1

Fiction : cela y est, on est venu à bout de tous les récalcitrants

(Humour noir, enfin non racisé, je ne sais plus…)

Ca y est on avait terrassé le Covid ! Après la 48e vague les gouvernements mondiaux s’étaient finalement alliés et avaient décrété la vaccination obligatoire pour toute la planète y compris les chiens, les chats et les canaris. Il était temps car il faut dire que les variants s’étaient mis de la partie à un tel point qu’on avait utilisé une double lettre pour désigner tous ceux qui étaient sortis comme le Alphabêta surnommé le variant guatémaltèque ou encore le Zétaomicron le variant « socialiste ». Il avait été dénommé comme ça parce que l’on l’avait détecté lors du dernier congrès du parti socialiste français avant sa fermeture définitive. Ce qui avait fait dire à mon beau-frère que « jusqu’au bout ils auront fait des conneries ».

Ça n’a pas été sans dégâts collatéraux. Il faut dire que vacciner des nourrissons dans une maternité, à peine nés, ça ne passe pas comme ça aussi facilement. Et puis aussi on a assisté à la fermeture de plein d’Ehpad. Autant dire que l’espérance de vie en à pris un coup au niveau mondial. Mais bon, on était tous vaccinés, en vie, alors les autres… ça va, ça vient. Enfin ça meurt surtout. Ou alors dans un état…

Bon et puis il faut bien dire, se faire vacciner tous les 15 jours c’est fatiguant et finit par donner des populations un peu zombies. À peine le temps de sortir des 3 jours de fièvre – effet le plus souvent constaté – qu’on recommence. Il y avait aussi le test obligatoire toutes les semaines. On avait tous le nez comme des citrouilles.

Il y avait toujours eu des récalcitrants un peu partout, dans tous les pays, mais on en est venus à bout. Faut dire qu’on leur avait tellement pourri la vie que la plupart vivaient dans des grottes sans eau ni électricité. (de là la fameuse imprécation contre les antivax « marcher dans la grotte ça porte malheur »)  Enfin quoi, faut savoir ce qu’on veut. Les derniers antivax-non binaires français par exemple (ils se définissaient ainsi) s’étaient fait exploser sur un site de production de vaccins de Zipfer. Quand on lutte, il n’y a pas de petites victoires. Et là ils avaient dispersé au moins la production d’une petite ville pour un mois. De toutes façons Zipfer s’en fout : ils ont des unités de production partout, alors une de plus ou une de moins. Et c’est pas leur président directeur général pour la France Emmanuel Macron (nommé après sa défaite en 20xx) qui dira le contraire.

Et là ils avaient crié victoire. Plus un seul cas de Covid, plus un seul malade depuis des mois. Victoire totale. Bon, ils continuaient la vaccination au cas où. Et les tests aussi et le Passe Citoyen restait lui aussi valable à cause du droit à l’électricité et aux quotas d’eau potable. Mais tout le monde était ravi.

C’est mon dernier test qui a coincé. Je suis positif Covid. Ne me demandez pas où, comment et pourquoi je suis contaminé. C’est un mystère de plus. J’ai fait trois autotests pour être sûr. Tous positifs.

Le problème c’est que je sais que je suis positif mais eux aussi, ils le savent. Il ne me reste plus beaucoup de temps pour me barrer, ils vont être là d’une minute à l’autre… Et j’ai 6 milliards de personnes qui vont me rechercher pour avoir ma peau. Il n’est pas question de recommencer tout ce cirque et laisser un seul crétin trimbaler une telle calamité. Le plus simple c’est de l’éliminer ; c’est plus simple. Et allez savoir, si j’ai attrapé Zétaomicron, la honte absolue. Sont capables de revenir, les autres, là…

Putain de Covid !

Pierre Bleven




Comment je suis devenu raciste, homophobe, grossophobe et bien pire…

J’ai traversé ce pays depuis maintenant plus de 60 ans et j’ai vécu en France dans les décennies 60, 70 80 etc.. dans un pays que j’aimais vraiment.  C’est le pays de mes parents, de ma famille et d’une grande partie de mes ancêtres même si certains membres viennent d’Italie, de Belgique ou d’Europe.

Je pense que le bordel généralisé a commencé avec l’arrivée de Mitterrand et les années 80, ce que j’appelle l’arrivée de l’ère de « l’école des fans » comme l’émission de feu Jacques Martin. Tout le monde a raison, tout le monde est gentil, tout le monde a des droits et jamais des devoirs : 10/10 pour tout le monde y compris pour les assassins, les racailles et tous ceux qui arrivent chez nous.

 

Depuis cette époque ça n’a fait qu’empirer : tout le monde a le droit – ou l’a pris – d’exprimer, de revendiquer, de tempêter, de menacer et les minorités – religieuses, sexuelles entre autres – ont tous les droits et écrasent la majorité.

Depuis quelques années on est passé à la vitesse supérieure : non seulement les minorités veulent être respectées – ce qui en fait était plus ou moins le cas avant – mais tout le monde veut être reconnu, admiré et on doit tous le faire savoir par de grandes démonstrations de solidarité admiratives et où on se prosterne (le pompon pour moi étant « la marche des fiertés »).

 

On est maintenant dans un camp de rééducation à la chinoise ou à la soviétique selon vos préférences. Nous devons tous apprendre la vérité et non seulement l’apprendre mais aussi la clamer, la proclamer et même avoir de l’admiration, on vérifiera bien sûr que vous avez bien compris.

 

Les nouveaux dogmes sont très simples. Vous devez vous les fourrer dans le crâne et on va tout faire pour que partout vous et vos enfants, à l’école, à la fac, à la télé, sur les réseaux sociaux répétiez, assimiliez et finalement soyez convaincus. Petit florilège des dogmes et doxa que vous devez croire, vénérer et célébrer :

 

  • Le Blanc est raciste. Être blanc c’est pas bien. Être noir c’est très bien, maghrébin aussi. Asiatique non pas bien, il n’y a qu’à voir les Chinois.
  • Être athée, catholique (surtout en France), juif ou même agnostique c’est une catastrophe.
  • Les LGBT (oui maintenant différentes tendances sexuelles ont fusionné en un seul concept incompréhensible) c’est ce qui se fait de mieux. Être hétéro c’est nul.
  • Le sexe ça n’existe pas. On choisit son sexe. Les trans sont l’avenir de l’homme, enfin non justement :  ce sont les nouveaux explorateurs de l’inhumanité. Prosternez-vous devant les trans.
  • Être gros c’est bien et surtout c’est beau, c’est très beau. Et toi là, le beau gars musclé, tu devrais avoir honte et vous devez le dire – et le penser – Si tu te moques des gros tu es la lie de l’humanité. Il a le droit de se tortiller en gloussant devant toi et tu dois aimer ça et trouver ça beau. C’est un ordre.
  • Le Grand Remplacement n’existe pas. Même si vous avez l’impression dans votre quartier que vous habitez Bamako ou le bled, ce n’est qu’une impression, vous vous trompez.
  • La Seine-Saint-Denis c’est la Californie sans la mer.
  • L’islam est une religion de paix. Les méchants ce sont les islamistes. Ce n’est pas la même chose.

Toute pensée qui sort de ces éléments est déviante, anormale et pour tout dire fasciste et donc celui qui l’exprime est voué à la vindicte, aux menaces de mort, au camp de rééducation.

 

Et donc je dois avouer que je suis en train de basculer. Je suis arrivé à saturation de cette vague de rééducation. Plusieurs éléments récents m’ont fait basculer du côté obscur.

 

  • La chanteuse Iseult : elle chante bien, elle est talentueuse. Mais pourquoi se balader dans des tenues qui se voudraient affriolantes mais qui moi me rappellent d’avantage un rôti ficelé que Miss Monde ? J’avoue que j’ai du mal. Je conviens qu’elle est libre et qu’elle assume ce qu’elle est et qu’elle fait ce qu’elle veut. Mais qu’on ne vienne pas me forcer à dire que je trouve ça beau, désirable et que c’est un canon de beauté. À l’inverse je peux fort bien me retenir de dire ce que je pense vraiment mais au dixième reportage impartial qui vient m’assurer que c’est d’une beauté absolue, je craque. (8 % d’obèse en France)
    https://www.valeursactuelles.com/culture/tailler-le-bout-de-gras-un-article-du-monde-sur-la-chanteuse-yseult-accuse-de-grossophobie/
  • Je suis allé au Stade de France accompagner un proche au vaccinodrome (comme c’est bien dit !) à la Plaine Saint-Denis. Sur les grilles stade de France je suis tombé en arrêt sur l’exposition photo d’un certain Olivier Castaing. Ça s’appelle « Plaine Commune d’Ici et d’Ailleurs » . Moi j’ai surtout eu l’impression que l’expo c’était d’ailleurs en fait. Mais je persifle, le Grand Remplacement n’existe pas. Ah si, il a une femme blanche à un  moment donné et… un juif orthodoxe (lui a dû se tromper de train pour venir). Je vous laisse la surprise (10 % de musulmans en France).
    https://www.schoolgallery.fr/rencontres/plaine-commune-dici-et-dailleurs-exposition-stade-de-france-stephan-gladieu/

Mais tout ça n’est rien. Je dévie sur plein d’autres sujets, je vais devenir un marginal, un parasite de la nouvelle société :

  • Je suis en train de devenir anti-vaccin tellement on nous bourre le crâne avec ça et surtout cette vaccination est l’occasion de mettre en place une véritable dictature sanitaire. Moi, connement je pense que se faire vacciner c’est un choix individuel qu’il faut respecter (même si dans les deux camps les anti et les pros ça chauffe drôlement) . Hé bien non… Mon club de gym préféré – j’y suis depuis 20 ans – rouvre le 9 juin. La liste des précautions est longue comme le bras. Le texte en rouge du lien ci-dessous vaut son pesant d’or. Si vous n’êtes pas vacciné ou n’avez pas fait de tests depuis moins de 72 heures vous ne rentrez pas, plus de sport. Pire, on vous conseille fortement avec insistance d’utiliser l’appli  « Tous anti-Covid ». Se faire suivre à la trace, quelle bonne idée. Pas mal pour un établissement dont le PDG interviewé sur une chaîne de news protestait de la fermeture en arguant que les salles de gym c’est moins de 0,1 % des contaminés. http://www.forest-hill.pro/web/mailce/062021/email_charte_hygiene.html
    Les féministes. Je ne vais pas tirer sur une ambulance. Pour rire il suffit de lire les sorties hebdomadaires incessantes de Marlène Schiappa qui dans ce domaine en connaît un rayon. Sa dernière « blague » : minimiser les violences des maris musulmans, les pauvres ils ne sont pas tous seuls donc c’est pas si grave https://twitter.com/GG_RMC/status/1399663951252799488

 

 

  • Enfin pour finir en France on a égorgé, énucléé, éventré, émasculé, violé, abattu à l’arme automatique plus de 300 personnes en France depuis 2015. En plein Paris pour certaines. Mais… c’est l’islamisme. Rien à voir avec l’islam et encore moins avec les musulmans même si depuis 30 ans ils n’arrêtent pas d’imposer leurs exigences et volontés. Il ne faut pas mélanger. Aujourd’hui s’ouvre le procès des gens qui ont menacé Mila. Plus de 100 000 mails, des menaces de morts provenant de Français musulmans normaux ( !) Une mise sous protection policière. Mais ce n’est rien…Tout est sous contrôle. https://www.sudouest.fr/justice/terrorisme/2015-2020-cinq-ans-d-attentats-islamistes-meurtriers-en-france-1703731.php

 

https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/religion-laicite/affaire-mila-le-proces-des-treize-personnes-jugees-pour-le-cyberharcelement-de-la-jeune-femme-s-est-ouvert-a-paris_4649265.html

 

Dois-je mentionner les illuminations régulières de notre président de la République dont je guette maintenant la connerie hebdomadaire (c’est à peu près son rythme) ? Les dernières c’étaient La Seine- Saint-Denis qui serait la Californie, avant sa prestation avec des Youtubeurs dans les jardins de l’Élysée ou encore son éloge de la diversité avec les « Papas » d’Astérix qui seraient des modèle de la diversité (alors que c’est exactement l’inverse, ils sont l’illustration de l’assimilation). Je suis né « sous » de Gaule. Quelle dégringolade !!!

 

Finalement j’ai tout faux partout. Je suis un ronchon nostalgique d’un pays qui a disparu et ne reviendra jamais. Mais non, ça ne leur suffira pas. Ils viendront me chercher. Me laisser tranquille c’est impossible : il faut que j’abjure, en public de préférence. Et vous aussi si nous ne réagissons pas face à tous ces périls.

Comme me dit mon meilleur ami, quand ils vont monter les premiers bûchers, nous serons les premiers à y passer.

Pierre Bleven




Les cinq piliers de l’islam : attentats, mosquées, envahisseurs, modérés, collabos…

Aux armes citoyens ?

Samedi, donc, j’ai appris qu’il allait y avoir une manifestation en hommage au professeur décapité, Samuel Paty. Ma première réaction a été immédiatement « je vais y aller ».  À ce moment-là, ma fille m’appelle pour me demander « tu vas à la manif ? » Je lui réponds que oui et donc on prévoit tous les deux de se donner rendez-vous à République. Puis, au fur et à mesure de la journée, je découvre avec effroi la liste des organisateurs et des participants. LFI, l’UNEF, SOS racisme… bref, tout ceux qui depuis 40 ans ont confisqué le vrai débat sur l’islam, ont amplement usé du point Godwin pour disqualifier les racistes, fachos qui oseraient ne pas penser comme eux et ont favorisé l’islamisation de notre pays.

Bien sûr, moi et ma fille nous n’y sommes pas allés. Et nous ne sommes pas les seuls : beaucoup ont renoncé à y aller pour les mêmes raisons.

J’avoue qu’ayant vu les reportages télé sur cette manif, je ne regrette rien. Si c’est pour me retrouver face à cet imam, interviewé par BFM, qui racontait que l’islam est tellement bien, pacifique et que vraiment padamalgam, cestpasçalislam, non merci.

Il semblerait que cette exécution – il s’agit bel et bien d’une exécution – commence, je dis bien commence timidement – à faire bouger les lignes. Mais dans quelle mesure et avec quelle efficacité ?

https://www.bvoltaire.fr/assassinat-dun-professeur-limpuissance-de-nos-dirigeants-face-a-lislamisme/

Il serait temps que nos compatriotes comprennent que nous sommes en guerre. Ce n’est pas un vain mot, ce n’est pas un mot en l’air. Ce n’est pas une vue de l’esprit : c’est une réalité quotidienne. Et nous sommes en guerre contre l’islam, il faut appeler un chat, un chat. Et cette guerre n’est pas si loin de devenir une guerre totale. L’islam, l’islamisme, le salafisme, les extrémistes, c’est la même chose. Il y a les musulmans, point barre. Les différences sémantiques entre modérés, extrêmes ne sont que la poudre aux yeux. Ils fonctionnent tous dans la même direction, avec le même objectif : c’est un djihad. En douceur, par la violence, en mentant, en se faisant passer pour des victimes. Tous les moyens sont bons. Et derrière les Frères musulmans, la Turquie et le Qatar poursuivent un plan structuré qu’ils entendent bien faire avancer par tous les moyens.

Les forces en présence sont les suivantes :

Les attentats terroristes, les meurtres, viols, razzias, attaques au couteau qui sont maintenant notre lot en France sont le fait de la branche armée de l’islam dans notre pays. En bandes, en organisations, solitaires ou agissant sous un coup de sang, tout ce qu’ils font est orienté dans une seule direction : la conquête et l’affirmation des droits d’Allah sur notre sol et nous tous. La conquête par la terreur.

Les imams, comme par exemple celui de la mosquée de Bordeaux, les associations comme le CCIF et toute la mouvance islamique représentent la branche politique de l’islam. Ils nous bombardent de propos lénifiants : c’est pas ça l’islam, religion d’amour et de paix et autres propos destinés à nous endormir. Mais ils ont le même but que ceux de la branche armée : c’est la stratégie « douce » de conquête des Frères musulmans. Ce qui ne les empêche pas de revendiquer, d’exiger encore et encore plus d’avantages, un traitement spécial pour l’islam et de pousser leurs pions en permanence. Ils semblerait que suite aux évènements récents, le ministre de l’Intérieur M. Darmanin veuille dissoudre le CCIF et un certain nombre d’associations. C’est une bonne nouvelle mais derrière, il va se passer quoi ? Ils vont créer d’autres associations, ils vont passer dans la clandestinité ?

Quant à la masse des musulmans en France (plusieurs millions), que vous pouvez qualifier de modérés, pour surtout ne pas les froisser, ils constituent la force d’occupation (le Grand Remplacement dirait Renaud Camus). C’est la majorité silencieuse des musulmans, cette fameuse majorité silencieuse qui se retranche derrière le « padamalgam ». Ils sont là : ce sont vos voisins, les gens que vous croisez dans la vie courante. Ils sont soi-disant intégrés mais à la première occasion ils agissent, toujours dans le même sens. Ce sont ces parents d’élèves et ces militants qui s’en sont pris à Samuel Paty, ce sont les mêmes qui déjà il y a 15 ans bataillaient dans l’école de ma fille pour le retrait du porc à la cantine (pas d’aménagement des menus, plus personne ne mange du porc) ou contestaient les cours de sport mixtes ou venaient, déjà, voilées à la sortie des classes.

Et… ils ne disent rien, ils ne condamnent jamais, certains même se réjouissent même ouvertement de ce qui se passe. Ils ne participent pas activement à l’entreprise de conquête par la violence mais ils l’approuvent néanmoins au fond de leur cœur et ils attendent simplement de voir comment le vent va tourner avant de se manifester plus activement (et la dernière affaire en est la parfaite illustration). Selon un sondage Ifop du 2 septembre dernier réalisé pour Charlie Hebdo et la Fondation Jean-Jaurès, 74 % des Français musulmans de moins de 25 ans font « passer leurs convictions religieuses avant les valeurs de la République » alors qu’ils sont 25 % pour les 35 ans et plus.

Quand vous discutez un peu avec eux, vous creusez leur pensée, ils considèrent par exemple que Charlie c’est presque normal : « vous vous rendez-compte, ma bonne dame, ils ont osé caricaturer le Prophète… ça mérite la mort ça ». Quoi qu’il arrive, ils soutiendront toujours l’islam quoi qu’il fasse.

Et puis il y a le dernier groupe, le plus honteux pour nous puisque ce sont ce que l’on peut bien appeler les collabos. Edwy Plenel, LFI, l’UNEF, les socialistes depuis 40 ans (voir la maire de Paris), beaucoup de politiques et le milieu médiatique également  qui considèrent pêle-mêle que l’on exagère, qu’on est racistes, que l’islam c’est bien avec en réalité des motivations qui sont à la fois électoralistes, la détestation de la religion catholique pour d’autres,  ou encore la fascination de la violence et de la brutalité du Coran. Quoi qu’il en soit, ils aident, appuient, soutiennent et encouragent la diffusion – le mot est faible – et l’islamisation de notre pays. Ça ne les gêne pas…

Un triste représentant de ce groupe :

https://twitter.com/SERGE_ULESKI/status/1317317676503629829

https://twitter.com/SERGE_ULESKI/status/1317317676503629829

Il est donc plus que temps que la masse des Français qui en ras le bol et dont je fais partie se manifeste. Tout sera bon : réseaux sociaux, manifestations, publications, refus de tout ce qui est manifestations de l’islam.

Le message est simple : La France n’est pas, n’a jamais été ni ne sera jamais une terre d’islam.

Et bien sûr quelques mesures qu’il faudrait prendre, on peut toujours rêver :

– Arrêt de la construction de mosquées

– Fermeture des mosquées salafistes (plus d’une centaine). Pour commencer

– Arrêt des subventions aux pseudo-associations

– Halte à la polygamie

– Révision complète des subventions de la CAF

– Moratoire pour une durée indéterminée de l’immigration

– Expulsion des étrangers condamnés ou fichés S (principe de précaution)

– Déchéance de nationalité des fiches S

– Interdiction du salafisme et des Frères musulmans. Prise de distance par rapport au Qatar

– Acceptation d’une charte des musulmans, ceux qui font passer leur religion devant nos lois, partent vivre leur foi dans un pays musulman.

Et bien sûr toute autre mesure destinée à stopper vraiment l’islamisation de notre pays.

Pierre Bleven




Plaidoyer pour le droit au plaisir


Pour rebondir sur  l’excellente vidéo de Pierre Cassen, je dirais que nous sommes parfois dans un monde absurde. En effet on voudrait que les gens ne boivent plus, ne mangent plus trop, ne se fatiguent pas trop et donc globalement essaient de vivre plus vieux. Mais vivre plus vieux, ça va faire des centenaires à ne plus savoir qu’en faire !

Et des centenaires à ne plus savoir qu’en faire, ça va augmenter la masse des retraites d’une manière phénoménale. Qui va payer ?
Je ne suis pas en train de dire qu’il faut éliminer les vieux mais qu’entre les deux extrêmes, on peut fixer un juste milieu.
Entre :

  • se lâcher totalement et manger sucré, gras , alcoolisé à outrance et  forniquer comme des bêtes et aller développer tout un tas de maladies et de pathologies pour creuser le trou de la Sécu et mal vieillir, mal fichu, avec une gamelle de médicaments par jour et finir en épave ;
  • ou ne rien manger, ne plus rien faire et vieillir jusqu’à pas d’âge et donc alléger la Sécu mais alourdir copieusement les retraites et donc risquer à terme de développer des « chasses aux vieux » initiées par les plus jeunes lassés de payer des retraites à des gens avec une santé insolente.

Tout ça pour dire que finalement, on joue contreproductif. On devrait en réalité surtout encourager les gens à vivre heureux, à vivre bien, et effectivement sans trop d’excès. Ce qui pose problème, c’est l’excès. Mais avec les végans, les végétariens, les ligues de tempérance, les culs coincés de toutes natures, les anti-foie gras, les anti-drague, on n’est pas dans la mesure mais plutôt dans l’arrêt total de tout ce qui fait le sel de la vie.
Au train où on va, manger un « mon chéri » vous vaudra bientôt un retrait de permis.
Donc l’anecdote suivante résume, à mon sens le fond du problème.
Un mec va voir son toubib et pose un billet de 200 euros sur la table et lui dit : « Toubib, voilà un billet de 200 euros… C’est en paiement de la consultation spéciale que vous allez me faire maintenant. Je n’ai qu’une seule question : que dois-je faire pour être sûr de vivre très vieux ? Je ne sors pas de ce cabinet sans avoir la réponse à cette question ».
Le toubib le regarde un peu amusé et lui dit : « Inutile de payer 200 euros pour ça. Une consultation, ce n’est pas ce prix, mais bon… je prends.
Concernant votre question, voilà ce que vous allez faire : plus de sucre, plus de cuisine avec des graisses, que des légumes, plus de bonbons, plus de cigarettes ni de cigares, et bien sûr plus d’alcool… côté sport rien, le strict minimum, un peu de marche, plus de télé car ça vous énerve, idem pour le cinéma et la lecture, plus de jeux de toutes sortes, ça vous fait des émotions fortes, côté femmes, c’est pareil… vous arrêtez, c’est crevant, les femmes. Plus d’émotions, plus de trucs qui fatiguent… ».
Le gars est un peu interloqué, accuse le coup et passé son étonnement, dit au toubib : « Et avec ça, vous me garantissez que je vais vivre très vieux ? »
Et le toubib de répondre : « à vrai dire, en faisant ça, je ne sais pas si vous allez vivre très vieux, mais une chose est sûre : le temps va vous paraître nettement plus long ».
Pierre Bleven




Le monde impitoyable des fake news

Il y a quelques années maintenant, il y avait un texte assez absurde qui circulait sur la communication et la transmission de l’information. Dans notre monde actuel perturbé où les news sont de plus en plus nombreuses et déformées, il me semblait important de réactualiser ce texte et de rendre hommage à quelques protagonistes contemporains qui, j’en suis certain, ne m’en voudront pas… Mais pour certains, c’est à peine exagéré.

Le monde impitoyable des fake news

 Dépêche AFP. Dimanche soir.
Une femme voilée a marché sur la queue d’un chat, le chat l’a mordue.

Journal France 2 mi-journée lundi
Une femme voilée a marché sur la queue d’un con de chat, le chat l’a mordue. La femme voilée souffre et ne peut plus marcher. C’est encore Éric Zemmour qui va être content.

Journal de France Info – mardi matin
Ce con de Zemmour se réjouit qu’une femme voilée ait marché sur la queue d’un brave chat. Le chat a mordu Zemmour. Zemmour souffre et c’est bien fait pour ses pieds. C’est une bonne occasion pour le foutre à la porte de CNews.

Intervention de Yacine Bellatar sur BFM TV – Mercredi matin
D’après France Info, Zemmour a agressé une voilée simplement parce qu’il la trouvait conne et qu’il souffrait des pieds après avoir marché sur la queue d’un brave chat qui l’avait mordu. Je partage l’avis de France Info et mon ami Jean-Jacques Bourdin serait d’accord avec moi, car, même si on est mordu, ce n’est pas une raison pour marcher sur la queue des autres. C’est du racisme et donc il faut virer Zemmour de tous les médias où il travaille.

Intervention de Pascal Praud sur CNEWS – jeudi après midi
D’après BFM TV Yacine Bellatar est devenu con parce qu’une femme voilée ne pouvait plus marcher suite à une altercation avec Zemmour.  Sur France Info ils indiquent que c’est la femme voilée qui a raison puisque c’est Zemmour qui avait bravé le chat de Jean-Jacques Bourdin, ami de la voilée, en lui mordant la queue. Bellatar veut virer Jean-Jacques Bourdin de RMC pour racisme. Mais dans le contexte médiatique actuel ce serait folie. La meilleure solution serait de virer les femmes voilées de tous les débats où elles interviennent.

Conférence de presse du Premier ministre – vendredi après-midi
On me signale que Éric Zemmour est devenu fou parce que Yacine Bellatar a écrasé la queue de Jean-Jacques Bourdin qui avait mordu le chat de son ami Pascal Praud.  CNews indique que c’est le chat qui a raison. De toute évidence Pascal Praud est con et CNews envisage de le mettre à la porte. Toutefois, l’expérience a prouvé que ni les cons, ni les femmes voilées racistes n’ont jamais entravé la bonne marche des médias, ni d’ailleurs de l’État français. C’est pourquoi nous pensons qu’il est préférable de virer Bellatar et Bourdin de tous les médias où ils interviennent.

Intervention télévisée du chef de l’État Emmanuel Macron – samedi Journal de TF1
Le Premier ministre m’indique qu’Éric Zemmour allié avec des chats racistes est à l’origine d’émeutes graves dans notre pays. Yacine Bellatar et Pascal Praud se mordent la queue en marchant. BFM TV et CNews veulent avoir raison des femmes voilées, amies de Jean-Jacques Bourdin, qui lui, est devenu fou et le Premier ministre traumatisé prétend que seuls les cons sont capables de maintenir la bonne marche de l’État français. J’envisage donc dès demain un remaniement ministériel.

Pierre Bleven




Monsieur Macron, l’hydre islamiste, combien de divisions ?

 

Macron, dans sa récente intervention, parlait de combattre l’hydre islamiste. Il faut être vigilant, qu’il dit. Mais Monsieur le Président, lisez mon article ci-dessous et vous allez trouver quelques tentacules intéressantes de cette hydre que vous semblez chercher sans vraiment, semble-t-il, la trouver..

https://www.huffingtonpost.fr/entry/macron-promet-un-combat-sans-relache-contre-le-terrorisme-islamiste_fr_5d9c587be4b03b475f9f7619

La vraie question autour de laquelle tous les politiques tournent sans fin sans jamais l’approcher c’est : ça commence où, l’hydre islamique ? L’islamisme, ça commence où ?

Je dois être intolérant, nazi ou même un infâme chrétien sataniste mais j’ai tendance à penser qu’être islamiste, pour moi, ça commence très tôt : ça commence avec le halal, ça commence avec imposer l’arrêt du porc à la cantine, ça commence avec le refus de serrer la main d’une femme ou mettre un voile, ça commence avec le refus de prendre un aveugle dans son taxi parce que le chien c’est impur… et j’en passe et des meilleures…

Mais je radote je sais (cf précédents articles).

Mais là, ce matin, je tombe sur cette capture d’écran et là mon sang ne fait qu’un tour :

Dans un premier temps je me suis dit : « c’est un fake, c’est une provocation » . Et donc je suis allé voir le profil de cette Achour Yasmine sur Twitter et là, j’avoue que je n’ai pas été déçu. Non seulement ce n’est pas un fake mais nous avons affaire à un gros (sic) morceau de tentacule, jugez plutôt :

https://mobile.twitter.com/achour_yasmine_

Algérienne en France depuis 5 ans, Yasmine remercie ses généreux bienfaiteurs dont monsieur Macron et LREM pour leur générosité et sa joie d’être arrivée en France. Normal… pourquoi pas ?  Mais là quelques tweets plus loin ça se gâte :

« Je met pas de mini jupe, je boit pas l’alcol, je trompe pas mon mari, je vais pas dans les club d’echangisme, je montre pas ma poitrine a la plage, je met pas de string … En gros, je suis pas Française et radicalisé. Je me signale : #BalanceTonMusulman »

En clair cette Yasmine traite toutes les Françaises de putes et de salopes (excusez-moi des termes) puisque ne pas aller dans les clubs échangistes, ne pas tromper son mari etc… ce n’est pas être française…

Plus loin :

« Et voilà les Française sont championne d’Europe de handball ! Bravo. Bon on oubliera pas de préciser que sans les joueuses blacks elles avaient aucune chance hein … Les fachos en PLS ». Humour potache…  Pas de commentaires. La stupidité parle d’elle-même.

Bon, à moment donné, Macron est vilain. Il la déçoit et la raison est assez jouissive  :

Et là vous avez bien lu :  la laïcité. C’est une voilée qui dit ça… Elle se paie carrément notre tête – et la vôtre – Il y a de quoi se les prendre et se les mordre…

Bon, puis elle embraie sur sa détestation principale : les Gilets jaunes. Les GJ, elle les déteste, elle les abhorre :

« Ce mouvement des #Gilets Jaunes me fait vomir ! Qu’attend le gouvernement pour mater cette racaille d’extrême droite ? La prochaine fois vont ils s’en prendre aux mosquées ? Leurs revendications sont bidons ! Ils ont tous des smartphones etc et ça vient pleurnicher »

Et d’ailleurs ça lui permet également d’en rajouter : « Il est donc primordiale pour les Français de comprendre que la question migratoire est décisive. Si les gens en France ne sont pas prêt à travailler pour 800 euros, d’autres le sont. C’est la pure vérité. Les migrants sauveront la France. #GiletsJaunes #moratoire ».

Personnellement je trouve assez insupportable qu’une nouvelle arrivée depuis 5 ans vienne nous donner des leçons et en particulier aux Gilets jaunes. Moi, ma famille est originaire de plusieurs pays d’Europe, elle a construit ce pays et ce n’est pas à une stupide voilée ignare et pudibonde à venir nous donner des leçons et traiter nos femmes de putes, nos ouvriers de fainéants, surtout quand on sait que tous ces gens – les vrais Gilets jaunes – qu’elle vomit, travaillent, eux, et cotisent pour que des parasites comme elle puissent venir s’installer et donner des leçons de morale à deux balles. Quand on est un immigré de fraîche date, on remercie le pays qui vous accueille, on fait profil bas et on la ferme ou du moins on ne mord pas la main qui vous nourrit.

Et c’est donc ce genre de personnage qui veut voiler une œuvre de Vinci (re-sic)

Ça me rappelle l’exposition récente des journées du patrimoine où des statues ont été affublées de slip.

https://artofuss.blog/2019/10/16/assez-de-complaisance/

Et encore plus loin les statues détruites par Daesh à Mossoul car condamnables, c’est la même démarche…

https://www.lefigaro.fr/culture/2015/02/26/03004-20150226ARTFIG00202-daech-met-en-avant-les-massacres-culturels-dans-un-film-de-propagande.php

Mais là, ça se passe en France…

Donc Monsieur Macron, quand on veut, on peut. La tâche est rude mais je suis prêt à vous aider à couper les têtes de l’hydre et ses multiples tentacules et s’arranger pour qu’elles ne repoussent pas. Je pense que les Français qui sont accueillants, tolérants et pas racistes, eux (contrairement à ce que certains essaient de faire croire) sont prêts à vous aider pour ça et à rester dans la discussion, le raisonnable et le non violent.

Pour répondre à la question, l’hydre a beaucoup de divisions en France et dans toutes les couches de la population et si ne fait rien, elle va bouffer ce pays tout cru.

Et si vous ne faites rien, je pense que la France est pleine d’Héraclès prêts à passer à l’action.

« Alors, avec une épée Héraclès décapita la tête immortelle de l’hydre de Lerne, dont une partie était en or, et l’enterra toute vivante, alors qu’elle lançait encore des sifflements terribles, sous un lourd rocher au bord de la route qui va de Lerne à Elaeos ».

Pierre Bleven




Les musulmans ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît

 

Quelques citations récentes en vrac :

Yacine Bellatar : « Nous, les musulmans, ne sommes pas dans un projet d’assimilation. La France doit s’habituer au fait que nous restons. Si vous ne nous aimez pas, nous avons préparé nos enfants ».

https://www.valeursactuelles.com/societe/yassine-belattar-les-musulmans-ne-sont-pas-dans-un-projet-dassimilation-112249

Mustapha El Atrassi menace de mort Julien Odoul « Si tu reparles de nos femmes, on fera pleurer les douilles J’attends les larmes d’la mère d’Julien Odoul ».

https://resistancerepublicaine.com/2019/10/29/le-rappeur-mustapha-el-atrassi-menace-de-mort-julien-odoul-il-disent-quoi-les-pro-voile/

Dalil Boubakeur sur BFM TV : « L’islam ce n’est pas que le terrorisme ni le voile ».

Comme disait feu mon père quand il voulait me mortifier : « tu es con ou tu le fais exprès ? ». Aujourd’hui pour paraphraser Audiard, on peut dire la même chose : « les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît » et ça s’applique aux musulmans. Et je n’ai pas peur de l’affirmer.

Bellatar proclame que finalement, il ne va pas s’intégrer, ce qui est exactement ce qu’on leur reproche à tous  : chercher à créer un État dans l’État, une religion dominante en France, qui refuse de s’intégrer au moule français et qui veut nous ajouter aux trophées de l’islam, rejeter totalement nos valeurs au profit d’une idéologie qui est non seulement contraire à NOS valeurs multiséculaires mais en plus en totale opposition à notre style de vie.

Mustapha El Atrassi, lui, est dans la menace à peine voilée (sic) comme Bellatar. Il menace de mort un élu de la République qui a osé exprimer son avis en public contre le prosélytisme de l’islam, contre son envahissement de nos structures. Bellatar, d’ailleurs, il ose tout vous dis-je, a menacé de représailles s’il venait dans le 93 le ministre Blanquer de l’Éducation . Il menace ouvertement un ministre de la République. Ils se permettent tout, ils ont l’impunité.

https://www.lepoint.fr/societe/yassine-belattar-menace-jean-michel-blanquer-si-j-etais-lui-j-eviterais-de-mettre-les-pieds-dans-le-93–22-10-2019-2342817_23.php

Quant à Dalil Boubakeur, je suis totalement d’accord avec lui. L’islam ce n’est pas que le terrorisme et le voile, c’est aussi :

  • Le halal qui contrevient à plusieurs lois de la République (maltraitance aux animaux, mise en danger de la vie d’autrui – risque sanitaire – et vente forcée, forcer des gens à manger du halal sans le savoir, c’est bien de la vente forcée et en prime financement des imams avec des destinations pour l’argent que l’on ignore) Et le halal, ce ne sont pas que les terroristes, c’est tous les musulmans.
  • Imposer le retrait du porc à la cantine, non pas un aménagement des menus ou des menus séparés mais bel et bien empêcher, avec menaces à la clé, de consommer du porc pour tout le monde ; ce ne sont pas que les terroristes qui font ça mais bel et bien les musulmans.
  • Le refus de la mixité : refuser de serrer les mains des hommes – ou des femmes – refuser de se faire examiner par un médecin homme ou refuser de soigner un homme pour une infirmière de surcroît voilée, ce ne sont pas que les terroristes qui font ça mais bel et bien les musulmans.
  • Traiter les femmes comme de la merde en les voilant, en considérant que leur témoignage vaut que dalle, que pour un héritage elles touchent la moitié de ce que touche un homme, ce ne sont pas que les terroristes qui font ça, c’est bel et bien les musulmans.
  • Afficher un antisémitisme latent, que ce soit dans les cours de récréation, au boulot ou dans la vie publique, ce ne sont pas que les terroristes qui font ça, c’est bel et bien les musulmans.
  • Vouloir punir voire éliminer par tous les moyens ou traiter comme des anormaux les homosexuels, les transgenres et toutes les minorités sexuelles, ce ne sont pas que les terroristes qui font ça, c’est les musulmans.
  • Considérer que tout ce qui ne vient pas de l’islam est à détruire : chrétiens, juifs, athées. Et ce ne sont pas que les terroristes qui font ça, c’est les musulmans.
  • Contester en permanence notre histoire, les sciences (Darwin etc.) et remettre en cause tout notre système d’éducation pas assez asservi à leur goût à leur idéologie, ce ne sont pas que les terroristes qui font ça mais bel et bien les musulmans.
  • Quand ils parlent, ils disent tous « nous les musulmans ». On n’a jamais entendu en France quelqu’un parler en disant nous les chrétiens, nous les bouddhistes, nous les athées. Et ça c’est bien les musulmans qui font ça !

Comme le dit Frédéric Dard « Les cons ignorent qu’ils sont cons et s’imaginent que toute personne qui ne leur ressemble pas est conne. » et clairement tous ces gens-là, les Bellatar, Boubakeur, Mustapha El Atrassi  et bien sûr tous ceux – nombreux, trop nombreux – qui les soutiennent nous prennent vraiment pour des cons et comme le dit le titre, ils croient pouvoir tout se permettre.

Hélas pour vous, c’est terminé. La France est en train de se réveiller. La meilleure preuve que vous êtes cons et bête à manger du foin, c’est que toutes vos proclamations, provocations, menaces ont pour effet de réveiller les Français (et de montrer votre vrai visage : conquérant, insolent, prétentieux et surtout destructeur de notre pays). Vous avez réussi mieux que quiconque à révéler ce que sont vraiment les musulmans et maintenant le vent va tourner.

Assez chouiné, assez de victimisation et des larmes de crocodiles, assez de « pas d’amalgames ».

L’heure de la vérité a sonné.

Il est temps pour vous d’arrêter de vous croire tout permis et de commencer à vous convaincre qu’il va falloir nous respecter et que vous ne ferez pas la loi dans ce pays.

Pierre Bleven




Religion d’amour : je suis le dernier musulman, j’ai tué tous les autres !

 C’est vrai, quoi ! on l’a suffisamment dit, répété, ânonné pour que ça finisse par être crédible…

Religion de paix et d’amour, quoique. Ça a toujours été valable pour les musulmans entre eux parce que tout ce qui n’est pas islam est à détruire, tout ce qui ne vit pas sous l’islam est à détruire… Tout ce qui est mécréant est à conquérir par tous les moyens : mentir, tuer, voler, piller. C’est notre livre saint qui le dit.

On a mis le temps mais on y est arrivés : des années et des années à pousser nos pions, à lentement gangrener les sociétés occidentales, les sociétés asiatiques, le monde entier… Des années à les harceler, à hurler pour un oui ou pour un non, des années à mentir et à dissimuler nos véritables intentions, des années à lentement grignoter des avantages jusqu’à ce que toutes ces sociétés basculent une à une dans la maison de l’islam. On a quand même bien eu des complicités dans ces pays : des gens qui croyaient que nous étions manipulables, inoffensifs et pas dangereux. Ils nous ont bien aidés, les naïfs. Et se plaindre, se victimiser et hurler à la discrimination, ça marchait à tous les coups.

On a mis le temps mais on a conquis patiemment tous les pays du monde et conformément à l’islam, les mécréants avaient le choix… La conversion, la mort ou payer le tribut, la djizia… Il faut dire que peu se sont convertis, certains ont payé mais on en a tué beaucoup… beaucoup… juifs, chrétiens, non chrétiens… ils l’avaient mérité. Ils nous avaient résisté et notre religion nous le permet, alors pas d’hésitation !

Donc la planète était à nous et religion de paix et d’amour… c’était arrivé. Enfin pas tout à fait. Ceux qui payaient le tribut étaient, comment dire, une épine dans le pied et une gêne car payer et ne pas croire, ce n’est pas l’islam… Payer pour le droit de vivre, non, ce n’était pas viable, ça n’a qu’un temps. Ils ont été bien surpris, ils croyaient s’en sortir, mais ceux-là aussi il a bien fallu les tuer… Et ça en faisait encore beaucoup.

On a été obligé de tuer aussi ceux qui nous avaient aidés à conquérir ces pays, les « collabos » comme ils étaient appelés par leurs adversaires. Mais comment faire confiance à quelqu’un qui a déjà trahi les siens ?  Il fallait les éliminer…

Ça y était enfin, l’islam dominait le monde…  on y était : religion de paix et d’amour

À vrai dire, il y avait ces déviants-là, les chiites. Ils nous avaient toujours posé de gros problèmes et on les détestait et ils nous le rendaient bien. Donc, eux aussi devaient disparaître. Une conversion de leur part était exclue, ils étaient comme des apostats et ces chiens méritaient la mort. Ça nous a coûté cher mais on est arrivé à les éliminer et tous ceux de nos frères, nombreux, très nombreux il est vrai, qui sont morts pour cette conquête et cette élimination de cette peste chiite sont maintenant au paradis d’Allah. On en a profité pour éliminer aussi des sectes et d’autres déviants comme les soufistes. Le ménage complet.

Et puis il y avait tous ces gens-là qui ont des comportements contraires à l’islam et livrés à des turpitudes réprouvées par Allah et notre prophète : les homosexuels, les transgenres, ceux qui se faisaient appeler les végans, les antispécistes, tous contre manger de la viande et surtout contre le halal qui est un devoir sacré (1) les transhumanistes qui prétendent maîtriser leur corps et le modifier alors que seul Allah peut cela. Quel soulagement ce fut une fois cette purification de tous ces apostats réalisée !

Et donc, cette étape passée, quelques dizaines d’années s’étaient écoulées depuis que nous avions entrepris de conquérir l’Europe et le monde par nos idées et notre natalité. Les Chinois nous avaient donné du fil à retordre mais on y était arrivés aussi avec de très lourdes pertes. Et ça y était. Une religion d’amour et de paix.

Plus de mécréants, plus d’apostats, plus de dhimmis, plus ces maudits déviants de l’islam, plus de tous ces gens anormaux. Enfin une religion de paix et d’amour.

Enfin pas tout à fait.

Il y en avait quand même pas mal qui se disaient musulmans et qui se disaient même « modérés » parce qu’ils refusaient de voiler leurs femmes, de faire les 5 prières par jour ou comble, pour certains, ils voulaient la « démocratie ». Comme si Allah pouvait accepter qu’autre chose soit au-dessus de lui. Là, ça a été plus dur. La guerre fut longue, très longue… Car là il en allait de notre idéologie même, sa survie et sa défense contre les nouveaux déviants et apostats. Et puis il y avait des luttes entre les courants qui existaient encore comme les wahhabites et autres traîtres.

Quand on a eu fini, en réalité nous n’étions plus qu’une poignée, car voyez-vous, en tant que musulman vous trouverez toujours moins musulman que vous, et dans l’ambiance qui régnait, il fallait se défendre. J’ai connu des familles qui ont été décimées par un simple retard à la prière du vendredi ou une autre qui a été totalement éliminée à cause d’un simple regard à la femme du voisin. Ça a été une hécatombe.

Cette poignée de survivants n’a pas résisté très longtemps. La faim, la soif, les éliminations par manque de foi ou de pratiques suffisamment pieuse. Un coup de sabre par ci, un égorgement par là. Ça va vite.

Autant le dire tout net, hier soir j’ai tué Yasmine. J’ai surpris cette chienne en train de se regarder dans un miroir et de se mettre du rouge à lèvre. Mauvaise musulmane. Elle méritait la mort.

Maintenant je suis tout seul. On y est arrivés : l’islam est maintenant une religion d’amour et de paix. Allah est grand !

Je dois y aller. C’est l’heure de la prière.

Pierre Bleven

  1. NDA : il semble qu’en réalité non. La viande halal n’est pas une obligation formelle de l’islam.

 




De  la pertinence de l’islamophobie et des leurres de l’islam modéré

Il y a toute une partie de la population (surtout dans les milieux bobos et politico-médiatiques, appelons un chat un chat) qui depuis des lustres prêche et croit en un islam soi-disant inoffensif. Et pour cela toute tentative d’expliquer mon islamophobie (oui je n’ai pas peur de le dire, je le suis) est vouée à l’échec et systématiquement affublée de noms d’oiseaux comme nazi, facho ou même, tenez-vous bien, d’extrême droite ou populiste, qui est l’injure à la mode. Ils font ce que l’on fait maladroitement à des enfants quand on leur dit « mais non tu n’as pas peur » « tu n’as pas mal » ce qui est déni absolu et en même temps un manque de respect. En clair, sur l’islamophobie, on nous prend pour des cons.

Définition : L’islamophobie se définit étymologiquement comme la peur ou la crainte de l’islam mais le sens a été déplacé vers la notion d’une « hostilité envers l’islam et les musulmans ».

Au passage, le sens a été déplacé, on se demande bien par qui, tellement la volonté de marginaliser et dénoncer ceux qui sont islamophobes est puissante : tous les moyens sont bons y compris tordre les mots et dénaturer leur sens ou même dans ce cas précis, leur donner un sens péjoratif, voire agressif. Des tas d’autres mots se sont vus comme ça transformés par la bien-pensance comme populisme, fascisme, victime, etc. Donc pour l’islamophobie, on peut s’en tenir à la première partie de la définition, la peur.

Il faudra que l’on m’explique comment on peut ne pas avoir peur de l’islam. Tous les indicateurs concernant cette idéologie sont au rouge. Comment ne pas en avoir peur quand on considère que :

– à tout moment, n’importe quel pratiquant peut passer du statut de modéré au statut radicalisé (comme ils disent pudiquement) comme ça, en un claquement de doigts, simplement parce qu’il l’a décidé, qu’il s’est levé de mauvaise humeur ou que sa feuille d’impôts est trop élevée. Ça fait donc potentiellement plus de 5,7 millions de Français (certains chiffres disent 8,5 millions dont 3,5 millions de pratiquants – après on vient nous dire que le Grand Remplacement n’existe pas -) capables de basculer dans l’ultraviolence d’un seul coup, suivant leur bon vouloir. La longue liste des attentats, des meurtres des 20 dernières années est là pour l’attester et montrer que c’est une réelle menace, qu’elle peut surgir n’importe quand (on l’a vu encore cette semaine avec l’attentat à la préfecture de police, enfin considéré comme terroriste après moult hésitations) et que craindre cette masse inquiétante, silencieuse, amène de manière normale à se demander par exemple s’ils n’attendent pas leur heure et si tout cela n’est pas concerté. Instinct de conservation oblige.

– que le dogme via une forme de mensonge de sécurité, la taqîya, permet à tous les pratiquants de masquer leur pratique ou leur niveau réel d’implication, ce qui renforce le côté caché et pétage de plomb qui révèle un islamisme soigneusement masqué. Donc cette pratique de la dissimulation est de nature à renforcer la conviction que l’islam est dangereux.

–  le dogme, parlons-en : l’islam est un continuum, c’est à dire que les musulmans qui pratiquent font tous référence aux mêmes livres. Un islamiste a les mêmes références qu’un musulman « modéré » (pour peu que l’on croie qu’il existe, ce qui reste à prouver). Et effectivement, l’islamisme est une invention purement française et est de nature à masquer les vrais problèmes. Un moyen sémantique d’essayer de distinguer le bon grain de l’ivraie, enfin c’est ce qu’ils croient tous. La constatation est simple : tous les attentats de sang en France, depuis au moins 20 ans, ont tous été commis par des fanatiques venant de l’islam et n’ont jamais des noms à consonnances bouddhiques, inuits. Ils sont tous enterrés dans des carrés musulmans et leurs complicités avérées sont toutes issues des « quartiers ». De plus ils ne sont jamais clairement désavoués par les musulmans quand il n’y a pas une complicité objective de la part de la population musulmane ou a minima, une approbation tacite (voir à ce propos les troubles dans les écoles lors des minutes de silence aux victimes)

–  que les sondages sont de nature à encore plus nous inquiéter. Extraits source Ifop : « notre enquête montre ainsi que la proportion de personnes (de confession ou de culture musulmane) déclarant participer à la prière du vendredi à la mosquée a plus que doublé, passant de 16 % en 1989 à 38 % aujourd’hui ; 57 % des sondés disent consommer uniquement de la confiserie halal, mais 47 % achètent aussi des plats cuisinés halal, et 48 % affirment systématiquement regarder la composition des produits alimentaires… 37 % qui estiment que c’est au contraire la laïcité française qui doit s’adapter… 54 % déclarent également qu’on devrait avoir la possibilité d’affirmer son identité religieuse au travail…

Et le pompon : « 27 % des personnes interrogées sont d’accord avec l’idée que « la charia devrait s’imposer par rapport aux lois de la République ». C’est-à-dire que peu ou prou on a au minimum 1 million et demi de personnes qui souhaitent la charia. Souhaiter la charia, ce n’est pas une petite demande : c’est adhérer pleinement à l’islam et aller dans une pratique rigoureuse et extrême nul ; ne peut contester ça… Il n’y a qu’à voir l’état des pays de l’OCI qui la pratiquent (Arabie saoudite, Koweït, Bahreïn, Émirats arabes unis, Qatar, Oman, Yémen, Iran, Pakistan, Afghanistan, Libye, Malaisie, Brunei et Indonésie). Que des pays de cocagne.

– Les Frères musulmans : ils sont déclarés organisation terroriste dans pas mal de pays (Russie, Syrie, Égypte, Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis) et considérés comme dangereux par beaucoup d’autres. Ils sont par exemple interdits en Russie. Et en France ? Ben non, rien. Ils ont voix au chapitre et sont reçus au plus haut niveau de l’État quand ils ne l’infiltrent pas carrément. Leurs représentants font ami-ami avec nos politiques (voir Tarek Obrou et Juppé etc.) et ça ne semble inquiéter personne. Et on ne devrait pas en avoir peur quand on voit la longue liste de leurs exactions ou quand on considère leur stratégie – gagnante – depuis au moins 50 ans. Au passage, l’islam a écrasé les civilisation égyptiennes (pharaons puis chrétiens coptes), tunisiennes (ex-Carthage), celles qui étaient dans l’actuelle Algérie, la Libye, l’Iran (Zoroastre), l’Afghanistan, la Turquie et j’en passe et des meilleures et on ne doit pas s’inquiéter ??

Tout ça, on ne peut pas en parler en France. C’est interdit, c’est un sujet tabou. Mettre le débat sur la table n’est pas possible. La récente intervention de Zemmour, qui ne fait que reprendre une partie de ces thèmes, a soulevé un tollé qui est inquiétant pour la suite. Pour ne pas avoir peur de l’islam, il faut être aveugle, sourd, être gaucho-bobo ou habiter le pays des Bisounours ou avoir été mis en hibernation depuis 50 ans.

Quand la France va-t-elle regarder ce problème en face et toutes les conséquences qu’il y a derrière ? Il n’y a qu’à voir l’état de l’école, de la justice, des œuvres sociales, de l’emploi, de la santé (tiens pour info, les infirmières auxquelles le Conseil d’État avait accordé le voile au travail, hé bien elles refusent maintenant de soigner les hommes… on leur donne la main, ils prennent le bras). Et plus inquiétant, quid de l’état de la police et de l’armée ?

À quand le sursaut ?

Pierre Bleven




Feuille de route de l’islamisation

Un bon dessin vaut toujours mieux que de longues explications et voici donc l’islam dans son entier et ce qui s’est passé et qui va se passer. Je vous laisse seuls juges. J’ai dû oublier quelques péripéties mais je pense que l’essentiel y est. Et en le faisant j’ai eu froid dans le dos. On est très mal partis sans un sursaut qui, plus le temps passe risque d’être violent.

Celui qui d’un seul trait sur ce dessin arrive à tracer la frontière qui sépare les musulmans modérés des extrémistes en motivant ce choix gagne un carambar.

Pierre Bleven