Avec les socialistes, l’égalité moutonnière pour tous

Il existe aujourd’hui une police politique de l’État-PS, un art de la sociabilité surveillée et un art de la démagogie mensongère dans la société socialo-communiste de Hollande-ça-va-moins-mieux en déclin.

Hollande-c’est-pas-cher-c’est-pas-moi-qui-paye a vécu sur le dos des contribuables. Il fallait inventer une race d’hommes soumis et de caractère moutonnier, dans une logique de masse et de fin de civilisation.

Cette république socialiste partisane en forme d’institution corrompue bientôt disparue repose sur une police politique et un service d’espionnage des opposants politiques. Dès 2013, alors que le Parti Socialiste s’est arrogé tous les pouvoirs, les opposants politiques et notamment le mouvement de la « Manif pour tous » ont été confrontés à la police politique de l’État-PS. C’est un outil de répression qui devait assurer au mieux le vote des lois dites sociétales, partisanes et anti-démocratiques, sans opposition citoyenne. Il fallait imposer au vrai peuple de France des lois iniques pour envisager le passage vers le socialisme de type soviétique.

Mais quand la population qui travaille et les classes moyennes insurgées contre les lois iniques de la république socialiste se révoltent, cet épisode est décisif pour le développement de la répression par la police politique de Hollande. Il lui donne les moyens d’observer et d’espionner la vie des opposants politiques afin de dissuader les actions des opposants, des familles, des classes moyennes et des simples citoyens révoltés par la volonté du lobby GOF-LGBT de « destruction socialiste de la famille ». Pour pénétrer dans la vie des gens, la police politique de Hollande devait contrôler véritablement tous les opposants sur les réseaux sociaux afin d’espionner la vie de chaque personne surveillée et accusée de mener des « activités antisocialistes ».

Les Français sont profondément opposés à la répression par la police politique de Hollande sur les réseaux sociaux. La belle apparence de la liberté d’expression de la tradition socialiste a fait long feu ! Pour que les opinions contraires sur les réseaux sociaux soient maîtrisées, il faut que la puissance exercée par la police politique soit une réalité politique agissante et répressive, mais sans violence et sans tension.

Il faut que le peuple suive et obéisse naturellement, sans que la police politique ait l’air répressive. Il faut tenir le peuple en bride le plus longtemps possible. C’est pourquoi la morale socialiste est utilisée pour le tenir en bride selon la pédagogie de la société socialo-communiste tyrannique qui ridiculise le patriotisme et l’individu égoïste, en exaltant la solidarité sociale, le charity-business pro-migrants et la mentalité de troupeau.

Chaque citoyen du troupeau doit se soumettre pour le bien d’autrui et les migrants. Le problème de la tolérance se résume à : « Tu dois se soumettre« . Le problème de la mentalité de troupeau, c’est le problème de l’égalité réelle qui doit être soumis à la médiocrité pour tous. C’est d’une telle stupidité comme une idée vaine, celle de la contradiction socialiste irrationnelle. Le citoyen du troupeau doit se soumettre au désintéressement et au sacrifice, considérés comme la soumission à la loi de l’obéissance absolue à la morale socialiste.

Si chacun croit être l’égal de chacun des autres, chez les socialistes, certains sont plus égaux que les autres ! La négligence de son intérêt et l’abandon de sa fortune et des fruits de son travail, sont considérés comme le renoncement moral pour se soumettre à l’exigence socialiste résolue pour le bien des migrants.

La valeur morale des migrants est dominante et tout citoyen du troupeau est soumis à cette exigence socialiste. La morale socialiste ne peut excuser l’orgueil du citoyen qui ose chercher une autorité morale plus haute avec la ligne Bleu-Marine pour se sentir moins humilié qu’en se soumettant à la propagande socialo-populiste et à la tyrannie idéologique du charity-business pro-migrants de l’État-PS. La mentalité de troupeau soumise à la dictature morale socialiste n’accepte le rôle du citoyen que dans sa soumission.

La mentalité de troupeau hait les citoyens qui pensent par eux-même et qui se séparent de la masse. La morale socialiste retourne alors contre eux la haine de tous contre tous. L’instinct d’appropriation illimité du racket fiscal de la république socialiste ne peut faire l’objet d’aucune critique ni opposition politique.

La morale socialiste pousse l’État-PS à exploiter les faibles et à tyranniser les opposants. C’est-à-dire qu’il hait le peuple, qu’il craint le peuple, et qu’il dissimule sa corruption morale. L’obéissance du peuple est une violence politique et une condition d’existence de la république socialiste. C’est pourquoi le peuple doit ravaler sa rancœur de contribuable abusé et soumis pour servir la propagande socialo-populiste pro-migrants et la morale socialiste de la gabegie. Voilà pourquoi chaque citoyen du troupeau de l’Union Européenne doit se soumettre pour renoncer à manifester sans cesse avec toute la force de l’hostilité et la force explosive des peuples tyrannisé qui luttent pour leur liberté contre les diktats de la Cour européenne des droits de l’homme.

La lutte politique de la réaction est nécessaire pour survivre contre les adversaires socialistes. Voilà pourquoi chaque citoyen éclairé, qui ne correspond pas à la mentalité de troupeau, doit toujours être sur le qui-vive, car le moindre relâchement est exploité par l’adversaire droit-de-l’hommiste subventionné.

Pour l’adversaire socialo-droit-de-l’hommiste, le citoyen honnête est l’ennemi, c’est lui que la dictature socialiste méprise, et dont Hollande a le dégoût, avec les sans-dents. Ce sont ceux-là que la raison socialiste ignorante appelle les mauvais citoyens réactionnaires. Le bon citoyen socialo-soumis du troupeau moutonnier doit être désintéressé selon la morale socialiste de l’amour de l’ennemi, trop difficile à vaincre et à assimiler.

Le bon citoyen soumis, généreux et bienveillant, doit partager son bien avec les migrants quand les riches artistes socialistes les refusent dans leurs châteaux, peut-être simplement parce qu’ils vont les salir de leurs matières fécales ! Pour les riches artistes socialistes, les migrants sont inutilisables et ils faut les rejeter pour n’en pas souffrir. Les riches artistes socialistes savent que la générosité et l’amour des migrants sont des sentiments utiles seulement pour la télévision. L’égoïsme des artistes socialistes est un phénomène normal.

La morale socialiste de la mentalité de troupeau a besoin de cultiver les comportements grégaires qui sont bons pour les petites gens qui doivent se soumettre à l’opinion socialiste. Le bon citoyen soumis sait que son opinion personnelle est injustifiée. C’est pourquoi il accepte qu’on dispose de lui et il obéit. L’obéissance de la mentalité de troupeau est un devoir comme la soumission. La république socialiste favorise les instincts grégaires contre l’homme libre dont la citoyenneté est éveillée et contre les adversaires de la soumission. Les idéologues socialistes ont voulu conserver l’instinct du troupeau pour les autres. Et pour cette raison, l’être d’exception devait être victime de discrimination, dès l’école de la médiocrité de la république socialiste.

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Remarque : en Hollandie , il existe malgré tout certaines personnes qui ont le droit de s’ exprimer sans craindre d’ être traînées devant les tribunaux .
    Ces personnes peuvent même inciter à la haine raciale , voire au meurtre .
    Ces personnes , comme Madame Houria Boutelja ou ses amis les imams salafistes ont bien de la chance .
    Si moi , Simone , je disais le centième de ce qu’ ils profèrent …. j’ irais en prison.

  2. Je ne m’en lasse jamais :
    « Mais vous vous attendiez à quoi avec cette clique de bons a rien ?
    Les gens de gauche ont rarement de grand projet. Ils font de la démagogie, et se servent des mouvements d’opinion.
    La gauche tire le haut de la société vers le bas, par idéal d’égalitarisme. C’est comme ça que l’on a fini dans l’abîme en 1940…
    Les socialistes sont d’éternels utopistes, des déphasés, des apatrides mentaux…
    Ils gaspillent toujours la plus grande partie des crédits.
    On ne les a jamais vus dépenser efficacement les crédits…
    Je n’aime pas les socialistes, car ils ne sont pas socialistes…
    Parce qu’ils sont incapables,
    Ils sont dangereux … »
    Charles de Gaulle. Ça couvre bien le spectre des gauches.

  3. « Le socialisme c’est l’égalité dans la misère, le communisme c’est le contraire… »

    C’est comme Coluche qui a dit que le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, le syndicalisme c’est le contraire…

  4. LE BLOC GAULOIS , LE RASSEMBLEMANT DU PEUPLE DE FRANCE : dans la vraie politique ,la haute politique qui engage les nations et marquent le destin des peuples n’importe quel stratège depuis l’antiquité , vous le dira : la Survie ou la Victoire dépendent de la Force du Bloc humain des combattants et de leur conviction au combat .. Les Gaulois , francais de souche et euro-chrétiens , mènent actuellment un combat de Civilisation et de Survie .. Même Marine le Pen a fini par le reconnaître cette semaine . Elle doit faire avec , en Rassemblant le peuple de France sur le concept politique du BLOC GAULOIS .. Les patriotes doivent cesser leurs illusions et les FN leurs atermoiements ; seul le Bloc Gaulois est la base et le réservoir électoraux du Projet national de la France aux Francais .

  5. Pas seulement les socialistes. « Je suis Charlie » a été l’exemple flagrant récupéré par l’UMPS qui s’en est frotté les mains et un des plus gros enfumages façon réconciliation nationale alors que ces fumiers ne cessent de nous diviser. Voici un documentaire très instructif traitant de la dissonance cognitive ou le conformisme social poussant l’individu à suivre bêtement la meute : https://www.youtube.com/watch?v=rr6jLd2vCbY
    Ces méchanismes, bien connus de nos élites, leur servent à nous faire suivre le diktat plutôt que de réfléchir et agir par nous même. L’abrutissement et la perversion méthodique de la jeunesse ainsi que la destruction de l’école sont également des armes redoutables.
    https://www.youtube.com/watch?v=rneWP1z5L44
    https://www.youtube.com/watch?v=3yLgrkKpHpU

    • L’école a pour objectif d’apprendre aux enfants à devenir consommateurs de tout ce qui peut se consommer…

      Quelqu’un m’a interpellé dans le métro et a reproché le fait que les enfants Roms font la manche au lieur d’aller à l’école… je lui ai répondu que l’école de la vie avait peut être plus de chose à leur enseigner… à commencer par « le bon sens » que possèdent beaucoup d’illétrés

Les commentaires sont fermés.