Avec Cazeneuve et Taubira, nous ne sommes plus protégés par l’Etat

Publié le 15 janvier 2015 - par
Share

TCHOTaubiraDjihadisteVosPiedsColorQuel beau et paisible pays la France, quelle belle et paisible ville Paris où on assassine au nom de l’islam 17 personnes aussi facilement. Cela veut dire que nous ne sommes plus protégés par l’État dont c’est le rôle régalien. Quarante ans de laxisme et de lâcheté de la part des politiques qui nous gouvernent. Je pense qu’il est trop tard pour se lamenter il fallait réagir avant. Le chant  universel du tous unis sonne faux. Ce sont les mêmes qui nous ont mis dans cette situation qui maintenant main dans la main nous font le coup du «tous ensemble» et veulent coûte que coûte nous imposer un multiculturalisme dont nous ne voulons pas.

Le ministre de l’Intérieur M. Cazeneuve ne veut pas compter les manifestants ! C’est curieux parce que pour les différentes manifestations de La Manif Pour Tous contre le mariage homo, GPA, PMA, qui ont mis dans la rue plus d’un million et demi de personnes, il y avait seulement 300.000 personnes selon Valls alors ministre de l’Intérieur ! Relativisme voulu pour endormir le bon peuple qui n’est plus capable de penser par lui-même et a besoin de tuteurs en l’occurrence des médias de propagande  pour lui dire ce qu’il doit dire ou faire. Les moutons de Panurge étaient tous réunis pour nous bourrer le crâne et nous dire qu’aujourd’hui la France se lève face à la barbarie : juifs, musulmans, chrétiens, bouddhistes etc.

Dans la foule, j’entendais «pas d’amalgame» susurré par des jeunes filles certainement lycéennes ne faisant que répéter ce qu’elles avaient entendu dans les médias ou au lycée par des profs complaisants et ignorants des dangers que nous font courir les écrits coraniques. Certains enseignants ont vécu avec douleur la minute de silence bafouée par certains élèves refusant de s’y associer. Cela n’a pas pu être caché par les médias mais bon «pas d’amalgame» ! Car ces élèves sont musulmans je dis bien musulmans car il faut appeler un chat un chat n’ayons pas peur des mots.

J’aurai voulu qu’il y ait  autant de monde dans la rue pour soutenir les Chrétiens d’Orient massacrés ou Asia Bibi emprisonnée depuis 4 ans au Pakistan et condamnée à mort par un état musulman aux ordres de la charia et des mollahs. Sans compter le Nigéria où tous les jours apportent leurs lots de massacres perpétrés par les musulmans contre les Chrétiens le dernier en date faisant près de 2000 morts ou plus dans la ville de Baga et aux alentours dans l’indifférence des médias et politiques français.

Il y a aussi : «les musulmans sont les premières victimes». J’ai demandé à une personne qui avait dit cette énormité si elle n’avait pas honte  de dire une horreur pareille ! Non m’a-t-elle répondu !

Elle a  répété à satiété ce qu’elle entend à longueur de médias sans réfléchir un seul instant et sans se poser de questions.

«La vérité n’est pas difficile à tuer et un mensonge bien dit est immortel»  Marc  Twain.

Je finirai par la devise de Colbert «Pro rege saepe ; pro patria semper  Pour le Roi souvent, pour la Patrie toujours». Nos politiciens collabos feraient bien de réfléchir à cette devise.

Et enfin, je rappelle ce que disait Michel Poniatowski «c’est une tragique illusion que de vouloir faire coexister dans un même pays des communautés ayant des civilisations différentes. L’affrontement est alors inévitable. Les grands conflits ne sont pas des conflits de race, mais de croyance et de culture».

Nous y sommes et n’avons pas fini de nous affronter cela ne fait que commencer.

Josyane Vienne

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.