Avec Darmanin, la sécurité des Jeux Olympiques 2024 est assurée

Si vous vous inquiétiez pour la sécurité des JO, voici une excellente nouvelle paraphée Darmanin. Le nain du ministère de l’Intérieur vient encore d’avoir une idée grandiose pour assurer votre quiétude !

Notre pays manquerait d’agents de sécurité privée. La France accueillant en 2023 la Coupe du monde rugby et en 2024 les Jeux Olympiques, le besoin de nouvelles recrues est plus que nécessaire. Chaque année, les étudiants sont nombreux à chercher un job d’été. C’est pourquoi le guignolo de l’Intérieur fait appel à eux dans les Échos. Voilà une idée qu’elle est géniale ! Il fallait absolument la médiatiser.

« Il faut environ 25 000 agents de sécurité privée en plus pour les JO, ce qui représente 20 % du total de la profession », précise-t-il dans le quotidien économique.

À Annecy, où il a ouvert le Congrès national de la sécurité privée, Darmanin a réitéré son message : « Il faut recruter de nouveaux publics », les « étudiants et les jeunes ». Pour cela, un « titre spécifique provisoire pour les JO » est en projet. Il va encore inventer un nouveau diplôme sans valeur sur les CV pour mieux berner la jeunesse et l’exploiter plus encore ! Et recruter du n’importe quoi…

Selon ses dires, les étudiants recevront une formation de trois semaines afin d’acquérir les fondamentaux. Lesquels ? Habituellement, la formation dure cinq semaines… Ce qui est peu et explique bien des catastrophes…

Les modalités d’inscription sont encore en cours de définition, précise au Figaro Étudiant le ministre de l’Intérieur. Au vu de la pénurie et de l’urgence, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues et quand on connaît le niveau de la majorité des étudiants en première année de fac…

Comme il a été maintes fois démontré, d’une façon générale, la formation et le niveau des agents de sécurité est calamiteux. À l’instar de toutes les novations de la Macronie, cette ubérisation ne présage rien de bon voire du très dangereux.

« C’est bien simple, les 24 000 agents dont les JO ont besoin n’existent pas, et ils ne les auront pas. L’armée va être réquisitionnée pour faire le boulot », assurait en juillet à l’AFP une source policière haut placée.

Pour tenter d’inverser la tendance, Darmanin dit avoir aussi « demandé aux préfectures, en lien avec Pôle emploi, d’appeler les dizaines de milliers de personnes en France qui ont une carte professionnelle mais sont inscrites au chômage pour les motiver à venir retravailler dans le secteur ».

L’État va aussi financer pour un coût de 13 millions d’euros la formation continue « de 64 000 agents » dans les deux ans à venir, alors qu’il leur reste une « marche à gravir » dans la « montée en compétences », assure le ministre, évoquant notamment la nécessité de « parler anglais ». En cinq semaines…
Le fiasco du stade de France va donc se répéter en beaucoup mieux et bien plus diversifié.

Si vous avez des ennemis, incitez-les à assister à la Coupe du monde rugby et aux JO 2024, il y aura en plus plein de surmulots pour égayer les pelouses. Aux autres, expliquez que Paris ne mérite plus qu’un vaste détour.

Mitrophane Crapoussin

image_pdfimage_print

3 Commentaires

  1. Donc toute la smala africaine, ça va être ça le service de sécurité, ça va être beau les j o 2024, hormis tout le fric gâché pour cette occasion inutile en temps de crise, on sera curieux d’en voir le déroulement…

  2. Ce n’est pas l’anglais que ces apprentis en sécurité devraient savoir parler…mais l’arabe. Darmanin n’a toujours pas compris !

  3. Moussama Darma-Nain le macronuscule très, très petit sinistre au pied du paltoquet !

Les commentaires sont fermés.