Aux islamo-collabos, il nous faudra rappeler Clemenceau…

Publié le 1 juillet 2015 - par - 1 320 vues
Share

Discours de Pascal Hilout, place de la Bourse, le 30 juin 2015.

Hollandevallscazeneuveleche 2Chers amis de la résistance à l’islamisation de la France,

Je regrette de ne pouvoir être parmi vous.

A Riposte Laïque, nous avons toujours écrit que le jihad, sa terreur et les conquêtes que cela facilite,… que tout cela étaient dans l’ADN de l’islam, c’est à dire du Coran et de Mahomet.

Nous savons que Mahomet, le modèle de tout musulman, a bel et bien initié des razzias, pillé, partagé le butin et les esclaves entre ses combattants , dont des femmes et des enfants. Nous constatons que l’Etat islamique et sa cinquième colonne en France, n’inventent rien : ils tranchent des têtes pour mieux tétaniser et terroriser, ils vendent comme esclaves des femmes yazidis, par exemple, pour la simple raison que le Coran et Mahomet, l’islam donc, les y autorise et les y encourage afin de faire triompher la cause d’Allah.

On ne voulait pas nous croire, même si l’Histoire passée et récente témoigne en notre faveur et confirme, chaque jour, que nous disons vrai. Malgré les massacres que nous observons, y compris sur le territoire national, bien des personnes sont encore dans le déni. Il leur est totalement difficile de désigner le Coran et Mahomet, l’islam donc, comme L’IDEOLOGIE qui au fondement-même du jihad armé.

La terreur islamique, par sa sauvagerie, arrive à tétaniser bien du monde autour de nous. Et c’est là que la soumission à l’islam s’insinue dans le comportement de bon nombre de nos compatriotes. La peur les invite à pratiquer la takiya, la fameuse dissimulation. Nos médias, nos politiques et même un certain nombre de nos concitoyens se mettent à ne plus oser regarder la dure réalité en face

Même si aujourd’hui, nous ne sommes pas très nombreux, nous devons être fiers d’être les précurseurs et l’avant-garde. Pas des résistants de la dernière heure. Je tiens à saluer ici les propos très clairs de nos compatriotes élus comme Jacques Myard et Aymeric Chauprade. A l’adresse de la cinquième colonne que nous avons parmi nous, ce dernier a bien précisé ce qui l’attend. Je cite : « …alors on choisit de faire réellement la guerre à la France et on en paie les conséquences, lesquelles sont, par définition en temps de guerre, incertaines et illimitées. Voilà ma réponse pour ceux qui ont fait allégeance à l’ennemi. Les conséquences concrètes sont celles de la guerre ; elles sont par définition, je le répète, incertaines et illimités. » fin de citation.

Aux islamo-collabos il nous faudra rappeler Clemenceau ; tout simplement.

De tout coeur, je suis avec vous.

Pascal Hilout, né Mohamed

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.