Aux États-Unis et en France, la gauche soutient les racistes

Publié le 16 juin 2020 - par - 8 commentaires - 478 vues

En ce qui concerne les Américains, je ne m’en étonnerai pas, le protestantisme incite à cela : la confession publique, l’autoflagellation, la punition divine afin de gagner son salut dans l’autre monde. Il est bien vu de s’accuser et de faire amende honorable aux yeux de tous, on y gagne curieusement la considération des autres. Mais tout de même, tous ne vont pas jusque-là, et il est clair que tout cela est souvent une mise en scène soit d’une effarante hypocrisie, soit à objectifs politiques.

Ainsi au Congrès, la démocrate Nancy Pelosi a-t-elle incité les représentants démocrates du Congrès à se mettre à genoux.

Au Sénat aussi ce sont mes démocrates qui mettent un genou à terre, les autres restant debout. En faut-il davantage pour dénoncer la manipulation ?

Et nous ne parlerons pas de ces vidéos montrant des Blanches embrassant les pieds d’Afro-Américains sous les vociférations. Mais ne trouvez-vous pas étrange que ce soient justement les démocrates, représentés par les Clinton ou Obama dont on ne peut dire que la moralité soit exemplaire, loin de là, qui aient lancé le mouvement dans l’espoir de nuire au républicain Trump ? Car il ne faut pas l’oublier, le racisme fut en grande partie le fait… des démocrates. C’EST LE PARTI DÉMOCRATE AMÉRICAIN QUI S’OPPOSA VIOLEMMENT À L’ÉMANCIPATION DES NOIRS ET CHERCHA À MAINTENIR À TOUT PRIX ESCLAVAGE ET SÉGRÉGATION. Quant au général Andrew Jackson, élu président démocrate en 1828, il prit comme première décision la confiscation des terres de tous les Amérindiens par l’Indian Removal Act et fit déporter des milliers d’entre eux, vendant leurs terres qui ne lui appartenaient pas à bon marché aux fermiers blancs. C’est en opposition à cette politique sauvage que se fonda le parti républicain, défendant la liberté individuelle. POURQUOI LES DÉMOCRATES NE SE METTENT-ILS PAS À GENOUX DEVANT LES AMÉRINDIENS ? Parce que les Amérindiens ne représentent que peu de chose dans le paysage politique.

D’autant que le racisme, aux États-Unis, a beaucoup moins d’impact qu’on essaie de le faire croire aux peuples occidentaux. Ça veut dire quoi, « les droits des Noirs » ? Il y a plus d’un demi-siècle que les Noirs ont obtenu leurs droits civiques et l’égalité avec les Blancs ! Les dernières discriminations ont bel et bien été abolies par les lois de 1964-1965, et on a même élu un président noir. Des Noirs occupent, aux États-Unis, des postes clés, chefs de la police, sénateurs, représentants au Congrès, juges, acteurs en vue ! Toute une bourgeoisie noire s’est mise en place, aussi riche et brillante que la bourgeoisie blanche. La loi est la même pour tous et leur est même plus favorable du fait de la « discrimination positive » qui discrimine… les Blancs ! Et attention au chef d’entreprise qui ne respecterait pas les quotas raciaux imposés. Quant aux statistiques du Washington Post, elles démontrent que l’année dernière, les victimes blanches furent aussi importantes que les noires : 249 Noirs tués par la police, 406 Blancs tués.

Le problème n’est pas noir ou blanc. Le problème, c’est la violence policière. Le reste, c’est de la récupération politique par les démocrates qui crèvent de l’envie de reprendre le pouvoir pour imposer leur modèle idéologique déviant, payés qu’ils sont par les Soros, les Rockfeller, les Bill Gates, et leurs compères de tous poils. Ce n’est pas un hasard si aux États-Unis les émeutes ont principalement lieu dans les villes tenues par les démocrates, ni si la violence a d’abord été lancée par les ultra-gauchistes regroupés dans des organisations de type terroriste comme Antifa, subventionnées par les mêmes, à laquelle s’est joint Black Live Matter, de même obédience. Ah ils sont beaux, ces démocrates, qui n’hésitent pas à mettre les villes qu’ils devraient protéger à feu et à sang pour conquérir le pouvoir par des voies qui, précisément, n’ont rien de démocratique.

Et en France ? Ils n’ont pas de droits, nos Noirs ? Ne profitent-ils pas de tous les cadeaux d’un État qui baise les Blancs et les déshabille pour couvrir les Noirs de plus beaux atours ? Mais que cherchent-ils, nos gouvernants ? À mettre aussi à feu et à sang nos cités afin de conserver un pouvoir qu’ils sont en train de perdre ? Car cela, ils le savent bien. Gérard Collomb, plus malin, avait pris le parti de se tailler l’année dernière, annonçant précisément la guerre civile dans son expression « pas côte à côte mais face à face ».

Oui, les polices sont devenues violentes dans nos pays et cela est inacceptable, mais les Noirs n’en souffrent pas plus que les Blancs. Que les policiers se mettent à genoux devant toutes les populations de quelque couleur qu’elles soient, je le comprendrais plus aisément. Qu’ils se mettent à genoux devant les Gilets jaunes qu’ils ont mutilés, éborgnés, gazés, maltraité, ah oui alors ! Mais que je sache, il n’y avait pas de Noirs, ou si peu, parmi les Gilets jaunes, non ?

Il est à remarquer que les démocrates américains n’ont pas réussi leur coup criminel de détruire la société américaine par la perte des valeurs morales, l’abolition des sexes comme si cela était possible, la destruction de la langue, de la famille. Alors ils se lancent maintenant dans la guerre raciale, de la culture, essayant de culpabiliser des Blancs qui n’ont rien fait à l’égard de Noirs qui n’ont rien subi.

Et c’est ce modèle-là qu’on veut nous imposer. La guerre raciale aura bien lieu, mais elle ne produira pas les effets escomptés par les ultra-mondialistes mais bien l’inverse. Les suprémacistes noirs qui profitent de cette folie ambiante pour s’attribuer un pouvoir auquel ils n’ont pas droit en seront pour leurs frais. Le peuple de France, dans sa majorité, n’est pas dupe des manœuvres. Les manifestants en faveur de ce petit délinquant Traoré ne sont qu’une poignée. Qu’est ce que 15 000 personnes alors que les Gilets jaunes étant dix à 20 fois plus nombreux étaient considérés comme inexistants par le pouvoir ? Une paille. Ils n’ont d’importance que parce qu’une presse traîtresse au peuple – et qui le paiera cher, très très cher, monte l’incident – ce n’est rien de plus – en épingle.

Bien des comptes se régleront d’ici peu.

Louise Guersan

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Denys

C’est bien, vous pointez du doigt le creuset religieux de toutes ces attitudes de soumission, à travers le protestantisme. Visiblement pas encore prête pour le catholicisme. Ça viendra. Bravo aussi pour avoir dénoncé le « crime » originel des États Unis mais plus généralement des Amériques dont les natifs sont rouges comme ceux d’Australie sont noirs. Oui la focalisation sur les noirs permet ainsi de s’adonner au péché mignon de la repentance, en économisant une remise en question drastique. Vous savez ce qu’on déteste le plus chez les vertueux de tous bords, de l’extrême gauche à l’extrême droite qu’ils soient américains, européens, africains ou asiatiques ? L’hypocrisie. Alors chargez l’autre de tous les maux, à un moment donné, vous vous arrêterez bien devant un miroir.

Marnie

C’est dans les gênes de socialos et des cocos. Rien de nouveau sous le soleil.

Joël

“la gauche soutient les racistes”
Forcément, ils n’ont plus que ça, tout comme les syndicats, pour conserver ou tenter de reprendre un peu de pouvoir. Mais c’est un pouvoir de nuisance qui n’est plus à démontrer.

François Desvignes

Ce que vous appelez la “Gauche” s’appelle le mondialisme.
Qui est mot codé pour dire satanisme
Ce n’est pas une politique , c’est une religion.
Ses chefs ne sont pas des dirigeants mais des fanatiques.

Et ce que vous appelez les “blancs” (empruntant le vocabulaire de nos ennemis) ce sont des chrétiens culturels.
Nos ennemis nous appellent “blancs” pour instrumentaliser le racisme noir et cacher leur véritable cible : le génocide de tout ce qui est chrétien culturel
Le but de leur religion

Ce que vous appelez “racistes” (empruntant au vocabulaire de nos ennemis) recouvre deux réalités opposées : le racisme noir de compensation qui reproche à Dieu d’avoir fait le blanc supérieur à lui. Et la fierté blanche qui remercie Dieu de l’avoir fait grand QU ‘à proportion de sa Foi.

Philippe

Chouette, voilà Satan qui vient mettre son grain de sel.

Denys

Aïe aïe aïe ! La religion attaque sérieusement les neurones. Où avez vous lu que Jésus, qui était un juif basané, proclamait la supériorité de la race blanche ? Vous croyez qu’il vénérait les romains aussi ? Mouarf ! Votre christianisme est le plus gros fake de l’histoire. Il vous faudra remonter dans des sources juives plus anciennes, celles de l’Ancien Testament avec la malédiction de Cham reprise par cet horrible « chrétien » Origène pour justifier et l’infériorité des noirs et la justification de leur servitude. Même des juifs ont réussi à devenir athées. Alors faites un effort ! Que l’Eternel soit ainsi remercié de les avoir débarrassés de sa pesante existence comme des fables immorales qui l’entourent ! Vous êtes aussi « moderne » qu’un salafi qui débiterait du Ibn Khaldoun.

meulien

je vous informe que pour les 74 ans de Trump des millions sont sortis ,sur mer,sur route pour le soutenir

Mossad

Mais il y a pire aux US, meme les maires republicains commencent a baisser la garde. A Dallas Fort worth par exemple, 100 arrestations a la suite des pillages. Toutes les charges ont ete abandonnees contre les negros, je suis degoute.

Lire Aussi