Aux Francs-Maçons qui utilisent Riposte Laïque pour régler leurs comptes

Publié le 12 juillet 2010 - par
Share

Le G.O.D.F. et son grand ménage

Je m’adresse aux Francs-Maçons qui prennent Riposte Laïque comme tribune :

1 – Croyez-vous donc que le fait de participer, avec vos cordons, à une manifestation qui concerne tous les citoyens français, vous donne plus d’importance et plus de poids que chacun des autres participants ? Quelle prétention ! Que vous le fassiez quand il s’agit de défendre votre groupe, derrière votre bannière et votre Grand Maître, c’est légitime, mais là seulement !

Sinon, chaque manifestant représente uniquement sa propre personne.

2 – La Franc Maçonnerie qui était autrefois secrète, puis discrète, veut maintenant s’imposer publiquement comme une force comparable à un parti politique ou un syndicat, c’est en contradiction totale avec sa nature première et son but : relisez les articles 1 et 2 de la constitution de votre obédience* ! Même si celle-ci ( ainsi que d’autres que je connais) encourage à s’impliquer dans des actions publiques utiles, mais là, c’est une confusion et un contre-sens total : le travail sur soi-même recommandé afin de faire bénéficier à l’extérieur des valeurs acquises à l’intérieur ne signifie pas exhibition de décors dans la rue, c’est une déviance, de l’orgueil mal placé.

3 – Vos attaques haineuses répétées sont en contradiction flagrante avec vos principes de tolérance, d’humanité et avec votre devise : « liberté, égalité fraternité », tout comme votre misogynie suggérée insidieusement, mais assez perceptible dans votre propos qui finit par un vrai charabia.

Conclusion : si vous avez du ménage à faire au sein de votre obédience, ça ne concerne en rien le grand public, et si vous pensez le contraire, inscrivez-vous pour un entretient dans une grande revue hebdomadaire qui remet le couvert au moins une fois par an sur le sujet quand l’actualité faiblit en inventant des « affaires » ou soi-disant « révélations », si toutefois les vôtres les intéressent…

Marie-Astrid Savary

* à toutes fins utiles

EXTRAIT DE LA CONSTITUTION DU GRAND ORIENT DE FRANCE

ARTICLE 1

La Franc-Maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l’étude de la morale et la pratique de la solidarité, elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l’humanité. Elle a pour principes la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience.
Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique. Elle a pour devise :

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

ARTICLE II

La Franc-Maçonnerie a pour devoir d’étendre à tous les membres de l’humanité les liens fraternels qui unissent les Francs-Maçons sur toute la surface du globe

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.