au temps des gilets jaunes qu’il a cruellement fait éborgner. Quelle audace ! Comment peut-il nous parler de souveraineté incompatible avec une appartenance à l’UE et à l’OTAN à laquelle il ne veut pas renoncer ? Une souveraineté économique implique aussi une souveraineté politique et militaire !

Qu’en est-il des domaines de la santé ? Quelle indignité de vouloir « emmerder » les non vaccinés et d’empêcher des milliers de soignants et autres pompiers de travailler et vivre, parce qu’ils ont refusé une injection expérimentale mortifère ! Pourquoi vouloir instaurer un pass européen inique qui conditionnera l’accès monétaire à des contraintes sanitaires ou autres ?

Le système a écarté le seul candidat souverain à 100% de cette présidentielle de peur que des idées considérées comme subversives ne puissent avoir droit de citer sur les ondes. Seul un candidat actuellement nous parle du sauvetage de la France. Puisse t-il figurer au second tour !!

Philippe Rossi




Reiner Fuellmich démasque les imposteurs de la fausse pandémie

fuellmich.jpg

Mise en place du tribunal d’opinion publique

Intervention de Reiner Fuellmich

Le 05 février 2022, Reiner Fuellmich, à la tête d’un groupement d’avocats et juristes internationaux, dénonce un crime contre l’humanité commis sous couvert d’une pandémie de coronavirus à l’échelle de la planète, à travers 4 séries de faits.

Retranscription ci-dessous

1) « Il n’y a pas de pandémie de corona mais seulement une plandémie de tests PCR, alimentée par une opération psychologique élaborée, visant à créer un état de panique constant parmi la population mondiale. Ce programme a été planifié de longue date. Son précurseur, qui a finalement échoué, était la grippe porcine, il y a une douzaine d’années. Il a été concocté par un groupe de riches psychopathes, sociopathes qui haïssent et craignent les gens en même temps, n’ont aucune empathie et sont animés par le désir de prendre le contrôle de nous tous, les peuples du monde. Ils utilisent nos gouvernements et nos grands médias qu’ils possèdent littéralement (pour les deux), pour véhiculer leur propagande de panique 24 h/24 et 7 j/7 ».

2) « Le virus lui-même peut être traité de manière sûre et efficace avec des vitamines C, D… et aussi avec l’utilisation non autorisée de l’Ivermectine, de l’hydroxychloroquine… Mais toutes ces méthodes de traitement non pas alternatif mais réel ont été interdites par ceux qui utilisent le prétexte de cette pandémie pour atteindre leur objectif ultime qui est de faire en sorte que tout le monde reçoive des injections expérimentales non seulement inefficaces, mais aussi très dangereuses voire mortelles ».

3) « Les mêmes personnes qui ont fait de la grippe porcine qui s’est avérée être finalement une grippe bénigne, une pandémie d’il y a 12 ans, en changeant d’abord la définition de ce qu’est une pandémie et en créant ensuite la panique, ont créé cette pandémie de corona. La grippe porcine a été leur première véritable tentative de créer une pandémie. Et tout comme l’un de ces objectifs, à l’époque, était de détourner notre attention des activités frauduleuses flagrantes de leur industrie financière qui étaient devenues visibles avec la crise de Lehman. C’est également un des principaux objectifs corona aujourd’hui. Si nous avions regardé de plus près, lors de la crise de Lehman, au lieu de croire  aveuglément les promesses de nos gouvernements selon lesquelles les auteurs de ces crimes financiers seraient tenus pour responsables, nous aurions vu qu’ils ont pillé et saccagé nos caisses publiques pendant des décennies, et nous aurions vu que nos gouvernements ne sont plus nos gouvernements mais qu’ils ont été pris en main par l’autre partie, par le biais de leur principale plateforme, le Forum économique mondial, qui a commencé à créer ses propres leaders mondiaux, les « young global leaders » dès 1992, dont les premiers diplômés étaient Angela Merkel et Bill Gates. Et nous aurions déjà compris, à l’époque, ce que nous allons vous montrer maintenant à travers cette procédure. Ces crimes financiers n’ont pas été contestés par nos politiciens parce qu’ils aident et encouragent ceux qui les commettent et profitent de ces crimes ».

4) « En fin de compte, cependant, nous montrerons à vous, le jury, que le but principal de l’autre partie est d’obtenir un contrôle total et complet sur nous tous. Cela implique la finalisation de leur pillage en détruisant délibérément nos petites et moyennes entreprises, nos commerces de détail, nos hôtel et nos restaurants afin que les plateformes telles qu’Amazone puissent prendre le relais. Et cela implique le contrôle de la population qui, selon eux, nécessite à la fois une réduction massive de la population et la manipulation de l’ADN de la population restante à l’aide, par exemple, d’injections expérimentales d’ARNm. Mais cela nécessite également, selon eux, la destruction délibérée de la démocratie, de l’état de droit, de nos constitutions par le chaos, afin que nous acceptions finalement de perdre nos identités nationales et culturelles, que nous acceptions à la place un gouvernement mondial unique sous l’égide de l’ONU qui est maintenant sous leur contrôle total et leur Forum économique mondial, un passeport numérique dont chaque mouvement est surveillé et contrôlé et une monnaie numérique que nous pourrons recevoir que d’une seule banque mondiale, la leur, bien sûr.

À la fin de la procédure et après l’exposition de toutes les preuves, nous sommes convaincus que vous recommanderez des mises en accusation contre les 6 accusés présumés : Christian Drosten (Allemagne), Anthony Fauci (USA), Tedros (OMS), Bill Gates, Blackrock, Pfizer. Mesdames, Messieurs, cette affaire concerne un programme de longue haleine d’un groupe de personnes ultra-riches et de leur mafia financière basée à la City de Londres et à Wall Street qui consiste à utiliser une pseudo-pandémie comme prétexte derrière lequel, pendant que notre attention est portée sur la pandémie, ils veulent achever leurs efforts de plusieurs décennies pour obtenir un contrôle total et complet sur nous tous. Il existe de nombreuses plateformes sur lesquelles ce groupe s’est réuni et a discuté de cet agenda. Mais la plus importante est celle du Forum économique mondial qui a été inventée en 1971 par Klaus Schwab, alors âgé de 33 ans. Ses membres sont 1000 entreprises mondiales ayant un chiffre d’affaire annuel d’au moins 5 milliards de dollars, des hommes politiques, des représentants des médias, des scientifiques et d’autres personnalités dites de haut niveau. Ils se réunissent 1 fois par an à Davos, mais il existe d’autres réunions de ce type, par exemple en Chine et depuis 1992 ils ont créé et nous ont présenté leur propre groupe de leaders politiques pour le monde. Parmi les premiers diplômés, on trouve Angela Merkel et Bill Gates en 1992. D’autres sont Sébastian Kurz (jusqu’à récemment Chancelier d’Autriche), Justin Trudeau (Premier ministre du Canada), Jacinda Ardern (Premier ministre de Nouvelle- Zélande), Emmanuel Macron (Président de la France) et beaucoup d’autres. Ce groupe est maintenant appelé « la clique de Davos ». La publication de « Great Reset » de Klaus Schwab, l’une des sources les plus importantes pour cette organisation, promeut ouvertement le transfert des actifs du monde vers ce groupe de personnes super-riches de sorte qu’en 2030, les gens ne posséderont rien et seront heureux , comme il est clairement indiqué dans leur gouvernement mondial unique avec une monnaie numérique qui nous sera donnée par leur banque mondiale unique et ils encouragent aussi ouvertement en étroite collaboration avec des gens comme les défendeurs putatifs Bill Gates, les Rockfeller et d’autres, la réduction drastique de la population mondiale et la manipulation de l’ADN de la population restante jusqu’au transhumanisme. Leur objectif le plus important est, cependant, l’implosion contrôlée par eux, bien sûr, du système financier complètement pillé et l’introduction simultanée d’une monnaie numérique émise par une banque mondiale unique contrôlée par eux et, tout aussi important, l’introduction d’un gouvernement mondial sous l’ONU qui est passé sous leur contrôle total en 2019. À cette fin, ils ont fait des plans concrets pour cette plandémie corona depuis au moins le printemps 2001. L’opération « Dark Winter »  (à Andrews AFB Washington DC les 21 et 23 juin 2001) suivie d’une répétition de ce type, l’exercice « Lockstep » de la fondation Rockfeller en 2010, enfin, « l’Event 201 » en octobre 2019 à New York, parrainé par le Johns Hopkins Center for Health Sécurity, la fondation Rockfeller, le Forum économique mondial et la fondation Bill et Melinda Gates… ».

https://moneyrang.org/covid-19-initialisation-des-proces/

L’année 2022 s’annonce comme celle de tous les dangers. Nous allons assister soit à l’union sacrée de tous les souverainistes quel que soit leur ego pour quitter ce cheval de Troie du mondialisme que constitue Union européenne mortifère gérée par des affairistes sans scrupule à son plus haut niveau, soit à la fin des nations et à l’oppression programmée des populations.

Philippe Rossi




Le monde en 2030, science-fiction ou réalité ?

Une petite caste oligarchique détenant les tous les pouvoirs (politique, économique, médiatique, répressif…) domine le monde occidental à la tête du Nouvel Ordre Mondial.

Disparition de l’esprit révolutionnaire

Par l’atomisation progressive des individus et par un métissage généralisé (réalisé par l’organisation d’une immigration massive, permanente), ayant abouti au remplacement des individus aux caractéristiques identitaires spécifiques des différents pays occidentaux par des individus plus dociles et malléables, l’ADN révolutionnaire des populations européennes originelles (la capacité de regroupement des populations pour s’opposer à la tyrannie) a été annihilé.

Disparition des Nations

Par des traités toujours plus inclusifs, les nations souveraines et les frontières ont disparu, laissant la place à un vaste territoire indifférencié administré par un gouvernement mondial.

Disparition des libertés

Par le développement des technologies numériques toujours plus performantes, ce gouvernement mondial peut exercer sa domination tyrannique grâce à un contrôle permanent et total des individus.

Dépossession des corps

Par l’instrumentalisation de la peur, des injections permanentes ont pu être imposées de manière récurrente. Celles-ci, présentées comme seule alternative à la prévention et/ou la guérison d’épidémies annoncées (prédites ou organisées ?), ne sont en fait qu’un outil pour une régulation de la démographie et la mise en œuvre de l’obsolescence programmée appliquée aux êtres humains.

Soyez les bienvenus dans le pays des mondialistes

Philippe Rossi

 

 




Une future nouvelle pandémie est-elle préparation ?

GatesSoros.jpg

L’agent mondialiste, Bill Gates, semble vouloir transformer l’Organisation Mondiale de la Santé en Organisation Mondiale de la Seringue.
Actuellement, à la tête de l’OMS, tel un spécialiste médical, le milliardaire de Microsoft ne cache pas sa volonté de vacciner la terre entière dans un délire mégalomaniaque. Va-t-on se laisser entraîner dans leur monde transhumaniste qui vise la fusion entre le numérique et le biologique ?

Par l’intermédiaire de la *GAVI, dans un but médico-écologique prétendument philanthropique, il entend mettre fin à la pauvreté, protéger la planète, assurer la prospérité de tous… ceci grâce à la mise en place de 17 objectifs de développement durable dont 14 (??) concernent une « vaccination » généralisée, contrainte et à perpétuité.
https://www.gavi.org/fr/sante-mondiale-et-developpement/objectifs-de-developpement-durable

Mais, Monsieur vaccin planétaire ne s’est-il pas donné pour objectif, en 2010, une baisse de 10 à 15 % de la démographie mondiale par une campagne de vaccination planétaire avec de nouveaux produits ? Projet mégalomaniaque qui relève plus de la psychopathie que de l’altruisme tendant à la mise en place d’une obsolescence programmée des humains.
https://www.ted.com/talks/bill_gates_innovating_to_zero?language=fr#t-1374074

Dans sa lettre annuelle de janvier 2021, via une vidéo, le pseudo-philanthrope expose son projet de mise en place d’un bio-contrôle mondial permanent. Gates, en sauveur de la planète et en chasseur des futures pandémies (espérées ? programmées ?), décrit le système d’alerte global qu’il entend développer et dont l’épine dorsale serait le test de diagnostic. Il vise la création de plateformes mondiales de méga-diagnostic capables de tester 20 % de la population mondiale en 1 semaine, soit plus d’un milliard d’individus (mégalomanie ?), avec une distribution de médicaments disponibles plus rapide (la prochaine fois), l’emploi de thérapies prometteuses utilisant les anticorps monoclonaux, la mise au point de nouveaux vaccins à ARNm qui, grâce à ces nouvelles plateformes, pourront être développés plus rapidement, faciles à stocker et coûteraient moins cher.

Il termine sa vidéo en qualifiant sa stratégie de meilleure police d’assurance pour l’avenir, tel un camelot en fin de présentation de son produit. Tout son engagement philanthropique réside dans ses mots !

Le Times du 20 juillet 2021 nous apprenait que Gates, le plus grand pourvoyeur de « vaccins pour contrôler et/ou réduire la population, dans une association (diabolique) avec Soros, le plus grand pourvoyeur de migrants pour détruire les nations, a racheté la société britannique de test covid, MOLOGIC, à l’origine des tests de grossesse à domicile et créée en 2003.
Des diagnostics rapides devraient être fabriqués pour surveiller, traiter et endiguer tout départ d’épidémie. Tout un programme qui augure d’un avenir médico-paranoïaque permanent élaboré par ces bienfaiteurs de l’humanité.
Source : émission « L’info en question » n° 61 du 12 août 2021 sur la chaîne privée (gratuite) de Jean Jacques Crèvecœur. Exposé « sourcé » de Chloé Frammery. Durée de 20 minutes démarrant à 1 h 15 jusqu’à 1 h 35 de l’émission.

Aujourd’hui, les États membres de l’UE vont se réunir en mai 2022 pour ratifier un traité donnant à l’OMS un pouvoir plus coercitif (possibilité d’intervention de forces militaires transnationales) en direction des nations pour leur faire appliquer de façon contrainte ses recommandations, dont certainement des obligations « vaccinales » à venir.
Un mouvement international, « non au traité de l’OMS », est en train de se mobiliser pour essayer de contrer cette dictature médicale en marche, dès le jeudi 20 janvier 2022.

De même, selon l’OMS, une nouvelle pandémie « Marburg » serait sur le point de se déclarer, validant les prophéties de Gates.

Cette information délivrée par le docteur Roberto Pretella confirme la volonté des détenteurs des intérêts privés d’utiliser le prétexte pandémique permanent afin d’asseoir une gouvernance mondiale totalitaire et génocidaire.
https://www.brighteon.com/e89a29cb-8bcf-4652-beba-457c98ce0e17

 

Philippe Rossi

*GAVI alliance : c’est une organisation internationale qui promeut la vaccination dont le président du conseil d’administration est actuellement Manuel Barroso, et dont les partenaires sont, entre autres, l’ONU, la Fondation Bill et Mélinda Gates.




Le choix est simple : souverainisme ou mondialisme

Le choix est simple : souverainisme ou mondialisme

Une gouvernance mondiale va-t-elle définitivement effacer les souverainetés nationales et déposséder les individus de leur souveraineté corporelle ?

Le secret des affaires, dissimulé sous un secret défense illégitime, va-t-il définitivement se substituer à la démocratie via une gouvernance par le chaos ?

Depuis le début du XXIe siècle, une caste oligarchique occidentale qui détient les pouvoirs financiers, énergétiques, militaires, a entrepris d’accélérer la mise en place d’un Nouvel Ordre Mondial sur une partie du monde, par le déclenchement et l’entretien artificiels des psychoses terroriste, climatique et pandémique, afin de préparer l’espèce humaine à l’ère transhumaniste.

Pour atteindre leur objectif, ils utilisent le même processus : création d’un évènement effrayant, mise en branle d’actions de prédation, captation des richesses par des entités supra-nationales coalisées dont la puissance financière en croissance exponentielle leur permettent de réorganiser en permanence le monde économique et commercial à leur profit, au détriment des populations et des législations nationales en voie de disparition.

Le mensonge et la peur restent les ressorts permanents qui permettent à une minorité de milliardaires détenteurs de la puissance financière et commerciale de mettre en œuvre leur agenda destructeur.

Ces puissances oligarchiques, dès 2003, ont d’abord engagé des guerres militaires extérieures illégitimes jusqu’à nos jours, pour détruire les nations orientales aux velléités indépendantistes (Irak, Libye, Syrie…) et s’accaparer leurs richesses énergétiques.

En 2020, après la « survenue » d’une « pandémie » dont la répétition s’était déroulée à New York en octobre 2019, la création d’une peur panique par un confinement historique et anxiogène, entretenue quotidiennement (en France) par les annonces mortifères d’un croque-mort en mission sur des médias complices, ils mènent aujourd’hui une guerre psychologique médiatico-médicale pour asservir une population occidentale atomisée, intellectuellement et psychiquement anesthésiée par une propagande idéologique sociétale de long terme, vantant la toute-puissance libertarienne de l’individu (apologie du Lgbtisme, de l’asexualisme, théorie du genre…) et par des années de destruction progressive des corps intermédiaires (destruction des familles, des syndicats, des partis politiques, de l’école…) qui permettaient au corpus social d’opposer une résistance collective face aux dérives tyranniques étatiques.

Quel rôle les dirigeants de nos gouvernements successifs ont-ils joué dans cette désagrégation inexorable de notre Nation et l’émergence d’une gouvernance mondiale aux profondeurs totalitaires abyssales ?

En 2001, l’effondrement en mode démolition contrôlée de 3 immeubles (dont le minage avait été préalablement minutieusement préparé), attribué à une attaque terroriste, effectuée au moyen de 2 avions, allait justifier des coalitions guerrières et des conflits interminables, au nom de la démocratie et d’une pseudo-lutte contre le terrorisme, entraîner la confiscation progressive et inexorable des libertés des citoyens occidentaux et le rejet des idées nationalistes. Le monde allait découvrir avec effroi que la vie des populations ne représente qu’une variable d’ajustement face aux enjeux géostratégiques poursuivis par des puissances militaro-financières officieuses, capables d’organiser des attentats sous faux drapeaux.

Chirac, alias « super-menteur », au pouvoir de 1995 à 2007, dans un éclair déontologique et humaniste comme pour discréditer l’alibi mensonger états-unien, tenta de s’opposer en vain, par la voix de son ministre Dominique de Villepin à l’ONU, à une coalisation guerrière qui allait entraîner une 2e guerre du Golfe préméditée et meurtrière.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000004238/discours-de-dominiquedevillepin-a-l-onu-en-2003-contre-une-intervention-militaire-en-irak-audio.html

La présidence de « l’homme au karcher », 2007/2012, valida la destruction de la Libye, confirma la trahison du peuple par ses dirigeants, accéléra la perte de souveraineté et entérina la marche forcée vers un Nouvel Ordre Mondial.

Sarkozy, après avoir détourné certains sympathisants du Front National, mena une politique contraire à ses engagements nationaux. Il affirma la nécessité de mener le pays sur la voie du métissage. Il trahit le peuple français, le dépossédant de sa souveraineté, en lui imposant une Constitution européenne  (rejetée par référendum en 2005), cheval de Troie du Nouvel Ordre Mondial écologique et économique auquel personne ne pourrait s’opposer, disait-il !

Sarkozy : Personne ne pourra s’opposer au Nouvel Ordre Mondial

https://www.dailymotion.com/video/x8dhgw

Sarkozy Personne ne pourra s’opposer au Nouvel Ordre Mondial – Vidéo Dailymotion

 

La présidence de « l’homme au scooter », 2012/2017, allait dévoiler l’imposture de la gauche, le mépris de la classe dirigeante envers son peuple, accentuer la destruction des valeurs traditionnelles, accroître la psychose climatique.

Avec Hollande, alias « l’ennemi de la finance », « les sans-dents » ne bénéficièrent pas du CICE, mais eurent le droit à la loi travail El Khomri, la loi « Macron » pour la croissance, l’état d’urgence après les attentats 2015 (perte de libertés), les accords sur le climat en vue de la mise en place d’une écologie confiscatoire et d’une politique de régression énergétique, la négation de la famille traditionnelle par un élargissement idéologique et artificiel de sa définition.

Le délire mondialiste atteint son apogée avec la présidence de « l’homme de la banque ».

Le mensonge, la violence, le cynisme, le chantage, la discrimination sont les nouveaux modes de gouvernement.

Avec l’appui de l’hyperclasse mondiale détentrice des moyens financiers, médiatiques, technologiques et pharmacologiques, Macron, sera propulsé au pouvoir. La crucifixion impitoyable de François Fillon par la meute médiatique annonçait de manière prémonitoire d’une part, la violence inhérente à l’exercice futur de son pouvoir avec laquelle il allait réprimer cruellement la révolte des Gilets jaunes et d’autre part, la participation active collaborationniste des médias à l’œuvre destructrice en cours.

Son irruption inattendue mais médiatiquement orchestrée, au sommet de l’État, semble répondre à l’agenda mondialiste : accompagner un effondrement économique programmé (Great Reset) basé sur un appauvrissement de la classe moyenne par la dépossession de ses moyens de production, organiser une généralisation du tout numérique (monnaie, identité) pour asservir et contrôler les populations au moyen  d’un passe vaccinal prévu de longue date au niveau européen.

Des hyper-milliardaires mégalomanes à la tête de fondations pseudo-philanthropiques, soutenus par des structures supranationales responsables de gestion d’actifs financiers mondiaux (Blackrock, Vanguard), capables d’orienter les décisions politiques des États et de corrompre les élus, soutiennent cet agenda favorable à leurs intérêts.

La fondation Rockfeller soutient un développement expansif et mondialisé de l’industrie pétrochimique dans les secteurs alimentaires et pharmaceutiques au détriment de solutions locales plus écologiques et moins destructrices.

La fondation Soros organise la disparition des Nations et de leurs frontières par l’entretien de flux migratoires massifs et incessants.

La fondation Gates aux visées eugénistes, première contributrice de l’OMS par ses millions de dollars d’investissement, exige un abonnement de la population mondiale à une « vaccination » perpétuelle et à des tests incessants pour combattre l’épidémie actuelle et future annoncée (programmée ?). En réalité, cette caste de psychopathes prépare la zombification de l’homme de demain, « nano-particulé », traçable, grâce aux nouvelles technologies et dépossédé de son immunité naturelle. Et probablement une inversion de la démographie !

Ils ont d’abord imposé 11 vaccins aux enfants, accentuant la charge d’inoculation de produits chimiques à des êtres vivants en bonne santé, favorisant des phénomènes de iatrogénèse médicale potentielle à long terme. Aujourd’hui, par un chantage de type mafieux, tout en empêchant le corps médical d’exercer son serment d’Hippocrate, ils tentent de vendre l’intégrité corporelle des individus à l’industrie pharmaceutique pour une expérimentation médicale organisée par des firmes, comme Pfizer, pourtant condamnées à des milliards de dollars d’amendes (corruption, charlatanisme…), dispensées de divulguer la composition de leurs produits en raison du secret des affaires (?), exonérées de toute responsabilité en cas d’effets secondaires graves (déjà très nombreux mais inconnus à moyen et long terme) liés à leurs injections et dont les bénéfices intéressent certains hauts technocrates européens et/ou leurs proches.

Allons-nous assister passivement à la transformation de notre pays en société commerciale au service de l’enrichissement d’un conglomérat supranational aux mains d’une caste minoritaire ou bien un sursaut national autour d’une coalition souverainiste pourra-t-il nous libérer des griffes d’une bande dont le leader sociopathe, qui n’a pas hésité à briser la concorde nationale, envisage aujourd’hui comme programme humaniste de fin de règne, « d’emmerder » les réfractaires aux injections expérimentales mortifères !

Philippe Rossi




Pfizer : une entreprise qui nous veut du bien

Le complexe pharmaco industriel recherche t-il notre santé ?

L’entreprise Pfizer produit des vaccins, les vaccins sont sensés faire le bien, donc l’entreprise  Pfizer veut notre bien !?

Il est utile de rappeler que le citoyen, qui au nom de son droit au « consentement libre et éclairé », refuse de se laisser injecter les produits expérimentaux géniques actuels, est traité d’irresponsable par la classe politique et médiatique, alors que dans le même temps les entreprises pharmaceutiques sont exonérées de toute responsabilité en cas de survenue d’effets secondaires.

Il faut rappeler qu’au 21/08/2021, il était recensé 1222 décès en France après injections (Pfizer 905, Moderna 77, Astrazeneca 216, Johnson 24) et 101.000 effets secondaires dont 50% graves, sachant que seulement entre 10à15% des effets sont déclarés à la pharmaco vigilance.

Qu’en est-il de la probité de l’entreprise Pfizer et de ses filiales, au regard des amendes payées par celles-ci durant les 20 dernières années :

  • 30 000.000 $, en 2000, amende payée par la filiale Wyeth Averst laboratories à la FDA, pour violation répétée de la sécurité.
  • 35 000.000 $, en 2014, pour publicité mensongère, charlatanisme.
  • 41 000.000 $, en 2019, pour propagation de faits falsifiés (mensonges).
  • 42 500.000 $, en 2010, amende payée par sa filiale Alpharma inc, au ministère de la justice américain, pour faits falsifiés (mensonges).
  • 42 900.000 $, en 2012, pour publicité mensongère, charlatanisme.
  • 49 000.000 $, en 2002, pour fausse déclaration médicale, charlatanisme.
  • 55 000.000 $, en 2012, pour violation de la sécurité.
  • 60 000.000 $, en 2008, pour publicité mensongère, promotion illégale de certains produits, charlatanisme.
  • 124 000.000 $, en 2005, et 124.000.000 $, en 2006, amendes payées par la filiale King Pharmaceuticals, pour falsification, fausse déclaration, charlatanisme.
  • 190 000.000 $, en 2004, amende payée par la filiale Warner Lambert, pour publicité mensongère, promotion illégale de certains produits, charlatanisme.
  • 257 000.000 $, en 2013, amende payée par la filiale Wyerth Pharmaceutical inc, pour charlatanisme.
  • 331 000.000 $, en 2009, pour pot de vin, rétro commissions, corruption de médecins et de fonctionnaires.
  • 371 000.000 $, en 2016, amende payée par la filiale Wyeth Pharmaceutical inc, pour falsification, charlatanisme.
  • 430 000.000 $, en 2004, amende payée par la filiale Warner Lambert, pour charlatanisme.
  • 490 000.000 $, en 2013, amende payée par la filiale Wyeth Pharmaceutical inc, pour charlatanisme.
  • 784 000.000 $, en 2016, amende payée par la maison mère, pour falsification, publicité mensongère.
  • 2 300.000.000 $, record en 2009, pour la promotion et la vente de molécules inadaptées, charlatanisme à grande échelle, promotion de molécules dangereuses et inefficaces (l’antipsychotique Géodon, l’antibiotique Zyvox, l’anti épileptique Lyricia).

Au regard d’un total d’amendes de 4.661.000.000 $ (sur 20 ans), la firme Pfizer et ses filiales oeuvrent-elles vraiment pour la santé ? Quels vont être à moyen et long terme les effets de cette expérimentation médicale mondiale dont l’adhésion de la population est extorquée soit par une propagande agressive soit par un odieux chantage au travail de type mafieux ? Comment les dirigeants européens peuvent ils livrer l’intégrité corporelle de leurs citoyens à ce type d’entreprise ? Sous cette gouvernance mondiale totalitaire en marche, dont la représentante européenne UrsulaVon Der Leyen veut s’affranchir des derniers remparts protecteurs des citoyens, à savoir les articles du Code de Nuremberg interdisant les expérimentations humaines et imposant la notion de consentement libre et éclairé de l’être humain. Ne nous restera t-il que le choix entre mort sociale ou mort par injection ?

Vidéo de Idriss Aberkane : https://www.youtube.com/watch?v=M8W-9_40m98

Philippe Rossi




Chronique de la résistance à la dictature vaccinale

Chronique d’un après-midi de manifestation anti-passe vaccinal dans la toute nouvelle ère dictatoriale activée par l’équipe Macron/Véran le 15 septembre 2021.

Quel spectacle navrant en ce jour de manifestation du 18/09/21 !

Alors que sur la place publique une soignante désormais suspendue de son métier crie son désarroi et brûle sa blouse de travail, devenue inutile en cette période de chantage mafieux à une injection mortifère perpétuelle, qu’un docteur, adepte de la vérité scientifique, crie à l’injustice imposée par ce gouvernement tyrannique donc illégitime et à la forfaiture des syndicats, bon nombre de nos concitoyens « endormis », biberonnés à BFM TV, sirotent tranquillement une boisson, leur cul vissé sur la chaise des terrasses ensoleillées en ce mois de septembre, encore chaud et clément, sans se douter du déferlement prochain du tsunami économique, social et sanitaire (le vrai celui-ci).

Alors que ce gouvernement, au service de forces sataniques, empêche les médecins de traiter les malades et chassent tous les professionnels du secours et du soin qui refusent de se laisser injecter la potion mortifère, « nos cigales consommatrices », savent-elles seulement que les dirigeants des plus grosses entreprises pharmaceutiques, regroupés au sein d’une confrérie très discrète « le Dolder Club » qui se réunit annuellement pour décider des orientations médicales et médicamenteuses que les dirigeants politiques vont nous imposer servilement (et de manière intéressée), ne travaillent pas dans l’intérêt des populations ?

Ainsi, en juillet 2018, à l’issue d’une réunion non officielle avec le Gouvernement français, deux mesures (en prévision de la « plandémie » actuelle ?) plus que très discutables ont été annoncées par Édouard Philippe :

  • la réduction à 180 jours des Autorisations de mise sur le marché au lieu de 300 jours habituels pour les nouveaux produits. La légèreté de cette décision va clairement à l’encontre de la nécessaire sécurité des médicaments qui devrait prévaloir au nom de la santé de tous !
  • la garantie par l’État de la mise en place d’un système de prix des médicaments permettant une croissance minimale annuelle du chiffre d’affaire, pendant les 3 ans à venir, de 0,5 % à 3 % pour les médicaments dits « innovants ». Ainsi, ces chantres du libéralisme économique, prônant à longueur de journée la fameuse concurrence libre et non faussée et dénigrant sans arrêt le système public à la française, se permettent de s’assurer auprès de l’État d’un bénéfice minimum et, de surcroît, sur le dos des finances publiques (nos impôts). Mais, qui est donc le premier de cordée dans cette affaire ? Les moyens financiers ruissellent-ils du haut vers le bas ou sont-ils tout simplement aspirés du bas vers le haut ?

Référence : « covid19, Enquête sur un VIRUS » de Philippe Aimar, éditions Le Jardin des Livres

Si un effondrement économique, annoncé depuis des années par des économistes n’ayant pas voix au chapitre dans les médias de « grands chemins », semble inéluctable, le choc social et sanitaire pourrait, a minima, être amorti par des décisions économiques et médicales humanistes visant le bien commun et non pas l’enrichissement indécent des intérêts privés d’une caste mondialiste soucieuse de la préservation de ses privilèges et de sa puissance de domination.

La non-viabilité du système économique actuel, essentiellement basé sur une usure généralisée insoutenable qui se heurte à la saturation du marché planétaire, à la concurrence de nations nouvellement plus performantes et non occidentales va entraîner un appauvrissement généralisé de notre société. La caste au pouvoir semble vouloir aggraver les désordres à venir en instaurant un chaos médico-social par l’imposition d’un chantage inique à cette injection génique expérimentale néfaste pour l’intégrité physique et par la mise en place d’une privation des libertés sur fond de politique ségrégationniste brisant ainsi le contrat social.

Qui, pour restaurer la devise de notre nation : Liberté, Égalité, Fraternité et… Souveraineté ?

Philippe Rossi




Vers une gouvernance médico-génocidaire mondiale planifiée ?

Au niveau national

Depuis plus d’une décennie, nous avançons à marche forcée vers une gestion médico-vaccinale autoritaire de notre société dont le but n’est clairement plus la recherche de la santé et de l’intégrité physique des populations.

Ainsi, tous les représentants nationaux de la « santé » sous prétexte d’un dogmatisme pasteurien surfait voire mensonger, n’ont eu de cesse d’alourdir (légalement ?) la charge « vaccinale » obligatoire de la population : la fausse bonhomie de Bachelot (et son plan vaccinal avorté de 2009), l’autoritarisme de Touraine (avec son « la vaccination, ça ne se discute pas »), le cynisme de Buzyn (avec ses 11 vaccins obligatoires délétères pour l’immunité des enfants) et la tyrannie mafieuse de Véran (avec son interdiction persistante faite aux médecins de soigner et son chantage à l’emploi envers les soignants, jadis encensés).

Le piétinement de la vérité et l’utilisation du mensonge ont atteint le sommet de l’ignominie avec le gouvernement Macron : l’inutilité, l’utilité puis l’imposition des masques (criminelle pour les enfants et adolescents), les confinements, les couvre-feux, l’attestation de déplacement dérogatoire préparant le futur passeport « vaccinal » qui ne devait jamais se mettre en place mais quand même à l’œuvre aujourd’hui (grâce à Mr Breton, Fabius, Juppé… !), une vaccination non obligatoire promise mais quand même imposée avec la perspective de son extension à toute la population annoncée par Macron dans son discours brutal, ségrégationniste et psychotique du 12 juillet 2021 qui scelle ainsi la dislocation du contrat social dont le premier représentant de l’État est censé être le garant.

Après avoir neutralisé le débat démocratique, Macron, le représentant d’une gouvernance mondiale sanitaire autoritaire en marche veut, avec le soutien de médecins gavés de conflits d’intérêt, d’hommes politiques corrompus et/ou aveuglés et des médias menteurs, légaliser une « vaccination » perpétuelle criminelle tout en ignorant une bonne dizaine de textes nationaux et/ou internationaux protégeant l’intégrité physique des individus de l’abus de l’interventionnisme médical. Une obligation encouragée aujourd’hui par une bande de sénateurs socialo-félons !

Va-t-il être le fossoyeur terminal de la souveraineté nationale française et réussir à vendre définitivement la souveraineté corporelle de ses administrés aux puissances financières et pharmaceutiques au mépris de leur intégrité physique ?

Son agenda mondialiste avec l’appui de sociétés puissantes de gestion d’actifs comme Blackrock semble de plus en plus clair : refonte du paradigme économique au prétexte d’une crise sanitaire en vue de la mise en place du triptyque poursuivi depuis des décennies : asservissement, surveillance et dépopulation. Le problème du chômage et des retraites pourrait être ainsi réglé de manière radicale !

La firme pharmaceutique Pfizer qui engrange des bénéfices insensés et qui est aujourd’hui leader européen des injections expérimentales nocives, l’est-elle par hasard ?

D’une part, cette firme a réussi à vendre confortablement sa filiale nutrition infantile au groupe suisse Nestlé grâce à l’intervention de Macron de 2008 à 2011, travaillant pour le compte de la banque Rothschild.

https://www.swissinfo.ch/fre/election-pr%C3%A9sidentielle-fran%C3%A7aise_macron-le-banquier-de-nestl%C3%A9-%C3%A0-l-elys%C3%A9e/43153142

D’autre part et curieusement, n’était-elle pas prête à inonder le marché européen avec sa potion injectable dès novembre 2009, avant la déclaration officielle de la pseudo-pandémie ?

Pourquoi cette commande de 1 600 000 000 flacons à vaccins aussi spécifiques ?

https://www.lessymboles.com/pfizer-et-biontech-ont-commande-leurs-flacons-il-y-a-plus-dun-an/

Au plan international

Les objectifs de Bill Gates, premier investisseur de L’OMS qui oriente la politique sanitaire mondiale sont très clairs : vaccinations perpétuelles, identité numérique intra-corporelle, dépopulation !

https://www.ted.com/talks/bill_gates_innovating_to_zero?language=fr#t-1374074

https://www.gavi.org/fr/sante-mondiale-et-developpement/objectifs-de-developpement-durable

En juillet 2021, Gates, le pourvoyeur de vaccins, s’est associé au pourvoyeur de migrants, Soros, pour acquérir l’entreprise « Mologic » spécialiste britannique de la fabrication de tests de dépistage.

https://www.ft.com/content/6cec5334-265b-4de7-b176-9d854cce4d86

https://www.fr24news.com/fr/a/2021/07/bill-gates-et-george-soros-rejoignent-le-rachat-de-la-societe-britannique-de-tests-covid.html

https://thepressfree.com/soros-et-gates-soutiennent-le-rachat-du-groupe-britannique-de-technologie-de-diagnostic/

L’association de ces puissances financières privées diaboliques préfigure l’avenir chaotique médico-dictatorial et immigrationniste dans lequel nous sommes en train de plonger, si un sursaut vital et national n’a pas rapidement lieu.

Qui ? Pour arrêter cette marche inexorable vers l’abîme mondialiste, déculturé, décivilisé, transhumaniste, ségrégationniste, génocidaire…

Au vu des forces financières et économiques impliquées dans le processus mortifère en cours, seule une coalition de responsables politiques souverainistes pourra sortir notre pays de l’étau cauchemardesque mondialiste qui est en train de se refermer sur nos vies.

Les leaders des différentes forces souverainistes doivent impérativement oublier leur ego et proposer à la nation un projet de refonte nationale basé très clairement sur l’abandon de l’ignoble passeport ségrégationniste et l’inscription dans la constitution de l’absolue liberté vaccinale des individus afin de protéger leur intégrité physique du cannibalisme financier des firmes pharmaceutiques qui camouflent leurs vils intérêts commerciaux dans un discours et des pratiques faussement scientifiques.

Philippe Rossi




Sommes-nous dirigés par un gouvernement ou une secte ?

 

L’UNADFI (Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l’Individu victimes de secte), association financée par l’État, a été créée dans les années 1990, pour soi-disant lutter contre les dérives sectaires.

Aujourd’hui, le gouvernement Macron, dans une démarche similaire et sous le prétexte fallacieux de lutter contre le séparatisme, vise en fait à retirer aux familles la possibilité de prendre en charge l’éducation de leurs propres enfants, en bannissant l’école à la maison, afin qu’aucun enfant ne puisse échapper à la propagande gouvernementale.

Hypothèse : pourrait-on dire que nos gouvernants se comportent comme des gourous de sectes et qu’ils cherchent à avoir une emprise mentale sur la population depuis 18 mois ?

M. Philippe-Jean Parquet, professeur de psychiatrie, définit 10 critères permettant de reconnaître les personnes victimes d’emprise mentale de la part d’organisation sectaire.

 

-1-  Rupture avec les modalités antérieures des comportements, des conduites, des jugements, des valeurs, des sociabilités individuelles, familiales et collectives.

-2-  Occultation des repères antérieurs et rupture dans la cohérence avec la vie antérieure.

-3-  Acceptation par une personne que sa personnalité, sa vie affective, cognitive, relationnelle, morale et sociale soient modelées par les suggestions, les injonctions, les ordres, les idées, les concepts, les doctrines, les valeurs imposés par un tiers ou une institution : ceci conduisant à une délégation générale et permanente à un modèle imposé.

-4-  Adhésion et allégeance inconditionnelle, affective, comportementale, intellectuelle, morale et sociale à une personne ou à un groupe ou à une institution, ceci conduisant à :

– une loyauté exigeante et complète,

– une obéissance absolue,

– une crainte et une acceptation des sanctions,

– une impossibilité de croire possible de revenir à un mode de vie antérieur, ou de choisir d’autres alternatives étant donné la certitude imposée que le nouveau mode de vie est le seul légitime.

-5-  Une mise à disposition complète, progressive et extensive de sa vie à une personne ou à une institution.

-6- Une sensibilité accrue dans le temps aux idées, aux concepts, aux prescriptions, aux injonctions et ordres, à un « corpus doctrinal » avec éventuellement une mise au service de ceux-ci dans une démarche prosélyte.

-7- Dépossession des compétences d’une personne avec anesthésie affective, altération du jugement, perte des repères, des valeurs du sens critique.

-8- Altération de la liberté de choix.

-9- Imperméabilité aux avis, attitude, valeurs de l’environnement avec impossibilité de se remettre en cause et de promouvoir un changement.

-10- Induction et réalisation d’actes gravement préjudiciables à la personne, actes qui antérieurement ne faisaient pas partie de la vie du sujet. Ces actes ne sont plus perçus comme dommageables ou contraires aux valeurs et aux modes de vie habituellement admis dans notre société.

Les décisions iniques prises par nos gouvernants qui ont conduit à la situation actuelle et qui répondent à un agenda mondialiste, programmé de longue date par une petite caste oligarchique visant la dépossession des individus de leur propre corps sous couvert d’une pseudo-pandémie, constituent bien la mise en place d’une gouvernance tyrannique et sectaire dont les objectifs sont l’asservissement, le contrôle et la réduction de la population.

Philippe Rossi

Source : exposé de 16 minutes de Jean-Jacques Crèvecœur sur sa chaîne privée (gratuite) dans l’émission « l’info en question » N°61 à partir de 1 h 57 jusqu’à à 2 h 13