Avant de voter dimanche, bien comprendre le discours de Mélenchon à la Bastille

Publié le 20 avril 2012 - par - 983 vues
Share

Le 18 mars  à la Bastille

Le 18 mars  dernier, dans son appel insignifiant de la Bastille, Pierre Laurent secrétaire général du PCF, dénonce la dictature des marchés et annonce vouloir mettre la main sur le magot des Banques. Il affabulera ensuite sur une chaîne humaine de millions de jeunes qui apportera le changement aux travailleurs après que se sera levée l’insurrection. Faisant ses courses avec le caddy de l’UMP de la campagne de 2007, il conclura  la citation suivante : « Avec nous, tout redevient possible ».

La foule scandera : «  Résistance, Résistance »  [sans doute à la dictature du prolétariat !]

La tête surmontée du Keffieh rouge et blanc des terroristes djihadistes de l’islam, l’un des chanteurs du groupe H&K et les Saltimbanques, monté sur un grand podium, a fait patienter le public. Curieusement, j’observais que ce public semblait insensible au message idéologique de cet étendard de l’islam effaçant symboliquement en ces lieux chargés d’histoire de France : la prise de la Bastille et la révolution française de 1789. Ce même public, n’avait rien vu non plus qu’il mangeait de la viande halal à l’insu de son plein gré, avalisait la finance islamique, la burqa, le tchador, les prières de rues et autre charia story…

D’ailleurs à Marseille, Jean-Luc Mélenchon avait renié la “nation occidentale”, estimant qu’il n’y avait pas d’avenir pour la France “sans les Arabes et les Berbères”.  C’est désolant de voir sa collaboration-soumission avec l’islam lorsqu’il pense sincèrement qu’il y va de la survie de SA civilisation !… Nous ne devons pas être dans même!

Puis, Mélenchon, le candidat du multiculturalisme, de la charia et de la diversité, arriva dans un tonnerre d’applaudissements. Serra vite des mains au passage et grimpa quatre à quatre les marches du palais qui le séparèrent du micro sur le podium. Dans un discours au ton grave et au style typiquement gaullien, il dira :

« On s’est retrouvé, on s’espérait, nous voici de retour pour la révolution citoyenne. Nous sommes le drapeau rouge, le mythe de la Bastille. Nous sommes la solidarité. La joue du peuple qui pâtit et ouvre la brèche dans toute l’Europe face au volcan français. Le printemps est dans 3 jours. Chaque matin la lumière s’étale, la nuit se replie, viennent le temps des cerises et des jours heureux. […]

 Le contexte du discours

Je lance un salut fraternel et solidaire au peuple de grec, aux portugais, aux italiens. C’est le poids de l’oppression venu de la Perestroïka qui a décidé de contrôler chaque peuple. Devons-nous demander l’autorisation de disposer librement de nous ? Nous devons reconstruire la règle du jeu de notre pays en convoquant la constituante nécessaire. Par voix de référendum, il veut consulter le peuple. Toute l’Europe commet la même erreur dans l’histoire. On l’a construite sans les peuples et sans la démocratie. Un immense chantier nous attend. C’est le bon endroit ici. Faisons le serment de se rassembler pour empêcher tous les ennemis de s’emparer de la patrie. »

=>[ Tout bon stalinien, récuse la voie démocratique du référendum, paradoxalement c’est pourtant la voix du peuple !]

1-     Le Volet rassembleur avec les musulmans et l’islam pour valider sa 6e république.

Pour Mélenchon, depuis la mort de Louis XVI en ces lieux, la Bastille devient le point de départ de toutes les révolutions et la date du 18 mars celle de la Commune de Paris 90 ans après 1789. Jules Vallès dans le cri du peuple, donne le départ de l’insurrection,

«  Place au peuple, Place à la Commune » !

Depuis 50 ans la guerre d’Algérie est finie et Mélenchon rassemble les algériens de souche, en leur disant (sic) :

«  Nous sommes une même famille.  Après le silence des armes nous donnerons à vos enfants la paix des peuples. Plus d’égalité humaine, plus de libertés de conscience ». La France n’est plus la France. La France est défigurée, inégalitaire sur le plan social, territorial culturel entre hommes et femmes. Il faut tourner la page de l’ancien régime. Retrouver la République pour se reconstituer en peuple uni, libre, fraternel et égal. Nous commencerons par la Constituante. Première des inégalités : la Parité, cette marque de l’égalité, qui proclamera la fin  des privilèges du capital. »

2-     Le volet justicier, le Zorro du peuple

D’abord par l’établissement de la citoyenneté en entreprise corrigeant ce qui n’avait pas été achevé.  Citant Jean Jaurès : «  La grande révolution à rendu rois les français dans la cité, mais les a laissé cerfs dans l’entreprise ». Imposons :

Droit de veto, droit de préemption sur la propriété du capital, droit de réquisition pour la Patrie. Il faut établir un droit nouveau :  la propriété collective humaine des biens de base comme l’eau et l’énergie.

3 – Le volet liberté sexuelle, le peuple doit jouir sans entrave

Nous donnerons toute sa place à la dignité de l’amour humain, et dans la foulée, tous les droits aux couples hétérosexuels. Liberté, liberté, nous voulons te faire cheminer par la route de l’égalité ! LIBERTÉ . Il faut que :

Les droits fondamentaux de la personne entrent dans cette constitution et le 1er droit d’exister sans entrave aucune, qui reconnaît :

1 -le droit à l’avortement, le droit de disposer de la vie car nous sommes propriétaire de personne.

2- le droit qui décidera de sa propre fin et d’être assister.

=> [ Donc favorable à  l’eugénisme et à la dictature du prolétariat ]

4- Le volet liberté de conscience, la laïcité bafouée

 Le droit à la liberté de conscience la plus absolue, qui une fois installée par la laïcité de la constituante, sera étendue à tous les territoires de la République. [ Allusion au respect de l’islam, de la charia, et du délit de blasphème ].

Le bénéfice de la loi de 1905, étendu à toutes les terres et colonies françaises : Nlle Calédonie, Guyane, Polynésie. [Une laïcité « halal » sera revisitée par la constituante et étendue aux colonies.]

5- Le volet liberté de droits, la justice confisquée au peuple et confiée au parlement

Étendons les territoires de la liberté où le génie humain a créé des nouveaux espoirs.

Liberté inaliénable sur la toile, suppression de la loi Hadopi. C’est nous qui libérerons la justice pour que son indépendance ne soit plus garantie par l’Homme. L’indépendance de la Justice sera confiée au parlement lui-même. [ s’approprie de vote des jeunes, et les tribunaux staliniens d’exceptions].

6- Le volet naturalisation des étrangers musulmans et droit du sol

Un vent d’égalité, de liberté, soufflera sur la patrie de la fraternité lorsque les devoirs humains seront totalement accomplis.

Nous regarderons d’un même œil, dans la constitution tous les enfants qui nous seront donnés. Nés sur la même terre de France, ils seront Français devant la fraternité humaine !

 

 7- Le volet écologie, appel du pied à Éva Joly les électeurs d’EELV.

Nous sommes co-responsables de l’éco-système dans lequel vivent tous les êtres humains. C’est notre devoir à l’égard de l’unité universelle. Les français doivent s’astreindre en éteignant les dettes économiques. Non à la règle d’or du portefeuille. Oui à la règle verte qui protège la planète.

8- Le volet trahison des élites, appel à l’insurrection

Notre premier devoir, pour les grands rendez-vous de la révolution citoyenne,  c’est de se débarrasser, par l’insurrection, de ceux qui nous ont trahis en disant  Oui quand le peuple a dit Non. Refus d’obtempérer aux injonctions des « petits je sais tout » et aux mauvais qui leurs donnent des conseils. Le chemin se fait en marchant. Cette marche depuis la Nation est retrouvée. La Bastille ne constitue qu’une 1ere étape. Nous continueront la trajectoire bientôt vers la place de la 6e République.

9- Le volet mobilisation des ouvriers, des  déshérités, des humiliés de la république

-Nous sommes le cri du peuple, celui :  des ouvriers et des ouvrières, des précarisés, des métissés, des humiliés, des abandonnés, celui de la femme qui met au monde son enfant dans un camp de rétention.

-Nous sommes le cri du peuple, celui :  d’un enfant qui n’a pas d’instit à l’école.

10- le volet d’appel général aux intellectuels compatissants du totalitarisme

Nous sommes le cri du peuple,  de tous ceux qui sont prêts à apporter le concourt de leur intelligence, de leur créativité, qui parfois nous manquent et refusent d’appliquer la morale de l’égoïsme «  Profites et tais-toi ».

11- le volet d’appel à la lutte et au printemps des peuples par les urnes d’abord

Je vous appelle à commencer ce printemps des peuples ! Ouvrez en France par vos bulletins de vote, la brèche par laquelle, ensuite parlera le vote des grecs, puis en octobre prochain, celui de nos camarades allemands qui souffrent des merveilles de leur prétendu modèle libéral.

Faites votre devoir en attendant la rescousse, partout les luttes ouvrières nous appellent !

Faites votre devoir en vous découvrant les uns les autres !

Portez à la mode la couleur rouge !

Prenez les places et les rues de la République de chaque villes et de chaque village de France. Et vous autres à Toulouse, au Capitole. A Marseille au Prado !

Organisez la République du 18 mars à la Bastille. Rassemblez vous par milliers !

 

12- le volet mémoriel à l’histoire de l’insurrection des peuples

Vous souvenant de l’appel sacré que vous ont adressé ceux qui vous ont précédés dans cette lutte.

Inscrivons dans la déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen de 1793 :

«  Quand la gouvernement viole le droit des peuples, l’insurrection est pour le peuple et  devient le plus sacré des devoirs et le plus indispensable »  !

13  – Le volet lutte finale, on résiste à tout sauf à l’islamisation sans savoir  toujours pas à quoi le on résiste s’applique

La Foule  crie : « Résistance, Résistance, on ne lâche rien, on ne lâche rien. »

Et Mélenchon d’achever en disant : «  Vive la France, Vive la République, Vive la Sociale. »

Puis tous les invités sur le podium chanteront, poing droit levé, l’Internationale et conclurons par la Marseillaise.

Ainsi parlait Zarathoustra

Pourquoi parle t-on autant de ce candidat sur les colonnes de Riposte Laïque ?

C’est sans doute que :  situé à l’autre extrême, en tant qu’homme, il est ressenti comme plus dangereux idéologiquement que que Marine le Pen. Dans l’histoire, on n’a guère observer de régimes totalitaires avec une femme, directement, à leur tête.

Mais c’est lui l’homme fort de cette élection et pas Hollande. C’est lui qui détient toutes les cartes en mains pour faire basculer cette élection et pas les autres. De quel côté :

–                    soit vers N. Sarkozy et éliminer F. Hollande,

–                    soit pour faire élire Marine Le Pen et éliminer N. Sarkozy.

–                    Soit aussi pour se faire élire à la place de M. Le Pen ou de N. Sarkozy

Pour Mélenchon, le candidat F. Hollande est comparé à Papandréou en Grèce. Il ne représente qu’une alternative pour le peuple de Gauche, mais pas la solution à son problème, à ses objectifs, à sa finalité.

Si la stratégie de campagne du Front de Gauche n’était qu’une révolution citoyenne en marche pour obtenir la défaite de N. Sarkozy, alors cette campagne serait contre productive.

Mélenchon veut d’abord créer une brèche par les urnes afin de bien marquer, en toute légalité,  les esprits démocratiques de l’évolution historique du Front de Gauche. Son œuvre ayant consisté à y mettre de la valeur ajoutée. Or pour cet ex trotskiste lambertiste, les urnes transforment les électeurs français en moutons de Panurge ce qui n’est pas pour déplaire à Hollande et les autres, mais pas à lui. Les urnes: c’est pas globalement positif dirait Georges Marchais.

Or, Mélenchon veut gagner les luttes sociales par l’insurrection, par la Révolution citoyenne et pacifique, mais toujours par la rue. Une fois le peuple de gauche rassemblé, il pourra présider à la 6e République. Pour réussir dans cette tâche, le Front de Gauche s’appuiera sur des partis organisés, principalement celui du PCF ressuscité de son agonie.

Des milliers de personnes en France désorientées, désargentées, désespérées, dépitées, déclassées, déconsidérées se retrouvent dans le programme du Front (de Gauche). Ce petit peuple, éprouve toujours le ressentiment d’avoir été trahis, par un travail de sape, socialisant contre eux,  lisible dans le discours de F. Mitterrand de 1983 à 1988, leur disant qu’ils n’arriveront pas à gagner par le biais de la rue, de la Révolution citoyenne, de l’insurrection. Mélenchon veut prouver aux socialistes que Mitterrand se trompait. C’est la revanche du volcan crachant le feu sur la Force tranquille arbitrée par  la France forte.

Mélenchon représente donc l’espoir perdu du peuple de gauche qui cherche son étoile dans le mot Résistance sans savoir à quoi il doit résister ? Au goulag …. sûrement !…

Plus dure sera donc leur chute collective en cas d’amers ressentiments pour eux et leur gourou, cet apparatchik du PCF, transfuge du PS.

Rendez-vous au soir du 6 mai sur les colonnes de Riposte Laïque, Monsieur Mélenchon, car nous aussi les résistants de Résistance Républicaine, on ne lâchera rien, à la différence des vôtres, c’est que nous savons pourquoi nous résistons !

Patrick Granville             

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.