Autriche : les propagandistes du Monde victimisent les musulmans

Un récent article du Monde (le mag du Monde du 17 mai 2019) intitulé « En Autriche, il ne fait pas bon être musulman » sonne l’alarme sur le sort des musulmans dans ce dernier pays depuis l’arrivée au pouvoir du parti FPO qualifié d’extrême droite.

Le ton de l’article donnerait l’impression que l’on est au bord du génocide, mais les chiffres et les faits avancés sont d’un ridicule qui discrédite totalement l’auteur de l’article et ce journal.

On y apprend par exemple qu’ « Entre 2017 et 2018, le nombre des agressions, insultes ou discriminations dont les musulmans ont fait l’objet a bondi de 309 à 540 ».

On est d’abord étonné de l’article sur une réalité qui contredit hautement toutes les propagandes du bien-vivre ensemble.

Normalement, touts nos politiciens du gouvernement l’affirment, l’autre multiculturel est un enrichissement. Tous les peuples devraient être heureux, non ? On nous mentirait ?

Comme la guerre de Troie de Giraudoux, l’enrichissement n’aura pas lieu ?

Ou alors cette réalité ne ferait que renvoyer à de la génétique de jardinage de bon sens dont n’ont jamais voulu tenir compte les multi-culturalistes mondialistes.

Le correspondant du Monde à Vienne découvrirait alors que toutes les greffes ne prennent pas, qu’il y a les greffons compatibles, et les mauvais greffons, non compatibles.

Si au cours de leur histoire les Français, puis les Espagnols se sont débarrassés des musulmans, cela relevait déjà davantage de la nécessité que du hasard.

 Il s’agissait de préserver les cultures. Dans tous les sens du terme.

Tout bon jardinier sait que pour préserver une orchidée, il faut traiter régulièrement.

C’est pareil pour le corps social européen.

Pour le sauver de la lèpre et de la peste, infections islamiques véhiculées par des politiciens mondialistes, quand le seuil critique de cellules malades sera atteint, le mécanisme de défense immunitaire se mettra inévitablement en marche tout seul par la production de lymphocytes T.

C’est une loi de la vie. On peut même dire de la survie.

La loi des hommes, mondialistes macroniens et autres, qui veulent à toute force exposer à la maladie pour affaiblir le patient pas nécessairement anglais, ne seront d’aucun secours pour les politiciens qui seront considérés comme des cellules malades au même titre que les substances indésirables par la réponse immunitaire.

L’alternative est simple, c’est l’élimination du virus ou la mort du patient.

Un patient qui d’ignominie en actes insupportables d’intolérances musulmanes devient de moins en moins patient.

Il va s’agir donc sans conteste d’une lutte à mort pour la survie.

Cette stigmatisation dans un journal de grande audience français  d’un parti autrichien dit « populiste » dans une période électorale européenne a probablement pour but indirect d’en appeler à la responsabilité de l’électeur français.

La transposition avec la situation dans notre pays est alors totalement légitime.

Quand on compare le chiffre annuel de 540 actes anti-musulmans en Autriche avec les milliers d’agressions et insultes journalières que les musulmans infligent aux Français laïques, chrétiens ou juifs qui sont obligés de quitter le doux quartier de leur enfance, on ne peut s’empêcher de sourire ou de hausser les épaules, ou pour reprendre le crédo macronien, faire les deux en même temps.

Quand on le compare aux 245 millions de chrétiens persécutés journellement dans le monde, on se tord de rire.

Comme ces chrétiens aimeraient faire seulement l’objet d’insultes de la part de leurs bourreaux musulmans ! Mais c’est de leur vie qu’il y va tous les jours.

Tenez, à peine arrivée au Canada qu’Asia Bibi est déjà menacée de mort par les musulmans qui ont infesté ce pays par les trahisons de Trudeau et ses prédécesseurs ahuris.

Et oui, au Canada ils ont les mêmes que chez nous.

On va me dire que faute de statistiques ethnico-religieuses, je ne peux pas soutenir que les milliers d’agressions que subissent tous les jours les non musulmans de France sont le fait de musulmans.

Je réponds que c’est justement parce qu’il n’existe aucune statistique de la sorte qu’il est impossible de me contredire.

L’auteur de l’article nous alerte sur un discours européen montant qui banaliserait l’exclusion du musulman, et « Un électeur du FPÖ peut aujourd’hui se sentir menacé par la présence musulmane au point de passer à l’action ».

Le Monde passe sous silence le fait que le musulman,  concernant les tueries de masse, a déjà en Europe dépassé depuis plusieurs années le stade du discours, et qu’il a commencé de mettre à feu et à sang tout le Continent.

Visiblement l’auteur de l’article du Monde et moi n’avons pas lu les mêmes textes anciens.

Cet auteur est probablement d’obédience matthéotiste de première bourre :

Matthieu 5,38-42 : « Vous avez appris qu’il a été dit : œil pour œil et dent pour dent. Et moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Au contraire, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. À qui veut te mener devant le juge pour prendre ta tunique, laisse aussi ton manteau. Si quelqu’un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos. »

On peut raisonnablement poser  que l’auteur, après s’être fait baffer une joue,  va tendre l’autre avant d’offrir en prime sa femme et ses filles pour les tournantes musulmanes de banlieues.

C’est ce qu’ont commencé de faire les institutions anglaises qui ont l’air d’avoir perdu toute mesure dans le  respect de la dignité et de la vie humaine non musulmane.

Moi je serais plutôt de tendance canal historique exodo-lévitique : 

Exode 21,23-25 : « Mais si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. »
Lévitique, 9,17-22 : « Si un homme frappe à mort un être humain, quel qu’il soit, il sera mis à mort. S’il frappe à mort un animal, il le remplacera – vie pour vie. Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu’il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent; on provoquera chez lui la même infirmité qu’il a provoquée chez l’autre ».

Comme Aznavour dans « un taxi pour Tobrouk »,  je serais plutôt le vilain petit canard, celui qui n’oublie pas, jamais.

Celui qui se rebiffe quoi.

Du coup j’ai quand même jeté un coup d’œil sur les réactions des lecteurs du Monde en dessous de l’article.

Sans être une divine surprise, certains commentaires montrent que le système immunitaire pourrait bien se mettre en marche sous peu.

Encore quelques ignominies musulmanes par exemple.

Deux ou trois attentats de masse commis par les djihadistes protégés et libérés contre toute prudence par Belloubet et Macron pourraient bien faire sauter le couvercle. 

Dans des écoles, ce serait probablement la fin de LREM et de toute la clique qui les soutient.

Du coup les «  En marche », d’idiots utiles de l’islam en France, se révèleraient être dans la réalité les idiots utiles des partis populistes.

Un lecteur facétieux ferait remarquer qu’ainsi ils ne dérogent pas au dogme macronien du « en même temps » s’ils sont les idiots utiles de tout le monde.

Phénomène de mode, pour un peu on se les arracherait.

Ce qui n’est déjà pas si mal, me dira-t-on, quand certains, comme les socialistes ou les écologistes, ne sont utiles à rien ni à personne.

Le problème des LREM, c’est leur utilisation abusive et déraisonnée des médias complices dans la production d’une image qui ne répond plus à la réalité vécue du citoyen de base.

Prétendument politiciens, ils sont incapables de régler l’un des problèmes majeurs durables de la Nation sur lequel repose la Démocratie, l’insécurité et la traque de l’ennemi intérieur.

Versés dans l’éphémère d’une mise en scène théâtrale, ils sont guettés par la loi d’une obsolescence non programmée.

Comme au Colisée, le peuple de France, lassé de l’amusement, un jour baissera le pouce.

Et les jettera aux lions.

« Macron No Future » sera l’hymne d’un peuple punk en gilet jaune. Ce sera alors Carnaval.

Ce qui ne m’empêche pas aujourd’hui d’interroger le correspondant du Monde à Vienne, s’il pouvait me faire un papier sur le sujet qui suit :

« En Musulmanie, fait-il bon de ne pas être musulman ou d’être chrétien ? ».

Chiffré comme pour l’Autriche, avec le nom et l’adresse de tous les morts, torturés et persécutés à l’appui.

J’attends.

Jean d’Acre

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. Ya plus que Hamon qui achète ce torchon « IMMONDE », alors s’ils veulent continuer à VENDRE au moins un exemplaire, il faut caresser le muzz dans le sens du poil. Voir par exemple ce fatras de mensonges pro-muzz dans cet article : « la France sans les muzz ne serait pas la france ».. Qu’ils commencent donc par nous dire quels ont été les prix nobels scientifiques muzz , juste qu’on rigole un peu !
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2016/02/01/la-france-sans-les-musulmans-ne-serait-pas-la-france_4857016_3232.html?fbclid=IwAR1dAh3MWZLx5GZeI7ydEyOdyb46KvaxROnmGUxwERtYqruMc9TFHl0wiIU

  2. Les vieilles recettes ne fonctionnent plus, mais les enfumeurs, manquant de ressources, d’idées, s’accrochent aux branches et espèrent encore que çà va rendre quelques effets. . . . . pauvres journaleux, dépassés par un monde qui change si vite, qu’ils ne peuvent plus suivre. Le monde, Leur Monde, est déjà loin derrièrre nous. Une nouvelle révolution balaye tout sur l’information : le numérique nous apprend à décoder l’idéologie qui veut nous traiter en esclave.

  3. le journal de référence ne se vend plus, et pour cause
    heureusement qu’il est distribué aux ambassades, ministères et avions d’air france en sus des subventions de l’état

  4. Elle est belle votre France, justifier des discriminations et jusqu’à comparer des millions de compatriotes à des virus qu’il faut éradiquer ( ça frôle l’appel au meurtre). C’est pas cette conception que je me fais de la France et respectueuse de ces valeurs et tant mieux que votre discours soit minoritaire (d’ailleurs elle est punit par la loi Française).

    Cordialement

    • Depuis quand ce qui serait « majoritaire » serait la voix de la raison ? Cela se saurait, depuis le temps. Quand à « votre loi » qui n’implique pas vivre en état de droit, vous savez où vous pouvez vous la mettre ?

    • je vous comprends, mais ma réponse est dans votre question: elle n’est pas belle car ce n’est plus notre France. Et qu’on éradique des « virus » à coup de bombardements à l’étranger , ou qu’on le fasse avec d’autres moyens sur le sol français, c’est la même chose. Tout le reste n’est qu’hypocrisie

    • Si des attentats commis par ceux à qui tu lèches le fion devaient avoir lieu à nouveau en France (ce qui est plus que probable), tant qu’à faire je souhaite que ce soient des collabos tels que toi qui soient étendus par terre.
      Tu as bien choisi ton pseudo, moi aussi j’aurais honte de collaborer avec l’ennemi musulman comme tu le fais, limace va!

  5. Beau billet… Mais pour reprendre l’image de l’infection, quand un membre est gangréné, on doit parfois l’amputer… Vous avez parlé d’ islamectomie Docteur ?

Les commentaires sont fermés.