Avec David Douillet, la France des « tapettes », c’est terminé !

Publié le 28 septembre 2011 - par - 3 421 vues
Share

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche puisque c’est celui de l’avènement de notre David national, le Goliath des tatamis, le mignon de Bernadette, le promoteur du monde meilleur, le Robin des Bois des pièces jaunes.

Toutes mes félicitations à David Douillet qui après une intervention divine, quelques médailles d’or et un régime non stabilisé vient de décrocher un CDD de 8 mois comme ministre des Sports pendant que Mme Douillet continuera de s’occuper de la descendance de son époux puisque tel est le devoir de toute épouse digne de ce nom. « Pour l’équilibre des enfants, je pense que la femme est mieux au foyer » disait le radieux judoka dans son essai au titre évocateur et qu’on imagine volontiers inspiré de la vie du prophète lui-même, L’ Arme du Conquérant.

Ce farouche défenseur de la paix universelle avait su montrer toute sa hargne en 2008 avec sa téméraire décision d’arborer un badge avec une colombe où était inscrite cette maxime irrévérencieuse et ô combien virile « pour un monde meilleur » qui en avait fait frémir plus d’un. Hu Jintao lui-même en avait été tout retourné, ceci dit un rien le retourne celui-là…

Monsieur Pièces Jaunes se revendique fièrement macho tout en assumant paradoxalement son désamour pour les femmes « On dit que je suis misogyne mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes ». Ça c’est fait.

Messieurs si vous aimez les femmes et n’attendez pas d’elles qu’elles vous accueillent en tablier avec les mains dans la farine, que vous leur concédez le droit de travailler, d’avoir des activités autres que l’enfantement et le lavage des couches en tissu, c’est que vous êtes des tapettes. D’ailleurs David justifie cette spécificité féminine par le fait qu’elle est la volonté de dieu, c’est dire s’il faut s’y tenir. On croirait presque entendre parler un imam.

Pour sa spécialité, le sport, il en va évidemment de même puisque pour David la femme n’a rien à faire dans le domaine sportif, a fortiori sur un tapis « Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n’est pas quelque chose de naturel, de valorisant« . Tout au plus pourra-t-on lui permettre d’accomplir des mouvements gracieux avec des rubans multicolores parce que ça aucun homme ne le fait à moins qu’il ne soit une tapette comme on l’aura compris.

Je pense donc qu’avec lui le sport masculin est entre de bonnes mains et en tout cas je me réjouis que David ne soit pas à la Culture depuis qu’il a déclaré « On peut surtout avoir des acquis que l’on peut mettre dans tous les domaines possibles et inimaginaux ».

On espère surtout que l’ancien champion ex-chouchou des Français saura montrer toute sa virilité lorsqu’il s’agira de faire chanter la Marseillaise au papa du petit Glaive de l’Islam et sera en mesure de faire au moins participer l’équipe de France à des matches à défaut de les faire gagner. D’ailleurs pour cela il a cette judicieuse botte secrète à laquelle personne n’avait jamais pensé avant lui : « Pour atteindre l’objectif final, je me concentre d’abord sur la préparation ».

Une tête bien faite dans une tête bien pleine en somme.

Caroline Alamachère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.