Au nom de mes ancêtres celto-gaulois, j’accuse la caste politico-médiatique de négationnisme

Publié le 3 octobre 2015 - par - 36 commentaires - 1 581 vues
Share

les_gaulois_chassaientauboomerang

Vercingétorix se rendant à César après la bataille d’Alesia.

J’habite un petit pays de notre Mère la Terre où depuis un temps non déterminé des êtres humains existent. Ils ont la particularité d’avoir un taux de mélanine très bas ce qui induit qu’ils ont la peau très claire (blanche, pouah caca !) et en règle générale les cheveux et les yeux clairs, ceci probablement est dû aux conditions climatiques ( ?) et aux mutations génétiques qui ont fait que nous sommes tous semblables et différents à la fois ( e pluribus unum) en fonction de nos origines territoriales.

L’heure étant aux recherches de nos racines, pour certains, l’arbre généalogique n’a plus de secret pour la plupart d’entre nous. Je peux donc affirmer que je suis d’origine « celto gauloise » à 99 % », descendante de différentes tribus de l’Ouest du continent européen.

Je suis remontée au début XVe siècle (pour les neuneus de R2D2 cela veut dire 1400 de l’ère chrétienne), ce qui fait que j’ai un aperçu assez vaste sur la question. Et qu’entends-je de la part de tous les incultes de France et de Navarre ? Non, non, je ne suis qu’un résidu de fausse couche abâtardi par de multiples invasions ( ?) !

Nous, les celto gaulois, nous avions notre culture (et la peau blanche), nos croyances animistes (vachement écolo ceci-dit pour les crétins EEVL), respectueuses de la nature, extrêmement développées au niveau des sciences, de l’astronomie, j’en passe et des meilleures. Ensuite, est venue l’ère du Christianisme, cette secte gréco-latine dérivée du Judaïsme, à laquelle nul ne pouvait échapper après la conversion de Clovis, Roi des Francs.

Tous les pays d’Europe de l’Ouest, si l’on peut dire « du Nord au Sud » sont d’origine CELTO GAULOISE (les alamans, les francs, les bolgos ……), ils font partie d’un groupe homogène du point de vue ethnique, génétique et des caractéristiques physiques, ceci est indéniable.

Quant aux CRETINS, DEBILES qui osent remettre en cause notre identité nationale, nos origines qu’elles soient linguistiques, génétiques, nationales, enracinables, ils devraient être poursuivis pour NEGATIONISME. Les TARES de droite ou de gauche, les MUSULMANS, les contestataires du GÉNOCIDE des JUIFS sont dans le même raisonnement, la même logique d’invasion et d’occupation et de remplacement envers mon PAYS, mes RACINES, mes ANCÊTRES, ma CULTURE que les NAZIS, leurs alter ego les MUSULMANS et les STALINIENS envers MON PAYS, MA PATRIE. Je m’insurge, je m’indigne envers ces « SANS COUILLE », ces collabos, ces foireux, ces traîtres, ces trafiquants, ces mercantilistes, ces sans-honneur, ces lâches.

Ce terme débile « avoir des couilles » est maintenant synonyme de lâcheté, de compromission, de faiblesse, de traîtrise, de raclure masculine qui devrait être mise au banc de la société et, effectivement, pendue par où elle a pêché. PENDUE HAUT ET COURT PAR LES COUCOUGNETTES ! Et bon débarras !

Quitte à baisser sa culotte autant la baisser jusqu’aux pieds mais, j’avoue, que là, ce petit monde (de tous bords) de pourris, nourri au sein de la République et avec nos impôts me donnent envie de vomir tripes et boyaux. Quelle honte ! Jamais ne n’aurais pensé un jour vivre dans un monde politique aussi nauséabond, aussi répugnant.

Je ne sais pas si l’horrible proposition de créer des BMC (Bordels pour Migrants Clandestins) est une farce ignoble ou bien si cela est un ballon d’essai pour formater, préparer les mentalités dans ce monde perverti par les medias et les politicards au service du nouveau Reich musulman mais cela fait froid dans le dos et dans la même ligne de pensée de ces bobos tout droit sortis d’un film gore.

Galileo Galilei a dû se renier en 1633 devant un tribunal inquisitorial et 400 ans après bis repetita, la GRANDE INQUISITION POLITICO MEDIATIQUE est de nouveau à l’œuvre, la surenchère de bas étage de tous les CRETINS à qui on donne la parole, pardon la bonne parole, ne cessent de pérorer, de caqueter, de déféquer sur notre beau Pays, la France, et de vouloir dépouiller le vrai peuple français de ses racines.

Cassandra Troie

Print Friendly, PDF & Email
Share

36 réponses à “Au nom de mes ancêtres celto-gaulois, j’accuse la caste politico-médiatique de négationnisme”

  1. montecristo dit :

    J’avais un professeur qui nous disait en Seconde :  » Espèce de demie portion engendrée par une demie giclée interrompue par un coup de sonnette un soir d’orage  » !
    Mais nous l’aimions parce qu’il nous enseignait aussi … le patriotisme auquel tout le monde à cette époque était sensible !

  2. Gaulois Ruthène dit :

    Celto-gaulois, ques aco ?
    Le terme gaulois me paraît suffisant.
    C’est une volonté européïste qui a voulu remplacer gaulois par celte. Gaulois était à leurs yeux trop marqué « Histoire de France »…

    • Herbert Sogno dit :

      @ Gaulois Ruthène

      Certes mais du fait que les Gaulois étaient eux-mêmes celtes, revendiquer notre celtisme permet de contrer nombre d’arguments fondés sur les nombreuses vagues invasives, dont une grande partie provenait de peuples celtes eux-mêmes, donc non profondément dénaturantes.

      • ali-3737 dit :

        Les gaulois étaient un mélange de populations vivant en Gaule, qui ne s’appelait pas encore ainsi, très majoritaires, et d’une immigration celte venue d’Allemagne du sud et des régions danubiennes, celtes, minoritaires, mais qui se sont fondues dans les peuples préexistants. pendant plus d’un millénaire, jusqu’aux environs de -500. Ils ont dominé politiquement, du fait de leur technologie du fer, notamment pour les armes, que les autres ne possédaient pas, et qui étaient encore à l’âge du bronze ( romains, aquitains, ligures, belges que César ne classait pas parmi les gaulois stricto sensu, et qui vivaient au nord de la Seine. )
        Donc, déjà dire que les gaulois étaient celtes est très exagéré. Ils étaient déjà un mélange de populations.
        Et pour revendiquer un « celtisme », il faut encore une fois prouver votre ascendance, ce qui est bien impossible, aucune généalogie ne remontant si haut dans le passé.
        Pour mémoire, vous faites une confusion, les envahisseurs normands, vikings, huns, goths de diverses espèces n’étaient pas celtes, ils avaient tous leur propre civilisation bien différente..

        • Herbert Sogno dit :

          Ce n’est pas ce que j’ai lu dans un article de Pour la Science concernant l’archéologie et qui expliquait avec surprise que le bassin celtique était en fait très étendu ( et incluait la Gaulle ) car finalement, tous les restes ( armes, vaisselles, vestiges architecturaux d’habitation et de lieux de cultes etc … ) étaient totalement semblable dans tout ce bassin et correspondait donc à une même culture, de même origine ethnique et jamais en rupture de communication. Cela dit, cet article faisait peut-être allusion à une situation postérieure à – 500, je ne m’en rappelle plus, mais ce bassin était aussi étendu très à l’est de la Gaulle. Je pense que les travaux de fouille évoqués dans l’article n’ont pas encore eu de répercussion dans les livres d’Histoires car ce texte a été publié il y a moins de deux ans. Quant aux goths, normands, vikings et huns, sans certitude car je suis loin d’être un spécialiste de l’Histoire, mais je pense qu’il n’ont pas eu une grande incidence sur le peuplement de la France.

          • ali-3737 dit :

            En effet, les celtes ne se sont répandus complétement avec leur civilisation qu’après -500. Ils sont allés jusqu’en Turquie, où ils s’appelaient Galates (d’où le nom du club Galata saray).
            Les celtes n’ont pas eu beaucoup plus d’influence que les autres si ce n’est par leur domination politique et militaire et le fait qu’ils ont imposé leur culture et leur technologie, culture qui a dépassé largement ce qu’on appelle le monde celte. Mais cette culture, qui était plus avancée à bien des égards que celle des peuples précédents, n’a pas supplanté totalement les anciennes civilisations. Ils on teu plus d’un millénaire pour s’assimiler, mais les gaulois de César avaient peut-être une culture relativement homogène, mais étaient largement issus d’un substrat antérieur.
            Ainsi on fait porter des menhirs à Obelix, ce qui est un anachronisme. La civilisation mégalithique est bien antérieur, et c’est la fusion de cette culture avec les celts qui a donné le peuple « gaulois ».
            Ce que je tenais à souligner, c’est que quel que soit leur prédominance à partir de 500 av JC, les celtes n’étaient eux-aussi que des envahisseurs, peut-être tout-à-fait pacifiques et simples agriculteurs commerçants avec les nations chez qui ils s’invitaient, mais refoulés d’ailleurs par d’autres ensuite, sinon en Gaule du moins dans les pays anglo-saxons. Les anglo-saxons ne sont pas des celtes.

            Les livres d’histoire scolaires contiennent beaucoup, de simplifications, de de larges pans sont occultés, de plus en plus?

          • ali-3737 dit :

            Les vikings et le huns peut-être pas, mais déjà les normands beaucoup plus, il n’est qu’à voir les noms de lieux en Normandie, où il semble bien y avoir eu un peuplement plus massif qui a laissé des traces dans le langage, notamment.
            Par ailleurs, le premier siècle avant JC était un siècle pendant lequel les « gaulois » étaient déjà acculturés avec les latins-romaians. Ils étaient Gallo-roamins dès avant la conquète par César, qui n’a fait qu’une opération de police et pas vraiment une colonisation, qui était déjà effective.
            Et donc dès ce premier siècle, il y a eu nécessairement des malanges de populations entre les romains, commerçants ou militaires, et les autochtones.

          • bataille de Tourtour dit :

            Les Gaulois venaient en effet de l’est, et sont arrivés ici (la future France) vers – 700, à peu près en même temps que les Grecs dans le sud-est, par la Méditerranée. Ainsi,quelques siècles plus tard, des Gaulois occupaient les hauteurs au-dessus d’Aix-en-Provence (l’oppidum d’Entremont) tandis que les Grecs étaient à Marseille, à Saint-Rémy (Glanon),etc. Puis est venu le moment où les Gaulois ont cherché noise aux Massaliotes grecs, qui ont fait appel aux Romains. On connaît la suite…

      • Gaulois Ruthène dit :

        Merci Herbert Sogno pour votre réponse.
        Effectivement, les peuples de Gaule, suffisamment marqués par l’apport celte peuvent se référencer à celui-ci tout en étant issus d’une fusion des Celtes avec les populations antérieures.
        En effet, si tous les Gaulois sont de culture celte, tous les Celtes ne sont pas gaulois…
        Cordialement,

  3. Pierre Régnier dit :

    Il y a deux nouveaux négationnismes bien pires, et qui peuvent être exprimés de manière plus raisonnable, que celui que dénonce ici Cassandra Troie :

    – le négationnisme qui nie durablement la violence CONSTITUTIVE de l’islam, prouvée depuis treize siècles par ses agissements comme par ses textes sacralisés qui les commandent

    – le négationnisme – auquel prend part très officiellement et très activement l’Église catholique tout autant que les faux laïcs au pouvoir en France – qui nie durablement LE RÔLE DE LA THÉOLOGIE CRIMINOGÈNE ANTÉRIEURE À L’ISLAM dans la création de la violence constitutive de celui-ci.

    Il n’est nullement fatal que ces persistantes négations, qui font pour une grande part la violence du monde actuel, durent éternellement. Les chrétiens comme les athées honnêtes peuvent et doivent se mobiliser spirituellement pour en débarrasser le monde.

    • Herbert Sogno dit :

      @Pierre Régnier

      « LE RÔLE DE LA THÉOLOGIE CRIMINOGÈNE ANTÉRIEURE À L’ISLAM ». Veuillez pardonner mon inculture, si vous pouviez expliquer, je terminerais la journée moins bête.

      • Pierre Régnier dit :

        Bonjour Herbert

        J’ai ici à expliquer, comme je tente de le faire depuis 25 ans, une évidence que personne ou presque ne veut voir.

        En se constituant durant les 4 siècles qui ont suivi la mort de Jésus de Nazareth, l’Église catholique s’est accrochée à cette certitude qu’elle a dogmatisée : le christianisme n’est pas seulement NÉ DE la religion hébraïque, celle de l’Ancien Testament dans laquelle Jésus a passé son enfance, IL A, AVEC RAISON, ADOPTÉ cette croyance hébraïque selon laquelle TOUT ce qui est attribué à Dieu dans l’AT l’est à juste titre.

        Ainsi, par exemple – je prends le pire de tous mais il y en a bien d’autres – l’appel à commettre ce que nous appelons aujourd’hui un génocide, très explicitement présenté comme tel dans le Livre de Josué est, depuis toujours selon l’Église catholique, attribué à Dieu À JUSTE TITRE.

        Mohamed et les rédacteurs du Coran, créant à leur tour une nouvelle religion se réclamant de la filiation d’Abraham, pouvaient donc la créer en s’appuyant sur cette confirmation du judaïsme et du catholicisme qui les avait précédés : Dieu PEUT COMMANDER DES « BONS MASSACRES » puisqu’il l’a déjà fait.

        Viennent ensuite les AGGRAVATIONS théologiques islamiques, la pire de toutes étant que les violences « voulues par Dieu » seront nécessaires jusqu’à la totale domination de l’islam sur le monde (alors que le judaïsme et le christianisme enseignent que Dieu ne veut PLUS de violences depuis 2000 ans).

        L’Église catholique ACTUELLE s’entête dans le maintien de l’horrible croyance – manifestement contraire à ce que Jésus a tenté de faire comprendre à ses disciples – et elle continue donc de se faire complice de la violence islamique, même si ce n’est plus depuis longtemps qu’INDIRECTEMENT. J’ai développé ici :

        http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

        • Herbert Sogno dit :

          @ Pierre Régnier

          Merci pour votre réponse, je vais essayer de lire votre article. C’est vrai que la difficulté de rejeter une partie de l’AT tient à la difficulté des croyants à pouvoir comprendre une telle décision, mais elle n’est pas insensée d’un point de vue rationnel. Rien n’oblige en effet à considérer que tout ou rien n’émane de Dieu dans son contenu ; il y a aussi la possibilité d’une émanation seulement partielle, et le commun des mortels n’est pas prêt à entendre un tel discours.

  4. Pivoine dit :

    « nos croyances animistes (vachement écolo ceci-dit pour les crétins EELV), »
    Il est reconnu qu’avant d’être convertis (de force) au christianisme, les peuples européens dans leur ensemble respectaient la nature et les animaux, puisqu’ils ne se croyaient pas « à l’image de Dieu ».
    « Bordels pour Migrants Clandestins »
    Cela me fait penser aux « maisons de confort » instituées par les Japonais en Chine et en Corée pendant la seconde guerre mondiale…

  5. herve le bougelles dit :

    pauvre ignard tempo ! la différence ethnique entre celtes,latin et germains etait trés mince !il est vrai que vous qui venez du bled et qui n’avez pas d’histoire toutes ces subtilités ne peuvent que vous depasser !

  6. Tempo dit :

    Vercingétorix se rendant à César après la bataille d’Alesia
    _________________________________
    vous allez encore vous rendre les mangeurs de grenouille c’est dans votre habitude
    notre devise a nous les musulmans est

    L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat

    • Themys dit :

      La grande différence entre les européens et les musulmans c’est que les européens ont créé un continent prospère où il faisait bon vivre (avant votre arrivée) car ils sont tout simplement civilisés. Dans les pays musulmans ce n’est que misère, douleur et désolation.

      Mais ce que vous n’avez pas prévu c’est que votre degré de connerie et d’inculture est tel que vous vous éliminerez vous mêmes ! Vous continuerez à vous étriper comme vous l’avez toujours fait. C »est un véritable atavisme chez vous.

      N’oubliez pas que si les musulmans peuvent actuellement espérer nous supplanter c’est seulement parce que nos dirigeants corrompus par les pétrodollars le permettent mais ça ne durera pas.

      La résistance française a réussi à tenir la dragée haute aux nazis autrement équipée et cultivée que les vas nus pieds qui déferlent en Europe. Votre force est peut être le fanatisme mais nous c »est l’amour de notre pays et des nôtres. Et franchement l’amour est bien plus fédérateur et durable que le fanatisme et la violence.

      Chez nous, on a l’habitude de dire « Quand on aime on ne compte pas » ! Vous allez vous rendre compte de ce que ça donne quand va se déchainer des décennies de frustration et d’injustice. Quand ça va vraiment démarrer, vous repartirez vers vos pays de misère à la nage pour les uns et les pieds devant pour les autres. Quand on a plus rien à perdre, l’énergie du désespoir est capable d’abattre des montagnes.

      Vous n’êtes pas de taille et je reste confiant

    • bataille de Tourtour dit :

      Tempo
      C’est sans doute pour cela que l’islam a mené 548 batailles offensives, batailles de conquêtes, qui se sont soldées par près de 300 millions de morts et la destruction de civilisations.

  7. Alexie dit :

    Complètement d’accord avec Cassandra!!!
    Je complèterai en disant chacun chez nous!!! Allons faire ça dans les pays arabes, vous verrez la réaction!!! Les Français acceptent tout…
    Y aura bientôt plus de vrais Français de toute façon!!!

  8. Ali-3737 dit :

    En remontant au XIV° siècle, on laisse quand même un trou béant entre les gaulois et la fin de la guerre de cent ans, pendant lequel, si toutefois la généalogie pouvait être une science exacte non semée de trous d’ombre, on s’apercevrait que nombre de français gaulois sont peut-être simplement des batards de normands, descendants de guerriers violeurs de paysannes. Il y eut aussi des descendants nombreux de populations goths, huns, germains, alamans, qui ont traversé la Gaule pendant des siècles . De plus, les francs eux-même n’étaient qu’une petite minorité envahisseuse, capable de fondre mais pas de supplanter un vieux fond celte.
    Les celtes eux-même sont des envahisseurs du XX° siècle avant jusqu’au V° avant JC, qui sont venus se mélanger aux précédents occupants, aquitains, ligures, etc…
    Et avant ceux-ci, d’autres s’étaient sans doute vu envahir sur ce même territoire.
    Alors, rien ne vous autorise à parler au nom de vos ancêtres celto-gaulois, que vous ne pouvez pas inclure dans votre ascendance sans en apporter la preuve.
    Un généalogiste qui est remonté largement au même niveau que vous.

    • François P dit :

      Vous puez la mauvaise foi.Il me parait peu probable que vous ayez pratiqué la généalogie des Français. La généalogie ne peut concerner qu’une famille et non un peuple. Par ailleurs l’auteur de l’article précise que les européens sont d’origine celte. Qu’il y eut des invasions certes, souvent liées à des raisons de famines, et de curiosité mais ce n’était que des tribus celtes. Enfin vous faites référence au trou entre les Gaulois et le 14 ème siècle, cela est du qu’il n’y avait pas d’état civil et que seuls les moines avaient appris à lire et ainsi tenaient des registres de mariages et baptèmes, ancêtre de l’état civil laïque.

      • ali-3737 dit :

        J’ai 2327 ancêtres directs ou collatéraux à ce jour sur mon arbre, que l’on peut consulter sur internet via le logiciel Geneanet, dont je vous donnerai la clé si vous me fournissez une adresse. Il se trouve que j’ai trouvé des ancêtres immigrés au XIV° siècle, venus d’Espagne, d’autres au XX° venus d’Italie ou même de Chine.. En attendant, je vous précise qu’on fait bien sûr la généalogie d’une (ou de quelques ) familles, mais je répondais à l’auteur de l’article qui prétendait descendre de gaulois de source sûre et généalogique, je n’ai fait que lui montrer que cette affirmation ne reposait sur rien. La mauvaise foi n’est pas de mon côté, et je pue certainement bien moins que l’auteur de l’article.
        Pour discuter entre gens de bonne foi, j’attends toujours des preuves de l’ascendance gauloise-celte de Cassandra Troie.
        Le trou avant François Ier, son état-civil obligatoire et les celtes ou les peuplades les ayant précédées ne repose que sur l’archéologie, et non pas la généalogie. La conclusion de la plupart des scientifiques et que les celtes, très minoritaires et issus des environs de Halstatt ou de la Tène (ce ne ne sont pas des lieux français, mais d’Allemagne du sud ou danubiens), se sont fondus dans les populations préexistantes en Europe de l’ouest et ont été assimilés, de même que leur culture et leur technique. la preuve avancée est la rareté même des mots d’origine celte dans le langage gallo-romain puis français.
        Maintenant, si vous avez des références scientifiques plus sérieuses que les miennes, je suis prêt à en discuter. Et nous verrons bien qui pue la mauvaise foi.

        • herve de bougelles dit :

          pour ma part mon dna test me situe des ascendances Greco-latines et anglo-saxonnes. ce qui parait plus judicieux en termes de brassages européens. mon hologroupe est U representatif de 11% des européens .

      • herve le bougelles dit :

        grqce a la genetique desormais et surtout la connaissance de notre hologroupe on peut remonter trés loin dans sa genéalogie !

        • ali-3737 dit :

          je crains que ce ne soit faux. Décrouvre »z tous les groupes que vous voulez, ça ne prouvera pas qu’ils habitaient en Gaule ni en France

          • herve de bougelles dit :

            veuillez lire ,pour peu que vous saviez lire, »les sept filles d’eve » de bryan sykes.et vous saurez ce que signifie l’adn mitochondrial.

    • Cochonaille dit :

      @Ali-3737

      C »est l’hôpital qui se moque de la charité !
      Combien de migrants musulmans n’ont même pas de papiers pour prouver leur seule identité ?
      Notre identité, nous, pas de problème nous pouvons la prouver ainsi que notre ascendance.
      Inculte, retourne du néant d’oû tu viens !

      • ali-3737 dit :

        Je n’ai jamais parlé des migrants musulmans !
        mais peu importe, si ous voulez prouver quelque chose, faites le donc ! Personne ne vous empêche de vous chercher des ancêtres gaulois,, ou du moins d’essayer, parce que c’est strictement impossible.

    • montecristo dit :

      Ali-3737
      Même si mes lointains ancêtres sont probablement celtes ou gaulois ou même germains, vandales ou wisigoths, même si je ne suis pas totalement français depuis Clovis, je considère que mon histoire commence à la naissance d’un nouveau peuple que l’on appellera les Pieds Noirs, lequel aura fondé de toutes pièces un nouveau monde, de la même façon que les européens auront fondé l’Amérique ou l’Australie … l’élimination des autochtones en moins.
      Pouvez vous vous glorifier d’avoir fait la même chose ???

      • ali-3737 dit :

        Il n’y a aucune gloire à être descendant de tel ou tel, seul le hasard est intervenu, vous eussiez pu naitre par inadvertance kanak ou ossète du sud, Qu’est-ce que ça changerait. Vous pourrez être fier de vos enfant si vous aves bien contribué à leur éducation, mais jamais de vos parents, vous ne serez jamais responsable d’un choix d’une père ou d’une mère.
        Je ne sais pas si mes arrière-grands parents sont restés chez eux ou s’ils sont allés massacrer des cosaques ou des assiniboines, je n’y suis pour rien dans un cas comme dans l’autre.

        • Pierre Régnier dit :

          Le débat risque de s’égarer dans une impasse. Ce serait dommage, car le problème que connaît la France actuelle est grave : comment la culture et les valeurs ACQUISES par sa population, aux origines diverses, peuvent-elles être préservées et développées ?

          Le « grand remplacement de population » de ces dernières décennies, bien exposé par Renaud Camus, et qui n’a pas grand chose de commun avec les divers métissages des siècles précédents, constitue une réelle menace sur ces acquis, compte tenu que bon nombre des nouveaux venus sont porteurs d’une civilisation alternative qui vise depuis toujours à les détruire : l’islam.

          C’est de cela que nous devons nous préoccuper si nous considérons que ces acquis sont PRÉCIEUX.

  9. guillemain dit :

    Alexandre le Grand ? Il y a longtemps qu’il était mort et n’avait jamais entendu parler des Gaulois.

    Ce magnifique tableau représente Vercingétorix se rendant à César en 52 av JC après la bataille d’Alésia
    Peint par Lionel Royer en 1899

    • bataille de Tourtour dit :

      Si,si, Alexandre le Grand non seulement avait entendu parler des Gaulois, et même avait connu certains d’entre eux, à qui il avait demandé si
      quelqu’un ou quelque chose au monde leur faisait peur .A quoi, il s’était
      entendu répondre que la seule peur qu’ils éprouvaient était que le ciel ne
      leur tombât sur la tête.

  10. Auguste dit :

    Bon, votre vocabulaire réaliste peut choquer certains, mais pas moi. J’emploie parfois le même, mais pas avec la même densité. Je pense comme vous, Cassandra de Troie.