1

La politique socialiste, c’est la religion de la paresse

Nouvelles décisions … nouvelles catastrophes pour la France.

Réduire le déficit de 30 milliards… On se réjouit… Mais la joie est de courte durée… Il ne s’agit pas de réaliser un véritable audit et de diminuer les dépenses par une meilleures appréhension des résultats mais de ponctionner ceux qu’on appellera la « classe active ».

Qui est cette « classe active » ? Ce sont ceux et celles qui estiment que la vie c’est d’abord l’autonomie… Ils n’ont pas compté et ils ne comptent pas sur la charité publique pour vivre et faire vivre leurs enfants. Ils vivent debout et assument . Ils travaillent (les classes moyennes et les classes moyennes dites « supérieures), ils créent des emplois et de la richesse (les entreprises), ils portent une image forte de la France partout dans le Monde (les sportifs qui gagnent), ils ne comptent ni sur les « aides » ni sur les allocations.

Ils trouvent normal depuis toujours de participer aux dépenses de la Nation mais être ceux à qui on demande toujours plus d’efforts pour financer une politique d’assistanat ils en ont assez.

Les politiques socialistes ne visent qu’à s’assurer le renouvellement de leur mandat en flattant les comportements de la facilité. Peu leur importe la force et la dignité de la France, ils encouragent bien au contraire la dépendance et la servilité car un peuple d’allocataires et d’aidés n’a pas la Liberté de décider de son avenir.

Les Jeunes, ceux qui ont des rêves et la volonté de les mettre en œuvre sont tous les jours plus nombreux à chercher ailleurs qu’en France à se réaliser. Leurs aînés eux aussi regardent au loin et veulent vivre ailleurs que dans le pays qui est le leur mais dont on les a dépossédé en le menant au naufrage.

Notre École est en chute libre depuis des décennies et se classe désormais fort mal au niveau mondial, notre médecine à perdu toute fiabilité, nos choix économiques nous font reculer tous les jours aux yeux du Monde, nos modes de vie et nos valeurs disparaissent ….

Alors demain, si tout continue dans ce sens, qui seront ceux qui resteront ?

Que sera la France demain ?

Qui seront les Français demain ?

Il n’est pas trop tard pour redonner la fierté d’être français à tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans ce choix de société mais Il y a urgence à redonner un sens autre que la seule survie à notre existence en France sinon notre civilisation va sombrer peu à peu avec le peuple qui n’y trouvera plus l’espoir D’ÊTRE et D’AVANCER.

Sylvie Cordier

 




En tant que femme, je n’ai pas d’autre choix que de m’engager contre l’islam

La montée du pouvoir de l’islam est à craindre par l’ensemble de la société pour ce qu’elle représente de perte de liberté de pensée, de destruction de nos valeurs et de recul de notre civilisation occidentale vers l’obscurantisme d’un monde dirigé par des religieux …

En temps que Femme mon angoisse est grande de voir ce totalitarisme étendre son ombre sur notre vie. Tant de souffrances et tant de luttes ont été nécessaires pour obtenir un début  d’égalité, comment envisager sans désespoir la montée du pouvoir d’une religion qui nie la Femme dans toutes ses dimensions… Comment observer sans stupeur que des femmes de tout niveau intellectuel acceptent de participer à la manipulation qui doit inéluctablement les ramener à la non-existence dans la société.

Que faut-il leur dire à ces femmes qui portent le voile en France pour leur faire comprendre qu’elles participent ainsi à la justification de l’assassinat de leurs sœurs qui là-bas meurent sous la lapidation d’une foule en furie. Comment leur faire entendre les sanglots de la jeune-fille violée légalement dans un mariage arrangé. Comment les amener à ouvrir les yeux sur leur responsabilité dans la profonde détresse des femmes qui ne peuvent même plus exprimer leur martyr moral causé par l’islam parce que d’autre disent que se soumettre à la charria est un choix librement consenti.

Je voudrais tellement qu’elles se réveillent et ne confondent plus le cauchemar avec le rêve. Pour les femmes il n’y a que le lent ensevelissement à attendre d’une progression de l’islam. C’est tellement ubuesque d’entendre ces « femmes au voile » proclamer qu’elles veulent obtenir la « liberté » de le porter.

Et que dire de ces femmes « de gauche » engagées dans la vie politique et ayant eu la chance de faire des études, d’exercer leur intelligence et leur esprit critique, quand elles défendent avec ardeur la montée de l’islam dans les pays occidentaux ?

J’ai peur aujourd’hui car je m’aperçois que l’islam a tellement progressé, tellement manipulé, tellement convaincu de son innocuité que l’arrêter relève presque de l’impossible.

Je n’ai pas envie de baisser les bras et je ne veux pas être obligée de fuir la France alors je vais m’engager car je n’ai plus le choix en tant qu’occidentale et surtout en tant que Femme.

Sylvie Cordier