Avec le vote musulman et le droit de vote des étrangers, la France restera à gauche à jamais

Publié le 4 juin 2012 - par - 1 165 vues
Share

Le peuple français, encore aujourd’hui majoritairement à droite ne verra certainement plus jamais dans l’histoire de son pays cette couleur politique revenir aux affaires.

A date de ce jour le gouvernement est de gauche, le Sénat est à gauche et l’assemblée le sera probablement.

On trouve aussi en majorité à gauche les régions, les départements et les communes.

En dehors de l’armée et de la police, depuis bien longtemps les grands corps d’état sont à gauche ainsi que 90% des fonctionnaires nationaux ou territoriaux, les plus emblématiques étant l’éducation nationale, la culture et la magistrature. On a bien sûr, la quasi totalité des syndicats, toutes les associations anti racistes, communautaristes  et droit de l’hommistes, les associations étudiantes, culturelles ou artistiques, celles qui s’occupent d’handicapés ou de personnes âgées ainsi que les associations sportives. Seuls échappent peut être à ça les clubs de tir, de chasse et de dressage. Bien sûr, la quasi totalité du clergé français aussi à gauche. Sans compter les médias dont les journalistes votent pour 90% d’entre eux « correctement ». Inutile de préciser que sportifs, artistes, écrivains et autres influenceurs d’opinons sont, eux aussi, du « bon coté ».

Mais où trouvent on les voix qui font vraiment la différence ? 

En 2007 Sarkozy était élu président de la République et déjà les musulmans français votaient à gauche ainsi d’ailleurs qu’une grande majorité de juifs français (ce qui est paradoxal quand on voit le vote des français d’Israël). Et malgré le vote des fonctionnaires, des bobos, des immigrés naturalisés et de leurs enfants, pour la dernière fois de son histoire la France s’était trouvée un gouvernement de droite, molle et traitresse, mais droite quand même.

Or aujourd’hui avec 93% de vote musulman à gauche, le pays vient de basculer définitivement. Pourquoi définitivement ? C’est mathématique : en 2007 les jeunes issus de l’immigration afro-maghrébine qui avaient entre 13 et 17 étaient trop jeunes pour voter or en 2012, étant devenus majeurs, ainsi ils ont pu gonfler considérablement le potentiel électoral de la gauche. Celui ci ayant en plus été augmenté par les naturalisations d’immigrés réalisées sous l’ère Sarkozy.

Avec Hollande au pouvoir et sous la pression  de l’extrême gauche il y fort à parier que non seulement les régularisations de clandestins mais aussi les naturalisations vont mener bon train. Si l’on considère donc que tout ce petit monde ajouté au nombre de jeunes issus de l’immigration qui ont entre 13 et 17 ans aujourd’hui ira voter en masse à gauche aux présidentielles et aux législatives de 2017, on comprends bien que le phénomène est irréversible puisqu’il s’auto entretient et s’amplifiera d’élections en élections.

Le droit de vote des immigrés aux élections locales participe de cette volonté affichée (cf. Terra Nova) des socialistes alliés aux extrêmes gauches de se constituer un réservoir de voix inépuisables puisque alimentées par le regroupement familial, l’immigration traditionnelle et les régularisation de clandestins.

Réservoir qui, en plus, a cette fabuleuse propriété de s’auto alimenter grâce au droit du sol qui attribue presque automatiquement la nationalité française aux enfants d’étrangers nés sur notre sol.

Mais ne soyons pas hypocrites ! Quand on parle d’immigrés, de diversité, de clandestins, il s’agit bien sûr de personnes d’origines majoritairement afro-maghrébine et de confession musulmane qui, fort de leur nombre sans cesse grandissant par les mécanismes décrits plus haut, seront, dans les années à venir, de plus en plus en mesure d’imposer leur mode de vie, leur religions (il y a plusieurs Islams) et leur façon de penser à ce qui restera de l’âme de la France.

Droit du sol, naturalisations et regroupement familial sont les armes de destruction massives utilisées par l’oligarchie contre notre civilisation pour remplacer une partie de la population dite « de souche » par des gens qu’elle a le tort de croire plus facilement manipulables et malléables.

Quelle pourraient être les orientations politiques des français pour ces prochaines années ?

Les gauches seront de plus en plus puissantes avec en tête le parti socialiste.

Le corps électoral de droite tendra soit à se radicaliser et diriger son vote vers les partis souverainistes et nationalistes soit à rester dans le ventre mou de la droite sociale et gauchisante. Ces derniers représenteront alors le volume électoral actuel du modem qui lui, aura depuis fini de tourner sa veste à gauche.

Bon nombre d’élus UMP, voyant l’exode de leurs électeurs vers la droite nationale, suivront le mouvement ou se contraindront, bon gré mal gré, à passer des alliances avec le Front national.

La montée du FN sera très importante. Ce parti (et alliés) comptera de plus en plus de députés européens, de conseiller généraux, régionaux et municipaux voire de maires et de députés nationaux mais jamais, malgré quelques succès ponctuels, il ne sera en mesure d’arrêter l’inéluctable descente dans les enfers gauchistes et islamistes que connaitra la France.

En gros, à moyen terme, ça devrait faire une France de cette couleur :

40 % Parti Socialiste

25 % Front National

15% FDG

15% Divers droites

5% Autres (EELV, NPA, LO, Bloc ID…)

Philippe MORIZE

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.