Auteur : Yann Boudebeuf

Né en 1978. J'ai grandi à Saint-Etienne, dans un quartier populaire sain et bienveillant devenu depuis 20 ans un territoire occupé, comme le reste de la ville. Ici, le grand remplacement n'est pas une théorie, c'est une réalité que tout le monde a bien intégré et qu'il n'est pas possible de nier! J'ai été bien placé pour observé la mutation de ma ville, pour y avoir été commerçant durant 15 ans et finalement avoir vendu mon commerce car le rapport de force devenait défavorable J'ai fini par céder mon commerce car il n'était pus possible de s'y épanouir, et tous les commerçants autochtones ont fait la même chose. Aujourd'hui, après reconversion professionnelle, j'habite en grande périphérie, mes enfants et moi même avons la chance de vivre un quotidien à la campagne, au prix d'un éloignement de toutes les commodités en ayant conscience que ce n'est qu'un répit, car il ne serait pas étonnant de devoir repousser encore notre zone d'habitation d'ici quelques années si l'expansion de la violence et de l'Islam ne prenait pas un coup d'arrêt.