1

Démographiquement, le peuple allemand est condamné à disparaître

Dans son livre « De la vie avant toute chose » paru en 1979 et retiré du marché 6 mois plus tard, le docteur Pierre Simon, ancien conseiller de Simone Veil, écrivait : « la vie est un matériau qui se gère ».
Manifestement, Pierre Simon n’a pas su gérer son propre matériau puisqu‘il est décédé en 2008.
La vie ne peut donc être matériau qui se gère puisque nous n’avons aucun contrôle dessus. La mort est le destin inéluctable de toute forme de vie, qu’elle soit végétale ou animale.
Puisque nous mourrons tous un jour, il faut donc au minimum 1 individu pour nous remplacer. Les hommes ne pouvant enfanter, les femmes ont donc le lourd fardeau de devoir donner naissance (en moyenne) à 2 individus pour maintenir une population stable, non vieillissante. Or il se trouve que sur 100 naissances, il y a statistiquement 48 filles et 52 garçons, ce qui ramène le taux de natalité minimal, celui qui garantit le simple renouvellement des générations, à 2.08.
La conclusion qui s’impose est évidente comme le nez au milieu de la face : un peuple qui ne se reproduit pas en nombre suffisant est condamné à disparaître rapidement. Il verra sa population vieillir et diminuer de génération en génération.
«Disparaître rapidement », parce qu’il suffit de quelques connaissances élémentaires en mathématiques pour comprendre que la démographie n’obéit pas à une progression arithmétique, mais géométrique, c’est-à-dire exponentielle.
C’est le cas du peuple Allemand. Thilo Sarrazin y a consacré un livre de 500 pages : « L’Allemagne disparaît ». Je vais faire beaucoup plus court : la démonstration irréfutable qui suit ne prend que quelques lignes.
Car les statistiques démographiques sont sans appel : la natalité en Allemagne commence à s’effondrer dès 1966, comme l’illustre le graphique suivant :
Nataliteallemagne
En 1970, le taux de natalité à 2.03 est déjà sous le seuil du simple renouvellement des générations. Mais le pire est à venir : à partir de 1975, il est sous 1.5 et ne remontera jamais. Depuis 1973, le taux moyen de natalité en Allemagne est de 1.37.
Bien entendu, ces statistiques concernent tous les habitants de l’Allemagne. Si le taux de natalité des immigrés outre Rhin est semblable à celui de la France, cela en dit long sur la disparition des Allemands de souche.
Pour avoir une idée précise du phénomène qui touche l’Allemagne, plaçons-nous en 2015 dans un pays imaginaire qui ne compterait aucun immigré et dont la population en âge de procréer serait de 1 000 individus, avec un taux de natalité de 1.4.
Sur ces 1 000 individus, il y a 480 femmes qui donneront naissance non pas à 1 000 enfants (ce qui assurerait le simple remplacement de la population autochtone sans l’augmenter), mais à 672, parmi lesquels il y aura 323 filles soit 48%.
A la seconde génération (environ 25 ans plus tard…), ces 323 filles donneront naissance à 452 enfants, parmi lesquels il y aura 217 filles.
Voici la projection démographique sur 75 ans (3 générations).
Nataliteallemagne2
On s’aperçoit qu’au bout de 3 générations la population a été divisée par un facteur 5, soit une réduction de 80% : il n’y a plus que 204 naissances en 2090.
Si ce pays imaginaire voulait maintenir sa population stable, il devrait accepter 80% d’immigrés après seulement 75 ans.
On constate donc qu’un peuple qui a un taux de natalité insuffisant est condamné à pratiquement disparaître en moins d’un siècle, ou à tout le moins de devenir fortement minoritaire dans son propre pays.
Dans l’hypothèse où ce pays imaginaire accueillerait 80% d’immigrés musulmans pour compenser sa dénatalité, alors il ne resterait vraisemblablement plus qu’à le proclamer République Islamique.
En Allemagne, la disparition des Allemands de souche est masquée temporairement par l’allongement de l’espérance de vie, qui compense la dénatalité et donne ainsi l’impression aux crétins que la population de souche n’est pas en train d’être remplacée à vitesse V.
Mais qu’est-ce que l’Allemagne ou la France au fait ? De simples régions géographiques délimitées par des frontières arbitraires ?
Si ça se résume uniquement à cela, ces pays ne disparaîtront jamais.
Et qu’est-ce que le Japon ? Une simple archipel, et rien d’autre ?
Donc à supposer qu’on pourrait, par magie, éliminer instantanément tous les Japonais et les remplacer par 120 millions de Mexicains en ponchos et sombreros, sirotant une tequila tout en mangeant des tacos, c’est donc dire que le Japon serait toujours le Japon ?
Autrement dit, le Japon sans les Japonais serait-il toujours le Japon ?
Le Premier Ministre a affirmé récemment que la France sans les Juifs ne serait plus la France.
Pourtant, on s’acharne depuis 40 ans à vouloir nous faire croire que la France sans les Français serait toujours la France.
Pierre Tremblay




Déconstruction des discours maçonniques d’Allard-Mélenchon-Peillon

maniffrancmacsDans un récent article, Jeanne Bourdillon évoquait un discours datant de 1905 de Maurice Allard.

La premier constat assez évident qui ressort de ce discours, c’est que Maurice Allard était vraisemblablement un franc-maçon.

Le second, c’est que son discours n’a pas pris une ride. Il pourrait sortir presque mot pour mot de la bouche d’un Jean-Luc Mélenchon ou d’un Vincent Peillon. Il suffirait juste de le modifier un peu pour le rendre politiquement correct selon les standards du 21ème siècle.

Voici ce que ça pourrait donner :

« Il faut le dire très haut : il y a incompatibilité entre l’Eglise, le catholicisme ou même le christianisme et la République. Le christianisme est un outrage à la raison, un outrage à la nature.

Pourquoi nous Républicains, voulons-nous déchristianiser ce pays ? Pourquoi combattons-nous le christianisme ? Nous combattons cette religion parce que nous croyons, je le répète, qu’elle est un obstacle permanent au progrès et à la civilisation. Le jour où le christianisme quitta les bords du Jourdain pour conquérir le monde méditerranéen, la civilisation disparut du bassin de la Méditerranée, et il faut remercier les empereurs romains qui ont combattu de toutes leurs forces cette philosophie puérile et barbare, si contraire au panthéisme et au naturalisme de notre peuple.

Et plus tard, quand le christianisme quitta Rome et la Grèce, où il avait étouffé toute civilisation et où il n’avait laissé que ruines et décombres, et arriva en France, il n’y eut plus en notre pays ni arts, ni lettres, et surtout ni sciences.

Il fallut la Renaissance, il fallut la Révolution pour redonner au cerveau des Français sa véritable puissance de normale évolution et sa possibilité de progrès. Sous l’influence du christianisme, toute lumière avait disparu ; il n’y avait plus que ténèbres. Aujourd’hui encore, combien de progrès ne sont pas réalisés parce que nous traînons derrière nous ce lourd boulet christique avec son cortège de mensonges et de préjugés traditionnels… »

Le troisième constat, c’est que ce pitoyable discours est un grossier tissu de mensonges.

Je vais le déconstruire phrase par phrase.

« Il faut le dire très haut : il y a incompatibilité entre l’Eglise, le catholicisme ou même le christianisme et tout régime républicain. »

C’est à peu près la seule vérité. La République étant maçonnique, et le but de la franc-maçonnerie étant l’éradication du christianisme, il est assez clair que la République ne peut être qu’anti-chrétienne.

« Le christianisme est un outrage à la raison, un outrage à la nature. »

Ah bon ?

Les deux plus grands commandements de Jésus étant « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse » et « aime ton prochain comme toi-même », j’en conclus qu’il faut précisément faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’il nous fassent, donc les voler, les spolier, les asservir, les réduire en esclavage, les violer, les ruiner, les martyriser, les exploiter sexuellement, les outrager, les humilier et les détester.

Voilà donc ce qui serait conforme à la nature et à la raison selon Maurice Allard.

« Nous combattons les religions parce que nous croyons, je le répète, qu’elles sont un obstacle permanent au progrès et à la civilisation. »

Donc il n’y a eu absolument aucun progrès, aucune découverte scientifique, aucune production artistique, philosophique ou littéraire entre le moment où la France est devenue chrétienne et la Révolution.

« Et plus tard, quand le christianisme quitta Rome et la Grèce, où il avait étouffé toute civilisation et où il n’avait laissé que ruines et décombres, et arriva en France… »

Ce serait donc le christianisme qui serait responsable de la chute des Empires Grec et Romain. On en apprend à chaque jour.

« … il n’y eut plus en notre pays ni arts, ni lettres, et surtout ni sciences. »

Je vais vous citer quelques célèbres mathématiciens et savants Français (à ne pas confondre avec les vrais savants de l’islam) qui ont vécu avant la révolution Française de 1789.

Joseph-Louis Lagrange (1763-1813)
Pierre-Simon de Laplace (1749-1827)
Jean Le Rond d’Alembert (1717-1783)
Michel Rolle (1652-1719)
Blaise Pascal (1623-1662)
René Descartes (1596-1650)
Antoine Lavoisier (1743-1794)

Je vais également citer quelques écrivains célèbres

Molière (1622-1673)
Jean de La Fontaine (1621-1695)
Montesquieu (1689-1755)
Pierre Corneille (1606-1684)
Charles Perrault (1628-1703)

Faut-il poursuivre l’énumération ?

Est-il nécessaire de préciser qu’un joyau architectural comme Notre-Dame de Paris a été édifié bien avant la Révolution Française ?

D’ailleurs, qu’attend-on pour raser cette basilique qui, ayant été construite à l’époque de la France chrétienne, ne peut être qu’un outrage au progrès ?

A en croire Maurice Allard, avant la Révolution de 1789 et ses lumières, les Français vivaient en troglodytes. A l’âge de pierre, dans des cavernes. A peu près comme dans le film « La Guerre du feu ». Vous voyez ce que je veux dire ?

« Sous l’influence du judéo-christianisme, toute lumière avait disparu ; il n’y avait plus que ténèbres. »

Qu’est-ce donc que cette fameuse « lumière » qui avait disparu pendant des siècles et qui est brusquement réapparu après 1789 ?

« Aujourd’hui encore, combien de progrès ne sont pas réalisés parce que nous traînons derrière nous ce lourd boulet de judéo-christianisme avec son cortège de mensonges et de préjugés traditionnels. »

De quels progrès parle-t-il exactement ? Il n’est manifestement pas capable de donner un seul exemple.

En 2014, finalement, la France étant non seulement déchristianisée (avec 5% de catholiques pratiquants le christianisme serait la première religion de France ?) mais également en train s’islamiser, quel sera l’avenir de ce pays ?

Moi je n’ai nullement besoin de me livrer à des élucubrations vaseuses et mensongères, ni d’ergoter avec des mots vagues qui une fois sortis de leur contexte ne signifient strictement rien comme « lumière », « ténèbres », « progrès », « préjugés », « civilisation » pour démonter mon point de vue.

Vous voulez savoir où s’en va la France, sa société, son « progrès » et sa civilisation ?

Il suffit d’aller faire un tour à Marseille, à Saint-Denis, à Clichy-sous-bois, à Aulnay-sous-Bois, aux Mureaux ou à Trappes et vous le saurez.

Pierre Tremblay




Prénoms des nouveaux-nés de ma ville pour octobre 2014 : 20 % d’Européens !

imagesCAFKNT2GCyrano, vous décrivez admirablement bien le présent dans votre éditorial.

Or, si ce présent est, à tout le moins, extrêmement inquiétant, l’avenir s’annonce sombre, très sombre.

L’avenir n’étant rien d’autre que le reflet des naissances actuelles, voici, à tout hasard, les prénoms des nouveaux-nés de ma ville pour le mois d’octobre 2014 :

Aditi
Adonia
Aïchatou
Alexandre
Alexandre
Alsel
Amandine
Angel
Anthony
Aylan
Camille
Carl
Célia
Christian
Damian
Dana
Daris
Eléah
Elissa
Elyass
Gaoussou
Haroun
Haytem
Héta
Inaya
Isaac
Isaac
Ishaaq
Jahwils
Jared
Julia
Juliana
Keensley
Layanah
Louis
Madlen
Maïssanne
Marie
Mario
Marion
Marley
Maxime
Mélia
Mélina
Mohammed
Myriam
Myriam
Nina
Noah
Nolan
Nour
Rachid
Rachwah
Raphaël
Samuel
Sofia
Sofia
Théo
Thomas
Tracy
Victoria
Wassim
Wendy-Hoby
Yanis
Yanis
Youcef
Youri
Zahra
Zineb

Je vous fais grâce des noms de famille qui vous permettraient uniquement de conclure que les prénoms non Français ne sont pas dus à des excentricités des parents.

Toutefois, en me basant sur les noms de famille, j’ai calculé que les enfants nés de parents européens ne représentent qu’environ 20% des naissances.

Cela suffit largement à m’éclairer sur l’avenir.

Cordialement

Pierre Tremblay




Le multiculturalisme, cela ne marche pas…

racaillesToute théorie scientifique repose sur des postulats.

La validation d’une théorie scientifique exige des preuves expérimentales. Les résultats de l’expérience doivent confirmer les postulats de base, et non les contredire.

La mécanique classique, par exemple, repose sur les 3 lois de Newton.

Si l’une ou l’autre de ces lois venait à être démontrée comme fausse, le superbe édifice newtonien s’écroulerait comme un vulgaire château de cartes.

Pourtant, depuis plus de 300 ans, la mécanique de Newton s’est avérée infaillible. La démonstration la plus éclatante et la plus écrasante de son authenticité est sans contredit le programme spatial Apollo.

Car c’est avec les principes physiques découverts par Isaac Newton au 17ème siècle que les ingénieurs de la NASA ont calculé précisément les trajectoires de la fusée Saturne V, du LEM et du vaisseau Apollo qui ont permis à Neil Armstrong et Edwin Aldrin de débarquer sur la Lune et d’en revenir sain et sauf en juillet 1969.

Le multiculturalisme est également basé sur des postulats.

Un premier postulat affirme, sans jamais l’avoir démontré, qu’une société multi-ethnique est plus « riche » qu’une société ethniquement homogène.

Ce postulat repose sur un deuxième postulat qui implique qu’un immigré n’apporterait à son pays d’accueil que des aspects positifs. Ce serait peut-être partiellement vrai si l’immigration était choisie, ce qui n’est absolument pas le cas de la France.

Un troisième postulat prétend qu’il est possible de créer une société viable en mélangeant des gens issus des 4 coins de la planète. Cela présuppose que non seulement toutes les cultures se valent, mais qu’elles sont également miscibles, un peu comme un peintre enrichit sa palette en dosant savamment ses couleurs.

Finalement, le quatrième postulat du multiculturalisme sous-entend que l’immigré abandonnerait une culture, une langue, une religion, des mœurs, des coutumes et des traditions séculaires pour se conformer aux usages en vogue dans son pays d’accueil et se fondre dans le moule, tout en lui apportant, discrètement et subtilement, une petite touche personnelle d’enrichissement. C’est ce qui s’appelle dans le jargon multiculturaliste « l’intégration ».

Mais comme je le mentionnais en introduction, toute théorie doit être démontrée expérimentalement pour être considérée comme valide.

Quelles preuves de sa validité nous a donc apporté, depuis 40 ans, le multiculturalisme ?

Aucune.

Absolument aucune.

Depuis le début des années 80, la France (les autres pays européens ne sont pas épargnés non plus…) est en proie au phénomène des émeutes urbaines, dont l’épicentre se situe toujours en Zone Urbaine Sensible (ZUS).

Loin d’avoir contribué à créer une société Française homogène et « enrichie », l’immigration massive extra-européenne des 4 dernières décennies a plutôt permis l’éclosion d’une France constituée de deux sociétés parallèles ayant chacune des valeurs et des modes de vie diamétralement opposés.

Les taux de criminalité et de délinquance ont été multipliés par 5 depuis 1950.

Les apôtres du multiculturalisme, les immigrationnistes, les cosmopolites et les gauchistes affirment haut et fort que ce phénomène serait lié à la pauvreté, et non à l’immigration. Cette théorie sociologique, qui stipule que les individus socialement défavorisés seraient plus enclins à basculer dans la criminalité, n’a encore une fois jamais été démontrée par aucun criminologue sérieux.

Si c’était vrai, il y aurait eu un taux de criminalité effroyable à l’époque de Germinal où la majorité de la population Française vivait dans la misère noire et crevait littéralement de faim.

Le département le plus criminogène de France serait plutôt la Creuse que la Seine Saint-Denis.

Mais on ne tient pas à nous en faire la démonstration. On nous demande d’y croire sur parole en faisant un acte de foi aveugle.

Certains contributeurs de ce site prétendent que la France s’islamise. Ce ne peut qu’être faux, car le cas échéant le quatrième postulat du multiculturalisme est à mettre aux chiottes, et toute la théorie avec.

Mais comment expliquer par exemple le nombre de mosquées qui est passé d’une centaine à plus de 2000 en 40 ans ?

Les sociologues du régime ont une explication bancale qui n’est pas liée aux phénomènes migratoires.

La société Française se serait donc enrichie depuis 40 ans. J’en conclus que le rap et les tags sont des formes d’art qui valent bien Debussy, Ravel, Renoir ou Monet.

J’imagine qu’une toile de Cézanne prendrait de la valeur si on la décorait à la canette de peinture rouge d’un splendide « Nique ta mère » qui ne pourrait que l’enrichir au niveau artistique.

La théorie multiculturaliste implique que les quartiers à forte population immigrée devraient être d’une incroyable richesse, bien entendu non monétaire, mais culturelle, philosophique, artistique, humaine, sociale, voire même spirituelle.

Des cités coupe-gorges, véritables zones de non-droit, où policiers, pompiers, médecins, ambulanciers, infirmiers et facteurs sont systématiquement agressés, des quartiers entiers dans lesquels la population honnête marche la peur au ventre et est prise en otage par des trafiquants de drogue et autres racailles, ce serait donc ça cette fameuse « richesse » dont on nous parle tant ?

Il faut croire que j’ai tort, puisqu’on a jugé opportun de supprimer la double peine. Il faut en déduire que le bi-national violeur ou meurtrier aura encore, après avoir purgé une peine de prison qui sera toujours trop courte, quelque chose de positif à apporter à la société Française.

On nous affirme que la France a toujours été une terre d’immigration. J’admets ce fait en y ajoutant quelques bémols, parce que « société constituée partiellement d’immigrés » ne signifie pas forcément « société multi-raciale ».

Si on mélange des Japonais, des Coréens, des Chinois, des Vietnamiens et des Thaïlandais, on obtient une société certes multiculturelle, mais ethniquement homogène puisqu’il ne s’agit que d’asiatiques.

On avait le même phénomène à l’époque où la société Française était composée de Français, mais aussi d’immigrés d’origine italienne, espagnole, portugaise, allemande, polonaise, russe ou anglaise.

Ce modèle de société, qui a fait ses preuves au niveau fonctionnel pendant des siècles, n’a strictement rien à voir avec celui que le bulldozer multiculturaliste moderne est en train de nous imposer.

Le multiculturalisme n’est donc pas une théorie scientifique puisqu’aucun chercheur n’a encore été en mesure de nous démontrer sa validité à partir des données expérimentales recueillies sur le terrain.

Pire encore, les données ont trop souvent la fâcheuse tendance à vouloir anéantir l’un ou l’autre de ses postulats.

En réalité, moins on étudie le multiculturalisme, mieux il se porte. L’idéal serait même de ne plus l’étudier du tout. Il faut l’admettre comme vrai, dans un acte d’abandon total, comme lorsqu’on remet son destin entre les mains d’un gourou.

A l’instar de l’alchimie, qui a tenté vainement pendant des siècles de transmuter le plomb en or, le multiculturalisme ne créera jamais de cohésion dans une société patchwork.

Le multiculturalisme ne peut accoucher d’une société, puisqu’il dynamite sans relâche les fondations mêmes de ce qui constitue un peuple depuis des millénaires.

Il ne peut créer qu’une nation arc-en-ciel gangrénée et sclérosée, qui favorise le communautarisme, exacerbe les tensions ethniques et fait monter en puissance les votes extrêmes.

Au nom d’un pseudo amour de l’Autre, le multiculturalisme nous fournit paradoxalement tous les ingrédients pour le détester.

La réalité est que le multiculturalisme est à classer dans le même rayon que le pendule du Professeur Tournesol.

Il existe déjà des mots pour désigner ce genre de théories : fumisterie, supercherie, utopie, charlatanisme.

Pierre Tremblay

Note : 95% des Britanniques estiment que le multiculturalisme a été un échec total.

 




Je vis un calvaire quotidien et je fais partie de ces gens que Mélenchon insulte

MelenchonunelibeBonjour Monsieur Paul Le Poulpe,

Je tiens à vous adresser toutes mes félicitations pour le formidable article que vous avez écrit sur Jean-Luc Mélenchon.

http://ripostelaique.com/par-ses-larmes-et-ses-suppliques-grotesques-melenchon-confirme-son-mepris-des-travailleurs.html

Vous avez parfaitement décrit le cauchemar quotidien que subissent des millions de Français (es).

Je fais partie de ces gens. J’en suis devenu malade d’entendre pétarader à des kilomètres à la ronde ces motocross et ces quads sans aucun silencieux, strictement interdits à la circulation routière, conduits par des délinquants qui seraient, si nous vivions dans un pays « normal », rapidement mis hors d’état de nuire.

il faut savoir que depuis les incidents de Villiers-le-Bel en 2007, la police a reçu l’ordre formel de ne plus poursuivre ces motocross et ces quads conduits par ces « jeunes » qui bafouent ouvertement la loi, sans compter les nuisances et le danger qu’ils représentent pour les citoyens.

J’ai connu la joie de ne pouvoir m’endormir avant 2 heures du matin, des rassemblements bruyants au bas de mon immeuble, des cris, des hurlements et des coups de klaxon à minuit du soir, du rap à tue-tête.

Les habitants deviennent tous excédés, les commissariats sont inondés d’appels.

Certains finissent même par péter les plombs complètement, comme cet individu qui avait carrément sorti sa carabine pour tirer sur un « jeune », excédé par le vacarme des rodéos de quad qu’il subissait depuis des années.

On pourrait également mentionner ces immeubles entiers tenus en coupe réglée par des dealers, où les visiteurs sont fouillés dès leur arrivée par cette lie de la population qu’on appelle honteusement « jeunes ».

Si c’est ça la jeunesse, je préfère ne jamais voir l’avenir.

Ces délinquants font la loi et ils se sont carrément arrogé le droit de fouiller les gens comme s’ils appartenaient aux forces de l’ordre.

Mais où s’en va cette société de MERDE, quelqu’un peut-il me le dire ?

En ce qui me concerne, ayant été témoin et ayant subi depuis des années tout ce que vous décrivez, je n’ai pas eu d’autre choix que de devenir un électeur FN à la vie et à la mort.

Ce ne sont pas les discours du bonhomme qui m’ont influencé, mais la réalité.

Cette réalité qui crève les yeux pour qui se donne la peine d’aller voir comment ça se passe dans les quartiers mais qui ne serait, selon nos braves journalistes, politiciens et animateurs de plateaux télés, qu’un « fantasme ».

Il se trouve que la société multi-culturelle, multi-ethnique, multi-religieuse, multi-raciale n’a JAMAIS fonctionné nulle part dans toute l’histoire de l’humanité.

L’exception Française je suppose ?

40 000 meurtres chaque année au Brésil, et, si cette société est multi-ethnique, elle n’est pas multi-religieuse.

J’ose à peine imaginer ce que le Brésil deviendrait si on y introduisait d’autres religions que le catholicisme…

Le Nigéria ? Voilà une société ethniquement homogène cette fois, mais multi-confessionnelle, avec 50% de chrétiens et 50% de musulmans. Inutile de s’étendre sur la situation qui prévaut dans ce pays depuis des décennies…

La France ne réussira jamais ce qui n’a été réussi nulle part ailleurs dans le monde.

Selon ce qu’explique Guillaume Faye dans « La colonisation de l’Europe : discours vrai sur l’immigration et l’islam », les Etats-Unis ont tenté dans les années 60 le melting-pot, de mélanger tout le monde ensemble, et l’échec fut retentissant. Ils sont donc retournés au communautarisme.

Malheureusemenrt ce communautarisme, tant décrié par les élites Françaises, demeure, à mon avis, la seule alternative possible pour résoudre l’utopie schizoïde d’une société multi-culturelle.

Plus il y aura d’immigration, plus les gens se replieront sur leur identité et se radicaliseront, et plus le FN et autres partis dits « extrêmes » monteront en puissance.

C’est inévitable.

On ne peut rayer de la carte l’histoire, les coutumes, les traditions, la religion, le mode de vie et les valeurs d’un peuple, pas plus qu’on ne peut le remplacer, par une sorte de génocide lent, par des gens venus d’ailleurs dont le mode de vie est totalement incompatible avec le sien, sans qu’il ne réagisse.

L’histoire de la France n’est pas une page blanche. Ce n’est pas une cuvette dont on tire la chasse d’eau.

Il n’y a que les moutons qui se laissent guider vers l’abattoir sans réagir.

Alors je dis à Messieurs Copé, Hollande, Sarkozy, Attali, BHL, Mélenchon, Bové, et autres : continuez l’immigration, ne la stoppez surtout pas, au contraire, augmentez de 200 000 à 500 000 immigrés par an, continuez de plus belle Messieurs, et vous verrez ce que vous récolterez.

On en reparlera.

Il y aura des pleurs et des grincements de dents…

Je vous prie d’agréer mes salutations distinguées

Pierre Tremblay




L’homme détruit la planète, les animaux prédateurs la préservent

Bonjour Monsieur Olivier,

J’ai lu votre article.

http://ripostelaique.com/islam-et-ecologie-convergence-des-fascismes-verts.html

Je crois que vous mélangez certaines choses. La nature, telle que nous la connaissons et que l’homme est en train de saccager et d’anéantir en exterminant toutes les espèces animales qui ne font pas son affaire ou desquelles il peut tirer des dollars sans aucune autre considération, est le résultat d’un formidable équilibre écologique et d’écosystèmes qui ont mis 4 milliards d’années à s’instaurer. Oui, 4 milliards d’années d’évolution, soit 40 MILLIONS de siècles. A mettre en comparaison avec une petite vie humaine qui dure au mieux 1 siècle.

Les prédateurs sont indispensables dans la nature. S’ils n’existaient pas, les proies se multiplieraient rapidement et finiraient pas crever de faim. Prenons le lion, ou plutôt la lionne, car le lion est paresseux, c’est surtout la femelle qui chasse. Croyez-vous que la lionne s’amuse à massacrer un troupeau d’antilopes ou de gazelles ? Les lionnes chassent, souvent en meute (elles ont de très bonnes stratégies d’ailleurs) et elles vont capturer une proie pour se nourrir et nourrir leurs petits. Sans prédateurs, les proies se multiplieraient et finiraient par crever de faim après avoir tout brouté. C’est un équilibre: les prédateurs sont toujours beaucoup moins nombreux que les proies.

Il ne faut pas croire que les prédateurs, dans la nature, ont la vie facile. Je vous incite à regarder les documentaires sur le guépard pour le réaliser. Le pauvre animal s’épuise littéralement à pourchasser des proies qui sont extrêmement rapides (88 km/h contre 110 pour le guépard) et son attaque ne réussit qu’une fois sur 10. Et il n’est même pas tiré d’affaire… il doit dévorer sa proie en vitesse, avant que les hyènes ne viennent lui piquer son repas. En réalité, Monsieur Olivier, plus vous regarderez le monde animalier, et plus vous constaterez AU CONTRAIRE que les ordures, les déchets, les pourritures finies qui mènent le monde, qui nous dirigent, qui détruisent la France et la société française n’ont absolument AUCUN équivalent dans tout le règne animal. Il y a dans ce monde des gens tout-puissants dont la fortune colossale leur permet de faire la pluie et le beau temps, de réduire en esclavage des MILLIARDS de leurs semblables, et les met au-dessus de tout, même des lois.

Des gens qui peuvent provoquer des guerres qui anéantiront des millions de vies humaines.

Trouvez-vous un équivalent de cela dans la nature ?

Croyez-vous vraiment qu’un tigre, un lion, un ours polaire, une orque, un aigle royal ou un crocodile a déjà provoqué un génocide animal ? Avez-vous déjà vu un crocodile au cerveau malade exterminer tout ce qui bouge autour de lui ?

Rien de tout cela, Monsieur Olivier.

Le crocodile, cet animal qui fait peur à tout le monde, peut rester 1 an sans manger.

Il n’existe pas de machine à tuer dans la nature, à part l’homme.

Combien d’attaques mortelles de requins chaque année ? Moins d’une dizaine. En revanche, l’homme massacre 100 millions de requins pour satisfaire ce marché asiatique débile et absurde de soupe aux ailerons.

Les écologistes sérieux (je ne parle pas de la bande de bouffons et de clowns pitoyables auxquels vous faites allusion dans votre article) l’affirment: la disparition d’un prédateur comme le requin serait catastrophique pour la vie dans les océans.

Il faut savoir que le requin existe et n’a pas évolué depuis 360 millions d’années. Comme vous le voyez, la nature et la vie marine s’accommodent très bien du requin.

Il n’y a pas d’équivalent, dans la nature, des puissants de ce monde.

Vous croyez que le lion est le Roi des Animaux ? Vous faites erreur. J’ai vu dans un documentaire un lion se faire mordre par un mamba noir et mourir une demi-heure plus tard. Le mamba noir, un serpent capable de tuer le lion, mais il se fait faire la peau par une mangouste, un petit mammifère carnassier qui ressemble à une belette. Il n’y a pas de Roi chez les animaux. Ils sont tous inter-dépendants les uns des autres. Personnellement, le tigre de Sibérie, le grand requin blanc, l’ours polaire me sont infiniment plus sympathiques que tous ces individus dont je préfère taire le nom. De toute façon, les Verts en France ne font pas d’écologie, c’est une évidence. Ils passent environ 99% de leur temps à parler du FN. La connaissance des écologistes en matière d’écologie est équivalente à celle de l’individu lambda sur la théorie des supercordes.

Cordialement.

Pierre Tremblay




Des « nique ta mère » pourrissent quotidiennement la vie de millions de Français

Les journaleux utilisent habituellement le mot « jeunes » pour les désigner.

Nicolas Sarkozy parlait de « racailles ». Le bonimenteur avait même promis de nous en débarrasser… on connaît la suite…

Pour Alain Soral, ils seraient plutôt des « islamo-racailles » ou des « sous-prolétaires américains ».

Je préfère, pour ma part, utiliser un terme plus général : «  nique ta mère ».

Pas certain, en effet, qu’ils soient tous musulmans. Quant au prolétariat, ils n’en font aucunement partie.

Mais ce dont je suis sûr à 100%, c’est que « nique ta mère » est la première chose que vous entendrez si vous avez le malheur de les contrarier.

Et si vous les contrariez un peu trop (en deux mot si vous leur manquez de « respect »), vous subirez le même sort que les types étendus au sol sur des photos. C’est-à-dire une agression d’une sauvagerie sans bornes, à 10 contre 1, et à l’issue de laquelle vous sortirez, si vous êtes chanceux, sans séquelles permanentes mais traumatisé(e) à vie. Pour les moins chanceux(es), vous finirez handicapé(e), légume, ou entre 4 planches.

Des « nique ta mère » donc, ou « niktamer », qui pourrissent quotidiennement la vie de MILLIONS de Français (es).

Pas de 10, 100, 1000, 10 000 voire 100 000 Français(es)… de MILLIONS, de plusieurs MILLIONS, voire de DIZAINES DE MILLIONS de Français(es).

De tous ces pauvres caves, crétins, fachos, primates, dégénérés, beaufs, facistes et xénophobes qui n’ont pas les moyens d’habiter les quartiers HORS DE PRIX préservés de la « diversité » et de la « richesse » qu’apportent les niktamers à la France et aux Français(es).

Soyons soulagés et réjouissons-nous : ce bon Monsieur Olivier Py pourra désormais dormir tranquille : il continuera à organiser SON festival avec la collaboration d’un gentil maire bobo de gôche.

Pouvez-vous imaginer un seul instant l’ENFER QUOTIDIEN qu’aurait vécu Monsieur Py s’il avait dû composer avec un horrible et odieux maire FN pour organiser SON festival ? ?

Mais voici plutôt à quoi ressemble la vie idyllique et bucolique de DIZAINES DE MILLIERS d’Avignonnais(es) qui habitent certains quartiers de la belle ville d’Avignon et de son merveilleux festival :

[youtube]c9p0gHapZKE[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=c9p0gHapZKE

Bien entendu, Monsieur Olivier Py ne vit pas au milieu de tout cela. Etrange… Paradoxalement, il refuse obstinément de « s’enrichir » de la culture de l’Autre, après nous en avoir fait l’apologie.

Mais QUI, au fait, QUI fait vivre SON festival d’Avignon ?  QUI ?

Des individus comme ceux que vous voyez sur les photos ou dans la vidéo, vous n’en croiserez AUCUN au Festival de Monsieur Olivier Py (et je suis prêt à parier tout ce que je possède).

Ou si vous en voyez, fuyez, et ne traînez surtout pas, car ils ne seront pas là pour festoyer avec vous, mais plutôt pour vous écrabouiller votre gueule de bobo de gôche.

Pierre Tremblay




Portrait du parfait républicain de gôche

Dans un article publié sur Boulevard Voltaire, Caroline Artus se posait l’intéressante et pertinente question « Mais c’est quoi, être républicain à la fin ? ».

Je me propose de répondre à cette question et de dresser un portrait sans concessions du parfait petit républicain.

Premièrement, pour être républicain, il faut approuver, sans la moindre exception, toutes les valeurs républicaines :

-Avortement
-Mariage gay
-Famille gay (couple homo avec enfants)
-PMA (procréation médicalement assistée)
-GPA (gestation pour autrui)
-Euthanasie
-Métissolâtrie
-Islamophilie
-Immigrophilie
-Christianophobie
-Culture de l’excuse envers les délinquants issus de l’immigration
-Inversion des valeurs
-Théorie du genre
-Repentance en raison des crimes contre l’humanité commis par la France alors que vous n’étiez même pas né(e)s
-Aduler et admirer l’AUTRE, sans oublier de s’auto-flageller et de se détester viscéralement soi-même
-Vomir sur son peuple, ses racines, son histoire, ses traditions, sa culture. A l’inverse, faire l’apologie des merveilles et de l’apport prodigieux qu’ont eues les autres civilisations sur la nôtre.
-Admettre que tout se vaut

Il y a ensuite l’idéologie républicaine, qui n’est que la mise en application de ses valeurs. Cette idéologie clame haut et fort que

-L’immigration est une chance pour la France

-Sans immigration, la France serait ruinée (dans la même situation que la Grèce, voire pire encore…) depuis belle lurette

-Le FN est l’ennemi mortel de la France. Son élection signifierait le retour au gouvernement de Vichy, la guerre civile, la ruine économique de la France, l’isolement du reste du monde.

-La France est coupable de crimes contre l’humanité (colonisation, esclavage, shoah) et qu’elle devra en payer le prix jusqu’à la fin des temps.

-Le christianisme est une religion anti-scientifique, réactionnaire, obscurantiste et incompatible avec la République (contrairement à l’islam).

-Sans l’apport incontestable des civilisations arabes et africaines, l’Europe serait toujours peuplée de barbares païens et paganistes.

-L’immigration nous enrichit prodigieusement, que ce soit financièrement, socialement ou culturellement. L’apport des savants arabes en mathématiques, physique, chimie et biologie est indéniable.

-Le FN est un parti anti-chrétien, contrairement aux autres partis dont les valeurs sont totalement en accord avec la religion chrétienne.

-L’avenir de la société française réside dans le métissage

-La pauvreté est la seule et unique cause de la délinquance et de la criminalité.

-La population carcérale est majoritairement immigrée pour la raison évidente que les immigrés sont en moyenne beaucoup plus pauvres que le reste de la population

-On parque les immigrés dans des cités dégradés. Ce ne sont pas eux qui dégradent leur environnement urbain, mais l’inverse : leur cadre de vie dégradé les pousse à la délinquance et au crime.

-Le « Français de souche » n’a jamais existé. Le peuple Français est constitué depuis la nuit des temps d’immigrés venus des 4 coins de la planète (voilà pourquoi on veut le métisser…).

Si vous adhérez à tout ce que vous venez de lire, ne vous inquiétez surtout pas, vous êtes un authentique républicain. Toutefois, vous êtes passif. Voici maintenant une liste de comportements à adopter qui vous fera passer de républicain spectateur à républicain actif:

-Militer activement au sein d’associations anti-racistes : LDH, LICRA, MRAP, SOS Racisme, etc.

-S’embrigader dans un groupuscule antifa et casser du facho

-Lire assidûment (idéalement s’abonner) à Marianne, Libération, Le Nouvel Observateur, Le Point, L’Express, Le Monde

-Ecouter religieusement les prêches de Christophe Barbier, Jules Joffrin, Jean-François Kahn, Bernard-Henri Lévy, Clémentine Autain et Caroline Fourest

-Avoir comme livres de chevet « L’idéologie française » de Bernard-Henri Lévy, et « L’invention des Français » de Jean-François Kahn

-Boycotter systématiquement la fachosphère : Riposte Laïque, Fdesouche, Boulevard Voltaire, etc.

-Prendre sa carte d’électeur au PS, à l’UMP, au Front de Gauche ou à EELV

-Ne participer à aucune manifestation du genre « Mariage pour tous »

-Si possible, faire des dons aux associations anti-racistes

-Brûler les écrits nauséabonds et haineux de pseudo-écrivains sulfureux comme Alain Soral, Guillaume Faye, Laurent Obertone, les livres de Riposte Laïque, etc.

-Voter à gauche ou utile

-Se métisser

-Anonner en boucle tous les slogans du système, comme un disque rayé

-Faire une demande d’adhésion dans une loge maçonnique

En espérant avoir été suffisamment clair et précis.

Pierre Tremblay




Christine Tasin a raison, les écologistes sont des imposteurs

Bonjour Christine Tasin,

Félicitations pour votre article sur l’énergie, que j’ai lu avec intérêt, ainsi que la plupart de ceux que vous écrivez qui sont tout-à-fait pertinents.

Je croirai au discours des écologistes le jour où ils dénonceront ces PDGs de multinationales qui se baladent en avion aux quatre coins de la planète pour négocier des accords destinés à nous spolier, à nous asservir davantage, à nous réduire encore plus en esclavage.

Eva Joly, une écologiste ? Cette politicienne n’a eu de cesse de cracher son venin et de déverser son fiel sur Marine Le Pen, alors qu’il reste, entre autres, environ 200 rhinocéros de Sumatra dans le monde…

Or, je ne vois pas le rapport entre l’extinction massive des espèces animales – sujet qui préoccupe avec raison les VRAIS écologistes, comme GreenPeace- et le Front National…

L’entreprise qui exploite la mine de nickel en Nouvelle-Calédonie déverse également tous ses déchets dans l’océan, au mépris total d’une formidable biodiversité. A-t-on entendu la Madame Joly sur ce sujet ?

Eva Joly aurait pu aussi nous parler du triste sort de ces 100 MILLIONS de requins qui sont massacrés chaque année pour satisfaire la demande en ailerons du marché asiatique débile…

Prédateur effrayant, le requin n’en demeure pas moins un merveilleux poisson essentiel à l’équilibre des espèces marines. Sa disparition serait une formidable catastrophe pour la vie dans les océans. Les biologistes se demandent même si la vie marine est tout simplement possible sans la présence des requins.

Je n’ai pas vu l’ombre d’un iota d’écologie dans le programme de ces pseudos-bobos-écolos qui exècrent la France et la race blanche.

Vous avez mis le doigt sur le problème dans votre article sur Saint-Denis. Vous constatez, avec effarement, que cette ville ressemble davantage à Kinshasha qu’à une ville où sont enterrés les Rois de France.

En fait, l’avortement, c’est pour les Blanches, les Françaises de souche, parce que le Blanc doit disparaître, pour être remplacé par l’Afro-maghrébin. J’ai fini par comprendre que cela faisait partie d’une sorte de conspiration élaborée depuis un certain temps déjà.

Pour prouver ce que j’avance, je vous laisse imaginer les réactions de SOS Racisme et autres associations droitsdelhommistes en tout genres si l’INSEE publiait demain, à la Une de « Libération » :

95% des femmes qui subissent un avortement en France sont d’origine immigrée…

Je puis vous garantir une seule chose, aussi sure que 2 et 2 font 4 : on cesserait immédiatement d’évoquer le « droit des femmes ».

ON accuserait carrément la France d’avoir mis sur pied un GÉNOCIDE RACIAL.

Mais tout cela est fictif. La réalité est plutôt que les femmes afro-maghrébines pondent en série, comme des poules en batterie, avec la bénédiction, l’encouragement et les aides généreuses de l’Etat Français, qui ferme bien entendu au passage les yeux sur toutes les fraudes et tous les trafics de cette strate sociale.

Ce n’est même pas du malthusianisme…

La France ne diminue pas sa population pour faire face à l’épuisement progressif des ressources naturelles : ELLE LA REMPLACE.

Comme bon nombre de pays européens d’ailleurs. La seule question valable étant de se demander lequel va réagir le premier, ou pire, disparaître le premier…

Le Français de souche paie effectivement pour disparaître, via ses impôts et la dette publique colossale qu’ont accumulé, depuis 30 ans, ces gouvernements criminels. C’est la réalité, il n’y en a pas d’autre. Les chiffres sont là pour le prouver. Mais, au délà des chiffres qui seront toujours sujets à interprétation, les yeux, eux, ne mentent pas.

Allez jeter un coup d’œil sur les cours d’écoles à Aulnay-sous-Bois (entre autres), vous n’y verrez que des écoliers afro-maghrébins.

Est-ce normal ? ? ?

Voit-on en Afrique ou dans les pays Arabes des classes entières d’élèves Blancs, avec peut-être un p’tit Noir ou un p’tit Arabe parmi eux ? ? ?

La Mondialisation et le Grand Village Planétaire ne fonctionneraient donc que dans un sens ???

Evidemment, ils vous rétorqueront le grand argument classique: il y avait plus d’immigrés en France en 1900 qu’en 2012…

Vous leur préciserez qu’en 1900, ils s’agissait d’immigrés polonais, anglais, allemands, danois, espagnols, italiens, portugais, bref d’européens de souche. Donc d’individus de race blanche et de culture judéo-chrétienne.

Qu’importe vous assèneront-ils, puisque les RACES N’EXISTENT PAS, quelle est donc la différence entre un afro-maghrébin et un norvégien ???

Ils ont réponse à tout, puisqu’ils ne cessent de mentir et de nier l’évidence qui crève les yeux. Ils sont de Grands Maîtres du Sophisme, mais à part cela, ce sont des coquilles vides, des tigres de papier.

En ce qui me concerne, ils me donnent tous la nausée avec leur utopie de société multi-ethnique qui d’ailleurs ne fonctionnera jamais, mais débouchera, au final, sur une guerre civile ou des violences et des conflits inter-ethniques sans fins.

Il n’y a, NULLE PART dans le monde, une société multi-raciale qui fonctionne correctement. Je mets quiconque au défi de m’en nommer une seule.

En France alors, peut-être ? Ce serait une Grande Première, comme les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune.

Ce doit être l’Exception Française, j’imagine…

Voilà exactement ce que j’en pense.

Pierre Tremblay